Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Le conspirationnisme n’a pas eu lieu

Le conspirationnisme n’a pas eu lieu

Plus que jamais les grands médias sont méfiants. Avec l'avènement des réseaux sociaux, tout un chacun peut s'improviser enquêteur, journaliste et commentateur.

N'importe qui, grâce à la toile, s'empare d'un sujet, s'exprime et acquiert potentiellement une large audience.

« Méfiez-vous, disait Arlette Chabot, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d'être prudent(...) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés. Ayez aussi en tête que le « buzz » qui doit vous faire réagir peut-être organisé aujourd'hui par des sociétés spécialisées . »

Ainsi nous alertait Arlette Chabot dans un documentaire intitulé "Huit journalistes en colère" diffusé sur Arte en février 2010.

Depuis le 11 septembre 2001 notamment, on nous suggère de nous méfier d'internet, on y trouve tout et n'importe quoi.

Tout est matière à remises en cause, à rumeurs, à fantasmes.

Avec le temps, un nouveau qualificatif est apparu dans le langage courant : « le théoricien du complot », aussi appelé « conspirationniste » ou « complotiste ».

Ces termes souvent utilisés dans les grands médias par les journalistes et les commentateurs désignent semble-t-il celui qui s'imagine que la vérité nous est toujours cachée. Selon lui, des puissances occultes orchestrent les grands événements pour nuire au plus grand nombre. Le conspirationniste souffre d'un délire de persécution et voit des complots partout.

A priori, rien ne semble distinguer le théoricien du complot du paranoïaque.

A l'exception du diagnostique médical, les deux individus souffrent des mêmes symptômes : ils se sentent persécutés et s'imaginent des choses extraordinaires qui se trameraient dans leur dos.

Alors pourquoi est apparue cette expression et que signifie-t-elle ?

Prenons le terme « conspirationniste ».

Il est constitué de la racine « conspiration » et du suffixe « isme »

A-t-on besoin ici de définir ce qu'est une conspiration/ un complot ? Tout un chacun peut se reporter à la définition du dictionnaire et y songer à l'envi. En effet, les termes « complot » ou « conspiration » peuvent désigner un grand nombre de situations, qu'il soit question d'évènements historiques, mythologiques, ou surgis dans le quotidien. L'existence de complots entre les humains jalonnent notre existence. Comme le dit Jacques Alain Miller dans un entretien à l'Express de décembre 2011, « dès qu'on parle, n'est-il pas vrai qu'on complote ? »

La terminologie en « isme » désigne en revanche quelque chose de très précis.

Un isme est un concept. Le suffixe « isme » ajouté à la fin d'un mot permet de désigner une doctrine, un dogme, une idéologie ou une théorie (exemples : catholicisme, bouddhisme, cubisme, surréalisme, gaullisme, socialisme, darwinisme... etc).

Ainsi en se référant à la structure du terme on peut s'interroger :

  • Soupçonner l'existence d'un complot, est-ce une doctrine, un dogme ou une idéologie ?

À l'évidence non.

Présumer une conspiration, c'est une intuition, une opinion.

S'il arrive qu'une opinion -une perception même- soit le fruit d'une idéologie, l'opinion elle, n'est pas une idéologie.

C'est un jugement personnel que l'on porte sur une question (un jugement qui n'est pas obligatoirement juste d'ailleurs).

  • Soupçonner l'existence d'un complot, est-ce un théorie ?

Le fait de mettre en doute les premiers pas de l'Homme sur la lune, la version officielle du 11 septembre ou l'attentat de JFK ne peut se réclamer d'une même théorie. Chaque mise en cause d'un fait historique suggère une théorie particulière.

Si l'on suppose que tous ces événements sont liés par un dessein commun, on ne pourra jamais englober l'ensemble des complots existants dans une même théorie. "La conspiration" dans son acception générale n'est donc pas une théorie.

A l'instar de «  conspirationniste  » ou «  complotiste  », l'expression « théoricien du complot » définit le sujet comme un adepte d'une discipline ou d'une croyance particulière (on parle d'ailleurs « d'adepte de la théorie du complot » comme on parle « d'adepte d'une secte » !). Ce terme, comme ses équivalents, tend à catégoriser sous une même expression toute personne suspectant l'existence d'une manipulation quelle qu'elle soit. C'est absurde !

En réalité les termes « conspirationniste », « complotiste » et « théoricien du complot » sont des formules qui n'ont aucun sens.

Leur structure même le prouve.

Par conséquent ces termes sont des exemples édifiants de ce qu'Orwell appelait le novlangue.

Le novlangue est un langage inventé par Georges Orwell dans son livre 1984.

C'était la langue officielle du gouvernement autoritaire de l'Océania.

Basé sur l'idiome de l'époque, il consistait à créer une langue simplifiée, débarrassée des termes jugés inutiles.

Le postulat était qu'en modifiant le langage, on transformerait l'esprit des gens.

« Il était entendu que lorsque le novlangue serait une fois pour toute adopté et que l'ancilangue serait oubliée (la langue d'origine), une idée hérétique -c'est à dire une idée s'écartant des principes de l'angsoc- serait littéralement impensable, du moins dans la mesure où la pensée dépend des mots. »

Georges Orwell 1984

Le novlangue est donc défini par une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l'expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique ( et même la seule « idée » de critique) de l'Etat.

Ainsi nous constatons aujourd'hui l'émergence d'expressions installées de manière volontaire ou non, visant à discréditer toute personne qui met en cause la parole du Gouvernement.

En effet, « être conspirationniste » est discréditant à deux égards :

     1°) Comme explicité plus haut, l'expression « conspirationniste » (« complotiste » ou « théoricien du complot ») vise à assimiler le sujet non comme une personne qui exprime librement son opinion, mais comme un croyant ou un disciple d'une secte ou d'un dogme particulier. On ne peut pas discuter avec lui d'un sujet rationnel puisque celui-ci obéit au dogme conspirationniste. Le théoricien du complot est un mystique qui ne voit la réalité qu'au travers du prisme complotiste. 

     2°) L'expression «  conspirationniste  » fonctionne par amalgame.C'est Donald Rumsfeld le premier, qui lors d'une conférence de presse au lendemain du 11 septembre, a attribué un caractère antisémite aux tenants de la thèse du complot. Aussitôt l'ensemble des médias s'est engouffré dans la brèche. On a accusé Thierry Messan de propager des thèses haineuses. David Ray Griffin et les réalisateurs du film Loose Change avaient prétendument puisé leur sources dans les milieux d'extrême droite. Quelques années plus tard, c'est la chroniqueuse d'une émission grand public qui affubla Mathieu Kassovitz du titre de « Négationniste du 11 septembre ». Manuel Walls lui, dans un entretien avec des internautes, avança que ceux qui croyaient au complot du Bilderberg étaient les mêmes qui mettaient en cause la version officielle du 11 septembre et l'existence de la Shoa.

L'association est clairement établie depuis longtemps :

Conspirationnisme = révisionnisme = antisémitisme

En somme ce qui sous-tend l'accusation «  conspirationniste  » c'est un procès en nazisme !

Les théoriciens du complot sont les hérétiques des temps modernes.

Si jadis on accusait certains de sorcellerie, aujourd'hui on les accuse de complotisme. Si hier ils passaient sur le bûcher, aujourd'hui ils sont voués aux gémonies.

Les théoriciens du complot sont des infréquentables. Ils propagent des rumeurs nauséabondes, manipulent, divulguent de fausses informations. Ils prennent corps dans des cercles extrêmistes et infestent le reste de la société. C'est une espèce qui se répand par contagion. Soyez vigilant, personne n'est immunisé !

Je me souviens de cette scène où un journaliste osait confronter Bernard Henry Lévy sur les doutes concernant l'existence des tirs de l'armée de l'air Lybienne sur sa propre population. Celui-ci répondant à son interlocuteur : « Méfiez-vous, vous n'êtes pas loin de la théorie du complot ! »

Assurément, toute personne qui doute de la version du Gouvernement est un conspirationniste qui s'ignore.

Bernard Henry Lévy comme Arlette Chabot nous alertait :

« Méfiez-vous, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d'être prudent (...) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés. Ayez aussi en tête que le « buzz » qui doit vous faire réagir peut-être organisé aujourd'hui par des sociétés spécialisées . »

Arlette Chabot, comme sept autres de ses confrères, s'était retrouvée devant les caméras d'Arte pour la réalisation d'un documentaire destiné à redorer le blason d'une presse en crise. Une ronde de journalistes fameux venaient courber l'échine, confesser leurs fautes, leurs faiblesses, tenter d'exciter la charité du téléspectateur.

Dans son intervention, Arlette Chabot nous donnait un bel exemple de l'imposture de notre classe journalistique : elle nous alertait au sujet des théories du complot en reprenant paradoxalement la thématique des officines secrètes et des puissances occultes, elle usait ainsi de cette ruse orwellienne que je dénonce dans cet article.

En conclusion, les journalistes et les commentateurs refusent de reconnaître leurs contradicteurs, ils refusent de leur donner voix au chapitre et de faire écho à leur thèses. Ils font passer leurs adversaires pour des fous, des croyants, des fanatisés et s'indignent à la seule évocation de leurs thèses. Le terme novlangue décrypté ci-dessus est un outil qui permet de légitimer cette attitude. Les expression «  conspirationniste  », «  complotiste  » et « théoriciens du complot » ne signifient rien et ne visent qu'à empêcher les gens de contester la parole du Gouvernement.

Nous avons ici un exemple typique d'une stratégie sectaire.

Ainsi, nos journalistes et nos commentateurs assurent la pérennité de la pensée unique et du dogme officiel.

Gaël R

Pour venir dialoguer, découvrir mes créations et suivre mon travail, rejoignez moi sur facebook :

http://www.facebook.com/GaelRageadeIllustrateur


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Acid World Acid World 14 décembre 2012 11:13

    Il y a peut-être de meilleurs endroits pour en parler que facebook, arrêtons de tout centraliser là-bas.


    Sinon je suis d’accord avec le fond de l’article. Quand on soupçonne un complot l’interlocuteur monte souvent sur ses gros chevaux en disant « oh je vois ce que vous voulez dire. Complot judéo-maçonnique, hein ? reptiliens hein ? kennedy ? l’homme sur la lune ? illuminati ? »

    En général sans vraie culture historique et en se contentant, côté 11 septembre notamment, de ce que disent la dernière génération de manuels scolaires. Et puis les cas extrêmes comme les reptiliens servent bien à la moquerie. On voit aussi parfois une inversion : il sera mille fois plus raisonnable de croire que nous sommes les seuls élus du hasard pour la vie dans l’univers, et que nos élites ne sont absolument pas intéressées par les phénomènes cosmiques, toutes laïcardes qu’elles sont (of course). Ainsi on évacue la transcendance et l’idée même de changement de nos esprits.
    Il serait mille fois plus rationnel de croire que le capitalisme va se prolonger à l’infini, que l’avancée d’une certaine science ne souffrira jamais aucun ralentissement.

    Mais nous avons tout faux si nous pensons ça. Notre époque est une des plus idolâtres et irrationnelles qui soient. Les médias sont des abat-jours pour la pensée, ils passent leur temps à s’imiter et à se conforter dans leur croyance en le dollar magique et sa formule de croissance. On nous réduit en esclavage en jouant sur nos bons sentiments tandis que le gouvernail est tenu par des gens à peine humains :


    Il faudrait avoir l’humilité de dire qu’on ne sait pas où on va. A chaque fois qu’un changement à lieu (la mondialisation), on dit que c’est naturel au lieu d’avoir le courage d’affirmer que c’est un choix humain et de présenter ce choix devant l’humanité. C’est peut être un peu tard, mais on ne peut pas ne pas bouger. C’est notre devoir vis-à-vis des autres humains et vis-à-vis de possibles choses qui nous dépassent, anges, aliens ou dieu(x).

    • GaelR GaelR 14 décembre 2012 11:51

      Yes Acid ! j’ai crée une page récemment, c’est une belle opportunité pour moi de médiatiser mon travail au plus grand nombre et de trouver un certain écho. 



    • Robert GIL ROBERT GIL 14 décembre 2012 11:23

      Honore de Balzac disait :« tout pouvoir est une conspiration permanente », car au final ,le seul réel complot qui existe, c’est celui des riches contre les pauvres, celui du capital contre le travail, celui de la finance contre les peuples : c’est le système capitaliste ! Ne nous laissons pas embarquer dans les délires de personnages dont le seul but est au final de nous diviser et de détourner notre colère au profit de la classe dominante, afin de perpétuer le système.........

      voir : LA THEORIE DE LA THEORIE DU COMPLOT



      • gaijin gaijin 14 décembre 2012 11:58

        les riches contre les pauvres ?
        non
        c’est ceux qui veulent diriger contre les autres ( et parfois dans l’histoire ce ne sont pas les riches )

        le complot véritable c’est de faire croire que les dirigeants sont nécessaires !!!


      • gaijin gaijin 14 décembre 2012 13:59

        julius
        3 siècles ?!
        comme vous y allez
        le complot remonte au moins au néolithique ........


      • therasse therasse 14 décembre 2012 16:00

        Tout ça est on ne peut plus juste ! Ajoutons que ce sont eux qui détiennent les médias, donc la norme du politiquement correct avec la complicité des marchands de canons et des courants religieux, toujours prêts à ramasser les croûtons que le pouvoir leur concède, afin de pouvoir profiter de leurs réseaux d’influence.


      • therasse therasse 14 décembre 2012 16:02

        Ce qui précède s’adressait à Robert Gil.


      • gaijin gaijin 14 décembre 2012 23:41

        julius
        ce n’était en aucun cas de l’ironie
        avec l’agriculture apparait la sédentarisation, les citées et la nécessité d’organiser la vie de la citée
        c’est le début de la notion de la séparation d’une classe de dirigeants et d’une sous classe
        on sait aujourd’hui que le néolithique a plus été une difficulté qu’un progrès
        diminution de la taille des individus
        épidémies causées par la promiscuité
        usure prématurée des corps causée par le travail agricole .......
        diminution de l’ espérance de vie
        l’intérêt des dirigeants a se maintenir au pouvoir était évident
        c’est de cette époque que date l’illusion de la nécessité des dirigeants ( il faut une organisation mais ce n’est pas la même chose )
        une étape suivante est franchie avec les égyptiens et la fusion du pouvoir militaire et spirituel en une seule entité . principe qui sera repris par les tribus sémites au moment ou elles arrivent au pouvoir en égypte et sera exporté plus tard par la religion du livre : judaisme christianisme et islam

        vous pouvez vous focaliser sur les franc maçons si vous voulez mais franchement ce n’est que l’arbre qui cache la forêt .......


      • Stof Stof 14 décembre 2012 12:15

        Officiellement le seul complot qui existe est celui des méchants musulmans contre les gentils vendeurs d’armes.

        Toute remise en cause du complot officiel est suspect, l’individu sera fiché pour promotion du terrorisme et envoyé à Guantanamo dans le doute.

        Des questions ?

        • Mr Moutmout Mr Moutmout 14 décembre 2012 12:17

          Perso, je trouve que conspirologue serait plus juste.

          Qui étudie les conspirations.

          Le suffixe « isme » donne une idée d’adhésion : communiste, socialiste etc..


          • Cocasse Cocasse 14 décembre 2012 12:41

            Méfiez-vous, disait Arlette Chabot, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d’être prudent(...) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés

            On se rend surtout compte que les médias-marchés ont trompé et manipulé tout le monde depuis des lustres.

            Il faut rester vigilant concernant certaines informations alternatives, certains sites sont plus sérieux que d’autres, en raison de la qualité des analystes. Et il faut conserver à l’esprit pour certains leur orientation politique (bien que cela n’empêche pas le sérieux de l’information).

            Dès qu’un intervenant « officiel » utilise le terme « théorie du complot » pour détourner la curiosité des gens, cet intervenant perd toute crédibilité, ça c’est un acquis.


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 décembre 2012 13:26

              - début de citation -

              « Méfiez-vous, disait Arlette Chabot, méfiez-vous des adeptes de la théorie du complot, je vous demande d’être prudent(...) un jour vous vous apercevrez que vous avez été trompés, manipulés. Ayez aussi en tête que le « buzz » qui doit vous faire réagir peut-être organisé aujourd’hui par des sociétés spécialisées . »

              - fin de citation -

              Si on doit se méfier de quelqu’un ou de quelque chose c’est surtout les grands médias les quelles sont contrôle par les oligarches !

              La chaîne la plus regardée de France -et d’Europe-, TF1, appartient à Bouygues, groupe de BTP qui signe quotidiennement des contrats avec la puissance publique. Arnaud Lagardère, important actionnaire du groupe aéronautique EADS, contrôle l’empire qui porte son nom et donc Europe 1, Paris Match, le Journal du Dimanche, 25% du Parisien-Aujourd’hui, 17% du Monde, et la moitié du plus grand circuit de distribution de journaux, les NMPP (Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne).

              Serge Dassault, qui essaie en vain de vendre ses Rafale avec l’aide de l’Etat français, est propriétaire du Figaro. Bernard Arnault -La Tribune, peut-être bientôt Les Echos- a été le témoin du défunt mariage de Nicolas Sarkozy. Le patron du pôle presse de son groupe, Nicolas Bazire, est un sarkozyste historique. Vincent Bolloré, venu aux médias relativement récemment, a une vision toute personnelle de l’indépendance de ses rédactions, qui lui sont très utiles pour promouvoir ses intérêts en Afrique.

              La France n’a jamais réussi à tracer des lignes entre les pouvoirs

              Pour Nadine Toussaint-Desmoulins, professeur d’économie des médias à l’Institut français de presse, c’est une évidence : « La proximité des pouvoirs nuit à la qualité de l’information ». source

              Le film documentaire « Les nouveaux chiens de garde » ne plaît pas aux toutous des médias

              Arlette Chabot, Laurence Ferrari, David Pujadas, Alain Duhamel, Jean-Pierre Pernaut, Christine Ockrent, Franz-Olivier Giesbert, Laurent Joffrin, Alain Minc, Bernard-Henri Lévy, Christophe Barbier, Michel Field… Toujours les mêmes, toujours là, à squatter nos postes de télévisions, nos journaux et nos radios. Ils nous bassinent depuis plus de vingt ans que la crise va se résorber d’elle même, qu’elle n’existe pas et que ce n’est qu’une question d’équilibre des marchés. Ce sont encore ces mêmes zombis qui appuient tel ou tel candidat aux élections, tel ou tel politique dans sa course suprême. « Ils » ce sont les journalistes, éditorialistes et pseudos-experts, sans aucune morale, sans aucune indépendance et sans aucune objectivité.

              Ces « nouveaux » chiens de garde sont tels des Pasdaran, les « gardiens de la révolution médiatico-numérique » qui n’est qu’un vaste jeu de chaises musicales où les uns et les autres se refilent des postes de présentateurs, directeurs de la rédaction ou de rédacteurs en chef. Ils sont les garants d’une continuité absurde imposée par les propriétaires des « grands » médias, les patrons amis eux-mêmes des politiques, qu’ils soient aux affaires ou dans l’opposition.
              lire la suite ...

              puis cet article est aussi intéressant : Comment la finance contrôle le débat économique


              • eau-du-robinet eau-du-robinet 14 décembre 2012 13:31

                Je reposte le lien lire la suite ...


              • doctorix doctorix 14 décembre 2012 16:25

                Une chose est frappante, même lorsqu’on aime tous les hommes, quelles que soient leurs absurdes convictions religieuses.

                C’est que les juifs représentent 1% de notre population, et qu’ils devraient se retrouver en quantité équivalent dans les média. Or, leur représentation est largement supérieure à 50%, si ce n’est 80%, et c’est facile à démontrer (votre liste est à ce sujet hautement significative). De plus, la plupart de ceux qui ne sont pas juifs sont sionistes, avec des discours qui nous emmènent systématiquement vers la guerre.
                De là à penser que si on n’est pas au minimum sioniste, et de préférence juif, on ne pénètre pas dans le milieu médiatique, il n’y a qu’un pas, que je franchis sans hésitation.
                Ceci se vérifie également dans le milieu du show-bizz. Egalement dans le cercle politique, gauche et droite confondues dans un bel ensemble. Et bien sûr chez les propriétaires des média.
                Ne soyons pas étonnés, donc, d’avoir une vision déformée et étriquée des évènements, et des orientations politiques calquées sur les positions américaines (ou le lobby juif fait également la loi), et bien sûr israéliennes.
                S’il y a une conspiration, elle est bien là, et nulle part ailleurs.
                Le problème est qu’il n’y a pas de solution, car il y a, toujours embusqué et prêt à l’usage, le qualificatif d’antisémitisme qui tient lieu de réflexion profonde, et qui clôt toutes les bouches.
                Tenez, si je vous dis que je ne suis pas antisémite, vous ne me croirez pas. Eh bien vous aurez tort, et pourtant je ne peux pas me défendre contre cette accusation : c’est tout simplement impossible : on ne peut pas exposer le problème (bien réel) sans être ainsi affublé.
                C’est toute l’astuce du système, qui est bien au point et fait chaque jour ses preuves.
                Je vais être plussé par tous les extrêmes-droitistes, que j’emmerde pourtant, et moinssé par les bien-pensants. Vous voyez bien que c’est insoluble.
                Un problème qu’on ne peut pas énoncer ne risque pas de trouver sa solution.
                Il faudrait peut-être instaurer des quotas : ainsi on aurait cinq fois plus d’arabes que de juifs, et ça donnerait peut-être un peu d’air frais à nos lectures. Et 94% de journalistes qui penseraient plus à l’intérêt de la France qu’à tout autre : une vraie révolution, en somme.

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 décembre 2012 22:30

                «  Or, leur représentation est largement supérieure à 50%, si ce n’est 80%, et c’est facile à démontrer (votre liste est à ce sujet hautement significative). »


                Tu as de quoi prouver tes dires avant que je signale ton post pour antisémitisme ?

              • doctorix doctorix 15 décembre 2012 09:40

                Il suffit de demander, ou de chercher un peu.

                J’ai déjà expliqué que j’aimais autant les arabes que les juifs et même que les adorateurs du nombril. Vous utilisez encore cette vieille arme éculée. C’est fatigant.
                Quand aux 50 %, ou même 80%, je suis loin du compte :
                Pardon d’utiliser ce lien puant, mais on ne peut changer ni les noms, ni les faits.
                Je veux juste expliquer en quoi et pourquoi notre info est manipulée de l’extérieur.

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 décembre 2012 10:11

                Il suffit de demander, ou de chercher un peu. : Argument typique des feignasses qui ne savent pas de quoi ils parlent.

                J’ai déjà expliqué que j’aimais autant les arabes que les juifs et même que les adorateurs du nombril. Vous utilisez encore cette vieille arme éculée. C’est fatigant.  : Tu te rend compte que ce genre d’argument, c’est l’équivalent du « je suis pas raciste, j’ai un ami noir » des LePen et consorts ?


                Pardon d’utiliser ce lien puant, mais on ne peut changer ni les noms, ni les faits.
                Je veux juste expliquer en quoi et pourquoi notre info est manipulée de l’extérieur. : C’est le pompon. L’auteur de ce blog se contente d’aligner une série de noms en disant qu’ils sont juifs et toi tu le crois ? C’est le summum de la crédulité. On frise la connerie profonde même. Qu’il y ait des juifs à la radio et à la télé c’est l’évidence car il y en a en France. Des noms comme Levy sont d’ascendance juives, oui, mais leur porteur ne l’est pas forcément !

                Tu es bien condescendant avec ce genre de « lien puant » pour ne pas hésiter à l’utiliser sans réfléchir...

              • doctorix doctorix 15 décembre 2012 10:42

                N’y aurait-il pas un peu de mauvaise foi dans cette réponse ?

                Il y a environ 300 noms cités, et il devrait y avoir statistiquement 1% de noms à consonance sémitique.
                Il n’est pas besoin d’être un linguiste distingué pour s’apercevoir qu’il n’y a pas beaucoup de Durand ou de Dupont, et que ce sont plutôt eux qui représentent ce 1%..
                On entre dans les média par cooptation, avec fort peu de chance si on n’a pas un patronyme et des origines sélectionnées.
                Comment peut-on à ce point nier l’évidence ?
                Et, l’ayant constatée, comment ne pas comprendre qu’en tenant l’information d’une poigne aussi ferme et omniprésente, on ne puisse façonner l’opinion à sa guise ? C’est d’ailleurs le but de l’opération : quand on tient les media, on tient l’opinion publique, et quand on tient l’opinion, on façonne le monde, on a le pouvoir absolu. Et c’est la raison pour laquelle on investit beaucoup d’argent dans ces entreprises hautement déficitaires que sont les media.
                Nulle philanthropie la-dedans.
                Que des Lagardère et des Bolloré perdent leur argent la-dedans, passe encore. Ils s’y retrouvent quelque part, il faut le croire.
                Mais dans le cas de France-Inter, ce sont nos sous qui servent à notre bourrage de crâne : un comble...

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 décembre 2012 13:25

                « Il y a environ 300 noms cités, et il devrait y avoir statistiquement 1% de noms à consonance sémitique. »


                Des milliers de personnes travaillent ou ont travaillé à radio France. En choisissant bien, on peut arriver à monter une liste bien « enjuivée » comme tu les aimes.

                Voici un peu le sérieux de cette liste : Laure Adler. Adler est son nom de femme mariée qu’elle a gardé pour sa carrière. Son nom de jeune fille est Clauzet. C’est pas trop sémite, ça, non ?

                Catherine Allégret est actrice. Elle a participé à un documentaire radio sur sa mère Simone Signoret, cela ne fait pas d’elle une employée de France Inter.

                Florence Barakuelos ? Inconnue à France Inter...

                Guy Bedos ? il ne travaille pas non plus à FI. Il est pied-noir, mais je doute qu’il soit juif.

                Jacques Berger ? Depuis quand « Berger » ça fait juif ?

                Philippe Bouvard ? Il n’a jamais travaillé qu’ à RTL en radio ! hormis quelques semaines sur Europe 1 !

                Jean-Pierre Elkabbach ? Il a été viré de france Inter en 81 !

                Thomas Fersen ? C’est un chanteur, ducon...

                Jacques Lanzmann ? Un ancien parolier et scénariste. Mort.

                Anne Sinclair ? Elle ne travaille plus à FI depuis 5 ans !

                C’est vraiment une liste bien faite, en effet... Très sérieuse.


                Plus prosaiquement, cette liste circule aussi non pas en tant que liste d’employés de France Inter, mais comme liste de personnalités dites « sionistes » sur les sites d’extrême-droite.

                Si vous voulez être pris au sérieux parmi les nervis crypto-fachos, apprenez déjà à vous recopier correctement les uns les autres !

              • doctorix doctorix 15 décembre 2012 14:43

                Vous avez eu quelque mal à trouver quelques noms, je vois.

                Je vous signale que certains noms peuvent ne pas avoir la bonne consonance, mais que ça ne prouve rien. Michel Berger, par exemple, était Juif. Jacques, je ne sais pas, et je ne vous ferai pas le plaisir d’aller fouiller dans les poubelles pour vous le prouver ;
                Vous tenez absolument à déplacer le problème et à noyer le poisson.
                Mais il suffit de parcourir la liste des noms et des prénoms pour voir l’étendue de la chose.
                Encore une fois, je ne reproche pas à tous ces gens d’être juifs, ni d’être journalistes, ni même d’être juifs et journalistes, tout au plus d’être juifs avant d’être journalistes.
                Ce que je leur reproche, c’est leur monopole, et la quasi-impossibilité d’intégrer le milieu journalistique si on n’est pas juif, ce qui nous prive d’une info objective, et probablement d’entendre de grands talents.
                Est-ce que c’est clair ?
                Et cessez vos insultes : malgré le peu d’estime que j’ai pour vous et votre aveuglement (qui n’est d’ailleurs qu’une façade), je n’en use pas à votre égard.

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 15 décembre 2012 20:51

                Vous avez eu quelque mal à trouver quelques noms, je vois. : En fait je me suis concentré sur les plus évidents. Ils suffisent cependant à montrer que cette liste est faite de n’importe quoi. 


                Vous tenez absolument à déplacer le problème et à noyer le poisson. : Je ne déplace ni ne noie rien du tout.

                Tu t’appuies sur une liste à la mord-moi-le-noeud pour essayer de prouver que les Juifs tiennent les médias. Je te démontre que ta liste est aussi fiable et honnête qu’ un récépissé des dernières élections internes de l’ UMP, et tu continues à nier l’évidence, à savoir que tu t’appuies sur une planche pourrie. Non, il n’y a pas plus de juifs dans la population médiatique qu’ en proportion de leur représentation dans la population générale. Et ce n’est pas en t’appuyant sur une liste qui recense quelques vrais noms, mais pour l’essentiel répertoriant des personnes qui ne sont même pas journalistes, qui ne l’on jamais été, qui sont morts alors qu’ils sont censés y travailler toujours ainsi qu’une bonne pelletée d’hommes et de femmes qui ne sont même pas juifs !

                Pour faire clair, tu montres juste que tu es un imbécile, incapable de comprendre un argument simple et aussi assez obtus pour ne pas reconnaitre que tu te plantes dans les grandes largeurs.


                Ce que je leur reproche, c’est leur monopole, et la quasi-impossibilité d’intégrer le milieu journalistique si on n’est pas juif, ce qui nous prive d’une info objective, et probablement d’entendre de grands talents.  : Tu y connais quoi, en journalisme ? Rien je parie. Tu continues de t’accrocher à ta branche moisie. Cette liste est totalement bidon, et tu continues de la citer pour répandre tes opinions nauséabondes.


                Et cessez vos insultes : malgré le peu d’estime que j’ai pour vous et votre aveuglement (qui n’est d’ailleurs qu’une façade), je n’en use pas à votre égard. : Je vous insulterai si je disais de vous que vous êtes intelligent et de bonne foi.

                Heureusement, ce n’est visiblement pas le cas.

              • doctorix doctorix 16 décembre 2012 09:56

                Les lecteurs (s’il en reste) jugeront de votre degré d’intelligence et du mien...

                Mais vous avez largement fait vos preuves.
                Et ne me tutoyez plus : on n’a pas élevé les cochons ensemble.
                Par contre, je vous autorise à nouveau à m’insulter : cela confirme votre niveau. Comme je l’ai dit plus haut, le manque de vocabulaire et de mots se remplace toujours par les insultes et les coups chez les minus habens. Je suppose qu’insulter un médecin vous procure une grande satisfaction intellectuelle, et je m’en voudrais de vous en priver : elles doivent être rares.

              • Mmarvinbear Mmarvinbear 16 décembre 2012 11:42

                Qui me dit que vous êtes vraiment médecin ? 


                A voir votre adulation devant un « document » monté de toute pièce, j’ai du mal à vous imaginer avec un bac + 8 ou 9...


                Je constate que vous ne répondez pas à cet argument : pourquoi accorder foi à une liste qui est de toute évidence un faux grossier ?

                Que répondez-vous à ce papier qui prétend lister les 99 % de journalistes juifs travaillant actuellement à France Inter et qui regroupe des chanteurs, des acteurs, des chrétiens ou des bouddhistes ?

              • foufouille foufouille 16 décembre 2012 11:58

                « j’ai du mal à vous imaginer avec un bac + 8 ou 9... »

                moi, pas du tout
                les etudes ne signifie pas grand chose
                vu le nombre de medecin qui pensent que les « jeunes » sont des malades imaginaires car faineant
                il a aussi pu cesser de se former, etc



              • doctorix doctorix 16 décembre 2012 14:06

                Je n’ai par contre aucun mal à vous imaginer tous deux avec un bac -8 ou 9.

                Ne serait-ce que par l’orthographe, une terra incognita pour vous.
                Je sais, c’est petit, mais vous me gonflez, à force.

              • foufouille foufouille 16 décembre 2012 15:31

                si tu es medecin, tu dois savoir que certaines maladies sont invalidantes
                et donc qu’il est pas toujours facile d’utiliser un clavier
                tu en as meme qui atteignent le cerveau

                il y aussi le diplome « roumain »


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 17 décembre 2012 13:19

                S’il est vrai que je ne possède qu’un petit bac +2, cela reste loin du -9 qui m’est prêté avec je pense pas mal d’ironie.


                Cet échange avec Docdorix est en tout cas révélateur de la méthode « conspirationniste » et une bonne illustration de la chose.

                Au départ, nous avons une question. Ici, « Qu’est-ce que le conspirationnisme ».

                Puis notre médicastre arrive, et pose, telle une vache sur un pré verdoyant, une bouse, sans que personne ne lui demande quoi que ce soit : il affirme que les média pullulent de juifs : « C’est que les juifs représentent 1% de notre population, et qu’ils devraient se retrouver en quantité équivalent dans les média. Or, leur représentation est largement supérieure à 50%, si ce n’est 80% ».

                Il essaye d’adoucir la potion amère en précisant que « J’ai déjà expliqué que j’aimais autant les arabes que les juifs et même que les adorateurs du nombril.  »

                C’est l’équivalent du comptoiresque « j’aime pas les nègres mais je suis pas raciste, j’ai un disque de Barry White. »


                N’écoutant que mon bon coeur, je lui demande une preuve de ce qu’il avance. On arrive au second point : la fausse preuve. Il me donne un lien pointant vers un blog au titre « alléchant » : 99 % des employés de France Inter sont juifs. il admet de lui même que ce lien pue, mais il en accepte le contenu : «  mais on ne peut changer ni les noms, ni les faits. »

                Je vais lire ce torchon et je trouve rapidement deux éléments qui décrédibilisent cette liste :

                - la liste est censée répertorier les employés juifs actuels de France Inter. Or, on y trouve soit des goys (non-juifs, pour les non-initiés...), soit des juifs mais qui ne travaillent pas sur cette station, et qui parfois n’y ont jamais travaillé, soit des noms de chanteurs, d’acteurs, de tout et n’importe quoi sauf de journalistes ou d’employés de cette vénérable radio publique.

                - la liste en question circule sur d’autres sites, mais sous un titre différent : elle est censée répertorier les personnalités non pas juives, mais sionistes, apportant un soutien à Israël et à sa politique anti-arabe.

                Je lui montre que sa liste est moisie et fausse. Quelle est sa réaction ? Le déni et la dissimulation. Non seulement il ne reconnait pas le caractère factice de cette liste de Goebbels, mais il détourne la conversation vers un autre point, la cooptation, histoire de fuir en avant, espérant faire oublier son absence de « preuve » fiable : « Ce que je leur reproche, c’est leur monopole, et la quasi-impossibilité d’intégrer le milieu journalistique si on n’est pas juif, ce qui nous prive d’une info objective, et probablement d’entendre de grands talents. ».

                Bien entendu, aucune preuve n’est fournie pour étayer cette accusation de cooptation sémite. Je ne perd pas de temps à en réclamer une car je sais qu’elle ne viendra jamais. Autant ne pas perdre de temps.


                Ensuite, viens le temps du silence, juste rompu par des remarques acrimonieuses mutuelles.


                Ce chemin est valable pour TOUTE bonne « théorie du complot » : 11 septembre, l’homme sur la Lune, l’assassinat de Kennedy, les extraterrestres reptiliens franc-maçons juifs, l’élection juste et honnête du président de l’UMP, j’en passe et des meilleurs :

                - une affirmation assénée.
                - une demande de preuve
                - fourniture d’une « preuve », dont un examen sommaire permet de vite voir son caractère fallacieux 
                - remarque est faite de la falsification
                - attaque de l’argumentaire contraire, mais sans nouvelle preuve annoncée
                - en option : attaques personnelles, ou toute autre méthode faisant dévier la conversation sur autre chose
                - le silence et la tentative de se faire oublier.

                Ce qu’un « bon » conspirationniste ne fera JAMAIS en revanche, c’ est de reconnaitre son tort quand à sa position ou aux documents utilisés par lui. Il soutiendra toujours l’existence d’un complot maçonnique afin de faire oublier que 2 et 2 font 5 en réalité et que le mensonge distillé depuis des siècles ne sert qu’à nous préparer à l’invasion prévue ce 21 décembre.

                C’est très instructif je trouve.

              • Analis 14 décembre 2012 14:55
                  Je suis d’accord avec l’article. Conspirationnisme, complotisme, théorie du complot sont des néologismes dont l’invention n’a été motivée que pour des besoins de propagande idéologique, outils commodes pour décrébiliser toutes personnes mettant en doute les discours officiels dans les pays occidentaux. 
                  Il est très important de noter que ces notions n’existent pas en dehors de l’Occident. Là-bas, on ne se gargarise pas d’être au sommet de l’évolution humaine, mais on est beaucoup plus lucide sur les mécanismes réels du pouvoir. Le complot, la manipulation, la tromperie etc... sont vues comme les façons normales de l’Etat d’opérer.

                  Je ne peux que conseiller le livre de Pierre Lagrange, OVNIs, ce qu’ILS ne veulent pas que vous sachiez. C’est à mes yeux l’ouvrage de référence sur l’opposition promue par le discours dominant entre le soit-disant rationalisme et le soit-disant conspirationnisme, en fait le nouveau nom de l’irrationnallisme. Ce que l’on pourrait décrire comme le désir de croire soutenu par la propension d’analyser par dissonnance cognitive dans le cadre d’un paradigme. Il montre comment cette opposition est artificielle et motivée par des besoins idéologiques. Les « anti-conspirationnistes » se considérant comme les gardiens de la Raison et de la Science, par opposition aux « conspirationnistes irrationnels amateurs de croyances ». Ils reposent leur discours sur le mythe discrédité du Grand Fossé (ou Grand Partage) qui séparerait les primitifs et les modernes. Mais en réalité, ils se montrent aussi enclins aux raisonnements fautifs, à la dissonance cognitive, à la paranoïa, et à voir des conspirations partout que ceux qu’ils pourfendent. Il n’y a pas de primitifs et de modernes, ce mode de pensée est universel et présent en chacun. 

                  Les paroles d’Arlette Chabot en fournissent une illustration saisissante : son discours est un condensé de clichés complotistes, attribuant un assault en règle contre la bien-pensance médiatique occidentale à des forces tapies dans l’ombre.

                  • SamAgora95 SamAgora95 14 décembre 2012 15:44

                    « ..Huit journalistes en colère »


                    Arlette Chabot n’a pas compris la morale du très bon film « les 12 hommes en colères », dont le but était justement d’éduquer la population quant à la fonction de juré.

                    Il m’était justement en gade contre les préjugés et les jugements hâtifs et sur la nécessité de prendre très au sérieux sa fonction de juré.

                    Le 11 septembre et une farce à plusieurs égards, coupable désigné sans le moindre début de preuve, sans aucune enquête sérieuse et indépendante etc.. etc...

                    Et c’est BHL qui va nous faire la morale ?

                    A propos du novlangue, vous pouvez rajouter le mot terrorisme, qui a subit effectivement une grande simplification : terrorisme = intégriste musulman ( c’est simple tout le monde comprend et très efficace).


                    • nemotyrannus nemotyrannus 16 décembre 2012 11:29

                      Sans le moindre début de preuve ?

                      Et la revendication de ces actes ça ne compte pas ?


                    • Feste Feste 18 décembre 2012 18:28

                      Ah ben tiens,
                      j’aimerai bien la voir la revendication d’OBL (si c’est de lui que tu parles)

                      Oussama Ben Laden a démenti quelques jours après les attentats du 11-Septembre les avoir organisé, et pourtant, la presse du "monde libre" en a très peu parlé.
                      S’agit-il d’une information anecdotique ? Ben Laden aurait-t-il menti ?
                      A-t-il voulu faire preuve de modestie après avoir réussi à déjouer la surveillance de la NSA, la CIA, le FBI, ainsi que les 16 agences de renseignement américaines et de ses alliés, le NORAD, le contrôle aérien et la sécurité aéroportuaire quatre fois de suite dans la même matinée ?

                      http://www.reopen911.info/News/2012/12/12/paul-craig-roberts-le-mythe-oussama-ben-laden/


                    • doctorix doctorix 14 décembre 2012 15:44

                      Quand j’ai commencé à commenter sur agora, je recevais les articles dès la première heure.

                      Mes interventions figuraient régulièrement dans le top5, il faut croire qu’elles étaient percutantes.
                      Maintenant, et depuis plusieurs mois, je les reçois 4 ou 5 heures après leur diffusion, et mes commentaires, relégués à la cinquantième place (après nombre de banalités tristounettes et décourageant la lecture), ont bien du mal à remonter la file, et le fond gris m’est désormais interdit, car les lecteurs s’en tiennent le plus souvent aux 10 ou 20 premiers commentaires.
                      Ne figurant pas d’emblée dans le top5, ils ne sont pas non plus plussés, au profit de commentaires plus médiocres, ce qui les relègue encore plus loin.
                      Conspirationniste au sens noble du terme, appellation que je revendique parce qu’elle implique de solides connaissances et un bon sens critique, je ne crois pas au hasard. Je pense que c’est une façon comme une autre d’éliminer les gêneurs.
                      Je ne peux que supposer que certains d’entre nous, qui payent pourtant le même abonnement, sont groupés dans une liste secondaire à diffusion différée. Une façon comme une autre de leur fermer le clapet. C’est ainsi que ce top 5 devient assez terne, toute modestie mise à part, surtout si nous sommes plusieurs dizaines d’emmerdeurs dans ce cas.
                      Agora peut-il réfuter cette assertion ?
                      Et me prouver que j’ai tort en me faisant parvenir les articles dès leur parution ?

                      • Aldous Aldous 14 décembre 2012 17:12

                        C’est un complot pour vous faire taire ! smiley



                      • files_walker 15 décembre 2012 10:27

                        @doctorix


                        Je ne vous voyais plus et me demandais ou vous étiez passé. Je suis fan de vos commentaires.

                      • doctorix doctorix 15 décembre 2012 11:15

                        Eh bien ça fait plaisir.

                        J’hésite à oublier deux ou trois articles concernant la vitamine B17 (Laetrile), Tesla et sa voiture électrique fonctionnant à l’énergie du vide, ou l’escroquerie du HIV.
                        Je ne peux pourtant pas garder ça pour moi, mais c’est fatigant de se battre tout le temps contre des murs...
                        Bien amicalement.

                      • tf1Goupie 14 décembre 2012 18:00

                        Le terme « conspirationniste » est issue de la novlangue destinée à faire taire les truthers, nous dit-on.

                        Le mot conspirationniste résulte donc d’un complot et l’auteur se sent persécuté ;
                        bref un théoricien du complot qui réfute la théorie du complot, superbe !

                        Mais ça fait longtemps qu’on nous a pas fait un petit nartic sur le 11 sept ; qui c’est qui s’y colle ?


                        • Mmarvinbear Mmarvinbear 14 décembre 2012 22:31

                          Ah pas moi, je suis trop occupé !


                        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 14 décembre 2012 18:41

                          « Il y a deux sortes d’imbéciles, ceux qui voient des complots partout, et ceux qui n’en voient jamais nulle part. »


                          • doctorix doctorix 14 décembre 2012 19:32

                            Depuis que le monde est monde, l’histoire n’est qu’une longue suite de complots.

                            Pour Madame Chabot, le phénomène se serait arrêté brutalement, probablement la veille du 11 Septembre...
                            Depuis, tout est limpide, et tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
                            Avec des cruches pareilles pour nous informer, on n’est pas sauvés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès