• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les élections en France : Le Grand capital désignera Macron (...)

Les élections en France : Le Grand capital désignera Macron vainqueur

« Si je suis mis en examen je ne me présenterai pas... Peut-on concevoir le général de Gaulle mis en examen ? »

Propos de François Fillon avant la primaire des Républicains.

 

« On ne choisit pas entre la peste et le choléra. » Phrase attribuée à Jacques Duclos premier secrétaire du PCF

 

Ces deux citations mises côte à côte montrent toute l'horreur de la comédie humaine du mensonge, qui fait que les gens sont prêts à tout pour arriver à leur but. Peu importe si les promesses pleuvent et sont plus impossibles les unes que les autres. Cela me rappelle un polar intitulé Votez Bérurier de l'écrivain Fréderic Dard alias San Antonio. L'inspecteur Bérurier, une brute épaisse, attachante, s'est mis en tête lors d'une enquête de gagner des élections, flanqué de l'adjoint Morbleut. Les promesses loufoques qui vont dans tous les sens ont permis à Béru de gagner les élections. Naturellement, il abdiquera en faveur de son adjoint et il recommande aux édiles de la commune de lui faire voter les lois quand il est à jeûn...

C'est globalement le contenu des programmes des petits candidats qui vont de Nicolas Dupont Aignan, Droite souverainiste en rupture de l’ex RPR puis UMP,, Philippe Poutou, héritier du NPA avec une faconde qui fait mouche amis qui ne peut constituer un programme de gouvernement . La Trotskyste pure et dure professeur d'économie Nathalie Arthaud qui en veut aux riches mais pas à l’Europe et qui propose aux prolétaires de tous les pays de s’unir , allant jusqu’à ouvrir les portes à tous les damnés de la Terre qui veulent s’installer en France A l’autre bout de la revendication pour un monde plus juste, aussi contre le grand capital deux intellectuels hauts fonctionnaires Jacques Cheminade et à François Asselineau. Ils ont tous dénoncé les puissances de l'argent qui ruinent les petits en les faisant travailler pour des salaires de misère. C'est une internationale généreuse, mais qui est sur le déclin.

Jean-Luc Mélenchon, une belle utopie sans avenir

Dans le même ordre des utopies celle de Jean-Luc Mélenchon un peu sur le modèle de Syriza grec rentré dans le rang ou de Podemos qui a littéralement disparu au profit de la droite de Mariano Rajoy. Il est vrai que le programme est beaucoup plus articulé. Encore que les cadeaux chiffrés à 175 milliards d'euros doivent provenir de quelque part, ce qui n'est pas clair. Depuis trois semaines, Jean-Luc Mélenchon fait une poussée incroyable sur les réseaux sociaux. Cependant, là où Jean-Luc Mélenchon est novateur c'est quand il propose une alternative d'une France apaisée qui ne fait pas la guerre à ses citoyens musulmans. S'inscrivant en faux contre le discours de Marine Le Pen et sa haine de l'islam, son programme a été édité au Seuil sous le titre L'Avenir en commun. Il comporte plusieurs axes : la VIe République, le partage des richesses, la planification écologique, la sortie des traités de l'Union européenne, le maintien de la paix et de l'indépendance de la France. Mélenchon accorde également beaucoup d'importance aux thématiques du « progrès humain » et technologique, de la culture et du numérique. Il est crédit » de 18 à19 % selon les sondages. Selon toute vraisemblance il ne passera pas le premier tour.

Benoît Hamon l'évanescent

Ancien ministre de Hollande, il démissionne comme « frondeur » car la politique de Hollande avait littéralement pris le large avec les 110 promesses notamment celle où il déclarait « mon seul adversaire c’est la Finance » . Résultat des courses un quinquennat désastreux, un parti en miette. Benoit Hamon a essayé lors d’une primaire de ressouder les invariants mis à mal par son concurrent Manuel Valls . Il gagne la primaire contre Valls, mais c’est une victoire à la Pyrrhus. Valls reniant ses promesses de compagne de respecter et de suivre le vainqueur va proposer ses services à Macron. Benoit Hamon fut de plus abandonné car beaucoup de socialistes lui ont préféré Macron. De plus sur sa gauche Jean Luc Melenchon qui a fait une campagne exceptionnelle lui a siphonné une grande partie de ses sympathisants et les tentatives de coordination entre les deux ayant échoué. Benoit Hamon continue courageusement sa compagne sachant qu’il n’a aucune chance Avec son revenu universel, il s'est distingué pendant la primaire. Benoît Hamon prône par ailleurs la légalisation du cannabis et le passage à la VIème République. Il peine à relancer la dynamique qu'il avait enclenchée. Il est crédité de 8 à 9 %

Marine Le Pen : le fonds de commerce du père en héritage

Pendant plusieurs mois, Marine le Pen a voulu se donner une légitimité, elle a raboté tout ce qui était clivant. Elle s'est essayée, en vain, à l'économie en faisant de l'Europe de Bruxelles son bouc émissaire. Elle qui veut faire un référendum de la sortie de l'Euro. Même les prix Nobel ont enfoncé la Jeanne d'Arc. Le programme antieuropéen de Marine Le Pen a été dénoncé par 25 Nobel d'économie. Dans une tribune au Monde, des lauréats du célèbre prix, dont Joseph Stiglitz et Jean Tirole, se prononcent en faveur de l'Europe. Nous lisons : « Les politiques isolationnistes et protectionnistes et les dévaluations compétitives, toutes menées au détriment des autres pays, sont de dangereux moyens d'essayer de générer de la croissance. Elles entraînent des mesures de représailles et des guerres commerciales. Au final, elles se révéleront préjudiciables à la France ainsi qu'à ses partenaires commerciaux. Quand ils sont bien intégrés au marché du travail, les migrants peuvent être une opportunité économique pour le pays d'accueil. Plusieurs des pays les plus prospères au monde ont su accueillir et intégrer les émigrés. » (1)

Le discours de la candidate est tout entier tourné vers la désignation d'ennemis : les technocrates de Bruxelles, l'islamisme radical, les migrants... Marine Le Pen entend lutter contre « la crainte de ne plus être tout à fait chez nous en France ». « Je déciderai d'un moratoire sur toute l'immigration légale pour arrêter ce délire, « Je suis la candidate de la protection, et la protection nécessite des règles », « des frontières », poursuit-elle. « Moi présidente, ma première mesure sera de remettre des frontières », lance-t-elle, reprenant la célèbre anaphore de François Hollande en 2012. Elle fustige « l'immigration massive, un drame pour la France ». L'immigration contre laquelle « Fillon et Macron, les candidats qui acceptent la mondialisation », ne font rien, selon elle. Elle égrène ses principales mesures : expulsion des étrangers fichés « S », restriction de l'accès à la nationalité, préférence nationale pour l'emploi et les logements sociaux... Elle évoque les attentats et fustige « l'islamisme, terreau du terrorisme ». Marine Le Pen choisit de ne pas insister sur la sortie de l'euro, une mesure qui effraie une partie des électeurs. Le programme contient des considérations assez vagues. Par contre, elle tient à mettre en oeuvre la priorité nationale Comme l'a révélé la députée européenne dans un entretien au Monde, jeudi 3 février, une grande réforme constitutionnelle, qui sera soumise à un référendum après les élections législatives de juin, doit permettre d'entériner la « priorité nationale ». Tout nouveau contrat de salarié étranger sera de plus taxé, et une contribution de 3% sur les produits importés sera créée. Certains marqueurs historiques du parti d'extrême droite ont de leur côté disparu. Aucune mention du rétablissement de la peine de mort n'est faite. (2)

Marine Le Pen la mal-aimée et l'électorat juif

A tort ou à raison, le Crif - qui se veut le détenteur de la conscience citoyenne des Français de culture ou de religion juive - ne veut pas délivrer à Marine Le Pen une attestation de soumission tant réclamée. L'article suivant témoigne : « Marine Le Pen drague l'électorat juif, se dit « vexée » de ne pas pouvoir se rendre en Israël et égratigne à nouveau Jean-Marie Le Pen. » Nous lisons cette contribution : « Ce jeudi, le magazine israélien Makor Rishon a publié une interview de Marine Le Pen largement relayée par d'autres médias israéliens. Marine Le Pen y déclare que si elle est élue, elle sera « le plus grand défenseur de la communauté juive de France ». Interrogée au sujet de l'antisémitisme, elle en profite pour égratigner une fois de plus son père Jean-Marie Le Pen, comme s'il s'agissait d'un gage de sa bonne volonté. « J'ai toujours été très claire à ce propos, tout le monde sait que nous sommes en rupture avec mon père sur ce sujet, même si cela me peine, car il s'agit de mon père. » Avant d'ajouter : « Vous pourrez toujours condamner des politiciens qui ont quelqu'un autour d'eux qui est suspecté d'être antisémite. Il y a des antisémites, y compris dans l'entourage de François Fillon, Emmanuel Macron, Mitterrand, et même De Gaulle. » (3)

« Marine Le Pen se dit « étonnée » d'être mal considérée par les institutions juives de France. » Pourtant, ils savent que je suis le meilleur bouclier pour les Juifs de France contre l'islam radical », « je suis l'arme la plus fiable pour les défendre ». Par ailleurs, Marine Le Pen se dit « vexée » par Israël qui « ne veut pas de relations avec nous », confirmant qu'elle, par contre, souhaite que le Front national entretienne des relations avec Israël. « Israël aussi se défend et protège sa souveraineté nationale, comme je veux le faire pour la France, alors pourquoi cette attitude à mon égard ? » Concernant un éventuel transfert de l'ambassade française à Jérusalem, « Israël est un Etat souverain et a le droit de fixer sa capitale où il veut. Ce n'est pas à nous Français de décider quelle sera la capitale de l'Etat d'Israël. » Marine Le Pen a également indiqué qu'elle était fermement opposée au mouvement BDS de boycott des produits israéliens, souvent issus des territoires occupés en Cisjordanie, condamnant le soutien du Parlement européen à cette organisation. » (3)

Rien n'y fait ! Cela n'empêchera pas Marine Le Pen de continuer à prêter allégeance. Le Crif ayant choisi le vainqueur pas simplement en termes de soutien (l'électorat juif, malgré l'inexistence dit-on de statistiques ethniques ou religieuses- ne représenterait que moins d'un demi-million de voix) le poids est ailleurs, il est dans les médias et la finance.

Un Ovni nommé Macron

Il y a encore un an Emmanuel Macron était un inconnu en politique. Sans parti, sans troupes, avec sa seule détermination, mais avec trois alliés de poids, d'abord des économistes iconoclastes à l'image du fameux Thomas Piketty, mais aussi une finance discrète pour mettre en oeuvre une machine à idées qui avait besoin de carburant pour rendre digestible les idées du grand capital. 

La réussite probable de Macron signe en fait la faillite des partis traditionnelles staliniens hiérarchisés sentant la naphtaline pour qui tout passe par l’organique. Voilà un jeune sans structures qui déstabilise la Droite et la Gauche par son alignement qui lui permet de chasser sur toutes les terres au point même de séduire le centre avec François Bayrou. Ses idées bien enveloppées sont à la fois de droite – il n’est que de de voir comment le Medef l’a bien accueilli- mais aussi de Gauche notamment avec ses déclarations sur la solidarité jusqu'au remboursement de lunette !! Bref il plait car il est sans complexe il ne se surveille pas ! Cependant il ne faut pas se faire d’illusion, il a l’imprimatur du grand capital qui lui permet d’avoir une visibilité positive dans les médias qui nous martèlent l’inéluctabilité de sa réussite .

L’argent étant le nef de la guerre Tout le monde s’y met même la Banque Rothschild qui a eu à l’employer, comme le montre le texte discret suivant « Chers amis, un cocktail dînatoire de levée de fonds est organisé pour Emmanuel Macron le 27 septembre à 20 heures à. A cette occasion, Emmanuel vous fera part de sa vision et de ses propositions, cela sera aussi l'occasion de discuter avec lui de façon informelle. » Ce texto envoyé il y a quelques mois par la direction de la banque Rothschild donne une idée de l'identité des « bienfaiteurs » du mouvement En Marche ! ». (4)

La deuxième chose qu’ a faite Macron fut l'adoubement. Il y a un an Roger Cukierman, Président du Crif, invite les Amis du Crif à une rencontre « exceptionnelle » avec Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, de l'Industrie et du Numérique. Cette rencontre eut lieu le mardi 12 avril 2016 de 19h30 à 21h30 à l'hôtel Intercontinental. Emmanuel Macron, que l'on sait proche de Jacques Attali, a été banquier auprès de Rothschild & Cie. Dernièrement il a assité en février au diner du Crif, nul doute que des engagements ont été pris par le candidat désigné à la magistrature suprême

Le programme de Macron plaît aussi bien à la gauche qu'à la droite. Il est lisse, intelligent pas clivant, il trouve les mots pour rassurer tout le monde et même sa « sortie » sur l'invasion coloniale est passée. Ce qui lui a valu de capitaliser du côté de l'Algérie où il a été accueilli comme un chef d'Etat et selon vraisemblance auprès des Français d'origine algérienne séduits par le discours franc sans circonvolution et nouveau de dirigeants potentiels de la France.

Fillon le candidat mis en examen et son islamophobie

Dès le départ et sa victoire à la hussarde sur Juppé, la question s'est posée, comment il a fait pour rattraper son retard et doubler Juppé donné gagnant depuis plusieurs mois. C'était avant les affaires. Bref rappel de l'affaire d'après l'hebdomadaire Le Canard Enchaîné Penelope Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs, a touché au total plus de 900.000 euros bruts comme collaboratrice de son mari François de 1988 à 1990. Penelope Fillon a aussi perçu quelque 100.000 euros brut pour un emploi au sein de « La Revue des deux mondes. Deux de ses enfants embauchés comme « assistants » parlementaires en tant qu'étudiants.

Cette affaire est un concentré de mensonges, de fausses déclarations de quelqu'un à qui on donnerait le Bon Dieu sans confession. Les électeurs qui ont voté pour Fillon dans la primaire ont été dupés mais il ne faut jamais oublier le fond rocheux putride et croisé de Fillon. Si chacun est libre de pratiquer telle ou telle religion, même dans une République laïque censée être équidistante des religions. Ils ont voté pour un autre homme, un homme qu'ils croyaient probe et intègre. Il ne l'est pas. C'est tellement loin de ses valeurs. On comprend l'écœurement de Mélenchon qui, lui, prévoit une veste cousue main de la part des électeurs allusion aux costumes à 14.000 euros et aux vêtements offerts à 45.000 euros.

La cupidité de cet homme, la découverte de sa vraie personnalité avant l'élection présidentielle est une chance. Plus grave encore, Fillon a écrit un ouvrage où il étrille l'islam. Le combat insidieux du croisé Fillon qui assume une islamophobie avec un esprit de croisé a eu les faveurs des intégristes type Saint-Nicolas du Chardonnet reconverti d'une certaine façon dans le mouvement Sens Commun qui lui a permis de battre Ali Juppé. « Sens commun fait partie des hommes et des femmes qui sont fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j'ai beaucoup de respect » a affirmé Fillon au micro de Radio J. Qui sont-ils ?

Dans un document publié sur Internet et appelé « Socle », on retrouve la liste des principales propositions dans de nombreux domaines : interdiction de la PMA, suppression du droit du sol, durcissement de l'accès à la nationalité française ou encore suppression de l'ISF. Ils sont sur l'aile droite des Républicains, Les positions qu'ils défendent - libéralisme économique, affirmation de l'Etat régalien, valorisation de la Nation - d'autres à droite les ont défendues avant eux. Leur force, c'est d'être apparu comme un pilier de la recomposition de cette famille politique ». « Si les affaires de François Fillon ont suscité de nombreuses réticences au sein des Républicains en février, Sens commun n'a jamais failli dans son soutien au candidat. Au contraire, au plus fort de la contestation, Christophe Billan a promis sur CNews de mobiliser « l'ensemble de son réseau » pour faire du meeting du 5 mars de François Fillon au Trocadéro une « démonstration de force ». grâce à Sens commun » (5).

Pour résumer la proximité de toute cette mouvance à la fois souverainiste, intégriste, islamophobe, éthniciste, on apprend que : François Fillon a intégré dans son équipe Dominique Calmels un prêtre mormon et, qui plus est, chargé de la communication au sein de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours ! Toujours plus loin, aujourd'hui même, François Fillon claquait la bise à la sortie de la messe à Saint-Nicolas du Chardonnet ! principal lieu de culte également qualifié d'« intégriste » - ainsi que, dans une certaine mesure, de la frange catholique de l'extrême droite française. Pour information, Marine Le Pen y a fait baptiser ses trois enfants. Donc, en résumé, un proche collaborateur, condamné des religieux relevant de « chapelles » un peu border-line pour une campagne dans un pays revendiquant la laïcité, des proches ex-villieristes, ex-GUD, ex-FN... et après on nous dit que ne pas voter Fillon est « la porte ouverte au FN », excusez-moi, mais voter Fillon, c'est quand même déjà en fréquenter l'antichambre ! ». (6)

François Fillon fera l'impossible pour éviter d'être jugé, il serait capable de créer ou de faire créer une situation comme le faux twitt du suicide de sa femme Penelope. Malgré ses alliances de tout ordre, rien ne pourra déranger l'ordre global, il est pratiquement acquis que le grand vainqueur sera Emmanuel Macron. Ce ne sera pas Fillon et ses casseroles ni même le brillant tribun Melenchon et encore moins Marine Le Pen qui n'ont pas encore compris que contrairement à ce que disait De Gaulle : « La politique actuelle de la France se décide à la Corbeille. »

Les élections françaises vues d’Algérie

Curieusement les Algériens se passionnent pour les élections françaises plus que pour les élections législatives. Ceci jusqu’à avoir des préférences et regarder avec nostalgie et envie , comment dans un Etat de droit, même avec des candidats malhonnêtes – c’est dans l’essence même dans la nature humaine- il y a une justice indépendante, qui dicte le droit aux puissants En tant qu’observateur de l’autre côté de la Méditerranée, quel que soit le candidat qui sera président, les relations avec l’Algérie seront toujours difficiles, pour deux raisons essentielles, nous sommes encore colonisés mentalement car à tort nous lions notre sort à l’ancienne puissance coloniale qui continue toujours de nous traiter de façon paternaliste et non en partenaire qui peut apporter beaucoup de sérénité dans une région qui a une grande besoin de stabilité. La deuxième raison est que nous ne savons pas faire valoir des arguments objectifs ; Six millions de français ont des racines algériennes. Sans être dans la francophonie qui a des relents de néo-colonialisme, nous faisons plus que plus sieurs pays réunis, sans rien demander en échange. Nous enseignons dans une langue à 10 millions d’Algériens.

Des milliers de nos meilleurs diplômés sont aspirés chaque année sans aucune contre-partie. Nous consommons pour 9 milliards de dollars de produits français. Notre tourisme s’élèverait à plus de 1 milliard de dollar par an. Pratiquement rien en échange si ce n’est des projets cosmétiques mais ni transfert de technologie ni reconnaissance ni reconnaissance d’être en face d’un partenaire et la première chose à faire est de lui restituer sa dignité en lui restituant les restes des révolutionnaires algériens séquestrés dans les musées de France. Ce qu’a dit Macron à Alger à propos du colonialisme a été rapidement rectifié. C’est dire si 55 ans après la guerre d’Algérie, la France est plus arrogante que jamais elle qui se prétend dépositaire des Droits de Homme. La citation de Duclos nous parait appropriée nous n’avons pas à choisir entre la peste et le choléra.

En définitive s’agissant des élections en France, rien de nouveau sous le soleil ! On ne prête qu'aux riches. Selon toute vraisemblance l'heureux élu sera Macron. Il a pour lui sa fougue, sa jeunesse et une position décomplexée sur les grands sujets notamment sur l'histoire honteuse de la colonisation française Pour la Gestion de la France il fera ce qu'"on lui diras de faire".

 

1. http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/04/18/25-nobel-d-economie-denoncent-les-programmes-anti-europeens_5112711_3232.html#Bqhj2ooyrZ0PtRDY.99

2. http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/04/marine-le-pen-presente-un-programme-amende-sur-la-forme-sans-surprise-sur-le-fond_5074624_4854003.html#UCIBI1JLqFBpK1W2.99

3. Pierre-Alain Depauw http://www.medias-presse.info/marine-le-pen-drague-lelectorat-juif-se-dit-vexee-de-ne-pas-pouvoir-se-rendre-en-israel-et-egratigne-a-nouveau-jean-marie-le-pen/72437/ ? 14 avril 2017

4. http://www.medias-presse.info/quand-rothschild-organise-une-levee-de-fonds-pour-macron-la-discretion-est demandee/72302/ ?

5. http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/04/17/qu-est-ce-que-sens-commun-l-association-engagee-dans-la-campagne-de-francois-fillon_5112648_4355770.html#AFMLFTkR3Hb0ASpY.99

6. http://sniperdedroite.over-blog.com/2017/01/fillon-il-commence-bien.html

Article de référence http://www.lexpressiondz.com/chroniques/analyses_du_professeur _chitour/265035-le-grand-capital-a-designe-macron-vainqueur.html

 

Professeur Chems Eddine Chitour

Ecole Polytechnique enp-edu.dz


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Gieller Gieller 21 avril 13:09

    Macron ne sera probablement même pas au second tour...
    Peut être même pas dans le trio de tête du premier tour (du moins je le souhaite, cela me réconcilierai un peu avec mes concitoyens, autant je peux comprendre que l’on vote Le Pen, autant je n’arrive pas à comprendre comment on peut voter Macron)...


    • JL JL 21 avril 14:33

      @Gieller
       

       La plupart des gens qui s’apprêtent la mort dans l’âme à voter dimanche pour Fillon, voteraient pour Macron si les médias le déclaraient aujourd’hui à droite.

    • aliante 21 avril 17:16

      @Gieller
      Macron est à l’image du monde de la finance ,tirer des bénéfices à partir de rien du tout


    • eric 21 avril 13:12

      Le candidat des marxistes islamistes ? Oui, peut être si on en juge par ses soutiens...


      • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 21 avril 13:54
        Mais de quoi se mêle-t’il notre bon professeur Chems Eddine Chitour ?

        Qu’avons-nous à foutre de son avis qui n’est qu’une ingérence inadmissible ?

        55 ans après l’indépendance l’Algérie nous donne-t’elle un bel exemple de démocratie, avec ses élections truquées, son président-zombie et ses prévaricateurs multiples ?

        occupez-vous donc de VOS affaires ...

        • chems eddine Chitour 21 avril 14:23

          @ Snoopy 

          Toujours avec son logiciel bouffé aux mites des races supérieures dictant la norme , paternaliste, déniant aux autres de juger dans le cadre d’un débat « civilisé » des faits.

          Ne vous en déplaise c’est en citoyen du monde que je donne mon avis ! Vous n’arrêtez pas den ous bassiner avec les travers supposés des autres pays. Au temps vous vous aplatissez devant l’empire , autant vous faites les zouaves avec les autres qui pour vous appartiennent toujours à l’AOF et à l’AEF 

          Réveillez vous le monde a changé ! si les pays du Sud n’arrivent pas se déployer , vous n’arre^tez pas de les prendre pour quantité négligeable ! Au nom de quoi ? de votre poids spécifique ? ou d’une rente de situation.. Quand aux élections truquées en Algérie, que nous dénoncons aussi, c’est un héritage de 132 ans de truquage, de passe droit, de violence, avec le point d’orgue des élections à la Naegelen que nous avons copiées jusqu’à plus soif

          Il s’agit de de discuter de ce qui se passe chez un voisin avec lequel nous partageons que nous le voulions ou non une histoire.. A tout prendre Marine Le Pen est de loin moins nocive que Fillon le croisé des temps modernes qui a pour sacerdoce de nos ramener aux croisades. Qaunt à sa moralité rien à dire , nous sommes mal placés avec nos hommes politiques pour en juger, car c’est le propre de tout les hommes, sauf que l’hypocrisie est pour ce monsieur une science exacte 

          Pr.C.E. Chitour




          • aliante 21 avril 17:24

            @chems eddine Chitour

            c’est vraie notre belle France ,le paillasson de l’empire américain
            qui se permet de donner des leçons au reste du monde


          • Chamiot 21 avril 14:43

            «  »« Plus grave encore, Fillon a écrit un ouvrage où il étrille l’islam »«  »

            Vous voulez dire...l’Islam radical qui vient nous faire ch...chez nous ?
            Cela devrait le rendre sympathique à tous les patriotes français.

            On conçoit fort bien que vous préfériez Macron ou Merluchon...à Fillon ou MLP.
            On conçoit moins que la bande bien connue ici (faut-il les citer, les pondeurs quotidiens ?) fasse de même, sauf si l’on prend en compte qu’il s’agit de gauchistes « humanistes » et « intègres » très à cheval sur l’éthique.

            A propos de Le Pen (le vrai = le père), je suis d’accord avec les propos qu’on lui a prêtés  smiley

            I faut vraiment faire une bonne fois pour toutes la paix avec l’Algérie et cela doit d’abord passer par l’échange des prisonniers. Vous nous rendez les quelques milliers de Français qui ont survécu chez vous et on vous rend les multiples millions (3, 5 ?) d’Algériens (maltraités, assimilés de force) que l’on détient dans nos HLM.


            • Vipère Vipère 21 avril 18:06

              « Les élections en France : Le Grand capital désignera Macron vainqueur »

              L’oligarchie et le Capital a en effet tout prévu !

              Selon une source militaire officieuse, un très haut gradé de l’Armée française, les compères cités plus haut, ont déjà mis en place un système de bourrage des urnes en faveur de Macron ... à l’insu des électeurs cela va sans dire !

              La continuité de notre belle république monarchique est en marche ! smiley


              • Vipère Vipère 21 avril 18:32

                Dire que même Jacques CHIRAC en son temps faisait voter des morts..

                • 12 et 19 mars 1989, Jacques Chirac et les listes UDF-RPR remportent la victoire dans les vingt arrondissements parisiens, réalisant le « grand chelem ».
                • 15 janvier 1992, un premier rapport de gendarmerie confirme l’inscription frauduleuse d’électeurs sur les listes électorales du 3e et d’autres arrondissements de Paris.
                • 21 décembre 1995, après la victoire de la gauche dans le 3e arrondissement aux élections municipales de 1995, l’élu Vert Yves Contassot et le militant socialiste Pierre Montacié remettent à la justice des fichiers informatiques recensant des « faux » électeurs.
                • 7 février 1996, une nouvelle information judiciaire est ouverte à Paris par le juge Hervé Stéphan. Le juge d’Amiens se dessaisit du dossier.
                • 5 décembre 1997, les poursuites sont étendues pour soupçons de « fichage » des électeurs suivant leurs opinions politiques dans les ordinateurs de la mairie du 3e arrondissement. Ces poursuites seront abandonnées.


                • yvesduc 21 avril 19:18

                  Merci pour votre article, très intéressant notamment sur le virage pro-israélien de Marine Le Pen. Mais attention, grosse méprise ! Piketty soutient HAMON ! Et critique Micron (Le Point, Marianne).


                  • Paul Leleu 22 avril 00:03

                    article qui ressasse les idées usées de la classe intello-bourgeoise algérienne en particulier, et maghrébine en général. Avec ce paradoxe de s’ingérer dans la politique française tout en dénonçant le ’’paternalisme’’ supposé des français. Et au passage une petite parano antijuive typique alors que cet électorat ne représente que 300 ou 400 000 électeurs aux profils très variés (loin de la caricature du juif de droite omniscient et richissime) soit 1% des inscrits.

                    L’amour de la (petite) bourgeoisie islamisante pour Le Pen est latent, alors que les français n’en veulent pas pour leur propre pays (ils trouvent ça ringard et un peu sous-développé).

                    Mais comment comptez vous sortir du règne du capital en dénigrant les partis marxistes ou assimilés ? vous me faites rire ! ...d’ailleurs si vous ne voulez pas de fraternité révolutionnaire et populaire, alors je me demande bien de quoi vous vous plaignez.

                    pour finir : les citoyens français n’ont rien à voir avec le système d’exploitation coloniale mis en place par une petite clique capitaliste et poursuivi par une clique de capitalistes bien de chez vous (ne vous en déplaise). Les français ont voté à 81% pour l’indépendance de l’Algérie en 1961...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires