Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le FN, centre de gravité de l’électorat populaire, l’illusion (...)

Le FN, centre de gravité de l’électorat populaire, l’illusion des vases communiquants

Depuis trente-cinq ans, le FN a servi de catalyseur au mécontentement populaire. Nous savons maintenant qu'il s'agit d' une fabrique totalement « artificielle », politico-stratégique qui remonte à Mitterrand que l'on désigne comme en étant le maître d’œuvre. Il voyait en ce parti, l'occasion d'un détournement du monde ouvrier et des Français moyens vers le FN avec ses discours nationalistes, pour soi-disant barrer la route à la droite parlementaire alors qu'en réalité, tout en se réclamant du programme commun et d'avoir eu des ministres communistes, le fin renard de Jarnac, réservait ses coups de bâtons à son principal adversaire : le PC. Et accessoirement, la Sociale de Jaurès, au cas où le Socialisme, le vrai, le pur, renaissait de ses cendres.

Pendant ce temps, une partie de l'électorat populaire communiste, faisant fi de tout combat social, mais sensible aux déclarations tonitruantes du leader FN, un as de la rhétorique, du sophisme, des « scandales » et dérapages verbaux « contrôlés », se jetait dans les bras du FN et de la béance politique laissée libre par un PC en berne, et largement occupée par une extrême-droite française réactivée pour l'occasion par Mitterrand. Voilà donc la clique à la manœuvre, pour préparer l'avenir politique d'un État, la France qui verra en très de temps, pendant le deuxième mandat de Mitterrand, sa souveraineté remise en cause par le référendum de Maastricht, Schengen et autres joyeusetés européistes, sur lesquelles le bon peuple sautera dessus, comme on se rue sur les soldes, lavé cervicalement par les médias en folie, et le Parti Socialiste en pâmoison sur l'Europe : tous ensemble pour Maastricht !

La France mise à l'encan !

Le « système » que prétend combattre le FN, ce système dis-je c'est le fabricant du FN, c'est son promoteur, c'est son maître d’œuvre à qui il doit tout ! Et s'imbrique aujourd'hui plus qu'hier, et encore moins que demain, aux partis réversibles Droite-PS ou PS/Droite, liés par les « intérêts » de l'oligarchie. Nous le voyons bien avec les adoubements successifs du FN et mouvement Bleu Marine par les médias mainstream.

Pendant ce temps, le PC, affaibli de l'intérieur et de l'extérieur par l'effondrement de l'URSS, d'abord et par la disparition de certains de ses dirigeants historiques, - (je pense en écrivant ces mots » à Georges Marchais, chef charismatique et qui remportait l'adhésion de l'électorat populaire, – Georges Marchais, donc qui savait mieux que personne chanter la Marseillaise et galvaniser tout un stade ? Je le vis un jour dans un stade à Marseille où j'assistais à un meeting et Georges Marchais fut magistral !), affaibli également par des tentatives de rénovations vouées à l'échec, affaibli par la grossière propagande atlantiste, il ne peut que constater et déplorer la fuite de son électorat vers le FN qui se présente en « rassembleur » de toutes les classes sociales victimes de la globalisation.

Et là, le piège se referme sur cet électorat floué à la fois par l'Histoire et par les manœuvres mitterrandiennes qui avec brio, il est vrai, ont offert la France sur le plateau kafkaïen États-unien, conséquences directes, après la mort de Mitterrand, par le truchement de ses fils spirituels, Jospin, Rocard et autres ministres employés à la désintégration de la Nation, poussant tout doucement les électeurs dans les bras du FN, devant un PC tétanisé par l'effondrement de l'URSS, et la politique menée par Gorbatchev.

Mais les contempteurs de la France veillent à ce que jamais le FN n'accède au pouvoir, comme le démontrent les discours amphigouriques de JMLP et biaisés par le véritable objectif sous-jacent d'être toujours en dessous de la barre des 15 %. Une fois ce deal établi, il n'y a plus rien à craindre du FN, du moment qu'il reste à sa place « d'outsider », bien entendu. On se souvient de ces affiches électorales sur lesquelles l'on voyait le portrait de JMLP sur fond de chevaux de courses au galop ! C'était en 1988, je crois.

Mais revenons au PC et la fuite des électeurs de gauche.

Nous vivons dans un « système » qui n'obéit qu'à sa propre logique dévastatrice, qu'à son propre horizon fermé et bouché où l'avenir des peuples est proscrit, puisque pour l'Oligarchie l'avenir ne peut s'accorder qu'avec le bien-être et l'aisance financière de cette minorité de dirigeants qui prétendent gouverner les peuples. Le CAPITALISME observe depuis sa création une dynamique qui lui est propre. Je rappelle en outre, que ce mot : CAPITALISME, a encore une signification idéologique puissante et génératrice de réflexion et d'opposition, voire révolutionnaire, même si dans notre pays et en Europe, les partis d'opposition se sont délités dans une sorte de magma informes qui nous font souvent dire : la droite et la gauche n'existent plus.

Dans les faits, et les compromissions, oui, mais au niveau des idées et des projets de sociétés, nous ne pouvons faire l'impasse du combat obligatoire contre le CAPITALISME, si nous ne voulons pas DISPARAITRE.

Cette opposition au CAPITALISME se doit d'être reprise en main par les citoyens et les partis faits pour cela ! LE PC aurait-il abandonné sa vocation première ? Le combat pour la défense des valeurs de justice et d'équité passent par la dénonciation du CAPITALISME et de ses outrances et l'on aura beau le maquiller, ce mot, en termes plus « soft », le biffer, en ridiculisant ses détracteurs, le capitalisme dis-je, s’accommode de tout ce qui peut le nourrir, le faire prospérer et le rendre auto-immune. Les théoriciens du capitalisme sont autant de praticiens qui s’essaieront toujours à l'antidote de la rhétorique marxiste.

Le FN, en ce qui concerne la France est cet antidote, c'est un des rouages essentiels du capitalisme mondialisé, et le promoteur secondaire de cette dynamique dont je parlais plus haut.

Le PC, à la Chute du Mur de Berlin, tel un orphelin soudain privé de son père et de sa mère, n'a pas opéré le nécessaire resserrement autour de son électorat, n'a pas affûté suffisamment ses armes face à un patronat réuni autour des partis conservateurs et réactionnaires comme la droite parlementaire, le parti socialiste Mitterrand, les partis du centre et bien sûr, le FN,dans son plus beau rôle de rabatteur de voix pour la droite parlementaire ou le parti socialiste.

En 2002, un scénario digne Hollywood et de la plus belle eau, l'élection de Chirac, face au FN, avec un JMLP au mieux de sa forme, arrivé au premier tour face à Chirac.

Que d'emballement médiatique pour pousser des cris d’orfraie et crier au fascisme ! La pièce de théâtre des boulevardiers de la rue Solférino et de la droite parlementaire en chœur hululant, de quoi se rouler par terre.

Et les souffleurs de souffler à ces acteurs hors pairs tout ce qui pouvait se dire et se proclamer pour rabattre l'électorat du second tour vers Chirac, un fidèle des salons agricoles. Que même les vaches en rient encore !

Je dois tout de même tirer mon chapeau aux metteurs en scène et à l'interprétation !

Pendant ce temps, le PC dans ses plus belles couleurs écarlates, la jouait en berne, bien sûr, et entonnait à l'unisson le couplet anti-fasciste du disque rayé Mitterrand, stratégie que pour ma part, je trouve bien faiblarde, au lieu de reprendre le collier et de refaire ce que les résistants communistes de 1940 à 1945 ont fait : RESISTER !

Et puisqu'il s'agissait d'une guerre faite aux peuples, refaire la tournée des popotes, étudier l'état des munitions et réinventer une stratégie de reconquête, au moment où s'annonçait la grande mise en place du plan de désintégration de l'Etat-Providence né du CNR, conséquence directe de l'AGCS avec Jospin, un préalable à TAFTA.

Bien sûr, nous sommes tous fautifs, parce que cette époque post-mitterrandienne offrait encore aux Français des perspectives sociales et économiques, Chirac avait, dans un sursaut de conscience collective, dit non à une guerre en Irak, et qu'il n'était pas encore venu à l'idée d'un Président de la République de vendre la France et son armée à l'Otan, de démembrer les armées terre, mer, air, de leurs casernes, de leurs régiments et de les vendre à l'OTAN.

Il n'était pas encore venu à l'idée d'un Président de la République de vendre des pans entiers de notre patrimoine à des pays du golfe, de privatiser à outrance, de démanteler nos fleurons industriels, toujours préalables à TAFTA, de regrouper les médias pour en faire des consortiums multinationaux qui débitent les mêmes fadaises atones, de faire de la télévision un parc d'attraction pour décérébrés, de détruire l’Éducation Nationale où certains socialistes en mal de notoriété s'employait à vouloir dégraisser le mammouth, le bon mot !

Il n'était pas encore venu à l'idée d'un Président de la République de privatiser EDF/GDF, et de vendre les Autoroutes, à des multinationales étrangères.

Chirac, il faut le reconnaître, avait encore une stature de chef d’État ! Rien à voir avec de Gaulle, bien sûr, mais....

De démanteler le réseau ferré que l'on a mis un siècle à construire, et vendre la SNCF, jusqu'à ce qu'ils ne reste rien de notre pays, avec toujours cet aval tacite et méprisant des pouvoirs publics qui se taillent dans ce dépeçage, la part du lion. SNCF, où bien des agents ont eu pendant la dernière guerre mondiale un comportement pour le moins héroïque face aux envahisseurs.

EDF soumis au CAC 40, alors que cette magnifique entreprise d'économie mixte, a vu le jour au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Dépeçage des P&T, pour en faire une société de compromission entre le privé et un peu d’État, LA POSTE !

Dépeçage en tous genres, qui en 2008, avec l'avènement de Sarkozy, verra la France transformée en abattoir de notre Industrie, de notre Armée, de nos sociétés nationalisées dont je viens d'établir la liste non exhaustive, et je ne parlerai évidemment pas des banques. Travail qui sera repris et peaufinée par Hollande.

Et puis, ALSTOM, le scandale !

Le plus grave, ce sont avec ces dépeçages successifs, les millions de chômeurs, les jetés à la rue, les suicides au travail, la casse des services publics, avec tout ce que le CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE avait mis en place et qui disparaît par pan entiers, sans qu'une véritable opposition ne tape une bonne fois pour toute le poing sur la table et dise : maintenant, cela suffit !

Oh ! Bien mollement entend-on « protester » contre les licenciements bruts et secs d'Air France, et il aura fallu une chemise arrachée pour que l'on se rendre compte à quel point les Français touchés par les licenciements soient en colère.

Et bientôt 4000 licenciements à EDF ?

Ces dépeçages ne peuvent se faire sans l'appui des lois dites scélérates, et le vote par l'Assemblée Nationale. Et des ministres, bien sûr, pour plancher sur la finalisation de ces plans de déstructuration/destruction de tout ce qui a fait la valeur ajoutée à notre pays, avec un fleuron comme Air France, par exemple.

Et puisqu'il faut un ministre, Macron, pourquoi pas ! Un ultra-libéral que l'on risque de retrouver dans un gouvernement prochain de droite réactionnaire, sans aucun état d'âme et adoubé par les States. Comme président de la république, on nous ressortira vraisemblablement les vieilles breloques ! A qui les passerelles du FN serviront de tapis rouge. A moins qu'elles ne s'y prennent les pieds dedans !

Depuis, il semblerait que le PC se cherche. Il ne trouve que des « potions amères » pour le resituer dans le débat essentiel social. Là où depuis la dernière guerre, nous voyions l'implantation du PC dans les « ceintures rouges » des grandes régions industrielles françaises, disparues à l'heure actuelle, car dépecées elles-aussi, à ces ceintures dynamiques se sont substituées à« des élastiques bleu, blanc, rouge », élastiques prêt à revenir dans la figure de l'électorat populaire, qui a franchi le pas du PC au FN.

Qu'en disent les dirigeants du PC ? Qu'il fallait beaucoup de vigilance pour ne pas se laisser dépasser par le FN !

Cette « vigilance », semblait se recentrer autour d'un homme. Monsieur Mélenchon : il avait tout pour faire un véritable homme d’État, le verbe, la stature, la culture et la connaissance de la chose politique. Mais pourquoi, et je pose la question sincèrement et je le regrette, à chaque élection, monsieur Mélenchon n'affirme-t-il pas franchement sa prééminence pour une gauche véritable, authentique et non pour cette fausse gauche droitière, pourquoi le Front de Gauche fait reporter ses voix sur le PS ? Le PS, ce parti de douairières !

 

Jouer au rabatteur de voies pour la rue Solférino ce n'est pas tout à fait ce qu'un peuple de gauche attend d'un représentant aussi talentueux ? Il attend plus, à défaut d'attendre tout ! Pourtant le peuple de gauche existe en profondeur dans notre pays. Car malgré les derniers soubresauts d'une gauche à l'agonie, le peuple de gauche, lui, n'est pas mort.


Moyenne des avis sur cet article :  4.18/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

387 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 08:52

    Bonjour,
    Bonne analyse ! La pseudo Gauche, ( PCF compris, et Syndicats majoritaires compris), est devenue un rouage des néos conservateurs de la Maison Blanche. Elle a abandonné le peuple, les ouvriers, les employés, la Nation et le combat pour la paix. Pour soutenir l’ Europe des banksters.


    Annie Lacroix Riz, dans sa conférence sur les origines de la construction européenne, explique que les Gouvernements français se sont souvent soumis à l’impérialisme dominant. Donc, rien de nouveau sous le soleil....

    En ce qui concerne le FN, vous faites la même analyse que l’ UPR, c’est un Parti leurre.
    Mais je crois que vous vous trompez, la grande majorité des électeurs de Gauche ne vote pas FN, elle vote FDG, Verts, UPR, NPA etc, mais surtout, elle s’abstient d’aller voter. Ou vote blanc, ou nul.

    Le piège FN se referme au 2e tour, quand il ne reste plus que FN- Chirac ; ou FN - PS ; ou FN - UMP.... Les analystes politiques ont bien compris que les électeurs ne veulent plus ni du PS, ni de la Droite, mais encore moins du FN !
    Ils savent qu’au 2e tour, il y a aura des électeurs qui vont aller voter « pour faire barrage au FN ».
    Hollande ne se gêne même plus pour expliquer qu’il compte sur le FN pour être réélu en 2017 ! « 

    Quant aux décisions de Macron, elles n’émanent pas du Gouvernement, qui ne décide de plus grand chose. Elles ne sont que l’application des décisions de la Commission européenne. Cela s’appelle »les GOPé, les Grandes orientations de politique économique", dont voici la feuille de route pour Matignon.
    Vous pouvez constater que Macron suit point par point ce que Bruxelles lui demande.

    • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 23 janvier 17:10

      @Fifi Brind_acier

      Je partage évidemment les analyses de monsieur Asselineau. Quant à Macron, il est évident qu’il s’agit d’un obéissant tâcheron du triumvirat UE, US, OTAN !


    • Garibaldi2 24 janvier 15:28

      @Fifi Brind_acier

      Je poste sous votre message en tête de fil pour éviter d’être noyé dans l’ensemble des messages de cette discussion !!!

      Aux thuriféraires du FN, je ne poserai que cette simple question : qu’elles ont été les propositions de loi présentées par le FN quand il était fortement représenté à l’assemblée nationale (32 députés) entre 1986 et 1988 ?


    • Onecinikiou 24 janvier 18:40

      @Garibaldi2


      Rétablissement de la peine de mort, suppression du droit du sol, extension de la préférence nationale, facilitation des expulsions de criminels étrangers, limitation de l’avortement, recours élargi au suffrage universel...

      Que de saines choses pour ainsi dire. 

    • Garibaldi2 25 janvier 00:26

      @Onecinikiou

      Pas besoin de loi pour rétablir la peine de mort, il subit d’abroger celle qui y a mis fin, mais problème ... ce n’est plus possible pour des raisons juridiques. 

      Pas de demande d’abrogation de la loi de 1973 ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 19:08

      @Onecinikiou
      Vous avez oublié que Jean Marie Le Pen était un grand admirateur de Reagan et que son programme était anti étatiste. C’était avant 1984, avant Mitterrand, du temps où le FN faisait moins de 1% aux élections .


      Alors qu’en 2011, virage complet, le FN est devenu étatiste.
      Mais comme le FN change de programme selon les sondages..., c’est Valleyrand de St Just qui l’explique en fin d’article, souvent programme du FN varie, bien fol est qui s’y fie !

    • fred.foyn Le p’tit Charles 23 janvier 09:25
      A la lecture de cet article, on comprend mieux la chute de nos politiciens depuis le départ du général...magouilles mensonges et incompétence sont à l’ordre du jour en France, avec le consentement des électeurs qui décérébrés votent pour des mafieux pour mieux rebondir au fond du gouffre...
      France pathétique..
      France pitoyable.. !

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 09:56

        @Le p’tit Charles
        La moitié ne vote plus du tout. Les autres sont manipulés par les médias presstitués.
        Cela relativise un peu le mépris que vous leur portez.


        « Décérébrés », sauf vous, évidemment. D’ailleurs, vous qui êtes si malin et si bien informé, que faites vous concrètement pour aider les Français à sortir de la panade actuelle ?

      • placide21 23 janvier 09:58

        @Le p’tit Charles
        Au mexique il y a un parti qui m’ a toujours fait sourire : le PRI (parti révolutionnaire institutionnel )il est aussi corrompu que les autres ; Le PS m’y fait beaucoup penser.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 23 janvier 11:20

        @Fifi Brind_acier...« Mes-Prix » sont bien trop élevés pour vous...bonne journée femme sous contrôle mental pour un bouseux.. !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 06:44

        @Le p’tit Charles
        Vous bottez en touche ! Je ne vous ai pas demandé ce que vous pensiez d’ Asselineau, je vous ai demandé ce que vous, si bien informé et si peu décérébré, ce que vous faisiez concrètement ?


      • fred.foyn Le p’tit Charles 25 janvier 06:51

        @Fifi Brind_acier...Je fais, mais en silence pas comme certain sur Agora qui se vante de leurs exploit...Vous devriez consulter...ça urge.. !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 25 janvier 07:25

        @Fifi Brind_acier...(Toutes les voix de son « VEAU » d’or ont voté pour elle.. ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 07:25

        @Le p’tit Charles
        Et bien donnez donc exemple ! Traiter les Français de « décérébrés » ne me semble pas un bon début.


      • fred.foyn Le p’tit Charles 25 janvier 10:02

        @Fifi Brind_acier...Vous avez raison ce sont des « VEAUX » qui votent pour des mafieux...(De Gaulle)

        Pauvre fifi au service d’un enfumeur...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 18:56

        @Le p’tit Charles
        Vous allez avoir du mal..., toutes les analyses de l’ UPR s’appuient sur des sources vérifiables.
        Allez, un effort, démontrez ce que vous avancez ... , sinon, l’enfumeur, c’est vous.


      • mmbbb 25 janvier 20:59

        @Fifi Brind_acier moi je leur dit L UPR est votre messie qui ne passe pas dans les medias pressitues Mais vous etes completement contradictoire s ils avaient une once d’intelligence ces gens la feraient l’effort d’aller s’informer ailleurs au lieu d’avaler l information pre bouillie des medias a la con comme BFM C’est TF1 qui a le meilleur taux d’audience Les beaufs sont des beaufs j’ai essaye de les aider basta la vie est trop courte Le p tit Charles n’a pas tous les torts Si les Francais sont dans la panade ils le doivent a eux meme


      • fred.foyn Le p’tit Charles 26 janvier 06:56

        @Fifi Brind_acier...Votre défense est absurde, comme votre idole mafieuse qui se prend pour zéro...Défendre les mafieux qui coulent la France depuis le départ du général ; montre votre vide intellectuel et surtout votre connivence à défendre des imposteurs...Dans le fond vous êtes comme eux...affligeant et pitoyable... !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 26 janvier 07:20

        @Le p’tit Charles
        Faites donc fonctionner votre cerveau, affirmer n’est pas démontrer !


      • fred.foyn Le p’tit Charles 26 janvier 08:01

        @Fifi Brind_acier...Vous vivez dans le vide sidéral de la lobotomisation...Mes élèves sont sidérés par votre servilité.. ?


      • Shawford Naoh 26 janvier 08:05

        @Le p’tit Charles

        Wow Quiche squaw tu m’as l’air d’avoir bouffé du lion aujourd’hui, tiens je m’en vais te trépaner l’ego pour le plaisir aujourd’hui. Stay tuned smiley


      • robert 26 janvier 16:46

        @Le p’tit Charles « .Mes élèves sont sidérés par votre servilité » t’as des élèves dans une maison de retraite ?


      • jacques 4 février 14:38

        @Le p’tit Charles
        « France pathétique..France pitoyable.. ! » la France est constituée de millions de petits « claude michel »


      • verdad 8 mars 16:18

        @Fifi Brind_acier
        Malgré que votre question ne me concerne en aucune façon.
        Après avoir gentiment écouté ASSELINEAU, j’ignore si je n’ai pas tout compris
        tellement il a l’air très documenté.

        J’en ai déduit que Monsieur ASSELINEAU a tenté de le démontrer  ?
         
        L’Europe a été construite uniquement aux fins de verser beaucup d’argent exclusivement
        à la famille le PEN . tOUS LES AUTRES POLITICIENS élus à l’Euro,
        réputés d’une honnêteté absolue, refusent désormais de percevoir le moindre Privilège  !!!!!!!
        le moindre centime des allocations Européennes. C.Q.F.D  ???????


      • eric 23 janvier 10:26

        C’est vraiment une honte ! Avec tous l’argent public consacre par nos fac. Nos instituts de statistique, nos profs, nos sociologues de gauches, nos medias subventionnes de gauche ne parviennent pas a vulgariser un minimum leurs resultats ! Le Pc francais s’est maintenu artificiellement grace a l’alliance avec le ps qui a permis a celui ci d’arriver au pouvoir grace a l’appoint d’un electorat gauche de gauche d’accord sur rien avec lui, perpetuellement gruge, et aliene ideologiquement par des militants PS issus comme lui de la classe moyenne, mais legerement plus diplome... La preuve ? C’est le seul des grands PC occidentaux qui se soit un peu maintenue. La regle fut l’effoncrement des PC dans le monde. L’exception, le maintient du squelette du PCF grace a la bequille miterrandiste. Comment peut on encore croire le contraire apres avoir vu melenchon voler au secour de hollande sans condition ? Le mythe du deplacement de l’electorat popu. Du pc vers le fn est dementit par toutes les etudes. Le pc comme le ps, est un parti ce classe moyenne. Les seuls ouvriers y etaient des fonctionnaires, des gens des nationalisees. Ils votent moins fn que le ps. Du reste, l’essentiel de l’electorat fn vient de l’anstention, de la droite non catho a l’origkne et...du Ps (voir toutes les etudes serieuses). La classe moyenne inferieure a cesse de voter pc pour les memes raisosn qui on fait que les « pauvres » on vote fn. C’est parce que le niveau monte... ! Il y a peu de prof ou de fonctionnaire encore assez ignorant du monde pour voter PC. C’est poirquoi on assiste a une pauperisation de l’electorat gauche de gauche. Il reste les miins malins. Souvent les moins diplomes. Des intermittents ou precaire, plus que des profs de fac, Ou alor ages...Avec 80% D’UNE CLASSE D’AGE AU BAC, LE PROLETARIA, CARACTERISE PAR L’ABSTENTION S’EST MIS A VOTER. IL VOTE FN PAR FIDELITE AUX VALEURS DE LA TROISIEME REPUBLIQUE, COMME LE MONTRE PAR EXEMPLE Perinneaud. Mais le vrai danger pour l’ensemble des gauches, c’est que justement, parce que niveau monte, meme parmis les beneficiaires net de la depense publique, de moins en moins de gens peuvent croire a leurs aneries sur le capitalisme. Quant 57%de la richesse passe entre les mains publiques, s’acharner a considerer comme un enjeu les 2 a 4 % de benfices nets apres impots charge et inflation que peuvent percevoir des actionnaires par ailleurs largement democratise, ne peut concerner que des gens exceptionellement coupe du reel..


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 janvier 20:29

          @eric
          Le modèle social français n’a pas été octroyé, mais arraché aux capitalistes par 100 ans de luttes auxquelles les communistes ont largement participé.
          Ce modèle, issu des grèves de 36 et du CNR, répartit 50% de la richesse nationale.
          Vous crachez dans la soupe, alors que vous en avez profité toute votre vie !


          Vous ne touchez pas d’allocations familiales ? de prime à la naissance ? Vous ne prenez jamais de congés payés ? Vous n’utilisez pas les hôpitaux et la sécurité sociale ? Ni les écoles publiques, Vous n’avez personne autour de vous qui touche l’ APL ou une bourse d’études ?
          Vous croyez que c’est tombé du ciel ?

          « Les biens publics, c’est ce qui nous fait exister, ce sont des choses bien plus importantes que ce qui nous fait produire, et ce ne sont pas des marchandises : l’éducation, la santé, les retraites par répartition, le droit du travail, les congés payés. » Xavier Vershave


          Les biens publics sont pourtant en danger, le MEDEF comme la Commission européenne veulent leur peau. Hollande et Macron avance bien dans ce travail de destruction, je suppose que les Républicains dont vous faites partie, achèveront le travail ?

        • eric 24 janvier 00:34

          @Fifi Brind_acier Ce sont les mensonges dont on vous a bourré le crane à une époque ou vous n’étiez pas en âge d’avoir l’esprit critique, ou vous ne deviez pas savoir grand chose de ce qui se passait à l’étranger, ou vous ne disposiez pas d’internet pour vérifier par vous même.. Les « conquêtes sociales » et sociétale aussi du reste, on eu lieu très tardivement en France sous l’effet du conservatisme des forces de gauche sous la troisième république. Les avantages acquis donné par Bismarck, obtenus par des syndicats anti marxistes aux états unis, toute l’Europe du nord, sont des preuves historiques du retard social que les gauches ont causé dans notre pays.

          Un exemple entre 1000 avec une troisième république massivement à gauche de bout en bout, on a viré les curés de leurs églises, mais on a toujours refusé de donner le droit de vote aux femmes. Il aura fallu de Gaulle... !

          Il est plus étonnant que vous ignoriez à ce point l’histoire du PCF, qui fut un parti marxiste et révolutionnaire, donc hostile à tout « emplâtre sur la jambe de bois du capitalisme ». Pourtant la division du syndicalisme et sa transformation en courroie de transmission politique au détriment de la défense des intérêts des travailleurs, il n’y a pas besoin de connaitre le reste du monde pour savoir...Quand les socialistes en furent réduit à envoyer les chars contre les grèves insurrectionnelles des mineurs communistes, dans une France qui avait froid, avec l’autorisation de l’URSS,elle était ou la défense des acquis sociaux.
          Il serait peut être temps de grandir et de vérifier par vous même le croyances obscurantistes dont on vous a abreuvé.


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 24 janvier 07:42

          @eric
          Merci de vos bons conseils, mais je connais un peu mieux l’histoire du mouvement ouvrier que les pseudo Gaullistes du Parti des Républicains auquel vous appartenez...


          Occupez-vous plutôt à relire « C’était De Gaulle », vous saurez au moins faire la différence entre un Chef d’ Etat qui défendait la souveraineté de la France et vos dirigeants actuels à la solde des Américains...

        • eric 24 janvier 12:09

          @Fifi Brind_acier
          Prouvez le ! Savez vous même ce que sont les veuves écossaises ?
          Quant à De Gaulle j’admets que vous avez raison, beaucoup de français, même à la solde de puissances étrangères et fascisantes comme l’union soviétique, on finit par revenir à eux et à rallier la France grâce au général.Il est évident qu’entre son rôle au lendemain de la guerre et sous la V eme république, cet officier de tradition, catholique et royaliste a nettement plus contribué au progrès social que tous les syndicats politisés de gauche réunis pendant un siècle.
          A seul titre d’exemple, vous avez sans dote oublié toutes les semaines de congé payé décidée sous des gouvernement de droite, parce que cela c’est passé quand c’était économiquement viable et sans danger, et donc sans qu’il y ait de crise économique et de chômage massif dans la foulée, contrairement à 36 ou 81..
          A chaque fois, les gauches répandent des prébende sur leurs clientèles électorales,sans se soucier des pauvre,s des défavorisés, de l’économie réelle. A la fin, tout est bouffé par les crise et l’inflation, sauf pour leur base fonctionnarisée. Mais je suis revenu sur mes impressions passées ; certes, l’égoïsme de classe est prépondérant, mais il ne faut pas sous estimer non plus l’incompétence crasse....

          Elle n’est pas qu’économique....sur le plan d l’histoire, oublier que De Gaulle fut parfaitement en phase avec nos alliés américain chaque fois que nécessaire est une forme de révisionnisme ou d’ignorance ? Voir par exemple la crise de Cuba...ou nous étions au côté de nos amis contre le va-t-en guerrisme irresponsable de l’impérialisme socialiste internationaliste


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 janvier 06:50

          @eric
          Bien sûr, le clientélisme ne se pratique pas du tout à l’ UMP.....
          On se demande bien où passait l’argent des fonds spéciaux de la réserve parlementaire des Députés et Sénateurs....


        • eric 25 janvier 13:24

          @Fifi Brind_acier Vous êtes une taupe FN ou c’est juste de l’ignorance ? Comment pouvez vous ignorer à ce point les fondamentaux marxistes de toute pensée de gauche en même temps que les mécanismes légaux de la V ème république ? La loi donne aux députés la possibilités de verser des sommes modeste pour des projets qui les intéressent. Évidemment que cela peut donner lieu à des dérives individuelles, tous partis confonds. Il n’y a pas un marxiste authentique pour confondre cela avec un phénomène politique... ! La lutte de classe victorieuse des castes de gauche pour s’approprier le fric que la collectivité entendait consacrer à diminuer la pauvreté,cela,c’est de l’exploitation de classe.

          Tous cela tient en un chiffre, dans le vaste brassage d’argent au sein de la classe moyenne qu’est le système social français, laissant les pauvres de côté, le cout de fonctionnement est de un euro dépensé par les gestionnaires ( vous, les gauches) pour un euro redistribué réellement et qui plus est, pas essentiellement à ceux qui en auraient besoin.

          Le cadre A de la fonction public à la plus haute espérance de vie du pays, il cotise peu et prend sa retraite tôt. Heureusement, l’ouvrier spécialisé, avec 11 ans d’espérance en moins, contribue par ses cotisations commencées beaucoup pus tôt, et par son décès avant de pouvoir profiter vraiment de ses cotisations, à financer le niveau de vie du premier. Cerise sur le gateau, en commençant à bosser plus tôt et donc à payer impôts et cotisations, il a aussi financé ses études longues.

          C’est cela le modèle défendu par toute les gauches. C’est cela vos 100 ans de lutte. C’est cela que vous défendez. C’est assez nauséabond quand on y pense.


        • mmbbb 25 janvier 21:13

          @eric "gauche sous la troisième république. Les avantages acquis donné par Bismarck, obtenus par des syndicats anti marxistes aux états unis, toute l’Europe du nord, sont des preuves historiques du retard social que les gauches ont causé dans notre pays." Je ne peux que vous donner raison Je vous donnerai raison sur un autre point en Allemagne les ouvriers ne sont consideres comme des debiles mentaux Dans ce pays les intellos sont clivant arrogant L’Allemagne a un tissu de PME PMI des plus performants Giscard notait deja ce retard Nous avons toujours le meme retard on fait du sur place Et je ne parle pas de l’Education nationale j’aurais aime faire ma scolarite dans le prive C’etait deja le bordel vous parliez de PISA dans l’article de Victor mais desormais cette institution sombre Quel gachis


        • BA 23 janvier 11:48

          Elections régionales du 6 décembre 2015 (premier tour ) :

          Le ministère de l’Intérieur a donné les chiffres des résultats :

          Front National : 6 018 672 voix, soit 27,73 %

          Union de la Droite : 5 785 073 voix, soit 26,65 %

          Union de la Gauche : 5 019 723 voix, soit 23,12 %

          Europe Ecologie Les Verts : 832 468 voix, soit 3,83 %

          Debout la France : 827 262 voix, soit 3,81 %

          Liste d’union Europe Ecologie Les Verts + Gauche : 607 748 voix, soit 2,80 %

          Front de Gauche : 541 409 voix, soit 2,49 %

          Divers Gauche : 401 517 voix, soit 1,85 %

          Parti Communiste : 337 390 voix, soit 1,55 %

          Extrême Gauche : 334 140 voix, soit 1,54 %

          http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/FE.html


          • jeanclaude 23 janvier 11:50

            Article de tendance rouge vif.... Et le classique, « si ça ne marche plus, c’est la faute aux autres... ».

            Analyse légitime, même si je ne la partage pas. Avec le défaut majeur de tenter de dégager l’avenir avec les schèmes du passé. Et ne me dites pas que je suis sous aliénation impérialiste. Vous avez un problème épistémologique. Il y a pourtant assez de chercheurs universitaires ou affiliés, de toutes tendances politiques, pour éclairer un peu la situation actuelle, complexe et difficilement déchiffrable. Car il y a de nouvelles variables, par exemple : coexistence en France des « nationaux traditionnels » et du « peuple des banlieues peu européanisées » - interrogation sur l’utopie d’une société de plein emploi avec les évolutions techniques émergentes (internet, automatisation des tâches par l’informatique, la progression des robots intelligents, entre autre).

            A rester dans le seul paradigme politique pour expliquer laisse un sentiment d’incapacité à saisir les ressorts essentiels de nos difficultés.


            • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 23 janvier 17:06

              @jeanclaude

              « pour éclairer un peu la situation actuelle, complexe et difficilement déchiffrable. »

              Je ne comprends pas où vous voulez en venir ! Est-il besoin de se baser sur des recherches universitaires pour juger d’une la situation « politique », « économique » et« sociale » que nous vivons clairement tous les jours ?

              A vous entendre, seuls les universitaires seraient aptes à s’exprimer sur des sujets qui vous paraissent « complexes » et qui sont pour moi d’une évidente simplicité ?

              Quant à votre réflexion : A rester dans le seul paradigme politique pour expliquer laisse un sentiment d’incapacité à saisir les ressorts essentiels de nos difficultés.

              Insolite, votre réflexion alors je me permets de la compléter de mon propre chef pour la rendre claire et intelligible : TOUT EST POLITIQUE ! comme disait l’autre.... Mon article traite essentiellement de POLITIQUE.


            • jef88 jef88 23 janvier 12:08

              Je vis dans un coin paumé et dévalorisé : les vallées vosgiennes sans lacs ni pistes de ski !
              ici le FN grimpe dans toutes les élections !
              POURQUOI ?
              il faut avoir connu l’avant 1960 et l’après !
              AVANT :
              des usines textiles partout .... du fond des vallées jusqu’à leur issue !
              les communes industrialisées comptaient entre 3000 et 5000 habitants. Dans les autres il y avait des agriculteurs qui vivaient quasiment en autarcie ...
              DEPUIS :
              le textile est mort brutalement !
              certains disent (encore) que c’est à cause de la décolonisation (belle excuse anti De Gaulle)
              mais en fait c’était le début des délocalisations ....
              ensuite il y a eu des usine d’équipements automobiles.... mais elles aussi sont mortes !
              dans les années 70 les « jeunes » dont j’étais sont partis trouver du travail ailleurs....
              et actuellement la population a diminué quasiment de moitié !
              dans mon village natal il subsiste (péniblement) deux agriculteurs contre 23 en 1955 .....
              dans l’ex chef lieu de canton passé de 5000 à 2700 habitants, le plus GROS employeur c’est la maison de retraite (qui va bientôt disparaitre dans le cadre d’un regroupement)
              Les municipalités, les députés ont été de droite et de gauche, cela n’a rien fait évoluer !
              ALORS LES GENS EN ONT MARRE ! ! !  !
              « on a tout essayé, alors on vote FN cela ne peut être pire ............ »
              Je constate que le chef lieu d’arrondissement vote encore « traditionnellement » . C’est normal, il est devenu le siège d’une communauté de communes complètement délirante qui s’étale sur une longueur de vallée de prés de 30 km. La communauté a acheté un bâtiment municipal à 500.000 euros Ce qui amoindrit (un peu) les dettes de la précédente municipalité. Mais plus on remonte les vallées du secteur, plus le FN progresse parce que c’est le désert en création ! plus d’activités, plus d’argent, plus de commerces, plus rien, sinon des pov’ cons qui essaient de subsister !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès