Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Europe > La victoire annoncée (mais fausse) de l’UMP aux européennes

La victoire annoncée (mais fausse) de l’UMP aux européennes

Depuis quelque temps la propaganda tant du pouvoir que journalistique veut nous démontrer que l’UMP est en train de gagner les élections européennes. Les derniers sondages donnent (IFOP, IPSOS et Opinion Sarkoway) grosso modo les mêmes scores avec un ordre établi : UMP (27 environ), PS, (22 environ) Mouvement Démocrate (entre 11 et 13,5) et le trio Cohn Bendit/Bové/Joly (entre 7 et 9). Pour affirmer cette victoire, un seul comparatif, celui avec les élections de 2004, sauf, oui sauf que lorsqu’il s’agit du Mouvement démocrate et pour lui seul on compare alors aux présidentielles. c’est le fameux jeu : pile tu perds, face je gagne. On prend d’un côté pour montrer la victoire de l’UMP et de l’autre l’affaiblissement du Mouvement démocrate.

 
Pour preuve de ce que j’avance voilà quelques éléments pris dans la Pravda :
Pour l’UMP, 27 % seraient un succès. Ce serait une progression de plus de dix points par rapport à 2004 et le meilleur score pour la principale liste de droite depuis quinze ans. Cela signifierait également que l’UMP échappe au vote sanction. Un paradoxe alors que 14 % seulement (-6) veulent exprimer par leur bulletin de vote leur « soutien » à l’action de Nicolas Sarkozy et de son gouvernement, contre 39 % (+1) qui veulent exprimer leur « insatisfaction ».

Le PS, qui mise sur un rejet de Nicolas Sarkozy, en est pour l’instant pour ses frais. 22 %, c’est sept points de moins qu’en 2004. Ce serait aussi la première fois depuis 1994 que la liste du PS n’arriverait pas en tête. Un mauvais signal pour le premier rendez-vous électoral de Martine Aubry. Avec 13 %, en progression d’un point par rapport à l’enquête d’avril, le MoDem confirme son statut de troisième force politique du pays. Mais il ne s’agirait que d’un point de plus que par rapport à l’UDF de 2004. Surtout, le parti centriste ne récupère pas tout le capital accumulé par François Bayrou. 
Mais, comme durant la campagne présidentielle, l’ancien candidat à l’Élysée a su se placer au centre du débat, en embarrassant une fois encore le PS. Un succès tactique dont il peut espérer toucher les dividendes dans les urnes.
 
Ce bon journaliste fait un bon petit amalgame. C’est à dire qu’il compare quand cela l’arrange avec les élections de 2004 (pour montrer que l’UMP progresse à pas de géant) ou bien par rapport aux présidentielles pour démontrer que le Mouvement Démocrate dégringole. Or il faut choisir soit les présidentielles, soit les européennes. Vous aurez remarqué un point assez important c’est qu’il n’y a aucune confrontation aux scores des législatives. Je vais donc réparer ces oublis. Voici les chiffres :
  • présidentielles (1er tour) : Nicolas Sarkozy 31,18 Ségolène Royal 25,87 François Bayrou 18,57 Jean-Marie Lepen 10,44 Olivier Besancenot 4,08 Philippe de Villiers 2,23 Marie-Georges Buffet 1,93 Dominique Voynet 1,57 Arlette Laguillet 1,33 José Bové 1,32 Frédéric Nihous 1,15 Gérard Schivardi 0,34
  • législatives de 2007 (1er tour) UMP 39,54 divers droite 2,47 Nouveau Centre 2,37 MPF 1,2 PS 24,73 PC 4,29 verts 3,25 divers gauche 1,97 MRG 1,32 UDF-MoDem 7,61 FN 4,29 Extrême gauche 3,41 divers 1,03 CPNT 0,82 divers écologistes 0,80 -
  • européennes de 2004 PS 28,90 UMP 16,64 UDF 11,96 FN 9,81 les verts 7,41 MPF (7 listes sur 8) 6,67 soit grossièrement corrigé 7,62 PCF 5,88 LO LCR 2,56 CPNT 1,73 RPF (5 listes sur 8) 1,70 soit grossièrement corrigé 2,72 Tous ensuite ont soit moins de 8 listes (parfois une seule) et moins de 1 %
De ces chiffres nous pouvons tirer quelques conclusions. Soit nous choisissons une seule comparaison ce qui donne -
  • présidentielle UMP perd 4 %, PS perd 4 % Bayrou perd 5 %. Donc tout le monde perd. Or dans ce contexte Bayrou a été quitté et attaqué par les députés du NC se disant les seuls représentant de l’UDF et sont venus apporter leur soutien dès les législatives 2007 à ce pouvoir. Donc si ces députés représentaient selon eux et le pouvoir le courant UDF ils ont apporté à Sarkozy virtuellement plus de 10 % ce qui donne tenant compte des variations saisonnières Sarkosy 31 + 10 = 41 (score que l’on retrouve aux législatives de 2007 : 40 %) donc pour 27 en sondage = - 14, Bayrou 18 -10 = 8 comparé à 13 % = +5 -
  • législatives UMP perd près de 15 points (39,54 (UMP) + 2,37 (NC) - 27 (sondages)), le PS perd 2,5 et le Mouvement Démocrate, grand vainqueur gagne 3,5 points. -
  • européennes UMP gagne 8,5 points (27 (sondages) - (16,64 (UMP) + 2,72 (Pasqua)), le PS perd 7 points et le Mouvement Démocrate gagne 1,5 points (ou rien selon les sondages)
 
Selon toute logique il est impossible de faire une comparaison entre 2004 et aujourd’hui tout simplement parce que le paysage politiqe a été bouleversé. Notamment l’UDF devient Mouvement démocrate avec une scission très douloureuse et des députés nationaux et européeens qui l’ont quitté et qui eux se réclament de l’UDF. C’est à dire que dans cet environnement très hostile (politique cible des attaques du PS, de l’UMP, du pouvoir, du NC et maintenant de Cohn Bendit) et journalistique le Mouvement Démocrate est en train de gagner son pari. Il faut se souvenir des déclarations péremptoires des analystes qui nous disaient que les électeurs de Bayrou (1er tour) allaient tout gentiment retourner dans leur bercail originel et ne laisser au leader que ses yeux pour pleurer, c’est à dire son étiage naturel selon eux de 6 % (et même moins car on estimait savamment que moins de 30 % des ses voix était son socle et que le reste allait gentiment retourner vers l’UMP et vers le PS, soit un résiduel durci de moins de 6 %). On ne peut aucunement évacuer que l’UMP vient de 31 % de Sarkozy aux présidentielles (puisqu’il est le tête de liste de l’UMP et que c’est son bilan européen qui est mis en avant) et des 42 % du premier tour de la majorité présidentielles aux législatives de 2007 qui a soutenu son action et qui s’en réclame pour les euroépennes. De ces deux scores on ne peut que dire que l’UMP ramasse une claque. Ce à quoi il faut ajouter qu’un mouvement qui se réclame de la majorité et qui ne fera que 27 % est extraordinairement minoritaire car pas une autre liste ne soutient cette action. C’est à dire que chacune individuellement des listes a un projet différent de celui de l’UMP mais que chacune s’oppose à cette majorité. En gros l’UMP a en face d’elle 73 % des sondés qui ont fait un choix. C’est une belle catastrophe. Cependant la machine à propaganda est en route car tous les discours (et journalistiques puisque le Monde titre également sur l’UMP en tête) va nous faire passer une défaite pour une victoire en faisant la seule comparaison qui leur convienne celle des européennes de 2004 ne se gênant pas par ailleurs de comparer (et vous verrez que j’ai raison) les scores du Mouveemnt démocrate eux avec les présidentielles. Il faudra alors corner très fort pour leur demander de choisir soit comparaison avec les présidenteilles (et tout le monde perd sauf le Mouvement Démocrate si on tient compte de la scission de l’UDF dès l’après présidentielle), soit avec les européennes, mais surtout de dire qu’une analyse plus poussée ne peut que donner l’UMP largement perdante et le Mouvement démocrate gagnant. On pourrait même renvoyer dans les dents des sarkolâtres qui nous bassinnent avec les 53 % du second tour qui donneraient au Kaiser Sarkoko tous les droits, qu’alors passer de 53 % à 27 % c’est l’exploit de diviser en deux ans par deux son score. On imagine à peine ce que cela donnera dans deux ans (13,5 !). Et enfin si , le score du Mouvement démocrate reste à 13 ou 14 % ce sera une belle victoire car le Mouvement Démocrate part en réalité de 7 % aux législatives de 2007 n’étant pas existant en 2004 et l’UDF ayant été scindée. Ce qui nous démontre que le NC est définitivement mis à la porte du débat politique et que ces plus de 20 députés ne font pas le poids en regard des seuls 3 du Mouvement Démocrate et nous verrons bien quel sera le rapport de force des députés euroépens NC avec ceux du moDem sachant que si ce parti se disant si fort avait présenté des listes le rapport aurait été de le comparer à 0 élu puisque son score annoncé était de 2 %.
 


Sur le même thème

Européennes 2014 : le Quart-France
Européennes 2014 : les centristes en listes
L’après-Borloo au Pays du Centre (1)
L’après-Borloo au Pays du Centre (2)
Le hold up du Front National


Les réactions les plus appréciées

  • Par Le Bordelleur (---.---.---.54) 13 mai 2009 12:24
    Le Bordelleur

    Les nouvelles machines électroniques à voter, permettent à l’UMP de lire dans le marc de café...

  • Par Vilain petit canard (---.---.---.67) 13 mai 2009 13:32
    Vilain petit canard

    Propagande élémentaire : on annonce à grand fracas qu’on va gagner, ça sera plus facilement admissible après, et ça entraînera les indécis. En tout cas, vos calculs simples font du bien, et démontrent bien que la vraie cible à abattre c’est le Modem, quelle que soit l’importance qu’on lui attribue.

  • Par Gourmet (---.---.---.230) 13 mai 2009 14:24

    Bravo et merci pour cette analyse argumentée.
    Ce qui se passe actuellement me fait odieusement penser au référendum de 2005 : TOUTE la presse était pour le OUI, sondages à OUI (forcément vus qu’ils étaient commandés par la droite).
    Résultat : NON !
    Cette fois-ci il est probable que ce soit plus subtil : pas de gesticulation ou encore de vocifération côté gouvernement de manière à éviter d’exciter les opposants.
    Partant, la propaganda est déplacée sur la presse, presse rangée aux côtés du pouvoir : Le Monde, Le Point, L’Express et Le Figaro.
    De toute manière il est notoire que les sondages éloignés ne valent rien. Ils sont arrangés pour plaire au donneur d’ordre.
    Seuls ceux réalisés juste avant le scrutin sont susceptibles d’être intéressant.
    Car c’est de ceux-là dont le bon peuple se souviendra.

    db

  • Par sampiero (---.---.---.225) 13 mai 2009 19:13
    sampiero

    La méthode Coué : « on va gagner » !!

    En plus de la presse complice qui inonde le pays de cette certitude, il y a aussi l’autre message que des tas de gens reprennent sans réfléchir : « voter upm ou ps, c’est pareil ! »

    Et bien non, ce n’est pas pareil, mais à force de se l’entendre dire, les esprits faibles finissent par en être convaincus.

    Pas pareil car outre les affaires européennes, un coup de semonce pour ce gouvernement serait salutaire sur bien des sujets.

    Sinon, c’est la porte ouverte à des tas de belles choses, dont en deux ans les pauvres gens ont eu une idée précise. le pire est à venir.

Réactions à cet article

  • Par Le Bordelleur (---.---.---.54) 13 mai 2009 12:24
    Le Bordelleur

    Les nouvelles machines électroniques à voter, permettent à l’UMP de lire dans le marc de café...

    • Par Rage (---.---.---.211) 17 mai 2009 00:32
      Rage

      Bonjour,

      Les sondages, toujours les sondages et leur analyse de comptoir.

      Le fond, on s’en fou, ce qui compte c’est le résultat n’est-ce pas ?

      Quel dommage que, quasiment pour toutes les listes, il n’y ait aucune proposition « choc » affaire de donner goût à une élection volontairement reléguée au placard.

      Que peut-on constater alors à en croire les « chiffres » :
      UMP + NC incorporé 27%
      PS 23%
      Modem 11%
      Verts 10%
      LPA 6%
      FN 4%
      PC 2%

      J’en déduis déjà que le flanc « gauche » de l’échiquier pèse déjà plus de 45% des voix.
      Si l’on y ajoute les voix du Modem - qui à mon avis vu les propos de Bayrou ne sont pas « Sarkozystes - on monte à plus de 50%

      En face l’autre flanc pèse au mieux 35% poussivement et avec les voix FN.

      1ère conclusion : le flanc »gauche" gagne mais son émiettement ne permet pas à un courant de sortir en tête.
      2nd conclusion : si le parti principal de gauche ne mobilise pas, c’est qu’il a un vrai problème de fond, de leadership ou de discours, puisqu’il couvre +de 50% des voix mais n’en engage que la moitié.
      3ème conclusion : vu l’abstention, il faut toujours relativiser les chiffres
      4ème conclusion : l’UMP + NC qui, en 2007 pouvaient compter près de 40% des voix (disons moitié des voix de Bayrou) ne pèsent plus que 27% ! Soit la disparation d’un quart des électeurs... et encore avec une abstention qui amortit le choc.

      L’UMP conserve son socle de 22-23% d’irréductibles : peuvent-ils encore nous faire le coup de la victoire à eux seuls : ce serait vraiment dommage surtout vu les tocards qui se présentent....

      Mais la propagande pourra bien nous mettre un ptit coup d’insécurité avant les élections...

  • Par Vilain petit canard (---.---.---.67) 13 mai 2009 13:32
    Vilain petit canard

    Propagande élémentaire : on annonce à grand fracas qu’on va gagner, ça sera plus facilement admissible après, et ça entraînera les indécis. En tout cas, vos calculs simples font du bien, et démontrent bien que la vraie cible à abattre c’est le Modem, quelle que soit l’importance qu’on lui attribue.

  • Par Danjou (---.---.---.4) 13 mai 2009 13:45

    La comparaison avec les dernières légistatives de 2007 me semble être la seule pertinente : proximité + scrutin de même nature. Car depuis les européennes de 2004, nous avons eu un nouveau président et au moins un nouveau parti, le Modem. La configuration de 2009 est donc fort différente de celle de 2004 et 5 ans c’est bien trop long pour pouvoir établir une comparaison....
    De même la comparaison avec la présidentielle n’aurait guère de sens car c’est avant tout le choix d’un homme. 
    Donc en 2 ans l’UMP+ NC ont perdu 15 points... Ce qui est loin de représenter une majorité (73% d’opposants) ! Quant au Modem il progresse effectivement fortement de 6 ou 7 points ce qui traduit une vraie dynamique... malgré l’adversité (ostracisme et tutti quanti). Le PS reste toutefois assez stable : - 2 points malgré la zizanie !

    • Par Traroth (---.---.---.125) 14 mai 2009 11:15
      Traroth

      Vote de même nature, c’est vite dit. Le mode de scrutin est complètement différent : aux européennes, c’est un scrutin proportionnel par liste à un seul tour, avec des listes par grande région, alors que pour les législatives, c’est un scrutin unipersonnel par circonscription en 2 tours. On ne saurait faire plus différent. Sur le fond, c’est également très différent : Les législatives sont un enjeu purement national (et même local, puisque un député a un représentativé par circonscription), on connait le pouvoir de l’Assemblée national e et les enjeux sont clairs. Pour les européennes, le vote est essentiellement symbolique (le Parlement européen a très peu de pouvoir et ne sert qu’à donner l’impression est une démocratie, ce qu’elle n’est pas du tout).

      Non, la comparaison n’est pas forcément pertinente...

  • Par Gourmet (---.---.---.230) 13 mai 2009 14:24

    Bravo et merci pour cette analyse argumentée.
    Ce qui se passe actuellement me fait odieusement penser au référendum de 2005 : TOUTE la presse était pour le OUI, sondages à OUI (forcément vus qu’ils étaient commandés par la droite).
    Résultat : NON !
    Cette fois-ci il est probable que ce soit plus subtil : pas de gesticulation ou encore de vocifération côté gouvernement de manière à éviter d’exciter les opposants.
    Partant, la propaganda est déplacée sur la presse, presse rangée aux côtés du pouvoir : Le Monde, Le Point, L’Express et Le Figaro.
    De toute manière il est notoire que les sondages éloignés ne valent rien. Ils sont arrangés pour plaire au donneur d’ordre.
    Seuls ceux réalisés juste avant le scrutin sont susceptibles d’être intéressant.
    Car c’est de ceux-là dont le bon peuple se souviendra.

    db

  • Par fergus (---.---.---.19) 13 mai 2009 17:13
    Fergus

    Tout à fait d’accord, Imhotep, avec la tonalité de cet article non seulement utile mais nécessaire.

    Comme vous l’avez souligné, les cartes ont été largement rebattues et il sera bien difficile aux commentateurs de faire des comparaisons pertinentes.

    L’objectivité devrait toutefois les conduire, au soir de l’élection, à reconnaître (en l’état actuel des chiffres) une... défaite pour l’Ump et non le succès que ce parti se vante d’obtenir dans une communication en... trompe-l’oeil.

    Et puis, comme l’a souligné Gourmet, les sondages éloignés du scrutin souffrent le plus souvent de corrections destinées à brosser le pouvoir en place dans le sens du poil. Ceux de la dernière semaine avant le scrutin devraient nous apporter un élairage plus fiable, ne serait-ce que pour éviter aux Instituts d’être trop éloignés du résultat réel.

  • Par sampiero (---.---.---.225) 13 mai 2009 19:13
    sampiero

    La méthode Coué : « on va gagner » !!

    En plus de la presse complice qui inonde le pays de cette certitude, il y a aussi l’autre message que des tas de gens reprennent sans réfléchir : « voter upm ou ps, c’est pareil ! »

    Et bien non, ce n’est pas pareil, mais à force de se l’entendre dire, les esprits faibles finissent par en être convaincus.

    Pas pareil car outre les affaires européennes, un coup de semonce pour ce gouvernement serait salutaire sur bien des sujets.

    Sinon, c’est la porte ouverte à des tas de belles choses, dont en deux ans les pauvres gens ont eu une idée précise. le pire est à venir.

  • Par Artius (---.---.---.159) 13 mai 2009 20:37

    Les déçus de tous bords - ils doivent être quelques-uns - risquent de se rabattre sur les extrêmes et le centre.

    Ce n’est que mon avis, mais les prochains scrutins risquent d’être surprenants.

  • Par darthbob (---.---.---.19) 13 mai 2009 21:57
    darthbob

    Merci pour cet article très intéressant. Il explique mieux que je le pourrais le malaise ressenti à la lecture des sondages actuels, glorifiant les 27% de l’UMP, sans grande argumentation.

    Il faudra également compter exactement les voix qui se porteront sur la liste UMP lors du scrutin.

    Je pense qu’on pourra mesurer précisément à combien se monte le dernier carré, le noyau dur des grognards sarkozystes

    Les pourcentages, c’est bien gentil mais il faut savoir combien de personnes se sont déplacer pour déposer le bulletin umpiste. Et comparer par rapport à 2004. Là aussi, il pourrait y avoir des surprises !

  • Par Christoff_M (---.---.---.212) 14 mai 2009 05:46
    Christoff_M

    alors la j’aimerais bien voir cela...

    remarquez aujourd’hui il y a un neuneu de l’info qui nous a bien dit que les salaires n’ont pas baissé !! je vous dit avec Sarkozy on est revenu dans l’ex Urss avec les « jounalistes officiels » style Pujadas ou Pernaud... faut pas trop leur demander d’analyser un tableau ou une courbe...

    entre parenthèses la plupart des gens de mon age ont perdu entre 500 et 1000 euros de salaires dans les arts graphiques quand ils n’ont pas perdu leur boulot et cela s’est accentué avec le fils Lagardère grand ami du pouvoir qui ne fait que spéculer et démolir ce que son père avait des dizaines d’années à construire...

    mais Sarkozy se sent bien entre les héritiers et les spéculateurs !! on peut parler de confiance aveugle !!

  • Par LOKERINO (---.---.---.154) 14 mai 2009 06:48
    LOKERINO

    je trouve au contraire ces données intéressantes !

    le modem ferait 11 %, la moitié du Ps ( en déconfiture)
    Pas mal !

    a eux deux dans la futur union,( union des bonnes volontés vous savez !?!, celle qui permet d’avoir une (hétéroclite) majorité...) ils font mieux que l’ump !

    Seul petit problème , avec 2/3 1/3 , c’est pas le modem au commande !

    Allez François , un petit effort !! Il faut que tu prennes leur place !!

  • Par jcl44 (---.---.---.136) 14 mai 2009 09:25
    jcl44

    Très bon article, résumant également, à mon avis, une réalité parlementaire française où les députés NC n’ont pas d’avis, si ce n’est de suivre la voix de leur maître aveuglément. Ne parlons pas trop des socialistes qui sont constants dans l’incohérence et le manque de discernement. Quant au Modem, Bayrou a eu la capacité à se positionner en opposant « officiel » de la Royauté en place. Grâce justement en mesurant les enjeux de chacun des sujets à l’Assemblée, il ne fait pas forcément feu de tout bois mais reste intransigeant sur les points clés impactant directement la vie du citoyen.

  • Par Flo (---.---.---.187) 14 mai 2009 10:37
    Flo

    @Calmos : chacun de vos « commentaires » réussit l’exploit d’être à la fois à côté du sujet, réducteur, gratuitement agressif et rédigé dans un français détestable, affranchi de toute contrainte liée à la ponctuation... vous êtes assez pénible.
    Au sujet des sondages bidons : ils sont commandés par l’institut opinionway, notoirement lié à l’UMP (son président Hugues Cazenave est un ancien des RG, proche de sarkozy après avoir longtemps été un ami de pasqua).

    • Par Imhotep (---.---.---.113) 14 mai 2009 11:12
      Imhotep

      Calmos c’est le Karouchi d’Agoravox, ce même battu par Pécresse qui disait sans rire à la sortie du livre de Bayrou que cela n’intéressait personne. Résultat des courses en 13 jours 100 000 exemplaires distribués. Carla n’a qu’à bien se tenir et le couple UMP/PS peut raisonnablement commencer à s’inquiéter.

    • Par heyc’estmoi (---.---.---.171) 17 mai 2009 00:50
      heyc'estmoi

      Ca me fait marrer ce terme UMPS que le Modem adore utiliser.
      Renvoyer les deux grands partis dos à dos...
      Mais mon gars, vous vous croyez la solution au problème, alors que vous en êtes l’épicentre.

  • Par LOKERINO (---.---.---.107) 14 mai 2009 15:57
    LOKERINO

    vous avez raison !

    distribué !

    et pas vendu

    Comme dans une certaine campagne présidentielles 2002 ??

    Remarquez , compte tenu du battage médiatique ! Heureusement
     Bizarrement , plus personne au Modem pour fustiger les médias à la solde du pouvoir .... !

  • Par LOKERINO (---.---.---.159) 15 mai 2009 12:06
    LOKERINO

    IMHOTEP

    comment distribuer 100000 exemplaire alors que l’éditeur lui même annonce un premier tirage à 60000 et un retirage à 30000 ?

    alors que les organismes spécialisés annoncent autour de 15000 ventes à ce jours ?

    Décidément ,après le nombre indéterminé et indéterminable d’adhérents, fâchés avec les chiffres au modem ... !!
    A moins que ce soit la méthode habituel de votre leader !!

    • Par heyc’estmoi (---.---.---.171) 17 mai 2009 01:43
      heyc'estmoi

      Et on peut aussi rappeler que Léotard avec « Ca va mal finir » a vendu 90 000 exemplaires de ce livre anti-Sarkozy. Et on n’en a pas autant entendu parler.

      Ceci dit, je n’ai pas grand chose contre Bayrou, qui, je trouve, est plutôt agréable à écouter.
      Mais qu’on arrête de nous enfumer...

    • Par Imhotep (---.---.---.113) 17 mai 2009 11:12
      Imhotep

      Que change ce sondage au fond de l’article ?

      Rien, si ce n’est qu’en plus il donne +1 point au MoDem. Merci !
  • Par millesime (---.---.---.33) 17 mai 2009 12:09

    si vous en avez assez de l’UMP, des socialistes, de Bayrou et autres FN allez voir le site de NEWROPEANS seul parti politique trans-européen qui présent des candidats dans trois pays de l’UE
    son président est Frank Biancheri, à l’origine de la création d’ERASMUS de sorte que l’Europe NEWROPEANS connait bien.
    Il est aussi le dirigeant de tink tank LEAP/2020 (www.leap2020.eu)
    www.newropeans.fr
    www.newropeans-magazine.org



    http://millesime.over-blog.com

  • Par Lucrezia (---.---.---.51) 17 mai 2009 12:23

    Tiens donc, la Presse serait-elle maintenant Pro-Sakkoziste ?
    Faudrait savoir ...parce que depuis sa prise d’élection, j’avais pas vraiment pas le sentiment que la Presse était à la « botte » ni de Sarkozy, ni de l’UMP !
    Mais à croire que certains arrangent à leur sauce des données de sondages - qui n’ont eux que peu de fiabilité à 1 mois des élections et un si fort taux d’abstention attendu !
    Comme quoi en Politique, c’est comme en Finance on font dire aux chiffre ce que l’on veut bien démontrer ....

    CQFD !

  • Par logan (---.---.---.147) 17 mai 2009 13:17

    Les sondages c’est de la merde, les votes des électeurs n’appartiennent pas aux listes / candidats qui les ont obtenu, les votes ne s’additionnent donc pas en fonction des alliances, pas plus qu’ils ne se comparent ou donnent des renseignements d’une élection à une autre ...

    Mais c’est sur l’UMP a bien compris que s’annoncer en vainqueur permettait de récupérer ces fameuses voix des gens qui confondent PMU et élections et qui votent pour le futur gagnant histoire d’être dans le camp des gagnants ...
    Ne niez pas leur existence, ils existent et sont nombreux malheureusement.

  • Par pierrot123 (---.---.---.182) 18 mai 2009 10:14

    En attendant, on travaillerait au corps le corps électoral, que ça ne m’étonnerait pas outre mesure...

    On ne nous refait pas le coup de l’émeute dans la Gare du Nord (le 27 Mars 2007..i : http://www.dailymotion.com/video/x1...), c’est du passé, il faut faire mieux...

    Pourrait-on penser que cette affaire de « tirs à l’arme de guerre » sur un fourgon de Police ... tombe juste à point nommé avant les Européennes...pourrait-on le penser ?.

    Parce que...Aucun blessé, avec des armes de guerre ? Une arme de guerre ( la AK 47,par exemple), ça tire 50 cartouches en 5 secondes, quand même...Et on nous parle de plusieurs armes de guerre ?...Il y avait quelqu’un dans le fourgon ?

    C’est tant mieux, certes, qu’il n’y ait aucun blessé, même léger, parmi les occupants du véhicule... mais moi, ça me rappelle un certain « attentat de l’Observatoire », avec Mitterand à la manoeuvre, à l’époque.)

    A propos d’attentat... cette histoire des « bâtons de dynamite » , au Printemps, le 16 Décembre dernier, qui avait mis toute les polices de France en état d’alerte maximum...Alliot-Marie en grande Générale en Chef, prête à risquer sa vie pour la Patrie menacée... Les médias en « tremblaient de peur », vous vous souvenez ?...ça devient quoi ?
    http://www.wat.tv/video/alerte-bomb...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires