Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les Juges et le chômage

Les Juges et le chômage

Des magistrats hors sol.

S’interroger sur les facteurs qui bloquent localement l’activité économique, tout en appelant une gouvernance du « village mondial », est le passage obligé pour le court terme. Qu’observe-t-on en France ? Des magistrats donnent suite à des plaintes multiples déposées par des particuliers ou des associations contre des projets d’intérêt régional ou national, et jugent généralement en leur faveur, ce qui entraîne des retards de mise ne chantier ou l’abandon pure et simple des projets – après parfois de longues études et d’importants engagements financiers. Ces décisions sont prises souvent contre les décisions des élus locaux - après obtention des permis de construire -, et même des préfets (un comble !).

Trois exemples : à Paris le projet de La Samaritaine, en Isère celui du Center Park de Roybon, à Nantes le futur aéroport.

Comment peut-on suivre le juge qui a bloqué le chantier de La Samaritaine à la suite d’une action d’une bande d’illuminés qui défendent l’architecture haussmannienne comme si on allait poursuivre pendant mille ans dans cette voie ! Et ceci après que le Ville de Paris ait délivré le permis de construire ! On marche sur la tête et les magistrats sont en tête du cortège. Il faut que le propriétaire de La Samaritaine ait une solidité financière à toutes épreuves (Bernard Arnault) pour résister à un tel coup ! N’importe quelle société de promotion immobilière – autre que qatarie – aurait explosée en vol à la suite de cette décision. Quant aux ouvriers du chantier et aux futurs employés ils n’ont qu’à patienter à Pôle emploi ! Conneries en béton armé. François Hollande avait eu une phrase heureuse en disant qu’il fallait revoir cette législation qui permet les recours les plus abusifs (le NIMBY !), mais hélas, Duflot l’aidant, il n’a rien fait. (Prochain mandat probablement !). Qui peut juger de la qualité architecturale d’un bâtiment en dehors des maîtres d’ouvrage et concepteurs ? Tout projet a ses détracteurs – ainsi je trouve que la Tour Triangle est un mauvais projet, mais puisque le permis de construire a été accordé, construisons-la ! 

Il en va de même pour les deux autres projets, les juges faisant le jeu d’illuminés qui sont contre le projet (à Roybon) parce qu’ils viennent une fois tous les dix ans ramasser des champignons, comme l’a dit devant les caméras une Nunuche enrubannée ; et des casseurs gauche libertaire qui ont pour fonds de commerce le « semer le bordel » : casser pour exister, et si possible devant la téloche avec des flics au premier plan ! Un détail de procédure a permis au juge (dont on ne retiendra pas le nom) de mettre en cause un arrêté préfectorale, une coquetterie de magistrat qui entend ignorer son impact sur l’économie locale.

Quant à l’aéroport de Nantes, on fait litière des décisions prises par les élus pour ne retenir que les recours qu’une législation complexe et non pertinente permet. Les casseurs cassent et les contribuables payent !

Dire que la Justice rajoute du chômage au chômage est une réalité. Mais ce ne sont pas les juges qui pointent Pôle emploi ! Alors…


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • TSS 4 février 2015 11:42

    Si on suit votre raisonnement on aurait demoli Versailles et Chambord et betonné

     la moitié de la France.... !!


    • Auxi 4 février 2015 15:49

      Quant aux ouvriers du chantier et aux futurs employés ils n’ont qu’à patienter à Pôle emploi !


      C’est ce genre de phrase qui me fait dire que le chantage à l’emploi devrait être criminalisé et passible de la Cour d’assises : il permet tout et son contraire.

      Poussons votre raisonnement jusqu’à l’absurde : médecins, soignants, personnels administratifs, ambulanciers, personnels d’entretien, chercheurs, laborantins, pharmaciens, la maladie crée des centaines de milliers d’emplois, par sa simple existence. Il conviendrait donc de réprimer tous ces fauteurs de chômage qui luttent contre la maladie…

      Quand à l’architecture actuelle, chacun ses goûts, mais quand on voit les horreurs cubiques qui défigurent toutes nos villes, on est quand même en droit de préférer l’architecture haussmanienne, qu’on apprécie comme on veut, mais qui a au moins le mérite de durer, ce qui n’est pas le cas des immondices architecturaux qu’on nous impose ! Passés deux hivers, on leur donnerait cent ans !



      • Auxi 4 février 2015 15:54

        Qui peut juger de la qualité architecturale d’un bâtiment en dehors des maîtres d’ouvrage et concepteurs ?


        Tout le monde sauf eux, justement ! Donnez-moi une feuille de papier, une règle et un crayon, et j’en fais autant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires