• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le lobby, Trump et Hillary

Le lobby, Trump et Hillary

Habiles marionnettistes, Nétanyahou et ses mandataires auront manipulé jusqu'au bout les deux pantins désarticulés qui se disputent un pouvoir fantoche au paradis des lobbies. 

JPEG

Dans son édition du 27 octobre, le quotidien israélien "Haaretz" révèle que les cinq principaux donateurs de la campagne d'Hillary Clinton sont juifs. C'est le "top five Clinton donors". Je cite dans le texte pour éviter les mauvais procès. "They are Donald Sussman, a hedge fund manager ; J.B. Pritzker, a venture capitalist, and his wife, M.K. ; Haim Saban, the Israeli-American entertainment mogul, and his wife, Cheryl ; George Soros, another hedge funder and a major backer of liberal causes, and Daniel Abraham, a backer of liberal pro-Israel causes and the founder of SlimFast."

Bigre. On a même les noms ! Comment est-ce possible ? Juge suprême du vice et de la vertu directement branché sur Yahvé, le CRIF va-t-il porter plainte contre "Haaretz" pour avoir osé colporter des clichés antisémites ? Va-t-il accuser Hillary Clinton de contribuer aux thèses complotistes en prenant un malin plaisir à solliciter les fonds provenant de la communauté juive ? Que fait la police ? En tout cas, il sera difficile d'accuser d'antisémitisme ceux qui en parlent, puisque la presse israélienne elle-même ne s'en prive pas.

Cette bienveillance communautaire à l'égard de la candidate démocrate, évidemment, n'est pas le fruit du hasard. Depuis son discours devant l'AIPAC, le 21 mars, Hillary Clinton est littéralement adoubée par un lobby pro-israélien (dont on rappellera encore une fois qu'il a une existence officielle) qui y voit la meilleure avocate de ses ambitions. Il faut dire que pour lui faire plaisir ladite candidate a sorti l'artillerie lourde, et pas seulement au sens figuré. Elle a soigneusement caressé son auditoire dans le sens du poil, en lui tenant un langage qu'on peut résumer en trois points.

Premièrement, non seulement Israël et les USA appartiennent au même monde, le monde merveilleux de la démocratie et de la civilisation, mais ils en sont les leaders naturels. C'est pourquoi leur union (voulue par Dieu en personne, a-t-elle omis de préciser) est indéfectible. "Nous sommes deux nations construites par des immigrants et des exilés cherchant à vivre et à adorer dans la liberté, des nations fondées sur des principes d’égalité, de tolérance et de pluralisme. Israël et l’Amérique sont .. une lumière destinée à éclairer les nations en raison de ces valeurs". (Avis à ceux qui tâtonnent dans l'obscurité, ce condominium fluorescent est la solution à leur problème).

Deuxièmement, ce monde, bien que dirigé par un tandem aussi lumineux, est malheureusement engagé dans une lutte à mort avec les forces du mal. Ces entités diaboliques, on les connaît. Ce sont l'Iran, le Hezbollah et la résistance palestinienne. L'accord sur le nucléaire iranien est un bon accord, dit Mme Clinton, s'il empêche la République islamique de se doter de l'arme nucléaire. Mais si le moindre risque existe, il faudra passer à l'offensive. "Si les dirigeants de l’Iran violent leur engagement de ne pas faire de recherche, mettre au point ou acquérir des armes nucléaires, les Etats-Unis agiront pour le faire cesser, et nous le ferons en utilisant la force si nécessaire."

Troisièmement, et c'est essentiel, Israël et l'Amérique doivent absolument conserver leur suprématie militaire. Mieux, il faut livrer de nouveaux armements à nos amis israéliens qui souffrent tant du terrorisme perpétré par des fanatiques assoiffés de sang. "Les Etats-Unis doivent fournir à Israël la technologie de défense la plus sophistiquée", ce qui inclut "les défenses israéliennes par missiles avec de nouveaux systèmes comme les Arrow 3 et les David’s Sling, deux générations de missiles financées et mises au point par Israël et les USA". Vous voulez de la grosse artillerie, en voilà.

Camp du bien, forces démoniaques, arsenal de destruction massive. Tel est en substance le message de la candidate. Le triptyque salvateur. La sainte trinité. Lorsqu'elle détaille l'arsenal destiné à préserver Israël des barbares, Mme Clinton adresse aussi un clin d'oeil au complexe militaro-industriel. Dont acte. Les magnats de l'armement et les matamores en pré-retraite ne ménageront pas non plus leur appui à cette candidate au discours viril. Elle sera donc soutenue par le lobby pro-israélien, le lobby des marchands de canon et, bien sûr, le lobby des financiers de Wall Street. Hillary Clinton cumule les avantages client. C'est clair : elle est la candidate organique de l'oligarchie prédatrice qui dirige le pays.

Elle a toutes les chances, du coup, de vérifier à son profit la loi non écrite de l'élection présidentielle. Cette loi dit en effet que le candidat élu est celui qui a dépensé le plus pour sa campagne électorale. Comme Barack Obama en 2012, Hillary Clinton va sans doute battre un nouveau record, expédiant dans les cordes un concurrent qui comptait surtout sur sa fortune personnelle. Ce handicap est d'autant plus important qu'il était difficile, pour Donald Trump, de faire jeu égal avec son adversaire du côté des donateurs juifs. Flairant le danger, il a alors tenté d'allumer des contre-feux, quitte à faire de la surenchère.

Invité lui aussi à l'assemblée annuelle de l'AIPAC, le 21 mars, le candidat républicain a tout fait, visiblement, pour faire oublier ses déclarations antérieures. Il refusait de prendre position sur la question palestinienne tant qu’il ne serait pas à la Maison-Blanche. Il hésitait à dire si les États-Unis devaient reconnaître ou non Jérusalem comme capitale d’Israël. Il disait que l'Etat hébreu devait payer l’aide militaire octroyée par les USA. Désormais, c'est fini. Aux oubliettes. En vingt minutes, il a dit à son auditoire ce qu'il voulait entendre et obtenu des salves d’applaudissements. Debout. En "standing ovation".

Il a commencé par dire qu’il était un "soutien de longue date et ami réel d’Israël". Avec lui à la présidence des États-Unis, a-t-il assuré, Israël ne serait plus traité "comme un citoyen de seconde zone" ! Manifestement décidé à faire mieux que Clinton, il a accusé l’Iran d’être "le plus grand sponsor du terrorisme mondial", d’établir en Syrie un nouveau front dans le Golan contre Israël, de fournir des armes sophistiquées au Hezbollah libanais, et de soutenir le Hamas et le Djihad islamique en leur versant de l'argent en rémunération des attaques terroristes.

Mais ce discours complaisant n'a pas suffi. Délaissé par les siens, Trump manque de supporters parmi les donateurs juifs du parti républicain. Ces bailleurs de fonds à l’ancienne, sponsors traditionnels du parti conservateur, sont rebutés par la rhétorique d'un candidat hostile au libre-échange et allergique au "système". Ils préfèrent se tourner vers une candidate qui n'a jamais lésiné dans son soutien à Israël, au complexe militaro-industriel et à Wall Street. L'argent n'a pas d'odeur, et l'important c'est le business. Pour Donald Trump, du coup, la tâche est rude.

C'est la panique à bord. Il faut faire quelque chose. A neuf semaines du scrutin, le candidat républicain abat sa dernière carte. Elle lui permettra, espère-t-il, de damer le pion à Hillary Clinton, de la prendre à revers sur son propre terrain. Le 26 septembre, après avoir rencontré Benjamin Nétanyahou à New York, il promet de reconnaître Jérusalem comme "la capitale indivisible d'Israël" et d'y installer l'ambassade américaine s'il est élu à la présidence. Violation flagrante du droit international, fabuleux cadeau à l'Etat d'Israël, ce fait accompli serait lourd de conséquences. Mais difficile de faire mieux pour séduire le lobby. Une véritable corbeille de la mariée. Pour quel résultat ? Réponse le 8 novembre.

Elle est belle, l'élection présidentielle américaine. Une course à l'échalote entre deux candidats qui rivalisent d'obséquiosité pour dire aux riches et aux puissants ce qu'ils veulent entendre. Habiles marionnettistes, Nétanyahou et ses mandataires auront manipulé jusqu'au bout les deux pantins désarticulés qui se disputent un pouvoir fantoche au paradis des lobbies. Le lobby, Trump et Hillary, c'est un ménage à trois, mais il finira à deux. En attendant, cette joute électorale aura au moins clarifié la question de savoir si un candidat pouvait se soustraire à cette mascarade. Visiblement non.


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • fred.foyn 28 octobre 2016 10:28

    « paradis des lobbies »..tout le danger vient de là il me semble..Une poignée de « banquiers » tiennent la planète entre leurs mains...C’est la SHOAH à géométrie variable ?


    • Paul Leleu 30 octobre 2016 20:01

      @fred.foyn

      .

      en attendant, il n’y a que la presse israélienne de gauche qui travaille sérieusement... nous on avait le prétendu « souverainiste » Kadafi qui finançait notre « sioniste » Sarkozy... allez comprendre... et le Quatar aussi... et la Cote d’Ivoire, le Congo et tous les autres... 

      Et les Saoudiens qui financent la fondation Clinton... en même temps qu’ils financent le Hamas... et maintenant les iraniens qui se réconcilient avec les USA en même temps qu’ils financent le Hezbolla... 

      Pour mémoire, Hassan Rohani, l’actuel présient iranien, était dans les années 80 chargé par l’Ayatollah Komeny d’acheter des armes aux USA... en pleine guerre iran-irak !!! ... et avec cet argent iranien, les USA finançaient l’oppression du peuple nicarguéyen... 

      Il en ressort que les gens « d’en-haut » sont tous des bons copains.... et que les peuples se font avoir dans de fausses querelles territoiriales ou religieuses... 

    • Leonard Leonard 28 octobre 2016 12:00

      « Ils sont partout et derrière tout »

      « Il faut les brûler »

      J’ai déjà lu ça quelque part ? 
      Étrange coïncidence...

      • leypanou 28 octobre 2016 12:15

        En plus de ce bon article de l’auteur, un complément de lecture pour ceux qui sont intéressés : élire Hillary Clinton pour avoir Tim Kaine. Pauvres états-uniens.


        • tf1Groupie 28 octobre 2016 12:20

          Le chasseur de sionistes est de retour ...


          • Henri Georges Henri Georges 28 octobre 2016 12:50

            @tf1Groupie

            Tiens, le vigile des goyim qui rouspète.


          • tf1Groupie 28 octobre 2016 14:18

            @Henri Georges

            Chut : le lobby des goyim éleveurs de porcs ne souhaite pas être démasqué smiley  smiley  smiley

            Est-ce que vous savez que Hillary a comme projet l’interdiction des hamburgers au bacon dans les McDo par soumission aux porteurs de kippa ?


          • tf1Groupie 28 octobre 2016 14:20


            Et puis quand je lis une bannière de pub disant « il est temps d’étudier l’Hébreu » je me dis qu’Agoravox est sur la mauvaise pente !


          • vesjem vesjem 29 octobre 2016 10:01

            @tf1Groupie
            rester croupir , vouzici ?


          • Mowgli 29 octobre 2016 14:07

            @tf1Groupie
            « il est temps d’étudier l’Hébreu »

            En France c’est « il est temps d’étudier l’arabe »


          • Alpo47 Alpo47 28 octobre 2016 13:01

            Un lobby ... quel lobby ? Allo ... le CRIJF ...


            • LE CHAT LE CHAT 28 octobre 2016 13:45

              aussi palpitant que de choisir entre flamby et le nain ....


              • Fergus Fergus 28 octobre 2016 17:07

                Bonjour, LE CHAT

                En effet ! Par chance, contrairement aux Etasuniens, nous avons de bonnes chances d’échapper à ce choix pathétique.


              • Montagnais Montagnais 28 octobre 2016 19:14

                Excellent


                Citations à l’appui, parfaitement vérifiées

                Suffit de mettre 

                « they are Donald Sussman, a hedge fund manager »

                .. dans google actualité

                Courageux de dire ça aux Français

                Mais.. la vérité, ils en veulent pas. Ils ont raison. D’ailleurs, ça leur servirait de rien.

                Y’a pourtant pas de quoi s’étonner .. Le monde appartient aux puissants, c’est pas nouveau

                Et même que c’est eux qui font les « Révolutions »

                C’est dire

                .. excellent l’Auteur .. mais à consommer avec modération

                • Gogonda Gogonda 28 octobre 2016 20:08

                  US ou pas, les gouvernements ont toujours la même stratégie :


                  Proposer la peste ou le choléra !

                  Et toujours associer les vérités du monde à un type d’extrême droite comme Trump pour bien décrédibilisez ceux qui tienne les mêmes discours sans pour autant être ambiguë sur les minorités ethnique et religieuse par exemple.

                  Sa fonctionne du tonnerre cette stratégie ! et tous ceux qui sont de bonne intention en cherchant la vérité tombe dans le panneau et finisse par mélanger les serviettes et les torchons, accusant les minorités éthnique et religieuse comme responsable de la situation, alors que ce ne sont que les lampistes.

                  Trump ou Hillary pour moi les deux sont les pions d’un échiquier des classes dirigeante, deux faux opposé qui sème la division pour permettre aux élites de gagner du temps sur le peuple.

                  Gageons que les gens se réveille et arrête de croire cette danse des guignoles.

                  • Djam Djam 29 octobre 2016 10:33

                    @Gogonda
                    « Gageons que les gens se réveillent et arrêtent de croire cette danse des guignoles. »

                    Vous n’êtes pas le seul à dire ça... mais je crains que vous vous berciez encore et toujours d’illusion. Les peuples ont des soubresauts, ils manifestent dans les rues avec des pancartes en bouffant des saucisses grillées, ils font des « nuits debouts », assis et surtout couchés.... ils vocifèrent, râlent, injurient, analysent, s’empaillent à jet continu sur les forums, puis rentrent chez eux.

                    Les forums (où je rédige ces quelques lignes moi aussi) sont faits exactement pour ça : canaliser la frustration et de préférence entre soi. Ce qui, vous l’aurez compris, ne faire strictement rien bouger. L’élite ou oligarchie, selon le job des mafieux qui tient fermement le système, sait parfaitement que la majorité de ces gueulards anonymes, ou petits trolls masqués à la petite semaine, servent juste à faire croire qu’il y aurait une liberté de s’exprimer...tout en inventant les « modérateurs », une nouvelle espèce de superviseur qui détiennent la clef de la bien disance. On se marre smiley)

                    Gogonda, vous rêvez... aucun peuple ne se soulèvera jamais. Aucune révolution, au cours de toute l’histoire des modernes, n’a été le fait véritable d’un peuple. Elles sont systématiquement planifiées par des manipulateurs en sous-main et déclenchées précisément pour, soit maintenir le Système d’exploitation des masses au prétexte de les en libérer, soit pour accélérer le dit Système. Toutes les révolutions le démontrent à postériori sans aucune ambiguïté.

                    La nature humaine normale agit pour la survie de son groupe ; le nomadisme n’est pas une caractéristique comme veut le faire croire l’Attali-Attila-des-plateaux-télé de la pensée obsessionnelle mais un choix ponctuel lorsque l’environnement n’apporte plus la nourriture de base. Hors mis ça, l’humain est par nature un sédentaire. Il ne se bat que si son groupe est attaqué et n’a pas besoin d’Etat pour gérer sa vie. Ce n’est pas un « militaire » de carrière ni un belliqueux qui attaque le premier qui ne s’aligne pas sur ses croyances. Le scientisme du 20ème siècle appliqué au sciences sociales à créé de toutes pièces des théorie parfaitement fumeuses sur la supposée « nature humaine » qui serait égoïste, agressive, violente et pulsionnelle. Et tous de croire à ces sornettes labellisées par des « experts en communication » choisis.

                    Bref, l’humain, même celui de la post-modernité, n’a rien à voir avec le comportement psychopathe de la poignée d’oligarques mondiaux. Certes, les peuples n’en peuvent plus de l’esclavage qu’ils subissent mais malheureusement, à part quelques véritables courageux qui tentent d’entraîner ces masses, la grande majorité ne bougera jamais. Tant qu’elles pourront pousser un énorme caddy dans des allées mortifères d’hyper hangars où on leur vend une alimentation falsifiée, elles se soumettront.. ça les fascine tout ces trucs à vendre. Tant que leurs progénitures subiront le décervelage scolaire par une éducation pour crétins, elles ne bougeront pas...tellement elles croient, ces pauv’ masses, qu’ils trouveront comme ça un travail d’esclave. Tant qu’il y aura des « représentants » en col blanc estampillés ENA ; Polytechnique, HEC ou pire... university of trucmuche USA (Christine Lagarde par exemple) elles y iront encore et toujours voter pour ceux-là mêmes qui les maintiendront en esclave. Les masses sont masos et les détenteurs de pouvoir le savent très bien.

                    Que volez-vous Gogonda... les peuples sont bêtes, le niveau de leur conscience est au ras des pâquerettes, leur courage est celui des poltrons qui se gavent de films à effets spéciaux pour se faire peur, leur curiosité s’arrête au journal sur le comptoir du café du commerce et leur masochisme aussi tenace que la perversion de leurs maîtres. Penser par soi-même ? sortir des chicaneries et des pièges qu’on leur tend ? Lever son séant de sa chaise et agir vraiment ? Oser remettre en cause la totalité de cette démocratie d’opérette ? Vous n’y pensez pas, Goganda, il faudrait un miracle pour ça ! Et pas de bol... Jésus en faisait paraît-il... mais il a oublié de revenir à l’évidence...


                  • Lacrampe 29 octobre 2016 12:27

                    @Djam
                    Tout a fait d’accord avec vous ! Un veau qui tete bien ne risque pas de se rebeller , mais je pense qu’il n’y a pas besoin de « revolution » pour changer . Une chose, une seule suffirai c’est simplement que tout le monde du jour au lendemain change sa façon de consommer et stop l’idolatrie du pognon , plus de credit et tout le systeme s’ecroule . Bon pour ça il faudrai changer notre systeme de valeur .. C’est pas gagné 


                  • Gogonda Gogonda 29 octobre 2016 16:48

                    @Djam

                    Je ne peux, hélas, que vous donnez raison Djam ! Je ne sais quoi ajoutez tellement vous avez tous dit !

                    Pardonnez moi aussi pour mes fautes d’orthographe et merci d’avoir corrigé.



                  • ENZOLIGARK 31 octobre 2016 04:35

                    @Lacrampe ... , Bonghjornu , ... ( entierement d ’ accord avec - Djam - aussi ... ) , ... mais n ’ oublions pas que les pros de la vache et du veau vous diront toujours  : CHANGEMENT D ’ HERBAGE REJOUIT LES VEAUX  !!! . Le top restant a ces quelques eleveurs montagnards qui eux peuvent laisser le troupeau en liberte dans les alpages et autres pendant la saison verte ... . COMBIEN DE SUICIDE DEJA EN FRONCE CHEZ LES ELEVEURS / AGRICULTEURS  ! ( ? ) . ... АФФ ИСС ...


                  • ENZOLIGARK 31 octobre 2016 05:02

                    @ENZOLIGARK .. ; ... enfin , TANT QUE PARLE L ’ ECONOMIE # [ Music / VIDEO бy Silmarils ... ] ... , ... pipee , arrangee , transformee , mOOOdifiee , ( ... ) , par les ecoutes de la N$A - U$ - pour le compte des sponsors juifs ( Salamalekoum  ! ... les blairOOOs ... ) ... , ... « ... Agissez cagoules , tout est pardonne ... »  !!!!! . ... АФФ ИСС per a CORSICA * ...


                  • Chamiot 29 octobre 2016 21:49

                    «  »«  »"Depuis son discours devant l’AIPAC, le 21 mars, Hillary Clinton est littéralement adoubée par un lobby pro-israélien (dont on rappellera encore une fois qu’il a une existence officielle)«  »« 

                    Pour éviter les ennuis, je vous rappelle qu’il faut toujours écrire (au pays de la prétendue Liberté) »un prétendu lobby pro-israélien"  smiley


                    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 31 octobre 2016 09:16

                      En conclusion Poisson avait raison .....
                      Mais , il y a toujours un « mais » dans les situations nauséabondes. 

                      A I P A C -> American Israel Public Affairs Committee ( il ne manque aucune lettre, c’est recevable. )

                      C R I F -> Conseil Représentatif des Institutions Juives de France ( Curieusement il manque une lettre donc c’est sujet à manipulation. )

                      Comme quoi, quand on veut donner des leçons autant le faire de la manière la plus noble, sinon ça sent les écuries.  

                      Liste des institutions françaises https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_institutions_fran%C3%A7aises
                       
                      Confondre la morale et loi, vice et versa, peut conduire au conspirationnisme......
                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès