• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le terrorisme, produit authentique de l’impérialisme

Le terrorisme, produit authentique de l’impérialisme

Taliban, Al Qaeda, Aqmi, Boko Haram, Rebelles libyens, Rebelles syriens, Daech, Al Nosra, Khorassane, ne sont que des noms, parmi tant d'autres, pour désigner des organisations et des mouvements créés, financés, entraînés et armés directement et indirectement par l'impérialisme américain et son caniche européen dans le seul et unique but de servir leurs intérêts économiques et stratégiques. En condamnant toutes les voies et toutes les issues progressistes, l'impérialisme a ouvert la boîte de Pandore libérant des monstres qui essaiment un peu partout et qui lui servent de prétexte pour d'éventuelles interventions dans les pays qui lui sont réfractaires. L'impérialisme est le père de tous les terrorismes.

La violence des groupes « terroristes » aussi barbare soit-elle, est peu de chose par rapport à la terreur que l'impérialisme exerce sur les peuples qui refusent de se soumettre à sa domination. Un pays comme l'Irak est aujourd'hui dans un état de décomposition avancé. L’intégrité du pays et son unité ne sont désormais qu'un lointain souvenir. Les guerres impérialistes dans ce pays ont laissé derrière elles des centaines de milliers de morts. C'est Madeleine Albrith qui justifiait froidement en 1996 la mort de 500 000 enfants irakiens. Le nombre de blessés et de refugiés se chiffre par million. La population est réduite à vivre dans des conditions infra-humaines. Ce que subit aujourd’hui le peuple irakien donne la mesure de la barbarie et de la cruauté dont l'impérialisme est capable (1). Toute l'histoire de l'impérialisme américain n'est qu'une suite de crimes, de guerres et de massacres perpétrés à travers toute la planète. Contre la culture de l'amnésie propagée par les médias bourgeois, citons quelques faits marquants du XXème et du XXI ème siècle : Hiroshima et Nagasaki, Corée (nord et sud), Indonésie, Viêt-nam, Afghanistan,Yougoslavie, Irak, Libye et Syrie. L'impérialisme américain a soutenu les régimes les plus rétrogrades, les dictateurs les plus féroces comme Suharto l'indonésien, Marcos le philippin, Pinochet le chilien, Videla l'argentin, Uribi le colombien, Ben Ali le tunisien, Moubarak l'égyptien etc., etc.

L'empire américain a dressé des fanatiques religieux contre Nasser en Egypte, contre Sukarno en Indonésie, contre Bhutto au Pakistan, contre Najibullah en Afghanistan. Le but est de contrer et d'étouffer toute pensée et tout mouvement communiste ou même nationaliste. Au Pakistan par exemple, le général dictateur Zia a renversé le gouvernement démocratiquement élu d'Ali Bhutto grâce au soutien décisif de Washington. Pour asseoir son pouvoir et mater toute opposition laïque, le dictateur instrumentalise l'Islam. « Les hommes de Zia étaient obtus, insensibles et cruels. Le nouveau régime avait décidé d'utiliser l'Islam comme machine de guerre ; ses partisans barbus, souvent incroyablement stupides, étaient opportunistes jusqu'à la moelle. Ils mêlaient la religion aux profanations les plus viles » écrivait Tariq Ali dans « Le choc des intégrismes » (2). Des Madrassas (écoles coraniques) fleurissaient alors un peu partout au Pakistan. En plus de la formation religieuse, on apprenait à ces talibans (étudiants) le maniement des armes et les techniques de la guérilla. Il s'agit en fait de centres d'endoctrinement gérés et contrôlés par les fameux services secrets pakistanais ISI (Inter-Services Intelligence). De ces écoles religieuses naquirent des dizaines de milliers de fanatiques prêts à tous les sacrifices. L'impérialisme avait besoin de Zia et de ses talibans pour renverser d'abord le gouvernement pro-soviétique, installé à Kaboul, et surtout livrer la guerre aux troupes Soviétiques présentes sur le sol Afghan ensuite. Les talibans sont ainsi devenus, par la grâce des dollars américains et des pétrodollars saoudiens les « moudjahidins de la liberté » qui allaient mener le djihad (la guerre sainte) contre les « communistes » afghans et leur protecteur soviètique. Dans son interview accordée au Nouvel Observateur, le chef de la sécurité nationale de Jimmy Carter, Zbigniew Brzezinski déclarait ceci :

- Nouvel Observateur : « Vous ne regrettez pas non plus d'avoir favorisé l'intégrisme islamiste, d'avoir donné des armes, des conseils à des futurs terroristes ? »

- Zbigniew Brzezinski : « Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? Quelques excités islamistes ou la libération de l’Europe centrale et la fin de la guerre froide ? » (3).

Rappelons que pendant la guerre contre l'Union soviétique, le dictateur Zia et ses services de renseignement ont demandé à l'Arabie Saoudite de dépêcher un membre de la famille royale pour superviser la « guerre sainte ». Faute de pouvoir trouver un émir, c'est un certain Oussama Ben Laden qui fut envoyé !!

Le chaos que connaît actuellement la Libye est la conséquence directe de l'intervention militaire américaine et européenne dans ce pays (4). Les nombreuses milices islamistes qui font régner aujourd'hui la terreur dans ce pays martyr, avaient non seulement servi de troupes terrestres aux bombardements de l'OTAN, bras armé de l'impérialisme, mais également de justification et de légitimation de l'intervention impérialiste pour renverser le régime de Kadhafi. La propagande des médias américains et européens présentaient ces djihadistes comme des « rebelles » et des « révolutionnaires » prêts à se sacrifier pour la liberté et la démocratie. Il fallait donc les entraîner, les armer et les financer. Et c'est grâce à L'OTAN que ces milices sont entrées triomphalement à Tripoli. Abdelhakim Belhaj, « l'émir » du Groupe islamique combattant (GIC) lié à Al Qaeda, remerciait d'ailleurs publiquement les dirigeants américains et européens de lui avoir offert ce triomphe (5). Rappelons que les chefs de ce groupe sont tous formés par la CIA en Afghanistan pour combattre l'armée soviétique. Derna, ville libyenne sur la méditerranée, est aujourd'hui dirigée par ce que l'on appelle communément l'Etat Islamique (EI). Le contrôle de cette ville par EI est rendu possible grâce à la collaboration d'une autre milice, Ansar Al Charia, farouche opposante au régime disparu de Kadhafi.

La destruction de l’État libyen par l'OTAN et ses alliés islamistes a permis par ailleurs le pillage des arsenaux militaires par des groupes djihadistes opérant en Tunisie, en Égypte et surtout au nord Mali. La France qui est intervenue dans ce dernier pays pour mener « la guerre au terrorisme », a participé activement au renversement du régime libyen en soutenant les milices islamistes ! Les mêmes groupes armés sont traités tantôt de « terroristes », tantôt de « rebelles » en fonction des seuls intérêts de la bourgeoisie.

La Turquie, dirigée aujourd'hui par un gouvernement islamiste et conservateur, affiche ostensiblement sa volonté de renverser le régime laïc baassiste syrien. Il faut préciser que la Turquie est membre à part entière de l'OTAN et alliée de poids de l'impérialisme américain dans la région. Son soutien aux « rebelles syriens » est total. Les frontières turques sont largement ouvertes aux « rebelles » et aux mercenaires du monde entier pour mener la « guerre sainte » au régime syrien. La Turquie sert de base arrière aux islamistes de tout bord pour se soigner, se reposer et surtout pour s'entraîner. Mais cette volonté de la Turquie de renverser le régime baassiste par tous les moyens n'est rendue possible que grâce à la complicité de l'impérialisme américain et européen.

Vouloir installer par la violence des gouvernements à leur solde, l'impérialisme et ses alliés locaux n'ont pas hésité à soutenir des mouvements politiques dont l'Islam n'est qu'un voile derrière lequel se cachent les intérêts des uns et des autres. Les mauvaises graines qu'ils ont semées à travers la planète ont produit une moisson abondante de groupes dont la cruauté et la barbarie s'inspirent directement de celles de leurs maîtres. L'Arabie Saoudite, modèle de démocratie et du respect des droits de l'homme et surtout de la femme, décapite au sabre et en public chaque année des dizaines d'hommes. Or l'Arabie reste le soutien financier et idéoligique (le wahhabisme) le plus décisif des nombreuses organisations djihadistes réactionnaires qui opèrent notamment en Irak et en Syrie. Mais l'Arabie Saoudite est également pour l'impérialisme américain, en plus de ses richesses pétrolières, le rempart le plus solide contre toute idée et tout régime démocratique, progressite et laïc : « Les richesses pétrolières enfouies sous le sable de l'Arabie, le rôle de défenseur des intérêts impériaux de l'impérialisme américain font de cet État féodal un « ami » de toutes les bourgeoisies occidentales et l'ennemi de tous les travailleurs » (6). Le terrorisme est à l'image de l'impérialisme.

Mohamed Belaali

belaali.over-blog.com

----------------

(1) http://www.belaali.com/article-les-ravages-de-la-guerre-imperialiste-en-irak-48981793.html

(2) Tarik Ali « Le choc des intégrismes »,Textuel,2002, page 215

(3) Le Nouvel Observateur du 15-21 janvier 1998

(4) http://www.belaali.com/article-la-libye-apres-l-intervention-imperialiste-108002868.html

(5) http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/libye-abdelhakim-belhaj-l-islamiste-qui-remercie-les-occidentaux_1027938.html

Voir également son portrait dressé par le journal Libération

http://www.liberation.fr/monde/2011/08/26/abdelhakim-belhaj-le-retour-d-al-qaeda_757094

(6) http://www.belaali.com/article-arabie-saoudite-le-silence-complice-des-bourgeoisies-occidentales-sur-les-revoltes-populaires-109557989.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • VICTOR Ayoli Victor 24 novembre 2014 11:29

    Bravo et merci pour cet article lucide.

    J’ai dénoncé à ma manière, en d’autres temps dramatiques la responsabilité des Zétazuniens :

    God blesse America

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Sitting Bull le guerrier, et toi Geronimo,

    Et les millions d’Indiens chassés comme animaux,

    Massacrés par le plomb, par la croix, par la gnole,

    Par les loques données chargées de variole.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

    Orgueil de la nation des voleurs de vos terres …

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Esclaves noirs trimant dans les champs de coton,

    Achetés, exploités et payés au bâton,

    Humiliés, niés, traités pire que bêtes

    Par des culs bénis blancs crispés sur leur gâchette.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

    Orgueil de tous ces Wasps qui ont forgés vos fers…

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Salvador Allende, du fond de ton tombeau,

    Et vous, Chiliens, assassinés par les Rambo

    Lâchés sur vos richesses comme des chiens féroces 

    Pour que vos exploiteurs puissent rouler carrosse.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

    Orgueil des spadassins de Henri Kissinger…

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Paysans communistes nés en Indonésie.

    Vous étiez un million accusés d’hérésie,

    Massacrés pour avoir soutenus Sokarno

    Alors que les yankees préféraient Suharto.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque s’écroule en feu le World Trade Center,

    Orgueil du dollar roi qui nourrit les gangsters…

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Héroïques soldats paysans du Viet-Nam.

    Vous avez écrasé l’armée de l’Oncle Sam,

    Vous avez triomphé de cette soldatesque

    De violeurs, de tueurs et de pasteurs grotesques.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

    Vains remparts de la vanité anglo-saxonne…

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Enfants crevants de faim des faubourgs irakiens,

    Disputant la pitance aux vautours et aux chiens,

    Depuis que la « croisade » menée par l’Oncle Sam

    Massacre les civils pire que sous Saddam.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

    Qui vous envoie missiles et bombes félonnes…

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Paysans, ouvriers, écoliers yougoslaves,

    Que les bombes yankees écrasaient dans les caves,

    La défense du “ Droit ” fut un bon alibi :

    L’ordre americana règne sur la Serbie.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque tombent enfin les murs du Pentagone,

    Qui ne supporte pas de pensées autochtones.

     

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Civils vitrifiés par la Bombe yankee

    Rayant Hiroshima comme Nagasaki

    Non pas, comme il fut dit, pour terminer la guerre

    Mais pour tester sur vous les horreurs nucléaires.

    Pourquoi donc riez-vous ?

    Et applaudissez-vous ?

    Lorsque les feux du ciel par des mains fanatiques

    En un bouquet de mort tombent sur l’Amérique.

     

    Relève-toi ! Debout, peuple des Zuhessa !

    Libère-toi des fers, des chaînes de forçats

    Dans lesquels te maintient l’ultra capitalisme

    Par sa télé débile et son consumérisme.

    Renverse le pouvoir aveugle du dollar

    Et celui des banquiers et boursiers vicelards.

    Rafale les “ chairmen ” des multinationales

    Qui ravagent le monde par leurs actions bestiales.

    Demande-toi enfin, réflexion citoyenne,

    Pourquoi donc ton pays suscite tant de haine !

    Redevient cet ami qui nous a fait rêvé,

    Qui a laissé sa vie pour venir nous sauver.

    Tu viens du monde entier, partout tu as des frères.

    Valent-ils moins que toi ? Arrache tes œillères

    Afin que la statue prénommée Liberté

    Ne tourne plus le dos à la Fraternité.

    VictorAyoli



    • Crab2 24 novembre 2014 11:51

      Pourquoi donc riez-vous ?

      Et applaudissez-vous ?

      Esclaves noirs trimant dans les champs de coton,

      Achetés, exploités et payés au bâton,

      Humiliés, niés, traités pire que bêtes

      Par des culs bénis blancs crispés sur leur gâchette.

      Pourquoi donc riez-vous ?

      Et applaudissez-vous ? --- écivez-vous


      Complément d’information sur l’esclavage et la traite des esclaves :

      http://laiciteetsociete.hautetfort.com/58-esclaves-et-esclavagistes/




        • eric 24 novembre 2014 12:12

          Absurde ! L’impérialisme est partout. En tous cas dans votre vision du monde. Le terrorisme est assez étroitement limité à des parties du monde qui n’ont même pas en commun d’avoir toutes des matières premières éventuellement intéressantes, faute de tout autre intérêt économique relatif par ailleurs.
          Les Etat-Unis de mémoire, achètent plus de pétrole en Amérique Latine qu’au proche orient. Le régime vénézuélien leur est hostile, les minorités latinos « exploitées » sont incomparablement plus nombreuses que celles en provenance des pays d’origine du terrorisme.
          Résultat en nombre d’actes terroristes ?
          Si les EUA n’existaient pas, il faudrait les inventer. Comment les contrées dont sont originaires à la fois l’essentiel des terroristes et de leurs victimes pourraient elles sinon faire l’économie de se regarder elles mêmes dans les yeux ?

          Bref, vous, pays musulmans, avez un problème. Comme tout est relation, interconnections, etc...on ne peut complètement exclure que l’existence même de l’Amérique en particulier et de l’occident en général joue un rôle dans son déroulement. Mais de toute évidence, il est avant tout endogène.


          • VICTOR Ayoli Victor 24 novembre 2014 14:38

            La cupidité des USA n’est pas incompatible avec le fait que les pays musulmans se débattent dans des problèmes moyenâgeux. Ils s’en servent même.



              • soi même 24 novembre 2014 19:09

                Aujourd’hui bien sur, et hier c’était l’Urss le principal vecteur de ses terroristes sauf qu’ils n’avais pas ce noms, ils s’appelaient révolutionnaires !


                • trobador 24 novembre 2014 21:40

                  Lsga !

                  Combien de jours de vacance vous avez à Bruxelles ?


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 novembre 2014 02:30

                    Bonjour Mohamed,
                    .
                    "L’empire américain a dressé des fanatiques religieux contre Nasser en Egypte, contre Sukarno en Indonésie, contre Bhutto au Pakistan, contre Najibullah en Afghanistan."
                    .
                    La politique menée par l’empire israélo-américain à crée un désordre inégale dans dans le monde et surtout dans les pays du proche et moyen orient.
                    .
                    Qui agit en coulisse depuis environ plusieurs dizaines d’années pour faire désintégrer des nombreux états du proche et moyen orient comme l’IRAK, la Libye, la Syrie, etc. ?
                    Oded Yinon (analyste du ministère israélien des Affaires étrangères) préconisait, en 1982, le démantèlement pur et simple des États arabes.
                    http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/
                    Lisez cet article et vous comprenez que la politique mené par les États-Unis (pays qui est sous contrôle sioniste tout comme la France) rassemble étrangement au plan de Oded Yinon !
                    .
                    Le plan passe en revue dix-neuf Etats arabes en répertoriant leurs principaux facteurs centrifuges, annonciateurs de désintégration. Après une ultime recommandation qui invite Israël à « agir directement ou indirectement pour reprendre le Sinaï en tant que réserve stratégique, économique et énergétique », Yinon conclut : « La décomposition du Liban en cinq provinces préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Egypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule arabe. Au Liban, c’est déjà un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Iraq en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël sur son front Est. A court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces Etats. La Syrie va se diviser en plusieurs Etats, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un Etat alaouite chiite ; la région d’Alep, un Etat sunnite ; à Damas, un autre Etat sunnite hostile à son voisin du nord verra le jour ; les Druzes constitueront leur propre Etat, qui s’étendra sur notre Golan, dans le Hourane et en Jordanie du Nord ».
                    .
                    Le Pentagone redessine le monde arabe. Michael Collins Piper, écrivain américain, abordait déjà la question de la déstabilisation et de la « destruction créatrice » du Moyen Orient dans son livre The high priests of war, paru en 2004. Il écrit : « La guerre contre l’Irak est menée à des fins beaucoup plus larges qu’un simple « changement de régime » ou une « élimination des armes de destruction massive » ; mais d’abord et avant tout dans le cadre d’un effort global pour établir les États-Unis comme l’unique superpuissance internationale, … ; ce n’est qu’une première étape d’un plan de longue durée et de grande envergure visant à déployer des frappes encore plus agressives contre l’ensemble du Moyen-Orient arabe, afin de « refaire le monde arabe » pour assurer la survie - et élargir la puissance - de l’état d’Israël  ».
                    .
                    Qui contrôle réellement la politique américaine ?
                    https://www.youtube.com/watch?v=KzCoSUSszBw


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 25 novembre 2014 02:45

                      Complément d’information :
                      .
                      Après la chute du bloc de l’Est, Brzezinski (politologue américain , conseiller à la sécurité nationale US de 1977 à 1981) réactualise sa théorie en s’inspirant du principe de l’« arc de crise » (zone géopolitique allant de l’Egypte au Pakistan) de l’islamologue britannique juif et sioniste, Bernard Lewis. Il préconise une stratégie « islamiste » dans la zone d’influence russe allant de la Turquie à l’Afghanistan, proposant de « balkaniser » le Moyen-Orient musulman pour créer des mini Etats pétroliers plus faciles à contrôler que les Etats souverains à forte identité. De la même manière, établir des régimes islamistes en Afrique du Nord permettrait d’ériger un autre rempart entre l’Europe d’une part, et l’Afrique-Asie de l’autre.
                      .
                      Cerise sur le gâteau, des régimes pro-terroristes aux flancs de l’Europe, de la Russie, de la Chine et de l’Inde ne peuvent qu’affaiblir ces grands concurrents des USA.
                      http://numidia-liberum.blogspot.fr/2012/06/moyen-orient-le-plan-americano.html


                    • izarn izarn 25 novembre 2014 03:22

                      En fait il y a une propagande entrée dans toutes les tetes et anonée en permanence : Les USA sont une hyperpuissance qui domine la planète. Il suffit d’écouter les discours délirant des deux derniers présidents des USA...
                      De fait, meme en 1945, les USA n’étaient pas dominateurs, et de trés loin ! Bien au contraire un grand nombre de tuiles leur sont tombées dessus, à tel point qu’on se demande s’ils ne sont pas devenus bien plus faibles qu’en 1940 !
                      En effet : l’URSS a une armée trés puissante du fait de la guerre contre l’Allemagne nazie, controle l’Europe jusqu’à Berlin ! De plus bientot les soviets possèdent eux aussi la bombe A, puis la bombe H !
                      Grand malheur, la guerre de Corée : La Corée du Nord restera insoumise...
                      Grand malheur : La Chine devient maoiste, c’est à dire communiste !
                      Grand malheur : L’Inde se détache de l’Empire britanique, mais aussi des USA. Depuis cette époque l’Inde achete une partie de son armement en...URSS !
                      Grand malheur : La guerre du Viet-Nam, echec à la fois militaire et politique. Le Viet-Nam est perdu et restera communiste.
                      Grand Malheur : Cuba vire son dictateur corrompu, et installe un régime castriste, socialiste et allié à...l’URSS !
                      Grand malheur : L’iran devient une République Islamique !
                      Grand Malheur : Kadhafi domine la Libye et chasse toute les compagnies pétrolières, soutient les palestiniens activement, leur fourni des armes.
                      J’en oublie certainement :
                      Nouveau Grand Malheur : La Russie de Poutine, avec son armée modernisée qui continue à narguer les USA. Su-35, Su-T50, Missiles balistiques modernisés, missiles sol-air S-300,S-500, Contre mesure électronique tellement efficace qu’elle met hors de combat le système AEGIS ricain...J’en passe.
                      Grand Malheur : Le seul vaisseau spatial habité reste l’increvable Soyouz !
                      J’en oublie encore et encore !
                      Ha oui !
                      Grand Malheur : La finance s’écroule en 2008, obligeant d’interminables QE (Planche à billet) pour éviter le naufrage définitif !
                      Grand Malheur : 20% de la population capable d’activité au USA est au chomage, sans travail, démoralisé, SDF...
                      C’est interminable...Pour pouvez continuer la liste !
                      A demain !


                      • sls0 sls0 25 novembre 2014 04:29

                        Par curiosité je suis allé voir si le terrorisme avait plus de victimes en France que l’amiante.
                        Ben non, quand on gratte un peu :
                        Attentats anti sémites, quelques uns que l’on peut attribuer au FPLP.
                        D’autres attentats du Hezbollah, pour une histoire de fourniture d’armement.
                        En 35 ans 25 morts et depuis 1995 plus de morts, il semblerait que la France déconne moins dans ses fournitures d’armes. C’est vrai que les américains ont tout fait pour attirer l’attention.

                        0,71 mort par an on comprend pourquoi ça devient de plus en plus liberticide au nom de la sécurité.

                        Pour info, l’amiante ce n’est que 533 par an, on pourrait supprimer des inspecteurs du travail pour dégager de l’argent pour la lutte contre le terrorisme.


                        • Le p’tit Charles 25 novembre 2014 07:53

                          Les USA déstabilise le monde pour mieux le contrôler...mais sa ne fonctionne pas comme il voudrait.. !


                          • Ruut Ruut 25 novembre 2014 08:30

                            Ils ont trop délocalisés leur production, bilan ils ne maitrisent plus rien.


                          • philoxera philoxera 25 novembre 2014 11:17

                            « gouvernement démocratiquement élu »


                            quelqu’un peut expliquer ce que ca veut dire ???

                            • bourrico6 25 novembre 2014 11:41

                              Qu’on essaie de rester crédible quand on bidonne les comptage des votes ?
                              Genre éviter les scores à 90%...

                              J’ai bon ?


                            • SEPH 25 novembre 2014 12:11

                              L’impérialisme états-uniens ne peut plus envoyer ses soldats envahir des pays pour faire une razzia des richesses. Il a trouver une autre solution moins chère tout aussi efficace : armer des mercenaires recruter par des agences bien profilées pour enroler des gens qui ont perdus leur repères (utilisation des méthodes des sectes).

                              De plus les monarchies (Arabie Saoudite, Qatar,...) pétrodollars paient les recrues et les arment.

                              Les USA n’ont plus qu’a ramasser la mise. Étonnant non !!!

                              Après avoir tué plus de 10 millions de civils depuis 1945 dans le monde, les USA ont changé de méthode pour conquérir les richesses du monde. En effet, ils ne peuvent pas à la fois implanter des bases militaires de partout dans le monde (plus d’une centaine) et faire des expéditions coloniales. Cela coûte trop cher pour un pays qui voit sa monnaie ébranlée et son économie en perte de vitesse.

                              la démocratie américaine n’est qu’une façade pour les naïfs. En effet, républicain et démocrate ont toujours fait la même politique : celle de wall-stree.


                              • agent ananas agent ananas 25 novembre 2014 16:07

                                Le terrorisme n’est pas une menace pour l’Occident. Le terrorisme est une arme de l’Occident...
                                comme le démontre ce texte lucide.


                                • joletaxi 26 novembre 2014 13:52

                                  comme on regrette le bon temps où des Sartre, S.Signoret, Montand, bref toute la nomenclatura du showbiz nous vantait la dictature du peuple, et traitait d’affreux manipulateurs ,ceux qui dénonçaient par exemple les procès de Prague, qui traitaient de collabo Soljenistyne.

                                  Et les brigades rouges, tous des gentils, qui après une journée de travail, allaient manifester de façon ludique.
                                  Ou ces gentils collaborateurs cubains qui allaient faire du tourisme en Angola
                                  et ....

                                  Ce qui est curieux, c’est que le régime actuel en Russie n’a plus rien de communiste, que les oligarques ,anciens du pouvoir déchu, n’ont rien à envier aux « ticon » US, mais qu’ici, on rêve d’une puissance pour botter le cul aux ricains, quitte à chérir un despote autoritaire.

                                  comment va le rouble aujourd’hui ?


                                  • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 26 novembre 2014 18:53
                                    Vingt-six vérités sur le groupe État Islamique (EI) qu’Obama veut vous cacher :




                                    • Allexandre 26 novembre 2014 22:37

                                      Bravo à l’auteur pour cette analyse très pertinente. Il faut le dire et le redire pour éviter les amalgames en tous genres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès