• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Pen à 30%, ou pourquoi le système en place fabrique ses épouvantails

Le Pen à 30%, ou pourquoi le système en place fabrique ses épouvantails

C'est une manie étrange chez nos contemporains démocrates, NON veut dire OUI.

La Une du journal Libération du 9/01/2012 voudrait provoquer l'événement en faisant entrer dans les esprits qu'il y a du caca dans la culotte de la démocratie bien-pensante de gôôche. Marine Le Pen ferait 30%. Pour le P.S, c’est toujours la faute des autres, et il y a toujours un épouvantail.

"30% Sarkozy, 30% Hollande et 30% Le Pen, fichtre !"

Aussitôt se pose la question : quels sont donc les objectifs réels de cette "campagne" insidieusement orchestrée par ce canard à la solde des marchands d'armes et bienfaiteurs de l'humanité à la Rothschild ?
90% de l'électorat, ça veut dire : dehors le Front de Gauche, les Chevènementistes, les Villepinistes, les Chasseurs et tutti quanti, du balai ! Vous n'existez pas, ou vous ne pesez pas.

En clair ça signifie : Ralliez-vous au panache blanc de François Hollande. Honte à ceux qui se présenteraient à côté de Lui ! Les fiéffés seraient immédiatement assimilés contre Lui. Honte à ceux qui ne se sentiraient pas forcés de voter pour Lui. Honte à tout autre candidat ! Il ferait (paraît-il) accéder Le Pen au second tour... Ils promettent l’enfer, comme à Chevènement autrefois, car menace un péril où la République trépasserait et ne se relèverait pas (comme s’il s’en préoccupaient).


On n’est pas tout à fait abrutis, pas encore, et a bien compris le stratégème pour enfermer les gogos : 30% dévolus à Marine Le Pen réduirait l'élection majeure à un seul tour, comme en 2002, et ferait réelire Sarkozy. Tant qu'il y aura un ou une Le Pen, cette boîte à ressorts pourra toujours fonctionner par l’un ou l’autre candidat d’un sytème bien huilé.

Encore faudrait-il que cette candidate obtienne 500 signatures -nous dit-on- pour rester dans la course. Or, ce titre même de Libération nous indique qu'elle les obtiendra. Avoir Marine Le Pen comme adversaire au deuxième tour, Sarkozy comme Hollande en rêvent en secret. Leurs maires, ici ou là, seront bientôt priés de lui accorder leur grâce.

Et si j'étais eux, je remettrais la Légion d'honneur à Le Pen pour services rendus à la Patrie. Je la ferais subventionner par des Fonds spéciaux comme garde-fou d'une démocratie bien dirigée ; ça n'est pas encore le cas ? Mais que fait le Ministère...

8%, ça fait 30.

Dans les faits, ce vrai-faux sondage n'est en fait qu' une grossière manipulation. Il se voudrait marquer un tournant de la vie politique française, à l'heure où une droite extrême financière et anti-nationale gouverne en France, et une autre plus nationale en Hongrie. Le panel de 2000 français choisi a répondu à 8% que "Certainement" ils voteraient Marine Le Pen au premier tour et 10% "Peut-être". ça fait 8% sûrs, et 12% corrigés.

Pas 30%... ou alors il faut décridibiliser une fois pour toutes les sondages et les interdire 6 mois avant toute élection ; ça laissera ua moins un peu de suspens, puisqu'on veut du spectacle !


À 8%, un autre titre donnerait “L’insondable chute du camp Le Pen…” ; “Elle dévisse !...” ; “La fin du F.N...”

La suite. 12 % d'autres ont répondu "vraisemblablement pas", ils ne voteront pas Marine Le Pen. C’est-à-dire Non. Mais Libération compte ceux-là aussi ! C'est une manie chez les contempteurs de l'europe socio-libérale : Non, ça veut dire Oui. Ça rappelle quelque chose.  


C’est bien dans la marine qu’il y a le plus de cocus, les salariés devraient se rappeler cette phrase de Pagnol plus souvent.

Il y a donc un autre avantage - de taille - à jouer avec la boîte à ressorts Marine Le Pen :
Outre que ses propositions ne résistent pas à l'analyse d'une politique concrètement sociale et populaire. Avec elle, le capitalisme financier peut faire pression tranquille*, et les candidats les plus forts du premier tous se reposer au second en faisant mine de dire, Ouf !

L’avantage collatéral qui apparaît en creux est politicien : il entend disqualifier toute autre candidature de gauche en se préparant à rejeter l'anathème non sur le programme du Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon, mais sur sa simple présence dans l'élection. On reste en place, on ne change surtout rien à ce qui crée les dégâts sur nos sociétés.

Tout est déjà ficelé, ce sera sa faute si Hollande n'est pas au 2nd tour. On l'ostracisera durablement, on moquera cet élan démocratique mais ce ne sera pas la première fois, et on fera monter les huées moutonnières d'une population effrayée par le diable de la boîte, Marine Le Pen. Démocratie ou manipulation ? N'en a-t-on pas assez ?

Au passage, cette tactique de l'épouvante présente un léger problème : elle revient à dire que Marine Le Pen aurait le droit de se présenter et que Jean-Luc Mélenchon ne l'aurait pas.

Paradoxe dites-vous ? Même pas ! De la part du P.S -qui n'a plus de socialiste que le nom- rien d’étonnant. En avançant ses masques de bonne conscience de gauche -Gérard Filoche, Arnaud Montebourg- il n'a jamais été capable de résoudre ses contradictions internes sur l'économie de marché, sur la façon d'orienter l'Europe, et bien plus, n'a jamais su traduire dans son offre politique les revendications des syndicats, prendre en compte les raisons légitimes du mécontentement général des moins de 1700 euros/mois, en clair tous les gens qui travaillent et rêvent de se loger.

Or, ces propositions du bon sens social prennent corps chez Mélenchon. Sinon, il n’aurait jamais réussi à faire converger autant de partis autour de lui en si peu de temps, 3 ans. Et c’est bien ce qu’il redoutent, que ce mouvement nouveau appelé Front de Gauche n’avance et n’avance encore : 5%, puis 7,5%, puis 11,3 % aux denières élections.

Honte à ceux qui utilisent de tels artifices. Ils ne nomment jamais J-L Mélenchon qui les met en question rationnellement et avance un programme de gouvernement, mais préfèrent avancer lâchement grâce à la peur irrationnelle nommée Le Pen. Qui sème le vent récolte la tempête. Le P.S, on le voit encore à l’occasion de la Une de sa Pravda, s’arc-boute aujourd’hui dans une position victimaire par avance ! On se croirait à la Knesset. Quel optimisme ! Se sentiraient-ils à ce point si peu confiants dans leur nouveau champion François Hollande ?

L’UMP et le P.S, joyeux lurons, se servent aujourd'hui de Marine Le Pen pour continuer à faire la sourde oreille à ces “salauds de pauvres”, c'est tellement plus confortable, mais tellement moins honnête.


* avec elle, pas de blocage des loyers, pas d'augmentation des salaires, pas de sauvetage des services publics, pas d’agriculture raisonnée, pas de réforme fiscale, pas de volonté de rattraper les évadés fiscaux, pas de décrets de fermeture de la bourse, pas d’assemblée constituante...-


Moyenne des avis sur cet article :  3.34/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • gordon71 gordon71 9 janvier 2012 15:43

    bonjour brise fer
    rassurez vous ce grossier stratagème de l’épouvante et du repoussoir face au danger fasciste et du retour des heures très sombres, n’épouvante plus quelques gauchistes attardés, ou quelques écologistes romantiques.

     comme pour le petit pierre du conte, à force de crier au loup le piège va se refermer sur ceux qui en ont abusé, et qui ont fatigué les français avec leur mensonges éhontés.

    avec ou sans Mélenchon, le servile râtisseur des voix des abandonnés de la gauche, l’UMPS n’a jamais été aussi proche de voir son gâteau parlementaire lui échapper, on comprend l’affolement de ses rentiers.


    • anomail 9 janvier 2012 18:05

      Ouais, l’UMPS devrait se méfier.

      On va bientôt savoir si le coup de 2002 est épuisable, c’est à dire si beaucoup de non-frontistes voteront blanc au second tour si Marine s’y trouve.


    • gordon71 gordon71 9 janvier 2012 15:45

       rectification :

      n’épouvante plus « que » quelques gauchistes.....


      • morice morice 9 janvier 2012 18:09

        n’épouvante plus « que » quelques gauchistes.....


        définition svp ?

        brisefer attire ses amis, visiblement !

      • la droite populaire ump-fn est toujours très virulente en france...

        la mise au pas du peuple d’en bas surendetté pour faire comme les riches...2 voitures...ski...

        fait qu’il n’existe plus un peuple d’ouvriers mais d’employés mais de cdd..de rmistes..des

        rasistes..et une grande misère...d’une colère...que les laissés pour compte vont laisser éclater en 2012 la misère contre le bling bling...vedettes people...footballeurs...élite politique parisienne totalement corrompue car composée d’avocats ou d’hommes d’affaires...de gérants de sci....trop proches du pouvoir ...les élus nationaux sont devenus des lobbystes grassement rémunérés ( labos...lobbies internationaux)

        et ce n’est pas les subterfuges de sarko comme la TVA SOCIALE OU LA TAXE TOBiN QUI VONT NOUS EVITER L EXPLOSION :

        -la droite poupulaire ump-fn passe.....guerre civile
        -les socialistes seuls passent...ils ne tiendront pas leurs paroles car il y a trop d’affairistes aussi chez eux.

        LE SEUL CAS DE FIGURE D UN ACCORD PS-VRAIE GAUCHE PEUT NOUS EMPECHER DE CONNAITRE INCESSAMMENT UNE GUERRE CIVILE...


      • Nino D-S. Nino D-S. 9 janvier 2012 16:04

        Très bon article, d’accord avec toi camarade. Le système a trouvé l’astuce : la censure par le déni ! 


        Les doxosophes appliquent un coefficient multiplicateurs à Marine Le Pen, et font semblant de s’étonner des résultats obtenus. 

        Pourquoi applique-t-il cette méthode à la droite de la droite, et pas à la gauche de la gauche ?

        • Brath-z Brath-z 10 janvier 2012 14:35

          Pourquoi ? Mais enfin, c’est évident : les sondages ont une grande dimension autoréalisatrice, c’est connu outre-Atlantique depuis longtemps (mais en France, les études sur le sujet sont absolument inexistantes...).
          Prenons un exemple concret. A l’IFOP en septembre dernier, en chiffres bruts, Jean-Luc Mélenchon est à 13,5%, et Marine Le Pen à 14,5%. Fort logiquement, les sondeurs « redressent » le premier à 6% et la seconde à 18%. Quatre mois plus tard, Jean-Luc Mélenchon est tombé à 9% en bruts, tandis que Marine Le Pen est elle montée à 16,5%. A partir de ce moment, la convergence entre résultats bruts et « redressés » est consommée.


        • Robert GIL ROBERT GIL 9 janvier 2012 16:30

          Sa seule réponse à la mondialisation est un protectionnisme qui ne remet jamais en cause l’exploitation capitaliste, et ne s’oppose pas au pillage de l’Etat par une minorité de privilégiés. Le FN sait faire vibrer la fibre nationale pour endormir les électeurs et détourner leur attention. Il faut faire attention aux solutions simplistes, ce qu’elle nous propose, c’est d’arrêter nos montres pour gagner du temps !
          Lire :
          http://2ccr.unblog.fr/2011/12/20/que-nous-dit-le-fn/


          • morice morice 9 janvier 2012 18:11

            ne tombez pas dans leur panneau, ils n’en ont rien à faire de votre avis.


            tous ceux qui citent UMPS sont de la même veine. On sait pour quoi ils bossent, et ce n’est pas la gauche !

          • Brath-z Brath-z 10 janvier 2012 14:41

            Morice, tu démontres sur ce coup-là une profonde inculture. « UMPS », ce n’est pas une expression qu’on doit à Le Pen, que ce soit le père ou la fille. Le terme « UMPS » est employé depuis les élections législatives de 2002. A l’époque, le FN dénonçait encore « la bande des quatre » (PCF, PS, UDF, RPR/UMP).
            On doit le terme « UMPS » à Jean-Pierre Chevènement, lors d’une interview radio (sur RTL, je crois) où il souhaitait illustrer la connivence du « camp du oui » (à Maastricht) dans le partage du pouvoir.

            L’expression depuis a fait florès, mais c’est seulement en 2006 que le FN a abandonné sa stratégie anticommuniste de base et donc décidé de réduire « l’établissement » qu’il dénonce depuis 30 ans à l’UMP et au PS au travers de cette appellation.
            D’ailleurs, pendant la campagne de 2007 encore, Jean-Marie Le Pen était sur le sujet très hésitant, revenant fréquemment à ses lunes originelles en fustigeant d’imaginaires « socialo-communistes ».


          • minidou 9 janvier 2012 16:44

            Serait-ce la frayeur (réelle ou simulée) qui leur a fait commettre une faute au verbe « exclure » ? (30% n’excluraient )...A moins que les correcteurs automatiques ne se trompent ?
            (du coup j’ai peur d’en avoir moi même fait, mais avouez qu’une faute dans un commentaire, c’est moins honteux qu’en Une d’un journal...)


            • nadiaaouassi nadiaaouassi 9 janvier 2012 16:56

              Si le FN n’éxisterait pas ,il faudrait l’inventer, il rapporte tellement  !!!


              • morice morice 9 janvier 2012 18:05

                 il rapporte tellement !!!


                pour l’instant celui qui s’est fait des couilles en or avec l’héritage Lambert, c’est le papa....

              • morice morice 9 janvier 2012 17:40

                L’UMP et le P.S, joyeux lurons, se servent aujourd’hui de Marine Le Pen pour continuer à faire la sourde oreille à ces “salauds de pauvres”, c’est tellement plus confortable, mais tellement moins honnête.


                et les abrutis pensent que c’est comme que ça se fait. Les pauvres n’ont rien à voir dans cette histoire, c’est VOUS qui ressortez ici le THEME même de la Marine, pour lequel vous jouez clairement au sous-marin, « brisefer », car vos propos ici sont d’extrême droite on sait ce qu’est l’UMPS chez vous !

                ce sont bien là les propos habituels de la sainte martyr LePen pourchassée par les méchants de droite comme de gauche, car elle est MIEUX, bien sûr !!! 

                exemple :
                Par Brisefer (xxx.xxx.xxx.137) 14 avril 2010 09:55

                Curieux que dans l’espace républicain on n’accepte pas -à juste titre- de tribunal de la Charia par exemple, et qu’une Chambre Suprême de Justice Maçonnique puisse statuer... Mais ce sont des nuances que les non-inités ne peuvent saisir je suppose...

                autre extrait qui sent fort l’antisémitisme : 

                Qu’est-ce à dire ? que les victimes de la Shoah ont un statut particulier devant le crime ? C’est Simone Veil qui serait contente d’entendre ça !

                Si cela continue, Elsa S. et ses correligionaires aboutiront à un agacement généralisé de la population pour les élites, juives en particulier, (puisqu’ils mettent l’accent eux-mêmes sur la question de l’appartenance religieuse) et donc à une montée de l’antisémitisme. 
                Est-ce ce qu’ils recherchent ?...

                comme vous êtes plus malin que la moyenne, vous la faites tordue....

                ailleurs encore :
                Il serait TRES intéressant de connaître et comparer les résultats sur la seule orthographe des établissements Privés et de ceux du Public. Non pour glorifier et justifier le Privé, mais pour donner un véritable coup de fouet à l’enseignement public. (et tant pis pour ceux qui répugneront à l’image du coup de fouet.)

                L’égalité (et non l’égalitarisme) exige une école à la hauteur de l’enjeu

                réduire l’école a de l’égalitarisme forcé qui dit ça ? l’extrême droite !

                bref, vous êtes bien de droite, et venez défendre quelqu’un qui TROMPE les gens.

                • Lizerunn 10 janvier 2012 08:39

                  Vous faites à l’auteur un procés d’intention qui n’est peut-être pas infondé, mais un peu hors sujet en l’état.

                  Tout, sur le fond comme sur la forme de cet article, n’est que pure vérité basée sur les simples faits maintenant connus par tous mais volontairement occultés par certains.

                  Vous pouvez repprocher à quelqu’un une tendance politique que vous réprouvez (c’est mon cas sur le FN), mais cela ne l’empêche pas de dire la vérité. Il faut juste ne pas faire amalgame du message et de son porteur.


                • Scual 9 janvier 2012 17:42

                  Excellente analyse.

                  Merci.


                  • danlef 9 janvier 2012 17:43

                    Piètre manoeuvre de « Libération » pour faire peur aux électeurs de la vraie gauche et ratisser en faveur du vote utile , entendez par là le hollandais.

                    Ca me rappelle Miterrand qui s’adressait aux médias pour que Le Pen soit invité par les médias ; C’était sensé fragiliser la droite et assurer au Parti Socialiste un fauteuil confortable pour plusieurs décennies. On voit où cela a mené.


                    • morice morice 9 janvier 2012 18:03

                      Piètre manoeuvre de « Libération » pour faire peur aux électeurs de la vraie gauche et ratisser en faveur du vote utile , entendez par là le hollandais.

                      et hop, l’extrémisme déboule... à la fin ils seront deux, et vous devrez bien choisir.

                      • Lizerunn 10 janvier 2012 08:47

                        Bien choisir ?

                        Et qui décide de quoi relève le « bon » choix je vous pris ?

                        Le vote du PS est un vote irrationnel, un vote qui ne tiens qu’à une espèce de sous-culture politique mitterrandienne. Les gens votent PS en croyant voter à gauche parce qu’on les a éduqué comme ça.

                        Mais en réalité, tout ce qu’à entrepris le PS à grande échelle le classe irrémédiablement au centre. Et en tout état de cause et sans aucun doute possible, dans le camps des libéraux.

                        Le PS n’a plus guère la main sur la législation de la France depuis 10 ans, on jugera alors ses actes là où ils se trouvent : au parlement européen. En ce lieu, les votes du PSE sont systématiquements en faveur du modèle antirépublicain de l’Europe.

                        Et on prendra bien soin de, chaque matin, se souvenir de l’infame vote au parlement, PS et UMP main dans la main, sur le traité de Lisbonne.

                        L’extrèmiste de gauche salue l’antidémocrate ultra-libéral béat que vous êtes.


                      • LE CHAT LE CHAT 10 janvier 2012 09:32

                        c’est 30% qui n’excluent pas de voter FN au premier tour , sachant que 50% des sondés sont encore indécis


                      • Brath-z Brath-z 10 janvier 2012 14:45

                        Le truc qui est assez marrant, c’est que ce genre de sondage, les journaux ne s’y intéressent QUE pour le cas Le Pen. A ce titre, j’attends, moi, la une où il serait fait mention du fait que 75% des Français n’excluraient pas de voter Mélenchon.


                      • Vipère Vipère 9 janvier 2012 19:20

                        Bonjour à tous

                        Question pour un ou une championne !

                        Pourquoi Marine Le Pen affiche son patriotisme pour la France mieux qu’auncun politique ?


                        • Brath-z Brath-z 10 janvier 2012 14:51

                          L’histoire nous a apprit que ce sont généralement ceux qui mettent un empressement particulier à afficher un patriotisme à tous crins qui sont le moins patriotes. De Danton à Pétain en passant par Louis-Philippe ou Thiers, tous des traîtres et des corrompus, d’autant plus prompts à hisser le drapeau tricolore qu’ils en piétinaient les principes les plus élémentaires et les plus sacrés.
                          Aujourd’hui, les Le Pen : un père américanophile qui prenait jadis exemple sur Reaggan, et une fille dont les sinueux parcours en matière d’affaires étrangères sont éminemment suspects. Je ne veux pas faire de procès d’intention, mais il faudra plus qu’une affirmation pour me convaincre du patriotisme de ceux-là.


                        • philouie 9 janvier 2012 20:33

                          Salam,

                          A mon avis, il y a longtemps que Libé est un journal de gauche qui roule pour Le Pen.
                          Cette une en est une preuve de plus.
                          Ne lisez vous pas : 30% , pourquoi pas vous !


                          • LE CHAT LE CHAT 10 janvier 2012 09:22

                            Mélenchon , il fait du sur place , voire il recule à 6 % et si ça continue il fera ptet même pas 5 !
                            quant à la tatie Danielle verte elle tombe à 3%

                            30% au FN , faudrait la fin de l’euro avant les elections pour avoir ça , mais 20% au moins , c’est tout à fait crédible


                            • Lizerunn 10 janvier 2012 14:02

                              Encore un géni qui invoque les sondages comme seul argument.

                              Vous ne craignez pas d’être ridicule ici ?
                              Nous savons tous quoi penser de sondage et de leur dimension antidémocratique de contrôle des masses.

                              Vous n’êtes pas sur France Soir...


                            • appoline appoline 10 janvier 2012 14:31

                              La seule chose qui ne ferait pas plaisir c’est que le culbuto (FH) soit présent au second tour, la France serait là en des mains incompétentes et le tout-mou risquerait de nous faire un coup à la Miterrand et sa 5ème semaine, c’est à dire faire plaisir au peuple et nous foutre un peu plus dans la mouise


                            • LE CHAT LE CHAT 10 janvier 2012 15:21

                              @lizerunn

                              ce qui est ridicule , c’est d’écrire géni sans le e


                            • modesto modesto 10 janvier 2012 10:03

                              quel scop ! les communistes (renforcés par un socialo ronchon) à 6 - 8%, ça s’est toujours vu. de là à en faire une sorte d’homme providentiel de la gauche, il faudrait modérer l’enthousiasme ! que propose-t-il comme programme cohérent et crédible, ce mélenchon ? à côté de ses (modestes) « propositions », le programme de Hollande ressemble à un discours-fleuve, l’Iliade et l’odyssée réunis, que dis-je, l’ancien et le nouveau testament !!


                              • Lizerunn 10 janvier 2012 14:04

                                Soit vous êtes très con, soit vous êtes un troll.

                                Rayez la metion inutile.


                              • lulupipistrelle 10 janvier 2012 13:33

                                A actualiser... maintenant quel est le pourcentage des sondés qui n’auraient pas une mauvaise opinion de TOUTE LA CLASSE POLITIQUE  ?


                              • Lizerunn 10 janvier 2012 14:12

                                Je suis d’accord au moins sur un point.

                                Si Marine Le Pen a 30% d’opinions non défavorable, c’est qu’elle a 70% d’opinions défavorables.

                                Ce qui veut dire qu’au second tour elle ne pourra jamais passer. Même face à Nicolas Sarkozy.
                                Notez qu’entre la Marine et le Nabot, je serais fortement tenté de virer le nabot rien que pour la forme.
                                Mais j’avoue que vivre en Hongrie ne m’enchante pas plus que ça, mais ça doit toujours être mieux que de vivre en Grèce a priori.


                              • Lisbeth Ker Carradec Lisbeth Ker Carradec 10 janvier 2012 12:51

                                Personnellement, une Une en gras et en gros rédigée avec une faute d’orthographe aussi énorme, j’arrive pas à lui donner ni le moindre poids, ni la moindre crédibilité.....


                                • lulupipistrelle 10 janvier 2012 13:30

                                  Ce que les Français n’excluent plus c’est une abstention au second tour DANS TOUS LES CAS.


                                  • Jonathan Moadab L’Incorruptible 10 janvier 2012 14:32

                                    Je dis oui !! Mais pas sans projet derrière ! smiley


                                  • Jonathan Moadab L’Incorruptible 10 janvier 2012 14:31

                                    Dommage que vous dénonciez cette manipulation pour ne parler que de Mélenchon...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès