Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le financement du revenu de base par la location des robots

Le financement du revenu de base par la location des robots

Pour donner une image, c'est comme si chaque citoyen était propriétaire d'un robot et percevait la location pour son utilisation, et c'est cette location qui constituerait le revenu de base inconditionnel et universel. 
Ce n'est qu'une image, en réalité tout se passerait à un niveau global.

Quelques remarques préliminaires.

1) Ce système de financement du revenu de base n'est en rien opposé à d'autres systèmes qui ont été proposés.
Au contraire, l'existence de plusieurs systèmes complémentaires est la garantie d'un ensemble pérenne et stable.

2) La vidéo "Humans need not apply (sous-titrée en français)" explique bien la situation en 15 minutes : aucun domaine d'activité ne sera épargné par la robotisation et l'automatisation. 

3) Comme le souligne Izabella Kaminska sur Alphaville, le blog du Financial Times, ce que confirme Krugman (prix Nobel) : " la puissance des robots et de la technologie permettent certes de réduire le taux d’emploi.
 Mais plutôt que d’aider ceux qui ont perdu leur emploi à cause de la technologie, les entreprises utilisent la puissance de leurs monopoles pour augmenter le rendement du capital. C’est ce qui explique la montée d’inégalités
."
 
4) Dans l'article récent de kssard sur AGORAVOX : L’intelligence artificielle pourrait mettre 50% de l’humanité au chômage  : un extrait du commentaire de jpm  : 
"Il ne faut donc pas avoir peur du progrès mais bien s´assurer qu´il profite a tous... et pas seulement aux proprietaires des machines."

 

Le rôle de l'Etat : promulguer et faire respecter une loi qui réserve le monopole de l'achat des robots à un organisme contrôlé par l'Etat et les citoyens, organisme qui devrait assurer : d'une part, l'acquisition des robots (pris dans un sens large) au fur et à mesure des besoins, leur installation, leur entretien, les améliorations apportées par la recherche et l'innovation, la mise à jour des logiciels, et d'autre part, la perception des loyers.

 

Comment financer l'achat des robots ?

Par un emprunt qui serait remboursé par les montants de la location : avec une durée moyenne actuelle de retour sur investissement inférieure à deux ans (voir : La robotique industrielle : guide pratique), avec des prix qui diminuent continuellement, en faisant jouer la concurrence et grâce à des achats massifs, on devrait pouvoir arriver à une durée de remboursement de 1 à 1,5 année.

Etant donné la part importante et croissante des logiciels au niveau valeur de l'investissement, le rôle du citoyen grâce aux logiciels libres deviendrait primordial. 

Avantages pour les PME et TPE : pas besoin de chercher des financements pour l'achat, pas de souci pour les entretiens, les mises à jour.
En cas de fermeture d'une entreprise, les robots seraient redirigés vers d'autres entreprises.
 

Voici quelques sites où vous pourrez télécharger (en .pdf) des explications sur les recherches anciennes ou récentes :

ACQUISITION et TRAITEMENT D'IMAGE NUMERIQUE - Avril 2008

THÈSE DE DOCTORAT DE L’UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE

Le développement industriel futur de la robotique personnelle et de service en France

Implantation optimale d’un robot en fonction d’une tâche à réaliser
(ancien mais intéressant)

Techniques de dématriçage d’images couleur 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.7/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • adeline 2 mars 18:19

    Merci, hier j’ai entendu que Mercedes faisait machine arrière et remplaçait ses robots par des humains, moins chers et plus efficaces pour les opération non répétitives.


    • Jacques_M 2 mars 20:44

      @adeline
      En effet, il y a des limites à tout.


    • julius 1ER 2 mars 19:10

      l) : «  la puissance des robots et de la technologie permettent certes de réduire le taux d’emploi.
       Mais plutôt que d’aider ceux qui ont perdu leur emploi à cause de la technologie, les entreprises utilisent la puissance de leurs monopoles pour augmenter le rendement du capital. C’est ce qui explique la montée d’inégalités
      . »

      @l’auteur, 

      je partage totalement cette vision et l’intelligence en la circonstance consiste à exploiter les machines et non les hommes .... 

      on ne va pas rejouer « la Révolte des Canuts » ce qui en la circonstance voudrait dire que décidément l’Homme n’apprend rien ... et çà c’est vraiment pathétique car rejouer les mêmes films à toutes les époques est plus que synonyme de bêtise et témoigne d’une grave lacune dans la chaîne humaine ..
      l’impossibilité d’apprendre et de profiter de ses erreurs ce qui est le plus sûr moyen d’en finir avec l’humanité !!!

      en tous cas l’article pose le débat sur la citoyenneté du 21 ie siècle et du rôle de l’homme dans la machinerie économique !!! il est bien que ce genre d’article métastase tous les médias car on ne pourra plus occulter ce débat de fond qui est le travail /et le salaire au 21ie siècle quelle corrélation et surtout quelle place(ou non-place) dans la vie et dans la société !!!!

      en tous cas à l’ère du chômage de masse, réduire celui-ci au simple aspect de la lecture du Code du travail est plus qu’une imposture mais un crime contre l’humanité !!!

      • Xenozoid Xenozoid 2 mars 19:30

        @julius 1ER


        oui .et je me restreins d’en rajouter le travail ne rendant pas libre,le tabou
         du travail central a la societé n’est d’ailleur qu’une fable qu’il faudra démonter mot par mot

      • Jacques_M 2 mars 20:46

        @julius 1ER
        Tout à fait d’accord !



      • Jacques_M 2 mars 20:47

        @Xenozoid
        En effet, le travail ne rend pas libre !



      • alinea alinea 2 mars 20:51

        @Xenozoid
        C ’est l’exploitation qui aliène,le travail s’il est créatif, peut rendre libre, si !


      • CN46400 CN46400 3 mars 08:45

        @Jacques_M


        Si, le travail rend libre .... le propriétaire du capital, c’est à dire les propriétaires des robots.....(K Marx)

      • Xenozoid Xenozoid 3 mars 16:07

        @alinea

        non c’est l’absurdité qui fais le tabou.le pouvoir s’il est créatif.s’adapte,vraiment ! absolument !

      • Zip_N Zip_N 2 mars 19:51

        Votre situation augmente les prix. Les robots seraient plus cher et les non utilisateurs subiraient par induction le cout du produit finit (plus d’argent d’un coté c’est moins de l’autre) Le résultat serait le même si les créateurs de robots reversent leur bénéfices aux utilisateurs et non utilisateurs (revenu de base). La robotique en elle même fait déjà baisser les prix, mais elle se fait rattraper par l’inflation qui fait augmenter les prix.


        • Jacques_M 2 mars 20:55

          @Zip_N
          Oui, mais dans la situation proposée, si les robots sont trop chers, il y en aura moins, donc moins de chômeurs, et de plus, la régulation est effectuée par l’Etat, donc normalement par les citoyens, et non par les financiers, ce qui est déjà mieux.



        • Zip_N Zip_N 3 mars 13:37

          @Jacques_M

          Plus cher veut dire que cela augmente la précarité et les fabricants répercutent le renchérissement sur les prix des produits. Dès lors qu’il y a moins de robots cela va augmenter les prix (offre-demande des produits),non pas faire moins de chômeurs mais un plus faible pouvoir d’achat.


        • alinea alinea 2 mars 20:45

          Muuuuuuuuuhhhhhhhhhh ! ferraille, technologie et pognon !!! tout ce que j’aime ! l’avenir est-il à ce point bloqué ??


          • Jacques_M 2 mars 21:08

            @alinea
            Non, si on se contente de peu, ce qui est d’ailleurs mon cas, on a pas trop à s’en faire.

            Cela dit, un robot qui viendrait faire le ménage chez moi de temps en temps, je ne dirais pas non.


          • alinea alinea 2 mars 23:44

            @Jacques_M
             smiley  !! eh bien moi si ! je ne supporterais d’être dépossédée de quoi que ce soit dans ma vie ! Déjà que je ne supporte pas les aspirateurs !!


          • cassandre4 cassandre4 4 mars 16:45

            @Jacques_M
             Cela dit, un robot qui viendrait faire le ménage chez moi de temps en temps, je ne dirais pas non.
            --------------------------------------------

             Et moi, mon rêve, c’est un robot qui irait au boulot à ma place.  smiley


          • devphil30 devphil30 3 mars 07:15
            Pour répondre à cet article 

            La volonté des élites ( politiques , riches ) est de diminuer la population sur terre.
            Cette diminution aurait pour conséquence une préservation des ressources, une diminution de la pollution.
            Les robots sont la solution pour remplacer une grande part de la population pour des taches répétitives sans risque de revendication sociale ni salariale.

            En conservant une infime part de la population pour réparer ces robots , les élites envisagerait ainsi une vie tranquille comme durant la période du 17 au 19 ième siècle avec une multitude d’avantage , de domestiques ( humains ou pas ).

            Une rente financière viendrait des robots sans aucune contre partie de salaire ( encore plus fort que Germinal )

            Donc pour finir , cet article est plein de bon sens et de justice mais ces deux notions ne font pas partie du mode de pensée de ceux qui ont déjà beaucoup et en veulent encore plus au détriment de la majorité 

            Philippe 

            • Jacques_M 3 mars 10:12

              @devphil30
              Toujours le problème de ces élites qui n’en ont jamais assez.



            • Daniel Roux Daniel Roux 3 mars 09:29

              Mais qui va concevoir et fabriquer les robots ?

              Réponse : des robots.

              Et ceux là, qui va les fabriquer ?

              .. des robots...des robots...des robots...


              • jpm jpm 3 mars 09:33

                Bonjour Jacques_M (diminutive du regretté Jacques Marseille ?)

                Tout d’abord merci de me citer dans votre article… ca fait Plaisir de bon matin smiley

                J´en profite donc pour réagir a votre proposition... de financement des robots. Personnellement je ne sais pas si c´est vraiment à L´Etat ou la collectivité de posséder l´outils de production. Par exemple, je ne crois que pas que l´Etat ait pour vocation de construire des voitures dans une économie concurrentielle. Donc de la même façon, je ne vois pas pourquoi l´Etat dans une économie non collectivisée devrait posséder des robots, qu´il louerait ensuite à des entreprises privées.

                Curieusement cela me fait penser au projet de refondation du capitalisme que soutient notre ami Jean-Pierre Llabrés

                Vous parlez d´emprunter… mais pour acheter à qui ? C´est cela la vraie question. Qui fabriquera les robots… et surtout qui possèdera les usines qui les construiront ? Nos amis allemands ?

                Personnellement, je pense qu´il est plus simple et plus efficace de mettre en place des prélèvements adaptés (et progressif) sur les revenus des propriétaires des entreprises qui utilisent des robots afin d´assurer la redistribution des richesses. Dans la foulée on peut taxer de la même façon tous les revenus… y compris nos footballeurs ou autres artistes en vogue, sans oublier bien sur nos chers politiques. Ainsi chacun sera libre d´exercer son génie comme il l´entend au plus grand bénéfice de tous. 

                Ainsi il n´y aura pas de problèmes si les robots d un entreprise sont plus performants que ceux des autres… ou même des employés humains… si à la fin, chaque citoyen est assuré de profiter des gains de productivité et des richesses que permettent de créer ces robots.

                C´était finalement le sens de ma phrase « Il ne faut donc pas avoir peur du progrès mais bien s´assurer qu´il profite à tous... et pas seulement aux propriétaires des machines. »


                • Jacques_M 3 mars 10:04

                  @jpm
                  Ce serait en effet plus simple et plus efficace, comme vous le dites, de mettre en place des prélèvements adaptés.

                  Finalement, c’est la fiscalité qui est à revoir, espérons !

                  PS : non, je ne suis pas le fantôme du regretté Jacques Marseille.

                   

                • jpm jpm 3 mars 10:56

                  @Jacques_M

                  curieusement la fiscalite qui est un prelevement global sur la richesse produite, peut etre vu comme un super dividende ou un super loyer reverse a la collectivite.

                  C´est pourquoi je pense que votre proposition comme celle de Jean-Pierre Llabres ne sont rien d´autres qu´une reformulation de l´impot.

                  Mais bon, l´impot etant deja la.... on peut aussi se contentetr de l´ameliorer pour le rendre plus redistributif et donc plus progressif... et surtout s´assurer que personne n´y echappe. C´est surtout sur ce dernier point qu´il y a de gros progres a faire.


                • benyx 3 mars 13:54

                  N’oublions pas que les moyens de production en série vont disparaître petit à petit au profit des moyens de productions unitaires (avec des robots ou pas). Cela va changer considérablement la donne de la domination capitaliste qui base son pouvoir sur la spoliation du travail des autres. Les imprimantes 3D de demain vont permettre de fabriquer tout ce que l’on veut, exemple de machine déjà opérationnelle :

                  http://fr.dmgmori.com/blob/294488/a458f1f4110cfdedfd17640d5c34cfec/jw-player-data.swf

                  La technologie dite additive va évoluer vers une finesse de plus en plus grande et fera disparaître l’usine traditionnelle de production en série (avec l’exploitation moderne aussi). La robotisation n’est pas en soit un problème, c’est l’évolution de notre société vis à vis de ces technologies qui est le vrai défis de demain. La formation continu et l’évolution de notre monde vers un monde supérieur est en route, nous sommes en train de sortir d’un age primitif et sauvage au profit d’un monde plus humain avec la fin inévitable du libéralisme. Soyons confiant ...


                  • benyx 3 mars 13:57

                    Oups, j’ai l’impression que mon lien ne fonctionne pas, je vous donne celui là qui à l’air mieux :

                    http://fr.dmgmori.com/produits/lasertec/lasertec-additivemanufacturing/lasertec-65-3d#Video


                    • Jacques_M 3 mars 14:13

                      @benyx
                      Merci pour la vidéo.

                      Vraiment impressionnant.


                    • zygzornifle zygzornifle 3 mars 16:53

                      a l’Élysée 39 robots, a la chambre des députés 544, au sénat 380, les préfets 330 etc.....


                      • Gandalf Gandalf 3 mars 18:30

                        Pour éviter les dumpings sociaux et robotiques, c’est simple :

                        La création monétaire doit se faire lors de la production et sa destruction lors de la consommation.

                        Et oui, si ce n’est plus l’employeur qui doit vous payer mais une création monétaire temporaire, par une institution financière, vous travaillerez et consommerez alors que le robot lui, ne fera que produire.

                        A part la proposition de l’auteur, tout robot est économiquement mort à terme.

                        • Le421 Le421 3 mars 19:12

                          YOOOOUUUUHHHOOOOUUUU !
                          Spartacus !!
                          T’es où ??

                          Y’a du Schumpeter dans l’air !!
                          Viens vite !!

                          Yoouuhhooouuu !!


                          • Le421 Le421 3 mars 19:15

                            @Le421
                            Pour revenir sérieux, j’ai expliqué dans un article que le plein emploi, c’était fini.
                            Un peu comme le remboursement de « la dette ».
                            La « crise » aussi. C’est pas pour tout le monde.
                            Les mecs ont de plus en plus de pognon ?? C’est le libéralisme.
                            Certains crèvent la dalle !! Ben, c’est la « crise » ma pôv’dame !!


                          • John MITCHELL (---.---.34.179) 6 mars 12:27

                            Bonjour,
                             bon article mais je suis plutôt pour une cotisation sociale sur les Robots et machines informatiques selon leur capacité de travail. Actuellement il y a une concurrence déloyale entre les hommes et les robots. Les hommes cotisent à la sécurité sociale les robots néants. Important ils font beaucoup de travail à la place de l’homme. Demain ils seront moins en moins chers, plus en plus performants surtout plus en plus nombreux. Pour voir mes affiches et articles pour la cotisation ROSE ( Robots, Ordinateurs, Systèmes Experts ) voir
                            http://www.cotisation-rose.fr.


                            • Jacques_M 6 mars 12:46

                              @John MITCHELL
                              C’est une très bonne idée, une cotisation sociale sur les robots !

                              En tous cas, il serait temps que nos politiciens se penchent sur la question.


                            • Rudy 74 (---.---.192.231) 6 mars 20:10

                              Pourquoi se poser la question du financement

                              Il y a un financement très simple

                              En effet 1% des plus riches concentrent 47% de la richesse dans ce monde !!!! Il faut un isf mondial !!!!

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais (Consulter la Charte de bonne conduite).

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté si vous n'êtes pas connecté.

Pour repérer rapidement l'auteur de l'article, son pseudo s'affiche en rouge.

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès