• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les comptes de Balladur étaient complètement faux et avaient explosé les (...)

Les comptes de Balladur étaient complètement faux et avaient explosé les plafonds

Imaginez un peu la dose de cynisme et d’arrogance qu’il a fallu à Sa Suffisance-jevousdemandedevoustaire pour se servir de l’argument de la validation de ses comptes de campagne pour répondre aux accusations concernant le financement de celle-ci par des rétro-pots-de-vin alors qu’il savait pertinemment que ces fameux comptes avaient été invalidés par les rapporteurs car ils étaient truqués, complètement faux et avaient fait exploser les plafonds légaux.

Heureusement qu’il y a Médiapart car ce ne sont ni Le Figaro, ni le Monde, ni Libération, ni le Point, ni l’Express, ni le NouvelObs qui vont nous en parler. Le plus souvent les journaux classiques sont à la traine des Médiapart, Le Post, Rue89 ou tel Bakchich quand ils n’occultent pas l’information. En, fait ils sortent à leur tour de façon parcellaire des informations, mais il faut que la nouvelle soit partout présente pour qu’ils en parlent afin d’éviter l’appel du vide et de ne pas êtres les seuls à ne pas en avoir parlé.
 
Voici donc la nouvelle (Médiapart) : Balladur : les comptes truqués de 1995
08 Décembre 2010 Par Mathilde Mathieu Michaël Hajdenberg Fabrice Lhomme Fabrice Arfi
Il n’y a pas seulement un dépôt de plus de 10 millions de francs en argent liquide et sans justificatif. Edouard Balladur a, pour sa campagne présidentielle de 1995, pulvérisé le plafond légal des dépenses. S’il n’avait pas été sauvé par le Conseil constitutionnel, contre l’avis des rapporteurs, l’ancien premier ministre aurait dû renoncer à 30 millions d’aides publiques et rembourser à l’Etat 7 millions de francs. Révélations.
 
Nous découvrons donc que ce ne sont pas seulement les 10 millions de FF (Il est l’or Monseigneur !) qui ont posé un sérieux problème aux rapporteurs du Conseil Constitutionnel, c’est une vaste entreprise d’escroquerie des comptes de campagne, une explosion du budget.
 
Médiapart nous apprend donc une belle brochette d’irrégularités. Alors que le plafond est fixé à l’époque à 90 millions de francs, le candidat Balladur, après recalcul des rapporteurs en aurait dépensé 13 de plus qu’annoncés : « Après rectifications », ils calculent que « le compte de campagne fait apparaître un montant de dépenses de 97.200.776 francs » soit un dépassement de 7 millions de francs !
 
Voici le détail :
• 4.286.000 francs pour des permanences électorales
 
• 1.482.286 de sondages (payés par le Parti républicain ou le parti radical, alors qu’ils ont servi à Edouard Balladur)
 
• 2.277.600 pour des affiches, tracts, etc.
 
• 2.471.416 pour des réunions publiques
 
• 306.570 pour des locations de salles
 
• 12.000 pour des déplacements du candidat
 
• 912.000 pour des transports de militants
 
• 208.000 pour l’hébergement et le transport d’orateurs invités à des manifestations
 
• 30.000 pour des voyages dans les DOM-TOM
  
 
« Remises » d’entreprises
En plus, les rapporteurs butent sur des « remises » accordées par des entreprises au candidat Balladur, sans raison apparente. En réponse à ces sous-facturations évidentes, ils « regonflent » la note, pour faire payer le juste prix.
 
Voici la liste des « remises » indues qu’ils établissent :
 
• 628.362 francs de l’imprimeur Euro2C (une société qui entretient des liens étroits avec la droite, déjà croisée par Mediapart lors d’une enquête sur Eric Woerth)
 
• 841.601 de Market Place (organisateur de manifestations)
 
• 26.981 de l’hôtel Méridien
 
• 14.200 de l’hôtel Lutetia
 
• 72.758 de Delta diffusion (entreprise de routage)
 
Regardons d’un peu plus près :
- sondages payés par le Parti radical (aujourd’hui Borloo) et par le Parti républicain (Léotard). On a parlé des rétro-pots-de-vin pour financer le PR qui lui aurait indirectement (et directement) financé Balladur. Notons au passage les sondages payés par l’Elysée actuel, ce qui a été révélé par la Cour des comptes, sondages qui auraient servi à l’UMP, tout comme il faudrait vérifier les sondages réalisés au frais du minsitère de l’intérieur quand son locataire était celui de l’actuel Lanterne.
- la société Euro2C dont voici ce que j’en dis dans mon excellent livre sur les petites affaires d’un certain Immaculé plus qu’intégre (je ne fais pas comme Delon qui parle de lui à la 3é personne, mais je me cite quand-même) p129-130 : Parmi les connaissances de Woerh il y a ce second couteau Roland Branquart connu du temps de l’ADO (non pas l’adolescence, mais le temps béni des augmentations de salaires, des voitures de fonction illégales, des primes et des condamnations), temps il fut condamné, tout comme Mancel, pour complicité de prise illégale d’intérêt quand il s’occupait de la société Euro 2C. Il croise à nouveau la route de Woerth quand il le conseille en juin 2007 pour sa campagne législative, puis ensuite lorsqu’il conseille la société Betfair, société de paris, qui sera curieusement défendue par le ministre lui-même devant l’Assemblée Nationale qui pourtant retoquera ce genre de sociétés de pari dont la cote n’est pas fixée par le site mais les parieurs. Ce Roland Branquart est également associé gérant d’Arcet Notation, filiale de la même Euro 2C qui a pour directeur de développement un certain Michel Vialatte, connaissance commune de Jégo, Mancel et Woerth, condamné en juin 2004 à 5 ans de prison dont 42 mois fermes pour corruption, trafic d’influence et favoritisme. Incarcéré depuis mars 2003, l’ancien Directeur Général des Services de la Ville de Nice et du Conseil général de l’Essonne (Dugoin) a bénéficié d’une libération conditionnelle. Jégo avait été le voir en prison histoire de bien caler les choses je suppose. Cette même société aurait facturé 123 000 euros à la mairie de Bagnolet une étude non réalisée. Que du beau monde.
 
 
Le monde est si petit, n’est-il pas ? Quant à notre ami Balladur, déjà pris la main dans le pot de confiture quand il dirigeait la société d’exploitation du tunnel du Mont Blanc (il n’y a pas de petits profits), celui qui joue de son port de tête comme d’un argument certifiant sa probité, ne s’est pas arrêté. Et pourquoi donc s’arrêter quand une des plus hautes instances publiques et républicaines françaises truque les élections les plus ilmportantes, massacre à coups de marteau un petit candidat à 0,24 % poursuivi par le fisc pour montrer O combien la justice est implacable et ne laisse rien passer, quand dans le même temps elle autorise, cautionne, masque et facilite une des plus honteuses triches électorales des dernières années validant l’élection illégale d’un tricheur à grande échelle et sauvant de la banqueroute un trafiquant de comptes ? Nous sommes dans un monde où prospèrent les Huchon qui triche et que tout le PS veut sauver (on veut l’abattre, dit-il, lui qui utilise les fonds du peuple, lui l’homme de gauche, pour se faire élire), Guérini, Emmanuelli en son temps, Léotard, Donnedieu de Vabres, Sarkozy, Morin, Santini, Blanc, Amara, Dati, Joyandet, prince Jean, Bachelot, Boutin, Juppé, Copé, Woerth, Lefebvre, Delanoë qui s’acoquine avec l’UMP pour régler les turpitudes financières de Chirac avec l’argent des contribuables et sur le dos de la juste réparation judiciaire des méfaits commis - en effet quand l’UMP règle un euro ce sont au minimum 80 centimes qui sortent de notre poche, 66 % au titre de la réduction d’impôts, plus les subventions d’état pour chaque électeur payé au comptant et en rente durant le mandat des élus, sans oublier toutes les rémunération de ces derniers -, les Dumas président voyou du Conseil Constitutionnel, voyou de grand chemin condamné par la justice pour ses égales turpitudes financières, enfin la liste est longue comme un jour sans pain, pain qui manque à beaucoup et dont certains pourtant continuent comme des esclaves soumis et volontaires pour ceux qui leur tondent la laine sur le dos, volent l’état et donc les citoyens, et se pavanent avec l’arrogance des intouchables, à voter pour ces hommes politiques-là.
 
Donc, notre bon ami, Sa Suffisance, ne s’est pas arrêté (Le NouvelObs) : Fin 2007, la justice s’est penchée sur d’importantes réserves en liquide dans le coffre de l’Association pour la réforme, une structure créé par Edouard Balladur après sa défaite de 1995, révèle mardi 7 décembre le site d’information Mediapart. L’enquête de la justice a toutefois été classée sans suite quelques mois plus tard.
 
En cause : "des sommes en espèces importantes (62.700 euros en 2005, 92.900 euros en 2006) ayant été découvertes dans les comptes", selon Mediapart, qui cite les procès-verbaux. Stéphane Gauvin, responsable du pôle partis politiques au sein de la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP), a estimé qu’il s’agissait d’une "anomalie", tandis que le président de l’Association, Hugues Hourdin a expliqué "que l’importance de ces sommes en liquide était due au fait que la questure de l’Assemblée exige que les petits-déjeuners hebdomadaires des députés soient réglés en espèces", toujours selon Mediapart.
  
Similitudes
 
Si l’enquête ne donne pas lieu à des poursuites judiciaires, Mediapart souligne que les informations recueillies éclairent l’affaire Karachi. L’attentat qui a provoqué la mort de quinze personnes, dont onze Français, en 2002, au Pakistan, a en effet conduit la justice à s’interroger sur l’hypothèse d’un règlement de compte, qui aurait été provoqué par l’arrêt par le nouveau pouvoir chiraquien, en 1995, de commissions et de rétrocommissions profitant à Edouard Balladur. L’ancien Premier ministre est mis en cause pour le versement de 10 millions de francs en espèces sur le compte de l’association de financement de sa campagne présidentielle.
 
Mediapart relève que l’enquête de 2007 met en lumière des similitudes avec l’enquête sur l’affaire Karachi. Pour commencer, "l’Association pour la réforme est nommément citée dans ’Nautilus’", les rapports internes de la Direction des constructions navales (DCN) sur l’attentat.
 
L’Association pour la réforme a eu pour premier président Nicolas Bazire, qui avait dirigé le cabinet d’Edouard Balladur à Matignon ainsi que sa campagne électorale.
 
Enfin, parmi les deux commissaires aux comptes de l’Association pour la réforme, on retrouve Gérard Bienaimé, qui était aussi le commissaire aux comptes de l’AFICEB, l’association de financement de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, en 1995.
 
Comme tout à l’heure je le disais, que le monde est petit. Le même Bazire, aujourd’hui haut placé dans le luxe chez un des frères financiers de Nicolas Sarkozy. Vous remarquerez que sous Sarkozy, on classe beaucoup sans suite, sauf Clearstream, là on y va au canon de 22. On retrouve aussi cette même association pointée dans le rapport Nautilus. Ce qui ne vous a pas échappé c’est cette savoureuse réponse (pas plus que ne vous a échappé que cette information ne vient pas du NouvelObs mais de Médiapart) :  le président de l’Association, Hugues Hourdin a expliqué "que l’importance de ces sommes en liquide était due au fait que la questure de l’Assemblée exige que les petits-déjeuners hebdomadaires des députés soient réglés en espèces",
 
Il y a un classement sans suite alors que : En cause : "des sommes en espèces importantes (62.700 euros en 2005, 92.900 euros en 2006) ayant été découvertes dans les comptes", selon Mediapart, qui cite les procès-verbaux. Stéphane Gauvin, responsable du pôle partis politiques au sein de la Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP), a estimé qu’il s’agissait d’une "anomalie", 
 
Revenons à la réponse du président de cette association caritative : il fallait déposer tant de liquide pour payer les petits-déjeuners de la questure. Or l’absurdité d’avoir des sommes telles (92 000 euros quand même) en liquide, alors qu’il suffirait de sortir de sa banque avant chaque petit-déjeuner le montant dudit petit déjeuner, rend invalide l’argument dès qu’il est prononcé. Ce que l’on peut en dire :
- des petits-déjeuners hebdomadaires, veut dire en français un par semaine. Avec les vacances des parlementaires cela doit faire une quarantaine dans l’année. Donc cela voudrait dire que chaque petit-déjeuner coûte la bagatelle de 2 300 euros ! tout en sachant qu’un des avantages des parlementaire est que justement les prix sont très faibles. Cela ressemble aux frais de bouche de Chirac. Avec Balladur il faut un estomac d’autruche (avaler n’importe quoi) pour croire à ses balivernes et un estomac de baleine pour assister à ses petits déjeuners.
- cette réponse est complètement dilatoire car elle ne règle en rien l’origine de ces fonds en liquide.
 
La double validation des comptes Balladur et Chirac est un scandale d’une indignité rare qui a permis une élection « trichée » et le sauvetage financier d’un autre tricheur alors que vont en prison des pauvres hères pour avoir volé juste de quoi empêcher de mourir de faim deux enfants.
 
Il faudra bien qu’un jour payent ceux qui doivent payer leurs turpitudes et que nous changions tout cela en faisant à la place d’Hercule (et accessoirement Devedjian) le nettoyage au Kärcher des écuries d’Augias en détournant les bras de la Seine vers les Assemblées, le Conseil Constitutionnel et l’Elysée Matignon sans oublier quelques ministères comme celui de l’intérieur et de la justice.
 
 
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr)). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 6é version du 16 novembre 2010) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • l’affaire Wildenstein
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l’affaire de la Jatte
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007
  • la circulaire Hortefeux
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • l’affaire de l’espionnage par le contrespionnage des journalistes
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
 
Sarkozya delenda est !
 
Vignette Wikipédia 

Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • franor 9 décembre 2010 11:45

    Merci pour cet article que je trouve délicieux et surtout qui m’apprend des choses qui ne sont pas dans nos médias traditionnels. Nos journalistes français se sont fait acheter il y a très longtemps en acceptant de ne pas avoir le même régime fiscale que les autres citoyens, nos médias papier ont eux aussi accepter des rallonges permanentes des différents gouvernements depuis plusieurs décennies. Alors comme pour le scandale des établissements financiers, si l’on souhaite ne rien savoir il faut acheter la presse française. Je suis isarien, donc habitant de l’Oise, à moins de 2 Km d’un hippodrome devenu célèbre non pour ses courses mais pour son prix de vente qui ressemble à une donation. De fait il essayent depuis quelques temps de modifier le bail du club de golf pour en faire un bail annuel renouvelable. Mais surtout je souhaiterais vous dire que votre ami « l’immaculé Eric » n’est pas ce que nous avons de mieux dans l’oise, croyez moi, de tous bords politiques, nous avons des Stars qui eux ont étés condamnés et continuent à exercer leurs fonctions d’élus voir même d’experts auprès des tribunaux. Là nous comprenons mieux pourquoi il ne voit pas ce qu’on lui reproche, car les autres n’ont jamais été ennuyés et pas une ligne dans les torchons. Donc un petit déplacement dans le 60 vous donnerait l’occasion de mieux cerner la nébuleuse picarde qui faute de donner de l’ honnêteté aux politiques, les rends sans éducations, dans la toute puissance de l’enfance, prêts à tout pour vous éloigner.


    • Imhotep Imhotep 9 décembre 2010 12:27

      Et ce n’est pas tout semble-t-il. Voici ce que nous révèle rue89 :



      Surtout, le financement de cette mémorable campagne présidentielle avait déjà faitl’objet d’une discrète enquête judiciaire. Par un curieux hasard, l’instruction d’un juge normand de Coutances (Manche), Richard Foltzer, concernant un trafic de drogue avait en effet débouché sur d’étranges découvertes. Et permis de mettre à jour des sommes importantes à l’origine inexpliquée sur le compte suisse d’un conseiller municipal RPR de Vaucresson.

      6 millions de francs en liquide

      Cet élu, après quelques tergiversations, avait fini par avouer que cet argent n’avait rien à voir avec un quelconque trafic de drogue mais était lié à la campagne électorale d’Edouard Balladur.

      Quelque 6 millions de francs de l’époque (900 000 euros) lui avaient été, avait expliqué l’édile, donnés en liquide au QG de campagne du candidat dans le but de rétribuer les services de sa société OST Sécurité, chargée de la sécurité des troupes balladuriennes. Une pratique pas vraiment conforme au code électoral, mais que contesteront plus tard devant les policiers et René Galy-Dejean, le trésorier, et Edouard Balladur.

      Devant cet inattendu rebondissement qui n’avait plus guère de rapport avec son instruction initiale, le juge normand a transmis à qui de droit les déclarations de l’élu RPR. L’affaire est donc arrivée quelque temps après au parquet de Paris, qui n’a pu faire autrement que de procéder à une enquête préliminaire. Ouverte en 1998, elle a duré quatre ans. Et n’a débouché sur aucune instruction.

      Une affaire classée « sans suite »

      Après avoir longtemps traîné, le parquet de Paris, quelques semaines après l’élection présidentielle de 2002, la victoire de Jacques Chirac et le retour en force des proches d’Edouard Balladur dans le gouvernement Raffarin, a jugé opportunément qu’il était temps de classer l’affaire « sans suite » et de clore définitivement ce chapitre sulfureux.


      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2010 12:33

        Complété par Le Parisien, ce qui fait que la somme de dépassement serait encore plus importante si on ajoute les 8 millions de francs en liquide pour cette société. Cela devient faramineux, près de 20 % de dépassement :



        A son domicile, ils tombent sur Olivier Michaud, alors conseiller municipal RPR de Vaucresson. Propriétaire d’hôtels à Paris et d’une société de sécurité, Olivier Michaud reconnaît avoir reçu 1 million de francs (152 449 ?) de Mickey. Mais, selon l’élu qui affirme avoir tout ignoré de l’origine des espèces, ces fonds auraient été utilisés lors de l’achat d’un hôtel dans le XVII e arrondissement. La sécurité payée en espèces Au cours de sa garde à vue, Olivier Michaud préfère jouer cartes sur table avec les policiers et leur révèle « spontanément » l’existence d’un compte en Suisse. Il explique aussi que des espèces ont été déposées sur ce compte, mais sans rapport, dit-il, avec Mickey. « L’origine ? » demandent les policiers. « J’ai reçu cet argent rue de Grenelle, au QG de campagne d’Edouard Balladur », explique l’élu RPR, chiffrant à 9 millions de francs (1,37 million d’euros) le montant des fonds mis à sa disposition. C’est donc ce passage du procès-verbal qui a été transmis en avril 1998 au parquet de Paris. Effectivement chargé de la sécurité de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur, Olivier Michaud a expliqué à la police que la société OST, chargée de la protection des meetings, avait reçu, d’abord en chèques, 3 millions de francs (457 347 ?), et que 6 autres millions (914 694 ?) lui avaient été remis en espèces pour des opérations de sécurité. L’enquête actuelle tendrait à montrer qu’une partie de ces 6 millions auraient effectivement servi à verser des extras à des agents chargés de la sécurité des meetings. « J’ai reçu ce monsieur Michaud trois ou quatre fois, nous a confié en 1998 René Galy-Dejean, l’ancien trésorier de la campagne, mais uniquement pour lui remettre des chèques, jamais d’argent liquide. » Dans un communiqué, Edouard Balladur a déclaré hier qu’il « aura l’occasion de confirmer que l’ensemble des opérations de sa campagne présidentielle s’est déroulé conformément au droit ».

      • non666 non666 9 décembre 2010 14:17

        « Heureusement qu’il y a Médiapart car ce ne sont ni Le Figaro, ni le Monde, ni Libération, ni le Point, ni l’Express, ni le NouvelObs qui vont nous en parler. Le plus souvent les journaux classiques sont à la traine des Médiapart, Le Post, Rue89 ou tel Bakchich quand ils n’occultent pas l’information »

        En fait, heureusement qu’il y a les organisateurs de fuite, le « Canard enchainé » et « Minute ».

        Bien avant Mediapart (parfois a peine 10 ans, c’est vrai...) c’est la qu’on lit les vérités cachées.
        Pour l’instant pour moi, Mediapart est un des médias a avoir vendu la version officiele du 11 09, a avoir vendu de la justification du TCE/traité de Lisbonne et d’autres cochoneries.


        • iris 9 décembre 2010 14:27

          je n’achète plus depuis longtempsLe Figaro, ni le Monde, ni Libération, ni le Point, ni l’Express, ni le NouvelObs -
          oui au monde diplomatique -xx1-carnard enchainé-

          les gens surendettés-ou endettés ou explusés devraient se rappeler des sommes illégales détournées pour des dépenses inutiles... 


          • pierrot123 9 décembre 2010 14:29

            Et pour beaucoup, beaucoup moins que ça, on essaie de faire tomber J.P.Huchon...

            (Un coup de billard à trois bandes, car, en cas de succès, si Huchon était « démissionné », ce serait automatiquement la première vice-présidente, la strauss-kahnienne Marie-Pierre de La Gontrie, qui prendrait la direction de la Région....
            Quand on sait que Strauss-kahn plaît autant à droite qu’à une grande partie de la gauche, on se demande d’où viendrait ce coup tordu...)


            • pierrot123 9 décembre 2010 14:35

              Additif : il est bien entendu que Huchon n’est pas forcément un Parangon de probité....


              • frugeky 9 décembre 2010 14:56

                Très bon article encore une fois.
                Vous auriez pu insister sur le fait que si les comptes de campagne de Balladur ont été validés c’est parce que les comptes de Chirac étaient encore pires.


                • elmapelki elmapelki 9 décembre 2010 15:21

                  Quel vice, règne dans ce pays et gents de pouvoir.....après, on s’étonne que certains veulent la violer, ou la niquer......................... la France... !!!.........

                  « Ce qui m’effraie, ce n’est pas l’oppression des méchants ; c’est l’indifférence des bons ». Martin Luther King

                  http://www.youtube.com/user/Elmapelki?feature=mhum


                  • elmapelki elmapelki 9 décembre 2010 15:23

                    @ imhotep...........Merci !


                    • Philou017 Philou017 9 décembre 2010 15:27

                      « Heureusement qu’il y a Médiapart car ce ne sont ni Le Figaro, ni le Monde, ni Libération, ni le Point, ni l’Express, ni le NouvelObs qui vont nous en parler. »

                      Pour une fois, c’est pas tout à fait vrai, concernant Le Monde :

                      Et les comptes de campagne d’Edouard Balladur furent validés...

                      Mais je suis d’accord avec l’auteur que c’est un énorme scandale sur lequel nos médias étendent un pudique voile de silence....


                      • Pyrathome pyralene 9 décembre 2010 20:04

                        Mais je suis d’accord avec l’auteur que c’est un énorme scandale sur lequel nos médias étendent un pudique voile de silence....


                        Et s’il n’y avait que sur ce sujet.....la pieuvre commence à montrer ses bras pervers !!
                        continuons méthodiquement à les déshabiller qu’on puisse admirer leur immonde laideur....


                      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2010 16:56

                        Exact, ma mémoire flanche. Merci à vous de me rappeler ce fait d’arme de Sa Suffisance. Il faut définitivement que je vérifie chacun de mes mots. C’est l’âge.


                        Je vous que vous prenez de plus en plus de plaisir à mes textes. Voilà une bonne nouvelle.

                        PS : voulez-vous être mon correcteur ?

                      • Imhotep Imhotep 9 décembre 2010 16:57

                        aïe je persiste. c’est je vois et non je vous, bien sûr.


                      • iris 9 décembre 2010 16:57

                        Que d’argent dépensés inutilement et pour berner le peuple de France ! avec paroles doucereuses et costumes 3 pièces pour ne pas faire voyoux ! il ne faut pas se fier aux apparences de bien pensant de ces gens là !

                        à dire aux mamies et papys qui regardent bcp la télé dans maisons de retraite et hopitaux- et qui ne peuvent imaginer pareilles vilénies-alors qu’on manque d’infirmières et que l’on supprime hopital et dépenses de santé-


                        • pastori 9 décembre 2010 17:49

                          « avec paroles doucereuses et costumes 3 pièces pour ne pas faire voyous » 


                          moi, sa lippe pendante et le goitre qui servait à cacher plein de choses, j’ai toujours trouvé ça suspect et je m’en suis toujours méfié. smiley

                          et alors, il va être poursuivi ? non ? alors à quoi on joue ? que font les lepenistes pour ne pas crier au scandale ? c’est une voiture brulée en balieu , ça, mais des millliards !

                          bétencour a détourné des milliards au fisc et l’a reconnu. ni elle ni ceux qui ont conseillé ne semble avoir la moindre poursuite judiciaire ! ni garde à vue, ni préventive... d’accord elle ne s’appelle pas dupont, ne porte pas le béret et ne dépasse pas le stationnement de quelques minutes. ?

                          pourquoi qu’ils se généraient, les chirac et cie ? 

                          • LOKERINO LOKERINO 9 décembre 2010 19:36

                            l’article melange allègrement les francs et les euros , passons...

                            Petit rappel historique et mise en perspective , à cette bonne époque des dérapages généralises , Matignon avait également pour fonction de repartir les fonds secret, jusqu’à près de 500 millions de francs en espèces par an lors des derniers exercices d’une pratique honteuse que Jospin a su stopper....a la fin de sa législature 

                            Si 2012 pouvait nous debarasser de la clique politique née dans les années 80/90

                            helas, ce ne sera probablement pas le cas ... 


                            • Pyrathome pyralene 9 décembre 2010 19:55

                              Monsieur Imhotep, taisez-vous ! je vous demande de vous taire smiley

                              enfin ,c’est couille-molle qui vous le demande..... smiley

                              Pour ma part je vous demande de continuer à parler et de dénoncer la caillerat ... smiley


                              • pastori 9 décembre 2010 19:58

                                Rien n’’est plus facile :


                                chacun dans son camp ne vote que pour quelqu’un qui n’a jamais été élu, et ne demande 
                                qu’un seul mandat.
                                ça leur ferait comprendre qu’ils ne sont pas intouchables, et ceux qu’on éliraient sauraient qu’ils n’ont pas un chèque en blanc.

                                c’est un peu comme les banques. on n’a pas retiré les fonds mais elles ont découvert que leur « puissance » est trs aléatoire t tiens à peu de chose. ça va baisser leur caquet car la prochaine fois...

                                • pastori 9 décembre 2010 19:59

                                  ça répondait à Lokerino qui voulait se débarrasser des politiciens professionnels.


                                  • LOKERINO LOKERINO 9 décembre 2010 21:23

                                    Tiens , pour une fois on est d’accord

                                    la plaie de ce pays, ce sont ces carriéristes politiques

                                    incroyable de voir ces types ne rien faire d’autre , n’avoir rien prouvé par ailleurs et être candidats ou élus depuis 10 ans voir beaucoup plus 
                                    quelle honte ce non renouvellement par rapport a beaucoup d’autre pays

                                    On en a même qui ont commencé leur carrière sous Giscard !


                                    • pastori 9 décembre 2010 21:56
                                      d’ailleurs ils le disent eux même que c’est un métier.

                                      beaucoup sortent de l’ENA. ils sont du même milieu, ont les mêmes idées....
                                      à la sortie, il faut se caser. les uns vont au ps, d’autres au centre, au PC, d’autres à l’ump...là ou il y a de la place. après ils adoptent le discours de l’endroit où le hasard les a conduits.

                                      les meilleurs sont les sénateurs séniles qui viennent là le jour du coiffeur (gratuit) et qui dorment en séance. on confie l’avenir du pays et de notre jeunesse à des vieillards ! faut le faire.
                                      avec le coût journalier du sénat il y a de quoi faire vivre une ville entière ! mais qui s’en plaint ?

                                      il faut deux mandats maxi, et un seul titre ! 
                                       il faut supprimer les groupes parlementaires qui fabriquent les godillots.
                                      il faut un quota d’élus du monde salarié, ouvrier et paysan, des gens du terrain et pas des extra-terrestres.

                                      c’est pas difficile tout ça ! seulement au lieu d’imposer les souhaits du peuple aux élus, ce sont les élus qui imposent leur « programme » au peuple. ! c’est ainsi que sarkosy et ses godillots font ce qu’ils veulent en disant : vous avez voté pour ! 

                                      nous ne savons pas utiliser l’arme absolue qu’est le bulletin de vote et nous préférons nous chamailler sur des conneries aux profit de ces gens qui rigolent.




                                      • LOKERINO LOKERINO 10 décembre 2010 06:15

                                        ok avec vous sauf pour les quotas
                                        quelqu’un ne doit pas arriver a un poste parce qu’il représente tel ou tel origine/classe ou autre mais parce qu’il a les qualité, le mérite et s’est battu pour .
                                        par contre il faut mettre les conditions pour que ceux qui sont issus de milieu faiblement représentées puissent avoir les mêmes chances que les autres.
                                        mais ca c« ’est du »détail" par contre qu’en vous avez perdu une élection , il faut laisser la place et la chance a d’autre
                                        Les candidats professionnels , élections après élections, a qui cela donne une stature et qui de se fait prennent le temps de paroles des autres , il y en a marre !!!
                                        Pour l’élection présidentielle , par exemple , il est inimaginable que certain se présente 3 fois 4 fois voir plus ! ( idem souvent dans les municipales...)
                                        dans ma ville ( Vannes) a priori pour les municipales , ce sera encore quasi le même casting que les deux dernieres fois !
                                        Quel archaïsme par rapport a nombre d’autre pays ..


                                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 10 décembre 2010 05:09

                                        Très bon papier, bravo !

                                        Ce que je me demande c’est quand et comment la justice ou je-ne-sais-quoi pourrait poursuivre les blanchisseurs du Conseil constitutionnel ?

                                        Comment faire pour que cela ne puisse plus jamais se reproduire ?

                                        Je propose une obligation de transparence, cad, pour chaque candidat une obligation d’affichage public de ses comptes de campagne avant qu’ils soient validés

                                        C’est ce que j’appelle l’ « effet Beaubourg » : le politique doit avoir les tripes à l’air, à la vue de tous. C’est la seule garantie sérieuse d’honnêteté.

                                        Il est clair qu’on ne peut avoir la moindre confiance dans l’honnêteté intrinsèque de l’homme (ou de la femme) politique.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès