• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Français (sondage) font plus confiance à Merkel qu’à Sarkozy pour (...)

Les Français (sondage) font plus confiance à Merkel qu’à Sarkozy pour éviter une nouvelle crise, un comble et une bonne nouvelle

Comme quoi le tout communication et l'agitation qui brasse du vent ne payent pas toujours. Revenu en urgence de ses petits tours à bicyclette et de son Cap Nègre de villégiature pour redorer son blason, Sarkozy, n'annonçant aucune mesure, avait réussi à faire plonger la bourse de plus de 5 %. Du reste ce n'est pas moi qui le dit c'est le Figaro, c'est dire ! Dans un sondage les Français l'ont compris ainsi car ils préfèrent Merkel (un comble !), celle qui a été accusée par Sarkozy de tous les maux, à Sarkozy (donc une bonne nouvelle car cela prouve leur sagesse, non forcément la foi en Merkel mais la défiance en Sarkozy) pour nous éviter une nouvelle crise. 

Un sondage nous donne dans l'ordre ceux qui peuvent nous éviter une nouvelle crise : - nous-mêmes (que du bon sens), Merkel, le FMI, les entreprises, l'Europe (si décriée) et Sarkozy (le brasse-air) Le Monde :

Les Français sont inquiets des possibles répercussions de la situation financière actuelle, et pour la résoudre ils font davantage confiance à la chancelière allemande, Angela Merkel, qu'à leur propre président, Nicolas Sarkozy. C'est les deux conclusions d'un sondage Harris Interactive pour Le Parisien, publié jeudi 11 août.

Selon cette étude, 79 % des personnes interrogées se disent inquiètes pour la France et 67 % pour leur situation personnelle. Parmi les personnes ou responsables qui ont leur confiance pour éviter une nouvelle crise financière et économique, les sondés se désignent d'abord eux-même (48 %). Puis, c'est Mme Merkel et le gouvernement allemand (46 %), le FMI (41 %), les entreprises (39 %) et l'Europe (36 %).

M. Sarkozy et le gouvernement français n'obtiennent que le soutien de 33 % des sondés. A l'opposé, la défiance touche particulièrement les traders (6 %), les banques (17 %) et les agences de notation (17 %). Concernant les moyens dont dispose la France pour réduire ses déficits et sa dette, les personnes interrogées privilégient la réduction des dépenses (85 %) à l'augmentation des impôts (12 %).

Il est vrai que les Français ont de quoi s'inquiéter. Tout d'abord Sarkozy intervient au bout de dix jours pour la photo et pour faire plonger la bourse. Du reste les économistes l'ont dit : venir faire une réunion pour annoncer une autre réunion n'a eu pour effet qu'inquiéter les bourses sur les rumeurs de dégaradation de la note de la France. En plus tout le monde sait que Sarkozy a accéléré les effets de la crise par les lois Tepa et TVA à 5,5 % pour les restaurateurs, le chômage (défiscalisation des heures supplémentaires et statut d'auto-entrepreneur). Ils ne sont pas fous ces Français, ils savent maintenant qu'avec l'élection de Sarkozy c'est le ciel qui leur est tombé sur la tête. Ils savent que tout est com ou tout est échéco-sécuritaire, tout est brassage d'air avec Sarkozy. Et encore ils ne découvrent pas vraiment l'autre part très sombre de ce pouvoir avec l'ami Takieddine à qui la presse, les médias, refusent obstinément de s'intéresser.

Il faut dire aussi qu'outre la communication il est difficile de croire au pompier pyromane qui, comme l'a prouvé le rapport de la Cour des comptes, est responsable pour plus de 60 % de ce qui nous arrive, la crise n'en étant responsable que pour plus de 30 %. Il est vrai aussi que tout le monde se rend compte que Sarkozy est dans l'incantation à se courber devant le Veau d'or en répétant un mantra : la règle d'or, la règle d'or, la règle d'or et qu'il nous annonce à la fin d'une réunion qu'il y aura une autre réunion, et que les mesures prises ressembleront à éteindre un incendie de pinède avec une cuiller à absynthe en puisant l'eau dans un verre à dent.

Alors que Sarkozy nous a fait payer la campagne de Lagarde au FMI, l'inénarable cycliste, la béate de l'économie, celle pour qui tout allait bien et qui avait un périscope pour voir l'avenir, quelque peu déformant, car elle nous avait annoncé que la crise des subprime, par effet magique des vents du norrois, ne toucherait pas la côte atlantique de l'hexagone puis que cette crise ne serait pas économique et qu'enfin on en était sorti, cette superbe économiste poursuivie pour complicité de faux et de détournement de fonds publics (un must) on apprenait le jour de sa nomination que les indicateurs économiques, thermomètres de sa sapience en matière de gestion, étaient au rouge vif (chômage, déficit du commerce extérieur, déficit du budget, explosion de la dette) nous apprenons coup sur coup deux nouvelles mauvaises nouvelles :

La production industrielle de la France a reculé de 1,6% en juin après la nette progression enregistrée le mois précédent, montrent les statistiques publiées mercredi par l'Insee. Ce repli s'explique principalement par une baisse de 1,9% de la production manufacturière, c'est-à-dire hors énergie mais en incluant l'agroalimentaire. Vingt-et-un économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un repli de 0,6% de la production industrielle ; leurs estimations s'échelonnaient de -1,5% à +0,8%. La hausse de la production industrielle en mai, initialement chiffrée à 2,0%, a été révisée à 1,9% % et celle de la production manufacturière à 1,4% contre 1,5% annoncé le mois dernier. (Le Figaro)

- La croissance à zéro en France. L'activité économique n'a pas décollé au deuxième trimestre, restant à 0%, après un rebond de 0,9% sur les trois premiers mois de l'année, selon l'Insee. La consommation, moteur traditionnel de l'économie française, a même reculé de 0,7%, après +0,4% au premier trimestre. Un contrecoup de l'arrêt de la prime à la casse : les ventes automobiles ont reculé de 11,3% sur la période, plombant l'ensemble des dépenses en biens manufacturés. (Le Figaro)

Vous noterez que ce deuxième trimestre est entièrement sous la responsabilité du couple Lagarde / Sarkozy. Il est vrai qu'au troisième mois Lagarde s'occupait plus de sa campagne au FMI que de la France. Nous aurions été heureux qu'elle s'occupt de nous avec autant de soin qu'elle l'a fait de Tapie.

Dire que l'Elysée nous a vendu Lagarde et nous vend sans arrêt que le Président, qui se présidentialise - au bout de quatre ans il serait temps - a sauvé, l'euro, la France, la Grèce, le monde et la Galaxie ce qui convainc tant les marchés qu'ils plongent de plus de cinq pour cent à son apparition encore humide d'eau de mer et Patek Philippe au poignet.

Et pendant ce temps Sarkozy organise à Cap Nègre (son nid d'aigle) sa future campagne pour 2012 (le problème des Français il n'en a cure du moment qu'il peut faire du vélo, fumer des cigares, venir aussi souvent que possible à Cap Nègre, lire les « Roujon Macquart », regarder 200 films par an, lire une bibliothèque en une nuit, faire son jogging, recevoir à l'Elysée à nos frais jusqu'à plusieurs fois par semaine les caciques du pouvoir pour organiser les élections et donner ses directives à l'UMP, prendre le Falcon de la République pour un week end à New York ou le gros navion pour faire 300 km, diriger tout donc rien, astiquer les circonvolutions de l'un de ses six cerveaux, utiliser les contre espionnage pour ses histoires de corne-cul, rencontrer et honorer les dictateurs, participer aux ventes d'armes etc.). Il va recevoir Hortefeux et Copé, il ne manque plus que Guéant et Takieddine, le carré magique avec en son centre Sarkozy. IL Y A le festival in, et le festival off. Pendant que Nicolas Sarkozy affiche son retour à Paris pour gérer la crise, il prépare discrètement sa campagne présidentielle. L’ancien ministre de l’intérieur Brice Hortefeux et le secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé doivent se rendre au Cap Nègre ces jours-ci pour organiser la rentrée et les élections de 2012. (Blog d'Arnaud Leparmentier)

On retrouve cette autre information qui prouve que tout n'est que discours et que le mélange des genres est l'âme damnée de ce pouvoir. Ainsi les Français payent les ministres pour qu'ils fassent campagne soit pour eux, soit pour Sarkozy, ou qu'ils travaillent pour l'UMP : La veille, le 3 septembre, le ministre de l’agriculture Bruno Le Maire doit présenter le projet de l’UMP, dont il a transmis un premier jet au président. Ainsi au lieu de s'occuper de l'agriculture (foin et algues vertes par exemple) Le Maire, l'ex villepiniste reconverti sarkozsyste grâce à un gros bonbon, au point d'être le rédacteur du projet de campagne, fait-il de la politique au profit du Président de la République. Et c'est nous qui le payons !

La conclusion de tout cela est que la politique du pouvoir est une catastrophe en entropie et que les Français ne sont pas dupes des agitations du pompier pyromane qui passe plus de temps en vacances ou à faire des coups politiques minables qu'à sortir la France du chaos où il l'a précipitée.

 

Il nous reste près de neuf mois pour nous débarrasser de ce pouvoir. Faisons notre Révolution en 2012, et avant si possible.

 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 

Si vous êtes intéressés par les textes ci-dessous, vous pouvez les retrouver en cliquant sur les liens et ce totalement gratuitement car il est hors de question que je touche un Kopek sur le dos de la Sarkozye qui, étant le règne du bling bling et de l’argent roi et corrupteur, sera combattue par son contraire : la gratuité (ou en compensation faire un don à Agoravox ou vous abonnez à Médiapart). Pour simple information, si vous êtes sur iPhone ou iPad, sans flash, en haut de la page dans le bandeau vous pouvez télécharger les textes en pdf, et pour tous les diffuser le plus possible autour de vous. Pour le télécharger il y a un onglet sous le texte. Il faut vous inscrire à Issuu ce qui permet aussi de télécharger tous les textes nombreux et intéressants de ce site. Sinon vous pouvez toujours vous désinscrire ensuite. Si tout cela vous gêne je pourrais vous les envoyer par e-mail (imhotep.forumlogos@free.fr). Le texte sur Woerth est régulièrement mis à jour (aujourd’hui 16é version du 3 août 2011) :
 N’oublions jamais :
  • l’affaire Karachi
  • l'affaire Takieddine (patrimoine de 40 m€ non imposé, Karachigate, SAWARI II, MIKSA (350 millions d'euros), contrats avec la Libye et commissions occultes, tractations obscures avec la Syrie
  • l’affaire GDF
  • l’affaire Tapie, enrichie d'évasion fiscale du magot vers la Belgique
  • l’affaire Clearstream
  • l’affaire Bettencourt
  • les affaires Wildenstein
  • l'affaire César
  • l'affaire Pleyel
  • l’affaire de Compiègne
  • l’affaire Peugeot
  • l'affaire Abdallah Senoussi, bras droit de Kadhafi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l'affaire de l'attentat contre le DC10 d'UTA et visé depuis lors par un mandat d'arrêt international., que Guéant et Sarkozy ont tenté de protéger
  • les micros partis de Copé, Wauquiez, Woerth, Sarkozy etc.
  • l'affaire du Fetia Api
  • les discours de Dakar, Riyad, Latran et du Puy en Velay, la lettre de Guy Môquet, le parrainage d'un enfant de la Shoa, sur la mort de Ben Laden
  • l'invitation des dictateurs pour le 14 juillet, celle de Kadhafi avec les ors, le tapis rouge, les petits plats dans les grands, celle d'El Assad en décembre 2010, le copinage avec Dos Santos, les silences sur le Tibet, le Darfour, le prix Nobel de la paix, la présence l'ouverture des JO de Pékin et le fils Louis dans les bras de Poutine
  • les fils Pierre et Jean invités dans les voyages officiels à l'étranger (Mexique, Maroc) alors qu'ils ne représentent aucun intérêt pour le bien de la nation.
  • la gestion catastrophique de la crise Géorgienne (le Russes y sont encore et ont implanté des bases de missiles), celle de la crise financière, celle de l'Europe, celle des révolutions tunisienne et égyptienne, le fiasco libyen, l'inaction en Syrie
  • l’affaire de la Jatte, du Fouquet's payé par Desmarais, du Paloma payé par Bolloré, de la villa mexicaine, de Wolfeboro payé par les dirigeants de Prada et Tiffany, des repas au Bristol 2 fois par semaine, du voyage en Egypte …
  • l’affaire Pérol
  • l’affaire de l’Epad (et du scooter)
  • Gandrange
  • les vaccins du virus H1N1
  • les accords entre l'UMP et le Parti Communiste Chinois, l'UMP et la mairie de Paris pour payer les frasques de Chirac, l'envoi par l'UMP des bulletins d'adhésion aux restaurateurs dans la période de la baisse de la TVA à 5,5 %
  • les affaires Yade, Boutin, Copé, Juppé, Joyandet, Bertrand, Blanc, Estrosi, Lefebvre, Santini, Proglio, Amara, Laporte, Péchenard,Mitterrand, Ouart, Solly, Soubie, Richard, Fillon, Marleix, Charon, Longuet, Bachelot, Mignon, Morano, Giacometti, Besson, Courroye,Tron, Laroque (Baroin), Guéant (contrats avec la Libye) …
  • l'utilisation du contre-espionnage pour des affaires privées
  • l'utilisation de l'Elysée pour recevoir les caciques de l'UMP et les satellites jusqu'à plusieurs fois par semaine, l'utilisation des moyens de l'Etat pour la propagande et pour préparer et faire la campagne du candidat Sarkozy, la proposition de Sarkozy à Lauvergeon d'une prime de 2 ans de salaires comme si Aréva lui appartenait et qu'il sortait l'argent de sa poche
  • les légions d'honneur (Servier, Widenstein, Desmarais, Frère, Maistre, Peugeot etc.)
  • l'Air Sarko One (250 millions d'euros dont 50 % de dépassement selon René Dosière) et ses deux fours à plus de 131 000 € (TTC et avec l'étude), le cocktail de New York à 400 000 euros, le dîner pour l'UPM à 1 million d'euros
  • la proposition de loi sur la déchéance de la nationalité française et son extension, et le débat sur la nationalité, le fichier EDVIGE, Wauquiez et son cancer de la société, le RSA
  • l’affaire de la rémunération illégale de septembre au 31 décembre 2007 (rémunération comme ministre de l'intérieur alors que Nicolas Sarkozy est président), l'augmentation stratosphérique, le divorce, le mariage, l'inscription hors délai sur les listes électorales, la déclaration des impôts en retard, le tout illégal ou non pénalisé
  • la circulaire Hortefeux, ses amitiés avec Takieddine, ses déclarations d'Auvergnat, celles de Guéant dont celles répétées sur l'échec scolaire des enfants d'immigrés, l'autre récidiviste, celles de Guaino (béatification, prison, etc.)
  • la nomination à la têtes des chaînes audio et vidéo publiques par le pouvoir
  • la réforme constitutionnelle
  • les ministres aussi maires ou élus, le mélange des genres, la non séparation de l'exécutif et du législatif avec le retour sans élection des députés virés du pouvoir 
  • l'irresponsabilité pénale du Président de la république
  • la position d'Hortefeux dans la condamnation des 7 policiers, et ses deux condamnations à lui
  • l’affaire des sondages
  • les classements du parquet
  • les évictions des préfets pour crimes de lèse-pelouse ou de sifflets
  • la paralysie des villes et les moyens de quasi guerre (2 000 CRS pour 600 habitants par exemple) au coût pharaonique pour les déplacements du président
  • l’affaire de l’espionnage des journalistes par le contrespionnage
  • l’affaire de la validation des comptes de campagne de Balladur et de Chirac
  • la scientologie
  • l'affaire Servier dont Nicolas Sarkozy a été l'avocat. Coût 1,2 milliards à la Sécurité Sociale en plus des morts.
  • l'affaire Bongo
  • la proposition de MAM d'aide à Ben Ali et son pouvoir pendant la révolte tunisienne, les lacrymos et son voyage entre Noël et le jour de l'an et ses quatre mensonges fondamentaux, les petites affaires des parents, et Ollier (ses amitiés libyennes en plus), l'utilisation de la Libye et du Japon par Nicolas Sarkozy pour raison électorale
  • les vacances de Fillon payées par Moubarak dont la clique a détourné plus de 45 milliards de $ et dont 3 ministres ont été arrêtés pour corruption et détournement de fonds publics, et sa justification, celles Sarkozy au Maroc. Et la Ferrari prêtée en 2009 en pleine crise à Fillon, ses voyages à 27 000 € pour retourner en Sarthe alors que le train met 1h20

 

Vignette


Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Imhotep Imhotep 12 août 2011 09:34

    Quand les media français s’intéresseront-ils à cette gigantesque affaire d’Etat qu’est à lui seul Takieddinne ?



    Entre 2006 et 2008, le marchand d’armes Ziad Takieddine a placé sous sa triple protection ­– financière, juridique et immobilière – le neveu du dictateur libyen Mouammar Kadhafi (photo) à l’époque où il était accusé par la justice anglaise d’avoir tabassé deux prostituées à Londres, selon plusieurs documents recueillis par Mediapart. Dans le même temps, Ziad Takieddine négociait, avec le soutien du ministère de l’intérieur français puis de l’Elysée, de juteux marchés commerciaux en Libye.

    • Fergus Fergus 12 août 2011 09:46

      Bonjour, Imhotep.

      Sarkozy, c’est Georges Killian, le gentleman brasseur.

      Mais si le second brasse du houblon, Matamore brasse de l’air en faisant des moulinets avec ses petits bras musclés pour donner l’illusion de l’action et de la combativité. La réunion d’avant-hier à l’Elysée n’était rien d’autre qu’une nouvelle illustration de sa politique : ne rien faire d’efficace et donner l’illusion qu’il est à la manoeuvre. Ajouté aux rumeurs, cette pathétique inertie a été désastreuse, et l’on a pu en constater le résultat sur les marchés.

      Cela dit, cette attitude n’est pas nouvelle, et les deux seuls véritables moteurs de Sarkozy sont la récurrente propagande mensongère (« les paradis fiscaux, c’est terminé ! ») soit la récupération des évènements positifs. Cela a été particulièrement vrai, on le sait aujourd’hui, durant la présidence française de l’Union européenne : Sarkozy prétendait, avec force rodomontades, avoir résolu tous les problèmes liés à la crise économique et aux difficultés bancaires, on en voit le résultat calamiteux ! Sarkozy tirait la couverture à lui en affirmant avoir réglé la crise géorgienne alors que l’on sait que c’est totalement faux, les Russes ayant stoppé leur action dès lors qu’ils avaient atteint tous leurs objcetifs en coupanty l’Ukraine de l’UE et en récupérant dans leur giron l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud. Poutine et Medvedev rigolent encore des fanfaronnades de Sarkozy. 

      Il est comme ça, Sarkozy : tout la tchache. Sa ressemblance avec le pitoyable chef de bande du film « Les démons de Jésus », interprété par Elie Semoun, est à cet égard frappante. 

      Cordialement.


      • Fergus Fergus 12 août 2011 09:47

        Erratum : lire tout dans la tchache.


      • Imhotep Imhotep 12 août 2011 10:01

        En 2008 j’avais fait un article qui annonçait que Sarkozy avait complètement foiré la crise et que sa responsabilité est énorme. Bayrou préconisait un grand emprunt et une solidarité européenne qui aurait permis d’offrir des taux beaucoup plus bas qui auraient aidé les pays en difficulté au lieu de les enfoncer.


      • devphil30 devphil30 12 août 2011 09:57

        Continuez Imhotep à tenir au courant de ces affaires , de cette politique vide de sens d’objectif uniquement dirigé vers des intérêts privés et personnels au détriment du plus grand nombre.


        Pourvu que la France se réveille avant qu’il ne soit trop tard , mettons au commande du pays une personnalité en mesure d’oeuvrer pour le bien de tous sans favoriser juste son électorat.

        Parti Socialiste réveille toi , montre le chemin juste pour la France et oublie ces querelles de personne qui risque de nous mener au désastre

        vivement 2012 , c’est long 

        Philippe 

        • Fergus Fergus 12 août 2011 09:58

          Pour le plaisir, petit extrait du film Les démons de Jésus. On y voit Sarkozy aux prises avec des Roms, et Carla qui vient le soutenir lorsqu’il a fini par se prendre un pain !


          • TSS 12 août 2011 18:08

            ils ont bien raison de lui faire confiance ,elle qui vient d’annoncer à mots couverts qu’elle ne

            paierait plus pour les PIGS et qui ne reve que de l’Euromark... !!


            • bigglop bigglop 12 août 2011 22:12

              Bonjour,

              Merci Imhotep pour la qualité de vos interventions.
              Mais les Français sont totalement ignares de ce qui se passe en politique européenne, dans les pays voisins.
              S’ils savaient que depuis juin 2010, A. Merkel a mis en place un plan d’austérité draconien qui touche la classe moyenne et les plus pauvres prioritairement.
              Economies budgétaires de 80 mds d’euros d’ici 2014 :
              - baisse de l’indemnisation chômage (pour stimuler la recherche d’emploi)
              - baisse de l’allocation parentale et suppression pour les demandeurs d’emploi
              - 15.000 fonctionnaires en moins
              - taxe sur l’energie, taxe sur billets d’avion
              - projet de réduction drastique du budget de l"assurance sociale

              Avec la croissance en berne de la France, malgré des "fondamentaux solides" (Baroin, coin,coin !), il faut s’attendre au pire avec ce gouvernement de la grande Peur


              • BA 17 août 2011 17:15
                Mercredi 17 août 2011 :

                La Cour de Justice de la République (CJR), qui a ouvert une enquête sur Christine Lagarde dans l’affaire Tapie/Crédit Lyonnais, estime que l’ex-ministre s’est impliquée « personnellement » dans un processus comportant « de nombreuses anomalies et irrégularités », dans les motivations de sa décision du 4 août, révélées mercredi par Mediapart.

                « Le processus qui a conduit à la condamnation du CDR (ndlr : Consortium De Réalisation, structure publique qui gérait le passif du Crédit Lyonnais) au paiement de sommes élevées à la charge des finances publiques comporte de nombreuses anomalies et irrégularités », écrit la commission des requêtes de la CJR, dans ses motivations datées du 4 août et consultables sur le site mediapart.fr.

                L’ex-ministre de l’Economie, aujourd’hui directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI), « paraît avoir personnellement concouru aux faits, notamment en donnant des instructions de vote aux représentants de l’Etat dans le conseil d’administration de l’EPFR (ndlr : Etablissement public de financement et de restructuration, gérant le soutien financier de l’Etat au CDR), voire au président de cet établissement public en sa qualité de membre du conseil d’administration du CDR », concluent-ils.

                En juillet 2008, un tribunal arbitral - juridiction privée - avait condamné le CDR à verser à Bernard Tapie 285 millions d’euros d’indemnités (400 millions d’euros avec les intérêts) afin de régler le litige qui l’opposait à l’ancienne banque publique Crédit Lyonnais, au sujet de la vente d’Adidas en 1993.

                « Après compensation avec diverses créances, (le CDR) aurait versé un montant net de 304 millions d’euros » à l’ex-homme d’affaires, écrivent les sept hauts magistrats qui composent la commission des requêtes de la CJR.

                Le texte souligne que « le principe » du recours à l’arbitrage « aurait été arrêté au moment de la prise de fonction, le 18 mai 2007 », du ministre de l’Economie Jean-Louis Borloo.

                Christine Lagarde, qui lui a succédé le 18 juin 2007, a retenu cette option, malgré « l’opposition manifestée à plusieurs reprises » par le directeur général de l’Agence des participations de l’Etat, note la CJR.

                (Dépêche AFP)

                C’est normal que le ministre de l’Economie Jean-Louis Borloo ait choisi de recourir à l’arbitrage d’une juridiction privée pour cette affaire Tapie :

                1- Jean-Louis Borloo est l’ami de Bernard Tapie depuis 30 ans : « Il est ainsi l’avocat d’affaires de Bernard Tapie. À l’instar de son ami Bernard Tapie dirigeant l’Olympique de Marseille, il accède à la présidence de l’USVA (Union sportive Valenciennes-Anzin), poste qu’il occupe jusqu’en 1991. »


                2- Bernard Tapie était membre du Parti Radical. « François Mitterrand croit toujours en sa chance d’un destin national et lui conseille de se doter d’un Parti politique, ce que Bernard Tapie fait en rejoignant le Mouvement des radicaux de gauche (MRG) dès la fin 1993. »


                Comme son ami Bernard Tapie, Jean-Louis Borloo est membre du Parti Radical. « En 2002, il adhère au Parti radical ». (Wikipedia)

                3- Trois personnes ont été désignées pour constituer le tribunal arbitral, chargé de juger dans cette affaire Tapie. Par une merveilleuse coïncidence, une de ces trois personnes, Jean-Denis Bredin, était lui-aussi membre du Parti Radical !

                Jean-Denis Bredin : 1976-1980 : vice-président du Mouvement des radicaux de gauche (MRG)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès