Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Les régimes arabes et africains : quelle part de responsabilité dans la (...)

Les régimes arabes et africains : quelle part de responsabilité dans la naissance du DAESH ?

 Les attentats perpétrés dernièrement à Paris ont ému le monde entier. Gouvernements et peuples ont rejeté et condamné unanimement ces actes terroristes, qui n'ont et ne peuvent avoir aucune justification aussi bien politique que religieuse. 

 Des personnes innocentes qui, quelques minutes au paravent, vivaient encore avec leurs projets et leurs rêves, ont succombé subitement sous les balles de criminels inconscients, des fous qui se prennent pour des prophètes porteurs d'idées nouvelles et salutaires pour la société, des énergumènes qui se croient être des militants révolutionnaires alors qu'ils ne sont que des insurgés, des émeutiers, des extrémistes fanatiques et des perturbateurs. 

 Ce que nous disons là est l'avis de l'ensemble de la communauté humaine. Il convient par conséquent de ne pas y insister. Combattre par tous les moyens ce fléau qui constitue un danger et une menace pour l'humanité entière est, par conséquent, le devoir de tous les Etats quels que soient leurs régimes et leurs croyances. 

 Mais ne faut-il pas également et parallèlement chercher à connaître et à expliquer les causes et les raisons qui motivent et animent toute cette masse de religieux fanatiques en Afrique, en Asie et en Europe ? Ne convient-il pas, ne serait-ce qu'une seule fois, de se poser la question de savoir pourquoi des milliers de jeunes gens se transforment en kamikazes et se jettent ainsi dans une guerre sans merci, une guerre dont ils sont certainement les premiers à déplorer les conséquences désastreuses. Quelle issue favorable peuvent-ils attendre de leurs actions terroristes  ? Une mouche qui importune un lion peut-elle le tuer. Non. Et pourtant les "Djihadistes" de l'Etat islamique continuent inlassablement et désespérément à semer la mort. 

 Quand il y a une infection on doit s'évertuer d'abord et avant tout à identifier le virus qui en est à l'origine. Et l'on se demande à ce propos est-ce que les Etats actuels de l'Arabie saoudite et de l'ensemble des pays du Golfe, sont-ils réellement des régimes démocratiques dans lesquels les habitants vivent en véritables citoyens, s'expriment librement et jouissent de tous les droits légitimes ? Dans quelle mesure l' état major qui gouverne aujourd'hui l'Irak représente-t-il la volonté du peuple irakien ? Le gouvernement actuel du Caire est-il l'émanation du peuple égyptien ? 

 La jeunesse arabe émancipée se demande toujours pourquoi les occidentaux défendent en permanence certains gouvernements vomis par leurs peuples. Les agitateurs de Boko Haram du Nigéria ne sont-ils pas poussés à agir contre la misère dans laquelle ils végètent ? Les jeunes français d'origine maghrébine qui n'hésitent pas à adhérer à la mouvance islamique, ont-ils tous grandi dans un milieux sain et profité de toutes les conditions pour faire leurs études et de trouver un emploi digne et stable. Ne se sentent-ils pas souvent marginalisés et considérés comme des citoyens de seconde zone ? Ce ne sont là que quelques arguments épars pris dans le tas. 

 Certes l'existence de ces combattants islamiques, là où ils se trouvent, constitue un danger pour la civilisation. Le monde entier doit se mobiliser pour anéantir cet Etat islamique fantoche. Mais en même temps tous les Etats occidentaux doivent veiller à éviter à l'avenir de créer des champs favorables à la naissance et au développement de tels groupes terroristes (L'Irak après la disparition de Saddam Hussain, la Libye après la mort de Kadhafi et demain la Syrie après l'éviction de Bechar Assad)… 

 Les occidentaux ont tous les moyens de pression pour obliger leurs "amis arabes et africains" à démocratiser leurs méthodes de gouvernement et à respecter la volonté populaire. Ce sont les régimes dictatoriaux qui enfantent dans leur déclin, les situations d'anarchie telles celles que vivent la Lybie et l'Irak aujourd'hui, des situations qui ne servent les intérêts de personne


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


    • colere48 colere48 27 janvier 17:52

      Titre prometteur... mais faut déchanter très vite !

      Me disait , enfin ce n’est pas que la faute des « occidentaux »...
      Que nenni !

       ...Les occidentaux ont tous les moyens de pression pour obliger leurs « amis arabes et africains »
      à démocratiser leurs méthodes de gouvernement et à respecter la volonté populaire.....

      Et paf ! re-notre faute, notre très grande faute !!!!

      L’auteur est un bouffon ou un propagandiste , on ne sait que choisir....


      • OMAR 28 janvier 17:28

        Omar9

        @colere48

        Une succession de chefs d’état cautionnés par des votes-plébiscites-bidon (98% de oui !!!) ont régné en Algérie.
        Ils ont fait du peuple un tube digestif tant que la rente pétrolière leur assurait cette politique.

        Une fois les caisses vides, boum !!!!!
        Qu’importe, des petits malins proposèrent, au nom d’Allah et surtout sur la base du vent, du boulot, une bagnole et un gourbi, et surtout la Justice....
        .
        Et tout le peuple cria « Allah Akbar » !!!!!!
        10 ans après, 200.000 morts et un pays dévasté, exsangue, ruiné...
        Et puis après, rebelote, un autre dictateur, fut-il impotent et invisible.

        Donc, à première vue, la responsabilité de l’Occident est exclue, car chaque peuple mérite les chefs qu’il a...

        Sauf que, expliquez-nous ce qui a amener Bush à envahir l’Irak, détruire l’Afghanistan, Sarko à trucider Kaddafi, ou ce tribunal occidental à juger des présidents-dictateurs africains ?


      • ukulele ukulele 28 janvier 00:04

        Un énième papier qui, après avoir sorti les mouchoirs, tente une pathétique justification…
        Ha ! ils l’ont bien cherché…

        Reste la question la plus importante jamais posée :

        Allah : quelle part de responsabilité dans la naissance du DAESH ?

        • philouie 28 janvier 00:07

          @ukulele
          Allah : quelle part de responsabilité dans la naissance du DAESH ?
           
          Il n’y a rien qui soit en dehors de la volonté de Dieu, ni en bien ni en mal.
          De plus Dieu aime d’un amour équanime chacune de ses créatures : l’homme comme le virus du sida.


        • ukulele ukulele 28 janvier 00:23

          @philouie
          Ha… vous voulez dire qu’Allah est bipolaire ?


        • philouie 28 janvier 00:25

          @ukulele
          pardon ?


        • ukulele ukulele 28 janvier 00:51

          @philouie
          Et bien il peu créer le bien comme le mal… Allah à une personnalité un peu chahutée non ? Mais bon…
          Donc, si je vous ai bien compris, vous répondez à ma question à l’auteur par la réponse suivante :
          Oui, Allah a une part de responsabilité dans la naissance de DAESH


        • philouie 28 janvier 00:58

          @ukulele
          Dieu est-il responsable ?


        • ukulele ukulele 28 janvier 01:04

          @philouie
          Oui ?


        • philouie 28 janvier 01:11

          @ukulele
          Vous employez à l’égard de Dieu deux mots qui ne sont pas appropriés.
          le mot personnalité et le mot responsabilité.
          Le mot personalité parce que Dieu n’est pas une personne et ne peut être caractérisé par des traits particuliers : il n’est rien de tout cela, ni ceci, ni autre chose.
          Le mot responsabilité : parce que ce mot signifie « avoir à répondre de », or Dieu ne peut répondre à quiconque de ses actes puisqu’il est Lui-Même le générateur de tous les actes et qu’il n’y a rien au dessus de lui auquel il pourrait répondre.


        • ukulele ukulele 28 janvier 01:14

          @philouie
          Euh… vous êtes en train de dire qu’Allah est le générateur de DAESH ?


        • philouie 28 janvier 01:32

          @ukulele
          une remarque : en Français le mot correct pour désigner Dieu, c’est le mot Dieu. Allah c’est en arabe et ici on parle en français.
          Donc je répète ce que j’ai dit : il n’y a rien qui soit en dehors de la volonté de Dieu.
          Cependant cette volonté n’est pas différenciée : c’est la créature qui différencie. ça veut dire que contrairement à ce que vous semblez dire, l’acte créateur ne se manifeste pas dans un acte particulier Ainsi Dieu permet et fait en sorte que la créature existe, il lui donne la puissance d’exister, c’est en cela qu’il est générateur, c’est à dire que la créature ne peut exister en dehors de la volonté divine mais la forme particulière de la créature provient de la créature elle même, ainsi ce qui sépare la volonté divine en dehors de laquelle nul acte n’est et un acte particulier différencié se nomme la liberté.


        • ukulele ukulele 28 janvier 14:00

          @philouie
          Vous êtes un contorsionniste hors pair Philouie. Dieu crée tout, puis tout lui échappe, comme c’est ballot… et confortable pour ses prosélytes.


        • OMAR 28 janvier 16:57

          Omar9

          Vous êtes marrant, @ukulele.

          Concernant Dieu, Yahvé ou Allah (ou God, Dios, Got, Deus, etc...), ce qui vous semble normal, acceptable et jamais critiquable pour le Christianisme ou le Judaïsme, vous le refuser, le rejeter et le condamner pour l’Islam....


        • philouie 28 janvier 18:23

          @ukulele
          En réalité nous sommes sur ces questions là, qui touchent la question de la prédestination et du libre arbitre dans un domaine complexe où les avis divergent.
          En tout état de cause et selon mon point de vue, les créatures n’échappent pas à leur créateur ou si ce n’est de façon extrêmement réduite.
          Une des raisons est que la création obéit à des lois et que les créatures sont soumises à ces lois.
          En réalité et pour complexifié un peu : seul le sujet est libre tout le reste est absolument déterminé. En ce sens Daesh est entièrement voulu par Dieu et les criminels ne sont que le produit de cette volonté.


        • ukulele ukulele 29 janvier 21:44

          @philouie
          ET d’après vous, pourquoi Dieu à voulu DAESH ?


        • philouie 30 janvier 00:40

          @ukulele
          Alors ça franchement j’en sais rien.
          Comme on dit : « les voies du seigneur sont impénétrables ».
          il y a dansle COran une histoire qui raconte cela, celle la rencontre de Moise et de Al Kidhr.
          je vous la livre tel que :
           
          18.60. Rappelle-toi quand Moïse dit à son valet : « Je ne cesserai de marcher que lorsque j’aurai atteint le confluent des deux mers, dussé-je y mettre des années ! »
          18.61. Mais lorsqu’ils eurent atteint le confluent, ils oublièrent leur poisson qui retrouva librement son chemin vers la mer.
          18.62. Et lorsqu’ils eurent dépassé cet endroit, Moïse dit à son valet : « Apporte-nous notre repas, cette étape nous a durement éprouvés. »
          18.63. – « Te souviens-tu, lui dit le valet, lorsque nous nous sommes abrités près du rocher ? Eh bien, c’est là où je n’ai plus prêté attention au poisson, et c’est certainement le démon qui m’a empêché de m’en rappeler. C’est alors que le poisson a repris miraculeusement son chemin vers la mer ! »
          18.64. – « Eh bien ! C’est justement ce que nous cherchions ! », repartit Moïse. Et ils retournèrent sur leurs pas.

          18.65. Ils rencontrèrent un de Nos serviteurs qui avait été touché par Notre grâce et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Notre part.
          18.66. Moïse lui dit : « Puis-je te suivre pour que tu m’enseignes un peu de la sagesse à laquelle tu as été initié ? »
          18.67. – « Tu n’aurais jamais assez de patience, répondit l’inconnu, pour rester en ma compagnie,
          18.68. car comment pourrais-tu assister, sans manifester ta curiosité, à des choses dont tu ne saisiras pas le sens ? »
          18.69. Moïse lui répondit : « Tu trouveras, s’il plaît à Dieu, en moi un homme toujours patient, et je ne te désobéirai point. »
          18.70. – « Eh bien, dit le personnage, si tu me suis, ne m’interroge sur rien ! Attends que je t’en parle le premier ! »
          18.71. Ils partirent donc ensemble et montèrent à bord d’un navire, sur le flanc duquel l’inconnu s’empressa de pratiquer une brèche. « Pourquoi, s’écria Moïse, y as-tu pratiqué cette brèche ? Est-ce pour en noyer les passagers ? En vérité, c’est un acte abominable que tu viens de commettre ! »
          18.72. – « Ne t’avais-je pas dit, rétorqua l’inconnu, que tu n’aurais jamais assez de patience pour rester avec moi ? »
          18.73. – « Ne me blâme pas trop, reprit Moïse, pour mon oubli et ne me soumets pas à une trop dure épreuve ! »
          18.74. Puis ils reprirent ensemble leur route et firent la rencontre d’un jeune homme que l’inconnu ne tarda pas à mettre à mort. « Quoi ?, s’indigna Moïse. N’as-tu pas tué là un être innocent qui, lui, n’a tué personne ? Ne viens-tu pas de commettre une chose affreuse ? »
          18.75. – « Ne t’avais-je pas averti, dit l’étranger, que tu n’aurais pas assez de patience pour supporter ma compagnie ? »
          18.76. – « Si je te questionne encore sur quoi que ce soit, dit Moïse, tu auras le droit de me priver de ta compagnie. Tu n’as été, en vérité, que trop patient avec moi ! »
          18.77. Puis ils se remirent en route et, arrivés près d’une cité, ils demandèrent l’hospitalité aux habitants qui la leur refusèrent. Après quoi, ils aperçurent un mur qui menaçait de s’écrouler. L’inconnu s’empressa alors de le redresser. « Tu pourrais, lui dit Moïse, si tu le voulais, réclamer un salaire pour ce travail ? »
          18.78. – « Voilà le moment venu de notre séparation, repartit l’étrange personnage. Je vais cependant t’éclairer sur la signification des choses que tu as été impatient de savoir.
          18.79. Pour ce qui est de la barque, elle appartenait à de pauvres gens qui travaillaient en mer. J’ai voulu lui donner l’apparence d’être défectueuse, parce que derrière eux il y avait un roi qui s’emparait de toute embarcation et l’usurpait.
          18.80. Quant au jeune homme, il avait pour père et mère deux bons croyants. Nous eûmes peur qu’il ne les entraînât dans sa rébellion et son impiété,
          18.81. et nous voulûmes que leur Seigneur leur donnât à sa place enfant plus vertueux et plus affectueux.
          18.82. Pour ce qui est du mur, il appartenait à deux orphelins de la ville, et il recelait à sa base un trésor qui leur revenait. Comme leur père était un homme vertueux, le Seigneur, dans Sa bonté, a voulu qu’ils ne pussent le déterrer qu’à leur majorité. Je n’ai donc rien fait de mon propre chef. Voilà toute l’explication que tu n’as pas eu la patience d’attendre ! »


        • ukulele ukulele 30 janvier 01:07

          @philouie
          « les voies du seigneur sont impénétrables »

          Héhé… Je la sentais venir celle là…
          Une entité qui crée des monstres et des victimes, qui plus est sans justifications… je suis pas près de devenir croyant…

          Allez, bonne nuit !


        • philouie 30 janvier 08:55

          @ukulele
          Parce que vous avez une vision anthropocentré du vivant et que l’homme à peur de la mort.
          Mais la réalité de la vie, c’est que la mort en fait partie. Pire, que le vivant se nourrit de la mort.
          Je vous dit que l’amour Divin est équanime envers chacun de ses créatures, l’homme comme le virus du sida, mais également le lion comme la gazelle. Pourtant j’imagine que ça doit pas faire rire la gazelle de servir de casse-croute au lion, pas plus que la vache de finir en steack. Pourtant c’est ça la vie, c’est la chaine alimentaire, ce qui nait meurt et sert de nouriture à ce qui vit.
          Par ailleurs nous disons que le bien, c’est ce qui favorise la vie, l’acte créateur et le mal ce qui le contrarie.
          Ainsi, la vie, perce qu’elle est l’acte créateur même, va toujours dans le sens du bien, c’est à dire qu’elle favorise la vie et détruit ce qui l’empêche de poursuivre son chemin, mais tout cela dans une perspective globale, pas selon un intérêt particulier : ainsi la gazelle est sacrifiée à l’intérêt général de la vie, ce qui pourtant ne l’empêche pas, elle, de vivre.
          Ainsi, ce qu’il faut comprendre, c’est que le vivant est soumis à des processus de régulation, des processus de régulation qui vont dans le sens du vivant, même si, bien souvent, c’est la mort et la violence qui sont des agents de l’acte créateur divin et que la mort des individus est, au final, sans importance. (c’est ce que montre l’histoire al kidhr.)
          Ceci étant posé, je pourrais essayer de répondre à votre question « Pourquoi Dieu veut Daesh ? ».
          premier élément de réponse - et il s’agit là d’une certitude - : pour le bien de l’humanité.
          Mais je pourrais aller plus loin : je pourrais dire que Daesh, même s’il est une création américano-sioniste en vue du projet colonial d’Israël d’accaparement des ressources pétrolières, a pour finalité la destruction d’Israël, véritable cancer pour l’humanité. Je pourrais le dire mais je ne ferais qu’exprimer mon désir et en aucun cas la réalité du projet divin dont, par le fait, j’ignore tout. Al Kidhr dit à Moussa :« ne pose pas de question, tu sauras bien à temps quand ça te seras dévoilé »


        • Porcu Nustrale 1er février 20:05

          @philouie


          « En ce sens Daesh est entièrement voulu par Dieu et les criminels ne sont que le produit de cette volonté. »


           Allons Philouie, comment qualifier de criminels ceux qui ne sont que l’instrument de la volonté Divine ?

           Ca marche aussi pour les islamophobes ce truc là  smiley Je ne suis donc en ma qualité d’islamophobe forcené et désireux l’éradication de l’islam qu’un instrument de la volonté d’Allah.

        • Shawford Shawford 1er février 20:11

          @Port Nuptial

          Dieu le cerveau de l’univers est en effet pour la cohérence en toutes circonstances et à toutes les échelles, petit canaillou smiley smiley


        • Porcu Nustrale 1er février 20:15

          @Shawford


          Va en paix, ton slip en fer en forme d’entonnoir sur la tête et tes 42 cerveaux sont aussi l’expression de la volonté divine.

        • Shawford Shawford 1er février 20:19

          @Port neuronal

          j’en attendais pas moins de toi smiley


        • philouie 1er février 20:31

          @Porcu
           Allons Philouie, comment qualifier de criminels ceux qui ne sont que l’instrument de la volonté Divine ?

          Oui, c’est étonnant.
          Je n’ai pas la réponse à cette question mais je dirais que nous humains, vivons dans le domaine relatif des humains et que dans ce monde, un criminel est libre, responsable et partant condamnable, quand bien même il ne ferait qu’accomplir la Divine Volonté.


        • Enabomber Enabomber 1er février 20:32

          @philouie
          Enlève ton plug anal, tu entendras mieux.


        • Enabomber Enabomber 1er février 20:40

          @Ausiriss
          C’est que les prédicateurs me courent sur le haricot. Musulmans encore plus, parce qu’ils insistent encore plus lourdement.


        • Porcu Nustrale 1er février 20:47

          @philouie


          « Oui, c’est étonnant. »

          Etonnant, c’est étonnant. Epatant même, c’est tout ce que tu trouves à dire....

          Moi, je dis que ton Dieu est un schizo de première bourre, une sorte de Pénélope qui détruit en permanence ce qu’il construit.

          ou alors, ou alors, ceux qui croient l’avoir compris sont non seulement de gros cons mais qui est plus est très dangereux.

        • philouie 1er février 20:47

          @Ausiriss
          en général on parle plutôt d’angoisse de castration que de complexe de castration...
          c’est lié à l’oedipe, chez Freud.


        • COVADONGA722 COVADONGA722 1er février 20:47

          @PHILOUIE


          « un criminel est libre, responsable et partant condamnable, quand bien même il ne ferait qu’accomplir la Divine Volonté. »


          mazette vous reconnaissez donc que la volonté divine est criminelle 

          donc vous le serviteur de la volonté divine êtes un criminel potentiel ! 

        • Porcu Nustrale 1er février 20:51

          @COVADONGA722


          tenssion Cova ! ca, c’est valable que dans le monde relatif des humains.

        • philouie 1er février 20:51

          @COVADONGA722
          mazette vous reconnaissez donc que la volonté divine est criminelle
           
          non. Dieu fait vivre et Il fait mourir et l’ensemble s’appelle la Vie.


        • philouie 1er février 20:53

          @Porcu Nustrale
          ca, c’est valable que dans le monde relatif des humains.
           
          Voila.


        • Porcu Nustrale 1er février 20:56

          @philouie


           Ouais, c’est ça.

           Moi aussi j’aime les chèques en blanc.

          M’enfin, par la volonté divine je commence à parler le muzz fracassé couramment.

        • philouie 1er février 21:13

          @Porcu Nustrale
          Ca marche aussi pour les islamophobes ce truc là  Je ne suis donc en ma qualité d’islamophobe forcené et désireux l’éradication de l’islam qu’un instrument de la volonté d’Allah.
           
          D’ailleurs, le fait que tu sois absolument conditionné par la Divine Volonté, c’est ce qui te rend libre vis à vis de moi.
          En effet, pourquoi irais-je contre cette Volonté ?


        • Porcu Nustrale 1er février 21:19

          @philouie


          Ah, ben ça me rassure de savoir qu’il n’y a rien de personnel.

          On se tirera donc dessus dans la joie et la bonne humeur pour la grandeur d’Allah.

        • philouie 1er février 21:26

          @Porcu Nustrale
          « Pour beaucoup d’entre eux, la mort sur le champ de bataille , en combat loyal, apparut comme l’unique et la plus belle issue. Et dansle sein de la terre tombait avec eux la semence la plus riche, la plus féconde »
          Junger, la Paix 1942


        • cathy cathy 28 janvier 01:00

          Il faut justement des dictateurs dans les pays arabes pour empêcher le chaos. 

          Je ne sais pas de qui vous parlez quand vous dites« occidentaux », mais je ne me souviens pas que l’on a demandé notre avis pour aller tuer ces dictateurs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès