• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les 110 erreurs de François Hollande

Les 110 erreurs de François Hollande

Il faut " réformer " la France, aura clamé François Hollande tout au long de son quinquennat, en chœur avec ses différents Premiers ministres, ministres et secrétaires d’Etat successifs.

Mais les dispositions législatives ou administratives prises et qualifiées de " réformes ", ont été le plus souvent des changements en pire, des mesures purement comptables se terminant presque toujours par un recul des droits des citoyens et/ou une baisse du pouvoir d’achat des salariés et retraités…

 En 1988, une première formulation de la synthèse était popularisée par le président François Mitterrand, après sa réélection pour un second mandat. Ce fut alors le fameux " Ni-ni " qui définissait sa politique économique consistant à ne pas faire de nouvelles nationalisations tout en conservant celles déjà faites : ni nationalisation, ni privatisation.

Aujourd'hui, la version du " Ni-ni " hollandais résume parfaitement la politique économique et sociale suivie depuis 2012 qui s'est traduite par la mise en œuvre d’une synthèse entre ni statu quo, ni changement profond. François Hollande aura proclamé son amour pour la " réforme " mais sera resté toujours très éloigné de la signification de ce mot telle qu’elle est donnée par le Petit Larousse : " changement important, radical, en vue d’une amélioration ". 

Pourtant, les domaines où règnent archaïsme et injustice sociale ne manquaient pas : institutions à caractère monarchique, mode d'élection anti-démocratique de l’Assemblée nationale et du Sénat, colossal mille-feuille administratif, escroquerie de la dette publique, chômage de masse, érosion du pouvoir d’achat des salariés et retraités, désengagement tous azimuts de l’Etat, fiscalité injuste, mode de financement archaïque de la Sécurité sociale, etc.

Il aurait fallu engager, dès le début du quinquennat, des réformes dans tous ces domaines essentiels et bien d’autres encore afin de renouer avec la République, la démocratie et la justice sociale, en apportant des réponses sérieuses aux difficultés que rencontrent des millions de Français et leurs familles.

Le vieux principe, rappelé naguère par Pierre Mendes France au début des années 80, (si les réformes essentielles ne sont pas faites dans les six premiers mois qui suivent l’installation d’un nouveau gouvernement, elles ne se font en général jamais) a été une nouvelle fois vérifié. Dès la fin de l’année 2012, il était clair que les réformes essentielles à faire étaient déjà enterrées.

Mais si cette absence de vraies réformes résulte d’une politique assez conservatrice, elle s’explique aussi par un manque de préparation à l’exercice des responsabilités et une profonde méconnaissance des dossiers. L’incompétence aura marqué quasiment chaque action, chaque projet de loi, chaque déclaration de ministres ou secrétaires d’Etat. On n’aura jamais constaté autant d’incohérences, revirements, maladresses ou couacs gouvernementaux depuis le début de la 5ème République en 1958.

François Hollande aurait pu écouter les conseils venant d’experts de la société civile mais il a préféré s’entourer de ses proches au sens idéologique du terme. Des projets à caractère souvent électoraliste ont été ainsi censurés par le Conseil constitutionnel comme la loi sur l’amnistie sociale ou l’imposition à 75% des revenus annuels dépassant un million d’euros. D’autres n’ont pas abouti comme l’état d’urgence ou la déchéance de nationalité que François Hollande avait décidé de faire entrer dans la Constitution.

Mais c’est avant même son élection, lors du grand meeting de campagne, le 22 janvier 2012 au Bourget, que François Hollande commettait sa première grave erreur. Il était aux côtés de Yannick Noah, longtemps exilé fiscal en Suisse en tant que tennisman professionnel. Ce duo sur scène était d’autant plus étonnant que la gauche en général et le Parti socialiste en particulier n’ont jamais eu de mots assez durs pour les exilés fiscaux.

En invitant Yannick Noah qui avait gagné 3 800 000 € en 2010 (10 410 € par jour) selon le magazine Challenges, François Hollande, l’homme qui n’aimait pas les riches, donnait ainsi un très mauvais signal sur la politique qu’il allait mener au cours de son quinquennat, notamment en matière fiscale. Et comme un nuage sombre s’avançant dans le ciel, cette première erreur annonçait l’orage qui allait suivre... 

 

> Un livre à lire avant l'échéance électorale 2017, histoire de prendre de la hauteur et de connaître tous les ratés du quinquennat :

" Les 110 erreurs de François Hollande " 

- Auteur : Albert Ricchi

- Parution : 7 octobre 2016

- Essai (broché)

- Format : 134 x 204 

- 282 pages

 

(en vente chez l'éditeur Editions Edilivre ou sur les sites Amazon et Fnac). 

 

Photo Creative Commons

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Décliniste grand remplacé (---.---.228.53) 21 octobre 2016 10:27

    Il n’y a ni politique, ni démocratie, ni écologie, ni souveraineté, ni culture, ni peuple, ni état, dans une soumission à un impératif de productivisme technique et économique global. Mais la guerre de tous les individus contre tous, et de tous les pays contre tous.
     
    Le protectionnisme c’est la liberté.
     
    La totalisation de l’histoire par la technique est un tout où rien qui impose une oligarchie mondialiste de clercs techniciens (l’UE) et de Seigneurs Capitalistes (multinationales) au dessus des états et des individus, un moins disant social et culturel, au nom de l’optimisation de ce productivisme technicien.
     
    SOROS, LE PHILANTHROPE NÉGRIER DE GÔÖÖCHE DONNE 500 MILLIONS AUX COLONS DU MONDIALISME :
     
    http://www.nice-provence.info/blog/2016/09/20/milliardaire-george-soros-sponsorise-immigration-clandestine
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/George-Soros-conseille-a-l-Europe-un-emprunt-de-30-milliards-par-an-pour-financer-l-immigration-de-41895.html


    • Hecetuye howahkan howahkan 21 octobre 2016 11:08

      @Décliniste grand remplacé

      salut...villista ?

      tu dis : Il n’y a ni politique, ni démocratie, ni écologie, ni souveraineté, ni culture, ni peuple, ni état, dans une soumission à un impératif de productivisme technique et économique global. Mais la guerre de tous les individus contre tous, et de tous les pays contre tous.
       

      Exact de « notre » point de vue....

      c’est donc l’individu qui est la racine du mal....enfin ce que nous sommes devenus...par choix, résignation, acceptation, hasard, tons etc

      c’est très dommage individuellement avant tout, puis bien sur collectivement...comment changer le Bien absolu en saloperies ? il n’y a qu’a demander aux humains, c’est les champions !!!

      car nous avons en nous des capacités étonnantes mais perdues....comme celle qui mets ce qui est inconscient à la lumière, qui sait retrouver les racines de nos problèmes créés par la pensée et enfouis donc , pour les solutionner toute seule ..résoudre ses problèmes profonds est un travail de « paresseux »...car comme la pensée n’y est pour rien il n’y a pas d’efforts a produire et surtout pas d’analyses blabla...

      comme celle encore plus étrange qui est une connexion avec ...disons ..L’Univers et la profondeur de ce qui est au delà bien sur encore de la pensée...là ou l’extraordinaire n’existe plus, ni l’exceptionnel, ni le supérieur, ni la comparaison, ni la valeur, ni la hiérarchie ni ni ..ni en gros tout ce que nous connaissons dans ce monde étroit et sans saveur de la pensé qui empêche ce contentement absolu que cherche avec désespoir chaque humain....contentement absolu bien sur jamais trouvé, car cela n’est pas du domaine de la pensée analytique à conclusion binaire..oui je t’aime, non casses toi !!

      comme celle qui permet de communiquer en direct avec un autre cerveau, avec des mots, dans un langue inconnue qui est comprise...et ou je suppute, par contre là sans savoir, que la distance importe peu...c’est juste un ressenti personnel sur le moment..

      etc

      Nous passons totalement et absolument à coté du fait de vivre, qui est LE miracle...par choix...non perçus donc non compris etc..............donc non solutionnés..

      ce qui est aussi une autre capacité en panne...qui sait solutionner nos problèmes sans le concours de la pensée..le problème est aussi la solution...

      il y a là « quelque chose » qui sait................qui guide...qui aide....et oui Jules Édouard....

      à condition de ne rien vouloir....

      là est l’ apparent paradoxe...

      quel gâchis  !!!! mais tout cela est là toujours potentiellement pour tous...et comme personne ne peut y aller pour un autre....de même que personne ne peut manger à ma place, pas plus que un livre de cuisine peut me nourrir...

      il ne reste plus aucune autre option que.... ?

      respect et robustesse... smiley


    • Hecetuye howahkan howahkan 21 octobre 2016 11:34

      @howahkan

      cette fois ci,devant ce genre de crise profonde ultime ,probablement la plus profonde et grave de l’humain qui est devenu un non sens total, nous n’avons plus de « raison » (pas le bon mot mais je fais avec) d’exister..nous ne pouvons plus faire l’économie d’une remise en cause personnelle de tous soi même avec soi même= voyage dans l’inconnu ce que la pensée est inapte à faire par programmation......car sans la savoir nous avons enclenché un processus, que j’ai vu=vision, caché dans la souffrance humaine et qui est un compte à rebours....

      devinez ce qu’il compte ce rebours....

      la fin de la souffrance humaine..voir Mr Siddhartha spécialiste mondial de la question avec K et quelques autres à compter sur les doigts d’une seule main..pour le moment..

      la fin par la disparition, ou par la compréhension....et là il faut être humble car "on démarre de largement en dessous de zéro..j vis une panique totale à tous les étages de la fusée...

      mais ami humain tu ne peux te fuir..sauf par le suicide mais tu n’est plus ..


    • Bobo shiteux sponsor du shauff (---.---.100.189) 21 octobre 2016 15:06

      @howahkan
       
      C’est Gourbi-El qui fantasme en se masturbant sur son clavier et prend le Yéti pour une petite fille de Kohn le tripoté ...
       
      La rationalité est dominée par la volonté de connaissance immanente, la science ne veut pas le bonheur, juste la puissance du savoir et son application. Nietzsche s’est trompé, la volonté de puissance emprisonne l’homme dans La Machine.
       
       
      ‘Il est surprenant que, lorsque la foi fait défaut, ce qu’elle nous permet ordinairement de réaliser sans pensée ou effort particulier de notre part devienne un l’objet d’un comportement à orientation technologique [...] On a suggéré que la technologie de l’amour physique se développera vraisemblablement si l’amour devient problématique. De la même façon, les technologies de la grossesse apparaissent lorsque l’amour naturel pour les enfants ne se manifeste plus précocement et spontanément [pma pour vieilles ...]’
      Le moyen s’est substitué au sens. Il y a une singerie technologique de l’expression du plus profond de l’homme [...] quand l’amitié n’habite plus le cœur de l’homme [amis fesses boucs], quand on a plus authenticité dans un groupe [communautés virtuelles], alors s’y substituent les techniques de relations humaines [interBEnet] et la dynamique de groupe [forum], qui imitent parfaitement [...] une activité profonde de l’être [existentiel...] Il est indispensable que ce qui a été VÉCU auparavant continue à être FAIT dans la Technique. »
       
      ‘Le système technicien’ 1977 J. Ellul


    • Bobo shiteux sponsor du shauff (---.---.100.189) 21 octobre 2016 15:15

      L’homme dans La Machine s’appelle le Cyborg.
       
      Ellul, ce grand penseur fasciste le décrit bien (mieux qu’Heidegger qui est abscond)
       
      Ellul décrit bonobobo vert le shiteux collabobo, qui purine les colonies par snobisme de l’infraction mondaine, ce 0 sur compte de dealer qui sponsorise petit colon au shauff en lieu et place du collège :

       
      « Nos modernes zélateurs pour l’abolition de la morale sexuelle [que dirait Ellul de la gpa-pma !], de la structure familiale, du contrôle social, de la hiérarchie des valeurs, etc., ne sont rien d’autre que les porte-paroles de l’autonomie technicienne dans son intolérance absolue des limites quelles qu’elles soient : ce sont de parfait conformistes [collabobo gôôôcho] de l’orthodoxie technicienne implicite. Ils croient combattre pour leur liberté mais en réalité, c’est la liberté de la technique [tenant le Capital], dont ils ignorent tout, qu’ils servent en aveugles esclaves du pire des destins. »
       
      ‘Le système technicien’ 1977 J. Ellul


    • Le421 Le421 21 octobre 2016 19:03

      @Décliniste grand remplacé
      La gauche, enfin, la vraie, est pour un productivisme libéral ??
      Faut vous soigner mon ami. Et vite !!


    • ouam2 (---.---.41.186) 22 octobre 2016 01:00

      @Le421

      « ...Faut vous soigner mon ami. Et vite !!... »

       

      Surtout pas malheureux ! smiley

       

      Et ce pour AU MOINS deux raisons :

       

      la 1ere : Nous perdrions une sommité littéraire inimitable  !


    • fred.foyn 21 octobre 2016 15:21

      Les 110 erreurs de François Hollande ? et celle de sa mère pour l’avoir mis au monde..on en parle pas ?


      • ENZOLIGARK 21 octobre 2016 17:46

        @fred.foyn ... , Bona sera , ... une prostituee venue des U$A d ’ apres une rumeur serieuse ... ! . ... АФФ ИСС ...


      • Le421 Le421 21 octobre 2016 19:07

        Hollande n’a commis qu’une erreur en fait...
        Avec le discours du Bourget, il a fait croire qu’il était de gauche.
        Et il a baisé tout le monde.
        Mélenchon nous avait prévenu.
        Il a appelé à voter Hollande tout en expliquant que c’était plutôt contre Sarkozy, pas « pour » Hollande.

        Et les abrutis de service le critiquant parce qu’il avait sorti le terme de Capitaine de pédalo.

        Il avait tort ?
        Non.


        • Abou Antoun Abou Antoun 21 octobre 2016 21:09

          Un peu d’arithmétique, un mandat c’est 5 ans soit 60 mois. 110 erreurs c’est un peu moins de deux erreurs par mois.
          Si ce score est confirmé il aura été un bon président. Qui d’entre nous commet moins de deux erreurs par mois ?


          • chantecler chantecler 22 octobre 2016 06:12

            @Abou Antoun
            J’espère que vous plaisantez !
            Le quidam qui fait deux erreurs pas mois ne revendique pas les responsabilités d’un PR français .


          • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 2016 08:34

            @chantecler
            Effectivement c’est le nombre de 110 qui me paraît nettement sous-estimé.1100 serait peut-être plus adéquat.


          • ricoxy ricoxy 22 octobre 2016 20:25

             
            ►Abou Antoun
             
            « Errare humanum est, hollandicum perseverare ». Que ne se retire-t-il !
             


          • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 2016 20:38

            @ricoxy
            Que ne se retire-t-il !
            coitus interruptus ? Arrêter soudainement de baiser la France ?


          • ricoxy ricoxy 22 octobre 2016 21:03

             
            ►Abou Antoun
             
            ©omme il a été suggéré plus haut, c’est son père qui aurait dû se retirer.
             


          • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 2016 21:10

            @ricoxy
            Oui, je vous l’accorde mais le mâle est fait. Je m’inquiétais un peu pour Marianne à qui un retrait inopiné, imprévisible, aurait barré la route du septième ciel et stoppé net son ascension aux rideaux.
            Mais bon le septuagénaire Juppé aura 5 ans pour la faire jouir (et le désir s’accroît quand l’effet se recule).


          • V_Parlier V_Parlier 21 octobre 2016 21:16

            Parler d’erreurs pour Hollande est trop indulgent à mon goût. C’est de délits, de crimes à grande échelle et de trahisons qu’il faut discuter.


            • Ruut Ruut 21 octobre 2016 22:15

              Mais qui a vraiment voté F.Hollande ? En connaissez vous dans votre entourage ?
              En tout cas ils n’assument plus.


              • cathy cathy 22 octobre 2016 00:03

                Il n’a pas été pire que Sarkozy.


                • ouam2 (---.---.41.186) 22 octobre 2016 00:55

                  « Les 110 erreurs de François Hollande »

                   

                  Ah bon pas plus ?

                   

                  Vu le nombre de grosses conneries, je suis sur qu’il y en à pas mal de passées à la trappe dans l’addition....

                  Donc statistiquement on va avoir de droit à encore au doigt moullié 10% de plus

                  (10 semestres on en est au 9eme)... d’ou ma question ...

                   

                  Ca va etre QUOI les 11 futures boulettes à venir ? smiley


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 octobre 2016 21:15

                    @ouam2
                    C’est vrai faudrait coefficienter.


                  • epicure 22 octobre 2016 03:54

                    En signant le traité merkozy, il avait signé sa première grosse erreur, qui donnait en fait le ton de son mandat : le changement ce n’était pas pour maintenant.

                    merci de rappeler la définition de réforme, plutôt que l’incantation creuse de certains hommes politiques qui l’utilisent pour faire passer de mauvaises pilules. La notion d’amélioration est importante, alors que ceux qui scandent « réforme ! , réforme ! » ne cherchent pas l’amélioration de la vie du français ou européen moyen.


                    • ENZOLIGARK 22 octobre 2016 07:56

                      LA TRANSPARENCE A LA FRONCAISE QUI DISAIT L ’ AUTRE MERDE SUR LA ФOTO DE L ’ ARTICLE >>> Фraude Фiscale  : le registre PUBLIC des trusts CENSURE [ lesechos . fr du 21/10/16 ] ... . ... A ФRANCIA CUMEDIA = BASTA = ФORA ... E CORSICA * LIBERTA SERA ... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès