Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Les Suisses ne rigolent pas avec les étrangers

Les Suisses ne rigolent pas avec les étrangers

Si la proposition est adoptée, un étranger auteur de deux infractions sur dix ans (comme les infractions routières) pourrait être expulsé.

Ce dimanche 28 février 2016, un référendum appelle les Suisses à voter pour déterminer si un ressortissant étranger reconnu coupable de deux infractions, y compris la lutte contre le blanchiment d'argent, le faux témoignage ou l’exhibitionnisme, doit être expulsé ou non.

Le vote intervient à un moment où de nombreux pays européens durcissent leur attitude vis-à-vis des migrants.

Un quart des personnes vivant en Suisse ont un passeport étranger, la majorité d'entre eux des pays européens.

Déjà, plus de la moitié des électeurs suisses ont soutenu le renforcement des règles d'expulsion automatiquement des étrangers reconnus coupables de crimes violents ou sexuels lors d'un référendum sur le même sujet il y a six ans.

Mais le Parti de droite populaire suisse (SVP), qui a obtenu la majorité lors des élections législatives en Octobre dernier, a accusé le parlement de traîner des pieds sur l'écriture d’un texte juridique clair.

Connu pour ses campagnes virulentes contre l'immigration, l'Union européenne et l'islam, ce parti a proposé des règles plus strictes, appelant à "une réelle expulsion des étrangers délinquants".

L'initiative se heurte à une vive opposition, y compris le gouvernement, du parlement et de tous les autres grands partis politiques, qui ont mis en garde sur le danger de transgression des « règles fondamentales » de la démocratie.

Si cette proposition était adoptée, cela retirerait à un juge la possibilité de ne pas expulser dans les cas où cela entraînerait des « difficultés personnelles graves" pour le ressortissant étranger impliqué.

Plus de 50.000 personnes, y compris des centaines de célébrités ont signé une pétition contre ces propositions.

Un sondage réalisé par gfs.bern ce mois-ci a fait apparaitre que 49% des personnes interrogées étaient opposées au texte tandis que 46% lui étaient favorables. Les indécis pourraient être déterminants dans l’issue du vote. Les opposants ont averti que si le texte passait, les personnes nées de parents étrangers en Suisse risquaient d'être expulsées vers des pays où ils ont jamais vécu pour des infractions mineures.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • oncle archibald 28 février 17:03

    Les résultats sont tombés, la proposition a été rejetée.

    http://www.liberation.fr/planete/2016/02/28/suisse-rejet-de-l-expulsion-automatique-des-criminels-etrangers_1436288

    Comme quoi les Suisses ne sont ni si xénophobes ni si égoïstes qu’on le dit.


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 28 février 17:08

      @oncle archibald

      Merci oncle Archibald.
      J’ai pris connaissance des résultats en même temps que vous.
      Il faut dire que si le prochain référendum proposait d’expulser les Suisses dans les mêmes conditions, il ne resterait pas grand monde pour traire les vaches du canton d’Appenzell.

    • Fergus Fergus 28 février 17:59

      Bonjour, M de Sourcessure

      J’en profite pour rappeler que la Suisse est une nation particulière où le sentiment patriotique très élevé en trouve pas ses racines dans une langue et une culture uniques.

      Cohabitent en effet dans ce petit pays que je connais bien des germanophones (majoritaires), des francophones, des italophones et des romanches, bien que ces derniers ne se comptent plus qu’en quelques dizaines de milliers de locuteurs. Et tous ne maîtrisent pas, loin s’en faut, la langue des cantons voisins.

      Comme quoi l’identité d’un pays ou d’une fédération peut être très forte malgré les diversités !


    • Ar zen 28 février 19:17

      @Fergus

      Sauf que l’histoire de la création de la Suisse remonte à 1291. Les 3 cantons « primitifs » ont vu venir vers eux, les uns après les autres, d’autres cantons épris de liberté et de souveraineté. Ils avaient un but commun. C’est exactement le contraire de l’Union Européenne qui se fait contre les peuples, en catimini, en ne respectant pas leur volonté (quelques référendums, de ci, de là, en sont les témoins). L’identité d’un pays ne se décrète pas dans des traités. C’est la volonté des peuples à s’unir pour une cause juste qui fait la différence. Dans l’Union Européenne, nous sommes à des années lumière de cette réalité. Et pourquoi ? Parce que l’U.E n’est pas sympathique ! Elle est une association économique réalisée pour favoriser les intérêts d’une caste de dominants et non l’intérêt commun de tous les peuples. Le contenu des traités est là pour en témoigner. C’est le dumping fiscal, salarial et social qui domine l’UE.

      Je sais Fergus, il « faudrait » renégocier" les traités. Tous ces juristes éminents ayant travaillé dur à l’élaboration des traités de Rome, Maastricht, Amsterdam, Nice et Lisbonne, ont eu un petit trou de mémoire : ils ont oublié, chemin faisant vers l’U.E, de réfléchir aux harmonisations fiscales, salariales et sociales ! C’est ballot !

      Vous connaissez certainement cette intervention de Philippe Seguin, prémonitoire.

      https://m.youtube.com/watch?v=FfMuzXPt1rA


    • berry 28 février 20:01

      @Fergus

      Vous avez raison de passer vos vacances en Suisse, c’est un beau pays très prospère et tranquille où le parti socialiste n’a pas encore sévi.
      En plus, il a la chance de ne pas être encore envahi par les hordes d’immigrés du tiers-monde.
       
      Laissez le populo français se débrouiller avec la diversité africaine et maghrébine que vous lui avez généreusement offerte.


    • Fergus Fergus 28 février 20:06

      Bonsoir, Ar zen

      Inutile de remonter au serment du Rütli, je parle de maintenant et du fait que j’ai rencontré en Suisse très souvent des germanophones incapables d’aligner 3 mots de français, et vice-versa. Pour ne citer que ce cas. Cela suffit à démontrer qu’il existe un vrai particularisme suisse malgré, comme vous le soulignez, des siècles de vie commune qui n’ont pas abouti à la marginalisation des langues minoritaires comme cela a été le cas en France.

      Pour ce qui est de l’Europe, ce n’est pas l’Union Européenne qui est en cause, mais la couleur politique dominante des pays qui la composent. Mais c’est vous qui mettez le sujet sur le tapis, pas moi !


    • César Castique César Castique 28 février 20:17

      @Fergus


      « Comme quoi l’identité d’un pays ou d’une fédération peut être très forte malgré les diversités ! »


      A condition de s’être forgée sur la durée, pas à la schlague comme pour les Tchécoslovaques, pour les Yougoslaves, pour les Belges ou pour les Européens. 


      La gestation de la Confédération helvétique a duré près de 560 ans, de 1291 à 1848. Et, bien des siècles avant sa naissance, les peuples qui habitaient le triangle délimité par le Rhin, les Alpes et le Jura étaient appelés Helvétiens ou Suisses, indépendamment des caractéristiques qui pouvaient les séparer, et de leur appartenance, ou non, à la Confédération. Comme les Allemands ont préexisté à l’Allemagne et les Italiens à l’Italie.


      En outre, des Habsbourg du XIIIe siècle aux Nazis, les Suisses ont toujours « bénéficié » de cet ennemi commun qui fait si cruellement défaut à l’U.E., depuis l’effondrement du bloc de l’Est.

    • César Castique César Castique 28 février 20:36

      @Ar zen



      « Vous connaissez certainement cette intervention de Philippe Seguin, prémonitoire... »


      Je suis au regret de vous signaler qu’au soir du vote sur Maastricht, Séguin et Pasqua arrosaient leur défaite au champagne en disant « On l’a échappé belle. Qu’est-ce qu’on aurait pu faire si on avait gagné ? On aurait été bien emmerdés* ». — « Putain, si on avait gagné, on aurait été bien emmerdés.** »


      * Eric Zemmour, Le suicide français, pp. 360-361 - 

      ** Philippe de Villiers, Le moment est venu de dire ce que j’ai vu, p. 155

    • Fergus Fergus 28 février 20:43

      Bonsoir, berry

      Je n’ai rien offert à personne. Pas plus que vous qui avez dû affronter le quinquennat dans un pays géré par une équipe politique pour laquelle vous n’avez pas voté. Exactement comme moi !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 février 22:11

      @Fergus
      La Suisse est comme l’ Islande, un pays souverain, les élus font ce que les citoyens décident.
       Tout le contraire de l’ Union européenne....


    • Ar zen 28 février 22:24

      @Fergus

      Soyez honnête. Vous commencez votre premier « post » par : « j’en profite pour rappeler que la Suisse.... ». Quel rapport avec l’expulsion du territoire helvétique des étrangers criminels ? Une relation avec les 4 langues parlées dans ce pays ? Une relation avec « l’identité » suisse ?

      Mais je me trompe peut être. J’ai imaginé que vous vouliez parler de l’UE, des différentes nationalités qui composent cette improbable union. C’est pour cette raison que je vous ai répondu, par anticipation, que l’UE avait été faite contre les peuples et non en leur faveur contrairement à ce qui s’est passé lors de la création de la confédération suisse. Les Suisses de différentes origines linguitisques peuvent effectivement avoir un sentiment patriotique très fort puisqu’ils ont choisi de lier leur destin à des voisins qui partageaient très exactement leur point de vue. En revanche, je le répète, l’UE a été faite, non dans l’intérêt des peuples mais contre eux, pour l’intérêt particulier d’une petite caste.

      Puisque vous ne l’avez pas fait, je complète votre propos sur la Suisse. C’est la plus vieillle démocratie du monde. C’est le seul pays qui possède une démocratie directe dans laquelle le « peuple » peut défaire ce qu’il a fait. C’est pour cette raison que la Suisse a une très forte identité. Le peuple se sait « souverain ». Dans l’UE ce n’est pas le cas, nous sommes plus exactement dans une dictature cachée.

      Je pense que vous ne connaissez pas le "pacte fédéral de 1291. Alors je prends le temps de vous le retranscrire, pour le plaisir.

      "Au nom de Dieu, Amen.

      Nous, les hommes d’Uri, de Schwytz et d’Unterwald, conscients de la gravité des temps, désireux de nous accorder aide et protection, promettons et jurons de nous porter secours et conseil les uns aux autres, de nous soutenir de toutes nos forces et, s’il le faut, au prix de nos vies et de nos biens contre quiconque nous ferait violence ou nous causerait du tort.

      Unanimes, nous faisons aussi le serment de ne tolérer aucun juge étranger dans nos vallées.

      Que personne n’attente à la vie ni au bien d’autrui. Quiconque se sera rendu coupable est tenu de faire réparation.

      Si une discorde vient à surgir entre Confédérés, les meilleurs d’entre nous se réuniront, afin de rétablir la paix.

      Les engagements de ce pacte, conclu pour le bien de tous, devront, avec l’aide de Dieu, durer à perpétuité.

      Fait en l’an du Seigneur mil deux cent nonante-et-un, au début du mois d’août.


    • Fergus Fergus 28 février 22:45

      @ Ar zen

      Je réagissais effectivement au propos de Oncle Archibald par rapport aux étrangers, et donc à la question identitaire  ! Et cela sans arrière-pensée.

      Quant à l’UE, non, elle n’a pas été faite contre les peuples, mais assez largement sans les peuples, ce qui est très différent. Si les peuples avaient été contre, ils auraient balayé depuis belle lurette les pouvoirs politiques responsables, ce qui n’a pas été le cas.

      « Je pense que vous ne connaissez pas le  »pacte fédéral de 1291"

      Amusant de vous lire : non seulement, je connais très bien le texte du Pacte, mais j’ai le texte intégral du « Guillaume Tell » de Schiller. J’ai d’ailleurs écrit un article sur le sujet en 2009 (Une ode à la Liberté) dans lequel je cite une partie de ce Pacte. Quant au spectacle d’Interlaken où est joué tous les été en plein air la pièce de Schiller, je l’ai vu 3 fois !



    • Fergus Fergus 28 février 22:47

      Bonsoir, Fifi Brind_acier

      Précisément, lorsque l’Union Européenne sera devenue une nation souveraine, ce genre de difficulté sera levé ! smiley


    • Ar zen 28 février 22:48

      @César Castique

      Bien sûr qu’ils auraient été « emmerdés » ces empêcheurs de tourner en rond ! Tous les adversaires déçus leur seraient tombés dessus ! Ils auraient, effectivement, bien été emmerdés !


    • César Castique César Castique 29 février 00:24

      @Ar zen

      «  Ils auraient, effectivement, bien été emmerdés ! »


      C’est sûr que pour éviter cela, le sacrifice de toutes les convictions est amplement justifié.

      Et dire que, pendant plus de vingt ans, à cause de son discours du 5 mai 1992, j’ai pris un type qui n’était pas de mon bord, pour quelqu’un de bien, en dépit de ses tirades « maçonniques » contre les nationaux authentiques...

    • julius 1ER 29 février 08:45
      Quant à l’UE, non, elle n’a pas été faite contre les peuples, mais assez largement sans les peuples, ce qui est très différent. Si les peuples avaient été contre, ils auraient balayé depuis belle lurette les pouvoirs politiques responsables, ce qui n’a pas été le cas.

      @Fergus

      ce que tu dis là est très juste et malheureusement je ne suis pas sûr que les sectaires genre FIFI et Arzen comprennent bien la « nuance » et pourtant celle-ci est de taille ...... un peu comme l’histoire de la paille et de la poutre !!!!!

    • julius 1ER 29 février 08:51

      @Ar zen


      nous aussi avons une très belle constitution ... pas besoin d’aller sur Wiki pour le savoir !!!
       
      mais la Constitution .....c’est comme les artichauts à la fin il reste beaucoup de feuilles mais çà ne veut pas dire que l’artichaut est mauvais !!!!

    • Muslim 29 février 09:30

      @oncle archibald

      Cette mesure n’aurait été ni xénophobe, ni raciste. Elle est de bon sens. Si tu n’es pas Suisse, tu encours l’expulsion (retour vers ton pays d’origine, puisque tu agis contre le pays qui t’accueille, tu n’es qu’un invité) pour tout acte violent et grave, ce qui devrait paraître la norme pour tout pays. Je ne comprends pas cette mollesse.


    • @Fergus

      ILS ONT PREFERE RIGOLER AVEC LES LES NAZIS ET LEUR « OR »

      SCHWEIN  !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • César Castique César Castique 29 février 11:31

      @julius 1ER

      «  Si les peuples avaient été contre... »


      C’est l’inverse, c’est l’U.E, qui se construit contre les peuples, et ils ne s’en rendent encore que très partiellement contre. De ce point de vue, l’invasion migratoire et les quotas imposés pourraient faciliter une salvatrice prise de conscience.

      Premiers tests : le 13 mars, élections régionales, dans les Länder de Bade-Wurtemberg, de Rhénane-Palatinat et de Saxe-Anhalt (28 millions d’habitants pour les deux premiers) ; les 24 avril et 22 mai, élection du président de la République autrichienne.

    • Ar zen 29 février 12:33

      @julius 1ER

      C’est du sérieux ce commentaire ! « Si les peuples avaient été contre, ils auraient balayé .... ». Comment ? En faisant quoi ?

      Hormis la Suisse, il n’existe dans le monde aucune démocratie directe. L’exemple nous vient de ce petit pays. Le peuple est souverain, avec des difficultés, mais souverain. En France, le peuple n’a jamais été en démocratie. Il existe en France une « démocratie représentative ». Les décisions appartiennent à une minorité guidée par le profit, les intérêts particuliers, au détriment de l’intérêt commmun. Le parlement est un instrument au main de l’oligarchie pour défendre ses intérêts de classe. Les parlementaires ont obtenu le privilège de faire les lois, ils servent leurs intérêts propres, d’abord, ceux de la caste dirigeante et de l’oligarchie. Cette démocratie et ce parlement à la Française (et ailleurs dans le monde également) est un « emballage » trompeur. Le pouvoir législatif a été confisqué au peuple. Celui ci n’a jamais été souverain en France et dans les pays se disant « démocrates ». Seule la Suisse échappe à ce constat parce qu’elle dispose de cette « démocratie directe » que n’ont pas les autres pays « dits » démocrates.

      La question qui tient la corde est celle ci : que font nos « démocraties » pour favoriser l’intérêt commun ?


    • Ar zen 29 février 12:41

      @julius 1ER

      Pourquoi évoquez vous Wiki ?


    • OMAR 29 février 16:58

      Omar9

      Salut @tonton archibald

      Vous trouvez que les Suisses ne sont si xénophobes ni si égoïstes qu’on le dit alors que presque un Suisse sur deux a voté pour l’expulsion. (59%-41%)....

      Ben mon vieux, ça se voit que vous n’avez pas vu le film « Pain et chocolat »...
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Pain_et_Chocolat


    • JP94 10 mars 11:40

      @Ar zen
      J’ai un couple d’amis médecins spécialistes, travaillant en France, à la frontière suisse, mais NOIRS !

      Ils décident d’aller faire un tour en Suisse avec leurs enfants, dont un bébé. 
      Leurs têtes ne reviennent pas aux douaniers suisses ( ces amis sont bien entendu en règle, exerçant comme médecins dans un hôpital français) qui les ont bloqués une journée au poste « le temps de vérifier les papiers », sans même apporter d’eau pour le bébé, qui se déshydratait !

      Belle démocratie en vérité ! 

      La Suisse ,sans le fric des banques ( système initié semble-t-il par le canton d’Uri dans les années 20 ) , serait resté l’un des pays les plus pauvres d’Europe. 

      En Suisse , le droit à la Santé coûte une fortune ! .

      Il y a certes des aspects très intéressants dans le fonctionnement politique de la Suisse, peut-être difficilement applicables dans un pays de la taille de la France, mais pas toujours, comme ce système de responsabilité tournante dans les conseils municipaux.
      Le mythe de la Suisse, c’est l’absence de luttes sociales. C’est de là qu’elle tire son attrait pour tous ceux qui veulent perpétuer le règne du fric ...

      Par rapport au fonctionnement démocratique , vous devriez adorer Cuba ! Les candidats , majoritairement, n’y appartiennent à aucun parti, sont désignés localement, et révocables à tout moment, par la population qui les avait désignés. 
      Toutes les grandes décisions politiques et économiques y sont discutées dans les quartiers.

    • marmor 28 février 17:10

      Dommage, ils auraient pu expulser Polanski pour viol et pédophilie, et Noah pour pollution auditive !!


      • rocla+ rocla+ 28 février 17:19

        En France il y a Hollande et sa clique qui vont se faire expulser .




        • julius 1ER 29 février 08:33

          @rocla+



          et tu vas nous remettre cette Droite ringarde ou l’extrème -droite encore plus ringarde ... et si tu crois que çà va faire avancer le scmilblick, c’est que tu es encore plus con que je ne croyais !!!!

        • OMAR 29 février 17:02

          Omar9

          @julius 1ER

          Je crois que notre ami rocla va nous mettre en consommation obligatoire, la choucroute halal et le saucisson/pinard obligatoires dans les crèches..

          Il croit que c’est comme ça que le chômage va baisser...


        • Alren Alren 28 février 17:42

          Hem !
          je crois que si le gouvernement fédéral était hostile à cette proposition, c’est que la pays ne pourrait pas ’’tourner’ sans travailleurs immigrés et que le texte pouvait donner lieu à des interprétations abusives, à des dérapages comme de considérer que deux « délits » tel un excès de vitesse ou fumer dans un lieu interdit etc. pourraient entraîner l’expulsion de personnes indispensables.


          • Odin Odin 28 février 17:51

            Comme j’aimerais que la France puisse ressembler un peu à ce petit pays qu’est la Suisse. Que l’on puisse organiser facilement un référendum et que celui-ci soit respecté :

            « La démocratie est le gouvernement du peuple par le peuple pour le peuple ».

            Nous, on fait rarement un référendum et lorsque l’on en organise un, comme en 2005, l’oligarchie l’utilise comme torche cul.

             


            • confiture 28 février 18:01

              @Odin
              exact, ce que je retiens c’est que en Suisse on consulte le peuple, cela fait une énorme différence avec le reste de l’Europe....
              Merci de votre article


            • Zip_N Zip_N 28 février 21:09

              @confiture

              Si le peuple allemand avaient su pour les chambres à gaz vous pensez qu’ils les auraient interdites ?


            • julius 1ER 29 février 08:59
              Si le peuple allemand avaient su pour les chambres à gaz vous pensez qu’ils les auraient interdites ?

              @Zip_N

              non seulement il ne les auraient pas interdites mais de plus il n’aurait rien fait contre car maintenant « on sait » que beaucoup d’allemands savaient .......

               mais dans un régime où l’on troque « sa liberté » pour une pseudo sécurité c’est ce qui arrive ... 
              à la fin on n’a ni l’un, ni l’autre !!!!!!!!!!

            • @confiture

              Y A PAS DE PEUPLE EN SUISSE ET EN ALLEMAGNE QUE DES SCHWEIN (cochons non bretons)


            • volpa volpa 29 février 19:13

              d@Zip_N
              Tu ferais mieux de t’informer avant d’affirmer des conneries.
              Aujourd’hui il y a l’internet n’est ce pas ?
              Si tu ne sais pas chercher je te donnerai des liens fiables tels que Roger Dommergue Polacco de Menasce.


            • Zip_N Zip_N 29 février 22:30

              @julius 1ER

              Vous pensez bien, pas que les allemands, même les américains s’en fichaient j’usqu’au milieu, cela les arrangaient peut-être commercialement que les autres s’entredéchire avant eux. A vrai dire ils sont intervenu tardivement dans la guerre en Europe, ils ont eu peur que l’Europe ne maitrise pas l’envahissement et qu’ils se fassent eux envahir à leur tour par les allemands qui étaient aux portes du Mexique. Ce sont les russes qui ont délivré les juifs des nazis dans les camps. Peut-être les 1er qui ce sont apperçu et qui on agit les 1er.


            • Passante Passante 28 février 18:17

              aylan aller implique aylan retour


              • Passante Passante 28 février 18:47

                tu lances ta prod en courts dramatisés sur les expulsions huralntes, t’e$ bon.


              • Zip_N Zip_N 28 février 18:42

                Ca commence comme cela et ça finit avec des chambres à gaz ? pour les enfants ils ont qu’a en faire des esclaves comme le siècle dernier (chez les paysans) . Ils pourraient reprendre Guantanamo je crois que les USA veulent s’en séparer.


                • keiser 28 février 19:24

                  Salut

                  Quand je travaillais en suisse, il voulait déjà interdire les moteurs avec turbo.
                  Because, cela causait trop d’accidents.

                  La politique xénophobe suisse n’est pas une nouveauté.
                  Le problème, c’est qu’elle ne concerne pas les Rolls, avec ou sans turbo.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès