• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « Le Travail pour tous » : OSONS

« Le Travail pour tous » : OSONS

Bienfaits du « travail pour tous »

 

La France va mal économiquement. 

Le Président parle de mobilisation contre le chômage. 

     Et malgré cela, la classe politique continue à ronronner, la presse télévisée continue à interviewer les hommes politiques sur les élections de 2017, vous entendez bien ! Depuis 2012, on n’entend que ça : 2017. C’est la seule chose qui intéresse les journalistes : 2017. Une véritable obsession.

Dans ces conditions, comment MOBILISER contre le chômage ?

La télévision est le moyen de communication le + important : elle peut mobiliser des millions de téléspectateurs, au même moment. Qu’attend-elle pour être le moteur de cette mobilisation ?

Qu’attend-elle pour organiser des débats sur le thème : 
Comment combattre le chômage ? 
Où trouver du travail ? 
Quels métiers recrutent ? 
Dans quelle région ?

Quand un Président annonce qu’il y a plus de 300.000 emplois vacants en France, que font les Journalistes ?

Qu’attendent-ils pour organiser une « chasse au trésor » ?

Chaque chaine T.V devrait partir à la chasse des entreprises qui recherchent en vain des salariés, montrer comment fonctionnent ces entreprises, quel profil elles recherchent, quelle formation est nécessaire, voir comment mettre en place des formations pour des chômeurs motivés à occuper ces emplois vacants 

Voilà de bien jolis reportages qui pourraient être réalisés. 

Voilà des actions concrètes, utiles, et bénéfiques, aux chômeurs comme aux finances de notre pays.

Mais NON, ça n’a pas l’air d’intéresser nos médias, encore moins nos hommes politiques.

Face à cette classe politique peu motivée à combattre le chômage, et des journalistes qui tournent en rond autour des hommes politiques, AGISSONS, et lançons l’opération 0 chômeur.

Imaginez 0 chômeur en France.

En plus d’améliorer le niveau de vie des chômeurs, et d’apporter une aide précieuse à notre économie, le « travail pour tous » aurait bien d’autres vertus :

Le travail favoriserait l’intégration de populations « désintégrées ». L’entreprise leur apprendra à s’intégrer à une équipe, à vivre en société avec des gens qu’on ne connait pas. 

Le travail servirait de moyen d’éducation  : dans une entreprise, on apprend la politesse, on apprend à obéir, on apprend à bien se comporter, on apprend à se soumettre à une autorité.

Le travail participerait aussi à la lutte contre la délinquance

Le travail pour tous , un outil contre le travail au noir.

  Et pour finir :

Le travail pour tous, une solution formidable pour porter secours à nos entreprises en difficulté.

  D’où mon interrogation :

Comment peut-on se priver de l’énergie qu’apporteraient ces millions de chômeurs à notre économie ?

Pourquoi se priver de ces millions de chômeurs, en les laissant à la maison ? 

Quel gâchis, n’est-ce pas ?

 

 Osons une comparaison :

Vous êtes en voiture, avec 1 chauffeur et 4 passagers. Votre voiture s’embourbe. Que faites-vous ?

Allez-vous attendre que le beau temps arrive ? Ou bien descendez-vous de la voiture pour aider à pousser ?

Eh bien, cette comparaison s’applique au chômage actuel : nous sommes dans une voiture avec 8 millions de personnes. Et notre gouvernement préfère attendre une embellie économique, en laissant les 8 millions de personnes dans la voiture, plutôt que de les inciter à pousser la voiture. Imaginez ces 8 millions de personnes qui poussent nos entreprises à aller mieux !

  Et vous :

Avez-vous une autre solution à proposer, qui soit aussi bénéfique à notre pays ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Sarah 13 octobre 2015 14:06

    10 millions de chômeurs totaux ou partiels en France.


    300 000 postes soi-disant à pourvoir : ce ne sont que des annonces ; en enlevant celles en double, les fausses, celles déjà pourvues et non supprimées, les CDD de 2 heures (oui !), les temps partiels de quelques heures par semaine, il ne reste pas grand-chose.


    Chaque mois, malgré les radiations massives pour faire croire aux électeurs que le chômage baisse, le nombre de chômeurs augmente de 20 000 au moins.


    • Dominique Dominique 13 octobre 2015 19:36

      @Sarah Les 300.000 postes à pourvoir ont été annoncés par différentes sources. On peut toujours discuter sur le nombre, mais au moins les journalistes pourraient faire leur travail d’enquête, et nous montrer ces entreprises qui ne trouvent pas de candidats. Ces reportages auraient une réelle utilité, bien supérieure à de nombreuses émissions de télé-réalité, par exemple.


    • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:58

      @Sarah Vous parlez de 10 millions de chômeurs totaux ou partiels :

      Pour ma part, je suis arrivé au chiffre maximum de 8,3 millions, en comptabilisant métropole et DOM-TOM


    • ddacoudre ddacoudre 13 octobre 2015 14:11

      bonjour Dominique

      une louable intention avec une approche quelque peu « naïve », simpliste en France il y a environ 68 millions d ’habitant et seulement 28 millions d’actifs retiré les retraité et les enfants il restent encore beaucoup de monde qui ne travaillent pas parce que l’on a pas besoin de leur travail productif s’entend. Pour avoir du travail les canuts voulaient casser les métiers jacquards, la technologie tous les ans supprime des emplois. il y a une constante dans le comportement humain qui fait que celui-ci chercher à se faire remplacer dans les travaux pénible ou qui le mobilise durant des heures.
      aujourd’hui tu me parles en fait du mythe du travail et non de sa nécessité, non parce qu’il débouche sur des innovations utiles mais parce qu’il donne un revenu, ce n’est plus la même chose.
      aujourd’hui nous savons que les eaux s’élèveront d’environ 7 mètres d’ici 2100 (http://fizz.phys.dal.ca/ hu/Royer_France.pdf) et par simulation nous connaissons toutes les zones qui seront inondées et le nombre de population à ce jour qui devront être déplacé. notre intelligence devrait nous conduire déjà à évacuer toutes ces zones de leurs habitations et de leurs monuments historiques, adapter les ports.
      quand cela arrivera, lentement car la progression est douce et de plus inégale, (http://sboisse.free.fr/planete/simulateur-de-montee-des-oceans.php)
      pourquoi nous ne le faisons pas, tu penses que ceux qui disposent d’habitations en bordure de mer seraient d’accord. il y aurait là de quoi fournir du travail dans tous les pays du monde et nous manquerions certainement de main d’œuvre.
      alors que penses tu que vont discuter nos hommes politique au sommet de l’écologie quelles mesure répressive ils vont pouvoir prendre pour limiter une pollution qui de toute les manières aura lieu car nous consommerons toutes nos énergies polluantes . il vont seulement réguler le moment ou cela arrivera et rien pour l’en empêcher et toi ce que tu propose de bonne fois c’est pour fournir une source de revenus a ce qui cherchent des emplois d’accroitre ce phénomène.
      il y a a d’autres possibilité c’est rémunérer les hommes pour apprendre tout au long de leur existence, ils recevront un enseignement qui fournira à leur cerveau matière à réflexion et a innovation ils ne seront pas obliger de fabriquer des production inutile seulement pour avoir un revenu, ça ne pollue pas et ça donne des idées.
      d’où sortir la monnaie pour les rémunérer, réfléchit a cette question et tu te rendra compte que ce n’est pas un problème de travail ni d’hommes politiques mais d’organisation économique capitaliste à laquelle tous les citoyens contribuent en à ayant ou non conscience.
      http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html
      cordialement.


      • Dominique Dominique 13 octobre 2015 19:48

        @ddacoudre « d’où sortir la monnaie pour les rémunérer, réfléchit a cette question » =

        c’est justement ce que j’ai développé dans le livre « 0 chômeur en France, OUI c’est POSSIBLE »

        Tout est chiffré, toutes les sources de financement sont expliquées.

        La seule question qui reste en suspens : vaut-il mieux payer des chômeurs à rester chez eux, ou

        bien leur procurer un travail payé au SMIC, avec des perspectives d’avenir plus intéressantes que

        d’attendre chez soi ?

         


      • ddacoudre ddacoudre 6 novembre 2015 20:07

        @Dominique

        bonjour la monnaie est virtuelle elle n’existe pas ’est l’acceptation de la création d’un moyen d’échange. il suffit de l’acceptation et de la confiance de tous pour utiliser le moyen choisit pour échanger. tant que nous n’aurons pas compris cela nous nous enfermerons dans une question que nous ne voulons pas aborder si l’argent est facile qu’est-ce donc qui va contraindre les hommes a travailler pas seulement pour leur besoin cela ils le comprendraient mais pour enrichir les autres, ceux qui retire de leur travail ou de leur consommation un profit.
        http://ddacoudre.over-blog.com/2015/10/le-capitalisme-un-mauvais-paradigme.html.
        cordialement.


      • Sarah 13 octobre 2015 14:15

        Si vous consultez les archives, vous constaterez que cela fait plus de 40 ans que le politicien français au pouvoir « parle de mobilisation contre le chômage. ».


        Vous n’en sortirez pas en France tant que l’RPS (LR+PS), l’Herpès en ajoutant les voyelles, sera au pouvoir.


        L’herpès est une maladie difficile à guérir et récidivante ; vous aurez du mal, tellement l’inertie des électeurs est grande.


        • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:23

          @Sarah En 1972, il y avait moins de 300.000 chômeurs. Aujourd’hui, c’est 20 fois plus de

          personnes qui n’ont pas de travail à temps plein.

          Toujours en 1972, c’était 42h de travail par semaine. Et personne ne se plaignait.

          Aujourd’hui, râler devient un sport national. Le courage n’est pas une vertu qui s’apprend.


        • Sarah 14 octobre 2015 13:21

          @Dominique
           

          Mes posts ne critiquaient pas votre article mais montraient la situation.


          Le pouvoir en place à Paris et ses médias mentent au peuple avec ses 3,5 millions de chômeurs officiels alors qu’il y en a 8 millions (si vous voulez).


          Le gouvernement parle de « 300 000 emplois vacants » mais ne dit rien des 8 millions de chômeurs.


        • Sarah 14 octobre 2015 13:28

          @Dominique
           

          Certains disent qu’il sont à côté des réalités : non, ils la connaissent parfaitement. Par contre, tous les Français ne semblent encore pas se rendre compte de l’ampleur de la catastrophe.


          Des centaines de milliers de Français sont SDF, à la rue, vivent dans leur voiture, un garage, un conteneur, un abris de fortune, un coin dans une usine désaffectée.

          Croyez-vous qu’ils n’accepteraient pas un vrai poste qui leur permette de vivre s’il était réel ?


          Que fait le régime pour eux ?

          Sans changement de régime, non seulement cela ne changera pas mais ira en s’aggravant pour les Français (pas pour lui).


        • Dominique Dominique 14 octobre 2015 14:40

          @Sarah Tous ne se rendent pas compte, en effet. Mais certains arrivent à se contenter de l’assistanat, et me disent attendre la fin de leurs droits pour vraiment faire des recherches. Donc pas simple, surtout en apprenant lors d’un reportage sur les aides matérielles financées par la CAF, qu’ un chômeur pouvait gagner plus en restant au chômage ( plus les autres aides) qu’en reprenant un travail. Lors d’une commission de la CAF, un dossier de demande de paiement de facture était débattu, et une des déléguée a posé cette question surprenante : cette personne va reprendre un travail, va-t-elle gagner moins qu’actuellement ?

          Pour éviter tous ces débats, j’ai réussi à trouver le financement pour faire travailler tous les chômeurs sur la base d’un SMIC à 35h. Tout ça est expliqué dans le livre 0 chômeur...sur www.zerochomeur.fr. Ceux qui ont d’autres propositions encore plus intéressantes sont les bienvenus. Par contre, si c’est un voyage pour décrocher la lune, j’ai le mal de l’air.(lol)


        • Sarah 14 octobre 2015 16:06

          @Dominique

          « un chômeur pouvait gagner plus en restant au chômage ( plus les autres aides) qu’en reprenant un travail. »

          Oui, mais il faut qu’il sache que :


          - cela aura une fin

          - plus le temps passera, moins les employeurs voudront de lui, d’autant plus qu’il y a des gens en poste voulant changer (ceux-là sont préférés) ou des chômeurs depuis peu de temps, préférés eux aussi.


          « certains arrivent à se contenter de l’assistanat, et me disent attendre la fin de leurs droits pour vraiment faire des recherches. »

          Et là, c’est trop tard.


        • Dominique Dominique 14 octobre 2015 19:05

          @Sarah
          Beaucoup vivent au jour le jour sans se préoccuper du futur. Et quand ils réagissent, le réveil est parfois brutal.


        • elmango elmango 17 octobre 2015 13:32

          @Sarah
          C’est souvent le cas de ceux qui sont employés dans de grandes entreprises . Tant qu’ils ne voient pas leur nom sur la liste de la dernière charrette, tout va bien .


        • Sozenz 13 octobre 2015 14:16

          Le travail servirait de moyen d’éducation  : dans une entreprise, on apprend la politesse, on apprend à obéir, on apprend à bien se comporter, on apprend à se soumettre à une autorité.

          le travail pour apprendre la politesse... je ne sais pas mais cela s apprend tout petit
          on apprend à obéir : on apprend à se soumettre à une autorité. : c est cela votre Éducation ?
          Nous somme loin du système d éducation d apprendre à penser par soi même.
          Vous fournissez aussi les fouets ?


          • lloreen 13 octobre 2015 15:39

            @Sozenz

            Votre vision est cauchemardesque pour moi.

            Le travail tel qu’ il existe actuellement est une servitude.

            Ce n ’ est pas l’ entreprise qui « éduque ». L’ éducation relève des parents. Certains confondent l’ éducation avec l’ endoctrinement.
            Eduquer quelqu’ un c’ est faire de lui un être libre et souverain prêt à affronter les affres de la vie. C’ est ce que j’ inculque à mes enfants et c ’est ce que mes parents qui ont été eux-même éduqués par leurs parents, m’ ont appris.

            Mes enfants sont polis parce que je leur ai appris la politesse.
            Faudrait-il attendre qu’ ils aient 25 ans pour l’ apprendre ?
            Je n’ éduque pas mes enfants à la paresse pour autant. Je les éduque pour qu’ ils entreprennent eux-même de façon à ce qu’ ils puissent échanger leurs compétences contre celles des autres pour créer des partenariats.
            Je ne les éduque certainement pas pour qu’ ils trompent les autres pour prendre l’ avantage. Je les éduque pour qu’ ils soient sur un pied d’ égalité et qu’ ils ne se soumettent à personne, sûrement pas non plus à une « autorité ».
            Laquelle ?
            Ni moi, ni mes enfants ne quémandons quoi que ce soit, et certainement la monnaie de singe des « autorités » ou les « autorisations » d’ exploitation.


          • julius 1ER 13 octobre 2015 17:18

            @Sozenz

            il faut militariser le travail c’est encore plus simple ...toutes les têtes alignées au cordeau ....que c’est beau, même King jonkil en rêve !!!

          • Sozenz 13 octobre 2015 17:56

            @lloreen
            ce n est pas ma vision mais la vision de l auteur ^^
            pardon j ai oublié de mettre sa phrase en italique pour ne pas mélanger mes paroles avec les siennes .
            et oui ... je vous l accord c est assez cauchemardesque comme vision . je suis à 100% d accord avec vous ...
            j espère que votre cœur à tenu le coup. le mien était entre la révolte et l’effondrement . j ai réussi à lui faire tenir le cap ^^


          • Dominique Dominique 13 octobre 2015 20:58

            @Sozenz Lorsque je parle du rôle du travail comme moyen d’éducation, cela concerne l’intégration des populations de banlieue, où les parents ont abandonné leur rôle de parent, où la rue est le seul repère éducatif. Avec les conséquences que l’on connait : policiers caillassés, pompiers et médecins agressés.

            Auparavant, il y avait le service militaire, qui permettait d’intégrer des notions de respect, discipline, travail en équipe. Maintenant, seule l’entreprise intègre de telles notions.

            Comme l’absence de travail est souvent invoquée pour justifier les violences dans les banlieues, les trafics en tous genres, eh bien, avec du travail, nous devrions retrouver une situation plus apaisée. Ou alors, le travail ne serait pas le seul remède à apporter... ? 


          • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:25

            @julius 1ER


          • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:34

            @julius 1ER C’est la même réponse que celle apportée à Sozenz 17h56’

            Vous préférez peut-être voir des « jeunes » dealer, braquer, voler, attaquer les policiers, les

            pompiers, les médecins. Si c’est ça votre vision de la vie en société, ce n’est pas la mienne.


          • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:43

            @Sozenz Je pense que vous êtes prête à enseigner votre éducation dans les banlieues.

            Dans les années 80, j’habitais dans une cité, en banlieue parisienne, et c’était déjà l’éducation de la rue : c’était la petite sœur de 10 ans qui promenait son petit frère de 3-4 ans, et aucun parent à l’horizon. Alors quand vous parlez d’apprendre à penser par soi-même, vous êtes dans les sommets de l’éducation. Mais avant d’arriver à ces sommets, il faut commencer par les bases.


          • Sozenz 13 octobre 2015 14:24

            Monsieur c est bien ... je peux vous dire que vous êtes bien prêt pour aller à l abattoir .
            Ce n est pas vraiment votre faute . vous n avez peut etre pas été éduqué sauf peut être par ce que vous même appelez l’éducation ; dans tel cas , je comprends très bien votre approche . mais jamais je ne pourrai m y soumettre, et si je dois en mourir . et bien soit !

             


            • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:52

              @Sozenz Mon éducation m’a permis d’arriver à l’âge de 63 ans, avec un casier judiciaire vierge.

              Mes racines campagnardes m’ont permis d’avoir les pieds sur terre. Et le Respect était une notion prioritaire. On peut ne pas être d’accord avec quelqu’un, mais on peut le dire avec respect et avec des arguments. Votre monde doit être idéal, puisque vous préférez mourir que de vous soumettre. Dans une vie de travail, on n’est obligé d’accepter, à certains moments, des tâches qui ne nous plaisent pas. 


            • Sozenz 13 octobre 2015 23:55

              @Dominique
              Monsieur,
              il y a des taches difficiles et pas toujours agréables à faire . mais se soumettre à certaines autorités aveuglement . NON.
              Vous avez de bons patrons et des petits chefs qui ne respectent pas les subordonnés.
              ces petits chefs sans envergure, sans charisme , sans sens de l honneur que durant votre parcours professionnel vous avez peut être rencontré .De ces petits chefs que vos ancêtres ont combattus et je pense que vos ancêtres tous comme les miens avaient les sens des responsabilités, du travail et du travail bien fait . où ils mettaient un point d honneur à réaliser . certains sont morts sous le jougs de l autorité absolue , d autres se sont battus pour ne pas vivre et faire vivre à leurs descendants les humiliations .
              sachez Monsieur que ce qui se passe actuellement c est un grand retour en arrière progressif. un remake de ce qui s est passé pour vos ancêtres . Vous avez eu la chance de traverser une époque « protégée » . je ne le sais que trop bien vous êtes plus jeune que certaines de mes sœurs. Mais vous n avez peut être pas idée de comment le monde actuel vit . Alors que vous aviez la chance de frapper à une porte et de pouvoir travailler , Aujourd’hui , ce sont parfois 200 personnes qui se présentent à la même porte. quand vous pouviez prétendre à un salaire décent , aujourd’hui . une concurrence acharnée se fait pour un poste. et pour obtenir ce poste ; il est demandé une soumission des conditions de travail pas forcement très justes, d horaires , de disponibilité, des heures de travail effectuées et non payées...Monsieur ce n est plus le même monde ... sachez le .
              Voulez vous ce que nos ancêtres ont vécu avant vous pour nos descendants ou pas ? Moi non , ce n est pas ce que je veux pour les générations qui arrivent sur le marché du travail. 
              Vous savez . il y a des technologies qui pourraient alléger les fardeau des humains . mais ils ne sont pas là pour alléger leur charge . mais pour mettre en concurrence les hommes entre eux . et c est bien triste.
              Donc NON pour la soumission .


            • foufouille foufouille 13 octobre 2015 15:04

              Quand un Président annonce qu’il y a plus de 300.000 emplois vacants en France, que font les Journalistes ?

              Qu’attendent-ils pour organiser une « chasse au trésor » ?

              Chaque chaine T.V devrait partir à la chasse des entreprises qui recherchent en vain des salariés, montrer comment fonctionnent ces entreprises, quel profil elles recherchent, quelle formation est nécessaire, voir comment mettre en place des formations pour des chômeurs motivés à occuper ces emplois vacants 


              on dirait bfm-tv


              • Sozenz 13 octobre 2015 18:07

                @foufouille
                arrêtez de parlez de formations ....
                quand vous savez le nombre de formations qui sont mis en place pour faire tourner les stagiaires payés à coup de lance pierre . de ces formations à rallonge sur 6 mois pour des postes qui n’ auraient besoin de se faire qu en une semaine . .. mais qui ne fournissent pas de main d œuvre « low cost »...( le low cost très en vogue )
                cherchez les chiffres de l évolution du nombre de stagiaires ...
                Principe casse boulot .
                Ces formations qui font bouffer toute une clic de personnes..... j arrête , je vais me rendre encore malade ..
                je crois que si je me laissais aller à mes elans de cœur pour dire certaines vérités . je serais malade depuis longtemps
                pour cela . SVP renseignez vous bien de la chaine « alimentaire » du monde du travail .... je ne peux pas répéter trop de fois les mêmes choses . Gainsbourg voulait mourir malade , moi je veux mourir droite sur mes deux jambes en regardant en face ce que je ne« supporte » pas . ou droite dans un monde meilleur .
                Cordialement


              • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:36

                @foufouille Je ne savais pas que BFM avait fait ce travail. C’était quand ?


              • foufouille foufouille 14 octobre 2015 08:29

                @Dominique
                tous les jours dans son émission économique.


              • straine straine 13 octobre 2015 17:43

                PTDR un retraité qui nous fait un caca nerveux smiley
                Qui va donc pouvoir cotiser pour sa retraite ? smiley
                Le graphique en dessous risque de l’alarmer : smiley
                En jaune les -1/17 ans
                En bleu les 18/60 ans
                En vert les +60 ans
                En rouge le total de la population
                http://i.imgur.com/gD2ZkII.png
                À la place de chercher à sécuriser sa quiétude dans un milieu antisocial en imposant l’esclavagisme aux autres M. le retraité devrait œuvrer à combattre le changement de paradigme directement responsable de son mal-être  smiley


                • Dominique Dominique 13 octobre 2015 21:17

                  @straine Pas grand chose à dire à quelqu’un qui attaque direct par « PTDR un retraité qui nous

                  fait un caca nerveux ».

                  Je crois que nous ne sommes pas tout à fait sur la même longueur d’onde.

                  Parler d’esclavagisme, c’est faire injure à tous les chômeurs qui recherchent réellement du travail.

                  Cela démontre aussi le peu d’intérêt que vous portez au travail. Et surtout que si pour vous

                  l’assistanat est un mode de fonctionnement, pour moi ce n’est pas le cas. Ma retraite, je l’ai

                  gagnée grâce à mon travail.

                  Et même en retraite, j’ai encore travaillé 18 mois en usine, preuve qu’à 63 ans, on peut encore

                  trouver du travail, sans aucune compétence dans ce domaine. Il suffit juste d’une bonne dose

                  d’énergie, se lever tôt, et faire 64 km A.R.


                • rmusic rmusic 14 octobre 2015 10:55

                  @Dominique
                  J’ai 65 ans, retraité, j’ai travaillé de l’âge de 17 ans à 61 ans.

                  J’ai perdu 44 ans de ma vie.
                  j’ai commencé à vivre depuis 4 ans, je peux enfin jouer de la musique, cuisiner, profiter des arbres et de la nature, lire, prendre mon temps.
                  Je suis un passionné et le travail, jusque là, m’a empêché de vivre mes passions.
                  Celui qui ne conçoit sa vie seulement qu’à travers le travail n’est qu’une machine à produire.

                • Samson Samson 13 octobre 2015 22:09

                  Tout dépend des enjeux que recouvre cette « prétendue  »mobilisation contre chômage« .

                  Le plein emploi relève aujourd’hui d’autant plus du mirage que le chômage - par son impact sur le niveau salarial - participe pleinement des mécanismes structurels d’ajustement de l’inflation : dans l’hypothèse d’une diminution du chômage, c’est directement la BC€ qui réagirait en réajustant ses taux d’intérêts pour corriger cette fâcheuse tendance.

                  La mécanisation, l’automation et l’informatisation des tâches ont très largement détaché le processus de production de la main d’œuvre qui y était auparavant indispensable. Toute la question que masque opportunément le »chômage« est celle de la répartition des bénéfices de cette évolution  : redistribués à l’ensemble de la société, ils offrent pour le plus grand bienfait de tous loisir à chacun de disposer du temps libéré de la recherche de sa substance à l’essor de sa propre créativité.
                  Mais privatisés et accaparés par le seul investisseur, ils laissent non seulement sur le carreau la main d’œuvre dépossédée de son gagne-pain par l’évolution technologique, soit une part toujours croissante de nos contemporains, mais confrontent de surcroît salariés et entrepreneurs »survivants« à la logique d’une compétitivité toujours plus acharnée et inhumaine sur une échelle mondialisée.
                  Une telle logique de rentabilité empêche en outre tout développement d’une économie de service visant à répondre aux besoins de chacun plutôt qu’un investissement réduit aux seuls secteurs financièrement rentables.
                  C’est le concept même de chômage qui relève, au mieux et pour les plus naïfs de l’anachronisme, en l’état actuel de l’arnaque pure et simple.

                  Bien d’accord avec vous,  »Quel gachis !" smiley


                  • Sozenz 13 octobre 2015 22:59

                    @Samson
                    ils offrent pour le plus grand bienfait de tous loisir à chacun de disposer du temps libéré de la recherche de sa substance à l’essor de sa propre créativité.
                    Ceci est l ’idéale... mais ce n est pas ce qui est désiré.
                    ils veulent des AMABOTTE comme je l ai déjà dit dans un précédent poste.
                    le chômage = peur = contrôle . contrôle des gens et des salaires ( Nairu)


                  • Le p’tit Charles 14 octobre 2015 10:23
                    « Le Travail pour tous »...Sous De Gaulle c’était le cas, et c’est pour cela que les Français l’ont viré.. ?..depuis ces bas du fronts mettent la mafia au pouvoir et sont cocus mais content.. !

                    • Dominique Dominique 14 octobre 2015 12:46

                      @Le p’tit Charles De Gaulle n’a pas été viré : c’est lui qui a pris la décision de partir. Le motif de son départ n’a rien à voir avec le plein emploi : c’est suite à un référendum portant sur la régionalisation et la réforme du Sénat. Donc rien à voir avec l’emploi. Et mon sentiment personnel concernant son départ : je pense qu’il a été très affecté par Mai 68, et qu’il s’est servi de ce référendum très serré pour préparer son départ avec les honneurs. 52 %- 48 %. J’en connais qui aimerait bien avoir 48 % de confiance actuellement, n’est-ce pas François. Mais François, avec 18%, continue à parader, comme si les Français n’existaient pas.


                    • non667 14 octobre 2015 11:03

                      0 CHÔMEUR = PARTAGE DU TRAVAIL
                       qui dit partage dit nombre de part ?
                      40.000.000 de français ou
                      6 milliards de droits de l’homme immigré ?

                      le pen vite ! smiley smiley smiley


                      • JL JL 14 octobre 2015 11:50

                        Je suis assez d’accord avec tout ça, sauf peut-être le fait que le travail pour tous n’aurait pas d’effet sur le travail au noir.


                        Peut-être même, au contraire, je m’explique :

                        Les 35 heures ne plaisent pas du tout aux patrons, dont l’une des raisons est que, dans certains secteurs d’activité, plus les compagnons ont de temps libre, et plus ils peuvent faire de la perruque, en l’occurrence, du travail au noir. Et du même coup, à piquer des marchés à leurs patrons.

                        Et je vois là, l’une des principales raisons à la réduction du temps de travail salarié qui serait, comme nul ne peut l’ignorer, la bonne solution pour retrouver le plein emploi. Je vous invite à lire mon article consacré à ce sujet.

                        L’autre obstacle est évident : le profit est la seule motivation des entreprises ; il est clair que plus le salarié est exploité, plus le profit est important, et réciproquement.

                        • Dominique Dominique 14 octobre 2015 12:35

                          @JL Pour le travail au noir : quand on travaille 8h par jour + le temps de trajet, on a déjà moins de temps libre que si on reste chez soi. Par contre, on est plus fatigué au bout de ces 8h, et donc moins envie d’enchainer un autre boulot derrière. Comme je l’explique dans mon livre, les entreprises n’auront pas intérêt à faire faire du black ( ça leur couterait plus cher). Et vu que tout le monde sera occupé, les créneaux horaires du black seront plus difficiles à trouver. Il restera le marché des particuliers, le W.E,qui est résiduel par rapport au black des entreprises.

                          Quant à l’argument du profit, une entreprise ce n’est pas une association de quartier. Elle doit effectivement faire des bénéfices. C’est l’utilisation des bénéfices qui peut être contestable. Si les bénéfices servent à investir dans l’entreprise pour l’améliorer ou la moderniser, c’est tout à fait louable : c’est l’avenir de l’entreprise que l’on construit. Si ces bénéfices servent à rémunérer, dans une proportion raisonnable, l’argent prêté à l’entreprise, cela me parait normal. Mais une partie de ces bénéfices doivent aussi revenir aux salariés qui ont participé, grâce à leur travail, à faire gagner de l’argent à l’entreprise. C’est l’équilibre de cette répartition qui est délicat à trouver pour une juste redistribution entre investissement, actionnaires, salariés. Par contre, ce qui est intolérable, c’est de voir des actionnaires pomper la plus grosse partie des bénéfices, au détriment des salariés et de l’investissement. Pour limiter ce genre de dérive, il faudrait que l’investissement participatif des particuliers soit plus développé, et incitatif. Car le « bas de laine » des Français se monte à ....4000 milliards.


                        • Sozenz 14 octobre 2015 13:23

                          @Dominique
                          http://www.inegalites.fr/spip.php?article1393
                          la réalité .... c est cela !!


                        • Sozenz 14 octobre 2015 13:37

                          Discourir ne sert a rien avec des personnes qui ne veulent pas être dans la réalité de ce qui se passe .
                          rien ne sert d’ élaborer des théories, et des SI , dans le cas où il n y a aucune prise en compte de vers quoi le monde tend . sans connaitre la psychologie ( ou la nature humaine ).
                          Aujourd hui nous sommes en train de vivre une période précise qui à des ressemblances avec telle ou telle époque, avec des paramètres qui s y ajoutent pour lesquels il faut tenir compte .
                          S il n y a pas une vue d ensemble . tout ce qui est avancé n’ est que de la polémique stérile, qui ne fera jamais régler un seul problème . et de ce que vous avancez comme un résolution de problème avec une vision idéaliste mais non réel , amènera à un programme totalitaire où le respect de l humain passera après cette grand vision du 0 chômage et la dignité pour tous .
                          il y a des mauvaises herbes à arracher avant de continuer dans la voie que vous espérez .
                          quand vous faites votre jardin , il y a des conditions à mettre en place . su vous avez des polluants cachés sous la surface ; vous pouvez tentez de faire votre jardin de la plus belle manière . les polluants sous terre pourriront votre culture .
                           


                          • Dominique Dominique 14 octobre 2015 14:17

                            Je pense que nous ne sommes pas sur la même planète. Votre réalité n’est pas mon vécu. Ceux qui cherchent du travail en bas de chez eux vont avoir du mal à vous comprendre.


                            • elmango elmango 17 octobre 2015 01:59

                              @Dominique
                              Tant que le pouvoir fera des affaires d’état pour une chemise déchirée et n’aura que faire de 2900 postes supprimés, le chômage continuera d’augmenter . On parle de repousser l’âge de la retraite, mais on sait que les gens ne travailleront plus après 50 ans . Ils seront 20 ans au RSA et toucheront une retraite de misère si ils arrivent à 70 ans .


                            • Sozenz 14 octobre 2015 14:36

                              ce qu il faut savoir c est que votre vécu est le vôtre . il ne ressemble pas à celui de votre voisin. toutes les vies sont différentes et n ont pas le même parcours.
                              il est bon d élargir sa vision , de se mettre à la place de différentes personnes , classes, générations pour tenter de voir et de comprendre ce qui tient en peu de points .
                              j ai eu l immense chance , et je le dis en toute humilité , d avoir connu de façon très proche , une multitude de catégories de personnes .
                              Nous ne faisons pas parti du même Monde, possiblement , mais je peux vous assurer que nous faisons parti de la même planète .
                              Certains probablement ne comprendront mes paroles . car au delà de la tour de Babel des langues, il y a la tour de Babel du langage (et donc de l ’esprit ).


                              • Dominique Dominique 14 octobre 2015 15:07

                                Je ne comprends pas très bien où vous voulez en venir. Mon vécu est bien sûr le mien. Mais il ne s’est pas fait tout seul : j’ai également côtoyé d’autres personnes. J’ai également voyagé dans d’autres continents. J’ai vu des pays où les gens ne reçoivent aucune assistance. Et j’ai admiré leur courage à rechercher des solutions pour faire vivre leur famille. Comme quoi, mon horizon ne se limite pas à mon ordi.

                                Concrètement, que proposez-vous ?

                                Vaut-il mieux donner du travail à tout le monde, ou maintenir le système français actuel ?

                                Donne-t-on du travail pour tous les jeunes des quartiers, ou bien les laisse-t-on continuer comme actuellement ?

                                Ce sont les 2 questions majeurs à mes yeux. C’est peut être terre à terre, mais ce sont mes racines terriennes.

                                Après, s’il faut philosopher sur le choix de son travail : je prends, je prends pas...Là, on n’est pas sorti de l’auberge. Lorsque j’ai des factures à payer, personne ne va les payer à ma place. Et je me débrouille pour les payer, quitte à bosser en plus de ma retraite.


                                • elmango elmango 17 octobre 2015 13:30

                                  @Dominique
                                  Vous n’avez pas compris que le chômage est voulu et entretenu par ceux qui ont le pouvoir . Allez voir dans les entreprises, ça ne bronche plus, et si y’en a un qui ose la ramener il se fait vite fracasser . regardez l’affaire d’état qu’est devenue une chemise déchirée alors qu’on ne parle pas des 2900 emplois sacrifiés .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès