Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Les fonctionnaires ne travaillent pas assez !

Les fonctionnaires ne travaillent pas assez !

Les fonctionnaires ne travaillent pas assez, et pourquoi ne pas le dire franchement, sont des fainéants privilégiés, salariés à vie de l'Etat bienfaiteur. Voilà une petite phrase assassine et sournoise que même la droite n'oserait pas prononcer sous peine d'une exécution en règle. Car dans notre douce France il est interdit de toucher un cheveu des bienheureux de la fonction publique pour ne pas irriter les syndicats très soucieux du bien-être de leurs adhérents préférés. C'est que pour un rien et dans une parfaite union intersyndicale, les khmers rouges de colère pourraient vous mettre au moins 1 millions de personnes dans la rue. 

Mais que d'idées reçus sur les fonctionnaires dans ces quelques lignes, évitons de faire des généralités avec des travailleurs qui sont majoritairement indispensables au bon fonctionnement du pays. Voilà d'ailleurs un argumentaire digne du Parti "Les Républicains" lorsqu'ils seront revenus au pouvoir, lorsqu'il faudra excuser la suppression programmée de centaines de milliers de postes de fonctionnaires. Quant à Bruno Lemaire qui envisage la disparition d'un million d'entre eux sur 10 ans, il aurait intérêt à embaucher plusieurs gardes du corps supplémentaires pour assurer sa sécurité. D'autres avant lui se sont fait encadrer par des costauds de la CGT, d'anciens cheminots ou sidérurgistes musclés, pour moins que ça. 

Mais horreur, voilà qu'à l'approche des élections le gouvernement envisage sérieusement d'augmenter le salaires des fonctionnaires de manière substantielle. Autrement dit de payer les salariés du public pour voter socialiste. C'est du second degré bien sûr, enfin à peine. C'est vrai que le gel du point d'indice est en vigueur depuis 2010. Il faut rendre à César...

Mais laissons de côté toutes ces petites considérations salariales mesquines pour parler de la santé psychologique des travailleurs de l'hexagone. Vous connaissez tous le burn-out, qui touche 4 à10% de la population, mais connaissez-vous le bore-out, qui atteint 30% des salariés ? Le bore-out consiste à être payé à ne rien faire, le rêve ! Sauf qu'à la longue l'inactivité devient absolument insupportable pour le bore-outé qui peut s'identifier rapidement à un looser, et qui doit supporter le regard réprobateur de ses collègues de travail. Notons cependant l'exception de 10% des salariés "qui ne considèrent pas le travail comme un élément indispensable à la vie, une façon de se réaliser, qui aide à la construction de soi et qui porte en lui une forme d’idéal". 

C'est en tout cas l'avis de Christian Bourion, Docteur d’Etat ès Sciences économiques, Maître de conférences des Universités. A l’ICN Business School, (ex-Institut commercial de Nancy), et auteur de "Le bore-out syndrome. Quand l'ennui au travail rend fou".

Ne trouvez-vous pas étrange et incompréhensible qu'un horrible patron du privé, qui comme chacun le sait adore martyriser et précariser au maximum ses employés, n'ose pas licencier un bon à rien et préfère le mettre au placard en le payant à ne rien faire de ses dix doigts toute la journée. Il y a bien sûr plusieurs explications à ce phénomène. Comme vous le savez il y a aussi chez les salariés des gens qui parlent trop et en mal du chef d'entreprise. À la machine à café, sur Facebook ou pendant les nombreuses pauses cigarettes. Allez, hop, au placard ! Ou encore une exception au principe de Peter, "la sublimation percutante", un employé incompétent promu dans une fonction ou il ne pourra rien faire, juste pour se débarrasser de lui. Une autre cause serait le licenciement trop compliqué et coûteux pour l'entreprise.

En réalité le bore-outé n'est pas toujours responsable de sa situation et la conjoncture est tellement mauvaise qu'il hésite souvent à quitter sont emploi pour tenter d'en trouver un autre plus intéressant.

Selon Christian Bourion - Si l’inactivité au sein des entreprises a été sondée dès 2008 au niveau européen, en France, ce sont essentiellement les collectivités territoriales qui ont « banalisé » l’ennui au travail. Cela s’explique concrètement par une politique d’embauche inadaptée dans le secteur public, avec des structures qui créaient des emplois « pour rendre service » plutôt que pour répondre à de réels besoins. Mais les raisons de la « généralisation » de l’ennui au travail sont multiples : mise à l’écart volontaire ou « placardisation » dans le public pour les fonctionnaires qu’on ne peut pas licencier, postes non-supprimés mais vidés de leurs sens, parcellisation des tâches à l’extrême dans le privé…

Certes la situation calamiteuse des chômeurs est encore moins enviable, mais le bore-out peut rendre malade et dans ce cas l'expression "mourir d'ennui" n'est pas exagérée. Car s'ennuyer au travail et un enfer qui tue et "ne rien faire, ne pas être stimulé professionnellement, c’est risquer de perdre l’estime de soi, de se sentir incapable et inutile. L’ennui peut être une porte ouverte à la morosité, la remise en question, la déstructuration de sa personnalité, la dépression…".


Moyenne des avis sur cet article :  1.7/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

189 réactions à cet article    


  • Robert GIL Robert GIL 18 mars 08:30

    De simple manière statistique, la haine anti-fonctionnaires serait peu de chose si seuls les riches l’exprimaient, mais, hélas, la « bave » est produite également dans une large mesure par les exploités, et ceux qui s’auto-exploitent. Les fonctionnaires,avec des fonctions très différentes dans pleins de domaines différents, donc faire une généralisation relève d’une propagande savamment orchestrée depuis plus de 30 ans. Ce dénigrement permanent a pour but final le nivellement par le bas voulu et encouragé par les libéraux qui veulent s’accaparer nos services publics, les actionnaires en ont la bave aux lèvres…
    .
    Sinon, dans l’education par exemple nombres de postes d’instit ou prof ne sont pas pourvu suite aux demission, refus de poste ou au manque de candidat ... alors tentez votre chance !


    • Etbendidon 18 mars 09:46

      @Robert GIL
      Monsieur GIL je vous demande de vous calmer
      En ce moment vous êtes déchainé
      ATTENTION le BURN OUT vous guette
       smiley


    • Aristide 18 mars 10:20

      @Etbendidon
      Que les fonctionnaires soient la cible d’attaques infondées n’est pas une excuse pour dire n’importe quoi sur l4EN.


      Un exemple sur ces postes non pourvus, le concours de professeur des écoles, sur les candidats présents à l’examen, 28 378 en 2015, seulement 11 122 postes à pourvoir. Soit moins de 40 % de reçus. Et c’est bon pour tous les concours administratifs. 

      Le problème dans cette affaire est que les mensonges de ceux qui dénigrent les fonctionnaires n’ait rien à envier à ceux qui les défendent. Tout de même assez déplorable que les bénéficiaires EDF d’avantages ne le reconnaissent pas donnant tous les prétextes les plus farfelus pour les justifier, genre la charge de travail, les intempéries, ... 

      Chaque statut a ses avantages et ses inconvénients, chacun est libre et il n’y a aucune raison de contester les avantages des uns au simple fait que l’on n’en dispose pas. Cependant, je crois qu’il serait honnête d’aligner certains droits qui s’impose à toutes les catégories de travailleurs, par exemple la particularité EDF du 1 % sur le CA pour le CE. La retraite de l’EDF ne me choquerait pas si elle était financée par l’Etat, comme pour les fonctionnaires, il a été choisi de faire payer le régime général, comme pour le RSI, pour financer les avantages des uns et compléter des cotisations trop faibles pour les autres.
       

    • tf1Groupie 18 mars 10:59

      @Robert GIL
      "donc faire une généralisation relève d’une propagande savamment orchestrée depuis plus de 30 ans"

      Et pourtant ça fait plus de 30 ans que Robert généralise sur les patrons et sans état-d’âme.

      cela relèverait-il d’une propagande savamment orchestrée où il dit pour une population exactement le contraire de ce qu’il dit pour une autre ?


    • Trelawney Trelawney 18 mars 08:32

      Les fonctionnaires ne travaillent pas assez

      Heureusement, ils font déjà assez de conneries comme cela


      • gruni gruni 18 mars 08:54

        @Trelawney


        Vous êtes méchant avec nos chers fonctionnaires Trelawney smiley

      • Trelawney Trelawney 18 mars 15:32

        @gruni

        Je n’ai personnellement rien contre les fonctionnaires (quoique) mais certaines personnes s’entêtent à ne pas vouloir comprendre que pour qu’un arrosoir arrose il faut de temps en temps le remplir


      • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 16:52

        @Trelawney

        Ils font ce qu’on leur demande.
        Comme dans le privé.

      • Trelawney Trelawney 18 mars 17:52

        @Pere Plexe
        Il font ce qu’on leur demande

        Pas toujours, il y en a qui font du zèle


      • colere48 colere48 18 mars 18:59

        @Trelawney

        Pas toujours, il y en a qui font du zèle

        Comme dans le privé...


      • Trelawney Trelawney 19 mars 09:10

        @colere48
        Dans le privé ils n’ont pas le temps de faire du zèle, ils sont virés avant


      • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 18 mars 09:01
        (Les fonctionnaires ne travaillent pas assez), et souvent appliquant des règles écrites par des politichiens-véreux..Privilégiés sans doute mais surtout peu regardant à l’applications de lois scélérates..Une forme de « collaborationnisme » pour quelques piécettes en fin de mois...Ils travaillent souvent les yeux fermés...au grand désespoir du peuple...Beaucoup de choses à revoir sans doute.. !

        • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 17:12

          @Le p’tit Charles
          Tellement privilégiés que beaucoup de secteur du service publique n’arrive pas à recruter.

          Enseignement, fonction hospitalière, cadres territoriaux...la liste est longue des postes qui restent vacants fautes de candidats. 
          Et l’augmentation faramineuse de 1,2% en 6 ans risque de ne pas arranger les choses !
          Des « privilèges » qui n’attire pas sont au mieux des spécificités voir des particularités...mais pas des privilèges !

        • Gasty Gasty 18 mars 09:31

          J’ai envie de faire un rapprochement avec les chauffards de la route ( en particulier les nantis dans de grosse berlines de luxe ) et accuser tous les autres de chauffard ( c’est à dire tout le monde ) pour vider les routes et faire du vélo tranquille.


          • Etbendidon 18 mars 09:34

            Six mois après avoir été embauchée à la mairie, j’ai accepté la triste réalité : je suis un petit rouage d’un univers absurde.
            Un monde où ceux qui en font le moins se déclarent « dé-bor-dés ! » Où les 35 heures se font... en un mois.
            Je passe mes trois heures de travail hebdomadaire à pipeauter des notes administratives, bidouiller de vagues rapports, jouer les GO pour délégations étrangères et hocher la tête en réunion.
            L’essentiel est de réussir à gaspiller son temps en prenant un air important, à lécher les bottes des dirigeants pour glaner quelques informations et à jouer les fidèles vassaux des élus tout puissants... »

            Tel est en résumé le quotidien d’une « desperate fonctionnaire » comme des millions d’autres, qui n’en peut plus de n’avoir rien à faire et d’être obligée, par solidarité avec la fonction, de faire semblant.

            Tiré de

            Absolument dé-bor-dée ! ou le paradoxe du fonctionnaire - Comment faire les 35 heures en... un mois !

            • gruni gruni 18 mars 10:05

              @Etbendidon


              Merci pour l’extrait qui confirme que le bore-out est bien une réalité, même si ce n’est pas une exclusivité de la fonction publique. 

            • Michel DROUET Michel DROUET 18 mars 11:20

              @Etbendidon
              Et si on s’attaquait au problème de base qui résulte de la formule (trop d’élus=trop de fonctionnaires), mais suis-je bête ce sont les élus qui votent les lois et ils ne s’attaqueront jamais à leur propre fromage.
              La loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la république) n’a en effet rien changé alors même qu’était prévue la suppression des conseils généraux devenus inutiles.
              Vous allez devoir vous ennuyer encore longtemps.


            • Robert GIL Robert GIL 18 mars 11:53

              @Etbendidon
              change de boulot ... il embauche dans le privé, enfin, il devrait avec les milliards qu’on leur deverse !


            • tonimarus45 18 mars 12:38

              @gruni— bonjour--- voici la matine d’un fonctionnaire a la s/prefecture de la petite ville pres de chez moi au service des cartes grises ;;ILs sont deux aux guichets ils prennent 100 particuliers dont 50 chacun de 9h a12h et donc 3mn et demi environ par personne, sans boire un cafe, ni aller aux toilettes,si non le temps passe par personne diminuerait d’autant ;; ;ET vous appelez cela des faineants ????(( l’apres midi ils s’occupent des professionnels))

              A la poste de mon village a l’epoque 1650 habitants 2 guichetieres , 1 receveur, aujourd’hui plus de 4000 habitants ;1 guichetiere seulement (le receveur et l’autre guichetiere, supprime) bien sur fainenante aussi ??
              Et alors chose amusante les memes«  »TARTUFES«  » suivez mon regard qui tapent a bras racourci sur les fonctionnaires sur ago et ailleurs sont les memes qui rouspetent le plus fort quand ils faut faire la queue a la poste, ou quand au service des cartes grises ils arrivent apres les 100 personnes
              Monsieur gruni evitez de medire sur les metiers que vous ne connaissez pas vraiement et evitez de faire semblant de croire etbendidon, quand cela vous arrange(relisez ses anciens posts).

            • gruni gruni 18 mars 12:48

              @tonimarus45


              Monsieur tonimavirus bonjour.

              Je vous signale tout de même que concernant l’introduction de mon texte, ou j’emploie le terme de fainéant, j’ajoute ensuite dès le début du second paragraphe qu’il est question d’idées reçues. Alors, s’il vous plaît, essayez de comprendre avant de me faire un procès d’intention. Je dis également que les fonctionnaires sont indispensables pour le bon fonctionnement du pays.
              Ce qui n’est pas une raison pour nier le bore-out qui est bien une réalité dans la fonction publique mais aussi dans le privé. 




            • tonimarus45 18 mars 13:27

              @gruni---Tonimavirus ????? que diriez vous si je disais«  »grunitartufe«  » ou meme pire 

              ceci dit( ;oUI mais en meme temps vous semblez approuver « etbendidon » qui traite , c’est ce qu’il faut comprendre de son post de faineants

            • tonimarus45 18 mars 13:35

              @gruni— j’ajouterais— que votre titre«  » les fonctionnaires ne travaillent pas assez !«  » est une exclamation, affirmation puisque elle se termine par un point dexcla mation ;si vous aviez voulu que cela ne soit pas, il suffisait de mettre un point d" interrogation . Si vous avez ecrit cela de cette façon, c’est en connaissance de cause


            • Pere Plexe Pere Plexe 18 mars 16:55

              @Michel DROUET
              « La loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la république) n’a en effet rien changé alors même qu’était prévue la suppression des conseils généraux »

              Les conseils généraux n’existent plus.
              Une preuve de l’efficacité de cette loi...

              Je plaisante.

            • capobianco 18 mars 19:30

              @Etbendidon
              Espérons que ce n’était ni une infirmière, ni un soldat ou enseignant.... Pitoyable dénigrement de frustrés incapables de réussir les concours et surtout incapables de se mettre au service des autres.


            • mmbbb 18 mars 19:59

              @gruni Vous faites mention a Lemaire Qu il commence a faire le menage par le haut : voiture de fonction prime non imposable avantage en nature etc etc Mais Lemaire comme le reste est un e .... il protege sa caste. J’avais vu une emission suisse au sujet du fonctionnement de l administration francaise Il est vrai que les presenteurs ne se privaient pas d’un air malicieux de demontrer « la complexification » administrative francaise ou le but de chacun est de preserver son pre carre Le cas plus cretin est le logiciel Louvois ou parait il les administrateurs n’ont pas voulu cooperer Ce logiciel devait gerer la paie de tous les fonctionnaires Il a ete demontre depuis fort longtemps l’absurdite de systeme Les petits seigneurs avec leurs prerogatives qui ne pensent pas au bien commun mais qui font des depenses somptuaires Quant a Gil il deplore que l education nationale ne puisse embaucher Nous sommes passe d’un extreme a l’autre des petits dictateurs qu’etaient certains profs ou instits ou desormais l’eleve a tous les droits Enseigner a des gamins dont vous n’avez plus d’autorite et dont les parents peuvent porter plainte pour un oui pour un non autant elever des poulets quoique les poilets eleves en plein air ne rapprtent plus Cette societe francais est bloquee archi bloquee Et pour finir Hoillande moi president normal comme ces predecesseurs creent des comites theodule spour caser ses petits copains Ah les comites theodules en France Un inventaire a la PREVERT ! Quoi qu il en soit l’expression « un fonctionnaire qui travaille » est un oxymore Rire


            • Alren Alren 19 mars 17:28

              @gruni

              Il y a peut-être des fonctionnaires qui paressent dans les administrations, mais ceux qui sont en contact avec le public : enseignants, personnels des hôpitaux (dont, à côté des infirmières et aides-soignantes, les médecins hospitaliers), policiers en tenue, douaniers, guichetiers de toutes sortes, je ne le envie pas.
              Car le rapport charge de travail / salaire et considération des supérieurs leur est très défavorable ...


            • gruni gruni 19 mars 17:56

              @Alren


              ai-je dit que les fonctionnaires étaient des paresseux...

              « Mais que d’idées reçues sur les fonctionnaires dans ces quelques lignes, évitons de faire des généralités avec des travailleurs qui sont majoritairement indispensables au bon fonctionnement du pays »

            • Spartacus Spartacus 18 mars 09:35

              « fainéants, privilégiés, salariés à vie »

              Fainéants est une qualification ad personnam, par contre privilégiés et salariés à vie, c’est factuel.


              • Robert GIL Robert GIL 18 mars 09:59

                @Spartacus
                les feneants privilegiéet protégé a vie ... et pas avec un salaire de fonctionnaire de categorie C au smic, ce sont les PDG et les actionnaires du CAC 40 et ils nous coutent beaucoup plus cher que la fonction publique
                .
                dans le systeme neo liberal dans lequel on vit le budget de l’etat est de 280 milliards et les aides directes, les subvention et les cadeaux fiscau aux entreprises privé sont de 250 milliards .... vous avez dit privilégiés ... moi je dit parasites !


              • Aristide 18 mars 10:45

                @Robert GIL


                Non pas 250 milliards, de l’ordre de 110 milliards. C’est déjà considérable, plus que l’EN. Vous disqualifiez votre discours en donnant ces chiffres loufoques. Mais, vous avez raison sur le fond, les entreprises reçoivent en aides et autres subventions pour plus de 3 fois le montant de l’impôt sur les sociétés. 

                Vous pourriez soutenir facilement que par cette « manipulation » on fait passer la France pour le pays qui pompe le fric des entrepreneurs, alors qu’en pondérant simplement ce taux de prélèvement du taux de reversement sous forme d’exonérations, aides, ... on n’est surement pas plus mal placéque d’autres pays comparables. La progression constante des investissements étrangers en France,démontre la fatuité de ce discours entendu par des déclinistes et spécialistes des « réformes de structures » : les Alain MINC et autres Nicolas BAVEREZ qui tournent sur tous les médias afin de passer ce message éhonté sur notre pays.

                Maintenant, le discours tout autant caricatural des autres de la vraie gauche est tout autant contre productif quand il s’appuie sur des fausses vérités ou de vrais mensonges.



              • Michel DROUET Michel DROUET 18 mars 11:28

                @Spartacus
                Sauf qu’on a en général la mémoire courte : il y a 40 ans, les fonctionnaires étaient moins bien payés que les salariés du privé.
                Dans 10 ans, quand on aura bien tapé sur les salaires de fonctionnaires et sur leurs statuts, on ira dire au salariés du privé qu’ils sont trop payés et qu’ils ont des droits supérieurs aux fonctionnaires et cela donnera une justification pour encore baisser leurs salaires et raboter leurs droits. C’est sur cette opposition artificielle public/privé que l’on fonde les mesures de régression sociale. Ne tombons pas dans le panneau !


              • Robert GIL Robert GIL 18 mars 11:57

                @Aristide

                BUDGET DE L’ÉTAT : 280 milliards d’euros . CADEAUX AUX ENTREPRISES : 230 milliards d’euros !

                .

                et pour aller plus loin :

                Au début des années 1980, les salaires et les cotisations représentaient 78 % du PIB contre 67% actuellement. Or 11 points de baisse sur un PIB de 1.800 milliards, ce sont, rien que pour une seule année, près de 200 milliards d’euros qui sont allés dans les poches des plus riches et donc 200 milliards d’euros de perte sur les salaires, et c’est également un formidable manque à gagner pour les caisses sociales de la retraite et de la sécurité sociale !

                Donc je crois que je suis loin du compte avec mes 250 milliards !!!!!


              • TSS 18 mars 13:18

                @Spartacus

                 Propos proférés par une personne dont les sociétés qu’il créé le sont

                 grace aux aides de l’état... !!


              • tonimarus45 18 mars 13:43

                @Michel DROUET— tout a fait - j’ai bien connu cette epoque 50/60 ou par chez moi les apprentis et les seniors preferaient aller travailler dans la grande usine mettalurgique plutot que de rentrer a la sncf par exemple ou il fallait passer un concours.les ouvriers integrant cette usine etaient mieux payes et meme les apprentis touchaient quelque chose ; les « arpetes » sncf touchaient «  »que dalle«  »


              • Aristide 18 mars 15:30

                @Robert GIL


                Je ne vois pas d’ou vient ce chiffre, de multiples sources autour de 65 à 100 milliards.

                Maintenant que la part des revenus du travail baisse au bénéfice de la part du capital est un fait. Encore des chiffres qui sortent de je ne sais où. Pour ce qui est de votre calcul, il ne s’agit pas d’aide de l’Etat.

                Vous mélangez tout, l’aide aux entreprise est déjà énorme autour de 110 milliards.

              • Spartacus Spartacus 18 mars 15:38

                @Robert GIL @MICHEL DROUET

                Mais pourquoi vous est il si difficile de dire et d’admettre la vérité ? 
                Vous êtes des privilégiés. POINT.

                Catégories C par rapport au droit commun : 
                Rien que pour la retraite : age de départ, calcul favorable, pénibilité exagérément comptées, rémunérations non soumises aux cotisations. Temps de travail, temps de congés etc.....Ceci est factuel. POINT.

                Vous voulez une définition de l’iniquité ou des privilèges ?
                Un privilège : « avantage possédé par telle ou telle catégorie »....

                Et vos histoires il y a 40 ans c’est il y a 40 ans. La « régression » c’est la mentalité qui consiste a dénier les faits concrets et la réalité. 

                C’est aussi votre mentalité de déni qui vous caractérise et qu’ont aussi d’autres fonctionnaires comme vous (surtout de gauche), (pas tous) qui vous identifie comme une caste de gens intellectuellement malhonnêtes qui engendrent la défiance envers vos catégories sociales.

                Étiquement, vous devriez réclamer logiquement « le droit commun » identique pour tous. Pas à rester une caste à part traitée différemment. 

                Il n’y a qu’une réalité. Quand on a goutté aux privilèges.....On ne peut plus s’en passer, et dans votre cas on le dénie.  Votre hypocrisie est manifeste......Vos excuses dérisoires et vos justifications ridicules.

              • Trelawney Trelawney 18 mars 15:41

                @Robert GIL
                Il ne faut pas tout mélanger

                1- Dans les 280 milliards du budget de l’état il n’y a pas les prestation de protection sociales qui représentent 625 milliards d’euro (frais de santé, allocation familles, retraite, accidents, chômage, aide au plus démunis)

                2 78% d’un PIB (1980) à 618 milliards d’euro ca fait 482 milliards d’euro et 67% d’un PIB à 2573 milliards d’euro ca fait 1878 milliards d’euro. Donc les salaire et prestations sociales en 1980 étaient de 482 milliards d’euro contre 1878 milliards d’euro aujourd’hui soit 4 fois plus


              • sampiero 18 mars 15:54

                Spartacus lui n’est ni moquer ni facétieux , il rempli sa mission de gauchiste sous-marinier dont le but est de dégoûter, par ses outrances, les gens du capitalisme sauvage et des idées de droite en général.


                Prenons son post ci-dessus volontairement provocateur :

                 Immanquablement il attire les réponses :

                -Pourquoi les riches, puissants , exploiteurs ont ces privilèges qu’il dénonce ?

                -Pourquoi ne leur dit-il pas : « étiquementvous devriez réclamer logiquement « le droit commun » identique pour tous. Pas à rester une caste à part traitée différemment. »

                C’est ce qu’il attend comme réponses mais on la lui fera pas ! on fera comme si on n’avait pas lu ! smiley

                En fait Il fait oeuvre de salubrité et il faut le remercier.

              • Fergus Fergus 18 mars 16:49

                Bonjour, Michel DROUET

                « Sauf qu’on a en général la mémoire courte : il y a 40 ans, les fonctionnaires étaient moins bien payés que les salariés du privé. »

                C’était encore vrai il y a 25 ou 30 ans. A cette époque, un pont d’or était même fait aux techniciens des services publics (assimilés à la fonction publique pour les débaucher.

Ajouter une réaction


    Si vous avez un compte AgoraVox, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page (bouton «Connexion»)

    Vous pouvez vous inscrire ici pour en créer un.



FAIRE UN DON

:-) :-)) ;-) :-| :-/ :/-) :-( :-(( :-p :-O :->

(Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Attention : ce forum est un espace de débat civique et civilisé qui a pour but d'enrichir cet article. N'hésitez pas à signaler tout abus en cliquant sur le lien présent en bas de chaque commentaire pour nous indiquer tout contenu diffamatoire, injurieux, commercial, raciste... et qui sera supprimé dans les plus brefs délais.

Sachez également que des informations sur votre connexion (telle que votre adresse IP) seront mémorisées et partiellement affichées avec chaque commentaire posté

Si vous constatez un bug, contactez-nous.







Les thématiques de l'article


Palmarès