• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le chaos qui vient

Le chaos qui vient

J’ai évoqué récemment à quoi pouvait servir le QE (Quantitative Easing), en émettant l’hypothèse d’un chaos lorsque celui-ci cessera d’être massivement utilisé.
Il semble aujourd’hui qu’on puisse faire quelques remarques prospectives à propos des conséquences géopolitiques de la fin de cette « politique » de dévaluation déguisée de la monnaie : avec plus de 1300 milliards de dollars de bons du Trésor américains, les Chinois (comme tant d’autres) sont liés à la valeur de cette monnaie. Cela signifie que si le dollar perdait soudainement de sa valeur, la valeur des bons détenus par la Chine en dollar baisserait d’autant. Sur 1300 milliards, une perte de 10 % signifie 130 milliards de perte. Il n’est qu’à imaginer les répercussions d’un crack boursier sur tous les pays qui possèdent du dollar en grandes quantités pour se faire une idée du chaos qui suivrait.

Mais si la catastrophe financière peut se produire en quelques heures à peine (encore que j’imagine que les bourses seront rapidement fermées au moindre signe de panique qui suivra l’annonce d’un assouplissement trop rapide du QE- et aussi pour éviter le bankrun – tout cela avant de ponctionner directement l’épargne des ménages), il faut comprendre que d’un point de vue géopolitique, les grandes puissances concernées préparent depuis quelques années déjà les réponses stratégiques à apporter lorsque tout s’effondrera. Nous croyons toujours qu’ils ont « un coup de retard », alors qu’en réalité ils ont un coup d’avance.

Et c’est ainsi qu’il faut comprendre les événements qui se jouent aujourd’hui :

-désir de protectionnisme et de nationalisme (montée de l’extrême-droite, sortie de l’Euro ; ou de l’Europe)

-montée des tensions religieuses pour faire naître la peur et la méfiance entre les communautés ; et préparer l’opinion publique à de futurs conflits internationaux qui se feront sous prétexte religieux.

-montée des politiques sécuritaires et de surveillance généralisée des populations au nom de la sécurité d’un monde qu’ils contribuent à rendre dangereux (comme avec les drones)

-entraves à la liberté d’expression par le contrôle des médias (surtout internet et sa liberté) et la censure pour éviter les futures révoltes populaires.

-aggravation des politiques de rigueur qui énervent les liens sociaux en permettant une tension extrême dans le monde financier, et qui autorisent les riches à se mettre à l’abri (baisse des prestations sociales, augmentation des bénéfices des grandes entreprises, mise en confrontation et en opposition des différents « régimes » sociaux ou « communautaires »).

-pénalisation des citoyens « alternatifs » et contestataires (Snowden, Manning, Assange, des gars comme le maire de Marinaleda).

-réformes législatives qui visent à légaliser les futurs « sacrifices » qui seront imposés aux citoyens (retraites qui passent à 69 ans en Angleterre !, chômage en hausse avec « obligations » de travail…)

-recherches de débouchés économiques (comme en Afrique avec le Mali ou tout récemment en Centrafrique)

-réarmement généralisé et recherches d’alliances (comme avec l’Ukraine)

 

Car il faudra bien l’admettre, la situation du monde se trouvera boulversée totalement le jour où les Etats-Unis tomberont.
Les risques de guerre seront alors maximum, d’autant que la puissance des Etats-Unis ne sera alors plus que militaire. Et la rancune de leurs créanciers à la mesure des pertes qu’ils subiront. Et nul doute que la Chine sera la première concernée, elle dont les dépenses militaires ont désormais dépassé celles des Etats-Unis.

En attendant ces sombres heures, nous ne pouvons malheureusement pas faire grand chose. A part tenter de sauvegarder le peu de libertés qu’il nous reste, ou espérer que les choses ne tournent pas trop mal ; et peut-être même envisager de préparer le « monde d’après », celui qui viendra.

Ne serait-ce que pour offrir aux générations suivantes une alternative aux dictatures qui sont si simples et si pratiques à instaurer au regard des efforts qu’exige la mise en place d’une véritable démocratie.

 

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 9 décembre 2013 11:07

    Nos jolies banques Françaises sont remplies de produits toxiques a hauteur de plusieurs dizaines de milliards d’euros...Le pompon pour le crédit agricole...Notre dette est de 5.000 milliards d’euros...Le monde est déjà en faillite et ne tient que par magouillage des chiffres pour retarder l’explosion.. !

    Vous avez dit CHAOS... ?

    • lionel 9 décembre 2013 11:43

      Bonjour Caleb Irri,

      Hormis le fait que vous considériez que la sortie de l’euro, de l’UE soient des démarches politiques « fasciste », alors que le pire fascisme, celui des société transnationales, utilise justement l’UE et l’Euro pour nous soumettre, vous avez écrit un bon article. Merci

      Le FN ne prône pas le sortie de l’UE, de l’euro. Sa duplicité est d’ailleurs mise en avant sur ce sujet.


      • caleb irri 9 décembre 2013 13:29

        @ lionel


        Je ne considère pas la sortie de l’Europe ou de l’euro comme des politiques fascistes mais plutôt comme le résultat d’une illusion idéologique.

        Cela dit, il est vrai que les multinationales utilisent les frontières et les monnaies pour nous soumettre : ils ne souhaitent la mondialisation que pour eux-mêmes et leurs profits, en jouant sur les frontières et la monnaie pour mettre en concurrence les citoyens...

        Le FN propose de sortie de l’euro en se faisant élire au parlement européen... de la duplicité dites-vous ?

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 décembre 2013 19:55

        caleb iri,

        Les gouvernements des pays européens ne décident plus de rien d’important..., ils appliquent ce qui se décide à Bruxelles.

        La Vice Présidente de la Commission européenne, non élue, est venue expliquer aux Députés français élus, qu’ils ne servent plus à rien, car « il n’y a plus de politiques intérieures nationales » ?

        « Mme Viviane Reding à l’ Assemblée nationale »

        L’ UE et l’euro ont été mis en place pour nous ruiner, au bénéfice des multinationales et de la finance. Alors, comment faire ?

        Comme les Islandais.
         «  Comment jeter en prison les banquiers voyous, en 10 leçons ? »

        Mais pour cela, il faut, comme l’ Islande, être un pays indépendant et souverain, qui n’a de compte à rendre qu’aux citoyens.

        Ce qui n’est pas notre cas, sauf si nous sortons de l’ UE et de l’euro.

        Ce que le FN ne demande pas. Il demande une renégociation des Traités, « une autre Europe », mais pas en sortir.

        Le seul Parti qui demande la sortie de l’ UE, de manière unilatérale, de l’euro et de l’ OTAN, par l’article 50, c’est l’ UPR de François Asselineau.

        Article 50 : « Tout Etat membre peut sortir de l’ Union »


      • wawa wawa 9 décembre 2013 12:03

        bon article.


        d’où tenez vous que les dépense militaires chinoises dépassent celles des US ?
        c’est un point qui me semble litigieux.

        quand à moi je ne vois pas de complot, mais une simple préparation des « autorités » au mur qu’elles voient venir et qu’elles ne peuvent éviter, car comme tout système, il cherche à se maintenir

        • caleb irri 9 décembre 2013 13:53

          @ wawa


          Je l’ai bien lu quelque part mais en regardant vite fait sur internet il apparaît que les Etats-Unis sont encore devant... Cela dit je ne serai pas surpris que les chiffres « réels » (la hauteur des dépenses officielles auxquelles il faut ajouter les secrètes, ainsi que la distinction qu’il faut faire entre les dépenses et le résultat de la force armée) soient de plus en plus « favorables » à la Chine... ne serait-ce que d’un point de vue démographique... 

          Pour le reste, je n’y vois pas non plus de complot car je suis plutôt d’accord avec votre interprétation !





        • Pepe de Bienvenida (alternatif) 9 décembre 2013 17:01

          Bonjour caleb,
          Le budget militaire chinois n’atteint pas encore celui des USA en effet. D’autre part l’armée chinoise n’a aucune expérience des conflits, contrairement à l’oncle Sam qui ne sort de l’un que pour provoquer l’autre. Les dirigeants chinois en sont bien conscients, d’autant qu’ils n’ont pas les stratégies d’alliance contraignantes qu’ont mises en place les Etats-Unis. Ils cherchent sûrement d’autres moyens que la confrontation directe. Mais on peut leur faire confiance pour trouver.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 décembre 2013 20:08

          caleb iri,

          Il est certain que la Chine avec ses tombereaux de dollars accumulés dans ses caisses depuis 30 ans, commence à en avoir assez de cette monnaie qui risque de plus rien valoir.

          Elle essaye de mettre en place « un panier de monnaies » pour les paiements internationaux, et le yuan est désormais plus utilisé que l’euro, mais encore bien moins que le dollar.

          «  La naissance du monde désaméricanisé »

          et un article du Monde «  L’irrésistible montée du yuan »


        • urigan 15 décembre 2013 19:14

          @ Pépé,
          " D’autre part l’armée chinoise n’a aucune expérience des conflits, contrairement à l’oncle Sam qui ne sort de l’un que pour provoquer l’autre« .

          Depuis la guerre de Corée, ils se sont pris la pâtée partout

           »les Etats-Unis. Ils cherchent sûrement d’autres moyens que la confrontation directe. Mais on peut leur faire confiance pour trouver."

          Tout à fait. Ils ont trouvé l’agité pour la Libye et le toutmou pour la Syrie et la Centrafrique.

           smiley


        • Marc Chinal Marc Chinal 9 décembre 2013 12:26

          « Le monde d’après » ?
          Nous le connaissons déjà, il s’appelle le monde POST-MONETAIRE.
          .
          Et même si certains ne comprennent pas pourquoi la répartition équitable des richesses est impossible tant qu’on utilisera de la monnaie, même si certains croient toujours à la religion : « la monnaie n’est qu’un simple outil » (Comme les armes à feu qui sont aussi un simple outil pour la NRA ?), nous devons nous remettre en cause (la cause des causes) et comprendre que l’humanité doit avancer vers l’après monnaie (ce qu’elle fait déjà dans de nombreux domaines mais sans réelle conscience).


          • caleb irri 9 décembre 2013 14:03

            @Marc Chinal


            Bonjour Marc, pour moi aussi le monde d’après se fera sans monnaie : je partage totalement votre réflexion, et je planche précisément sur le sujet en ce moment... Je reviendrai d’ailleurs sans doute bientôt vers vous...

          • Marc Chinal Marc Chinal 9 décembre 2013 18:04

            Nous sommes en train de mettre au point la deuxième rencontre pour une civilisation sans argent (normalement en avril).
            Si vous voulez participer, prenez contact sur notre site www.voter-a-m.fr rubrique contact. :)


          • Piotrek Piotrek 9 décembre 2013 13:49

            Economiquent parlant il n’y a que deux choix :

            1) Soit on continue à porter le système économique à bout de bras, mais on accepte l’endettement sur nous et sur la prochaine génération. Le monde devient de plus en plus inégalitaire et le système pourra tomber à tout moment.(C’est de facto le voie choisie)

            2) On laisse tomber de lui même le système financier et donc mondial, mais faudra accepter que tout le monde perde tout ce qui est financier : économies, livret A, valeur du billet de 50 Euros, retraites... et surtout il faudra le remplacer par autre chose et si possible pas par Mad Max, donc oui je suis d’accord avec votre conclusion

            Psychologiquement/Socialement parlant
            - La majeure partie du monde est déjà vendue à l’individualisme. C’est dans nos gènes désormais.
            Il y aura très peu de monde capable de se mobiliser pour un intéret commun dépassant celui de la commune qu’il habite.
            Prendre le fusil comme en 40 ? il ne va pas y avoir beaucoup de volontaires pour aller attaquer le voisin.
            Les employés d’EDF iront-ils tous au boulot s’il n’y a pas de paye pendant 6 mois ? Pas beaucoup...

            Donc, si tout se casse la gueule demain je crains que dans l’improvisation, les idées collectivistes à grande échelle, certes louables, n’auront pas vraiement de chance. On sera concernés par le quotidien dans notre environnement immédiat (à portée de vélo car il n’y a plus de pétrole qui arrivera), il y aura des expériences de la constituante à la monarchie absolue mais toujours au niveau local. Une forme de néo-féodalité, avec des droits de traversée de la Seine et du travail obligatoire au potager communal.

            Au moins on pourra rigoler en bossant dans les champs en pensant à tous ces anciens riches dont les posessions physiques dispersées à travers le monde seront confisquées par les locaux...

            Rah il faut que je me réveille, on restera sur le solution 1) de toute façon car les mecs qui possèdent le monde ne sont pas prets à lacher l’affaire si façilement !


            • BA 9 décembre 2013 14:24

              La banque centrale du Japon (BoJ) achète chaque mois 7000 milliards de yens d’obligations de l’Etat japonais.


              « La BoJ alimente un spectaculaire programme d’assouplissement quantitatif. Chaque mois, elle achète sur le marché pour 7.000 milliards de yens d’obligations d’Etat nippones. »


              http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/actu/0203157810431-le-japon-emporte-sa-premiere-bataille-contre-la-deflation-633478.php


              Résultat : échec total.


              Evolution du PIB au Japon :


              Premier trimestre 2013 : + 1,1 %.

              Deuxième trimestre 2013 : + 0,9 %.

              Troisième trimestre 2013 : + 0,3 %.


              Ce coup de frein de l’économie nippone soulève de nouvelles questions quant à l’efficacité des « Abenomics », cette politique de relance massive, inaugurée par M. Abe fin 2012, qui vise à sortir l’archipel du marasme déflationniste où il s’enfonce depuis dix ans.


              « Il s’agit d’une politique très ambitieuse, mais ses effets commencent à flancher », commente Philippe Waecther, chef économiste chez Natixis AM.


              Ces « Abenomics » comportent trois « flèches ». La première flèche consiste en une politique monétaire très expansionniste, visant à relancer l’inflation et à soutenir les exportations en favorisant la baisse du yen.


              La seconde repose sur des plans de relance budgétaire, et la troisième sur des réformes structurelles censées regonfler la croissance potentielle du pays.


              Selon les experts, les « Abenomics » se révèlent décevantes pour trois raisons. D’abord, malgré les incitations du gouvernement, les salaires stagnent. Résultat : la consommation des ménages stagne.


              De plus, le gouvernement n’a pas encore commencé à s’attaquer à la réduction de sa dette publique, qui frôle désormais les 230 % du PIB.


              Enfin, les réformes structurelles promises, notamment celles censées augmenter la participation des femmes au marché du travail, sont encore très floues.


              http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/12/09/au-japon-la-croissance-faiblit_3527640_3234.html



              • Xenozoid 9 décembre 2013 15:24

                caleb le chaos est déja ici, a toujours été,c’est la raison du « pouvoir »,je pense que tu n’a jamais été dans une situation de chaos,le pouvoir a besoin de chaos, pas d’érudit lecture dans un cercle,le pouvoir n’aime l’intelectuel que quand le pouvoir a raison,point a la ligne,le pouvoir a déja gagné depuis que l’esclave est ce qu’il est,un homme libre qui est surprit d’etre enchainer,est realist,l’autre est seul,c’est difficille


                • Arnaud69 Arnaud69 9 décembre 2013 15:33

                  Ordo Ab Chaos !

                  L’oligarchie et ses plus fidèles sectes, tribus et politiques alliés ont signé leur forfait
                  ils ne changent pas les méthodes habituelles : L’histoire vraie a été reconstituée de la genèse en passant par les laboratoires d’essai pour finir par les boucheries.

                  Comme nous a dit Attali c’est déjà planifié : Hyper-révolution ; Hyper-dictature ; et peut-être peut-être Hyper-« démocratie » sur le modèle de la Chine ou de l’ex-USRSS ...


                  • Arnaud69 Arnaud69 9 décembre 2013 15:39

                    J’ai oublié Hyper-conflit dont Attali avait parlé .... Ceci-dit l’hyper-conflit est tellement dangereux qu’ils préfèrent passer par l’hyper-révolution sur le modèle des printemps « Arabes » comme ils ont fait en Syrie et en Libye.

                    Ils s’adaptent ....L’important c’est que nous pensions que la révolution soit endogène même si elle est télécommandée et financée de loin ...

                    Future capitale mondiale Israël,
                    tout le monde le sait déjà, la monnaie électronique pour tous fait partie du projet d’URSS pour tous.


                  • Tipol 9 décembre 2013 15:55

                    Le QE est une logique incontournable qui colle à la peau de l’activité économique, de la dette, de la croissance. C’est ainsi qu’est organisé la monnaie. C’est crapuleux, mais c’est ainsi.
                    C’est l’activité économique, qui crée le besoin de monnaie, c’est exponentiel.
                    L’arrêt de production de monnaie n’entrainerait pas forcément un choc violent, mais un arrêt de l’activité économique par manque de monnaie, suivi d’une réorganisation de la façon de faire.
                    Dans la pratique, ce sera un choc planétaire provoqué, car les escrocs ne veulent pas perdre leurs comptes, mais les vôtres.


                    • Xenozoid 9 décembre 2013 16:02

                      Ce nouveau fascisme n’est pas alimenté uniquement par des mensonges, même si bien sûr les mensonges sont là en abondances et absurdes. Ce nouveau fascisme est alimenté par les mythes, nos mythes, les mythes que nous absorbons nous-mêmes pour dormir. Ce nouveau fascisme est en vérité un fascisme élémentaire, qui renaît aujourd’hui par une confluence d’événements ; le zèle des rares, en combinaison avec la passivité du plus grand nombre, ont donné un signal a ce nouvel ordre.


                      • Xenozoid 9 décembre 2013 16:08

                        le fascisme est le chaos
                        le pouvoir est l’argent le control.le maitre control.l’esclave subit


                        • tf1Groupie 9 décembre 2013 18:27

                          Oui, oui, le chaos on nous le promet tous les mois, voire tous les jours, sur Avox.
                          Prenez la queue comme tout le monde ...


                          • lloreen 9 décembre 2013 19:29

                            « envisager de préparer le « monde d’après », celui qui viendra. »

                            J’ ai volontairement enlevé le peut-être avant de vous citer.
                            En effet, ce n’ est pas une éventualité, mais une certitude.Et ce n’est pas non plus un hasard si les gouvernements se surarment, car contrairement à la masse, ils savent très exactement que cette échéance arrivera...

                            Comment pourrait-il en être autrement, d’ ailleurs ?Des gouvernements qui sont des corporations privées contractuellement liées avec les banques privées, malgré des noms qui font croire leur contraire aux naïfs.Basées sur une arnaque institutionnalisée, celle de l’argent dette, toutes ces institutions feront faillite le une après l’ autre en ayant pris la précaution d’ échanger leur monnaie de singe et leurs concepts virtuels contre des biens très matériels ... comme des immeubles, des quartiers entiers, des cartels qui n ’embaucheront que la crème de la crème, sortes de clone sortis d’ écoles d’ élites, dans le moule desquels ils seront coulés pour perpétuer le modèle.

                            Au stade où nous en sommes, il ne reste plus qu’ à comprendre que nous avons intérêt à pacifiquement passer à autre chose sous peine d’ être écrasés comme des punaises .Comme ils ont pensé à tout largement avant les autres, il ne reste guère d’ autre choix...

                            http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/20/27859801.html


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2013 08:41

                              lloren,

                              « Nous avons intérêt à passer pacifiquement à autre chose » ... Vous êtes un troll payé par Bruxelles ?

                              Vous passez votre temps à proposer des solutions qui n’en sont pas.

                              Vous pensez quoi du Colloque d’Athènes sur « la dette, la monnaie nationale, et la démocratie » ?

                              Et sur la conclusion de ce colloque, qui a débouché sur :

                               « Une coordination européenne, pour sortir de l’ UE et de l’euro par l’article 50 » ??


                            • elec42 elec42 15 décembre 2013 17:17

                              très bon article,quand l’argent roi disparaitra,un monde nouveau commençera.


                              • Ruut Ruut 16 décembre 2013 05:55

                                Vue nos élites actuelles, l’après chaos sera pire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès