• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les primaires de la droite : quand la gérontocratie impose sa (...)

Les primaires de la droite : quand la gérontocratie impose sa loi...

Il suffit d'observer les photos du scrutin de ce dimanche 20 novembre 2016, où un "élan citoyen" de "droite" a rassemblé quatre millions de personnes pour choisir le candidat du clan conservateur à l'élection présidentielle. Elan citoyen, rassemblant des gens de toutes les conditions sociales et professionnelles, où jeunes et aînés se seraient joyeusement cotoyés pour exprimer une opinion, marquant enfin l'avènement de la démocratie participative ? A voir...

Dans un pays où le peuple est rarement consulté sur les sujets sérieux, où les résultats des quelques référendums sont rapidement jetés aux oubliettes quand ils déplaisent à notre oligarchie, l'organisation d'un scrutin de type "primaire" peut faire sourire les observateurs étrangers. Autre point très ennuyeux, révélé par les images de la campagne des candidats (autrement dit, des rivaux aux dents longues incapables de s'arranger entre eux), c'est l'âge moyen de l'électeur du scrutin...

Promis ! Pas de gérontophobie dans cet article ! Juste un rappel : 35% des électeurs réguliers en France ont plus de 60 ans, alors que cette tranche d'âge ne représente que 22% de la population. Quand on sait que, sociologiquement parlant, la "droite libérale" représente les possédants, actionnaires et retraités aisés, on peut se demander si l'âge moyen du référendaire de dimanche dernier ne tournait pas autour de celui d'Alain Juppé...

Certes. Les "jeunes" n'ont qu'à se lever, retirer les écouteurs du smartphone de leurs oreilles, débrancher leur internet et sortir dans la rue pour prendre leur destin en main. Hélas, dépolitisés et surtout rendus égocentiques par le consumérisme, nos cadets n'ont pas conscience des enjeux à venir qui les concernent directement. Des enjeux dont les réponses seront collectives, un terme lui-aussi jeté aux oubliettes en toute logique libérale. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si tous nos candidats "libéraux" souhaitent réduire les services publics à la portion congrue. Une école, un hôpital, un bureau de poste, cela s'adresse à toutes les couches de la population. Un service privé, à celui qui peut payer, qui est rentable. Et hormis les golden boys, ce sont nos ainés qui concentrent l'essentiel des richesses (de l'épargne au patrimoine immobilier).

Ce ne sont pas les sénateurs qui font les révolutions en France. Passé 60 ans, on n'investit pas dans l'avenir, on cherche à préserver le porte-monnaie, dans les beaux quartiers surtout. Car il est à craindre que l'ouvrier retraité, écoeuré par une vie d'exploitation et d'humiliation, se sente lui-aussi peu concerné par ces scrutins destinés à élire des princes qui se fichent de ses conditions de vie, comme de celle de la jeunesse des quartiers populaires.

Dernier détail croustillant, c'est la génération de 1968 qui atteint aujourd'hui l'âge de raison. Celle qui voulait tout chambouler, et qui aujourd'hui contrôle ce qui reste de ce pays. Celle qui n'autorise la démocratie que si elle va dans le sens de ses intérêts, qui ne sont pas ceux de la jeunesse. Baisses d'impôts, casse des acquis sociaux, mise en concurrence avec les travailleurs du tiers-monde, sabrage des services publics (500000 fonctionnaires non remplacés, ce sera autant de jeunes non recrutés...), tout cela plait à madame Picsou de Neuilly-sur-Seine, qui pourra recruter ses domestiques à moindre prix, mais cela n'a plus rien à voir avec la république.

On concédera que nos militants aux cheveux blancs ont préféré Fillon à leur congénère Juppé, le doyen des candidats. Il est vrai que le côté gendre idéal de François plait davantage aux mamies et aux papys que l'air sévère d'Alain, qui a encore un fond gaulliste qui fait désordre face à l'ultra-libéraliste de son rival. Ne cherchons pas plus loin les raisons de la victoire de celui-ci. Exit, au passage, Sarkozy, dont l'excentricité et la compagne Carla Bruni ne conviennent pas aux lectrices de VSD.

L'enjeu de l'élection présidentielle à venir sera de mobiliser les jeunes, les salariés, ceux qui font tourner ce pays. Les retraités modestes, qui souvent militent dans des associations caritatives et tiennent des permanences syndicales, auront leur mot à dire. Ces gens représentent le peuple républicain, celui de la résistance et des luttes sociales, qui a su après-guerre s'unir pour reconstruire le pays sur des bases patriotiques et sociales (le CNR, gaulliste et communiste). A nous de mobiliser nos cadets pour leur faire comprendre que c'est d'eux que dépendra l'avenir du pays, et non d'un gang de quatre millions de rentiers...

 

Documents joints à cet article

Les primaires de la droite : quand la gérontocratie impose sa loi... Les primaires de la droite : quand la gérontocratie impose sa loi...

Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • MagicBuster 21 novembre 2016 14:34

    Il n’est pas possible de reprocher au vieux de voter ... et de défendre leurs intérêts — s’ils en ont.

    En gros pourquoi les jeunes ne votent -ils pas pour ces vieux croulants sous les dossiers ?

    La réponse est dans la question.


    • V_Parlier V_Parlier 21 novembre 2016 22:39

      @MagicBuster
      Pensez vous que les jeunes ne votent pas pour les mêmes ?
      Moi je constate autour de moi que les jeunes qui ont grandi dans l’européisme libre-échangiste béat sont encore plus manipulés que les vieux (qui eux votent, il est clair, dans leur intérêt plutôt que par enflammement naïf : Une bonne fin de retraite tant qu’il reste du fric à donner, et les chamboulements pour plus tard, après eux).

      Et je cite : "Celle qui voulait tout chambouler, et qui aujourd’hui contrôle ce qui reste de ce pays. Celle qui n’autorise la démocratie que si elle va dans le sens de ses intérêts, qui ne sont pas ceux de la jeunesse.« 
      -> Si ce n’était que ça ce ne serait pas grave. Mais la réalité est pire : Les politiques de cette génération ont programmé la jeunesse actuelle pour qu’elle se suicide en votant comme eux. Et les jeunes plus »éduqués" sont souvent les plus touchés par le phénomène.


    • lsga lsga 22 novembre 2016 13:52

      @MagicBuster
      Non, par contre il est possible de leur couper leurs retraites.

       
      Ce sont les bobos urbains avec leurs cotisations élevées, et les « pas de souche » des quartiers avec leur plus-value sans limite, qui financent les retraites des vieux réacs extra-urbains. 
       
      Réduire considérablement les pensions de retraite qui sont au dessus de 3000€ par mois : voilà une réforme libérale que ces deux catégories pourraient accepter sans difficulté. Pour ce qui est de prolonger l’age de départ à la retraite sans toucher aux retraites elles-mêmes : tout le monde le sait, ça ne suffira pas smiley


    • Clocel Clocel 21 novembre 2016 14:43

      Génération après nous le déluge...

      Après avoir dilapidé l’héritage des aînés, ils obèrent l’avenir de leurs enfants, tout est en ordre, de leur point de vue...

      Voyons comment ils réagiront lorsque leurs poulains puiseront dans leurs bas de laine, ce qui ne manquera pas d’arriver, étape ultime avant fermeture du casino...


      • MagicBuster 21 novembre 2016 15:16

        @auteur

        Vous fréquentez beaucoup de chrétiens dans les ZEP ?


        • LE CHAT LE CHAT 21 novembre 2016 15:38

          vu ce que la gauche a fait pour eux malgré les promesses de Flamby , les jeunes ne risquent pas de se débrancher de la PS4 pour aller voter !


          • V_Parlier V_Parlier 21 novembre 2016 22:42

            @LE CHAT
            Peut-être, mais quand c’est pour voter pour un/une hors-système qui a des chances crédibles, là il n’y a plus personne, le masochisme bobo-bisounours revient en force et on retourne à la PS4,5,6... (enfin le truc qu’il faut racheter tous les deux ans)


          • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 21 novembre 2016 16:45
            Encore un mauvais perdant smiley

            Et ça ose se dire gaulliste ....

            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 novembre 2016 16:52

              Je vous cite :

              « 35% des électeurs réguliers en France ont plus de 60 ans, alors que cette tranche d’âge ne représente que 22% de la population »

              On peut en dire autant de la tranche 18/60 ans qui constitue (par différence) 65% de l’électorat alors qu’ils ne représentent que 50% de la population (voir lien).
              Voilà un bel exemple de tout de passe-passe qui peut facilement passer inaperçu alors qu’il s’agit d’une escroquerie intellectuelle.Vous comparez une tranche du corps électoral avec une tranche de la population, alors que les moins 18 ans n’ont pas le droit de vote et ne font pas parie du corps électoral. 
              C’est tout simplement de la malhonnêteté intellectuelle.
              Si vous voulez prouver quelque chose, utilisez au moins les bons chiffres et les bons raisonnements !

              • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 novembre 2016 17:12

                @zardoz69

                MOI

              • eric 21 novembre 2016 17:46

                @Jeussey de Sourcesûre

                Et, comme à chaque fois, je ne peux m’empêcher de me demander si ils ne savent juste pas compter ou si ils mentent sciemment. Comme j’ai confiance en l’humanité, je penche pour la première solution....


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 21 novembre 2016 17:10

                C’est pas grave, ces primaires ne sont qu’un simulacre d’élection ; les choses sérieuses sont encore à venir.


                • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 novembre 2016 17:13

                  @Olivier Perriet

                  tout-à-fait, et pas dimanche prochain !

                • Trelawney Trelawney 22 novembre 2016 13:47

                  @Olivier Perriet
                  Comme elles l’ont été pour celles du PS en 2011. On connait la suite.


                • Xenozoid Xenozoid 21 novembre 2016 18:16

                  tout dans le fillon

                  tout est bon

                  même orwell n’aurait pas osé.
                  2 euro par vote quand même,.y’a personne qu ’a mis 4 millions ?
                  parce que la .....hahahahahhahhahhah


                  • hervus 21 novembre 2016 18:49

                    Tout ces citoyens qui savent tout sur tout, qui ont des explications et des avis sur tout...ça me scie !!!! je me sens petit, ignare....couillon !!! ..et je me dis..."mais pourquoi est ce qu’ils n’en font pas, eux, de la politique, de l’économie, de la sociologie, de l’anthropologie, de la psychopathologie de la société qu’ils semblent tellement bien comprendre et expliquer...Mais pourquoi donc..... ??? C’est un mystère insondable, probablement inaccessible à ma petite cervelle......C’est le mystère de l’orgueil démesuré.....En fait, ca me fait beaucoup rire..et un peu pleurer...Tout ça pour ça !...Bon, c’est bien bô..mais j’ai autre chose a faire......



                    • vachefolle vachefolle 22 novembre 2016 09:36

                      si les jeunes sont assez cons pour ne pas aller voter, tant pis pour eux...
                      FIN


                      • covadonga*722 covadonga*722 22 novembre 2016 09:44

                        le temps ne change rien a l’affaire , quand on est con on est con 



                        Brassens

                        • Crab2 22 novembre 2016 09:45

                          Journaliste - un métier ?

                          Pourquoi les journalistes et autres analystes des politiques proposées par les candidats de la primaire des droites ne demandent pas aux éventuels présidentiables, en contrepartie de l’enseignement du fait religieux introduit par le gouvernement issu des gauches, s’ils comptent introduire l’enseignement du fait athée à l’école ?

                          Suites  :

                          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2016/11/enseigner-le-fait-athee.html

                          ou sur  :

                          http://democrite-epicure.hautetfort.com/archive/2016/11/21/enseigner-le-fait-athee-5877082.html

                          CRAB


                          • Osis Osis 22 novembre 2016 13:32

                             

                            Les vieux qu’ont de l’âge ne votent que pour leurs petites mesquineries immédiates.
                            Je le sais, je suis vieux.
                            Mais un vieux de gauche...
                            De gauche, oui, mais pas socialiste...
                            Faut quand même pas déconner.

                             


                            • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 22 novembre 2016 13:37

                              @ L’auteur

                              Bonjour,

                              Vous confondez les retraités des classes supérieures aisées, ((madame Picsou de Neuilly sur Seine), eux n’ont jamais rencontré aucun problème avec le système, parfaitement huilé pour ces classes sociales chouchoutées par la gauche et la droite. Et ils chérissent le libéralisme très favorable à leurs standing, Fillon, Juppé représentant l’idéal droitier de ces couches sociales favorisées.
                              Mais tout le monde n’habite pas Neuilly sur Seine, des madame Picsou, il y en a, oui, mais il y a aussi les autres, à Paris et en Province qui ne partagent en rien leur style de vie et leur pouvoir d’achat.

                              Vous confondez chez la génération des baby boom devenus papy boom celles des classes moyennes que le gouvernement s’ingénie à détruire, pour ne mettre à leur place que deux classes sociales antagonistes : le lumpenprolétariat et en face, les classes supérieures aisées, retraités ou non.

                              Le défaut majeur de l’électorat gauche et droite, c’est de ne pas s’être suffisamment battu pour que survivent ces classes moyennes, qui représentent une grande part des forces de la Nation, dans lesquelles j’inclue l’électorat ouvrier, employés et cadres, public et privé. Les professions libérales étant de plus en plus paupérisées, comme les cadres médicaux., public et privé.

                              Le mondialisme s’accommode très mal des classes moyennes en général « éduquées », la doxa libérale voulant les laminer.
                              Si le duo malfaisant, et ses comparses se sont positionnés en grands gagnants de ces « primaires », c’est que les classes moyennes n’ont absolument pas encore saisies qu’elle ont voté contre leurs intérêts.

                              La pseudo-victoire de Fillon a été une manipulation médiatique, souvenons-nous, il y a moins d’un mois, les médias nous ont sorti de leur chapeau, un fameux sondage avec une remontée spectaculaire de Fillon, et un pourcentage d’opinions très favorable.

                              Juste après l’élection de Trump. Je vois là, une concordance assez troublante. Sarkozy éliminé, il ne restait plus qu’à faire monter un Fillon plus en adéquation avec la nouvelle donne US.
                              Oui, nous sommes bien les larbins des Etats-Unis, son protectorat, avec la gauleiter Merkel !
                              Je pense qu’en 2017, si le peuple ne se réveille pas un peu plus, l’année sera très inconfortable pour les Français, que ce soit Juppé,Fillon, ou tout autre ne rompant pas avec l’UE, L’OTAN, et le néo-conservatisme écrit dans les gênes US ! Et dans l’UE !


                              • Trelawney Trelawney 22 novembre 2016 13:58

                                @Nicole Cheverney
                                Mais tout le monde n’habite pas Neuilly sur Seine, des madame Picsou, il y en a, oui, mais il y a aussi les autres, à Paris et en Province qui ne partagent en rien leur style de vie et leur pouvoir d’achat.

                                Toutes (je dis bien toutes) les personnes de plus de 65 ans vivant actuellement en France ont un niveau de vie que jamais plus nous retrouverons. C’est la catégorie des personnes qui ont connus l’âge d’or des 30 glorieuses, ainsi que le début de la crise du chômage. Et lorsqu’une crise commence, il vaut mieux faire partie des premiers à la subir que des suivants.

                                Ces personnes bénéficient actuellement d’une retraite confortable qui correspond à une partie de leurs salaires lorsqu’elles étaient en activité. (Si elles ont une petite retraite, c’est qu’elles avaient un petit salaire).

                                C’est le niveau de vie que jamais les personnes ayant 40 ans actuellement retrouveront (Elles, elles auront ce niveau de vie divisée par 2)

                                Quant au personnes ayant 20 ans aujourd’hui, Et bien jamais elle ne pourront prétendre toucher une retraite. (Ce sera le minimum vieillesse s’il reste quelque chose à distribuer)

                                Aussi parler de petite grand mère de Neuilly ou du 16ème à comparer avec la mamie de Bobigny est de la malhonnêteté intellectuelle


                              • cétacose2 22 novembre 2016 13:39

                                Actuellement l’électeur français confond l’action de VOTER avec celle de se VAUTRER ...(.dans la fange politique) .Mais c’ est qu’il aime ça le.... !


                                • Trelawney Trelawney 22 novembre 2016 14:12

                                  Coluche disait : « les enseignants sont sensés nous vendre de l’intelligence et ils n’ont même pas un échantillon sur eux ». Ca c’est un « lieu commun ».

                                  J’ai tendance à dire : « les enseignants ont une théorie sur tout et ne connaissent pas la réalité des choses ». Ca c’est un autre « lieu commun ».

                                  Mais votre article est plein de « lieu commun », de « clichés », de « poncifs ».

                                  Donc vous dites : « les vieux votent à droite » et vous n’observez même pas qui supportent encore François Hollande. Allez poser la questions auprès de vos anciens collègues instituteurs en retraite et vous aurez des surprises.

                                  Donc vous dites que « les jeunes s’en fiche et ne votent pas ». Allez poser la question auprès de vos anciens élèves et si vous entendez trop souvent le prénom Marine ne soyez pas trop effrayer.

                                  Et oui le monde change et il n’est pas bon croire que ce que vous pensait est universel. Aux USA des ouvriers placent leur confiance (mais en croisant les doigts) en un milliardaire de l’ultra droite. Et en France il y a des gens qui en on marre d’élire un type qui en guise de réforme vous propose de changer la nappe et les couverts et préfèrent un type qui leur propose de renverser la table et mettre fin une bonne fois pour toute à cette escroquerie qu’est « l’état providence »


                                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 novembre 2016 19:21

                                    @Trelawney
                                    « Aux USA des ouvriers placent leur confiance (mais en croisant les doigts) en un milliardaire de l’ultra droite. »

                                    vous oubliez des détails :
                                    il n’y a jamais eu d’état providence aux USA
                                    le dit milliardaire se dit libéral et protectionniste

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires