• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les douze et un travaux d’Hercule

Les douze et un travaux d’Hercule

Bien joué !
       Un chantier (presque) sans faute.
                      La traversée peut commencer.

       Le paquebot France, rénové et flambant neuf, a repris la mer.
  Après quelques avaries initiales et quelques réparations d'urgence en salle des machines, le navire est lancé sur les eaux tumultueuses de la mondialisation malheureuse.
  Mais le Grand Timonier a assuré la maîtrise de son équipage et a fixé le cap pour des terres nouvelles, avec sérénité et détermination.
  Ce ne sera pas l'Eldorado, il faudra même beaucoup souffrir, comme l'a annoncé le second, aux yeux d'azur. Mais, on n'a rien sans rien et c'est pour notre bien. Après la rénovation initiale, l'espace est dégagé pour une aventure sans pareille.
  Lumineuse, mais non sans péril.
     Une tâche herculéenne attend le tout jeune nouveau capitaine que l'Europe nous envie . Il y a tant à faire ! La sérénité et la détermination président aux destinées du maître du paquebot France-Europe, sorti tout droit des chantiers de rénovation..
    Jupitérien, il assume. Le carnet de bord est chargé.
  Le libéralisme égalitaire est le fanion de bord, flottant vaguement sous des cieux prometteurs.

_____Les projets sont multiples et ambitieux :
  C'est la fin d’une forme de néoconservatisme importé, donc le début d'une ère post thatcherienne, si on a bien compris.
    La culture managériale va prendre la place des affrontements tribaux des partis d'antan.
  On entre dans la troisième dimension, celle de l'apolitisme, du royaume des simples experts souhaités par le maître Rocard.
  Le Patron trace de nouvelles routes pour rénover Bruxelles, qui ne doit plus être un supermarché.
     C'en est fini du dumping commercial 
   Poutine devient enfin un interlocuteur incontournable et le problème syrien pourrait sortir de son impasse mortifère. Un virage diplomatique ? Il serait temps.
  Pour l'Europe, ce sera dur, mais à coeur vaillant rien d'impossible (*)
     C'est comme pour la révolution écologique en préparation. Ambitieuse.
  Il faudra revoir les horaires de travail de l'équipage, sans provoquer une révolte à bord.
       Vastes projets !

   ____ Certains diront que l'équipage n'est peut être pas à la hauteur, que la conduite macronienne est un peu surfaite, qu'il veut tout faire sur la lancée de son succès et que les échecs attendent le valeureux mais téméraire et prétentieux pionnier, qui va se confronter à une réel encore mal connu et à une inexpérience évidente.
    Mais tout baigne pour l'instant dans les eaux calmes de la Mer de la Sérénité macronienne
    Le capitaine est partout : sur le pont, dans la salle des machines et il veille au grain, l'oeil fixé sur un horizon quinquennal prometteur.

 ______Sauf que cette ambition et cette boulimie présentent des risque de sérieux revers. Le gros temps n'est pas à exclure et le bateau, moins solide qu'on ne croit,pourrait devenir galère Si le président se "monarchise" en oubliant l'unité, il prend alors le risque de se voir reprocher une gouvernance personnelle et narcissique, comme ce fût le cas de Valéry Giscard d'Estaing..


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • JL JL 26 juin 14:43

    Joli timbre.


    • ZEN ZEN 26 juin 16:25

      [ Mode ironico-critique]


      • yvesduc 1er juillet 09:41

        « On entre dans la troisième dimension, celle de l’apolitisme (…) » : vous propagez, vous aussi, cette fable du « ni de gauche, de ni droite » ? Faut-il rappeler que selon Henri de Castries, grand partisan de François Fillon, il n’y a pas de différence de fond entre le programme de Fillon et celui de Macron ? Donc, soyez précis : nous entrons dans la dimension de l’inculture politique, une inculture sciemment construite par l’épuration des opinions contraires dans les médias (Polony, Lancelin…) et par un candidat dissimulant ses idées (qui sont bien réelles et qui sont de droite).


        • ZEN ZEN 1er juillet 09:49

          @yvesduc

          Avez-vous compris l’ironie ?
          On entre dans la troisième dimension, celle de l’apolitisme, du royaume des simples experts souhaités par le maître Rocard....

          L’apolitisme est plus qu’un leurre, c’est une mystification
          Je suis en phase avec vos propos

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires