• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le programme éducatif d’Emmanuel Macron : des mesures (...)

Le programme éducatif d’Emmanuel Macron : des mesures intéressantes...

L'éducation est un secteur essentiel qui est trop souvent négligé, alors qu'elle est une ouverture sur l'avenir : tournée vers le passé, elle nous fait avancer vers le futur...
 
Durant le quinquennat de François Hollande, trois ministres de l'Education se sont succédé, et ils ont déçu les attentes des enseignants : réforme désastreuse des rythmes scolaires engagée par Vincent Peillon, passage éclair de Benoît Hamon, réforme catastrophique du collège, initiée par Najat Vallaud-Belkacem.
 
Dans son programme, Emmanuel Macron semble vouloir retrouver des équilibres perdus : il veut donner une priorité au primaire et revenir sur la réforme du collège...
 
Un accompagnement renforcé et une individualisation des apprentissages, dès la maternelle”, devraient “donner à chacun la possibilité de réussir", a précisé le nouveau président de la République, dans son programme.
 
Emmanuel Macron propose ainsi de “diviser par deux” les effectifs des classes de CP et de CE1 en REP ou réseaux d'éducation prioritaire. 
Emmanuel Macron prévoit de proposer aux élèves, entre le CP et le CM2, des “stages de remise à niveau” en fin d’été. 
 
Il veut mettre en place un “accompagnement” après la classe. Au collège, seront rétablies les “études dirigées” , grâce à des “bénévoles” – retraités et étudiants, qui auraient “un trimestre dédié” à cette activité dans leurs parcours.
Toutes ces mesures vont dans le bon sens, et devraient permettre aux élèves en difficulté d'améliorer leur niveau : soutiens aux élèves, effectifs réduits...
 
Les collèges pourront rétablir les classes bilangues en 6e, ainsi que les sections européennes, et instituer un “véritable enseignement du grec et du latin”.
Ainsi, ces disciplines, sacrifiées par la réforme des collèges, seront rétablies et permettront aux élèves qui le souhaitent de se former aux humanités.
C'est là un retour aux sources mêmes de notre langue, de notre culture, de notre histoire et de notre littérature.
La culture classique remise à l'honneur, voilà qui est essentiel pour la formation des élèves.
Dans un monde en constante évolution, il est important pour chacun de s'ancrer dans le passé.
 
De plus, le baccalauréat sera simplifié : le Bac comporterait 4 matières obligatoires à l’examen final. Les autres disciplines seraient validées par un contrôle continu...
Une façon d'alléger cet examen devenu difficile à organiser dans sa conception actuelle, une machine de plus en plus lourde, ingérable pour les enseignants...
 
 Emmanuel Macron prévoit, aussi, de développer l’alternance et l’apprentissage, en faisant un “effort massif”, qui passera par le développement des “périodes de pré-apprentissage” et par les “filières en alternance dans tous les lycées professionnels”.
Il envisage de créer entre 4000 et 5000 postes d'enseignants.
On le voit : ce programme offre certaines perspectives intéressantes...
 
Bien sûr, il faudra surveiller la réforme des retraites que propose Emmanuel Macron : sera-t-elle un progrès pour les enseignants ? On peut en douter... Il faudra réclamer une véritable revalorisation de ce métier par une augmentation des salaires...

L'éducation malmenée au cours des deux précédents quinquennats doit redevenir une vraie priorité : les enseignants méritent d'être soutenus dans leur fonction car ils jouent un rôle essentiel.
 
 
 
 Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/05/le-programme-educatif-d-emmanuel-macron-quelques-mesures-interessantes.html

 

Documents joints à cet article

Le programme éducatif d'Emmanuel Macron : des mesures intéressantes...

Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Antoine 11 mai 18:42

    Sérieux, vous croyez dans le programme de Macron ?
    Vous pouvez le jeter, sa date de validité c’était le 07 mai.


    • rosemar rosemar 11 mai 18:59

      @Antoine

      Certaines mesures vont dans le bon sens : le rétablissement du latin et du grec dans les collèges, le dédoublement des classes, le soutien aux élèves... mais, bien sûr, il faudra réclamer une vraie revalorisation du métier d’enseignant.

    • troletbuse troletbuse 11 mai 22:29

      @rosemar

      le rétablissement du latin
      Oui, il se souvient de son baptême chez les Jésuites.


    • non667 11 mai 23:02

      @rosemar
       t’as qu’a y croire comme on disait a l’armée quand on nous annonçait la diminution du service militaire !

      par contre une réforme qui sera bel et bien mise en place annoncée ce soir aux info :
       l’autonomie des établissement scolaires
      recrutement des prof hors concours par les chefs ,programmes ,diplôme de sortie
      bref = démolition / privatisation de l’e.n.
       tentative de début 1986 par la gauche et ses syndicats mais avortée a cause des trotskistes infiltrés dans f.o.


    • rosemar rosemar 11 mai 23:58

      @non667


      En effet, cette mesure est très inquiétante....

    • philippe baron-abrioux 12 mai 08:47

      @Antoine

       Bonjour ,

       
       Sérieux, vous croyez dans le programme de Macron ?

       on a le droit de ne pas prendre pour argent comptant tout ce qui est prévu tel que proclamé dans les discours tenus par les candidats à l’élection présidentielle .

       mieux , je dirais même qu’il serait indispensable , selon moi , d’appliquer notre scepticisme le plus soutenu en , par exemple , voir si les mesures évoquées peuvent trouver dans la réalité une quelconque chance d’être suivies d’effet grâce à un budget dédié à leur mise en oeuvre .

       partir du doute et systématiquement vérifier si des éléments précis , ici chiffrés , permettent d’accorder une certaine crédibilité aux mesures évoquées , serait sans doute l’attitude qui lèverait les doutes qui pourraient exister .

       concernant le programme d’ E.Macron dont ,selon vous , la date de validité serait d’ores et déjà dépassée et l’ensemble jeté à la poubelle , c’est une attitude aussi répandue que systématiquement entendue sur l’ensemble de l’échiquier politique , tout au moins de la part de ceux qui s’expriment sur le sujet .

       les autres sont dans des positions d’attente prudentes , et certains déjà prêts non seulement à Marcher mais même à courir .

       cette façon de récuser systématiquement l’ensemble des idées émises dans un programme présenté aux électeurs , qui fera l’objet, je l’espère, d’éclaircissements de la part des candidats aux législatives à venir, me rappelle en tous points notre façon de fonctionner depuis des décennies : sans perdre de temps pour examiner ce que propose l’adversaire (ou l’ennemi déclaré ) ; je m’y oppose frontalement , je campe sur ma position et rien ne m’en fera changer ni même évoluer .

       nous allons bientôt découvrir les 577 (ou 576 ) candidats aux législatives qui auront la responsabilité de défendre le programme du président élu le 07 mai .

       ce sera eux qui auront à présenter , à expliquer et à répondre aux questions que tout citoyen , vous , moi et tous les autres , nous devrions leur poser , faire part de remarques , idées et si possible propositions éventuelles que nous aurions à faire , comme parents , anciens élèves (avec souvenirs bons ou mauvais de notre scolarité ) .

       le 07 mai , un chamboulement politique s’est produit en France c’est indéniable : il n’est qu’à voir les troubles qui en découlent dans l’ensemble de la classe politique .

       POURRIONS NOUS , comme citoyens vigilants , essayer d’abandonner nos postures d’opposition parfois caricaturales , si commodes mais manquant cruellement d’un minimum d’objectivité et exercer notre analyse critique des propositions qui nous seront présentées et débattues .

       visiblement , vous avez dès maintenant fait le choix de refuser ces possibilités , de façon systématique ; c’est un choix respectable mais il en existe d’autres , peut être plus constructifs , et en tous cas qui mériteraient des positions moins figées .

      encore faut il vouloir exercer pleinement les droits liés à sa citoyenneté ce qui a, depuis longtemps, été oublié me semble t il par un grand nombre d’entre nous .

       bonne fin de journée !

       P.B.A

       

       


    • troletbuse troletbuse 12 mai 09:12

      @rosemar
      Pourtant votre titre est « mesures intéressantes » Et puis bous êtes vraiment naïve : des classes de 12 élèves. Rien que pour trouver les locaux, c’est déjà un problème. Avant à la campagne, on était de 20 à 30 dans un local avec plusieurs classes (CP-CE1-CE2) (CM1-CM2-FE) et tous sortaient en sachant lire, écrire, compter avec des leçons d’instruction civique et de morale. Les cartes du monde et de la France étaient au mur et la mémoire visuelle enregistrait tout. Et on savait que la Guyane n’était pas une île. Macaron a du voir le film Papillon, c’est tout ce qu’il connaît. Quelle misère !


    • Alren Alren 12 mai 15:57

      @troletbuse

      Avant à la campagne, on était de 20 à 30 dans un local avec plusieurs classes (CP-CE1-CE2) (CM1-CM2-FE) et tous sortaient en sachant lire, écrire, compter avec des leçons d’instruction civique et de morale.

      Ceci est une légende.
      Il suffit d’avoir accès aux cahiers des élèves d’avant-guerre et plus encore à ceux d’avant 1914 pour constater que c’était une minorité qui savait résoudre un problème de robinets ou de trains qui se rattrapent, une très petite minorité capable de rédiger un texte un récit et que l’orthographe était aussi mauvaise qu’aujourd’hui. Et une minorité qui décrochait le certificat d’études primaires.

      Les enfants des milieux populaires qui avaient appris à lire par la méthode syllabique continuaient de déchiffrer en ânonnant toute leur vie. Ils mettaient beaucoup de temps à découvrir plus tard les articles du journal local et souvent en comprenant de travers ce qu’ils lisaient.

      Seuls ceux qui lisaient régulièrement à la maison (il fallait donc une bibliothèque) acquéraient ces compétences.

       


    • mmbbb 13 mai 08:38

      @rosemar notre systeme educatif ne marche pas Il faudrait que vous l ’admettiez L ’education nationale c’est l’enseignement de la masse Macron comme Hollande comme Mitterranf ( l elite ) a etudié dans l’etablissement privé la Providence a Amiens Meme structure familiale famille bourgeoise Ce n’est pas un proces d’intention c’est une constatation. De facto il y a une selection . L ’ecole publique dont je suis issu est obligatoire et aléatoire. C’est un choix de sociéte ce grand gachis .


    • Antoine 14 mai 09:41

      @philippe baron-abrioux
       visiblement , vous avez dès maintenant fait le choix de refuser ces possibilités , de façon systématique ; c’est un choix respectable mais il en existe d’autres , peut être plus constructifs , et en tous cas qui mériteraient des positions moins figées .
       
      Je suis désolé non. Ma position est d’aller vers plus de radicalité, voir d’aller à l’affrontement.
      On ne dine pas avec le diable même avec une longue cuiller.
      Macron est pour moi un ennemi. Je le combats, c’est tout.


    • Antoine 14 mai 09:43

      @non667
      Les profs ont sans doute majoritairement voté Macron.
      Ils vont ensuite venir chialer, bouh, c’est de pire en pire.
      Mais oui connard, tu as voté de la merde.


    • troletbuse troletbuse 14 mai 16:51

      @Alren
      Lire, écrire et compter ne veut pas dire kon peut résoudre un problème de robinets ou de trains. Vous extrapolez. Mais pour vous conforter dans vos idées, vous devriez aller regarder les cahiers d’école avant Jules Ferry. smiley


    • Jeekes Jeekes 11 mai 19:12

      Les mesures de micron ?
      Non, pour l’instant de vagues promesses !
       
      « Le bac sera simplifié »
       
      Chouette va y avoir 100% de réussite.
      Même ceux qui ne savent ni lire, ni écrire, ni compter, (qui c’est qu’à dit « comme aujourd’hui, quoi » ?) seront reçus.

      Alléluia !


      • rosemar rosemar 11 mai 20:59

        @Jeekes

        Ce qui est à redouter davantage ; c’est l’autonomie des établissements, les directeurs pourraient recruter eux-mêmes des profs, la porte ouverte aux copinages ?

      • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 21:23

        @rosemar
        , la porte ouverte aux copinages ?



        dans la bien endogame Education Nationale ? 
        voila qui pour le coup serait une nouveauté .


      • Robert Lavigue Robert Lavigue 11 mai 21:41

        @covadonga*722

        la porte ouverte aux copinages ?

        Faut tout vous expliquer... Ce que craint la dame, c’est qu’un chef d’établissement puisse recruter ses collaborateurs sur la base de leurs compétences !

        Je la comprends, la dame. 579 billets publiés sur Avox, ça vous flingue un CV et toute perspective de carrière...


      • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 21:48

        @Robert Lavigue
         Ce que craint la dame, c’est qu’un chef d’établissement puisse recruter ses collaborateurs sur la base de leurs compétences !


        vous voulez dire comme mes patrons successifs au cours de ma carrière , 
        ou comme moi plus modestement 
        quand je validais l’avis favorable de la chef d’équipe .

         mon dieu qu’elle abomination cela doit être pour cette dame.

      • rosemar rosemar 11 mai 21:50

        @covadonga



        Mauvaise langue...

      • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 21:59

        @rosemar
         ma chère , laissez moi vous narrer une anecdote révélatrice .

        Mes fils ont fait leurs études dans l’un de ces charmants lycées Marseillais a 8/12 langues étrangères ou l’intelligentsia et la bien-pensance de gauche nous enjoint de partager espace et services.
        En 5e mon cadet se retrouve avec un devoir sur les statistiques et un soupçon de sociologie .
        Etude de cas décrivez et faites un tableau des professions parentales DE 875 ELEVES
        Au bout de 5 semaines , questions du minot 
        font pas d’enfants 
        les docteurs ?
        les avocats ?
        les ingénieurs ?
        et surtout z’ont pas d’enfants les professeurs les instituteurs les gens de l’éducation nationale ?

        J’ai oui dire que l’expérience ne fut pas reconduite l’année suivante , la pudeur sans doute 


      • rosemar rosemar 12 mai 00:00

        @Robert Lavigue

        Vous connaissez le « piston » ? Les copinages ? 

      • cevennevive cevennevive 12 mai 10:13

        @Jeekes, bonjour,


        Pour illustrer votre commentaire : ce matin, je souhaite « bon anniversaire » par SMS à une jeune fille de mes connaissances qui doit passer le bac dans un grand mois. Elle me répond tout de suite, et gentiment m’écrit :

        « Merci sa me fait vraiment plaisir »...

        Bonjour Rosemar, bonne journée à tous les deux.


      • mmbbb 13 mai 09:02

        @Robert Lavigue et que ce meme directeur doive rendre des comptes J’ai lu le Science et Vie hors Serie sur l ’ecole La France est dans la bonne moyenne selon le classemnt Pisa . La ou cela marche ce sont les pays ou le sprofs sont reconnus payes mais doivent avoir une obligation de ressultat En france les grandes ecoles sont performantes a la seul condition d’avoir eu un bonne scolarite parce que la seletcion est dure. Le reste c’est du bla bla dans le systeme educatif francais a ete gangrene pas ’exces de pédagogie Il est vrai que durant ma scolarite des profs nuls j’en ai eu mais c ’est ainsi, c’est le sort de la plèbe Nul doute que si Macron avait fait sa tendre scolarité dans le 9 - 3 , statistiquement ll aurait eu de moins bonne perspective de reussite Mais il fut eleve du college prive la Providence Jesuites . Macron est retors il a eut de bon maitre Mais les bobo de gauche sont ainsi, ils aiment les grands concepts ( mixite sociale egalite ) mais evitent soigneusement de vivre en ces endroits de France ou la vie est devenue si inegalitaire et difficile .


      • troletbuse troletbuse 11 mai 19:20

        On y apprendra la théorie du genre. NOrmal quand on a élu un PR dont on ne connaît le genre. Il faut faire de tous les élèves des idiots, ca se contrôle mieux. Enfin il n’aura pas beaucoup de mal quand on voit le résultat des élections. Combien ? 44% de libotomisés. Encore un petit effort.


        • Bernie 2 Bernie 2 11 mai 19:57

          Tiens, rosemar fait son coming out. Le journal de France 2 aura eu raison de son non choix.

          Donc des classes de 12, le bac simplifié, de la culture, du latin, des profs. Curieusement, vous trouvez, enfin pujadas trouve cela intéressant, ambitieux. Et ça se finance comment ? Sinon, c’est de la démagogie irréalisable comme vous le claironniez pour la retraite à 60 ans de son adversaire du deuxième tour..

          J’attends les grèves de second trimestre quand la réforme se profilera, pour me bidonner de plus belle.

          Vous me faites penser à ces capitules de pissenlit qui faisait notre bonheur enfantin. On souffle dessus, et vous volez au gré du vent dominant. Espérons seulement que vous ensemencer pas trop nos petites têtes blondes.

          cadeau


          • rosemar rosemar 11 mai 21:14

            @Bernie 2

            Non, je ne vole pas au gré du vent dominant... d’ailleurs, j’émets des réserves sur ce programme de Macron... 

          • Bernie 2 Bernie 2 11 mai 21:49

            @rosemar

            Mais si vous volez au gré du vent médiatique dominant. Pour preuve, vos multiples billets sur Fillon quand l’hallali médiatique a sonné. Ce châtelain catholique, qui se voulait le chantre de la probité.

            Nulles réserves dans vos billets, COUPABLE ! Vous me direz Fillon et les LR ne sont pas ma tasse de thé, donc, primairement je devrais abonder dans votre sens. Mais il y a un parfum de manipulation, je ne sais quoi, vous ne sentez pas ?

            Ensuite le premier tour passé, voilà que Marine devient votre tête de turc, c’est curieux que votre abjection n’est pas apparue avant ? Comme les médias. Nulles réserves de nouveau dans vos billets multiples. Le FN n’est pas non plus ma tasse de thé, je devrais battre des mains de bonheur devant un tel scenario. Mais je sais encore moins, ça sent de plus en plus, non ?

            Bref, notre nouveau PR est élu, on annonce son programme, il était temps, il y a un mois, il n’en avait pas encore. On survends des recettes déjà usées, du rasage gratis, et certains commencent déjà à numéroter leurs abatis ( les retraités qui gagnent plus de 1200 € par exemple). Juncker vient déjà prévenir que les français dépensent trop, et qu’il va falloir remédier à cela.

            Vous pensez encore que vous aurez un bureau en acajou ?

            Pour finir, sur vos « réserves », je ne lis que la confirmation de l’âge de la retraite et une vague revalorisation salariale. Rien que du très commun, qui finit toujours à la trappe au final. Vous êtes née hier ?


          • rosemar rosemar 11 mai 22:20

            @Bernie 2


            On ne peut pas critiquer ces mesures : le retour de l’enseignement du latin et du grec, le dédoublement des classes où les élèves sont en difficulté...

            En revanche, l’autonomie des établissements, voilà qui va poser problème, c’est sûr....

            Vous connaissez l’art de la nuance ?

          • Bernie 2 Bernie 2 11 mai 22:31

            @rosemar

            Vous plaisantez ?

            L’art de la nuance, c’est bien ce que j’ai démontré que vous étiez dépourvue, de par vos billets à charge du dernier mois. N’étant pas adepte de vos deux dernières cibles, je me suis retrouvé à fustiger votre vision binaire, et presque les défendre. Vous relevez de la psychiatrie, j’arrête là.

            L’autonomie des établissements ? Tiens, je n’ai rien vu de tel dans votre articulet, surement celui de demain.


          • rosemar rosemar 11 mai 22:55

            @Bernie 2

            Les insultes ne sont pas des arguments...

          • non667 11 mai 23:22

            @rosemar
            le retour de l’enseignement du latin et du grec,
            après la création du collège unique les chefs d’établissement avait trouvé ,le latin ,le grec ,l’allemand etc.... pour regrouper les bons élèves (discrètement mis au parfum ) dans des classes a option !

             après la privatisation ce sera le fric tout simplement
            bravo les profs 66% pour la privatisation macron et la loi el khomri !
            et bien sur c’est le fn qui est d’extrême droite !


          • Rincevent Rincevent 11 mai 20:28

            Euh, si les enseignants bosseront plus tard, comme tout le monde, ils auront quel âge les retraités volontaires ? Il a prévu les déambulateurs dans le budget ?


            • rosemar rosemar 11 mai 21:04

              @Rincevent

              Macron maintient la retraite à 62 ans, mais il est vrai que le métier est usant et au-delà, il est difficile pour certains de faire du bénévolat. Les étudiants peuvent apporter un soutien...

            • non667 11 mai 23:29

              @rosemar
              faire du bénévolat. Les étudiants peuvent apporter un soutien...
              le bénévolat et les resto du coeur pour tous , c’est généreux  ! c’est droit de droit-de-l’hommisme
              un peu comme le communisme  ! sauf que ......


            • rosemar rosemar 12 mai 00:03

              @non667


              On pourrait imaginer une bourse accordée aux étudiants qui leur permettrait de poursuivre leur cursus et ensuite d’entrer dans l’enseignement...

            • Christian Labrune Christian Labrune 11 mai 20:34

              @Rosemar,
              Une rumeur a couru ces derniers temps, à partir, semble-t-il, d’un article de Brighelli que je n’ai pas lu (Brighelli est l’auteur de « La fabrique du crétin »), selon laquelle Pillippe Meirieu pourrait devenir ministre de l’Education nationale dans le prochain gouvernement.

              Ce serait évidemment le comble de l’horreur et la plus ignoble des provocations, mais j’avoue, connaissant un peu mieux désormais Macron et ses palinodies, que je n’en serais pas autrement étonné. Et si ce n’était pas Meirieu, ce pourrait bien être un autre quelconque des Frères Pédagogues.

              Les mesures que vous rapportez me laissent un peu dubitatif voire indifférent. Un tel programme peut devenir à peu près n’importe quoi. Macron n’a rien dit, à la différence d’un Fillon, sur la vérole du pédagogisme. Il peut donc très bien faire le ménage dans le sérail , tirer à vue sur tout ce qui bouge et particulièrement ses anciens petits copains qui pourraient lui faire de l’ombre, ET EN MEME TEMPS laisser la gangrène s’étendre dans une Education nationale qui en est à peu près au même point que le pauvre Louis XIV à la fin du mois d’août 1715.



              • rosemar rosemar 11 mai 21:08

                @Christian Labrune

                Brighelli est souvent excessif dans ses déclarations, mais il développe aussi des idées intéressantes... On attend la nomination du ministre de l’Education....

                Le comble de l’horreur, en effet... Meirieu...

              • rosemar rosemar 11 mai 21:08

                @Sharpshooter - Snoopy86

                Merci pour le lien...

              • @rosemar

                C’est un hommage à vos qualités d’élagueuse smiley

              • covadonga*722 covadonga*722 11 mai 21:28

                @Sharpshooter - Snoopy86

                Merci pour le lien...


                https://youtu.be/B25r_x7kpL4

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès