• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le mammouth qui attrape H1N1, ça trompe les éléphants et ça trouble un (...)

Le mammouth qui attrape H1N1, ça trompe les éléphants et ça trouble un ministre

Vous connaissez tous cette histoire qu’on se raconte un soir au comptoir ou bien à table en famille entre la poire et le fromage. Un jour, j’ai vu un type qui mettait des bouts de laine sur les rails du train, espacés de deux mètres. Le gars avait d’ailleurs un double mètre pour réaliser cette opération. Il ne ressemblait pas à Julien Coupat. Je lui ai demandé « pourquoi places-tu des bouts de laine espacés de deux mètres sur les voies du chemin de fer ». Il m’a alors répondu « si je fais ça c’est pour éloigner les éléphants ». J’ai rétorqué alors « mais voyons, il n’y a pas d’éléphants ici ». Il a répliqué « eh bien tu vois, c’est la preuve que ça marche »

Un prochain jour, on rencontrera un gars du ministère de la santé. Il décrètera que tout le monde doit être vacciné contre la grippe. Et les autorités exécuteront. Plus tard, un journaliste demandera au type du ministère pourquoi il a vacciné tout ce monde puisqu’il n’y a pas eu de pandémie, juste une simple épidémie saisonnière et l’officiel lui répondra, eh bien, vous voyez bien que ça a marché, cette campagne de vaccination. La gars responsable à l’éducation nationale, appelons-le Luc Chatel, se prépare à fermer les écoles pendant une durée indéterminée. La décision sera prise à une date indéterminée et la durée de l’opération qui se fera au cas par cas sera également indéterminée. C’est normal, la pandémie de niveau 6 est d’une intensité indéterminée. Au final, l’épidémie devrait être achevée vers le mois de février. Les cours reprendront on ne sait quand. Le ministre sera critiqué au vu de cette épidémie si ordinaire qui n’a pas eu un impact si foudroyant. Mais il répliquera, sourire au lèvre, qu’il a eu raison de fermer les établissements, la preuve étant que l’épidémie a été moins sévère que si elle avait été plus indéterminée dans le niveau 6.

Bref, une fois de plus, les citoyens sont les pions d’un système qui décide pour eux des risques à prendre. Un système qui interdit la fréquentation des parcs après un coup de vent parce que quelques branches risquent de tomber. Qui interdit aussi l’usage des centres villes quand le président s’y promène. On s’y habitue. Néanmoins, fermer les écoles pendant quelques semaines, voire trois mois, risque de poser d’énormes problèmes. Ne serait-ce qu’au niveau de l’éducation. Avec des disparités accentuées. Comme le souligne l’ancien recteur Bouvier, la fermeture des établissements risque d’accentuer les inégalités scolaires et de plus, mettre en péril le fonctionnement de l’éducation nationale. Enfin, on n’imagine pas comment les parents vont devoir gérer leur progéniture. Qui va s’occuper d’eux, les surveiller, leur faire à manger, imagine-t-on le môme de six ans avec des allumettes, ouvrant le gaz, avec la poêle et le steack à cuire pour lui et sa sœur de quatre ans ? Le syndicat des praticiens hospitaliers déplore une décision unilatérale et redoute que les mesures du ministre ne créent un absentéisme forcé.

C’est à se demander si ce gouvernement est très sérieux en préparant les esprits à vivre un chaos social pour une banale grippe. Qui du reste, ne sera pas contenue par cette ligne Maginot antivirale. On aurait aimé un autre discours. Du genre, l’activité doit être maintenue tant que c’est possible. Les personnes valides, grippées ou non, doivent être sur le pont. La grippe est supposée être d’intensité saisonnière, ne justifiant aucune mesure spécifique autre que celles pratiquées chaque année. Cette affaire mérite trois remarques d’ordre analytique. D’abord, la réaction du ministre apparaît comme démesurée si bien que les effets de la grippe A liés aux décisions administratives risquent d’être plus préjudiciable à la société que l’effet par lui-même du virus grippal, même en cas d’une épidémie plus sévère qu’à l’ordinaire. Ce qui est déjà arrivé ces dernières décennies. Je ne parle pas des grippes asiatiques mais d’années plus sévères. Il faut savoir que le nombre de cas déclarés varie du simple au décuple selon les années épidémiques. Aussi étrange que cela puisse paraître, il ne faut pas tant redouter la grippe que les mesures intempestives des autorités. Ainsi, le principe de précaution s’inverse, induisant un effet pervers. A force de trop anticiper une pandémie, l’effet d’une application appuyée de ce principe produit plus de nuisance que s’il n’était pas appliqué. Ce n’est pas un point de détail mais un sujet de controverse et de débat qu’il faut mettre sur la place publique. Pour l’instant, il n’y a pas de discussion, les professionnels s’affolent plus à cause des réactions de l’Etat qu’à cause du virus. L’opposition politique se tait, les éléphants du PS sont muets, sans doute affolés par la souris du virus H1N1 qui accouche d’une montagne de précautions. Pourquoi alors le ministre Chatel a-t-il cru bon de s’activer ainsi en pleine période de vacance au risque de semer le trouble et l’inquiétude ? Luc Chatel est-il vraiment en pleine possession de ses compétences ou alors a-t-il franchi allègrement le principe de Peter. Sans doute une excès de zèle. Comme pour conjurer cette image d’un ministre de la Santé guilleret en polo Lacoste et désinvolte alors que la canicule décimait nos vieux. Mais comparaison ou imitation ne vaut pas raison. L’empressement de Luc Chatel est non approprié.

Difficile de conclure sans employer cette formule lapidaire. Nous sommes gouvernés par des fous. Quant à ce principe de précaution, je rêve de tordre le cou à ceux qui nous ont imposé ce fardeau digne des ères moyenâgeuses.


Moyenne des avis sur cet article :  4.75/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 13 août 2009 09:33

    ils sont devenus dingues ! on nous cacherait quelque chose ? H1N1 serait il une variante du virus de marburg ou d’ébola pour qu’on envisage de telles mesures dans l’éducation nationale ? Ou une mutation de virus anta ?

    Il n’y a a ce que je sache pas de piles de cadavres dans les rues australiennes en ce moment , on est loin , mais très loin des pandémies de peste et de choléra !

    seraient ils allés trop loin dans le principe de précaution ?


    • Atlantis Atlantis 13 août 2009 20:58

      si vous arrêtiez de regarder la scène pour regarder ce qu’il se passe en coulisse ...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 août 2009 01:22

      @ Le Chat : 


      Peut-être une mutation à craindre d’un virus créé de toutes pieces à des fins expérimentale...sL ce n’est pas ça, on vient de faire une grande découverte : le pouvoir miraculeux de la Parole...


      Pierre JC Allard


    • frédéric lyon 13 août 2009 09:44

      Encore un « article » de Bernard Dugué que le virus H1N1 a rendu fou. 


      La Faculté de Médecine va d’ailleurs se pencher sur son cas, car c’est un virus qui est senser donner plutôt la grippe.

      Alors, puisqu’il nous en donne gracieusement l’occasion, rappelons qu’on devra cet automne procéder à deux vaccinations :

      1) Contre la grippe saisonnière

      2) Contre le virus H1N1

      En vaccinant prioritairement les personnes souffrants de maladies telles que le Diabète ou l’Asthme, qui sont les plus fragiles.

      De plus, tous ceux qui souffrent de faiblesses pulmonaires seraient bien inspirés de se faire également vacciner contre les maladies pulmonaires opportunistes (Pneumo 23).

      Et rappelons qu’on se fait vacciner pour deux raisons :

      1) Pour éviter de contracter la grippe,

      2) Pour éviter d’être soi-même un vecteur de propagation de la maladie.



      • Pyrathome pyralene 13 août 2009 12:16

        Tu devrais te faire vacciner contre la grippe du mouton,mon garçon..................


      • goc goc 13 août 2009 17:10

        @ pyralene

        cherches pas, lui c’est plutot le virus de la vache folle, celui qui supprime les neuronnes du cerveau.

        d’ailleurs on en a la preuve


      • LE CHAT LE CHAT 13 août 2009 10:22

        salut mon cousin , le remède à tout , c’est le sirop Typhon !


      • Pyrathome pyralene 13 août 2009 12:22

        Deux réac,dont un borgne..........


      • LE CHAT LE CHAT 13 août 2009 13:59

        Pyralene , une malheuse victime du virus momo qui lui a liquéfié sa neurone !


      • Philou017 Philou017 13 août 2009 11:06

        Pas mal l’idée de commencer l’article par « vous connaissez tous cette blague ». Evidemment tout le monde clique pour lire la blague.

        Sinon, d’accord sur l’ensemble de l’article et principalement sur le principe de précaution.

        Dans le monde judiciarisé qu’ont construit (n’ont pas su éviter) nos élus, le principe de précaution devient une obsession kafkaïenne qui mène à toutes les dérives.

        De plus, dans une monde politique ayant perdu ses idées et sa capacité de réflexion, ce principe devient l’ENJEU pour plaire aux citoyens. « Vous voyez, on fait ce qu’il faut pour vous éviter les ennuis... »

        Tout en approuvant les OGM, la bouffe chimique, la multiplication des ondes, la surconsommation de médicaments, la survaccination, etc..

        Le danger pour le citoyen, aujourd’hui, c’est les dérives des pouvoirs en place, bien plus que n’importe quelle grippette...


        • appoline appoline 13 août 2009 19:05

          @ Philou,

          Au nom du principe de précaution, on nous fait avaler pas mal de couleuvres. Je dirai que le gugus avec sa tronche de premier de la classe risque de semer un beau bordel en se réfugiant derrière ce pseudo principe.
          Le gouvernement verse du côté du bilderberger, évident avec notre brave Kouchner, qui, s’il ne veut pas se mettre Madame Coquette sous le bras pendant un certain temps, pour plaire à Christine, qui l’a picousé depuis longtemps, va ressortir son diplôme de médecine de la naphtaline et tirer des théories juteuses sur la nécessité de vacciner l’entièreté de la population.

          En gros, il faudrait se les choper un à un pour les vacciner d’office, on verra bien la tête qu’ils vont tirer.

          @ L’auteur,

          Un éléphant rose, ça faisait longtemps que j’en avais pas vu un, vous avez mis longtemps pour le dresser ? Merci, toutes les infos sont bonnes à prendre.


        • Georges Yang 13 août 2009 11:15

          Le principe de précaution participe à l’infantilisation de la société française et les effets pervers sont plus néfastes que les bénéfices espérés.
          C’est ce que je tente d’expliquer dans mon dernier article.


          • appoline appoline 13 août 2009 19:16

            @ Georges,

            La manipulation des masses leur paraît tellement aisée. Seulement voilà, à l’ENA, on ne leur a sans doute pas appris comment juguler certaines réactions.


          • pingouin 13 août 2009 11:41

            La France, république Kafkaïenne !
            ça ressemble aux énormités d’un Bush et sa bande de néo-cons quand ils affirmaient des mensonges plus farfelus les uns que les autres (comme la poudre blanche dans une éprouvette à l’ONU par Powell (c’est pas le pire), mdr).
            Pour ce qui nous concerne, je crois que Sarko & Co sont intéressés aux résultats des labos, tout simplement !!!


            • ninou ninou 13 août 2009 12:00

              La grippe A est surtout une aubaine pour le ministre de l’E.N. En effet, pouvoir fermer des établissements, diffuser quelques cours via TV, radio et internet et pouvoir dire ensuite : vous voyez bien qu’on n’a pas vraiment besoin de tous ces profs !... C’est normal qu’il se sente un peu excité !
              Pour info, je suis allée voir le site du Cned qui est censé proposer des révisions dans toutes les matières à tous les niveaux... Pour le niveau primaire, c’est non seulement minable, mais en plus bourré d’approximations, voire d’erreurs. J’ai des doutes sur la compétence des « professionnels de l’éducation » qui ont commis ces choses. Pour ce qui est des extraits télé et radio des programmes éducatifs que j’ai pu voir et entendre (oui, ils existent déjà, prêts à servir !), même misère !


              • morice morice 13 août 2009 14:03

                Pour info, je suis allée voir le site du Cned qui est censé proposer des révisions dans toutes les matières à tous les niveaux...


                vous voilà fort méchante avec Rachida Dati qui a eu ses diplômes grâce au CNED..... ah ah ah !!

              • ninou ninou 13 août 2009 14:15

                Ceci dit, je n’ai aucun doute sur le fait qu’on puisse devenir ministre en confondant le sujet inversé et le complément d’objet direct, ou en écrivant un verbe à l’infinitif à la place d’un participe passé, ou encore mieux : en confondant le but et la cause !
                 smiley


              • JL JL 13 août 2009 14:49

                @ Ninou : bien vu. Où l’on voit une fois de plus que le capitalisme fait flèche de tout bois.


              • goc goc 13 août 2009 17:24

                @ ninou

                « Pour le niveau primaire, c’est non seulement minable, mais en plus bourré d’approximations, voire d’erreurs. J’ai des doutes sur la compétence des « professionnels de l’éducation » qui ont commis ces choses »

                en fait cela n’a rien d’etonnant, car je ne sais pas si vous avez remarqué mais nous avons le meme pourcentage de reussite au bac que de telespectateur de moins de 20 ans regardant secret story ou la_nouvelle_star_academie

                a mon avis il doit y avoir un lien.

                ou alors c’est que les correcteur du bac ont ete formé par le CNED


              • appoline appoline 13 août 2009 19:22

                @ Ninou,

                «  En effet, pouvoir fermer des établissements, diffuser quelques cours via TV, radio et internet »

                Surtout que les gamins sont déjà tellement intelligents. Il y a une quinzaine d’année, sur une radio du sud-ouest, Allègre accompagné de deux recteurs, affirmaient que les bacheliers avaient le niveau des secondes des années 70, alors 15 ans après, peut-être un niveau de 4ème.
                On ne brûle pas encore les livres mais ça ne va pas tarder ; d’autant que dans l’éducation nationale d’aujourd’hui, on ne peut pas dire qu’on ait des flèches, en plus des flèches de gauche qui n’admettent pas l’erreur.


              • Dzan 14 août 2009 08:56

                Morice !
                Je suis allé.
                A moins que vous n’ayez changé de exe.


              • herbe herbe 13 août 2009 12:14

                ça fait deux ans déjà et toujours d’actualité :

                http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/vaccination-nous-avions-vu-juste-30359

                Une petite question au rythme ou ça semble aller combien de vaccins à chaque rentrée devrons nous « ingurgiter », bon l’expérience du passé montre qu’il va falloir concevoir des penta ???, hexa ???

                Triste époque, moi qui avait décider de diminuer ma consommation de médicament mais bon on est cernés par les bulles :

                http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/quand-la-bulle-medicale-va-t-elle-50640


                • Pyrathome pyralene 13 août 2009 12:20

                  Difficile de conclure sans employer cette formule lapidaire. Nous sommes gouvernés par des fous. Quant à ce principe de précaution, je rêve de tordre le cou à ceux qui nous ont imposé ce fardeau digne des ères moyenâgeuses.

                   Les historiens n’ont rien pigé ! nous somme encore au moyen-age..............


                  • tvargentine.com lerma 13 août 2009 12:31

                    C’est un article inquiétant que vous écrivez alors vous vous prétendez « scientifique ».

                    Le principe de précaution implique obligatoirement de prendre des mesures de sécurité sanitaire.

                    Vous écrivez « Néanmoins, fermer les écoles pendant quelques semaines, voire trois mois, risque de poser d’énormes problèmes »

                    Je répond : pas plus que les mois de grêve d’une ulta minorité d’etudiants politisés qui ont bloqué durant des mois l’accès aux facs cette année.

                    Donc,nous n’avons pas les mêmes valeurs,ni la même notion de principe de précaution
                    que nous sommes en droit d’éxiger d’un Etat responsable

                    htttp ://www.tvargentine.com/


                    • Pyrathome pyralene 13 août 2009 13:41

                      grippe du mouton combiné avec syndrome crétiniste.....consultez au plus vite !!


                    • JL JL 13 août 2009 14:51

                      Lerma et Frédéric Lyon travaillent-ils dans le même énième bureau ?


                    • Dzan 14 août 2009 08:58

                      Lerma, existe -t’il un vaccin contre la Sarkolatrerie aigue ?


                    • JL JL 13 août 2009 14:44

                      Bonjour, vous dites : « Bref, une fois de plus, les citoyens sont les pions d’un système qui décide pour eux des risques à prendre. Un système qui interdit la fréquentation des parcs après un coup de vent parce que quelques branches risquent de tomber ».

                      Et quand en Bretagne notamment, pour cause de pollutions par les pesticides, nitrates et autres saloperies Monsantosienne, les algues vertes prolifèrent sur les plages au point de tuer chiens, chevaux et même humains, les pouvoirs publics se contentent d’interdire l’accès aux plages.

                      Vous dites : « Nous sommes gouvernés par des fous. »

                      Rien n’a changé sur ce point depuis que William Shakespeare disait : « C’est le malheur du temps que les fous guident les aveugles. »

                      Aujourd’hui, c’est par les médias que la population est aveuglée.


                      • franc 13 août 2009 15:08

                        tout était déjà prévu d’avance ----------depuis le mois d’avril il est entendu et décidé qu’il y aura une pandémie en octobre à la rentrée des classes-------------------------------------tout le battage médiatique est fait dans ce but 

                        et le but est de renforcer le pouvoir chez les uns et remplir le porte-feuille chez les autres 

                        rien de nouveau sous le soleil --------------------------------------sauf que c’est de pire en pire 


                        • Leo29 Leo29 13 août 2009 17:48

                          Evidemment, n’en déplaise à tous les médecins apprentis sorciers du forum, cette grippe n’est qu’un prétexte pour nous plumer un peu plus et remplir les caisses de quelques groupes( sanofi Aventis.....)qui détiennent la fabrication de ce vaccin à des millions d’exemplaires.
                          si ça marche bien, on aura droit à une nouvelle grippe (H1N2 ?) dan 2 ans........
                          Lorsque Sarkozy était en mars 2009 au Mexique, il avait emmené avec lui des représentants du groupe pharmaceutique pour développer les vaccins pandémiques et saisonniers pour ce qu’on appelait alors la grippe mexicaine....Un contrat de 100 millions d’euros avait été signé.....


                        • BA 13 août 2009 15:59

                          Pour l’instant, ce n’est qu’un scénario : en cas de « pandémie totale », Luc Chatel, le ministre de l’Education, s’est dit prêt mercredi « à fermer toutes les écoles » pour limiter la propagation du virus de la grippe A à la rentrée.

                          Une mesure qui inquiète le Syndicat National des Cadres Hospitaliers (SNCH) pour qui cette mesure pourrait ne faire que « rajouter de la pénurie à la pénurie ».

                          Explications : 75 % du personnel hospitalier est féminin, rappelle Philippe Blua, le président du SNCH. Si les écoles sont fermées, des femmes médecins ou des infirmières pourraient être obligées d’arrêter de travailler pour garder leurs enfants à la maison.

                          Comment gérer alors un « afflux de patients avec une pénurie de soignants  ? », s’inquiète Philippe Blua.

                          D’où l’idée de prendre en charge spécialement les enfants des personnels de santé qui seraient réquisitionnés, propose Philippe Blua.

                          « Si nous étions amenés à prendre la décision de fermer les écoles, le but ce n’est pas de recréer des lieux de garderie pour les enfants où on les exposerait de nouveau au virus », a répondu Luc Chatel, mercredi sur Europe 1. Pour le ministre de l’Education, la solution est à trouver dans la « solidarité familiale », l’espace de « quelques semaines ».

                           

                          http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Sante/Grippe-A-fermer-les-ecoles-une-fausse-bonne-idee/(gid)/236735


                          • colza 13 août 2009 17:14

                            Imaginez un pays, dont les gouvernants, inquiets d’une rentrée sociale agitée, aient imaginé de prendre prétexte d’un virus baladeur pour, sous couvert de protéger la population d’une possible épidémie, fermer les écoles, puis les administrations et les lieux publics.
                            Plus de risques de manifs, de rassemblements, d’agitation... Tout le monde à la maison !


                            • Fergus fergus 13 août 2009 17:32

                              Bravo pour cet article, Bernard. A l’évidence, Chatel a pété un câble ou fumé la moquette. Hélas, il semble qu’il soit sérieux, aux dires des journalistes. C’est effectivement encore plus inquiétant !


                              • curieux curieux 13 août 2009 17:59

                                Mais je vous l’avais déjà raconté cette histoire. Dans ma version, le gars avait une salière et de temps en temps mettait un peu de sel par la fenêtre. J’avais même ajouté que grâce à la vaccination, on pourrait toujours dire qu’on avait évité cette pandémie virtuelle.
                                Sur Rue89, j’avais laissé quelques messages car sur ce site stalinien, on ne parlait pas des dangers du Tamiflu. Aujourd’hui, après tous les autres médias, il ont quand même sorti un article là-dessus tout en bloquant mon compte(extralucide) sous le prétexte d’homophobie. Faut quand même que ça se sache.
                                J’avais dis également que, en Septembre, il allait se passer quelque chose comme faillite de la France, disparition de la Sécu et baisse des retraites. Cela reste d’actualité. Mais, en ce moment, je remarque, avec plaisir, que de moins en moins de personnes croient à leur grippe du cochon et c’est une bonne chose.


                                • curieux curieux 13 août 2009 18:04

                                  Je rajoute à mon commentaire. Et si cette grippe arrive vraiment, c’est que c’est les laboratoires qui l’ont disséminée. Voyez, j’ai réponse à tout. Mais l’affaire BAXTER, en Autriche, avec les vaccins contaminés à la grippe aviaire(mortelle)est inquiétante ainsi que l’explosion d’un container de virus dans un train Suisse, ainsi que la disparition des virus dans des labos américains. Tout cela ressemble bizarrement à l’envoi de l’anthrax aux Etats-Unis


                                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 13 août 2009 18:12

                                  Bonjour Bernard,

                                  " Luc Chatel, se prépare à fermer les écoles pendant une durée indéterminée. La décision sera prise à une date indéterminée et la durée de l’opération qui se fera au cas par cas sera également indéterminée. C’est normal, la pandémie de niveau 6 est d’une intensité indéterminée. « 

                                  L’exercice consiste à considérer l’ensemble des facteurs temps, ampleur, gravité, comme étant complètement indéterminés, tout en apportant une réponse absolument déterminée, programmée et établie.Belle figure de style, sauf que là, c’est le berger qui crie au loup pour envoyer les moutons de Panurge par dessus bord, c’est à dire que la panique est générée actuellement par ces personnes souriantes qui espèrent engendrer ce courant de panique où nous allons tous ensemble nous jeter sur le premier hôpital pour recevoir la piqûre...qui tue ! Tout ceci aurait pu fonctionner s’il n’y avait pas eu cette répétition de la grippe aviaire toujours dans les mémoires et qui a fait rire tout le monde. Nos gouvernants sont coincés entre les » experts voyants " et le peuple aveugle et sourd...Or, pour répondre au Panurgisme, il faut écouter. 


                                  • appoline appoline 14 août 2009 19:22

                                    @ Lisa,

                                    Même Luc Chatel est indéterminé, c’est pour vous dire. La génétique conserve de sacrés mystères quand même.


                                  • BA 13 août 2009 18:15

                                    La machine européenne grippée par le H1N1.

                                    Les experts en pandémie de grippe A ont averti  : septembre sera le mois de tous les dangers.

                                    […]

                                    Si le volet PREVENTION baigne dans le flou, nos maires ont déjà, en revanche, reçu moult recommandations, et des plus réjouissantes.

                                    En cas de pandémie, ils sont priés – entre autres – d’ «  identifier les sites potentiels permanents qui pourraient recevoir des corps sans mise en bière, et de réaliser un annuaire avec les coordonnées des entreprises de pompes funèbres, des fabricants et/ou distributeurs de cercueils les plus proches.  »

                                    (Le Canard Enchaîné, mercredi 12 août 2009, page 3)


                                    • JL JL 13 août 2009 18:41

                                      Et si ?

                                      Et si ce virus anémié, triple dit-on, était à lui seul un vaccin contre un mutant de son espèce ?

                                      Dans l’hypothèse conspirationniste, vous voyez ce que je veux dire, les apprentis sorciers auraient tout intérêt à ce qu’il ne se propage pas, à fermer les écoles notamment !

                                      Et ceci expliquerait cela.


                                      • herbe herbe 13 août 2009 19:16

                                        JL ce serait alors l’histoire du roman « le grand secret » de Barjavel ?

                                        Je fait un petit résumé de mémoire incertaine car ça fait longtemps que je l’ai lu :

                                        un nouveau paradigme arrive brutalement : l’immortalité sous sa forme virale, et les acteurs politiques et économiques comprennent le grand danger que ça représente pour une économie qui préfèrent les virus qui tuent , là comme pour un truc mortel il y a mise en quarantaine et éradication du mal (vous vous rendez compte ce qui est censé être le bien absolu par un étrange phénomène est devenu mal pour un système pas du tout préparé à ça, ça bousculerait tout, une révolution ingérable ...)


                                        Dans mon résumé j’en dis un peu trop mais pas tout car ce roman est bien ficelé :

                                        http://www.amazon.fr/Grand-Secret-Ren%C3%A9-Barjavel/dp/2266023047

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès