• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le dernier péplum iranien : Dieudonné

Le dernier péplum iranien : Dieudonné

Le politico humoriste Dieudonné et son acolyte du Parti Antisioniste ont donné une conférence de presse, au théâtre de la Main d’Or, le 28 novembre 2009 afin d’annoncer la production iranienne du film « le Code Noir » et revenir sur leur rencontre avec le président iranien Ahmadinejad.

Devant un parterre de militants (rires & applaudissements), du micro de la télévision iranienne (SAHAR) et de quelques journalistes français, Dieudonné donnait une conférence de presse pour annoncer fièrement que l’Iran produirait « le Code Noir », peut-être une façon de récompenser « l’artiste » pour sa participation comme tête de gondole à la dernière campagne européenne du Parti Antisioniste.

 
 

 
Il est amusant de noter qu’au cours de ce simulacre de conférence de presse, Dieudonné précise à son auditoire qui pose les questions : Monsieur de …(technique habituelle pour mettre la pression sur le journaliste) pour ne jamais répondre aux questions, qualifiant même certaines questions de malhonnêtes. Les « journalistes » amis, tel qu’Ahmed Moualek dont on reconnaît la voix (troisième intervention) ne sont non seulement jamais présentés mais en plus posent des questions visiblement honnêtes puisque Dieudonné y répond…

D’ailleurs, Moualek pose la seule question qui intéresse Dieudonné : quel a été le traitement médiatique de la presse française lors de sa visite en Iran ? En réalité, la presse française n’a accordé que peu d’intérêt au voyage perse de l’ex humoriste. Dieudonné avait espéré une couverture nationale, peut-être même un 20 heures car tout avait été fait pour que son voyage devienne un coup médiatique.

La tentative du coup médiatique Clotilde Reiss

Dans un premier temps, les deux compères affirment que le but de leur visite à l’Ambassade de France de Téhéran avait pour seule vocation de rencontrer Clotilde Reiss en tant que compatriotes, Gouasmi ajoute même qu’il « voulait porter assistance à cette fille ».

 Et puis rapidement, le discours change : Gouasmi et Dieudo se transforment en détectives privés. Le président du P.A.S. désirait s’apercevoir par lui même si Clotilde Reiss était « une jeune fille tout à fait innocente ou s’il avait été envoyé pour faire ce qu’on lui reproche ».

Et Dieudonné d’ajouter dans une de ses réflexions simplistes qui sonne comme un avertissement : « il serait préférable qu’elle montre qu’elle n’a pas une aversion radicale envers le courant antisioniste, au contraire, parce que si elle dit non aux antisionistes, à ce moment là on peut imaginer que son projet est de servir le sionisme, et donc on peut imaginer aussi qu’elle a sa place en prison en Iran. » Incroyable de la part de quelqu’un qui postulait pour représenter la France au parlement européen.

Enfin l’objectif de cette visite de « courtoisie » est révélé par Gouasmi qui affirme qu’il lui « était facile en période de fête religieuse (Aid) de demander au Guide Suprême (Khamenei) une miséricorde pour la fête du sacrifice pour cette fille. Mais, ils (l’Ambassade de France) ne voulaient pas qu’elle revienne avec Dieudo et moi : tout simplement. » Cette visite n’était donc pas si désintéressé que cela, le but était d’apparaître devant la presse avec Clotilde Reiss comme des libérateurs. N’est-il pas surprenant de la part de quelqu’un qui prétend vouloir porter assistance à une compatriote de le faire sans attendre de bénéfice en retour, même médiatique ?

Les autorités françaises ont compris qu’en permettant à Dieudonné d’intervenir dans ce dossier, elles accordaient surtout une « miséricorde » au Parti Antisioniste pour les futures élections.

Comprenant que son voyage n’aura suscité que très peu d’intérêt en France, le tragicomique tente une dernière cartouche lors de sa conférence de presse en évoquant le cas du terroriste meurtrier « Carlos ».

Libération de Carlos

Dans un lapsus évocateur, le comique antisioniste évoquait la demande du président vénézuélien Chavez « de libérer, quoi, enfin de le libérer… de l’extrader  ». Dieudonné juge que la place du terroriste Carlos, auteur de plusieurs attentats sur le sol français qui ont blessés des dizaines de personnes et qui ont couté la vie à deux policiers de la D.S.T., « est dans son pays d’origine, bien évidemment. »

Peu importe à Dieudonné les crimes reprochés et la sentence d’une Cour d’Assises Spéciale françaises, son soutien lors des élections européennes a « été kidnappé dans un pays étranger et il est étranger lui même… j’espère que Carlos sera extradé dans son pays très vite . »

Est-ce une communauté de pensée (haine d’Israël ou islam révolutionnaire) qui pousse Dieudonné à exiger la libération de l’auteur de plusieurs tentatives d’abattre des avions de ligne de la compagnie EL AL remplis de civils ? Est-ce parce que la compagne de Carlos se trouve être l’avocate de Dieudonné ou encore pour plaire au chef d’état vénézuélien (l’espoir d’une aide supplémentaire pour son film) que l’ »humoriste » prend une position qui va à l’encontre de la justice de son pays ?

Par cette prise de position, Dieudonné nous donne un éclairage sur la notion de justice tel qu’il l’entend…

L’antisionisme paravent de l’antisémitisme

« Il y a une industrie du cinéma qui va se développer à partir de la France dans un axe qui est l’antisionisme. »  annonce Dieudonné., or le film sur l’esclavagisme (Le Code Noir) n’a aucun lien avec le sionisme. La traite négrière française s’est étendue à peu près sur 200 ans de 1641 à 1848. Et le sionisme a été créé en 1897 soit plus de 49 ans après l’abolition de l’esclavage en France !

On ne voit vraiment pas comment Dieudonné va pouvoir lier le sionisme à l’esclavagisme  sauf à faire un amalgame entre sionisme et juif, comme lors d’un interview en 2004 dans le Journal du Dimanche, il donnait une piste « Ce sont tous ces négriers reconvertis dans la banque, le spectacle et aujourd’hui l’action terroristeCeux qui m’attaquent ont fondé des empires et des fortunes sur la traite des Noirs et l’esclavage  », ou au cours de la présente conférence de presse : « l’axe du mal pour nous qui sommes ici et en Iran, c’est cet axe américano sioniste qui organise des guerres, qui pille le monde depuis trop longtemps, qui a organisé l’esclavagisme sur cette planète » ou encore lors d’une émission en direct de Méditerranée FM, le 28 mars 2005 : « Il y a eu des Juifs négriers, mais ça, il s’en sont foutu mais plein les fouilles avec le commerce des Noirs. » Et d’ajouter que la « communauté juive, notamment aux Etats-Unis avait quasiment le monopole sur les armateurs, les bateaux ».

Le mythe des « Juifs négriers » figure dans l’arsenal idéologique de quelques mouvements sectaires noirs et groupes d’extrême droite. Les uns et les autres puisent indistinctement leurs « preuves » dans les pamphlets de Nation of Islam et des néo-nazis américains. On retrouve ainsi l’assertion que « le vaste trafic d’esclaves noirs fut un monopole juif », dans un écrit d’un antisémite obsessionnel nommé Jacques Daudon, avec en guise de référence trois livres : La pieuvre mondialiste attestée par les Protocoles des Sages de Sion, de Sulkos, Les responsables de la seconde guerre mondiale, de Rassinier, et Les mythes fondateurs de la politique israélienne, de Garaudy.

Or une simple lecture de l’article 1er du Code Noir permet de comprendre que ce texte régissant la vie des esclaves dans les colonies françaises demandait également l’expulsion de tous les juifs des colonies :

« Enjoignons à tous nos officiers de chasser hors de nos îles tous les Juifs qui y ont établi leur résidence, auxquels, comme ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois, à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens »

En matière de falsification historique Dieudonné atteint le comble de l’ignominie lorsqu’il explique toujours sur Méditerranée FM : « Le premier article du Code Noir, c’est : » Nous interdisons le commerce aux Juifs ». Mais pourquoi ? Parce que les Juifs avaient ce commerce-là, avaient le monopole de ce commerce depuis longtemps et qu’il fallait introduire une dimension chrétienne, c’est à dire qu’il fallait arrêter de castrer les mâles, il fallait arrêter de jeter les enfants à l’eau, donc à un moment donné la volonté du Code noir, c’est ça »

En réalité, le Code Noir n’interdit pas ‘le commerce’ aux Juifs. Louis XIV réitère l’édit d’expulsion des Juifs de France qui avait été signé par Louis XIII en 1615 et l’expulsion des Juifs par Louis XIV avait pour objet « d’introduire une dimension chrétienne » dans les pratiques esclavagistes, les Juifs ayant, selon Dieudonné, pour habitude (à la différence des chrétiens) « de castrer les mâles », et « de jeter les enfants à l’eau ».

Il ne faut jamais présumer de l’avenir mais avec les thèses déjà abordées sur le sujet par Dieudonné je ne doute pas que les Juifs soient présentés comme les organisateurs et les principaux bénéficiaires de la traite triangulaire comme ils sont aujourd’hui les supplicateurs des palestiniens. Les noirs et les musulmans unis dans la souffrance causée par ces juifs d’hier et d ‘aujourd’hui que l’on nomme sionistes !

Dieudonné annonçait dans la conférence de presse « le film abordera le sujet de la traite des Noirs comme vous ne l’avez pas lu dans les livres d’histoire  » c’est normal, ce n’est pas l’Histoire…


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (106 votes)




Réagissez à l'article

276 réactions à cet article    


  • Ali 14 décembre 2009 15:05

    VIVE DIEUDONNE qui ne prend pas ses ordres à Tel Aviv

    apprenez que de plus en plus de français l’écoutent et l’apprécient
    son audimat explosera tôt ou tard quoi que vos frères entreprennent


    • Zelote Zelote 14 décembre 2009 15:30

      Dieudonné prend ses ordres à Téhéran... Maintenant, au moins, cela a le mérite d’être clair !




    • Alpo47 Alpo47 14 décembre 2009 16:29

      Zelote, Big Mac, Cosmic Dancer ... et les autres racistes-sionistes, ont de bonnes raisons d’être ici :

      < Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive>

      Le ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.♦

      Le soutien passionné à Israël qui s’exprime dans les sections interactives des sites Internet, forums, chats, blogs, Twitters et Facebook, n’est peut-être pas ce dont il a l’air à première vue.

      Le ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.

      De jeunes Israéliens férus de l’Internet, surtout des soldats fraîchement diplômés et démobilisés dotés de compétences linguistiques, sont recrutés pour jouer le rôle de surfeurs ordinaires, tout en propageant la ligne gouvernementale sur le conflit du Moyen-Orient.

      « Pratiquement, l’Internet est un théâtre d’opérations dans le conflit israélo-palestinien, et nous devons être actifs dans ce théâtre, sans quoi nous allons perdre », dit Ilan Shturman, le responsable de ce projet.

      L’existence d’une « équipe Internet de combat » est apparue au grand jour depuis qu’elle a été inscrite dans le budget du ministère des Affaires étrangères cette année. Près de 105 000 € (?) ont été réservés à une première phase de développement, et un financement supérieur est prévu pour l’an prochain.

      [….....]

      « Nos gens ne diront pas : "hello, je suis du département hasbara du ministère des Affaires étrangères israélien et je voudrais vous dire ceci". Et ils ne s’identifieront pas non plus nécessairement comme Israéliens, dit-il ; ils parleront comme des surfeurs et des citoyens, et écriront des réponses qui auront l’air personnelles mais seront basées sur une liste préparée de messages développés par le ministère ».

      Rona Kuperboim, chroniqueuse pour Ynet, le site d’information israélien le plus populaire, a dénoncé cette initiative, disant qu’elle indique qu’Israël est devenu « un Etat doté d’une police de la pensée ».

      Elle a ajouté que « de bonnes RP ne peuvent pas rendre plus agréables la réalité dans les territoires occupés. Des enfants y sont tués, des maison bombardées, des familles meurent de faim ».

      Elle a été contactée par de nombreux intervenants demandant comment postuler à un job dans l’équipe du ministère des Affaires étrangères.

      Le projet formalise des pratiques de relations publiques que le ministère a développées spécifiquement pour l’attaque israélienne contre Gaza en décembre et janvier dernier.

      « Pendant l’opération Plomb Durci, nous avons fait appel aux communautés juives à l’étranger et avec leur aide nous avons recruté quelques milliers de volontaires qui se sont joints aux volontaires israéliens » a dit M. Shturman.

      « Nous leur avons fourni du matériel de contexte et de propagande et nous les avons envoyés pour représenter le point de vue israélien sur les sites web et les enquêtes d’opinion sur l’Internet ».

      L’armée israélienne avait aussi un des sites les plus populaires sur le site de partage de vidéos YouTube, où elle chargeait régulièrement des clips, bien que cela fasse l’objet de critiques de la part de groupes pour les droits de l’homme en raison des fausses informations induites à propos de ce qui était montré dans ses films.

      […...]

      La nouvelle équipe est censée augmenter la coordination étroite du ministère avec un groupe de défense privé, giyus.org (Give Israel Your United Support). Quelque 50 000 activistes auraient téléchargé un programme intitulé Megaphone qui envoie une alerte à leurs ordinateurs chaque fois qu’un article critiquant Israël est publié. Ils sont alors censés bombarder le site de commentaires de soutien à Israël.

      Nasser Rego de « I’lam », une ONG basée à Nazareth qui observe les médias israéliens, dit que des organisations arabes en Israël faisaient partie des cibles régulières des groupes hasbara pour des « assassinats de réputations ». Il s’inquiétait de savoir si la nouvelle équipe tenterait de présenter un travail plus professionnel et convaincant.

      « Si ces gens donnent une fausse représentation de ce qu’ils sont, on peut se dire que cela ne les dérangera pas trop de donner une fausse représentation des groupes et des individus sur lesquels ils écrivent. Leur objectif, c’est clair, sera de discréditer ceux qui défendent les droits humains et la justice pour les Palestiniens ».

      Quand le quotidien The National a appelé le ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor, un porte-parole, a nié l’existence de l’équipe Internet, tout en admettant que des responsables officiels étaient en train de durcir l’exploitation de nouveaux médias.

      […...]

      M. Shturman a dit que son équipe chercherait à utiliser des sites web pour améliorer « l’image d’Israël en tant qu’Etat développé qui apporte sa contribution à la qualité de l’environnement et à l’humanité ».

      David Saranga, chef des relations publiques au Consulat général d’Israël à New York, et qui a dirigé la pression en faveur d’un accroissement des messages positifs sur Israël, arguait la semaine dernière qu’Israël était désavantagé par rapport à la défense des pro-palestiniens.

      « Contrairement au monde musulman qui a des centaines de millions de partisans ayant adopté la version palestinienne afin de battre Israël, le monde juif ne compte que 13 millions de partisans » écrivait-il dans Ynet.

      Israël se préoccupe particulièrement du fait que les soutiens lui font de plus en plus défaut parmi les jeunes générations d’Europe et des Etats-Unis.

      En 2007 il est apparu que le ministère des Affaires étrangères était derrière une photo publiée dans Maxim, magazine étatsunien pour hommes très populaire, dans lequel des soldates israéliennes posaient en maillot de bain.

      Jonathan Cook est écrivain et journaliste basé à♦s derniers livres sont : Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the Plan to Remake the Middle East (Pluto Press) et Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair (Zed Books).

      Son site : http://www.jkcook.net/



    • Big Mac 14 décembre 2009 17:07

      Alpo47  : «  Zelote, Big Mac, Cosmic Dancer ... et les autres racistes-sionistes, ont de bonnes raisons d’être ici : < Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive >  »


      J’incite les lecteurs d’AV a noter la nouvelle technique des islamophiles de ce site qui consiste à traiter de juif ou d’espion sioniste quiconque s’oppose à eux.

      Je note aussi que la modération de ce site laisse faire avec complaisance de pareils néo-nazis qui se contentent pour tout argument de traiter de juif leurs contradicteurs.

      Je propose aux intervenants victimes de ces procédés inqualifiables de ne pas faire censurer ces calomnies qui seront autant de preuves à charge dans le dossier.


    • abdelkader17 14 décembre 2009 17:11

      @MCM

      Le Bureau de Vigilance Contre l’Antisémitisme a été créé en avril 2002 par les CCJ de la région parisienne. Dirigé par Sammy Ghozlan, président du CCJ 93 et commissaire de police honoraire, ce Bureau continue sous une forme beaucoup plus structurée le combat qui avait été commencé par les CCJ dès le début de la seconde Intifada pour faire face à toutes les formes d’agression et d’hostilité antijuives et anti-israéliennes dont les départements de la région parisienne ont été les premières à souffrir. Son action s’inscrit dans la continuité de la Cellule de Crise constituée par Roger Pinto et Sammy Ghozlan au plus fort des événements d’octobre 2000.

      Ce sont des gens qui recherchent de l’anti ces mythisme jusque sous les pierres hahaha

      Siège Social :
      BNVCA
      8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY


      Adresse Postale :

      BNVCA
      8 Boulevard Saint Simon 93700 DRANCY

      bvca_national@hotmail.com

      Tu dois déjà avoir les coordonnées de ces bandits !


    • Ali 14 décembre 2009 20:11

      @ Zelote et ses souteneurs

      pour ce qui est « du mythe du juif esclavagiste » consulter Africamaat.com


    • Big Mac 14 décembre 2009 20:54

      A ce propos Ali je vous avais déjà demandé quel article vous aviez écrit pour Africamaats, et vous n’avez pas daigné me répondre.

      Dois je en conclure que la tékia vous aura encore fait sortir un gros bobard ?


    • Big Mac 14 décembre 2009 21:39

      Allo Ali ! Ali Allo !

      Ben alors votre article écrit pour Africamaats ? Laissez moi deviner son titre : « Tékia for sharia » ? « Bobards au mitard » ? "Flatteries pour dhimmis" ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 22:53

      Alpo47

      Nous avons déjà discuté ensemble, vous avez abandonné le dialogue. Et je constate que l’argument d’autorité a le vent en poupe chez vous, et chez tant d’autres qui vous « plussent ».

      J’espère qu’à tout le moins vous en êtes satisfait : couper la parole avec un hors-sujet accusateur et diffamateur a déjà fait ses preuves dans l’histoire. Si vous ignorez où et quand, lisez les historiens sur les procès staliniens.

      Et ceux qui plussent ce genre d’interventions antidémocratiques avec vous.


    • morice morice 14 décembre 2009 23:06

      Alpo47 : «  Zelote, Big Mac, Cosmic Dancer ... et les autres racistes-sionistes, ont de bonnes raisons d’être ici : < Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive >  »


      J’incite les lecteurs d’AV a noter la nouvelle technique des islamophiles de ce site qui consiste à traiter de juif ou d’espion sioniste quiconque s’oppose à eux.

      le problème, c ’est qu’Alpo47 a RAISON : ils font pire encore, en bloquant des textes en modération. La preuve ici.


    • Big Mac 14 décembre 2009 23:09

      Je note Morice que vous vous joignez à la cohorte des diffamateurs.

      Ce n’est pas grave vous en serez quitte pour une bonne tonsure le jour de la libération.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 23:11

      Alors, Morice, on vient troller un article mettant noir sur blanc le jeu (conscient ou non) du comique national ?

      De votre part, c’est l’enjeu d’une vexation avec vos articles non publiés (combien sur plus de 400 à raison de deux au minimum par semaine ?) ou la volonté délibérée de pourrir la discussion ?

      Une réponse, Morice ?

      A moins qu’il ne s’agisse d’une basse vengeance au sujet de l’un de vos faramineux papiers de torchage en mal-information, j’entends par là l’histoire du Francop au sujet duquel vous n’avez à aucun moment été en mesure d’apporter un quelconque argument de raison, insultant et diffamant comme d’habitude en guise de réponse ?

      Restez dans le sujet, si vous ne souhaitez être considéré comme un vulgaire troll, Morice.

      Vous avez un problème de publication ? Parlez-en à votre éditeur.


    • morice morice 14 décembre 2009 23:17
      apprenez que de plus en plus de français l’écoutent et l’apprécient

      dans ce cas ce sont des veaux.

    • Yohan Yohan 14 décembre 2009 23:33

      Je note que le virus MOMOH1N1 ne sévit pas qu’ici. Faudrait peut-être commander à Roselyne un stock de Tamioùmesgrolls .


    • bobov 15 décembre 2009 06:19

      Peut-être qu’il ne prend d’ordre de nulle part...


    • Zelote Zelote 15 décembre 2009 06:54

      @ St Just


      Discours francisé de l’idéologie des frères musulmans : les juifs manipulent le monde, ont trahis D..., ont tué les prophètes.... 



    • arikroidisrael 20 décembre 2009 16:58

      ali devrait savoir que la capitale d’israel est Jerusalem et non Tel Aviv. Alors quant à y prendre des ordres...


    • Big Mac 14 décembre 2009 15:35

      Zélote,

      Depuis quelque temps je ne m’intéressais plus guère parti anti-sioniste, votre article m’a renseigné sur les dernières divagations de ce parti shiite sponsorisé par l’Iran.

      Ce parti a même selon Dieudonné : "reçu un budget important qui nous permet de faire des films à la hauteur de ceux d’Hollywood qui est le bras armé de la culture sioniste".

      Voilà que même la France a son Hesbollah à elle, un parti entièrement sponsorisé par les théocraties islamistes.

      Pour ma part je me réjouis de ces faits qui démontrent clairement les intentions invasive de l’islam politique, surtout à quelques semaines avant les élections régionales Françaises.


      • Zelote Zelote 14 décembre 2009 15:46

        Bonjour MCM,


        Vous avez tout à fait raison, le Parti Anti sioniste est une émanation de l’Iran, comme le Hizballah. La France n’ayant pas une communauté chiite importante, il y a fort à parier que le premier objectif de Gouasmi est de convertir un maximum de personnes au chiisme afin de devenir une force imposante dans la République. Après...

      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 15:58

        Bravo pour cet excellent article, Zélote.

        A propos de conversions souhaitées par Yahia Gouasmi, allez sur le site Youtube du Centre Zahra, des convertis témoignent... Et leur témoignage ressemble fort à celui des victimes de groupes sectaires : deuils, solitude, difficultés diverses et, tout à coup, sentiment d’avoir trouvé une famille et une réponse au vide angoissant qui précédait.

        Quant à Gouasmi, un excellent journal du Nord vient d’en tracer un portrait très informé et assez complet, qui corrobore l’information principale de votre article.

        Cordialement.


      • Zelote Zelote 14 décembre 2009 16:46

        Bonjour Cosmic,


        Merci pour ton commentaire. Ce qui me frappe le plus dans les propos de Dieudonné c’est sa haine qui le pousse à épouser tous les délires complotistes anti israélien, comme à la fin de son allocution où il prétend que le 11/09 est une escroquerie qui ne sert qu’à Israël, « d’ailleurs cela a permis à Israel d’installer l’armée américaine en Irak ».... Une vraie perle.

      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 17:02

        Zélote,

        Oui.
        Ce conspirationnisme est une constante du discours antisémite, et la crapulerie de Meyssan, plagiant sur le 9/11 l’extrême-droite américaine, a, depuis, fait quelques émules. Dont les derniers exemplaires actifs traînent d’ailleurs sur AV. Il suffit alors de garder à l’esprit les statistiques du site concernant le score du PAS aux Européennes pour comprendre qu’ils ne représentent qu’une minorité dans notre pays. Mais une minorité agissante et qui a les moyens de sa propagande.

        C’est d’ailleurs ce dont Dieudonné se vante, lorsqu’il évoque le budget culturel iranien consacré au septième art... Et le message subliminal est le suivant : "Le régime des mollahs est 1. démocratique (il soutient la création cinématographique), 2. pacifique (il aime les arts), 3. anti-impérialiste (Allahwood versus Hollywood), 4. antisioniste (comme chacun sait, Hollywood est dirigé en sous-main...).


      • morice morice 14 décembre 2009 23:11

        Oui.
        « Ce conspirationnisme est une constante du discours antisémite,  »


        et hop elle recommence la libellule !

      • abdelkader17 14 décembre 2009 15:49

        Torchon d’un agent des criminels sionistes, venu salir un des derniers résistants de France, dont le seul tord est de se dresser face au rouleau compresseur mensonger, de la mafia communautaire.


        • Zelote Zelote 14 décembre 2009 16:08

          C’est bien Abdel, tu fais comme ton maître qui se prend pour le général De Gaulle tu as remplacé de ton vocabulaire le mot juif par sioniste...




        • abdelkader17 14 décembre 2009 16:08

          erratum:tort
          t’es content furtif


        • projetX projetX 14 décembre 2009 15:52

          Dieudonné est un raciste antisémite ayant pignon sur rue.


          Etant en perte de vitesse il cherche à se trouver une place parmi les fascistes barbus.
          Son rapprochement avec le centre zahra et le parti « anti-sioniste » de « la banlieue » n’est plus à nier.

          Ce « centre zahra » prone le racisme, l’integrisme et les agressions contre les juifs via des videos de propagande quotidienne sur la TV gratuit TV PERSO de free.

          Et l’etat laisse faire... On ne s’etonnera donc pas que les francais fassent le menage à sa place.

          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 16:09

            Détrompez-vous, Furtif. Cet article brillant expose des faits avérés. Si vous ne connaissez pas le sujet, je vous conseille de l’étudier de plus près.

            Un e-journal régional l’a fait pour vous, remarquez, dont voici un extrait :

            "

            Yahia Gouasmi, ce Nordiste dans l’ombre de Dieudonné

            Par Ch. D. • le 29 novembre 2009 • Dans la catégorie DailyUne, Réflexions

            Dieudonné s’est rendu en Iran afin de récolter des fonds pour lutter contre le sionisme. Dieudonné a tenté de libérer Clotilde Reiss, l’étudiante de science po Lille (*). Dieudonné… L’humoriste controversé est devenu le porte voix des anti-sionistes. La tête de gondole. Dans son sillage, on voit revenir sans cesse un nom : Yahia Gouasmi. L’homme qui l’a accompagné en Iran. L’homme qui a vraisemblablement permis la rencontre avec le président Ahmadinejad. Plus discret qu’un Dieudonné, ce Nordiste, responsable du centre Zahra à Grande-Synthe (Dunkerque) bénéficie, semble-t-il, de vastes réseaux.

            Mai 2009. Dieudonné est en plein meeting lorsqu’il reçoit un coup de fil de Carlos. Depuis sa cellule de Poissy, le terroriste vénézuélien apporte son soutien à la tête de liste anti-sioniste. Gros coup de pub pour le Parti à quelques jours des européennes. Comment l’humoriste peut-il être en contact avec le terroriste du début des années 90 ? La réponse est peut-être à chercher dans son sillage. Yahia Gouasmi. Depuis le début de l’année, le nom revient systématiquement aux côtés de Dieudonné. Désigné, parfois, comme le financeur de la campagne des européennes.

            Googleisé, il apparaît à travers de nombreuses vidéos, articles de presse et déclarations tapageuses. Des interventions à la télévision iranienne, des interviews afin de promouvoir le mouvement anti-sioniste, des prises de positions virulentes. Et toujours ce même champ lexical où les mots sont pesés avant d’être posés. Où l’on veille à ne pas être taxé d’antisémitisme. Qui est-il ? Officiellement, président du centre Zahra, responsable de la fédération chiite de France (parfois soupçonnée de vouloir importer le conflit du Moyen-Orient dans la société française), fondateur du Parti anti-sioniste (3e position sur la liste aux dernières élections européennes) et de l’observatoire anti-sioniste. Un homme clé de cette mouvance anti-sioniste en France. La soixantaine enrobée, une allure de patriarche, un visage apaisant, le verbe réfléchi. Qui est cet homme ayant ses entrées en Iran ? Capable, semble-t-il, de décrocher une entrevue d’une heure avec le président iranien Ahmadinejad ?

            Discret centre Zahra

            Né en Algérie, de nationalité française, Yahia Gouasmi vit à Grande Synthe depuis de plus de 20 ans. Grande Synthe, une adresse commune pour le centre Zahra et son émanation politique le Parti anti-sioniste (PAS). Pour en savoir davantage, direction son site internet. La page d’accueil s’ouvre sur une musique orientale envoûtante. Elle indique sobrement qu’il s’agit d’une association loi 1901 dont le but « est de faire connaître le message de l’Islam à travers le regard du Prophète et de sa famille ; de les faire connaître, de traduire leurs pensées et de témoigner de leurs œuvres ». Pas d’autre précision. Il y a quelques mois encore, on apprenait que cette association créée en 2005 comptait une centaine de membres, demeurait en construction et fermée au public (lire notre brève). Nous n’avons pas retrouvé cette page…

            Installé dans un ancien corps de ferme restauré, en retrait de la route, le centre se revendique comme un lieu de spiritualité proposant séminaires, conférences. Accueillant les adultes comme les jeunes enfants. Une association discrète dans le dunkerquois (pas de participation à la vie locale, pas de demande de subvention), mais très active sur le net au travers de ses nombreuses vidéos diffusée sur sa chaîne Dailymotion (certaines visionnées plus de 80 000 fois).

            Les drôles d’amis du centre

            Le site et ses nombreuses vidéos renseignent aussi sur les amitiés entretenues par l’association. Amitiés pour le moins sulfureuses. Au-delà de Dieudonné ou d’Alain Soral (l’ex transfuge du Front national), on y trouve par exemple, Kémi Séba, chef de file des Damnés de l’impérialisme, dont le premier mouvement – la Tribu Ka – avait été dissous en 2006 pour incitation à la haine raciale et antisémitisme. D’autres noms interpellent aussi. Comme le père Michel Lelong, soutien du négationniste Roger Garaudy et favorable à la diffusion en France de la chaîne libanaise Al-Manar financée notamment par le Hezbollah ; une chaîne placée dans la liste des organisations terroristes par les Etats-Unis. On trouve encore des soutiens au Hezbollah. Ou des liens avec le Parti solidaire français, formation nationaliste « d’aspiration socialiste », dont un cadre figurait sur la liste emmenée par Dieudonné aux européennes de juin. On citera encore le nom d’Ahmed Moualek, responsable du site « La Banlieue s’exprime », rappelé à l’ordre cet été par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). Liste non exhaustive. Mais on voit se dessiner un réseau dans lequel gravitent groupuscules d’extrême droite, négationnistes, révisionnistes et anti-sionistes. Un réseau dans lequel il paraît toutefois hasardeux de préciser le rôle joué par le centre Zahra et son charismatique responsable (**)."


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 14 décembre 2009 16:11

            Oups. « Large » extrait... Un problème de copier-coller.

            Lisez la suite sur le site en question.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 15 décembre 2009 01:01

            De quoi parlez-vous, Furtif ?

            Quels extrémismes renvoyez-vous dos à dos sur cet article ?

            En dehors de cela (deuxième question), cette analyse vous apprend-elle quelque chose que vous cacherait Anastasie la Pastèque ?

            Avez-vous lu la réponse que je vous ai donnée plus haut ?

            Avez-vous envie de parler du sujet sans vous en dédouanner à la manière d’un juge suprême ?


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 15 décembre 2009 01:23

            J’ignore de quels juges vous parlez, Furtif, et de quels soutiens.

            Il me chagrine d’être en permanence renvoyée à une appartenance communautaire qui ne correspond en rien à ma réalité, et bien que je ne souffre pas d’être catégorisée « Juive » ou « sioniste » dans ces dialogues impossibles.

            Ce « vous » dont vous m’affublez en termes génériques pour me répondre est indigne au sens où vous refusez la discussion, que vous appelez par ailleurs de tous vos vœux...

            Est-il donc si confortable, en âme et conscience, de précisément tenir le rôle de la neutralité du juge, lequel annulerait une affaire au prétexte que d’autres sont en cours ?

            Cet article concerne Dieudonné, Gouasmi, le Centre Zahra, leurs réseaux avec l’Iran.

            Rien à dire d’autre ?


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 15 décembre 2009 01:27

            Et ce qu’a fait le Likoud, Furtif (d’ailleurs, l’historique serait à préciser), disons plutôt ce qu’ont fait les divers gouvernements israéliens à l’égard du Fatah et surtout du Hamas, ce n’est ni plus ni moins que ce que fait la France depuis Miterrand à l’égard de l’islam politique : des concessions à l’aveuglement. Méditez.


          • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 15 décembre 2009 01:44

            OK Furtif, je suis fatiguée moi aussi et je ne comprends toujours pas de « vous » dont Vous m’affublez comme appartenant à un parti politique israélien tandis que je suis Française ! A propos d’identité nationale, hein, ça se pose là... Mais peu importe. Je suis prête à reprendre la discussion dès demain, si vous êtes disposé/disponible, et quand je le serai (disponible).
            Bonne nuit.


          • Arcane 14 décembre 2009 16:04


            Que l’ex-humoriste Dieudonné aille solliciter le dictateur iranien pour la production de son prochain film, montre, s’il en était encore besoin, le parti pris de cet extrémiste.

            Après le soutien du terroriste-criminel Carlos et de la secte Raelienne, pour sa campagne des dernières européennes, quelle sera la prochaine facétie , pardon aux aficionados, la prochaine « quenelle », de cet ex-compagnon de scène d’Elie Semoun ?


            • Arcane 14 décembre 2009 16:17


              A Dalamix,

              « Au moin lui a compris tout (...) »

              Savez-vous que c’est la meilleure définition qu’il m’est été donné de lire pour le terme         « gourou » ?


            • baska 14 décembre 2009 16:20

              zélote, monsieur le colon israelien, vous savez la vérité ne tue pas mais blesse. Qu’est-ce qui vous a gêné dans mon petit commentaire ? Pourquoi a-t-il été supprimé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès