• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le H1N1 s’attaque au cerveau

Le H1N1 s’attaque au cerveau

Il y a eu autour de 70 articles sur Agora vox concernant la grippe H1N1, et je ne sais combien il peut en exister depuis le moi d’avril dernier que ce sujet est repris en boucle par les médias.

 

Personnellement je n’ai fait aucun commentaire car je n’avais rien à ajouter à ce qu’il se disait et s’écrivait. Je n’en suis pas resté pour autant à l’écart et j’ai suivi comme beaucoup l’évolution de cette pandémie à l’échelle mondiale et épidémie au niveau national.

J’avoue humblement que je n’avais pas vu un tel débordement d’informations contradictoires émanant d’hommes auxquels nous confions le prolongement de notre espérance de vie.

Ce n’est pas que j’ignore que personne n’est détenteur de la vérité, mais le monde scientifique présentait l’avantage de faire reposer ses découvertes sur la réfutabilité.

En soi ce n’est pas une preuve absolue, mais elle permet d’éliminer les approximations et de donner à d’autres la possibilité d’une vérification.

Dans ce domaine composé d’humains nous savons aussi qu’il y a des tricheurs et l’histoire en compte un certain nombre, le parfait et le plus que parfait n’existant qu’en conjugaisons.

D’une manière générale le monde scientifique jouit d’une certaine crédibilité malgré cela, chaque scientifique sait que quand les concepts et théories de hier se voient invalidés ou contestés, sans que celles-ci ne soient entachées de tromperie, c’est que c’est de cette remise en cause que croit la fiabilité de leurs nouvelles découvertes et notre progrès.

Sauf que depuis la guerre du golf, les scientifiques servent de faire valoir à des choix de stratégies politiques, ce fut par exemple le concept de guerre chirurgicale ou guerre propre.

Par contre dans l’inconscient se développent chez les auditeurs ou téléspectateurs des rapprochements ou des fantasmes qui n’ont rien à voir avec la réalité comme nous l’avons su après.

Ce sont encore les experts scientifiques qui ont découvert la carte d’identité d’un des terroristes sur les décombres du World Trade Center, ce sont eux qui ont décelé des armes de destructions massives en Irak, etc. Loin de nourrir les thèmes « complotistes » nous pouvons tout de même nous interroger sur l’usage constant de nos experts et spécialistes pour venir nous indiquer ce que nous devons croire ou ne pas croire, nous pouvons y voir le fossé qui sépare les citoyens de ce qu’ils devraient savoir pour comprendre la complexité du monde.

Ceci n’est pas nouveau, de tout temps ils sont venus accréditer des choix politiques et nous savons de triste mémoire ce qu’il advint de la notion de race. Sauf que durant la guerre froide le clivage politique emportait toutes les divergences qui pouvaient exister dans le camp de l’ouest.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui, et ce qui n’aurait été qu’une péripétie devient source de conflits, parce que les politiques se sont écartés du débat idéologique ou économique qui leur échappe et ne justifient de leur efficacité qu’au travers de leur préoccupation journalière pour les français, et dont ils peuvent en faire la démonstration médiatique.

Toutes leurs décisions sont accréditées du travail d’experts qui dans l’esprit populaire sont souvent traduits ou vus comme des scientifiques (comme en économie).

Nous voici donc embarqué au travers de cette grippe sur la défiance en vers le monde scientifique.

Si la défiance se percevait autour du « complotisme », au travers de la grippe elle éclate au grand jour et se répand aussi sur le thème du réchauffement climatique.

En clair plus personne ne sait qui détient une vérité, même si elle est relative.

Après la défiance envers les hommes politiques, celle envers les institutions, celle envers les médias, voilà que cette épidémie de la défiance touche aussi ceux qui devraient s’en trouver écartés du fait même de la réfutabilité de leurs travaux.

Où allons-nous nous arrêter, est-ce que nous allons nous défiez de nos propres affirmations. Dans cette escalade du non sens, les médias sont les acteurs principaux de cette dérive qu’ils entretiennent au quotidien pour des intérêts dont je les laisse seuls juges, mais les stratégies politiques ne sont pas à en être écartées, car chacun se sert de l’autre et y trouve son compte.

Le seul perdant et le citoyen qui se prépare un état totalitaire pour enfin trouver quelqu’un pour lui dire sa vérité par la force.

Alors devant toutes les affirmations qui se sont accumulés autour de cette grippe, le parlement serait bien inspiré de demander une commission d’enquête pour faire toute la lumière sur les tenants et les aboutissants de cette pandémie qui fait plus de ravage dans les cerveaux que dans les corps.


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • 5A3N5D 7 décembre 2009 11:04

    Article qui dénonce la manipulation, tout en la pratiquant. Rien d’autre à ajouter.


    • liebe liebe 7 décembre 2009 13:44

      tout ce qui ne va pas dans votre sens est automatiquement un article de manipulation... LOL


    • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 17:39

      bonjour 5a3n5d.

      au jeu de la manipulation je dois être un enfant de cœur car je permet grâce à ce site que chacun la corrige, ta critique aurait été plus utile en précisant là où tu situé la manipulation.

      mais merci de ton point de vue.

      cordialement.


    • 5A3N5D 7 décembre 2009 19:54

      « nous pouvons tout de même nous interroger sur l’usage constant de nos experts et spécialistes »

      Cette phrase est, me semble-t-il, assez significative de votre pensée. Vous avez l’air de vous méfier de ces « experts », ce qui, en soit, n’est pas totalement déraisonnable.

      Cela pose toutefois un problème, pour moi qui ne suis que le « citoyen lambda » : est-ce que je peux toujours et en toutes circonstances, me payer le luxe de réfuter les explications fournies par ces gens, sans tomber dans le travers qui consisterait à les rejeter toutes systématiquement parce que « émanant des experts » ? Si oui, comment ferai-je pour simplement m’informer ? Dois-je cesser d’acheter tout journal, de regarder la télé ou d’écouter la radio, de me promener sur le net ?

      Votre article pose une question sans y répondre : à qui faire confiance ? Prenons un exemple : dans l’affaire des attentats du 11 septembre, je peux adopter deux attitudes , l’une consistant à rejeter la version officielle, simple manipulation, l’autre consistant à rejeter le version « reopen », autre manipulation possible. A mon niveau, que puis-je faire ?


    • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 21:54

      bonjour 5a3n5d

      je préfère cela. nous sommes donc d’accord, le besoin de faire confiances à ceux que nous avons investi (par l’école)du pouvoir de disposer de la compétence complète d’une spécialité pour nous indiquer quelles sont, de son point de vue qualifié, les meilleurs choix, se doit en retour d’être d’une honnêteté qui ne puisse entacher sa crédibilité et jeter l’opprobre sur sa spécialité.

      c’est ce qui se passe avec les politiques, les journalistes et maintenant les scientifiques.

      nous avons besoin de leur avis, nous les avons spécialisé pour cela, pas pour que ce soit seulement pour eux l’exercice d’une source de profit, auxquels nous en sommes tous réduit, même si cela peut commencé par la satisfaction de l’ego.

      ceux qui ont la charge d’être « les lumières » (l’élite) d’une population qui ne peut accéder toute ensemble à la totalité des spécialisations car elle doit, pour qu’ils existent, se courber sur un labeur égoïste et volontairement contrait, en retour ces élites se doivent aux travers de leurs intérêts particuliers développer l’intérêt collectif dont ils sont issus.

      l’usage à leur services constant démontre la complexité de la société puisque nous ne pouvons guère avoir de débats fondé, si nous n’avons pas connaissance des fondements qui les éclaires,
      alors leur rôle est d’éclairer par leur avis la clairvoyance des autres, ceci est déterminant, pour assurer la crédibilité d’une situation. ce n’est pas pour autant que doit en être exclu les divergences qui tiennent à l’histoire des individus (leur place sociale) et que pour un élément identique la conclusion sera différent. c’est le propre du débat de fournir cela.

      cela exige l’acceptation de la critique et nous oblige à nous remettre en question pour choisir parmi les points de vues développés celui qui correspond à notre propre expérience, faite pour chacun d’entre nous d’un niveau d’ignorance qui va nous sélectionner et éventuellement nous diriger dans un sens ou un autre.
      c’est ainsi que devant une interrogation, nous n’allons pas apprendre la totalité de la spécialisation utile à la compréhension de l’événement qui nous interroge, nous allons seulement recherché dans les informations disponibles ceux qui peuvent correspondre à l’idée que l’on s’en fait, qu’elle soit le produit de notre expérience, celui d’un endoctrinement voire d’une manipulation.

       il est donc fondamental d’avoir confiance dans ces experts ou scientifiques, mêmes si certains faillissent sauf quand eux deviennent les suppôts de ceux qui les rémunères leur avis devient alors contestables, et c’est dans cette ère qui a toujours existé que nous nous enfonçons de plus en plus. et nous ne pourrons pas en sortir sans dommage, et en plus cela laisse comme tu le soulignes des populations devant un doute constant qui lamine les esprits.

      cordialement.


    • wesson wesson 8 décembre 2009 10:31

      Bonjour 5A3N5D,

      «  Vous avez l’air de vous méfier de ces »experts« , ce qui, en soit, n’est pas totalement déraisonnable.  »

      Et comment !

      Car en particulier dans le domaine de la santé, pratiquement tout ce qui se fait comme expert est lié à l’industrie pharmaceutique.

      Et d’ailleurs depuis quelques temps, ces gens là sont obligés de faire une déclaration de conflit d’intérêt avant de prendre position sur un sujet au nom de leur organisme. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ces déclarations d’intérêts sont assez difficile à trouver lorsqu’elles sont remplies - ce qui est une obligation légale maintenant - et lorsque on les consulte, le constat est édifiant tout le monde mange dans la même gamelle.

      Il appartient à tout citoyen Lambda, vous comme moi, de vérifier de manière sérieuse et indépendante si il n’existe pas un conflit d’intérêt entre un spécialiste et ce qu’il raconte, et par expérience de vous méfier de toute opinion proférée par de tels spécialistes.

      Quand aux instances nationales (AFSSA, InVS, GROG, ...) elles sont des sacs à lobbies financés pour partie par l’industrie pharma, et composés de membres entièrement dépendants de cette même industrie. On ne saurait faire mieux pour favoriser la corruption et les fraudes à grande échelle.


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 7 décembre 2009 11:48

      Bonjour,

      C’est en effet une bonne mesure que de réclamer une commission d’enquête

      Et pour comprendre ce qui s’est passé, un texte ici, qui ne plaît pas trop aux grands médias dont l’une des tendances est de ne pas accepter les critiques


      • gael 7 décembre 2009 15:09

        Ras-le-bol de l’auto-promotion sur AgoraVox. Ce site n’est pas et ne doit pas devenir un vulgaire réservoir de liens !


        Et puis bon sang, écrivailleux et scribouillards d’AgoraVox et d’ailleurs : que l’on ne parle pas de vos pamphlets dans tous les talk shows en dit plus long sur votre importance que sur l’orientation idéologique des grands médias.

        L’enflure des mollets vous est montée au cerveau en passant par le nerf optique.

      • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:02

        bonjour dugué

        j’ai lu tes articles sur ago, ils ont une certaines pertinences que certains commentateurs ont allié à la théorie « complotiste ». mais je ne crois pas que s’interroger sur les intérêts directs et indirects soit une mauvaise chose, si l’on tient compte qu’Adam Smith disait que chaque individus met toute son énergie à poursuivre son intérêt etc.

        et il est admis par les économistes la réorientation qu’ont pris les groupes pharmaceutiques sur leurs productions lucratives, et ce n’est pas être complotiste que de reconnaitre que nous sommes dirigés par des groupes marchands, sauf si certains sont aveuglés par leurs convictions.

        cordialement.


      • Francis, agnotologue JL 7 décembre 2009 12:01

        « ... le monde scientifique présentait l’avantage de faire reposer ses découvertes sur la réfutabilité. »

        Excellent emploi de l’imparfait ! Il est clair que la science n’a plus rien à voir avec les sondages quand les sondeurs sont à la fois juges et partie. Et cela est encore plus vrai quand les sondages sont l’exclusivité, le domaine réservé des sondeurs, et je désigne clairement le processus des AMM, les autorisations de mises sur le marché. A ceux qui en douteraient, je leur conseille la lecture de l’excellent ouvrage de Philippe Pignarre, édité en poche en 2004, avant ce scandale des vaccins donc : « Le grand secret de l’industrie pharmaceutique ».


        • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:15

          bonjour JL

          je n’ai pas eu l’occasion de lire cet ouvrage, mais je me doute qu’il n’y a aucune raison que le tissu relationnel qui est un des processus du nouage des comportements symétriques (excuse moi d’utiliser ce terme car je ne veux pas « péjorer » ce processus relationnel indispensable à notre organisation, qui pose certes de nombreux problèmes mais qui est structurant) soit parfait et même s’éloigne de l’intérêt collectif auxquels devraient conduire la sommes des intérêts individuels. nous sommes effectivement devant des intérêts oligarchiques.

          cordialement.


        • TSS 7 décembre 2009 13:46


          mais cher monsieur ,nous sommes dans un etat près totalitaire !

          un Gvt qui supprime les juges d’instruction(seuls independants) ,qui supprime les cours

          regionales des comptes, qui supprime les pouvoirs de la CNIL (qui n’en avait deja pas

          beaucoup) où les gardes à vue ont augmenté de 70 %(pour des motifs specieux)qui depuis 10

           ans n’a pas changé le niveau de vigipirate(pourtant pas d’attentat).qui passe en force sans

           aucun dialogue aucune concertation dans la plupart des cas !!

          Si ce n’est pas un Gvt totalitaire ceala commence serieusement à y ressembler... !!


        • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:31

          bonjour alchimie.

          je ne te le prédis pas, puisque nous y sommes entrés. j’ignore ton expérience de l’existence, mais pour ma part j’ai traîné mes savates dans des états ou le despotisme existait, et j’y voyais ce que aujourd’hui, je vois se développer chez nous, nous dénoncions à cette époque la désinformation médiatique pratiqué par les partis uniques, et le seul mode de pensé admise.

          quand je vois les mêmes processus se développer et un président s’instituer chef du gouvernement et donc outre passer ses fonctions constitutionnelles, qu’il ne peut pas encore valider, je pense que je peux affirmer que nous nous dirigeons vers un état totalitaire dont la caractéristique est qu’il sera élu au suffrage universel, à moins qu’il nous fasse le coup bonapartiste. cette tendance trouvent ses sources dans l’évolution sociologique de la fracture sociale qui sépare la base citoyenne de ses élites. chacun pour les mêmes raisons demandent plus de fermeté, et comme celle-ci ne pourra pas éliminer la cause sa gradation s’accroitra et la notion « d’ordre » chère à tous les systèmes totalitaires se renforcera.

          ceci serait le moindre mal.

          cordialement.


        • John Lloyds John Lloyds 7 décembre 2009 14:12

          A force d’être pris pour un con, le citoyen moyen finit par tout mettre en doute, y compris, et à juste raison, la science, qui est devenue, au lieu du référentiel indépendant qu’elle aurait due être, l’étendard de propagande corrompue par les gouvernements.

          « le parlement serait bien inspiré de demander une commission d’enquête »

          Un peu comme la commission d’enquête sur le 11 septembre ? smiley


          • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:40

            bonjour jhon loyds

            tu as raison tout dépendra du choix des membres de la commission, je sais d’expérience, l’enterrement de première classe qu’elles constituent.

            mais l’on ne peut pas continuer à prendre le citoyen pour un con, qu’il n’est pas d’ailleurs, même s’il ne dispose pas de tout les tenants et aboutissant s,
            mais il subira tout de même par réflexe conditionnel tout ce qu’il ingurgite au quotidien par médias interposés, et lorsque viendra le moment des choix électoraux essentiels, la clochette de Pavlov sera agité le nom de M. Sarkozy ressortira , c’est pour cette même raison que Mem Royal, veut occuper le terrain médiatique


          • sarkopask 7 décembre 2009 15:35

            Le minimum serait une enquête approfondie puisqu’il est question de notre survie selon les termes catastrophiques prononcée par Madame Bachelot pour nous inciter à se faire vacciner
            on ne connait rien de nos ennemis on nous parle d’une espèce de virus ensuite un autre après une combinaison avec un autre etc... bon bref pas facile d’identifier le mal. Le vaccin ... faut le prendre pas le prendre c’est quoi sa composition véritable peut on vérifier... etc....
            suis d’accord qu’il crée des dommages collatéraux... je viens de faire un lapsus... serions nous en guerre ???


            • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:47

              bonjour sarkopask

              nous sommes en guerre et ceci est une préparation. je le pense mais je n’ai pas les moyens de l’étayer, nous n’aurons pas une guerre classique tous les experts militaires envisagent une guerre chimique ou bactériologique. je n’en parle jamais car je n’ai pas de sources fiables pour cela. c’est un secteur ou il est difficile de pénétrer, et maintenant je n’ai plus de contact, les derniers c’était sur ce shèma qu’ils travaillaient., mais c’est déjà vieux cela date de la guerre du golf 1.

              cordialement.


            • Lorenzo extremeño 7 décembre 2009 18:24

              ? ??????????????????????????????????


            • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 18:55

              bonjour frère voiture

              il est rare que le monde se déroule exactement comme l’avait prévu les hommes, si bien qu’il en sort toujours quelques chose de différents. quelques livres que ce soit qui ont la prétention de définir par le verbe limité à la quantité de mots qu’il sont capable de construire pour d’écrire un monde sans limite, je pense qu’il mésestime ses propres insuffisances et croule sous l’orgueil. dieu pour les croyants et l’univers pour les autres et bien plus grand que les quelques lignes auquel nous voulons le réduire parce que nous sommes des être « perdus ».

              cordialement.


            • Png persona-nongrata 7 décembre 2009 19:14

              Un trés bon article qui met parfaitement bien en lumiére ce qu’est devenu la science à savoir le scientisme....


              Le seul point sur lequel je ne suis pas d’accord : le scientisme opére bien avant la guerre du golfe notamement à travers la théorie de Darwin ou comment éliminer Dieu avec un argument « scientifique » .



              • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 21:15

                bonjour personna -nongrata

                nous sommes d’accord, le scientisme est la référence permanente utilisé pour emporter la conviction de poursuivre telle ou telle théorie hypothèse ou idéal ou dogme. il commence avec le développement de la spiritualité et ceux qui s’en revendiquaient les maitres, depuis nous n’avons jamais cessé, la science est effectivement autre chose, mais elle ne peut pas toujours éviter dêtre utilisé en tant que développement scientisme soit par enchaînement logique soit en toute instrumentalisation avec ou sans le consentement des scientifiques.

                moi je l’ai arbitrairement indiqué dans une situation où il était particulièrement visible à tout un chacun, alors que le même phénomène chez les communistes, (dont un des scientifiques dont j’ai oublié le nom est devenu la risée de l’occident et a fait prendre un recul important au monde scientifique russe), est resté inconnu du public.

                cordialement.


              • Markoff 7 décembre 2009 21:44

                Heureusement que Darwin est arrivé pour commencer à déniaiser les humains !!!

                Mais, à ce que je vois, il y a encore du boulot à faire !


                • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2009 21:59

                  bonjour markoff

                   ???????

                  cordialement.


                • ELCHETORIX 7 décembre 2009 22:57

                  bonsoir ddacoudre
                  j’ai bien apprécié ton article sur la défiance même aux savants et chercheurs !
                  disons qu’avec la foi retrouvée pour la plupart et raison gardée pour tous , la confiance renaitrait .
                  Cordialement .
                  RA .


                  • ddacoudre ddacoudre 8 décembre 2009 00:36

                    bonjour elchetorix

                    c’est toujours difficile de faire entrer de la raison dans un être émotionnel, mais il ne peut y avoir une société solide si la confiance est laminé.

                    cordialement.


                  • djanel Le viking- djanel du viking-chaise 8 décembre 2009 00:29

                    «  Prenons un exemple : dans l’affaire des attentats du 11 septembre, je peux adopter deux attitudes , l’une consistant à rejeter la version officielle, simple manipulation, l’autre consistant à rejeter le version « reopen », autre manipulation possible. A mon niveau, que puis-je faire ?  »

                      <<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<>>>>>>>>>>>>>>>>

                    Vous n’avez plus qu’à vous en remettre au jugement divin en défiant vos opposants à venir se battre en duel avec vous.

                    Si vous sortez vainqueur, vous auriez raison car les morts ont toujours tort.

                    Si vos opposant ne veulent pas se battre avec vous, ils ont peur du jugement divin parce que leur thèse est incertaine.

                    Au moyen age, procéder ainsi était considéré comme très scientifique.

                    Pour sortir de vos doutes sans aller jusqu’au duel parce que dans ce cas il vous aurait fallu défendre une thèse contre l’autre, vous pourriez vous en remettre au hasard en pariant pile ou face, j’ai raison. C’est très efficace mais il faut croire en la main d’un Dieu agissant avec bienveillance envers vous comme Prince le patron des Black Water.

                    Bon courage, si vous devez jetez votre main dans le feu.


                    • ddacoudre ddacoudre 8 décembre 2009 00:48

                      bonjour djanel

                      les ordalies, les jugements de dieu ont fait certainement beaucoup de mort, et à un accusé à qui l’on disait que s’il ressortait du lac malgré les 50 kilo qui l’entravait, il serait reconnu innocent de par la volonté divine, il réclamât, sur de sa vérité qu’on lui en mette 100 car dieu le sauverait. personne ne le vit jamais remonté et il mourut noyé par sa foi.

                      ce que je veux exprimer par cet article c’est la même chose que toi, que notre existence repose sur la confiance nécessaire des uns envers les autres, malgré toutes nos faiblesse humaines. c’est une exigence absolue sinon tout s’écroule.

                      cordialement.


                    • PhilVite PhilVite 8 décembre 2009 11:12

                      Le problème de fond, c’est cet incompréhensible besoin de détenir LA GRANDE VERITE ABSOLUE.
                      Il suffit d’admettre qu’il n’y a que de petites vérités relatives.
                      « Vérité au deçà des Pyrénées, erreur au delà » comme disait Pascal après Montaigne.
                      Et « tout est relatif » comme disait Bébert !
                      Il faut apprendre à se passer d’absolu et à se coltiner le relatif en toute chose. Même dans le domaine scientifique.


                      • ddacoudre ddacoudre 13 décembre 2009 20:14

                        bonjour philvite

                        ce n’est qu’un problème de base, le besoin de ne pas douter pour construire son psychisme aux interrogations et aux peurs du monde, pour faire court

                        cordialement.


                      • Atlantis Atlantis 13 décembre 2009 15:49

                        Nous voici donc embarqué au travers de cette grippe sur la défiance en vers le monde scientifique.

                        le monde scientifique s’est torpillé de lui même dès le départ. Et la nature étant bien faite, on récolte ce que l’on sème, tôt ou tard. pourtant rabelais nous avais mis en garde.


                        • ddacoudre ddacoudre 13 décembre 2009 20:22

                          bonjour atlantis

                          oui nous ne récoltons que ce que nous avons semé, et c’est quelques chose de simple bien difficile à concevoir car l’on voient rarement tous les éléments qui s’assemblent pour déterminer un acte. nous le comprenons quant il s’agit de construire un véhicule, car le cheminement est beaucoup plus court, il ne repose pas comme la vie sur des millénaires dont en plus nous n’avons que des fragments.

                          mais je ne pense pas qu’il faille jeter le bébé avec le bain, pour être abonné à une revue scientifique, il y a un monde entre les réalité des recherches et des innovations, et les rôles politiques qu’on leur fait parfois jouer ou auxquels ils se pretent. surtout quand il s’agit d’économistes qui ne sont en rien des scientifiques et que l’on nous présente presque comme cela.

                          cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès