• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Bonimenteur

Le Bonimenteur

Depuis l'âge de voter j'ai assisté à beaucoup de campagne électorale et d'entre deux tours, mais jamais je n'ai entendu dans la bouche des candidats de droite autant de mensonges, de contre-vérités et de mauvaise foi que par l'actuel candidat-président. Il ira jusqu'à dire que son principal rival est « nul ». Pourquoi afficher tant de hargne notamment dans les derniers discours, où il vocifère plus qu'il ne harangue si ce n'est par une perte de sang froid évidente . Une telle attitude inadmissible devrait, sans parti pris, ôter toute crédibilité à un tel personnage, nonobstant sa politique et son bilan de fin de mandat dont le solde est négatif. Mauvais perdant !

Florilège :

Les socialistes,

1/ Ils sont ainsi accusés de vouloir supprimer le quotient familial, alors que le projet de Hollande vise simplement à baisser le plafond.

2/ Soupçonnés de vouloir régulariser « tous les sans-papiers » contrairement . au programme de F.Hollande qui l'a pourtant annoncé en public plusieurs fois. Et culotté, Sarkozy, répète : « Dans l’accord que François Hollande a signé avec Eva Joly, il a prévu la régularisation de tous les sans-papiers. Tous. » Rien non plus dans cet accord .

3/ Le président sortant reprend un autre bobard que distille Marine Le Pen : « Que des étrangers depuis peu en France puissent bénéficier, à condition d’avoir 65 ans, du minimum vieillesse et jouir de prestations supérieures à celles servies aux Français les plus modestes, petits retraités ou veuves d’agriculteurs ». Faux évidemment.

4/Mieux encore il affirme devant ses supporters qui ne demandent qu'à le croire, qu’il n’accepterait pas que les étrangers puissent toucher le minimum vieillesse sans pouvoir justifier de dix ans de résidence. Zéro ponté cette mesure est en place.

5/Il prend les Français pour des ploucs lorsqu'il dit vouloir augmenter de 1 000 € le pouvoir d’achat des smicards ! Pour les économistes qui ont fait le calcul, avec la baisse par la suppression de la prime pour l’emploi qui en découle, au final les Français concernés ne gagneraient qu'une centaine d’euros par an.

6/Sur la question du vote des immigrés aux élections locales, il affirmait d'antan, « A partir du moment où ils paient des impôts, où ils respectent nos lois, où ils vivent sous notre territoire depuis un temps minimum, par exemple de cinq années, je ne vois pas au nom de quelle logique nous pourrions les empêcher de donner une appréciation sur la façon dont est organisé leur cadre de vie quotidien. » En 2008, il se disait favorable « à titre intellectuel » au vote des étrangers non européens aux scrutins locaux tout en ajoutant ne pas « avoir de majorité pour faire passer » cette mesure ». Mais l'électorat frontiste oblige, il change d'opinion et dévoile ainsi son manque total d'idéologie fixe.

7/ Emporté par la trouille de son échec, il parle fébrilement du rassemblement autour du thème du « vrai travail  ».Il avait même poussé la précision jusqu'à livrer des exemples de "vraies" professions en citant "ouvriers, artisans, commerçants". Une ânerie qu'il reconnaît depuis.

8/ Il affirme que François Mitterrand a pu faire deux septennats grâce à Jean-Marie Le Pen. Mensonge , ce dernier n'était pas candidat en 1981 !.

Les promesses

a/ Il avait promis d'augmenter les retraites de 20%. Une augmentation a bien eu lieu, mais elle a été de... 1%. Promesse électoraliste par excellence.

b/ A Marseille le 19 avril 2007 il promettait d'interdire les « golden parachutes » :"Si je suis élu Président de la République, je ferai voter dès l'été 2007 une loi qui interdira la pratique détestable des golden parachutes parce que c'est contraire aux valeurs qui sont les miennes". Ils sont toujours en place. De plus il promettait de "régler le problème des multirécidivistes", quatre ans après rien n'est réglé, même pas dans la cité phocéenne.

c/ Au même moment, il avait affirmé : "Je veux, si je suis élu président de la république, que d'ici à 2 ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir". Aujourd'hui le problème n'est pas réglé et l'on voit dorénavant des salariés dans cette situation

d/ En 2008, en pleine crise financière, il avait aussi déclaré avec assurance que désormais, "les paradis fiscaux, c'est fini". Ils sont toujours là.

e/ Le 17 avril 2012 il déclare : "Il n'a jamais été question de vendre une centrale à monsieur Kadhafi......"Faux puisque le 25 juillet 2007 le Figaro titrait (cocorico) : "La France et la Libye signent un accord sur le nucléaire civil" Cet accord ''vise à fournir à la Libye un réacteur nucléaire qui permette la fourniture d'eau potable'' en désalinisant l'eau de mer. Ce que l'on refuse à l'Iran dans la crainte d'un détournement de fonction, bizarre.

Et ne revenons pas sur cette histoire de Tariq Ramadan qui aurait appelé à voter Hollande qui s’avère fausse bien entendu. Perdant pied devant des journalistes qui lui rappellent cette contre-vérité, il insiste en affirmant qu'une note datant de 18h 37 le prouvait .Toute la presse recherche cette fameuse note. Non plus sur ce pseudo-appel de 700 mosquées à faire de même, qui n'a jamais existé.

Pour terminer cette rubrique il faut citer une promesse qu'il n'a heureusement pas tenue : en 2007 Sarkozy voulait mettre en place le "crédit hypothécaire" et trouvant les français "pas assez endettés". Ce qui est la raison principale de la crise mondiale qui perdure encore.

La taxe Tobin

Il y a 13 ans, le président de la République qualifiait la taxation des transactions financières d'« absurdité » Puis il change d'avis et à quelques mois de la présidentielle, il ne la propose mais l'impose presque à l'ensemble de l'Europe. « L'idée de la France, c'est tout simplement d'appliquer le projet de directive sur la création d'une taxe sur les transactions financières tel qu'il est prévu par la Commission européenne ». La France serait la première à l'appliquer. Mais cette volonté farouche a disparu des thèmes de la campagne sarkosiste. A noter que cette taxe a été votée en 2004 sous le gouvernement Jospin, mais non décrétée pour des raisons d'incompatibilité fiscale. Un président qui connait bien ses dossiers, sûrement. De toute façon cette mesure ne sera jamais appliquée, la bourse et la finance internationale ne le permettraient pas, c'est un leurre politicien

Le ministre

En Avril 2004, Nicolas Sarkozy dit à l’adresse d’un employé d’Edf-Gdf : « On ne viendra pas à la privatisation, c’est clair, simple et net. Il n’y aura pas de privatisation d’Edf et de Gaz de France. C’est clair, c’est simple et c’est net ».

Deux mois plus tard, à l’Assemblée Nationale, le même déclare : « Il est en effet clair qu’Edf et Gaz de France doivent pouvoir lutter à armes égales avec leurs concurrents [...] Pour cela, nous devons les transformer d’établissements publics en sociétés anonymes  ».

Les rodomontades

a/à plusieurs reprises sous les bravos de ses militants, il clamait qu'il avait été personnellement sur le site de Fukushima accompagné de NKM, ce qui est faux et qu'il a dû piteusement infirmer. Ceci pour insister sur le fait que F. Hollande , lui, ne s'était pas rendu au Japon.

b/Une gaminerie qui nous rappelle celle du Mur de Berlin où il était présent le jour même pour avec ses petites mains pour le détruire symboliquement, ce qui fait encore rire les Allemands de l'Est et de l'Ouest.

N.B Cette collection de mensonges et de mauvaise foi a été facilitée par la parution de divers commentaires et articles du Net, notamment Agoravox.


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • PLOT29 30 avril 2012 16:59

    Bonimenteur ? pas seulement c’est un voleur ! c’est à dire un arsene Lupin à l’envers ! lui il prend aux pauvres pour donner aux riches


    • Henri Francillon Henri Francillon 1er mai 2012 15:17

      Certes, et son soi-disant adversaire a ruiné la Corrèze et truque les votes au PS, selon les dires de son ex soi-disant adversaire et actuel soutien.
      Je ne vois pas pourquoi le peuple se laisse ainsi diviser par ces deux menteurs corrompus.
      Ou si je vois pourquoi je ne le dirai pas pour ne pas vous stigmatiser, car vous feriez alors l’amalgame nauséabond qui consiste à vous rappeler des heures les plus sombres de notre histoire.


    • 4A+++ 30 avril 2012 17:42

      Et dire qu’il y a une certain nombre de citoyens qui votent pour ce type de candidat, qui ne respecte rien, qui n’a aucune déenthologie, qui n’a aucune parole, qui monte les Francais les uns contre les autres en permanence etc ...

      Vivement qu’il fasse ses valises ...


      • Thorgal 1er mai 2012 11:25

        On dit « déontologie ».


      • Richard Schneider Richard Schneider 30 avril 2012 18:24

        Je sais bien qu’un homme politique doit apprendre à mentir comme un arracheur de dents ! c’est le b-a-b-a du métier. Mais il faut reconnaître que Sarkozy est imbattable dans ce domaine. Jamais on n’a osé proférer autant de contre-vérités, de mensonges grossiers que les collationner exigerait un « travail de Titan », dixit Chapoutier ... 

        Simir a proposé un livre : « Sarkomensonges de Christian Grégoire ».

        • Henri Francillon Henri Francillon 1er mai 2012 15:20

          On a aussi « Rose Mafia » de Gérard Dalongeville", et cette déclaration claire de Mélenchon qui dit que Hollande a pour habitude de truquer les votes au PS.
          Juste pour rassurer ceux qui craignent qu’Hollande soit un moins bon menteur et que donc il risquerait de perdre.


        • ce type est l’homme politique LE PLUS POURRI DU MONDE

          DEHORS ET PASSAGE A LA CASE PRISON POUR 30 ANS.........de karachi a mediator...511 morts


          • Henri Francillon Henri Francillon 1er mai 2012 15:21

            Allons allons, pas de demi-mesure camarade, il faut rétablir le goulag et y enfermer tous ceux qui votent à droite !


          • chapoutier 30 avril 2012 18:41

            bonjour
            qui a dit :( il y a des doublons avec votre article)

            J’ai certainement beaucoup de défauts mais je ne suis pas un homme qui ment. Je ne suis pas un homme qui renonce et je ne suis pas un homme qui plaisante avec les principes d’honneur et de probité“, 

            « La seule vérité d’un homme c’est pas ce qu’il dit, c’est ce qu’il fait »

            « Je déteste l’impudeur ! » 

            « Les Français, j’ai tout fait pour ne pas les décevoir »

            « J’ai découvert quelque chose de pas normal : les grands groupes Français – les entreprises du CAC40 - maximisent les avantages fiscaux, et une partie d’entre eux ne paient pas du tout d’impôt ».

            « Dire que j’ai été le président des riches, mais c’est une imposture ! Je n’ai pas fait de cadeaux aux riches ».

            « François Hollande veut procéder à une régulation massive des étrangers »

            « François Hollande veut supprimer la quotient familial »

            « éthique de l’effort, de la responsabilité, de l’honnêteté ».

            « Percevoir une grosse rémunération en cas d’échec, [...] distribuer des bonus dans une entreprise qui met en oeuvre un plan social ou qui reçoit des aides de l’Etat [...], ce n’est pas responsable, ce n’est pas honnête »,

            « il ne doit plus y avoir de parachutes dorés. Il ne doit plus y avoir de bonus, de distribution d’actions gratuites ou de stock-options dans une entreprise qui reçoit une aide de l’Etat, qui met en œuvre un plan social d’ampleur ou qui recourt massivement au chômage partiel. »

            « 

            augmenter les impôts des riches « ça finit toujours par tomber sur les classes moyennes »

            « Une société de liberté, c’est d’abord une société de respect »

             

            il n’était pas un homme “qui renonce, qui plaisante avec les principes d’honneur et de probité“,

            « Je veux être le candidat du peuple de France. Je ne serai pas le candidat d’une petite élite contre le peuple »,

            jamais GDF ne sera privatisée »



            • teddy-bear teddy-bear 30 avril 2012 19:00

              Des doublons ou des répétitions ? désolé...


              • chapoutier 30 avril 2012 19:10

                mais non, je me suis mal exprimé, je ne critiquais pas votre texte. je voulais dire que
                par fainéantise je n’ai pas effacé certaines citations que vous avez cité dans votre article ;


              • chapoutier 30 avril 2012 19:16

                Effectivement talonnette est un bonimenteur avec quelques ficelles bien grosses et dégueulasses.

                Une de ses ficelles préférées est la suivante :

                Il part d’un constat normal avec le quel tout le monde est tout à fait d’accord d’emblée car tout le monde fait le même constat. Par exemple a priori tout le monde trouve normal que l’on doive payer son titre de transport .

                Sur ce simple constat talonnette fait l’amalgame suivant ( c’était en 2007) : "Si Mme Royal veut régulariser tout les sans-papiers et si la gauche veut être du côté de ceux qui ne payent pas leur billet de train, c’est son droit"

                en une phrase Sarkozy en appelle à la « majorité silencieuse ». Lui se place toujours "du côté des victimes", ceux qui payent leurs titres de transports, tandis que ses contradicteurs soutiendraient les fraudeurs contre les honnêtes gens. Ce qui implique que ses adversaires seraient du côté des coupables.

                 en une phrase, un double amalgame, les immigrés ne payent pas leurs titres de transport. il profitent donc du système français, en volant trichant fraudant et la gauche soutient ces voleurs fraudeurs tricheurs immigrés contre les français, mais lui sarkozy est heureusement là contre vents et marées du coté des victimes.

                ce type est un manipulateur




                • devphil30 devphil30 1er mai 2012 06:51

                  Effectivement il joue sur la victimisation , la manipulation , la stigmatisation qui étaient les modes de fonctionnement utilisé par la dictature nazi....

                  Sans comparaison aucune , sarko est potentiellement très dangereux , il est devenu persuadé d’être le sauveur de la France ( crise 2008 ) qu’il est le meilleur , la seule chance pour la France , la gauche correspond aux retours de chars communistes etc ...et sur ces points il ne ment volontairement car il en est persuadé.

                  A force de marteler des contre vérités , je suis sûr qu’il s’en est convaincu lui aussi ( assistanat etc ..)

                  Il est aussi dangereux militairement car le « petit jeu » avec l’Iran s’est calmé mais si les américains font mine de vouloir forcer les choses , lui suivra sans réfléchir pour sauver la « civilisation » , le monde occidental , c’est un fou à qui il faut ôter tout pouvoir de nuire. 

                  Philippe


                • chantecler chantecler 30 avril 2012 19:33

                  « La gauche va fermer toutes les centrales nucléaires »
                  uniquement Fessenheim
                  « En Allemagne les loyers ne sont pas encadrés . »
                  si !

                  Oui enfin à chaque fois qu’il parle il y a une chance sur deux pour que ce soit un mensonge .

                  Le pire c’est que les médias TV reprennent les mêmes conneries .

                  C’est vraiment la campagne électorale la plus putride que j’ai connue .


                  • Henri Francillon Henri Francillon 1er mai 2012 15:27

                    C’est au contraire une campagne parfaitement réussie : le peuple, au lieu de s’unir pour virer la caste dominante qui l’oppresse, le ruine et lui ment depuis des décennies, s’entr’invective d’un côté à l’autre de la pantalonnade et en viendrait très volontiers aux mains pour que le sale nazi ou l’infâme stalinien se taise éternellement.
                    Le peuple est donc parfaitement divisé, hypnotisé par le show et croit réellement que son vote a un sens.
                    Bravo à ces politiciens et journalistes qui savent si bien manipuler les esprits.


                  • chapoutier 30 avril 2012 19:40

                    Une autre de ses techniques, relevée elle aussi par de nombreux observateurs, toujours basées sur les oppositions comme le vrai travail, la France qui se lève tôt la France qui souffre.

                    Il prend à témoin la « majorité silencieuse » qui souffre, qui se lève tôt, qui à un vrai travail.

                    Comme s’il y avait la France qui se lève tard, la France qui ne souffre pas,la France du faux travail, c’est à dire les chomeurs, les assistés, les fonctionnaires, et les syndicalistes. La bête boire pour Sarkozy ! Comme ils furent la bête noire de Vichy.

                    Donc jusqu’au bout, talonnette pousse à la division, de la tentative de pulvérisation de ces corps intermédiaires qu’il déteste au point de les avoir fait siffler dans chacun de ses meetings depuis le lancement de sa campagne.

                    Et lui se positionne en défenseur de ceux qui travaillent, se lèvent tôt, qui souffrent pour permettre aux assistés soutenus par la gauche de continuer à se lever tart.

                    Mais une question : liliane bettencourt a-t-elle un vrai travail, se lève-t-elle tôt ?


                    • devphil30 devphil30 1er mai 2012 06:41

                      Pourquoi autant de mensonges de sa part , c’est dans sa nature de primo dictateur de mentir pour ramener un maximum de voix , il martèle des contres vérités qui dans l’inconscient des gens finissent par devenir des vérités.

                      A force de dire que Hollande veux régulariser tous les sans papiers , il finit par gagner des voix.

                      Le manque de connaissance et de culture permettent à ce genre de voyou de prospérer dans un semblant de démocratie qui est devenu aujourd’hui non plus une élection présidentielle mais une arène médiatique.

                      Je pense que le débat de mercredi va voler très bas du fait de sarko mais il s’enfoncera seul car Hollande a plus d’intelligence et d’esprit que ce vulgaire personnage populiste de sarko.

                      Pourquoi il s’accroche au pouvoir et ferai n’importe quoi pour être réélu , pourquoi il lorgne fortement du coté de l’extrême droite au mépris de la démocratie , de sa famille politique ??
                      Il sait qu’en cas défaite , il est grillé judiciairement car avec la quantité d’affaire en cours , à venir sans faire de l’anti sarko primaire , il est carbonisé , il se battra mais regardez du coté de Ziad Takkiedine l’intermédiaire des affaires un peu occulte , ce Takkiedine est du genre à pas plongé seul et il est en train de balancer au fur et à mesure des infos sur les financements , les contrats , les retro cessions etc ....
                      http://www.z-takieddine.fr/jaccuse-et-je-denonce/

                      La droite républicaine attend le 6 mai pour se lâcher mais je pense que dimanche 6 mai , les commentaires de sa défaite seront incisif à droite ( Raffarin , Fillon , Juppé , Villepin ) ont déjà commencé à prendre de quelques distances.

                      Pour revenir au sujet principal , il n’a fait que mentir et magouiller durant sa vie politique , Chirac n’avait pas confiance en lui ( pourtant on peux aussi s’en méfier ) à juste titre car il pouvait juger et avait des connaissances d’éléments concrets sur Karacchi etc ....

                      Philippe
                       


                      • Claudec Claudec 1er mai 2012 10:40

                        1er mai et frontières

                        La notion de frontière c’est le contraire du tout et n’importe quoi. Le mot importe, car il est bien différent de séparation, lequel implique l’éloignement, voire la ségrégation, sens que ne manqueraient pas de lui attribuer péjorativement – ce en quoi ils n’auraient pas tort –, les détracteurs de Nicolas Sarkozy. Et c’est bien pour cela que celui-ci insiste sur la conception qu’il en a et la mesure dans laquelle est concerné son programme, dans tous les domaines : de l’économique au social, de la France à l’Europe et au reste de monde, des cultes, communautés de toutes sortes, associations, syndicats, aux partis politiques, etc.

                        Le frontière, c’est ce qui attribue à chacun et à chaque chose sa place, en autorisant, autant que nécessaire, la communication entre elles.

                        En ce jour de 1er mai, par exemple, la frontière entre le social et le politique n’est-elle pas abusivement franchie, comme elle l’est depuis trop longtemps ? À l’initiative de syndicats inféodés à la gauche, au point que ce franchissement en soit devenu traditionnellement abusif et que les citoyens, non seulement ne s’y reconnaissent plus, mais s’y résignent.

                        Il est temps que sa juste place soit rendue au travail et que sa célébration cesse d’être instrumentée au service de partis politiques, quels qu’ils soient, le plus souvent selon des ententes et tractations qui font l’essentiel de leur action.


                        • teddy-bear teddy-bear 1er mai 2012 12:46

                          claudec*

                          Taratata pour Mr Sarkozy il s’agit des frontières où se dresse les postes de douanes et de contrôler les basanés, le reste n’est que camouflage.

                          La frontière entre le politique et le monde du travail n’a jamais existé depuis l’anarcho-syndicalisme jusqu’à 1936 ou c’est le peuple derrière ses syndicats qui a arrachés les 40 heures et les congés payés du patronat à qui on ne reproche pas de faire de la politique. Inféodés à gauche serait presque un pléonasme et dire que les Français sont résignés est malvenu. Cette célébration est aussi celle des luttes du passé et qui ont permis ce donc nous bénéficions tous aujourd’hui ’hui.

                          Par contre et juste pour détendre l’atmosphère je remarque c’est la première fois que Sarkozy sera dans la rue pour fêter la journée du « vrai travail » et probablement quoiqu’il arrive la dernière.



                        • armelle89 1er mai 2012 11:07

                          que de mensonges,toujours des mensonges


                          • Thorgal 1er mai 2012 11:26

                            Un nouvel adage est en train de naitre. Dorenavant, on va dire :

                            "Il ment comme un sarko celui-la !


                            • Radamenthes 1er mai 2012 12:09

                              La réthorique de ce candidat commence à être de plus en plus lassant. Toutes les personnes qui ont voté pour lui en 2007 ont dû s’apercevoir que dans ses interventions télévisées, il ne racontait et ne raconte encore que des choses où l’on ne peut être que d’accord avec lui, avec au passage, quelques mensonges invérifiables sur l’instant (notamment au niveau des chiffres) ! Je pense que beaucoup d’electeurs se souviennent de sa victoire en 2007 où il avait promis d’être un président irréprochable, de rendre des comptes à la nation etc... Résultat, nous avons un bilan bien plus que catastrophique et si vous avez bien observé lors de cette campagne, il n’a jamais évoqué le bilan de son mandat. La faute à la crise mondiale sans doute... Comme le rappelle l’auteur de cet article, je crois que moi non plus, je n’ai jamais vu un candidat/président aussi mauvais, dans tous les sens du terme ! Peut-être qu’après tout, tout cet effondrement du système financier mondial à été programmé et que les présidents de ces dernières décennies ne sont que des pantins à qui reviennent la tâche d’emmener le pays droit dans le mur pour semer le chaos social (chômage, insécurité, ...) et d’instaurer ensuite leur nouvel ordre mondial ! Cela peut sembler cohérent...


                              • Radix Radix 1er mai 2012 13:39

                                Bonjour

                                Le constat est édifiant, mais quelle conclusion en tirer ?

                                Sarko ne voudrait pas se faire réélire qu’il ne s’y prendrait pas autrement, il a réussit a démolir la gouvernance de droite et l’UMP maintenant il refile le bâton merdeux à Hollande pour qu’il fasse de même à gauche.

                                Radix


                                • AN221 AN220 1er mai 2012 14:34

                                  Union des Menteurs et Profiteurs..


                                  • urbanoptic urbanoptic 1er mai 2012 21:49

                                    Nicolas Sarkozy au Trocadero était dans son rôle en donneur de leçons. Il prétend savoir ce qui est bon pour les chômeurs français, alors qu’a-t-il fait pendant son quinquennat ? Il réfléchissait comment donner du travail aux 4 millions de ces français ? il en a mis du temps alors ! Non seulement il a pris tout son temps pour s’adresser à eux, mais en plus il les traite de fainéants. Il dit en même temps à ses partisans qu’en France, il y 4 millions de paresseux. Il ne parle jamais de la désindustrialisation de la France qui a supprimé plusieurs milliers d’emplois, il ne parle jamais des délocalisations responsables aussi du chômage, il ne parle jamais de la dégradation de l’éducation dont il est le grand responsable, par la prévision de suppression de 14000 postes d’enseignants en France en 2012. Il ne l’a peut-être pas compris mais c’est un risque énorme pour notre modèle éducatif avec en prime des élèves qui, lassés par une école en crise permanente la quitteront plus tôt que prévu sans diplôme et mal préparés pour l’avenir. Nous pouvons prévoir aujourd’hui même ce que sera l’avenir professionnel de ces jeunes dans un marché du travail de plus en plus exigeant et des emplois à leur portée occupés par des gens surdiplômés ou surqualifiés. Ces mêmes surdiplômés qui ne joueront pas leur rôle de moteur de l’économie en se contentant de petits salaires très éloignés de leurs ambitions. Bref Monsieur Sarkozy ne semble pas comprendre que ces jeunes sans diplôme rejetés de toute part n’auront comme seul refuge le logis et le couvert que pourront leur offrir leurs parents. Les jeunes, c’est l’avenir quand ils peuvent faire des projets et les assumer. Ce sont eux le moteur de l’économie par ce qu’ils nécessitent en besoins matériels, en énergie, en garantie et en protection pour les enfants et les personnes âgées en fin de vie, en démographie nationale, etc... De les sacrifier comme Monsieur Sarkozy le fait, ce n’est pas aimer la France, loin de là ! Privilégier une minorité de riches ne pensant qu’à risquer en bourse le résultat du labeur de milliers d’employés quelquefois parents de ces jeunes, ce n’est pas aimer la France. Les égoïstes ne peuvent pas aimer la France. Ils s’aiment tellement qu’ils finissent par oublier que sans la puissance de la France ils ne sont rien dans un monde en quête de leadership économique. Ils oublient que c’est notre compétitivité qui nous fera gagner des marchés et sûrement pas en fermant la porte aux étrangers qui pourraient aussi répliquer en nous fermant la leur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès