• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les valises d’Obama

Les valises d’Obama

Barack prépare ses cartons
                      Sa future  baraque vaut le détour.
        Pas facile de retrouver un job à son âge...En tous cas, s'il a des soucis d'argent, il pourra toujours bénéficier de l' Obamacare...mais ce n'est pas sûr.

   

 Il habitera à deux pas de la Maison Blanche, peut-être pour avoir un oeil sur l'imprévisible nouveau locataire, qui passe de l'orgueilleuse tour de la Cinquième Avenue au modeste mais célèbre Bureau Ovale.
     Que retenir de ce passage de Mister Yes we can ? __ « Yes we can. And yes we did. » ?__
   Qu'a-t-il pu ? Vraiment. Encore trop tôt pour faire un bilan, surtout en deux mots.
  Entre le triste Oil-Warrior Busch II et le Calamity Trump qui s'annonce, les jugements vont plutôt à son avantage. Tout est affaire de contrastes.
     Il savait sourire, beaucoup. Pleurer, un peu, en bon acteur qu'il savait être.
  On se souvient des premiers jours euphoriques de l'élection. Beaucoup attendaient un vrai changement..
  Mais les déceptions ont été rapides et ont grandi au fur et à mesure des constats d'impuissance, qui n'était pas seulement institutionnelle, due au frein du Congrès..
   Des déceptions parfois profondes, à la mesure de l'engouement des débuts.
  Il ne fut pas le super-président attendu, malgré ses références à Jefferson, malgré quelques réformes partielles (sur la santé) ou avortées (sur le port d'armes).
    Le bilan n'est donc pas flamboyant. C'est un euphémisme.
 On lui reprochera une prudence ambiguë en matière de politique étrangèrere, une relation étroite à la haute finance de W.Street, un manque d'ambitions à l'égard des fractures du pays et des inégalités galopantes, une passivité vis à vis de l'extrême droite isaraëlienne, etc..
 Pour être plus sévère, on pourrait dire qu' Obama est, entré dans l'histoire sans la changer
   Comme le dit le philosophe et militant afro-américain Cornel West, « Obama représente le dernier souffle du néolibéralisme qui a émergé sous Carter en réponse à la crise structurelle à laquelle était confrontée l’économie mondiale au milieu des années 1970 », et qui a tenté de « résoudre tous les problèmes profonds par la financiarisation, la privatisation et la militarisation »
  Fervent partisan du libre-échange, il s’est battu pour faire passer le Partenariat TransPacifique, préfiguration sinistre du TAFTA qui menace l’Europe.
   Mais après lui, cela risque d'être pire...



Moyenne des avis sur cet article :  3.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 16 janvier 09:35

    « Le bilan n’est donc pas flamboyant. »


    Ce n’est pas un euphémisme, c’est une litote.
    (affirmation par la négation du contraire)
    L’euphémisme atténue un jugement, la litote les renforce avec élégance et légèreté.
    Dire de quelqu’un : « ce n’est pas un aigle ! » est plus sévère que d’affirmer : « c’est une buse ! »

    • ZEN ZEN 16 janvier 10:03

      Cher puriste,

      Merci pour cette remarque (purement formelle), sur un point qui aurait fait bondir Alain Rey, mais laissé de marbre l’hôte du bureau ovale

      • velosolex velosolex 16 janvier 10:24

        @ZEN

        Le bilan tout comme le point de vue sur le paysage est toujours déterminé par l’endroit où l’on se trouve. Vous n’avez pas aimé Barak, alors attendez un peu que résonnent les trumpettes de la renommée, et que la baraque explose. 

        C’est un pays où tout le monde peut tenter sa chance
        Encore bien mieux si l’on est un héritier
        Mister Smith fait ses valises part de la maison blanche, 
        Mister Hyde arrive avec ces nouveaux pots de peinture. 

        Je pense à Rosemary baby’s de Polanski
        La naissance du monstre est programmé pour l’éphiphanie
        Il a des pieds fourchus des cornes sur la tête
        Et tout le monde fait allégeance au veau d’or 
        Déjà Poutine et les Lehman brothers, les maîtres du rock and roll
        Font tourner les rotatives et distribuent les images pieuses
        Ce sont les rois mages qui ont poussé devant eux la méchante étoile
        Et seule la nuit nous appartient

      • ZEN ZEN 16 janvier 14:10

        @velosolex
        Bonjour,

        Excellent commentaire, toujours aussi plein de finesse et de culture
        J’ai été par trop gentil avec Barack et j’ai oublié bien des choses au sujet de ce drone de président
        Hyde et son pot de peinture prépare son entrée. Il lui reste 4 jours pour se cultiver. C’est bien court.
        Imprévisible ? 
        C’est bien là le problème. Il dit tout et son contraire...

      • velosolex velosolex 16 janvier 14:31

        @ZEN

        Je fais toujours plus ou moins un journal des événements. Surtout en voyage, toujours un euphorisant. A l’automne 2008 nous sommes descendus en voiture en italie, et je suivais sur fond de crise économique, dans la stampa, l’arrivée du nouvel espoir, avec un peu d’appréhension. Et si les démons revenaient ?

        C’était comme une rediffusion, mais avec des sous-titres en italien, prouvant un peu plus que c’était une comédie, avec happy end assuré. Un truc facile à piger : Le bien, le mal ! L’ancien du Vietnam bombant le torse, exhibant ses blessures, et levant les deux poings en l’air ! Le fils d’esclave qui séduisait même les filles blondes du Texas ! On connaissait l’histoire à venir par cœur, et on avait peur !

        Mais il n’y avait aucune raison que cela se termine mal !

        Le visage bleuté et souriant de Barak, se réfléchissant sur la fenêtre à double vitrage, redonnait un peu de chaleur à notre chambre d’hôtel minable. Ce dessus de lit rouge, assorti à la lampe de chevet, devait nous faire ressembler à un de ces couples fatigués que l’on voit dans les tableaux de Hoopper.


        On ne s’était pas rendu compte à quel point Barak faisait partie maintenant de la famille, avant de le revoir, là, perdu avec nous, entre voie ferrée et autoroute. Après toutes ces complications, les péages, et les bifurcations, ça faisait du bien de se détendre en retrouvant notre héros.

        Le pauvre avait un planning d’enfer. Derniers meetings, derniers réglages ! Il fallait surtout qu’il s’alimente bien : Une banane, un jus d’orange au réveil comme nous le faisions nous-mêmes. Ca n’a l’air de rien, mais l’énergie vient autant de l’estomac que du cœur ! Je lui fis un petit signe de la main, il nous repéra aussitôt. Il avait cinq minutes, il voulait bien descendre de la télé pour parler un peu avec nous. Il défit sa veste, dénoua sa cravate, retroussa les manches de sa chemise, et s’assit naturel sur le lit. Très simple, le gars ! Comme vous et moi ! Quel dommage de n’avoir rien d’autre qu’un vin mousseux merdique arraché au petit frigo à lui offrir ! Les dernières images que nous venions de voir sur la RAI n’étaient tout de même pas très rassurantes. Deux jeunes néo-nazis, voulant lui faire la peau venaient d’être coincé par la police ; Ils avaient prévu de foncer sur lui au volant de leur bagnole comme dans un mauvais thriller, après avoir tué 88 noirs et décapité 14 autres ! « Nous devons protéger l’avenir de la race et l’avenir des enfants blancs ! » Assuraient-ils.

        Je leur aurais bien conseillé un bon laxatif de la pensée.

        Barak ne disait rien, et se contentait de sourire, l’air sûr de lui, comme un de ces sprinters aux longues jambes prenant appui dans leurs startings blocks, fermé sur leur univers mental, et n’entendant pas être dérangé par le cri de quelques énergumènes.

        Les hurlements de la foule, et les sirènes hurlantes des voitures de police me sifflaient encore dans les oreilles, quand Barak repartit comme il était venu, d’un mouvement souple et ondulant, enjambant les parois de cette télé minuscule qui ressemblait à une maison de poupée. J’essayais en vain de le rappeler ; il avait oublié sur le lit la chemise porte-bonheur que je venais de sortir de ma valise !

        C’était trop con ! J’espérais simplement que le sort du monde n’en serait pas affecté !

        Que vienne l’antéchrist, et la chienlit, mais tout de même pas avant la fin de nos vacances !


      • leperenoelestuneordure leperenoelestuneordure 17 janvier 14:34

        @ZEN

        http://nationalinterest.org/feature/adding-census-categories-wont-unite-divided-america-18984


        Legs de l’administration Obama : la création par le Bureau du Recensement d’une nouvelle catégorie - qui sera interprétée par beaucoup comme une « race » : Américains du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA).


        voila encore un truc qui te fera déchanter sur obama le messi cosmoplanétaire







      • Shawford Orange Skink 42 17 janvier 14:37

        @leperenoelestuneordure

        Tu crois qu’il est toujours en DT au rade des tafioles le Buddy ZEN, mi corazon ? J’espère qu’il va nous étonner smiley


      • leperenoelestuneordure leperenoelestuneordure 17 janvier 19:01

        @ZEN

        A seulement quelques jours de la prise de fonction de Donald Trump, Obama a annoncé de nouvelles règles qui permettront à la NSA de partager de vastes quantités de données privées recueillies sans mandat, ordonnances judiciaires ou autorisation du Congrès avec 16 autres agences, dont le FBI, la DEA et le DHS.





        autre petit cadeau d’omama pour toi mon pote

      • SamAgora95 SamAgora95 16 janvier 11:08

        Qu’elle blague cet article :


        Barak Obama c’est le plus grand foutage de gueule ou la plus grande imposture de l’histoire !

        C’est des millions de morts au moyen orient, c’est un terrorisme exacerbé.

        C’est une Amérique plus que jamais : surendettée, appauvrit, avec une explosion d’emplois précaire, une forte augmentation d’enfants SDF. L’Obama care est juste une vaste blague qui n’a rien avoir avec la promesse.

        En définitive Obama n’aura été qu’un « trump » l’oeil, un pantin, un faire valoir, pour poursuivre la politique de Bush en toute discrétion !

        ------------------


        Cet individu a reçu le prix Nobel de la paix ! Les historiens du futur considéreront cette période comme la plus folle de l’histoire humaine !
         

        • microf 16 janvier 11:26

          @SamAgora95
          Très bon commentaire.
          C´est vrai « les historiens du futur considéreront cette période comme la plus folle de l´histoire humaine ». Ce qui s´est passé pendant cette période, dépasse l´entendement.
          Heureusement qu´une nouvelle pleine d´espoirs va commencer á partir du 20 janvier 2017.


        • velosolex velosolex 16 janvier 19:35

          @microf
          Ouai, exactement comme après l’investiture d’Hitler...

          .L’avenir est un long passé, et les bœufs sur le chemin de l’abattoir applaudissent leur maitre

        • microf 16 janvier 22:43

          @velosolex
          N´oubliez pas que sans Hitler, l´Europe ne se serait développé en si peu de temps.
          L´Europe a bénéficié du plan Marshall, crée après la guerre, alors s´il faut encore un autre Hitler pour tout casser et recommencer, alors pourquoi pas.


        • Pyrathome Pyrathome 16 janvier 13:58
          Les valises d’Obama

          .

          Et que contiennent-elle, ces valoches ??

          Un prix Nobel de la paix bien mérité avec un message de remerciement et d’amour de la part de tout le peuple Libyen, Syrien, Yéménite....etc.. 

          J’oubliais aussi un solde de tout compte pour le story teller Oussama qui se livre maintenant à la pisciculture....

          Un inoubliable premier <<président noir>> des US dans tous les sens du terme, cela va sans dire !


          • lloreen 16 janvier 14:36

            Monsieur Obama est un criminel de guerre au même titre que ses collègues féminines (Merkel, Clinton,...).
            Sans doute afin de justifier encore un peu plus son prix Nobel de la « Paix », il a ordonné à 4000 de ses mercenaires de débarquer avec des chars dans le port allemand de Bremerhaven pour les envoyer vers la Russie.
            https://www.thelocal.de/20170106/us-tank-brigade-arrives-in-north-germany-for-eastern-deployment


            • leperenoelestuneordure leperenoelestuneordure 17 janvier 09:31

                  Pas facile de retrouver un job à son âge...En tous cas, s’il a des soucis d’argent, il pourra toujours bénéficier de l’ Obamacare...mais ce n’est pas sûr.




              obama pourra toujours donner des conférences contre un gros chèque faut pas se faire de soucis pour lui


               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès