• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Camp des Saints 1973 – 2011 Jean Raspail - Ecrivain ou Prophète (...)

Le Camp des Saints 1973 – 2011 Jean Raspail - Ecrivain ou Prophète ?

 En publiant en 1973 « le Camp des Saints » Jean Raspail célèbre écrivain français était certainement loin de réaliser à quel point son œuvre ferait figure plus tard d’ouvrage prophétique :

- d’abord parce qu’elle serait alors impubliable en l’état, seule l’antériorité d’écriture lui permettant désormais d’échapper à la censure, en ce sens son ouvrage comme parole encore libre apparaît irremplaçable de nos jours ;

- ensuite parce que la réalité rattraperait la fiction, de telle sorte que le sujet de son livre n’apparaîtrait plus comme une œuvre romanesque mais comme un roman d’anticipation, une sorte d’ouvrage visionnaire avant l’heure ;

- enfin et surtout parce que les questions politiques et morales posées et longuement commentées dans le livre publié en 1973 sont désormais plus que jamais d’actualité : la conduite à adopter face à des foules d’immigrés venant du tiers monde, le discours des « élites », la réaction des autorités, le comportement des populations, etc.., nous sommes aujourd’hui en plein dedans !

Rien que pour ces raisons (mais il y en aurait d’autres encore) il convient sans hésitation de considérer le livre le plus célèbre de Jean Raspail comme une œuvre majeure de la littérature française de la fin du XX siècle, le titre de Camp des Saints est tiré du XXe chant de l’Apocalypse :

« Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée ». (Apocalypse 20, 8-9)

Sur l’histoire (a priori imaginaire) racontée dans cet ouvrage on peut se reporter ici à un bon résumé.

1) « le Camp des Saints » parole désormais interdite par la censure

Dans une tribune parue dans le Figaro magazine début février 2011 (en même temps que la réédition de l’ouvrage) Jean Raspail explique qu’après lecture attentive opérée par des juristes à l’aulne des lois Gayssot (1990), Lellouche (2001) et Pleben (2004), le Camp des Saints pourrait être poursuivi en justice pour pas moins de 87 motifs  !

Effrayant recul de la liberté d’expression constatable depuis une quarantaine d’années, lorsque le livre sortait en librairie en 1973 la loi Pleven, ancêtre des lois « antiracistes » venait d’être promulguée, depuis la machine a acquis son rythme de croisière et s’est puissamment incrustée dans les esprits, suite à son interview le mois dernier à l’émission de Taddéi « ce soir ou jamais » (dont il était l’invité vedette) Raspail avouait en revisionnant son passage à la télévision qu’il était lui-même surpris de constater à quel point il hésitait devant chaque mot à prononcer, preuve que l’orwellisation des esprits est un phénomène réussi, on est bien loin de l’époque d’Apostrophes qu’on regarde aujourd’hui avec un brin de nostalgie comme une époque de libre pensée révolue !

Ce recul constant et régulier de la liberté d’expression est vrai à tel point qu’en publiant une tribune libre dans le Figaro de juin 2004 en réponse au débat « qu’est-ce qu’être français aujourd’hui » il a été l’objet d’une poursuite en justice par la Licra, laquelle fut déboutée.. mais mieux que de résumer son ouvrage, les paroles de cette tribune en expriment les profondeurs et même les transcendent, le moins que l’on puisse dire est que Raspail est un écrivain qui ne fait pas dans la demi-mesure, il énonce clairement sa pensée et la développe sans ambages, cette Tribune est tellement riche qu’elle peut servir de fil d’Ariane à toute l’analyse des implications de son œuvre, à lire en détail donc !

 

2) « le Camp des Saints » narration en accéléré d’un lent et inexorable processus

En 2001, sur la côte Varoise presqu’à l’endroit exact d’où chaque jour Jean Raspail observait la mer en écrivant le Camp des Saints s’est échoué un cargo transportant presqu’un millier de réfugiés kurdes (dont beaucoup de femmes et d’enfants) venant du proche orient, lesquels (réfugiés kurdes) ne tardèrent pas à obtenir l’asile politique en France, encore ne s’agissait-il là que d’une mini invasion (env. 900 personnes)

Puis en janvier 2010 c’est une sorte de piqure de rappel avec un cargo transportant plus d’une centaines de kurdes qui accoste en Corse près de Bonifacio, lesquels sont après une brève rétention rapidement relâchés par la justice pour vice de forme, douce France ..

Les évènements récents constitués par les révoltes survenues dans les pays arabes d’Afrique du nord et du Proche Orient font redouter des invasions d’une toute autre ampleur, depuis plusieurs jours court la rumeur que l’Europe pourrait être directement submergée suite à la « révolution » en Lybie d’une vague d’immigrants de plus de 1 million de personnes, du fait de l’instabilité en Tunisie, chaque jour voit débarquer son lot de réfugiés sur la petite ville italienne de Lampedusa, lesquels rescapés, Schengen aidant, se font fort pour beaucoup de gagner ensuite la France sans risquer aucune mesure de refoulement, le drame décrit dans le livre se précise .. tout récemment l’organisme européen de surveillance des frontières Frontex, suite aux troubles en Tunisie et aux menaces proférées par le leader libyen Kadhafi, va jusqu’à évoquer l’arrivée potentielle de 1,5 million de réfugiés sur les côtes italiennes, il est question d’exode biblique, c’est dire !

 
Plus largement nous ne sommes qu’en 2011, or le vieux continent (européen) est assiégé avec plusieurs bombes démographiques à ses portes, celle du Maghreb et de l’Egypte déjà évoquées, mais celle de l’Afrique sub-saharienne à la démographie galopantes et en portant le regard encore plus loin comment ne pas penser au gigantesque réservoir humain constitué par le Pakistan, l’Union indienne et le Bangladesh ?

Mais il y a une nuance de taille que Raspail reconnaît lui-même dans les interviews qu’il a accordés, pour des raisons de construction littéraire il met en scène de façon théâtrale dans le Camp des Saints une invasion brusque et subite qui submergerait l’Europe, celle-ci ne s’est pas vraiment pas produite en tout cas pas sous cette forme, la réalité est une immigration rampante, régulière, continue, insidieuse et tenace, qui en chiffres globaux surpasse finalement bien largement le million de réfugiés soudain décrit dans le roman, c’est une invasion sur la durée, à peine perceptible au quotidien mais implacable dans ses effets !

 

3) « le Camp des Saints » exégèse des lâchetés et renoncements capitaux de notre époque

Le roman écrit en 1973 par Raspail est vraiment prophétique dans la description qu’il énonce des abandons et capitulations à répétition effectués par les différents responsables de la nation, pour relater ces faits décrits dans le roman, la Tribune publiée en 2004 dans le Figaro est plus qu’évocatrice, laquelle est d’ailleurs très justement intitulée Quand la patrie est trahie par la République, quelques morceaux choisis  :

- .. je crois que les carottes sont cuites, car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu’« ils sont chez eux chez moi » (Mitterrand), au sein d’une « Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes » (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu’au basculement définitif des années 2050 qui verra les « Français de souche » se compter seulement la moitié - la plus âgée - de la population du pays.

- Sans compter que les « Français de souche », matraqués par le tam-tam lancinant des droits de l’homme, de « l’accueil à l’autre », du « partage » cher à nos évêques, etc., encadrés par tout un arsenal répressif de lois dites « antiracistes », conditionnés dès la petite enfance au « métissage » culturel et comportemental, aux impératifs de la « France plurielle » et à toutes les dérives de l’antique charité chrétienne, n’auront plus d’autre ressource que de baisser les bras et de se fondre sans moufter dans le nouveau moule « citoyen » du Français de 2050.

- Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France (évitons le qualificatif d’éternelle qui révulse les belles consciences) sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé.

- Je me pose la même question à propos de toutes ces associations omniprésentes de droits à ceci, de droits à cela, et toutes ces ligues, ces sociétés de pensée, ces officines subventionnées, ces réseaux de manipulateurs infiltrés dans tous les rouages de l’État (éducation, magistrature, partis politiques, syndicats, etc.), ces pétitionnaires innombrables, ces médias correctement consensuels et tous ces « intelligents » qui jour après jour et impunément inoculent leur substance anesthésiante dans l’organisme encore sain de la nation française.

- Or la France est d’abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n’est qu’une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d’idéologie, idéologie avec un grand « I », l’idéologie majeure. Il me semble, en quelque sorte, qu’ils trahissent la première pour la seconde.

 

Quasi en même temps que la réédition de ce roman et comme un clin d’œil historique dont on se demande s’il est le fruit du hasard tellement la coïncidence est forte, l’actualité de ces derniers jours a offert l’occasion de plusieurs sorties au leader politique actuellement le plus commenté par les médias, à savoir la nouvelle présidente du Front national, dont on se demande si le Camp des Saints n’est pas son livre de chevet car elle est à peu près la seule qui contre tout l’establishment politique actuel ou Temple de la bien pensance, ose porter le fer dans la plaie de la lâcheté de nos politiques (à partir de 0’55’’) :

 « Ces chiffres montrent que non seulement l’immigration en France n’a pas été freinée mais qu’elle est volontairement accélérée dans un processus fou dont on se demande s’il n’a pas pour objectif le remplacement pur et simple de la population française ! »

Puis Marine le Pen récidive encore plus concrètement dans son opposition frontale au renoncement par nos politiques à la défense des intérêts du pays sous couvert de « bons sentiments » en déclarant tout début mars au micro de RTL matin (à partir de 3’45’’) :

« il n’y a que 2 solutions soit on les accepte, soit on les repousse (les bateaux de réfugiés) .. la France ne peut plus accepter une immigration supplémentaire .. oui, les empêcher de débarquer sur notre territoire .. nous ne pouvons pas supporter une émigration supplémentaire .. il faut prendre des mesures concrètes et pas que des discours .. je crois au contraire que l’on va dire que je suis la seule à avoir le courage de prendre les décisions nécessaires pour sauvegarder les intérêts de la France et des français .. il n’y a rien de plus facile que de faire du compassionnel, de l’humanitaire mais il y a toujours quelqu’un qui paie .. »

 

Et comme un fait obligé toutes les belles âmes se sont aussitôt empressées d’aller fustiger celle qui ose parler de mesures dures et autoritaires, lesquelles seraient pourtant les seules qui puissent éviter à la France et même à l’Europe entière de sombrer définitivement sous le poids des invasions, la seule parole de bon sens en fait, mais le poids de l’interdit est désormais trop fort, il est incrusté viscéralement dans la conscience de chaque citoyen de ce continent, nous ne sommes plus qu’un peuple castré, dont l’identité est un objet de mépris et qui se doit de constamment courber l’échine sous le poids des opprobres, car coupable, toujours coupable, définitivement coupable d’être ce qu’il est et d’avoir été à l’origine de cette civilisation sans précédent et de cette culture composite, à la fois tolérante et universelle, aussi doit-il payer cette réussite sans égale par un renoncement constant à toute tentative d’auto-défense envers ses adversaires et ce jusqu’à son ultime dissolution, à moins d’un sursaut ?

En tout cas ce qui est certain, c’est que nos fameuses "élites" feront tout pour que ce sursaut ne puisse advenir !

Hiéronymus mars 2011


Moyenne des avis sur cet article :  4.3/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • jako jako 3 mars 2011 09:42

    C’est bien écrit et documenté, merci.
    Mais que faire ? des mesures dures et autoritaires dites vous, Il y a déja une société Frontex chargée de s’occuper de cela , mais si les « réfugiés » arrivent par millions comme exposés comment les renvoyer et ou ?
    L’évolution du côté des ressources premières comme l’eau potable par exemple risquent d’aggraver lourdement la situation.


    • etychon 3 mars 2011 10:02

      Lisez le Camp des saints et vous connaitrez la suite...


    • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 16:45

      merci pour le compliment
      honnetement je ne crois pas que cette Ste Frontex fasse grand chose
      les renvoyer ou ? mais d’ou ils viennent pardi
      l’essentiel c’est le signal de fermete qu’il convient de donner aux nouveaux immigrants illegaux, pas de laxisme car c’est la porte ouverte ou tous s’engouffrent ..


    • non666 non666 3 mars 2011 19:11

      Salut Hieronymus.
      On peux lire aussi « la toussaint blanche » , avec une fin tout aussi tragique.
      Comme quoi, un grand nombre de penseurs et d’ecrivains français ont vu tout de suite vers quoi tendait les politiques msent en place depuis des decennies.

      Ce n’est pas surprenant, finalement , car ceux qui ont mis en place ces politiques obeissaient a des donneurs d’ordres qui voulaient arriver exactement a ça .
      Ils sevissent d’ailleurs toujours au sein du groupe « Le siecle, dans la Trilatérale , dans le groupe de Bilderberg, dans le CRIF, dans les diverses francs maçonneries...
      L’idée de detruire les Etats nations pour imposer un monde de corporations, de banques et d’interets privés a leur seul profit est a l’evidence le moteur de toute leur action.
      Diviser les nations entre »Etats usines« et »Etats holding« , pour etre les seuls a avoir le pouvoir d’arbitrer, la vision d’ensemble est bel est bien leur programe.
      Aujourd’hui, ils essaient en controlant la presse , de nous faire croire qu’ne »gouvernance mondiale«  est la solution a tous nos problemes.
      Ils nous demandent donc un blanc sein, sans mandat imperatif pour la mettre en place.
      Evidemment , entre la privation de nos droits nationaux et la mise en place de ces nouvelles institutions , la democratie aura dispârus et ils nous expliqueront que »les autres n’en voulaient pas..." ... comme en Europe, dans l’Otan ou dans la gestion de la monnaie commune.


    • Gollum Gollum 3 mars 2011 10:28

      Bravo pour ce texte brillant. Je ne connais pas ce livre de Jean Raspail, n’ayant pas l’âme vraiment littéraire. Mais je partage l’analyse.


      On peut en effet se demander si tout cela n’a pas été planifié il y a longtemps dans le but d’assurer au monde financier anglo-saxon une suprématie ardemment convoitée. Deux forces (en gros) s’opposent à ce projet. Le christianisme catholique (et orthodoxe). Et la France avec son passé brillant, longtemps Lumière des Nations, avant d’être emportée par la tourmente révolutionnaire d’il y a deux siècles, en grande partie fomentée (déjà) depuis l’Ouest. Le seul roman que j’ai lu de Raspail est « Sire » qui reprend le thème du Grand Monarque, censé revenir dans une France épuisée et meurtrie.


      On verra ici si Raspail aura été prophétique. Je ne doute pas, quant à moi, que l’Esprit soufflera de nouveau, en abondance. Notamment sur cette terre française, qui sera de nouveau la Lumière des Nations, et cela de façon encore plus glorieuse que précédemment.


      • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 16:48

        puissiez vous avoir raison mais je suis assez pessimiste
        oui la Revolution francaise comporte une grande part de complot
        finance avec l’argent de l’Angleterre, cela a ete prouve

        meme si les chances de renaissance de la France sont minces
        il concient de ne jamais perdre espoir, jamais abandonner !


      • ZEN ZEN 3 mars 2011 16:57

        oui la Revolution francaise comporte une grande part de complot
        finance avec l’argent de l’Angleterre, cela a ete prouve...
        (? !)

         ?????
        Lu dans Jacques Bainville ou Maurras ?
        Pour une Nouvelle Restauration ?
        ça colle bien avec les thèses de Raspail...
        J’aimerais savoir.
        Avec un peu d’Apocalypse et d’« Esprit » à la Gollum, c’est vraiment réjouissant smiley
        Qu’en pense le général Cambronne ?
        Vive la République quand même !...


      • non666 non666 3 mars 2011 19:29

        Voltaire a été le premier de nos intellectuel a se faire acheter par l’Angleterre.
        Il riait du bRoi qui voulait se battre pour « quelques hectares de neige ».
        C’etait la premiere « psy-ops » contre nos interets nationaux.

        Plus tard , Mirabeaux, salué a sa mort par la foule revolutionnaire etait deshonnoré.
        Il faut dire qu’on avait decouvert dans « l’armoire en fer du Roi » ses correpondances avec la famille royale montrant ses negociations pour obtenir quelques privileges contre le maintien du Roi en place.
        Dans ses appartements on trouva aussi ses correpondances avec la royauté britannique...

        Ce n’est pas du Maurras ça.

        De plus, juste avant tout cela, les ecrits de Weishaupt, le complot des Illuminati de bavieres fut revelé et tous les royaumes furent informé de leur projet.
        Si les Rottshild fuierent l’Allemagne du Sud pour se disperser en france, en Angleterre et aux etats unis, ce n’est pas sans raison ou pour un quelconque « esprit visionnaire ».
        Les lettres du messager mort foudroyé montrent une curieuse ressemblance avec ce qui devint les protocoles des sages de sion.
        Certains sionistes militent pour une parenté avec la lettre de machiavel aux enfer, mais la veritable parenté est bien la.
        D’ailleurs l’affaire fit telement de bruit pendant la revolution que l’abbé Sieyes s’en emu publiquement.

        C’etait bien plus gros que nos tristes histoires de fesse ou de mam chez les tunisiens...
        Pensez donc :decouvrir que la revolution est commanditée et manipulée par un petit groupe de fermier generaux qui en voulaient aux rois de ne pas les avoir anobli...
        Ce n’est pâs pour rien que la grande bretagne a été la premiere a anoblir les finaner et a faire des rottschild des barons...



      • COVADONGA722 COVADONGA722 3 mars 2011 10:33

        yep ,en fait comme peuple comme nation comme état nous sommes déja mort . Le reste n’est qu’une longue agonie .Le tout aux chants des laudateurs de tout ce qui est anti français le tout sous les aplaudissement d’une bien veule intelligenstia qui effrayée par les efforts que cela demanderait preferes croire qu’elle accompagne et conduit notre 
        destin à n’etre qu une majorité silencieuse niée et baillonée sur son sol.
        Que souhaiter sinon que dans un dernier sursaut nous eradiquions les elites
        et leurs alliés mercantis apatrides , quitte à disparaitre autant qu’ils nous precedent !


        • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 16:52

          oui nos soi disant elitesne representent plus du tout le peuple
          http://www.youtube.com/watch?v=1h2MO4GEN90
          et l’ont depuis longtemps trahi et cela va de mal en pis, car c’etait pire
          avec Pompidou qu’avec de Gaulle, pire avec Giscard qu’avec Pompidou
          puis pire avec Mitterrand, pire avec Chirac et le pire du pire, l’abomination
          de la desolation, la traitrise incarnee avec l’actuel locataire de l’Elysee


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 3 mars 2011 11:33

          Salut

          Merci de parler du Camp des Saints ! Ce n’est pas tout à fait mon livre de chevet mais l’ayant lu l’année dernière il est encore très présent dans mon esprit .
          le déroulement des faits est de plus en plus impressionnant de justesse . A chaque réaction bien pensante actuelle je me réfère à ce livre et je retrouve presque mot pour mot les propos tenus .

          Parmi les personnages « résistants » j’aime bien le petit vieux qui flingue le jeune gaucho abruti par sa propagande et qui est resté tout seul pour garder sa maison .

          J’aime bien aussi le dernier carré de soldats qui essaie de faire quelque chose et qui se fait exterminer .

          A LIRE et à RELIRE

          Bien que pense aussi que les carottes soient cuites .

          Vive la république quand même .


          • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 16:59

            merci Cambronne de vos commentaires exhaustifs
            je sais pouvoir trouver en vous un patriote convaincu
            moi aussi je ne suis pas tout a fait d’accord avec Raspail
            quand il croit bon d’opposer la Republique a la France
            cette derniere peut tres bien etre defendue aussi
            par la Republique, notez cela depend qui gouverne ..

            perso j’aurais ete partisan d’une monarchie constitutionnelle
            et je pense que qq chose s’est abime durant la periode revolutionnaire
            du fait meme de l’echec de la monarchie constitutionnelle ..
            mais on ne peut refaire l’histoire et la Republique
            est maintenant trop ancienne, puisque nous y sommes desormais
            ancres de toute facon, il convient de defendre la France au travers de celle ci


          • wesson wesson 3 mars 2011 11:34

            Bonjour l’auteur,

            ça fait pas 2 mois que les Arabes font leur révolution que déjà l’extrême droite qui nous donnait de l’islamisme exalté nous ressort maintenant les envahisseurs de la France.

            Le bouquin de Jean Raspail est le bouquin d’un raciste qui joue à se faire peur, et dont la récente réédition est à mon sens une parfaite opération de com’ de la part de l’équipe de notre président pour apeurer le chaland !

            On nous avait jusqu’alors vendu le barbu terroriste pour nous faire peur. Les révolutions arabes en cours ont déchiqueté cette approche. Alors on essaie de changer la nature de la peur, mais on garde les même dans le mauvais rôle.

            La cinquième colonne berbère n’est pas plus responsable de la merde dans laquelle nous sommes que le choc des civilisation. En attendant, plutôt que de se battre contre les étrangers forcément sanguinaires, occupez-vous de vos politiques pour qui actuellement rien ne semble plus pressé que de supprimer l’impôt sur la fortune qui permettra à 300000 des français les plus riches de l’être encore un peu plus ... au détriment de tous les autres.


            • barrere 3 mars 2011 13:22

              excusez moi hein ! mais n’importe quoi !

              cessez de cataloguer comme ça les gens ! vous allez nous dire bientot que c’est l’extreme droite qui pousse ces gens sur nos cotes pour réaliser un bon score en 2012


            • Loatse Loatse 3 mars 2011 14:53

              @Wesson

              L’aménagement de l’ISF (sa suppression n’est pas en projet, elle nécessiterait de récupérer l’impot perdu ailleurs), Une idée sarkozienne qui cherche à s’assurer un electorat pour 2012...

              un truc flou d’ailleurs pas très réalisable car cela nécessiterait de réformer d’autres mesures fiscales pou récupérer le manque à gagner...)

              bref du vent, comme d’habitude :)


            • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 17:05

              bonjour Wesson
              je ne pense pas que Raspail soit raciste
              toujours trop facile l’accusation de racisme
              par contre je pense que les questions soulevees ds son roman
              sont de tres reelles questions, mefions nous de la pitie dangereuse
              Louis XVI n’a pas voulu force le barrage a Varennes, son regime est tombe
              il n’a pas voulu faire tirer sur les assaillants des Tuileries, toute sa garde
              qui aurait (qui a) donne sa vie pour lui, a ete massacree impitoyablement


            • dogon dogon 3 mars 2011 17:09

              0/20.
              Commentaire hors sujet.


            • TDK1 TDK1 4 mars 2011 10:40

              Bonjour Wesson,

              Quelle opinion avez vous de la colonisation française en Afrique du Nord ?
              Considérez vous qu’elle consistait à imposer à des populations et à un territoire des valeurs, une langue, des mœurs, (dans une moindre mesure) une religion, une organisation structurelle qui ne correspondait pas à leurs traditions et à leur histoire ?
              Considérez vous que l’objectif individuel de l’immense majorité des « colons » était d’acquérir sur ces territoires des richesses et des revenus qu’ils ne pouvaient espérer en métropole ?
              Considérez vous comme normal, légitime, positif que ces peuples aient exigé de la France qu’elle se retire ?
              Considérez vous comme dommage mais compréhensible que les algériens aient massacré quelques colons français et donné au million qui restait encore le choix entre la valise et le cercueil ?

              Si vous avez répondu franchement et sincèrement à toutes ces questions, demandez vous maintenant avec autant de franchise et de sincérité :

              Les populations étrangères arrivées récemment en France imposent elles des valeurs (ex : relations hommes femmes dans les piscines ou les hôpitaux), une langue (ex : l’arabe est enseigné dans de plus en plus d’écoles primaires et l’EN a imposé récemment l’apprentissage d’une « berceuse » en langue arabe à tous les élèves, les services publiques éditent de plus en plus souvent leurs documents en bilingue français-arabe), des mœurs (ex : la polygamie désormais reconnue et subventionnée par les CAF), une religion (bon, vous faut il des exemples ? Nous en sommes même jusqu’à remettre en cause la loi de 1905 !), une organisation structurelle (ex : le CFCM, la Halde, la réforme des lois financières pour les rendre « charia compatibles », l’abandon de la loi sur l’abattage sans souffrance des animaux de boucherie, en GB, Pays Bas, Belgique, Allemagne, fonctionnement toléré ou reconnu de tribunaux islamiques appliquant la charia)...
              L’objectif individuel de chacun de ces immigrés n’est il pas d’acquérir en France des richesses et des revenus qu’ils ne pouvaient espérer obtenir dans leur pays d’origine ?
              Dès lors, si vous avez répondu positivement aux deux dernières questions de tout à l’heure, comment pouvez vous traiter de raciste quelqu’un qui répondra de la même manière à ces mêmes questions appliquées à des gens récemment immigrés sur ce territoire appelé « France » ? Comprenez que le phénomène qui s’opèrent sous vos yeux n’a rien de nouveau ni de particulier. Il se répète à longueur de l’Histoire. La fin est connue. Soit le peuple soumis se révolte (exemple de la « guerre d’Algérie » pour rester dans les concepts que vous maîtrisez) soit il disparaît (civilisations précolombiennes, toujours pour rester dans votre système référant).
              Ceux qui aujourd’hui, tel Jean Raspail, crient leur désespoir vous lancent en fait un message : « Réagissez tant que votre réaction peut être autre que violente ». Il faut éviter une guerre d’Algérie à l’envers ! Il faut éviter la disparition d’une civilisation, d’une langue, de mœurs, de valeurs. Vous voyez, tout cela n’a rien à voir avec le racisme...

              Cordialement,


            • ZEN ZEN 3 mars 2011 11:48

              Oui, le retour de Raspail ne doit rien au hasard
              Son discours rejoint celui d’une certain Wauqiez, qui devrait s’inquiéter surtout de la consolidation des premiers pas démocratiques en Lybie, mais qui dénonce déjà et surtout l’afflux de migrants, que le tyran avait pour mission de contenir, moyennant contrats avantageux...Alors que le cinglé de Tripoli a déjà tué au moins 6000 de ses compatriotes...Pourquoi pas les Arabes à la mer ?
              On est en plein fantasme et ça plaît aux gars de la Marine...

              La démocratie en Lybie, Tunisie.... c’est la garantie du bon fonctionnement des nôtres
              On a intérêt à en favoriser le développement , sans ingérence., et à créer de véritables partenariats économiques équilibrés. C’est le meilleur rempart contre les flux migratoires sauvages.


              • COVADONGA722 COVADONGA722 3 mars 2011 13:45

                bonjour Zen
                 sur que les milliers de tunisiens sur les cotes italiennes sont une vue de l’esprit ,
                quand à voir la democratie surgir la bas je le souhaite et meme je leur en souhaite une différente de notre prétendu modele ceci dit je suis moins optimiste que vous et s’il ne s’agissait de vie d’hommes je prendrais volontier le pari que quelques « sabre » sont à la traine la bas .Votre humanisme imperturbable vous fait oublier que les fluxs etant ce qu’ils sont nous finiront à Thulé ou dilué « avec quel statut ? » dans la marée humaine qui risque sa peau pour s’installer dans cette « géhenne » qu est l occident.
                quoique vous en pensiez
                cordialement Asinus


              • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 17:08

                cher Zen
                je sais pouvoir compter sur vous comme contradicteur
                ben oui Philippe d’Orleans a l’origine des journees d’Octobre
                etait finance par l’Angleterre, renseignez vous un peu
                pas le temps de chercher tout de suite, et puis vous etes d’ordinaire
                toujours si aimable quand on vous renseigne que .. voyez vous meme


              • sisyphe sisyphe 3 mars 2011 18:13

                Par ZEN (xxx.xxx.xxx.188) 3 mars 11:48

                Oui, le retour de Raspail ne doit rien au hasard
                Son discours rejoint celui d’une certain Wauqiez, qui devrait s’inquiéter surtout de la consolidation des premiers pas démocratiques en Lybie, mais qui dénonce déjà et surtout l’afflux de migrants, que le tyran avait pour mission de contenir, moyennant contrats avantageux...Alors que le cinglé de Tripoli a déjà tué au moins 6000 de ses compatriotes...Pourquoi pas les Arabes à la mer ? 
                On est en plein fantasme et ça plaît aux gars de la Marine...

                La démocratie en Lybie, Tunisie.... c’est la garantie du bon fonctionnement des nôtres
                On a intérêt à en favoriser le développement , sans ingérence., et à créer de véritables partenariats économiques équilibrés. C’est le meilleur rempart contre les flux migratoires sauvages.

                @ Zen, absolument. 

                pas mieux. 

                Mais c’est pas le genre de fil où tu risques de pouvoir en discuter....

                @ l’auteur

                Raspail, question prophétique, c’est de la science-fiction, puisque, de toutes façons, c’est la fin du monde en 2012 ;

                alors, Raspail.........

                 smiley



              • Cocasse cocasse 3 mars 2011 12:30

                Je n’ai pas lu ce livre, mais à force d’entendre parler....
                Un livre qui n’a pour sa défense, que d’être paru avec la censure mémorielle, et qui accumulerait sans cela 87 chefs d’accusation contre lui, cela doit être intéressant.


                • Cocasse cocasse 3 mars 2011 12:33

                  avec -> sans : faute de frappe, désolé !


                • Massaliote 3 mars 2011 13:38

                  Il faut le lire et le faire lire. Dans la préface de la réédition, Raspail explique comment en 1973 son livre a été « étouffé » par les bienpensants qui nous veulent aveugles et sourds pour mieux nous conduire à l’abattoir. Et comment le peuple l’a diffusé. Serons nous moins bons que les résistants de 1973 ?


                • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 17:15

                  oui Cocasse et Massaliotte
                  ce livre ressort vraiment a point nomme
                  voyez les interventions de Marine, ce qu’elle enonce sur la « compassion »
                  cela semble sorti tout droit de la Tribune ecrite par Raspail en 2004 ds le Figaro
                  a lire et a relire, chef d’oeuvre de politiquement incorrect, plus que croustillant


                • Cocasse cocasse 3 mars 2011 17:56

                  Superbe tribune.
                  Un extrait :
                  Je sens poindre le mot renégat, mais il y a une autre explication : ils confondent la France avec la République. Les «  valeurs républicaines » se déclinent à l’infini, on le sait jusqu’à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d’abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n’est qu’une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d’idéologie, idéologie avec un grand « I », l’idéologie majeure. Il me semble, en quelque sorte, qu’ils trahissent la première pour la seconde.

                  Cette idée de « pour être Français, il suffit de suivre les lois de la république » m’a été ressassée jusqu’à à plus soif sur ce forum.
                  Et j’y ai toujours senti une arnaque monumentale.


                • sisyphe sisyphe 3 mars 2011 20:43

                  Ah bon !! 


                  Abolition de la République, donc......

                  En échange de quel régime, svp ? 

                  Merci de la réponse...
                   smiley 

                • sisyphe sisyphe 3 mars 2011 22:20

                  Pas de réponse ? 


                  Pudeur stratégique ? 

                  Je repose : par quel régime envisagez-vous de remplacer la - pouah - République ? 

                  Vous avez bien une idée, non ? 

                   smiley

                • Cocasse cocasse 4 mars 2011 09:52

                  Vous avez du mal à comprendre une phrase simple semble t-il, cela ne m’étonne pas qui vous soyez si borné.

                  Je vais donc devoir faire une explication de texte niveau primaire :
                  Où est-il écrit que je souhaitais remplacer la république par autre chose ?

                  Le sens de ma phrase est pourtant simple, et je vais la reformuler autrement :
                  Respecter les lois de la république ne suffit pas à être pleinement Français, comme l’évoque Mr Raspail dans la citation.

                  Une dernière chose : si je ne répond pas, c’est que je ne suis pas devant un écran d’ordinateur, et que la vie a ses impératifs autrement plus importants que satisfaire votre petite personne, s’imaginant les autres à sa disposition.
                  Merci !


                • sisyphe sisyphe 4 mars 2011 10:53

                  Bon , alors, je reprends votre phrase : 


                  Par cocasse (xxx.xxx.xxx.36) 3 mars 17:56


                  Cette idée de « pour être Français, il suffit de suivre les lois de la république » m’a été ressassée jusqu’à à plus soif sur ce forum.
                  Et j’y ai toujours senti une arnaque monumentale.

                  qui sous-entend, donc, que « pour être Français », il ne suffit pas de suivre les lois de la République. 

                  Que faut-il donc de plus, d’autre, et sur quels critères, par rapport à quelles lois ? 

                  Et tâchez d’être poli dans votre réponse ; parce que ; et d’une, si ce n’est pas le cas, je la signalerai comme abus , et la ferai retirer

                  et de deux, ça vous obligera à un minimum de respect de l’autre, 

                  et de trois, ça vous obligera d’avoir, contrairement à d’habitude, recours à des arguments............ si vous en avez

                  et de quatre, ça permettra à tous ceux qui vous lisent de connaître plus précisément votre position. 

                  Merci. smiley 


                • lemoncitron lemoncitron 6 mars 2011 19:17

                  « Et tâchez d’être poli dans votre réponse ; parce que ; et d’une, si ce n’est pas le cas, je la signalerai comme abus , et la ferai retirer »
                  Je trouve cela lamentable... Seriez-vous le Gayssot d’Agoravox ?


                • CAMBRONNE CAMBRONNE 3 mars 2011 14:06

                  MERCI A ZEN

                  De bien vouloir illustrer notre propos . Zen apparait à toutes les pages du remarquable livre du camp des saints . s’il ne s’y reconnait pas , il est facile de lui faire une explication de texte .

                  Lisez ce livre Zen ou si vous l’avez déja lu , changez de lunettes !

                  Vive la république quand même .


                  • Hieronymus Hieronymus 3 mars 2011 20:47

                    Je pense comme vous deux que l’ouvrage de Raspail
                    est une tres grave meditation sur les dangers de l’angelisme
                    et qq part son aberration, comprendre : on parvient au resultat inverse ..
                    J’ai vu Watremez que vous avez deja evoque ce livre le mois dernier
                    l’element declencheur ds la redaction de cet article a ete pour moi la decouverte
                    la formidable Tribune (d’ou poursuite de la Licra) ecrite par Raspail en juin 2004
                    question politiquement incorrect, c’est de la dynamite, on peut dire que tout y est
                    et puis et puis ces derniers jours
                    les interventions de Marine ds les medias
                    comme l’echo de l’actualite, plus actuel que jamais !


                  • ZEN ZEN 3 mars 2011 14:20

                    Pas de quoi, Cambronne !
                    Je reviens de chez mon opticien....
                    J’ai lu depuis bien longtemps ce livre de réac royaliste
                    Je sais qu’il est un peu tard et ne nie pas les périls
                     Mais à faire depuis des décennies de la réalpolitik à la Wauqiez et à la Berlusconi , à avoir favorisé les tyrans ,les dictateurs en sursis ((Moncef Markouzi) qui nous arrangeaient, sans préparer l’avenir... ce qui devait arriver arrive
                    C’est après coup que l’histoire apparaît comme nécessité
                    Un historien comme vous devrait le savoir....


                    • JL JL 3 mars 2011 14:26


                      « Alors que la droite et l’extrême droite alimentent les peurs d’un débarquement d’immigrés sur les côtes européennes, Virginie Guiraudon, directrice de recherche au CNRS et au centre d’étude européen de Sciences-po Paris, réfute la possibilité d’un exode massif et analyse la crise de la politique migratoire traversée par l’Union européenne. »

                      La suite là : « L’invasion de l’Europe par bateaux est un fantasme politique »
                      Par Marie Barbier le mercredi 2 mars 2011, 10:00 - Eclairages - Lien permanent


                       


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 3 mars 2011 14:57

                        JL

                        Vous avez votre place aussi dans « le camp des saints » bienvenue au club !

                        Il ne s’agit pas d’avoir peur , il faut essayer de réfléchir et d’envisager les évolutions possibles , car je crois que de toute façon nous ne pouvons plus grand chose dans ce domaine .
                        Les carottes sont cuites , vous aimez me semble t’il . Moi je les préfère en salade .

                        Quant aux analyses reprises par l’humanité , j’y suis allergique comme vous à Raspail .

                        Vive la ....quand même ;


                      • dogon dogon 3 mars 2011 17:37

                        Elle me fait bien rigoler, Virginie Guiraudon. En fait, non. Je la trouve plutôt obtuse et soit cinyque, soit idiote.
                        Elle ne doit pas sortir souvent de son bureau et de sa spécialité. Ou alors, et c’est probable, elle veut se faire mousser.

                        Un de ses arguments pour laisser entrer tout le monde est « Ces flux pourraient être absorbés par le marché du travail ».

                        1) Il me semble que le marché du travail n’arrive déjà pas à absorber tous les Européens,
                        2) Ces flux migratoires ont déjà permis de niveller les salaires par le bas et de précariser toute une frange de la population, pour le plus grand plaisir et profit des classes les plus aisées et les moins solidaires de notre société.

                        Et Marie Barbier, la journaliste de l’Huma qui l’interview, ne répond rien. Faut dire qu’à l’Huma pour faire de l’angélisme à la petite semaine, ils sont très forts.


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 3 mars 2011 14:46

                        Salut Zen

                        Je vois que vous êtes toujours aussi réactif malgré votre age avancé et l’heure de la sieste et cela me fait plaisir .

                        Raspail est royaliste et alors est ce une tare ? Je ne le suis pas mais je suis tolérant ! (moi)

                        Quant aux dictateurs , je ne crois pas que nous ayons eu tant de pouvoir que ça dans nos anciennes colonies .

                        Ce n’est pas nous qui avons créé le FLN et ses succédanés en Algérie ni le neo destour en Tunisie ni l’istiklal au Maroc . Bourguiba a conquis le pouvoir , nous sommes partis et il a installé un pouvoir autoritaire qui a été repris par Ben Ali ni plus ni moins , corruption comprise . Mohamed VI a eu un fils Hassan II qui n’ a pas attendu l’accord de la France pour venir au monde et régner en souverain autoritaire médiéval .

                        En Afrique sub saharienne même chose .

                        Je crois que vous accordez trop d’importance à notre influence .

                        Ce que nous avons cherché à faire avec plus ou moins de bonheur c’est non de favoriser la dictature mais de favoriser les dictateurs qui nous étaient favorables . Ce n’est pas la même chose . Certains pays comme la Guinée ou le Mali nous ont tourné le dos : Ce furent les pires dictatures .

                        Je ne cherche pas à accélérer la course du temps car comme vous je sais qu’il m’est compté mais je voudrais vous donner rendez vous dans quelques temps pour faire le point . Je ne suis pas vraiment sur qu’il faille se réjouir de ce qui se passe au Maghreb et au Mashrek en attendant l’Arabie Séoudite .

                        Vous êtes vous réjoui à la chute du mur de Berlin ?

                        Moi oui ! Mais il est certain que la France a perdu de sa puissance et que le monde est devenu moins stable . Mitterrand aurait bien voulu que les deux Allemagne ne se réunissent pas , par exemple et cela c’était bien de la real politik.

                        Bon après midi et vive la république quand même ;


                        • ZEN ZEN 3 mars 2011 16:06

                          Je ne suis pas vraiment sur qu’il faille se réjouir de ce qui se passe au Maghreb

                          Bon disons que ce qui se passe ne vous plaît pas, Cambronne, ce serait plus clair...
                          Mieux valait donc conserver le statu quo, ce que semble aussi sous-entendre Wauqiez
                          Malheureusement, les peuples n’en décident pas ainsi ! Faudrait-il les révoquer ?
                          Bien sûr que l’avenir est lourd d’incertitudes, comme dans tout processus de transformation profonde, qui demandera du temps et de profondes remises en question géopolitiques et énergétiques. Si on vit sur la peur, on est foutu...
                          Combien de temps a-t-il fallu à notre République pour se stabiliser ?
                          Bien sûr, qu’il y a l’héritage...Nous n’avons pas choisi Ben Ali, mais nous l’avons bien choyé, comme « notre ami le roi »...A quoi a servi l’imposture de l’Alliance méditérannéenne, sinon à les ériger en chiens de garde de nos propres intérêts à court terme ?
                          Vive la République absolument ( et non quand même) !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires