• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les inégalités cassent la croissance !

Les inégalités cassent la croissance !

On s’en doutait, l’OCDE l’a confirmé, les inégalités et la croissance ne font pas bon ménage dans les pays développés. Ce qui est assez logique, plus vous êtes riche et plus le pourcentage du revenu que vous épargnez est important. Et dans ce cas, cela va à l’encontre de la consommation et donc de la croissance et de l’emploi ! Nous entrons alors dans un cercle vicieux.

La France est restée relativement épargnée par le phénomène jusqu’au milieu des années 1990. A ce moment-là, nous sommes, nous aussi, entrés dans un mouvement d’accroissement des inégalités par le haut comme par le bas.

Par le haut, du fait des hausses de rémunération et d’intéressement des cadres dirigeants et de certaines professions intégrés dans la mondialisation. Par le bas, du fait de la hausse du chômage (5 millions de chômeurs en réalité en France) et de la précarisation du travail accompagnés par une augmentation des contrats à temps partiels.

Le résultat est sans appel : les 1% des français les plus riches perçoivent désormais 9 % du revenu national (comme avant 1945). Or, cette partie de la population ne dépense qu’une partie de ses revenus, le reste est épargné et ne revient pas vraiment dans le circuit économique, cet argent étant de plus en plus investi dans des fonds à l’étranger ou sur les marchés spéculatifs.

Il est donc des plus nécessaire de remettre un peu d’équité notamment dans le processus d’imposition qui touche de facto surtout les classes moyennes mais dont les catégories les plus aisées arrivent à se dispenser. Est-il normal que les français qui gagnent le plus puissent ne pas payer l’impôt sur le revenu, est-il normal que les entreprises du CAC 40 soient imposées sur les bénéfices à 4 % en réalité (au lieu des 33% théoriques) quant les PME le sont à 22-23 % ?

Une vraie réforme de l’ensemble des prélèvements devrait permettre de remettre une certaine équité au cœur du système. Il est nécessaire d’assurer la sécurité de tous (et un retour à de vrais emplois serait sûrement une bonne solution) en assurant un vrai revenu minimum (même si celui-ci doit avoir des contre-parties sous diverses formes).

Et en même temps, il est impératif d’en finir avec l’envol des inégalités en recréant un vrai système d’imposition permettant d’assurer une réelle redistribution. La refonte de l’impôt sur le revenu, de l’impôt sur les sociétés et de la CSG sont notamment impératives. Il en va aussi de la croissance et de l’emploi, comme vient de le démontrer le rapport de l’OCDE. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Nicolas_M bibou1324 11 décembre 2014 15:59

    Vous dites qu’il y a des inégalités donc que la croissance est cassée.


    Moi je dirais plutôt que c’est parce qu’ils y a quelques abrutis qui souhaitent voir de la croissance et du plein emploi, qu’on a de plus en plus d’inégalités.

    • Robert GIL Robert GIL 11 décembre 2014 16:53

      Un modèle économique qui ne corrige pas les inégalités est condamné à une crise de légitimité. Si l’on ne réexamine pas les rôles économiques respectifs du marché et de l’Etat, l’instabilité sociale et politique menacera la croissance à long terme et la protection sociale.
      .
      voir :
      L’INÉGALITÉ SOURCE D’INSTABILITÉ


      • Robert GIL Robert GIL 11 décembre 2014 16:54

        Un modèle économique qui ne corrige pas les inégalités est condamné à une crise de légitimité. Si l’on ne réexamine pas les rôles économiques respectifs du marché et de l’État, l’instabilité sociale et politique menacera la croissance à long terme et la protection sociale.
        .
        voir :
        L’INÉGALITÉ SOURCE D’INSTABILITÉ


        • Robert GIL Robert GIL 11 décembre 2014 16:55

          oups ! doublon, merci de supprimer .


        • Spartacus Spartacus 11 décembre 2014 16:58

          « les inégalités et la croissance ne font pas bon ménage dans les pays développés »

          Voici la phrase typique gauchiste de l’ignorance économique de la bêtise qui caractérise les gauchistes.

          Donc en conclusion devenons des pays « sous-développés », tout le monde pauvre.

          Le gauchiste a une réflexion restée à Karl Marx et n’a pas évolué depuis. Le gauchiste ne comprend pas qu’il vaut mieux une inégalité imparfaite et un niveau de vie qui permet à un maximum de gens de s’en sortir qu’un socialisme qui engendre une égalité dans la pauvreté par l’interdiction et les blocages égalitaristes des individus à s’enrichir. 

          Le plus pauvre des Suisses ou des Américain est plus riche que 60% des habitants de la planète.Les pseudos-inégalités du socialiste bobo auteur revient du point de vue du Bangladeshis qui lit son texte à voir un millionnaire jaloux de milliardaires qui ont 1000 fois plus que lui....

          Dans les pays libéraux les 1% des plus riches se renouvellent. 
          Les dirigeant de Kodak ne font plus partie des 1% ceux de Google y sont arrivés. 

          Dans un pays Keynésien socialiste comme la France l’état en dirigeant l’économie (57% du PIB) favorise la stagnation et la rente des plus riches, par l’interventionnisme sur les marchés et le blocage du renouvellement.

          Le gauchiste primaire ne comprend pas que ce n’est pas important que des gens s’enrichissent, mais ce qui est important c’est que chacun puisse vivre normalement de ses ressources et ses choix personnels. 

          Le gauchiste confond l’impot avec l’URSSAF.
          Le gauchiste confond l’état avec la société.
          Le gauchiste confond l’égalité avec la pauvreté.
          Le gauchiste confond l’interventionnisme avec l’équité.

          -L’impôt est fait pour faire fonctionner l’état et pas autre chose.
          -L’état n’est pas le bien commun ni la société. C’est juste un agrégat qui est à notre service et pas la société à son service.
          -L’égalité est une utopie. Il est impossible de donner une maison en bord de mer pour tout le monde, surtout à Paris.
          -L’interventionnisme permet de casser une vitre pour faire vivre le vitrier, mais personne ne voit les pleurs du tailleur qui ne fera pas le costume qui devait être fait avec l’argent qui a été utilisé par le vitrier.

          N’oublions pas l’ignorance que seul l’accumulation de capital permet l’investissement et l’emploi....
          Mais allez faire comprendre à un gauchiste qui ne connait que la rente par la cotisation sans risques à son régime spécial. 

          • Redj Redj 11 décembre 2014 17:38

            Spartacus ne comprend rien, il préfère insulter les gens qui ne pensent pas comme lui...

            L’OCDE et le FMI, tous des gauchistes...

            What else...


          • trevize trevize 11 décembre 2014 17:38

            Même standard & poors le disent : trop d’inégalités tue le business et les profits.
            Pourtant, c’est loin, mais alors très loin d’être des gauchistes.
            Faudrait arrêter de verser tout le temps dans la caricature si vous voulez faire avancer votre cause.


          • lsga lsga 11 décembre 2014 17:44

            et oui, et même les boeufs dans les abattoirs ont une sécurité sociale gratuite, question rentabilité.

             
            profitons en pour rappeler que la Sécurité Sociale Nationale n’est pas une victoire ouvrière. On ne l’a pas obtenu via les grèves et les manifestations. C’est la baisse du temps de travail que l’on a ainsi obtenu. La sécurité sociale, le subventionnement de l’économie par la bourgeoisie d’État, tout cela a été offert gracieusement par les bourgeois Bismarck, Beveridge, Keynes, et De Gaulle. Ils tenaient tous à avoir des prolétaires en aussi bonne santé que leurs boeufs et leurs veaux. 
             

          • Spartacus Spartacus 11 décembre 2014 18:03

            Gauchiste n’est pas une insulte. C’est quelqu’un qui vote à gauche....

            Surprenant de ne pas assumer ses choix.  smiley

          • Redj Redj 11 décembre 2014 19:07

            Raté je n’ai rien à assumer car je ne vote pas à gauche.

            Ceci-dit, en quoi nos gauchistes ont à voir dans le fait que l’OCDE, et plusieurs autres voix dans le monde tirent le signal d’alarme ?

            Personne ne dit que les inégalités doivent disparaître, mais qu’à partir d’un certain niveau l’économie se grippe. On parle là des économies des pays développés.

            C’est de gauche de constater ce simple fait ?


          • lsga lsga 11 décembre 2014 19:55
            non mais de toute manière, à partir d’un certain moment donné, l’économie Capitaliste se grippe. C’est à cause de la baisse tendancielle du taux de profit. Les solutions à la Keynes, qui ont amené à la crise des années 70, ne sont qu’un plâtre sur une jambe de bois. 

          • colere48 colere48 11 décembre 2014 20:17

            Vous me faites toujours autant marrer Isga
            Agora serait bien tristounette sans vous !
             smiley  smiley 


          • lsga lsga 11 décembre 2014 22:46

            - 2 sur mon post qui rappelle que la Sécurité Sociale Nationale n’est pas une victoire ouvrière, mais un « cadeau » fait par les bourgeois-éleveur à leurs ouvriers-bovins.... J’aimerais bien au moins un contre-argument.

             
            Bismarck, Beveridge, Keynes et De Gaulle : c’étaient des ouvriers en lutte ? Ou des bourgeois soucieux de leurs profits ? 
             


          • 4A+++ 12 décembre 2014 12:50
            Effectivement la richesse mondiale est détenu par les 1% les plus riches et qui ne cessent d’augmenter plusieurs raison à ce phénomène :

            Dans le cadre de l’ Europe :

            - La mondialisation, provoqué par l’arrêt des taxes douanières aux frontières et la libre circulation des capitaux,
            il ne vous a pas échappé qu’il est préférable d’investir et produire dans les pays en voie de développement (Chine, Inde, Mexique, Afrique) pour qu’en suite ces produits soient revendus dans les pays en voie de développement prenant au passage des bénéfices prodigieux, imaginé cout de production d’un smartphone 10€ revendu de 200 € à 600€ pour les Gogos que nous sommes malheureusement... Qui profite évidemment aux grosses multinationales dirigés par quelques personnes très très riches je ne citerai pas de noms à vous de réfléchir.

            - Les banques.
            il ne vous aura pas échappé non plus qu’il est intéressant de mettre une partie du capital dans les banques qui s’ amuserons à le faire fructifier dans le casino financier de la planète, il faut savoir que si la bourse monte ou qu’elle baisse dans tous les cas si vous avez assez d’argent pour payer le ticket d’entré cela vous rapportera au minimum de 7% jusqu’à 13% pour les meilleurs traders, pourquoi se lever tôt et créer des nouvelles entreprises en Europe.
            - Il ne vous aura pas non plus échappé qu’en France sur 10 ans que nous sommes passés de 16% d’industrie à 11% et c’est la un des problèmes majeurs, pouvez vous me dire comment peut on être compétitif fasse à un montant de salaire d’un chinois de 150 € par mois qui ne paie ni caisse de retraite ni caisse de sécurité sociale sans parler des cause environnementale.
            Concernant l’ Allemagne il faut savoir que si son industrie est florissante c’est qu’elle s’est attaché à faire des produits de luxe très chers à forte valeur ajoutée de bonne Qualité qu’elle n’a jamais laissé tombée son industrie même lors des tempêtes (voir machines outils, automobiles, électroménager etc...) et qu’en plus elle s’est vendre contrairement à la France, sans parler de son système éducatif basé sur l’apprentissage que nous avons abandonné en France.

            Conclusion au niveau Européen  :

            - Diminuer l’attrait des bourses et mouvement financier en tous genre pas plus de rendement pour les plus riches 1 à 2% identique à nos rendements que nous percevons type livret A.
            - Casser les cartels bancaires et multinationales en les redécoupant pour éviter qu’elle ne puissent plus gouverner les états qui sont censés représenter les citoyens.
            - Remettre les taxations intelligentes aux frontières comprenant analyse des déficits extérieurs pour obtenir des balances équilibrées si un secteur est absent mettre des taxes définies à hauteur du manque à gagner le thème utilisé vis à vis du monde absence de prise en compte des problèmes environnementaux et sociétal ces taxes seraient alors remises pour la création de nouvelles entreprises (chaussures, habillement, électroménager, hifi, smartphone, téléviseur etc...) Oui mais vous allez me dire que devient la vente des Airbus et autres technologies performantes, quand on est leader et que l’on sait vendre il n’y a pas de problème.
            - Dès lors que la réindustrialisation revient des nouveaux emplois sont crées il y a une création de richesse, rendant du pouvoir d’achat, permettant la rentré des impôts et le remboursement de la dette, et en diminuant le chômage.
            Surtout ne pas tomber dans l’assistanat.

            Mais je pense que la voie qui a été décidé au niveau Européen est la déflation pour que les salaires diminues afin d’être compétitif vis à vis du monde qui nous entoure.
            Alors attention aux mouvements humains futurs ...


          • lsga lsga 12 décembre 2014 14:41

            le niveau de vie dans les villes chinoises est aujourd’hui supérieur à celui des européens.


          • 4A+++ 12 décembre 2014 15:11

            Serte le niveau de vie s’ améliore pour environ 300 Millions de Chinois, mais avec quel niveau de protection social (retraite, assurance maladie) ?
            Mais sachant qu’ils sont 1,5 Milliard d’habitant le réservoir de travailleur corvéable à merci est encore grandiose pour de nombreuses années.
            Pour preuve dès que les salaires deviennent trop chère, il délocalise à l’intérieur de leur territoire.


          • lsga lsga 12 décembre 2014 15:56

            Bon, je te la refais : le salaire moyen d’un ouvrier chinois aujourd’hui est de 400€ par mois, comme en Europe de l’Est, mais avec un coût de la vie BEAUCOUP plus faible.

             


          • epicure 15 décembre 2014 20:53

            @Par Spartacus (---.---.---.220) 11 décembre 18:03

            gauchiste, c’est quelqu’un qui prend les discours et les moyens de la gauche, mais dont les actions mènent au contraire des objectifs de gauche.
            Par exemple les partisans du mouvement pour le mouvement, en oubliant vers quoi doit mener une politique de gauche.
            Les partisans de la révolution pour la révolution en font partie bien sûr, surtout quand une fois la révolution installée les objectifs de gauche sont oubliés. ( tous les régimes dits comunistes s’étatn implanté à l’est du rideau de fer )

            Ceux qui en s’adossant sur des adversaires classiques de la gauche, notamment la défense aveugles de minorités pour la défense des minorités , mènent des combats de droite, comme les islamo-gauchistes.

            On peut y mettre aussi les syndicalistes révolutionnaires, qui traitaient la classe ouvrière comme d’autre défendent une race , une nationalité, au point que certains on fréquenté l’extrême droite ( georges sorel par exemple ), voire l’on rejoint ( mussolini en est le meilleur exemple).

            Le gauchiste est en fait plus intéressé par ce qu’il affronte que par ce qu’il défend, attitude caractéristique d’une mentalité de droite.


          • Baasiste 2 15 décembre 2014 22:02

            le gauchiste c’est un mec comme epicure qui soutient bêtement le capitalisme sans s’en rendre compte tout en se disant socialiste, c-à-d en étant individualiste, progressiste à fond (même si le progrès est capitaliste), anti-famille, individualiste, pro-hédonisme, mondialiste, européiste, pro-immigration, pro mondialisation, féministe-bourgeois, soixante-huitard « anti-raciste », sataniste athée fanatique, etc... c’est le genre de mecs qui a réduit la gauche a quelques % de voix et fait fuir les prolos-populos de la gauche.


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 11 décembre 2014 18:52

            Les Français sont majoritairement POUR les inégalités.

            Surtout ceux qui jouent au loto.


            • Antoine 12 décembre 2014 00:38

              Belle tarte à la crème ! Un poignée de français paie l’essentiel de l’impôt sur le revenu et d’ailleurs, pour cette raison, c’est ici que les inégalités sont les moindres. Autre problème : impossible pour un socialiste de comprendre que plus les impôts baissent, plus les rentrées fiscales augmentent...


              • lsga lsga 12 décembre 2014 00:46

                vous êtes au courant qu’aujourd’hui les emprunts représentent l’essentiel des ressources de l’État et des entreprises ? 


              • Antoine 12 décembre 2014 00:55

                Et alors ?????


              • lsga lsga 12 décembre 2014 00:59

                et alors les impôts ne sont que pour cacher une réalité : ce sont les grandes banques qui « financent » l’économie. Les grandes banques : vous savez ? vos futurs employeurs.

                 


              • soi même 12 décembre 2014 04:23

                La croissance est de toute façon une voie de garage, il faut apprendre à produit juste ce qui est nécessaire de puis la disparition des baleines à l’huile, les hommes devraient avoir compris , promouvoir la croissance, c’est promouvoir l appauvrissement !

                Ile de Nauru, ces milliardaires devenus mendiants

                • eric 12 décembre 2014 07:44

                  L’intensité en capital de l’emploi croit sans cesse sous nos latitudes.

                  Je vais essayer de faire au plus simple pour que vous compreniez.

                  Il faut de plus en plus d’équipements pour chaque emploi créé, donc de plus en plus d’investissements, donc de plus en plus d’épargne ou de profit.

                  Avec une rentabilité du capital investit absolument minimum en France, nous avons des problèmes d’emploi et de productivité.

                  Ce n’est pas incompatible avec les chiffres brandis par les alter. Comme les entreprises font plus appel à des actionnaires et moins à des banques,parce que cela leur revient moins cher, la part apparente des dividendes s’accroit, alors même que la rentabilité du capital est insuffisante.

                  Les inégalités n’ont rien à voir la dedans. La meilleure preuve étant qu’elles sont plus fortes dans des pays qui se portent mieux. Par exemple les états-unis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Christophe Bugeau

Christophe Bugeau
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès