• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les héros ne meurent jamais : Mozgovoy, nous ne t’oublions pas (...)

Les héros ne meurent jamais : Mozgovoy, nous ne t’oublions pas !

Il y aujourd'hui deux ans que le charismatique commandant de la brigade Prizrak, nous quittait. Parti trop tôt, lâchement assassiné par un commando ukrainien ayant, malheureusement, réussi à s'infiltrer sur le territoire de la toute jeune République Populaire de Lugansk. Enfant du pays né le 03 avril 1975 dans le village de Nizhnyaya Duvanka, dans le Donbass. Lorsque les premiers événements surviennent au printemps 2014, n'écoutant que son courage et son amour pour sa terre du Donbass, il rejoint la milice du peuple qui résiste à l'agression armée du régime de Kiev qui vient d'être constitué par une poignée de putschistes arrivistes, corrompus et qui entraîne l'Ukraine contre ce qui était à l'époque une partie de son propre peuple. Suite à cet engagement du cœur et de la raison, Mozgovoy rejoindra la brigade fantôme (prizrak) qui participera à de nombreux combats contre l'armée du régime de Kiev (Lyssytchansk, mais aussi à Pervomaïsk et Debalsevo). Par la suite il deviendra le légendaire commandant de l'unité. En plus du volet militaire, une unité de Prizrak est exclusivement dévoué dans le domaine humanitaire pour aider au maximum les civiles victimes de cette guerre déclenchée par les putschistes au printemps 2014. Un jour sombre pour la résistance du valeureux peuple du Donbass, comme tant d'autres malheureusement, lorsque que le samedi 23 mai 2015, entre Lugansk et Alchevsk, le petit convoi transportant Mozgovoy tomba dans cette embuscade meurtrière. Outre l'emblématique commandant, un secrétaire de presse, un conducteur et six gardes du corps seront eux aussi victime de la folie meurtrière du régime des putschistes. Orpheline de son chef, la brigade Prizrak continue son chemin depuis cette tragique disparition et fait courageusement face à l'ennemi se posant en bouclier protecteur du peuple. A titre personnel je n'oublie pas les camarades de la brigade, que vous soyez toujours dans les rangs ou rentré à la maison après le devoir accompli. Toutes mes pensées amicales vous accompagnent pour la suite. Oui, même s'il n'est plus de ce monde si dur, si cruel et injuste parfois, Mozgovoy est toujours dans nos cœurs et nos esprits et rien ni personne ne pourra nous ne le faire oublier ! Les héros ne meurent jamais, car on ne peut tuer ce qui est immortel ! Gloire à toi camarade !

Sébastien Hairon, volontaire bénévole et indépendant à Donetsk (DNR)

Mon blog consacré au Donbass et à l'Ukraine :

http://peupleslibres-nouvelle-russie.blogspot.com/


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • xana 23 mai 21:39

    Merci Sébastien pour cette commémoration du commandant Mozgovoy.

    Les néonazis ont pu assassiner Motorola, Givi et tant d’autres, mais cette lâche vengeance ne leur procure aucun avantage concret. Les héros restent jeunes et bien vivants dans nos coeurs.

    Le Donbass est désormais libre et le restera grâce à la vaillance de son peuple et celle des volontaires étrangers qui combattent l’inutile agression des ukrops.
    Que cela plaise ou non à certains, c’est un fait accompli.

    Quant aux criminels de guerre ukrainiens, la corde les attend. Ils peuvent courir se cacher en Israël ou aux States : Un jour ou l’autre ils rejoindront Eichmann...

    Jean Xana


    • Hairon Hairon 24 mai 04:59

      Bonjour Xana. Je confirme vos écrits : ils restent présents dans la mémoire du peuple du Donbass qui résiste maintenant depuis plus de 3 ans à l’agression de l’armée du régime de Kiev. Bonne journée.

      Bien à vous.
      Sébastien.

    • Alex Alex 24 mai 11:55

      Quantité de chefs séparatistes ont été tués ces dernières années. De l’avis de Strelkov, l’ancien commandant des forces de l’auto-proclamée république de Donetsk, ceux-ci (à part probablement Motorola) ont été victimes d’une guerre de clans.


      • Alex Alex 24 mai 12:14

        Source : http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/02/16/l-elimination-troublante-des-chefs-de-guerre-du-donbass_5080541_3214.html

        <script>window.post_1495620703180_4 = function(win,msg){
        win.postMessage(msg,"*");
        }</script> <script>window.post_1495620704196_12 = function(win,msg){
        win.postMessage(msg,"*");
        }</script>

      • Hairon Hairon 24 mai 13:44

        Bonjour Alex. Le monde étant un journal atlantiste et diffuseur de fausses nouvelles concernant le Donbass ou la Russie, je vous serai gré de ne pas polluer les commentaires sous mes articles avec ce genre de lien non crédibles. Merci.

        Bien à vous.
        Sébastien.

      • Alex Alex 24 mai 14:23

        @Hairon

        Compris.
        Si c’est un lien de l’agence d’Etat Tass, de Donipress, RIA Novosti, Sputnik ou RT au contraire ça joue alors ?

      • JP94 24 mai 19:42

        @Alex

        Effectivement, l’un des moyens pour le Patronat de contrôler la Presse pour y propager son idéologie est le financement via la publicité. 
        Et quand on compte le nombre de pleines pages de pub du Monde, que personne ne lit et qui polluent en plus la planète, on se dit que décidément le Monde est entièrement contrôlé par le Patronat.

        La fausse objectivité du Monde a fait long feu du vivant même de son fondateur, Hubert Beuve-Méry, qui déjà dénonça ce qu’était devenu son journal...

        Le Monde est connu depuis belle-lurette pour ses fake-news avant-même que le terme existe : il diffuse une fausse nouvelle, souvent de nature idéologique pro-libérale, anticommuniste puis, cette nouvelle est aussitôt démentie, mais trop tard, : l’obligation légale du monde de rectifier des faits inexacts parus à renfort de gros titres en première page est reléguée dans un petit encadré illisible placé dans les dernières pages, qu’on trouvera avec une loupe si on lit le Journal comme il convient, c’est à dire en commençant par les informations les plus cachées, voire celles censurées par Le Monde.

        Quant à la Presse russe, elle nous permet au moins d’avoir accès à ce qui est inaccessible ici. Et elle se lit aussi avec esprit critique. 
        Un esprit formaté au Monde et à Libé votera OUi à Maastricht, au TCE de 2005, à tous les traités de Libre-échange , ignorera tout de la lutte des classes et des conflits sociaux dans leurs conséquences pour les populations défavorisées. Il n’aura aucun point de vue critique de la classe ouvrière mais la doxa à tous les étages, sur fond d’auto-satisfaction béate et européiste...

      • Dom66 Dom66 24 mai 17:40

        Merci pour cette vidéo, les nazi de Kiev ne gagneront jamais. Merci pour le travail que vous faites.

        (Vu votre blog je vais essayer pour € ou $)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès