• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Camp des Saints, 40 ans après, fiction ou réalité ?

Le Camp des Saints, 40 ans après, fiction ou réalité ?

Paru il y a près de quarante ans, en 1973, bien avant le regroupement familial, Maastricht, la concurrence libre et non faussée érigée en dogme, avant SOS racisme et le Mrap, avant le premier choc pétrolier, avant les Trente Honteuses de l'UMPS, Le Camp des Saints est un roman prophétique de Jean Raspail qui raconte l'arrivée d'une première flottille des damnés de la terre, venus de l'Inde, décidés à immigrer en France, cet Eldorado que leur promettent les Sopo, Aounit, Aubry, Sarkozy, Strauss-Kahn, Mélenchon, Hortefeux, Bové, Besancenot etc de l'époque.

Dans une langue superbe, avec un réalisme hallucinant, Jean Raspail, en 1973, nous offrait un miroir de ce que serait la France de 2011. Il décrivait ce qui nous arrive. Il décrivait nos ennemis de l'intérieur, ceux de l'extérieur, et il montrait de façon remarquable à quel point nos valeurs et notre héritage, ceux d'une civilisation, la civilisation occidentale, aux racines judeo-chrétiennes, étaient menacés et pourquoi, nous donnant l'impression de nous retrouver en 1793 et de devoir, comme nos ancêtres, prendre les armes pour défendre notre héritage menacé de toutes parts.

Peu importe au demeurant ce que Jean Raspail a voulu dire, montrer, peu importe qu'il s'agisse de fiction, de rêve, de cauchemar, de prémonition ou de hasard… Depuis le début de la littérature, celle-ci appartient au lecteur et c'est ce que l'ensemble des lecteurs en fait qui donne son sens au livre, indépendamment des intentions de l'auteur. La preuve ? Faut-il une quatrième de couverture rédigée par Homère ou par Platon pour savoir ce qu'il faut retenir ou penser de leurs œuvres ? Que nenni. Les grandes œuvres nous appartiennent et elles sont grandes parce qu'elles permettent à des générations entières d'y trouver des réponses aux questions qu'elles se posent.

Peu importe ce que Jean Raspail avait en tête, mais ce qui est en train de se passer nous importe, beaucoup, et Le Camp des Saints est un magnifique manuel qui nous donne les codes pour décrypter le réel. A la fois pour comprendre les dessous de cette invasion douce, progressive et larvée qui est de mise en Europe et tout particulièrement en France depuis plus de trente ans, avec la complicité active de nos élites de l'UMPS et pour mieux voir ce qui se prépare avec les révoltes/révolutions des pays arabes, qui pourraient avoir pour conséquence que Lampedusa ne soit que l'avant-garde de la nouvelle flottille des damnés de la terre.

L'analyse est simple et éblouissante. Il me suffit de vous donner à lire quelques passages du Camp des Saints :

D'abord la présentation des protagonistes que vous reconnaîtrez tous, ceux qui ont renié les notions de base de notre civilisation, la propreté, le respect de soi même, et qui, de rave partie en ecstasy, sont prêts à aimer le monde entier et à attendre que l'Etat, les autres, ceux qui travaillent surtout, fassent tout et acceptent qu'on leur crache dessus.

"Depuis le petit escalier donnant sur la ruelle, le jeune homme était arrivé sans bruir sur la terrasse. En jeans et baskets délavés, les cheveux longs, blonds et sales, l'aspect général négligé, le regard trahissant l'avachissement de l'âme, il représentait assez bien ces marginaux parasites que l'Europe avait secrétés par centaines de milliers et qui forment déjà en son sein, comme un cancer, une sorte de tiers monde volontaire."

Les mêmes, heureux de voir débarquer les damnés de la terre, disent clairement comment, par une perversité ahurissante, ils en sont venus à préférer l'autre à celui qui leur est proche :

 " C'est bon ! Demain, on ne reconnaîtra plus ce pays. Il va naître.

- Avez-vous vu ceux qui arrivent, ceux des bateaux ?

- Oui

- Et vous croyez que vous leur ressemblez ? vous avez la peau blanche. Vous êtes sans doute baptisé. Vous parlez français, avec l'accent d'ici. Vous avez peut-être des parents dans la région ?

- Et alors ? Ma famille, c'est celle qui débarque. Me voilà avec un million de frères, de sœurs, de pères, de mères et de fiancées. Je ferai un enfant à la première qui s'offrira, un enfant sombre, après quoi je ne me reconnaîtrai plus dans personne. "

Les mêmes, toujours, vomissant leur haine de la culture, de la civilisation et se réjouissant d'en voir détruire jusqu'aux vestiges, à la manière des Talibans détruisant les Bouddhas de Bamiyan :

"C'est chez vous, ici, que je conduirai les plus misérables, demain. Ils ne savent rien de ce que vous êtes, de ce que vous représentez. Votre univers n'a aucune signification pour eux. Ils ne chercheront pas à comprendre. Ils seront fatigués, ils auront froid. Ils feront du feu avec votre belle porte de chêne. Ils couvriront de caca votre terrasse (comme d'autres s'essuient le derrière, déjà, avec notre drapeau, ndlr) et s'essuieront les mains aux livres de votre bibliothèque. […] Chaque objet perdra le sens que vous lui attachiez, le beau ne sera plus beau, l'utile deviendra dérisoire et l'inutile, absurde. […] Cela va être formidable !"

En face, le vieux professeur, qui nous ressemble diablement, dit en quelques mots en quoi l'invasion ne peut que produire un conflit de civilisation parce qu'elle veut faire table rase de la civilisation, de la culture, de l'art, du raffinement, du goût du luxe (Voltaire ne s'y était pas trompé, lui qui aimait tant le luxe et détestait tant les religions…), du goût du passé, de l'histoire, du savoir-vivre  :

" Il se servit un large verre pour la soif et un autre pour le goût, conscient du superflu et s'en pourléchant avec un rien d'ostentation. Il coupa le jambon en tranches minces qu'il aligna joliment sur un plat d'étain, arrangea quelques olives, posa le fromage sur une feuille de vigne, les fruits dans un grand panier plat, puis il s'assit devant son souper et sourit, heureux. Il aimait. Comme tout amant comblé, il se retrouvait seul avec celle qu'il aimait. Ce soir-là, ce n'était pas une femme, ni même un être vivant, mais une sorte de projection de soi-même faite d'images innombrables auxquelles il s'identifiait. La fourchette d'argent, par exemple, aux dents usées, avec les initiales presque effacées d'une aïeule maternelle, un objet tout à fait étrange si l'on songe que l'Occident l'inventa par souci de dignité alors que le tiers des hommes plongent encore leurs mains dans ce qu'ils mangent. Le verre, cristal inutile, on en aligne quatre pour quoi faire ? Fallait-il vulgairement ne plus aligner de verres parce que le Sertao mourait de soif ou que l'Inde avalait le typhus avec la boue de ses puits taris ? Les cocus peuvent frapper à la porte, menacer, se venger, en amour on ne partage pas et l'on se moque du reste du monde : en fait, il n'existe pas. Les cocus du bonheur s'avançaient par milliers ? Parfait ! "

"Des larmes lui venaient parfois, larmes de joie. Tout racontait, dans cette maison, la dignité de ceux qui l'avaient habitée, leur mesure, leur savoir discret, leur modestie, leur goût des traditions sûres que les hommes savent se transmettre s'ils n'ont pas cessé de s'estimer. L'âme du vieux monsieur habitait aussi les vieux livres reliés, les bancs paysans, la vierge de bois, les grands fauteuils cannés, les tommettes du sol, les poutres du plafond, le Christ d'ivoire barré d'un buis séché et cent autres objets… Les objets façonnent l'homme mieux que jeu des Idées, c'est pourquoi l'Occident en était venu à se mépriser et se jetait en troupeau sur les routes, fuyant vers le nord, sans doute vaguement conscient qu'il s'était déjà perdu en sécrétant trop de laideurs qui ne valaient même plus la peine d'être défendues. Peut-être était-ce aussi une explication ? "

Belle envolée, aussi, que celle du Consul de Belgique à Calcutta :

" La pitié ! La déplorable, l'exécrable, la haïssable pitié ! Vous l'appelez charité, solidarité, conscience universelle, mais lorsque je vous regarde, je ne distingue en chacun de vous que mépris de vous-même et de ce que vous représentez. Et d'ailleurs, qu'est-ce que cela veut dire et où cela nous mène-t-il ? Il faut être fou, ou désespéré, pour admettre, comme vous le faites, toutes les conséquences en chaîne de votre complaisante pitié. […] Vous êtes allés trop loin, et vous l'avez fait volontairement car vous pensez profondément tout ce que vous faites. Savez-vous combien d'enfants vous avez envoyés en Belgique ? Je ne parle même pas de l'Europe dont certains pays plus lucides ont fermé leurs frontières avant nous. Quarante mille, en cinq ans ! Tout cela en pariant sur la sensibilité que vous avez dévoyée des braves gens de chez nous, en leur inculquant je ne sais quel remords pour plier la charité chrétienne à vos étranges volontés, en accablant nos classes moyennes prospères de complexes dégradants. Quarante mille ! Les Canadiens français n'étaient pas plus nombreux au milieu du XVIIIe siècle. Vous avez créé de toutes pièces au cœur de notre monde blanc un problème racial qui le détruira et c'est là votre but. Aucun de nous n'a la fierté de sa peau blanche et de ce qu'elle signifie."

Que manque-t-il ? Le rôle de la gauche dans la bérézina :

" C'est ce que la Gauche n'a jamais compris et c'est pourquoi elle n'est que dérision haineuse. Quand elle crache sur le drapeau, pisse sur la flamme du souvenir, ricane au passage des vieux schnocks à béret, pour ne citer que des actions élémentaires, elle le fait d'une façon épouvantablement sérieuse, "conne" dirait-elle si elle pouvait se juger. La vraie Droite n'est pas sérieuse. C'est pourquoi la Gauche la hait, un peu comme un bourreau haïrait un supplicié qui rit et se moque avant de mourir. La Gauche est un incendie qui dévore et consume sombrement."

Quelle lucidité ! Quelle clairvoyance ! Jean Raspail montrait la catastrophe induite par la venue d'un million d'immigrés en France il y a 38 ans en même temps qu'il montrait parfaitement la pourriture des esprits qui le permettaient. Qui le permettent.

Depuis… Bruxelles prétend qu'il faut 50 millions d'Africains en Europe et interdit aux nations de faire la police à leurs frontières, des fois que quelques milliers d'illégaux ne manquent à l'U.E. pour faire jouer la concurrence et faire baisser les salaires de ceux qui sont sur notre territoire, nationaux ou immigrés.

Depuis, "ils" ont inventé le regroupement familial et ont remplacé l'immigration de travail par l'immigration de peuplement.

Depuis, Attali, éminence noire de Mitterrand comme de Sarkozy, préconise, même en 2010, de relancer l'immigration… 

Depuis, Mélenchon, Besancenot et de nombreux élus appellent à récompenser l'illégalité en régularisant les sans-papiers.

Depuis, le PS appelle clairement à voter pour le droit de vote des étrangers aux élections locales et 26 maires de gauche lancent un appel à un débat sur ce sujet.

Depuis, la situation devient plus que préoccupante de l'autre côté de la Méditerranée. Les peuples se révoltent, en Tunisie, en Egypte, en Libye, en Algérie, en Irak, au Yémen… avec pour effet que les anciens proches des dictateurs déchus ou en voie de l'être se dépêchent d'émigrer… (de préférence en Europe, mais surtout en France grâce à notre système de protection sociale très attractif pour l'étranger, et non dans un autre pays musulman, cherchez l'erreur), que ceux qui craignent les conséquences économiques de ces périodes de trouble se hâtent de fuir… en Europe encore, que l'omniprésence des islamistes aux côtés des révolutionnaires laisse penser que tous ceux qui aspirent à vivre en toute liberté vont eux aussi chercher à rejoindre notre Eldorado, et au premier chef les chrétiens, persécutés par les forces armées égyptiennes", et les juifs, chassés par la populace tunisienne, que les accords financiers conclus entre l'Italie et Khadafi pour limiter l'immigration seront caducs dès que Khadafi sera tombé et que tous les Africains employés par le dictateur Libyen vont eux aussi, forcément, chercher un abri en Europe…

Bref, la situation peut devenir catastrophique. A une nuance près, c'est que nous, contrairement aux soldats envoyés par le pouvoir dans Le Camp des Saints, nous oserions tirer. Nous ne nous permettrons jamais que disparaisse notre civilisation.


Moyenne des avis sur cet article :  3.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • dionysos 5 mars 2011 08:43

    qui osera tirer ? nous serons combien dans le camp des saints ?


    • baska 5 mars 2011 10:53

      Au nostalgique du duce, gelone, vous avez la mémoire courte. Au siècle dernier, tes compatriotes italiens ont bien « envahi », pour reprendre vos propres termes, la France. A cet époque, ils étaient la cible des « français de souche ». On les traitait de parasites, de porteurs de maladies comme en témoigne cet article paru dans le journal « La Patrie » du 3 août 1896 : « Ils arrivent, tels des sauterelles, du Piémont, de la Lombardo-Vénétie, des Romagnes, de la Napolitaine, voire de la Sicile. Ils sont sales, tristes, loqueteux, tribus entières émigrant vers le Nord, où les champs ne sont pas encore dévastés, où on mange, où on boit, où on est heureux. Puis ils s’installent au pis, chez les leurs, entre eux, demeurant étrangers au peuple qui les accueille, travaillant à prix réduit, jouant tour à tour de l’accordéon et du couteau, funiculi, funicula.... La Nation hospitalière entre toutes est devenue enragée à l’égard d’une race limitrophe que ravage la misère. Est-ce jalaousie des autochtones pour des envahisseurs qui avilissent la main d’oeuvre ? Il y a de cela. Mais il y a surtout le sentiment qu’on se trouve devant des éléments dangereux, en même temps bourrés de vanités, d’ambitions et de vantardise ».
      Autre époque mais les délires racistes n’ont pas pris une ride !


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 mars 2011 14:15

      Salut Marc

      Je crois moi en la réaction de l’Armée française qui n’a rien à voir avec celle de 1973 composée d’appelés antimilitaristes que j’ai bien connus ;

      Alors il est vrai que cela se serait passé comme ça à l’exception des troupes pros :légion, paras .

      Ce sont ces mêmes appelés qui par leur masse inerte ont freiné le putsch d’alger . Ils auraient je pense réagi comme les soldats du livre de Raspail .


    • ZEN ZEN 5 mars 2011 14:29

      Cambronne
      Fascinante relecture des événements, de la part d’un général qui se réclame, du bout du képi, de la République (quand même !)
      Des appelés, parfois mariés, ayant dû quitter leur métier, qui ont donné jusqu’à 32 mois de leur vie , et souvent leur vie (pour rien !), au plus fort des combats, pas dans les bureaux douillets des états-majors.Merci pour eux !
      Ils ont bien été un frein efficace (via les ondes radio) au succès possible du « quarteron » d’ Alger et d’une dictature militaire possible en France. Merci à eux, malgré le double jeu gaullien...
      Les prétoriens ont perdu..Vive la circonscription citoyenne !


    • ZEN ZEN 5 mars 2011 14:47

      la « conscription », sorry


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 mars 2011 15:51

      Salut ZEN

      Décidément vous pouvez dire :« Je suis partout » comme un certain .... je vous laisse trouver .

      Je savais que vous alliez réagir à ce pied de nez . Je compatis encore à votre dure épreuve de garde barrière en Algérie .

      Je suis persuadé d’ailleurs comme les bons analystes de cette guerre que ce fut une grande erreur d’avoir envoyé le contingent en Algérie qui n’a pas servi à grand chose et qui a développé le désir d’abandon de la métropole .

      Faire plus appel aux habitants du pays et n’engager que des troupes sures et bien encadrées aurait été certainement plus efficace .

      Le sous encadrement fut la plaie (l’appelé ) dans cette guerre et vous seriez resté chez vous pour le plus grand avantage de tout le monde .

      Je reviens à l’Armée de 1973 qui globalement était gangrénée par les comités de soldats et un antimilitarisme profond . Elle était mure pour le scénario du camp des saints .

      Bien le bonjour ZEN et restez vigilant .


    • ZEN ZEN 5 mars 2011 16:08

       :« Je suis partout »...comme vous ! Cambronne
      J’ai plutôt entendu siffler des balles que vu passer les trains
      Et votre planque : Oran ou Constantine ?
      Ridicule de refaire l’histoire ! Sans contingent, qu’auraient fait les petits restes d’Indochine ?
      On comprend que cette guerre absurde en ait amené plus d’un à verser dans l’antimilitarisme : ceux qui sont revenus amochés, cinglés par ce qu’ils ont vu, écoeurés par le comportement de certains officiers indignes et surtout la conduite absurde d’une « opération » qui ne disait pas son nom...


    • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 mars 2011 16:29

      ZEN

      Vous voila déjà ! Je vous attendais .

      A votre avis pourquoi aurais je été un planqué  ? Vous dites ça comme ça pour le plaisir , comme si tous les officiers d’active étaient forcément des planqués . J’étais Lieutenant quand vous étiez Sergent donc le même age et les lieutenants ne sont pas des planqués sauf exception . Des appelés planqués dans les Etats majors il y en a eu beaucoup , ce fut même le cas de notre « ami » Sarko .

      Bref Zen je maintiens ce que j’ai dit à propos de l’intérêt qu’il y aurait eu à ne pas utiliser le contingent en Algérie . Il aurait été possible de muscler l’ancien corps expéditionnaire d’Indochine qui était de qualité en renforçant le recrutement Légion par exemple .

      Par contre je vous demande de ne pas tenir compte de mes propos à votre égard . C’était de la provoc et je rend hommage à votre courage citoyen et républicain .

      A plus ZEN


    • clothilde 5 mars 2011 09:48

      « A une nuance près, c’est que nous, contrairement aux soldats envoyés par le pouvoir dans Le Camp des Saints, nous oserions tirer. »

      Mais quel est donc ce fantasme refoulé ?


      • joelim joelim 5 mars 2011 10:26

        La nostalgie des milices.


      • clothilde 5 mars 2011 10:40

        A ce propos Christine, il y a un petit site sympa qui pourrait vous intéresser

        http://www.stockus.fr/?gclid=CMT0sMiOt6cCFYMTfAodOWeT_Q


      • txcx75 5 mars 2011 10:10

        Il y a t’il vraiment de quoi être fier de cet héritage ???
        C’est une époque bien triste que nous vivons ...

        à écouter d’urgence c’est d’actualité :

        http://www.myspace.com/aronchansons/music/songs/ton-h-ritage-version-no-mix-new-album-79363971


        • LeGus LeGus 5 mars 2011 10:13

          http://www.liberation.fr/societe/01012323072-bouffeuse-d-islam

          Libération a trouvé le titre qui vous résume bien.


          • CAMBRONNE CAMBRONNE 5 mars 2011 10:23

            Salut

            Merci à l’auteur(e) d’avoir cité ce magnifique passage du livre où le noble vieillard s’oppose à la petite racaille .

            Je ne redirai pas ce que j’ai déja dit cette semaine sur un autre fil ;

            Bravo donc et continuons de parler de ce livre sans avoir peur mais pour faire ouvrir les yeux .

            Vive la république quand même .


            • sale bête 5 mars 2011 10:54

              Les mêmes, toujours, vomissant leur haine de la culture, de la civilisation et se réjouissant d’en voir détruire jusqu’aux vestiges, à la manière des premiers envahisseurs christianisant les menhirs :

              extermination de culture en bretagne

              là aussi de belles images :

              http://www.google.fr/images?hl=fr&biw=1176&bih=586&q=menhirs%20christianis%C3%A9s&um=1&ie=UTF-8&source=og&sa=N&tab=wi

              fête celtique du solstice d’hiver transformé en fête de la naissance du fils de l’ectoplasme fantasmé (noël)

              Samain écrabouillé en toussaint

              Alban Eiler (équinoxe du printemps) pulvérisé en pâques

              etc ...

              pour info madame :

              les vrais racines de la France ne sont pas judéo chrétiennes mais celto - gréco - romaines

              on n’y parle pas un dérivé de l’araméen mais une langue latine

              le régime politique n’est pas un gloubi-boulga révélé mais une république démocratique d’origine gréco - romaine

              on s’y doit de tolérer bien évidemment les divers névrosés qui ont toujours besoin d’un copain imaginaire ... comme vous !

               :)


              • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 12:49

                Celtes, la Bretagne et le Royaume Unis le sont reste celtes..
                Pourquoi ne pas retourner aux animistes aussi ?
                Mais le reste de ce qui allait etre la France est de tradition judeo-chretienne, sous modele d’administration de la vie civile greco-latine...
                Chretienne avec les merovingiens, les Pepins, Clovis, les carolingiens... Notre Histoire de France quoi !


              • sale bête 5 mars 2011 14:28

                Mais le reste de ce qui allait être la France ...

                existait déjà avant l’invasion judéo chrétienne !

                regardez donc une carte de la Gaule

                la lobotomisation judéo chrétienne a tout de même laissé des traces et un cadeau pour l’auteur :

                « heureux les simples d’esprits car le royaume des cieux leur est offert »

                 :))


              • HASARD 5 mars 2011 11:06

                la première salve aura lieu les 20 et 27 Mars pour les élections cantonales... puis viendra le temps de la libération.
                L’UMPS au service du MEDEF va rendre des comptes aux Français.
                N.Dupont-Aignan doit prendre ses responsabilités en rejoignant Marine.


                • JL JL 5 mars 2011 11:18

                  J’ai arrêté de lire sur la liste à la Prévert mêlant dans le même sac tout ce qui est à gauche de l’UMP. Je vous rappelle cette phrase, la seule à mon avis que Pipole 1er ait jamais prononcé et que je fais mienne : « L’amalgame est l’arme des fasciste ».

                  Pour comprendre à qui profite l’immigration, je vous propose, pour répondre à la question de savoir « a qui profite le »crime« , de lire sinon l’article, du moins cet aextraitcet extrait :

                   »La combinaison du libre-échange et de la rigidité monétaire de l’euro rend nécessaire, du point de vue des entrepreneurs, l’immigration clandestine. Le sans-papiers n’est pas couvert par le droit social existant. L’immigration devient alors l’équivalent d’une dévaluation de fait et d’un démantèlement des droits sociaux face à la pression de la concurrence importée". (J. Sapir : http://www.monde-diplomatique.fr/2009/03/SAPIR/16882)


                  • JL JL 5 mars 2011 11:19

                    En bref, cet article est donc doublement abject.


                  • JL JL 5 mars 2011 12:09

                    Je parle de l’article de Christine Tasin, évidemment, et je lui attribue « le point Barjavel »

                    « C’est la forme la plus exquise du comportement politicien, qui consiste à utiliser un fait vrai pour en faire un mensonge. » (René Barjavel)

                    Pour enfoncer le clou : l’immigration est est organisée par les possédants, l’article de J. Sapir publié dans Le Monde diplomatique le prouve, et cette immigration ajoutée au fait que les mêmes possédants ont préféré au niveau de l’UE une politique de lutte contre l’inflation au détriment des emplois constitue une double peine pour le peuple français et un double bénéfice pour les possédants qui ont grâce à ça, à la fois une inflation maîtrisée et un coût du travail très bas.

                    La triple peine, puisque qu’ils réussissent à convaincre le peuple, grâce aux scélérats qui « parlent dans le poste » et viennent ici, jusque dans nos bras, répandre la parole abjecte selon laquelle ce serait la vraie gauche qui voudrait cette immigration.

                    Pouah !


                  • JL JL 5 mars 2011 12:40

                    Marce Gélone,

                    vous êtes idiot ou vous faites dans la grossièreté ? Les deux peut-être ?


                  • non667 5 mars 2011 16:19

                     à jl
                    "La combinaison du libre-échange et de la rigidité monétaire de l’euro rend nécessaire, du point de vue des entrepreneurs, l’immigration clandestine. Le sans-papiers n’est pas couvert par le droit social existant. L’immigration devient alors l’équivalent d’une dévaluation de fait et d’un démantèlement des droits sociaux face à la pression de la concurrence importée". (J. Sapir : http://www.monde-diplomatique.fr/2009/03/SAPIR/16882)
                    contre l’article ?
                    pour ci -dessus ?
                    je ne comprend pas !


                  • JL JL 5 mars 2011 18:55

                    non667,

                    pas grave ! Apparemment, beaucoup ont compris, et apprécié. C’est ce qui compte.


                  • COVADONGA722 COVADONGA722 5 mars 2011 11:23

                    yep , faudras t -il tirer pour ne pas etre submergé ? personnellement je prefererais tirer sur les politiques les industriels les banquiers les elites cooptées de bruxelles et des machins internationnaux qui nous ont mise par appat du gain par couardise dans ce merdier plutot que sur la misere du monde .Reste que quand nous en seront à l’option survie « ça vient » ils nous faudras bien choisir « qui sont les notres ? » famille village quartier
                    regions pays ?et quitter définitivement le monde des bisounours qui lui n’a jamais été réel que pour mieux nous asservir !


                    • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 12:00

                      Ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi ces refugies ne veulent-ils pas aller en Arabie Saoudite, Oman, Abu Dhabi, Qatar, Dubai, des pays riches et en plein essor, avec plein de boulot (fait par les indiens, les locaux ont besoin de beaucoup de personnels), ce sont des pays de religion musulmane, au climat tres proche de celui du nord de l’Afrique...
                      Je ne comprend pas pourquoi ils s’entetent a venir ici, enfin si je comprends...
                      c’est plus facile d’etre entretenu par la solidarite nationale que de travailler a sa liberte !


                      • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 12:26

                        La majorite de tout ces gens qui debarquent sur les cotes de Lampedusa sont avant tout des anciens sbires, des flics des polices secretes, des pourritures, aux ordres des anciens dictateurs... et il faudrait que les pays d’Europe accueillent et protegent ces malfaisant sous pretexte d’aide humanitaire ?
                        C’est dans les prisons du tribunal international de justice de La Haye qu’il faut les foutre !


                      • Leo Le Sage 6 mars 2011 16:27

                        @rienafoutiste

                        C’est bien enfantin votre discours :

                        Il me semble que la patrie des droits de l’homme c’est la France...
                        Et la France dit en gros : « les Arabes/Musulmans ne sont pas des démocrates »

                        Maintenant qu’ils fuient vers la France, on le leur reprocherait ?

                        Tss, tss, ...

                        (Je devrais écrire Droits de l’Homme ? non ?)


                      • ZEN ZEN 5 mars 2011 12:13

                        Mais c’est du Hiéro !
                        Copyright ?


                        • wesson wesson 5 mars 2011 12:23

                          et de 3 : après Hyeronimus et Ségurane, voilà que la dernière Tasin vient nous assurer la promo de ce vieux bouquin écrit par un vieux réac, livre de chevet de l’extrême droite tendance identitaire, et dont tout le monde se foutait avant que le gouvernement actuel ne s’en serve comme support à son discours « ils vont tous nous envahir ... ».

                          Allez, poubelle !


                          • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 12:28

                            « Allez, poubelle ! »

                            comme ca tu t’y sentiras moins seul dans ta poubelle...


                          • Leo Le Sage 6 mars 2011 16:31

                            @Marc Gelone

                            « Mein Kampf » aussi été très lu...
                            Karl Marx aussi...

                            Peut mieux faire... smiley


                          • HASARD 5 mars 2011 12:48

                            Quant on lutte pour l’indépendance, la liberté, l’émancipation l’on ne se réfugie pas chez des ex colonisateurs qui vont s’empresser de surexploiter cette manne tombée du ciel, non ?
                            J’invite les éventuels candidats à l’Europe en général et à la France en particulier à modifier leurs plans en choisissant une destination répondant à leurs aspirations culturelles, religieuses...du côté du golfe Persique ou du Bosphore.


                            • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 12:51

                              La Turquie a un grosse demande de cireurs de pompes, ils savent faire les loufiats des Ben Ali et Kadhafi...


                            • pastori 5 mars 2011 12:49
                              que c’est bon ces poussées d’adrénaline, cette angoisse qui monte des tripes à la lecture des ces articles enthousiasmants mais au combien terrifiants.

                              encore la terreur ! j’ai lu et je suis terrorisé. ce matin j’ai barricadé ma porte 
                              et décidé de voter lepen. 

                              mais d’ici ce soir, comme le soleil brille, les oiseaux chantent, mes peurs vont s’apaiser.
                               je vais redevenir un homme de gauche. quel dommage !

                              alors, s’il vous plait, dès demain, madame l’auteur, redonnez nous encore un peu de ces terreurs qui nous permettent d’oublier le prix du pétrole, les lois scélérates, les nouveaux cadeaux fait aux plus riches, sans compter ce qu’on nous prépare d’ici 2012.

                               ces peurs qui nous font surtout à chaque fois envisager de voter sainte marie lepen, le nouveau messie qui va mettre à nos frontières un mur infranchissable fait de béton divin, et envoyer dans la stratosphère tous ceux qui n’e sont pas estampillés ariens de vieille souche..


                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 13:00

                                t’es une caricature toi !

                                Pour info, les Aryens etaient un peuple d’Iran et d’Inde du nord, de la rive occidentale de l’Indus...
                                a moins que tu ne parles des ayens nazis, auquel cas tu tombes sous le coup de la loi godwin !


                              • non667 5 mars 2011 16:33

                                à pastori
                                si marine passe tu t’expatrie ? derrière patrik benguigui ? smiley smiley smiley


                              • Ronald Thatcher rienafoutiste 5 mars 2011 13:25

                                Pastori baba-cool a poil gris, adepte du flower-power sans ogm, n’a pas l’eau courante et n’est pas abonne au gaz, fait pousser sa flying-grass sous l’olivier ou pend son hamac de jute...
                                La derniere fois qu’il s’est rase, c’etait le lendemain de la separation des Jefferson airplane...
                                 smiley


                              • pastori 5 mars 2011 17:17

                                chantez toujours ça m’intéresse. smiley


                                si elle est élue pas besoin de m’expatrier je le suis déjà. par contre vous quand vous déchanterez peut-être voudrez vous nous rejoindre.

                                alors on fera comme vous le préconisez : les boat people, à la baille, on ne vous laissera pas aborder.. smiley

                                bon je retourne me caher car la peur ne m’a pas encore quitté.

                              • jaja jaja 5 mars 2011 13:10

                                A cet article étron de la Tasin une réponse en musique d’une foule fraternelle et bigarrée.... quand vous oserez tirer alors on vous répondra autrement....

                                http://www.dailymotion.com/video/xfzjnb_hk-les-saltimbanks-on-lache-rien_music

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires