• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Les végétariens de la République revendiquent leurs droits

Les végétariens de la République revendiquent leurs droits

Des repas halal (et sans porc) sont de plus en plus servis aux musulmans dans les cantines des écoles et des collectivités, dans les prisons, dans les hôpitaux, et si cette prestation ressemble à une normalité, c'est tout de même le résultat d'une complaisante dérogation. S'il est démocratiquement logique que les musulmans aient accès à leur mode alimentaire, c'est tout de même en contradiction avec la loi française interdisant l'abattage avec souffrance car sans étourdissement préalable. Mais ce qui n'est vraiment pas admissible, c'est que dans ces mêmes collectivités des repas sans viande ni aucun produit carné n'y soient proposés et disponibles sur un même mode, avec un pareil respect de l'autre. La demande est simple et ne demande aucune entorse à aucune législation. Il est absolument illégal d'imposer dans les cantines scolaires un menu omnivore à des enfants de familles végétariennes alors que d'autres bénéficient, par exemple, d'un régime sans porc. Il y a pour le moins deux poids, deux mesures. À moins qu'il faille entendre que dans une république laïque il ne peut y avoir éthique sans religion ?

Le droit, la loi

Le droit international définit une minorité comme un groupement de personnes liées entre elles par des affinités religieuses, linguistiques, culturelles, ethniques, politiques, englobées dans une population plus importante, comme celle d'un État. Le droit des minorités est reconnu et décrit dans diverses chartes ou déclarations internationales selon les recommandations d'instances comme l’ONU et l’UNESCO. Il n'en reste pas moins que les minorités sont surreprésentées dans les prisons du monde, c'est tout dire.

Dans son article 9-1 (liberté de pensée, de conscience et de religion), la Convention européenne des droits de l'homme précise que : "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction, ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé, par le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites". Et dans l'article 14 (interdiction de discrimination) : "La jouissance des droits et libertés reconnus dans la présente Convention doit être assurée, sans distinction aucune, fondée notamment sur le sexe, la race, la couleur, la langue, la religion, les opinions politiques ou toutes autres opinions, l’origine nationale ou sociale, l’appartenance à une minorité nationale, la fortune, la naissance ou toute autre situation".

Sous la dénomination de minorité culturelle, on peut distinguer celle alimentaire des citoyens "qui ne mangent pas comme tout le monde...", et ce, pour des raisons de convictions de tous ordres, notamment par empathie pour les animaux, voire aussi de santé. Isolés, marginalisés faute d'être fédérés, ce qui importe aux végétariens est d'abjurer la cruauté et de tendre à un respect global de la vie pouvant s'inspirer de ce précepte attribué à Hippocrate : "primum non nocere", qui se traduit par : "d’abord, ne pas nuire".

À la base de ce choix, il y a certes la notion éthique qui prend une large place dans la décision de changer son alimentation, mais il s'agit aussi d'une option diététique pour une meilleure santé mentale et physique puisqu’on ne cesse de répéter que la consommation de viande animale est nocive à la santé, et ce, d'autant plus qu'on est prisonnier d'une vie sédentaire, trop peu mobile.

 

Disparité vs altérité

Et il n'est pas évident pour un végétarien ou végétalien en voyage de trouver un restaurant affichant au moins un vrai plat végé. Il n'est pas, non plus, très plaisant qu'à la formulation de sa demande de menu sans viande, il lui faille chaque fois s'entendre répliquer par le serveur ébahi et sur un ton trop souvent narquois : "Ah bon ! Alors vous prendrez du poulet, du poisson ? Ou alors juste la petite salade de l'entrée et une omelette... ?" Faute d'un minimum de culture ou d'ouverture d'esprit, le personnel de la restauration estime que volaille et poisson sont des végétaux et regardent l'objecteur de bidoche comme un extraterrestre. Compte tenu de l'empreinte écologique démesurée de la production carnée, il parait aberrant qu'aucun Grenelle de l'environnement n'ait promulgué l'obligation d'un menu végétarien alternatif au cahier des charges du secteur de la restauration. Même observation au niveau de la santé publique alors que le discours des nutritionnistes et du secteur médical contre les hauts risques de l'abus de viande et des charcuteries est ultra médiatisé. L'indifférence, voire le dédain à l'égard de la demande végétarienne sont partout les mêmes, y compris dans les établissements des plus grandes chaînes franchisées couvrant le territoire. Comme si sans viande, tout repas, voire toute gastronomie devenaient mission impossible. Et le client non carniste n'a pas toujours et partout l'opportunité de se réfugier dans un restaurants végé, tel un pestiféré.

Il est donc clair que la personne qui entend s'abstenir du régime omnivore est méprisée ou compte pour du beurre (végétal !), alors qu'elle représente en France presque deux millions de citoyens, mieux nommés écocitoyens. Les chasseurs, tendance pour le moins inverse puisque prédateurs armés, sont représentés par un moindre effectif d'un petit million de personnes mais jouissent de tous les droits, y compris de celui d'empêcher quiconque de se promener en forêt durant des mois. Les chasseurs représentent un potentiel électoral, mais les végétariens votent aussi !

 

La foi en la vie

Le végétarisme est une pratique alimentaire dont la raison d'être principielle est le respect des autres formes animales de vie et le refus du principe de l'exploitation des animaux considérés comme des amis. Mais cette non-consommation de chair peut être inspirée par d'autres motivations, comme diététiques ou spirituelles pour ce qui concerne certaines religions, notamment l'hindouisme et ses confessions affines. Certaines personnes en sont venues à adopter le régime végétarien en réaction aux méthodes d'élevage, d'abattage, de traçabilité, d'autres comme approche critique aux modes de production, à la disparité de l'accès aux denrées alimentaires ou par solidarité humanitaire et environnementale.

Entre :

- Ovo-lacto végétarien, dit couramment végétarien (dénommé pythagoréen jusqu'au XVIIIème siècle en référence à la pratique alimentaire du philosophe présocratique du même nom), incluant les œufs et les produits laitiers ;

- Lacto-végétarien ou végétarisme indien acceptant les produits laitiers mais excluant les œufs ;

- Pescotarien (ou pescetariste) qui implique le poisson et les fruits de mer ;

- Flexitariste ou semi-végétariste, dont le végétarisme est à temps partiel, un jour oui, un jour non ;

- Voire régime paléolithique, reposant sur le principe de s’alimenter spontanément, de façon naturelle à l'image de nos ancêtres de l’Âge de pierre, avec des fruits, des légumes faibles en amidon, des champignons, ainsi que toutes les noix et les graines, et accidentellement de la viande ;

- Et enfin le végétalien, régime prôné par le Jaïnisme, qui exclu tous les aliments d'origine animale, jusqu'au miel, la gélatine et la présure ;

- Et l'atteinte d'une perfection par le véganisme, vraie philosophie et style de vie, qui ne mange ni utilise les produits ayant une quelconque relation avec le règne animal ou ayant impliqué des animaux (produits d’hygiène, fourrure, cuir...).

L'omnivore néophyte a de quoi s'emmêler les fourchettes mais surtout mettre un peu sa conscience à l'épreuve. On peut encore citer d'autres régimes alimentaires plus stricts, comme le crudivorisme ou alimentation végétale vivante (ne pas chauffer la nourriture à plus de 48 °C), ainsi que le frugivorisme (ou fruitarisme) dont la consommation d’aliments strictement d’origine végétale, crus et entiers, est gage de santé mais strictement soumise à la cueillette sans menacer l'arbre ou la plante, rejetant donc les tubercules.

 

La diaspora végé

Excessivement minoritaire en France en dépit d'une relative conscience écologique et nutritionnelle, laquelle est néanmoins polluée par la lourdeur des traditions spécistes et carnivores des terroirs, l'estimation des citoyens végétariens au sens large est d'un peu moins de 2 millions de personnes, soit de quelque 2 % de la population. Cette pratique alimentaire était plus populaire au Moyen Âge, du moins en France méridionale, en raison du catharisme qui faisait abstinence de viande, lequel mouvement hérétique fut vite combattu, il va sans dire, par la Croisade catholique et l'Inquisition à l'encontre des Albigeois.

En Europe, ce sont les Allemands et les Italiens qui font montre du plus d'intérêt pour le végétarisme et ses modes associés, avec respectivement 8 et 6 millions de consommateurs déclarés. 25 millions de végéta*iens honorent les États-Unis et au Moyen-Orient c'est Israël qui en regroupe le plus grand nombre, avec plus de 8 % de la population.

L'Inde est évidemment le pays où le végétarisme est le plus pratiqué puisqu'il s'agit d'un héritage spirituel. 40 % de la population est concernée, soit presque 500 millions d'adeptes inconditionnels du végétarisme indien qui exclue les œufs. Les Indiens qui mangent de la viande ne s'y adonnent néanmoins que très rarement et il existe moins de 30 % de consommateurs réguliers. Les femmes indiennes sont plus nombreuses que les hommes à être végétariennes, ce qui n'étonnera personne quand il s'agit d'attitude respectueuse. L'État du Gujarat est le plus concerné puisque 80 % des Indiens sont concernés par cette éthique. Dans le monde, la grande majorité des villes végétariennes par la loi se situent en Inde et il s'agit des cités saintes de l'hindouisme et du jaïnisme. La vente et la consommation de viande et de produits carnés y sont strictement interdites, tout comme est prohibée la présence d'abattoirs. En raison de la tradition religieuse de non-consommation des animaux, il existe en Inde un judicieux label permettant le distinguo immédiat et sans équivoque des produits végétariens de ceux qui ne le sont pas pour contenir une dose, aussi infime soit-elle, de produit issu de viande, de poisson ou d'œuf. Un point rouge dans un carré rouge indique la présence d'ingrédient carné, tandis qu'un point vert dans un carré vert signale que le produit en est indemne. Même signalétique pour les médicaments. Par respect pratique et politique du choix éthique ou sanitaire du consommateur, il ne serait pas abusif d'envisager le recours mondial d'un tel signalement dans la distribution alimentaire.

La population mondiale végé est donc actuellement une importante communauté de 600 millions de personnes dispersées en diaspora puisque sans état-nation et dont la vie n'est pas du tout facile, ni facilitée. Faute d'une Terre promise, certains états de l'Inde peuvent tenir lieu de terre d'accueil.

 

Besoin de reconnaissance

Faute d'être entendus ou au moins reconnus, sur la même longueur d'ondes que les amis des animaux, les habitants de la planète végé ont décidé de se fédérer dans un mouvement qui se nomme "all-apologies" et qui leur sert d'étendard pour clamer à l'unisson leur légitime requête. Il s'agit de conquérir la visibilité et le respect auxquels ils ont tout autant droit que d'autres. La requête porte aussi l'écho de la maltraitance animale et la mise en question du spécisme qui fait que des espèces plutôt que d'autres sont estimées comestibles, alors qu'aucun animal ne devrait ni être esclavagé, ni finir dans un plat.

Pour être reconnus, ces résistants au dogme omnivore portent un écusson qui identifie leur lutte commune. Le député européen Yves Cochet et quelques autres n'y sont pas insensibles. Mais en politisant leur conviction, n'y a-t-il pas risque de radicalisation ? Ils répondent par l'étymologie du vocable "radical", soit radicalis, dérivé du latin radix (racine), en bon français dans le texte : absolu, efficace. S'il y a intolérance, c'est envers eux qu'elle se manifeste.

Cette pacifique insurrection est aussi une réponse à une fronde de végéphobie dont ils sont victimes. En dépit de la liste infinie de personnages historiques de tous pays, de tous bords et de toutes disciplines qui leur servent de référence depuis 2500 années, de Pythagore à Bill Clinton, et encore tout récemment avec Al Gore "converti" au végétarisme par souci pour la planète, ceux qui abjurent la viande reçoivent l'anathème à chaque coin de rue, se faisant traiter de tous les noms d'oiseaux : ayatollah, khmer vert, éconazi, écoterroriste, sectaire... Tout ça pour avoir pris la sage décision de se faire les porte-paroles des sans-voix dans une société aux valeurs inversées.

Même quand elle se montre bon enfant, la plaisanterie végéphobe et répétitive devient lourde. Cette mise au ban de la société en tant qu'objet de curiosité est pour le moins insupportable et inadmissible. Le phénomène n'est pas sans rappeler le temps où racisme et sexisme jouissaient d'une certaine complaisance. Comble du paradoxe, il n'y a pas si longtemps, c'était même le fumeur passif qui dérangeait... "Excusez-moi de ne pas fumer", était sa répartie. Les choses ont changé et se sont inversées au profit de l'anti-tabagisme. Le végétarien, lui, doit continuer sans répit à justifier son option. On l'interpelle sur la normalité alimentaire des origines, à savoir si le régime herbivore (non ruminant !) peut figurer dans les canons de la société, sur les tendances omnivores de Mr et Mme Cro -Magnon ou Neanderthal auxquelles, des millions d'années plus tard, il faudrait encore se conformer, jusqu'à insinuer que les Bonobos ne rechignent pas devant un bout de charogne... Et alors ? Tout ça avec l'argument d'une autre demande que celle d'un steak ? Comme s'il fallait encore faire montre d'homophobie en insinuant que la norme est hétéro, ou de racisme anti-Blanc en argumentant que notre peau originelle était noire. Pour couper court, il est finalement plus simple de faire valoir un motif nombriliste qu'éthique, tel celui de la santé et d'une ordonnance médicale prohibant toute protéine animale. L'incompréhension tenace, voir l'intolérance envers le végétarisme n'est pas dépourvu d'analogie avec celle qui sévissait il y a une génération à l'encontre de la non-violence. Le pacifiste objecteur de conscience d'antan avait tout intérêt à arguer en faveur d'un état pathologique pour ne pas accomplir son service militaire, et non son appartenance aux citoyens de la Terre.

Les consommateurs qui refusent la viande n'ont pas à être discriminés, voire à subir une inquisition alimentaire, et il est urgent de pénaliser la végéphobie, au même titre que l'est l'homophobie, l'antisémitisme et le racisme.

Alors, le végétarien devra-il continuer, à table, de s'excuser de ne pas dévorer de la chair animale ? Va-t-on encore longtemps le railler avec le cri de la carotte ? Après tout, le cri de la carotte n'est rien à côté du hurlement de l'animal égorgé. Et puisqu'il faut manger pour vivre, mieux vaut avoir les mains tachées de sève que de sang. Y compris pour le bien de la planète et d'un devenir moins compromis.

 

Michel Tarrier

 

Éthique, revendication, (r)évolution : Le site : http://www.all-apologies.org/


Moyenne des avis sur cet article :  3.65/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • JYPdesign JYPdesign 3 décembre 2013 13:34

    « il parait aberrant qu’aucun Grenelle de l’environnement n’ait promulgué l’obligation d’un menu végétarien alternatif au cahier des charges du secteur de la restauration » 

    Hum... c’est plutôt de lire ce genre d’absurdité qui est aberrant. Je vois mal tous les restaurateurs non-spécialisés ayant l’obligation de proposer un menu propre à chaque minorité : le menu halal, le menu végétarien, le menu pour diabétiques, le menu sans sel, le menu coprophage (pourquoi pas hein, ça reste légal), etc.
    Choisir un mode de vie alternatif par conviction, pourquoi pas, mais faire culpabiliser ceux qui n’y adhèrent pas et tenter de leur imposer ce choix, c’est un peu gonflé !

    • CASS. CASS. 4 décembre 2013 14:22

      et comme par hasard on ne parle pas des repas kachére . bien évidemment


    • Salade75 3 décembre 2013 13:34

      Bonjour,
      Une nouvelle jérémiade identitaire ?
      Les menus spéciaux font exploser le niveau de destruction d’aliments (il est plus facile de gérer un gros stock qu’une multitude de petits).
      L’augmentation induite des coûts fait baisser la qualité globale, ou oblige à taxer encore.
      Ma préconisation, plutôt que de faire un menu différent par personne, serait plutôt de n’en faire qu’un seul, équilibré, 100% à base de produits bio, frais, produits en agriculture de proximité et réalisé par de vrais cuisiniers.

      Le prix dans la qualité offerte à tous plutôt que dans la satisfaction des envies individuelles.


      • Arnaud69 Arnaud69 3 décembre 2013 14:00

        @durae.leges.sed.leges

        C’est 100% voulu, organisé, relayé à l’aide de sayanims sur agoravox et dans tous les médias.

        Ils cherchent à tout prix à faire monter la pression, à ce qu’on s’entretue, ce pour suivre un but précis et connu écrit depuis plus de 2000 ans.
        Les immigrés ne sont que l’arme tenue en main par les Sayanims, l’outil pour retourner l’opinion publique afin que nous ayons envie d’en découdre avec tout le monde.

        Les rabbins ne s’en cachent pas : « Ils ne veulent pas faire la guerre. Par la crinière de leurs cheveux on va les pousser à la faire la guerre »

        Attali non plus « Israël comme capitale mondiale ça serai un bon endroit »

        Les USA sont en mauvaise posture en interne avec leur propre peuple, eux aussi aimer&aient bien voir l’Europe réduite à néant, l’Europe de Henri Ford est faite pour cela.

        Rien ne nous empêche de ne faire la guerre à personne mais envoyer le plus tôt possible tous nos vecteurs nucléaires sur Israël, ça les calmera. Quitte à choisir ne pas attaquer l’outil mais l’artisan qui le manipule !


      • alinea Alinea 3 décembre 2013 18:12

        Quel rapport Hardlaw, avec la choucroute végétarienne de Tarrier ?


      • brieli67 3 décembre 2013 19:07

        réponse à la bergère - vachère

        http://dedieauxanimauxquinonpaseudechance.over-blog.com/article-470939.html

        la TOROMACHE d’ AGO

        IN une sortie d’ ALINEA

        Romains Desbois : le taureau n’est pas torturé, il combat ; et il ne perd pas à tous les coups !
        L’homme a des banderilles ( de l’ordre de l’égratignure pour nous), son agilité et sa capacité d’anticipation ; la seule blessure faite au taureau est la pique du picador.
        Il y a des taureaux qui ne vont pas au cheval ! Et qui combattent sans cette blessure


      • alinea Alinea 3 décembre 2013 19:20

        Brieli toubib : ayez l’honnêteté de donner le lien de mon article ! plutôt qu’agir en troll pernicieux !
        Il est difficile à comprendre dans ce monde binaire, mais on ne sait jamais !!


      • brieli67 3 décembre 2013 20:29

        ALLONS ALLONS....

        l’auto-didacte es toro.. et mouches de fiel

        les deux liens marchent !

        sermonnez ailleurs allez rejoindre le psy Mandon loin de nos yeux !


      • alinea Alinea 3 décembre 2013 20:58

        Allons allons brieli : je ne vois pas mon article dans ces liens !
        Et pour votre gouverne je ne suis autodidacte ni pour les abeilles ni pour la bouvine !! Vous voulez voir mes diplômes ?


      • brieli67 3 décembre 2013 21:47

        mwouai !

        brevet de technicienne SORTIE en première.

        et enseignante en plus de ça en ces écoles privées.

        Etes consciente de tout l’air que vous brassez ici, toutes vos incohérécences ?

        n’étes pas encore finie comme dit le filosoffe Zen des Vosges.


      • Constant danslayreur 3 décembre 2013 21:58

        Bonjour Docteur,
        Le Carbimazole serait susceptible de réduire l’effet anti-coagulant de l’Acénocoumarol et donc d’induire un danger, est-ce bien vrai ce mensonge là ?

        Bonjour Alinea
        ça ne vous dérange pas si je vous interromps une seconde n’est-ce pas c’est pour la bonne cause smiley


      • Constant danslayreur 3 décembre 2013 22:02

        J’ai trouvé ça

        ACENOCOUMAROL
        Theoretical potential for CARBIMAZOLE reducing the ANTICOAGULANT effect of ACENOCOUMAROL. Moderate risk. Monitor

        Ma traduction est la suivante :

        Possibilité théorique de réduction de l’effet anticoagulant de l’acénocoumarol. Risque modéré. Moniteur ?

        http://216.122.144.54/cgi-bin/drugcgic/INGR?51388609+0#INTERACT


      • ezzie 6 décembre 2013 00:56

        devenir végétarien est un choix, et les végétariens ne cherchent pas à imposer leur choix aux autres ils souhaiteraient surtout avoir la possibilité de prendre un repas sans être obligé de se justifier à chaque repas et avoir à supporter les railleries toujours les mêmes en permanence...
        se faire traiter de Brigitte Bardot, entendre que « bientôt tu vas avoir des carences »... ou bien « l’homme est omnivore, voir carnivore car il a muté depuis des centaines d’années »....

        personne ne devrait se plier à aucune loi s’il s’agit de sa propre conviction et bien entendu, ce n’est pas en accusant l’autre que « l’autre » changera d’avis et de comportement...

        là où ça devient horrible c’est lorsque cet animal est trimbalé pendant des jours entier en long et en large de la planète pour être tué dans un abattoir moderne et industriel dans des conditions monstrueuses d’irrespect et de brutalité, tous descendant des camions battus pour aller plus vite, à la queue leu-leu voyant le précédent hurler et terrorisé se faire égorger baigner dans son sang et le suivant comprendre que ça va être son tour dans un instant...
        on a fait subir ça dans les pires camps de la mort et lors de génocides dans les temps de guerres.... maintenant pour les animaux c’est les temps de guerre chaque jour chaque jour ils sont abattus après avoir été incarcérés dès la naissance dans des fabriques industrielles de production d’animaux pour la viande sans respect sans humanité...

        aujourd’hui manger de la viande c’est cautionner ces pratiques, enrichir les profiteurs vivant sur la mort, la souffrance, l’humiliation et la servitude des animaux.....

        continuer à consommer c’est participer à la lente destruction de l’humanité et à la destruction de la variété et de la diversité.

        l’humanité est un vaste terrain de barbarisme envers les plus faibles animaux, enfants, populations négligées car minoritaires

        alors qu’il soit étourdi (souvent raté) ébouillanté par une machine sans être totalement inconscient ou mort est une monstruosité...


      • Marc Viot Marc Viot 3 décembre 2013 14:30

        L’interview d’un grand chef pionnier de la cuisine végétarienne et une recette surprise tirée de son ouvrage "le navet glacé et purée de céleri-rave aux noisettes "

        Jean Montagard est le seul chef à promouvoir la grande cuisine végétarienne et à avoir été reconnu par le Gault et Millau en 1980.

        Il est également professeur honoraire au lycée hôtelier de Nice, intervenant à l’école de cuisine Alain Ducasse, et conseiller en entreprise.

        Auteur de plusieurs livres, il publie aujourd’hui aux prestigieuses Editions La Martinière un magnifique ouvrage de 240 recettes bio et végétariennes (dont certaines végan et/ou sans gluten) égrenées au fil des saisons. Un livre qui sera assurément LE cadeau à mettre sous le sapin à Noël pour tous les passionnés de cuisine, qu’ils soient végétariens ou non !
        Une surprise pour les lecteurs : 3 exemplaires de ce livre à gagner (valeur 37 €).

        http://naturo-passion.com/jean-montagard-un-grand-chef-pionnier-de-la-cuisine-vegetarienne/


        • FloyinParis 3 décembre 2013 14:47

          Bravo, bel article bien écrit. 


          La végéphobie est effectivement très présente en France, et s’appuie sur la nature orgueilleuse du Français par rapport à son art culinaire : savent-ils tous au moins que Paris compte moins de chefs étoilés que des villes comme Londres ou Tokyo ? Londres où tous les menus incluent au moins un à deux plats végétariens, même dans les restaurants les plus en vue ?

          • Jeff Parrot Jeff Parrot 3 décembre 2013 15:12

            "Mais ce qui n’est vraiment pas admissible, c’est que dans ces mêmes collectivités des repas sans viande ni aucun produit carné n’y soient proposés« 
             »L’indifférence, voire le dédain à l’égard de la demande végétarienne sont partout les mêmes, y compris dans les établissements des plus grandes chaînes franchisées couvrant le territoire"

            C’est évident, la majorité de la viande vendue dans les cantines, et autres chaines industrielles est de la merde vendue à prix d’or sur laquelle sodexxo, sodeto, ourest, mcdo... margent à mort.
            A la cantine, l’assiette de légumes c’est 50 centimes l’assiette, la daube provencale ( de vache qu’on a trop trait) coupée aux exhausteurs de gout et à la gélatine, c’est entre 2.50 et 3.50€ l’assiette.
            Touche pas aux benefices !


            • Outsider Outsider 3 décembre 2013 15:43

              Bonjour, je suis pour le vegetarianisme, mais contre le communautarisme.
              C’est à chaque personne de prendre en charge leurs choix personnels, indépendamment des motifs de tels choix.
              Avec un article pareil vous rendes un maigre service aux veggies.


              • CorsairePR CorsairePR 4 décembre 2013 13:59

                La France est déjà morte de même que bon nombre de nation, elle ne mérite de survivre que parce qu’elle peut servir de rempart au capitalisme mais vu que les nations se laissent corrompre autant les laisser mourir mais c’est un autre débat...


              • claude-michel claude-michel 3 décembre 2013 16:16

                Chacun mange ce qu’il veut...ou ce qu’il peut...Vouloir imposer ces régimes particuliers est de l’aberration pure et simple...Chacun met ce qu’il veut ou peut dans son assiette...

                Article ridicule bien dans l’air du temps.. !

                • Zaza Zaza 3 décembre 2013 16:48

                  Claude-michel, « Vouloir imposer ces régimes particuliers est de l’aberration pure et simple...Chacun met ce qu’il veut ou peut dans son assiette... »

                  C’est justement de cela dont parle l’article il me semble, pour exemple à l’heure actuel en France un enfant végétarien n’a pas droit dans une cantine scolaire à un menu végétarien. Alors, qui impose son menu à l’autre ? smiley


                • Marc Viot Marc Viot 3 décembre 2013 17:43
                  • « Le contenu de mon assiette ne regarde que moi ». C’est faux : un acte immoral ne devient pas subitement moral à partir du moment où ça implique un repas. Le contenu de nos repas est déjà soumis à des règles morales. Cet argument rejoint un peu celui utilisé pour justifier les violences qui ont lieu dans la famille : c’est chez moi, je fais ce que je veux, ça ne vous regarde pas si je viole ma femme et frappe mes gosses (ou inversement). Or, le foyer, pas plus que l’assiette, n’échappe aux problèmes d’éthique.

                  Cet argument justifie : de manger de la chair humaine, ou le chien du voisin. Comment ça, je suis en train de manger le chat que tu as élevé au biberon ? C’est mon repas, ta gueule.


                • Michel Tarrier Michel Tarrier 3 décembre 2013 17:53

                  Hyper juste Mr Viot pour ce qui concerne le « chez moi ». Pas plus tard qu’hier, dans un village d’Andalousie, nous avons eu maille à partir avec la proprio d’un âne d’agrément visiblement mal nourri et assoifé. La dame, une Anglaise pourtant..., nous a répliqué : « c’est MON âne, j’en dispose, passez votre chemin... ! » Pourtant, nous ne l’avions pas agressé, nous l’avions interpellé respectueusement car elle est âgée et notre stupide procès d’intention allait à « l’Espagnol » chargé de soigner l’animal... Pas d’intra-muros, l’ingérence s’impose partout, notamment dans la trilogie : spécisme- racisme-sexiste + tant d’autres choses. Bouffer de l’animal est un délit spéciste qui será UN JOUR poursuivi. Tranquille, ce n’est pas demain.


                • Attilax Attilax 4 décembre 2013 00:37

                  Pourtant, si nos lointains ancêtres ne s’étaient pas mis à manger aussi du cadavre, notre cerveau n’aurait pas gonflé sous l’apport de protéines et nous n’aurions probablement pas cette conversation via internet...


                • Marc Viot Marc Viot 4 décembre 2013 00:49

                  Le cerveau gonfle avec l’apport des protéines !!! D’où sort cette absurdité ? Les protéines sont les briques servant à la constitution de la masse musculaire qui soit dit en passant est fort bien développée chez les animaux végétariens particulièrement costauds, comme l’éléphant, le gorille ou le buffle et même chez l’homme le plus fort du monde qui est végan.

                  Le cerveau consomme principalement du sucre et étant donné qu’Einstein, Léonard de Vinci, et d’autres grand génies comme Darwin, Linné ou Pythagore étaient végétarien, et que d’autre part les chasseurs ne me semblent pas faire parti de la part de la population la plus intelligente, votre assertion tombe aussi promptement que la pomme de Newton :p


                • Marc Viot Marc Viot 4 décembre 2013 01:04

                  « Il existe un nombre impressionnant de recherches irréfutables démontrant que les protéines végétales jugées de qualité moindre sont en réalité les meilleures pour la santé. Elles permettent une synthèse du renouvellement protéinique certes lent, mais néanmoins constant... Nous savons aujourd’hui que le corps humain, par le truchement d’un système métabolique très complexe, est capable de soutirer tous les acides aminés essentiels dont il a besoin chaque jour, à partir d’une variété naturelle de protéines végétales. Il n’est donc pas nécessaire de manger de grandes quantités de protéines végétales ou de concevoir méticuleusement chaque repas. » (page 38-39 du rapport Campbell)

                  http://www.crudivegan.fr/2012/11/ou-trouver-tous-les-acides-amines-dont.html?m=1


                • claude-michel claude-michel 4 décembre 2013 08:11

                  Par Zaza...A ma connaissance je ne suis pas responsable de l’organisation de notre société...par contre j’ai le droit de donner mon opinion sur un sujet qui me semble stupide...Il y a 1 milliard de gens (dont un grand nombre d’enfants qui crèvent de faim...) Alors être ou ne pas être végétarien est hors sujet sauf pour des emmerdeurs qui sont dans ses associations débiles de tout et n’importe quoi...Je suis d’une époque ou les cantine servait le même repas pour tout le monde...et nous étions content.. !

                  Bonne journée.

                • Zaza Zaza 4 décembre 2013 09:48

                  @Claude-michel Un sujet qui vous semble stupide....pourquoi ça vous gêne que des gens demandent des droits autant que d’autres en ont ? ça vous gêne parce que vous êtes un ptit omnivore qui a peur qu’on vienne lui prendre son bout de viande ? C’est vous qui êtes à côté de la plaque, cet article traite de personnes qui demandent un droit, leur droit, et pas d’en enlever aux autres.

                  Et justement parlons-en du milliard d’être humains qui crèvent de faim ! si des personnes sont devenues végétariennes c’est aussi parce qu’elles ont pensé à ce milliard d’humains, par solidarité. Pendant que sont données des céréales aux milliards animaux qui finiront dans une assiette (quand c’est pas à la poubelle), ces céréales pourraient et devraient être destinées directement aux humains....il n’y aurait plus personne qui crèverait de faim.

                  Alors s’il y a quelqu’un hors sujet ici c’est bien vous, vous qui n’en avez rien à faire en réalité du milliard qui crève de faim et avez juste peur pour vous, ce qui n’est pas le sujet ici. Allez polluer ailleurs si ça vous plaît pas au lieu de jouer les trolls.


                • claude-michel claude-michel 4 décembre 2013 10:05

                  Par Zaza....Pauvre France...c’est avec des énergumènes dans votre genre que notre pays est foutu... !

                  Bonne journée...et bon appétit.

                • Zaza Zaza 4 décembre 2013 10:20

                  Ça c’est de l’argumentation !! vous aussi vous manquez de protéines ? smiley


                • CorsairePR CorsairePR 4 décembre 2013 14:01

                  Le problème de la faim dans le monde se résoudrait justement si nous étions tous végétariens...


                • Attilax Attilax 4 décembre 2013 18:20

                  @ Marc Viot,

                  Ne vous en déplaise, Il est établi que le cerveau de l’homo erectus s’est transformé en même temps que son régime alimentaire. Néanderthal et Sapiens étaient déjà omnivores, quand leurs ancêtres n’étaient que végétariens. J’ai lu un article dessus dans la recherche il n’y a pas trois mois et les scientifiques sont tous d’accord sur ce point.
                  Maintenant, je ne défends pas spécialement le droit de bouffer du cadavre, et on est d’accord que beaucoup de choses seraient plus simples si nous étions végétariens. En revanche, si les cantines doivent faire des repas à la demande de chaque communauté, les revendications ne sont pas prêtes de s’arrêter, car il y aura toujours une minorité pour dire « et moi alors ? »


                • viva 3 décembre 2013 16:42

                  Renseignez vous, la cantine n’est pas un droit mais une facilité qui est mise en place .... ou non.

                  De même la cantine n’étant pas une obligation pour les établissements scolaire. Il fqut savoir que tout le monde n’est pas accepté, si il n’y a pas assez de place on peut en refuser l’accès aux élèves sans justification, la plupart du temps les places sont réservés en priorité aux familles dont les deux parents travaillent ou lorsque le domicile est trop éloigné si l’enfant pose problème, il peut aussi être interdit d’inscription à la cantine. Cela est assez courant en fait.

                  • Citoyen85 3 décembre 2013 16:54

                    En plus il est nocif de forcer des enfants en pleine croissance de manger végétalien ! Ca doit rester un choix d’adultes ! Chaque restaurant est libre de proposer un plat végétarien s’il en a envie, ça lui rapportera quelques clients en plus. Mais on ne peut pas l’imposer.
                    Quand j’invite un ami végétarien, je me sens obligé de lui préparer un repas végétarien, quand je vais manger chez lui, je suis obligé de me taper son repas végétarien !
                    Ils prétendent qu’ils n’aiment pas le goût de la viande mais ils mangent des ersatz de viandes, faits avec des champignons ou du soja !


                    • aurelien 4 décembre 2013 10:29

                      Faux, on peut manger végétalien à tout age de la vie.


                      Il est normal de s’adapter, en tant que carniste, vous mangez aussi des végétaux, vous n’avez donc aucun problème d’ordre moral à en manger, le végétarien ou végétalien lui ne mange pas d’animaux. Le repas qui convient le mieux est donc végétarien ou végétalien. Je ne vois pas en quoi ca vous pose problème.

                      Personne n’a dit qu’il ne s’agissait que d’une question de gout, je suis végétalien, alors que j’adore la viande et le fromage, je suis bien content de trouver des similis.

                    • eric 3 décembre 2013 16:55

                      Les exhibitionnistes de Seine et Marne répondent présent... ! (voir la BD de Lauzier, les sextraordinaires aventures de...) Exhibitionnistes vegetaline même combat !
                      Non au beurre ! Vaseline pour tous !


                      • Marie-Pierre Hage Marie-Pierre Hage 3 décembre 2013 17:20

                        Très bon article Michel. et juste.
                        Pendant un temps, il était question de mettre en place une journée par semaine, un repas végé dans toutes cantines, mais comme d’hab, c’est tombé dans les oubliettes !!
                        Si toutes les communes pouvaient suivre le modèle de la ville de Barjac (30), on avancerait !


                        • picpic 3 décembre 2013 17:21

                          Expliquez clairement à un enfant qui mange de la viande pour la toute première fois d’ou elle provient et comment on la fabrique et voyez s’il accepte d’en manger ou pas !

                          Ensuite, venez expliquer qui impose quoi à qui le premier ! smiley


                          • marcantigroccs 3 décembre 2013 17:41

                            Excellent article , comme d’habitude , évidemment , nous sommes habitués à cette lecture saine et objective....encore merci , Michel


                            Le végétarisme n’est pas une lubie de bobos désabusés , comme certains le laisseraient croire , mais l’avenir de la planète, la fin des abattoirs , la fin des meurtres pour nourrir Homo sapiens sapiens, la fin de la cruauté pour le plaisir des sens gustatifs et morbides , être végétarien est une philosophie du respect du vivant, une réflexion objective et salutaire pour l’avenir de l’humanité


                            • blablablietblabla blablablietblabla 3 décembre 2013 18:18

                              Ils ne servent pas de la viande « hallal » dans les écoles c’est pas vrai je connais quelqu’un qui bosse.


                              Quand ils font des grillades de fin d’année là y a souvent du hallal au grand dam des non musulmans.

                              C’est ce qui c’est passé dans une école maternelles à Montpellier en 2012, y a eu un problème les gens ont gueulé parce-que y avait que du hallal pour la grillade de fin d’année.

                              Le musulman tue le mais tu ne le fera pas manger du porc ! 

                              • alinea Alinea 3 décembre 2013 18:19

                                L’armée norvégienne ne nourrira pas ses bidasses avec de la viande, tous les lundis : 150 tonnes de viande épargnée ! Ça laisse rêveur, car enfin, n’importe quel viandard est capable de n’en pas manger une fois par semaine !!
                                Quant aux cantines, c’est de la bouf industrielle ; que de la saloperie de toutes façons ! Et ce n’est pas encore arrivé aux cerveaux de beaucoup que ne pas manger de viande tous les jours serait bon pour leur santé !!
                                Non, au lieu de ça, ils parlent « communautarisme » et autres immigrations ! La confusion se répand !
                                Alors, les végé, ils n’ont qu’à rester chez eux, entre eux, hein ? ou juste bouffer les carottes râpées de l’entrée !
                                Elle est pas belle la vie ? On nous prend pour des emmerdeurs alors que nous avons raison et « qu’ils » feraient bien d’en prendre de la graine !


                                • brieli67 3 décembre 2013 19:18

                                  « Six taureaux de combat de plus de 600kg chacun ça représente 10 000 repas ».

                                  à vous de juger, d’apprécier

                                  très généreuse LA VACHERE BIO JUNG-STEINER de CAMARGUE

                                  Quelle noblesse, quelle grandeur d’âme.
                                  Que serait notre planète sans vous ?

                                  On se le demande.


                                • Michel Tarrier Michel Tarrier 3 décembre 2013 20:52


                                  C’est désormais la viande qui, pour moult raisons et notamment de finitude des ressources et du dessèchement de la planète, devrait être en option alimentaire. Mais le système préfère vous intoxiquer, il y gagne. Les végéta*iens vivent en moyenne 10 ans de plus que les omnivores, comme les non-fumeurs pour les fumeurs. Nous entrons en transition alimentaire car il ne semble guère possible d’afficher encore plus longtemps et davantage que les 60 milliards de cadavres d’animaux aux dépends desquels nous vivons annuellement, soit 234.624.000 tonnes de chair, d’entrailles et d’os, que les 1090 animaux tués chaque par seconde dans le monde, lesquels requièrent deux-tiers des terres agricoles pour leur alimentation. Cette débauche cruelle et exorbitante, propre d’une véritable décadence alimentaire, implique les incommensurables et irréversibles dégâts collatéraux planétaires que les spécialistes et les médias ne font qu’énoncer, sur le mode ronronnant des prêches dans un désert. D’ici à 2050, la consommation mondiale de viande va doubler. Jusqu’à quel point pourra-t-on développer l’élevage intensif, si exigeant en céréales, en eau et en énergie, grand vecteur de gaz à effet de serre et toujours sans le moindre égard pour la souffrance d’animaux considérés comme de la viande sur pattes ? Pour l’instant, continuez à creusez votre trou et celui de la Sécu. Nous sommes ce que nous mangeons.



                                  • Arnaud69 Arnaud69 3 décembre 2013 21:32

                                    @ Michel Tarrier

                                    Mille fois d’accord certainement parce que je suis en bien meilleure santé et j’ai besoin de bien moins d’argent depuis que je ne touche plus à la viande et autres produits qui rendent malade.

                                    Ceci-dit personne ne m’a forcé, c’est une démarche globale hygiénique, économique, sanitaire qui ne comporte que des avantages à tous les niveaux.
                                    Il n’est pas né celui qui me fera acheter du dentifrice, de la viande, des gels douche et toutes ces saloperies.

                                    Si j’avais croisé quelqu’un comme moi il y a vingt ans je l’aurais certainement pris pour un ultra. On y vient naturellement à force d’apprendre et de se cultiver, c’est le chemin du respect de notre corps. On ne peut forcer personne à se respecter, il doit en avoir envie personnellement.

                                    (D’après votre profil nous serions d’accord sur beaucoup de choses mais pas sur tout. Nous aurions énormément à nous dire d’après votre cursus. Soyons patients et n’essayons pas de transformer toute l’humanité du jour au lendemain, ça ne marchera pas.On ne ne fait pas pousser un arbre en 24 heures. C’est pourtant ce que nos « élites » cherchent à faire actuellement,. Élites qui sont toujours aussi dingues et violentes  : Faire du racisme anti-blanc pour tuer tous les racismes quelle idée de malades ! C’est un exemple mais j’en ai des centaines comme celui là. Ce qui né de l’irrespect ne peut en aucun cas faire naitre une vertu, c’est valable dans tous les domaines.) 


                                  • brieli67 3 décembre 2013 22:04

                                    Cé-za

                                    offrez du breton à Alinea

                                    elle sait le préparer « bio » avant et après

                                    http://sauvons-un-taureau-de-corrida.com/

                                    heit gib’s a Reh-ragoût


                                  • Constant danslayreur 3 décembre 2013 22:09

                                    Vous vous souvenez sûrement de Claude... C’était votre Alinea à l’époque, de l’acharnement que vous faisiez, sur une personne charmante également, mais quel besoin avez-vous de faire ça ?


                                  • Leonard K Leonard K 3 décembre 2013 22:46

                                    ...de l’acharnement que vous faisiez, sur une personne charmante également, mais quel besoin avez-vous de faire ça ?

                                     
                                    En effet, elle est charmante
                                    Elle est également végétarienne, 
                                    Mais elle a disparu suite à l’acharnement de ...........................
                                     

                                  • Constant danslayreur 4 décembre 2013 06:08

                                    Leonard K
                                    « Acharnement », ça c’est vous qui le dites.

                                    Et d’un ça s’est fait sur un seul billet, icelui en l’occurrence

                                    et de deux, j’y avais exprimé mon point de vue, j’ose espérer que votre seigneurie daigne m’accorder que sur un site ouvert, c’était c’est et restera un droit élémentaire.

                                    et de trois, je maintiens mot pour mot ce que j’y avais exprimé, à savoir notamment qu’entre une actrice x et les mômes par milliers qu’elle aura « aidé à se construire » il n’y a pas photo

                                    et de quatre, suite au caprice très « mature » - comme vous aimez à le souligner - de votre Star préférée : « Puisque c’est comme ça et que vous n’êtes pas tous sans exception à m’idolâtrer, je m’en vais d’AV et vous ne me verrez plus jamais na ! », je lui avais proposé de rester pour SES amis et que je parte moi, LA source du problème. Proposition à laquelle elle avait choisi de ne pas donner suite.

                                    « Harcèlement » qu’il dit le Monsieur, mais bien sûr...


                                  • Alexandre Oberlin 4 décembre 2013 16:05

                                    Michel Tarrier a écrit :

                                    « Les végéta*iens vivent en moyenne 10 ans de plus que les omnivores »

                                    Dépopulation ou végéta*isme il faut choisir smiley


                                  • COVADONGA722 COVADONGA722 3 décembre 2013 21:00

                                    Et toi, que manges-tu, grouillant ?
                                    — Je mange le velu qui digère le
                                    pulpeux qui ronge le rampant.

                                    Et toi, rampant, que manges-tu ?
                                    — Je dévore le trottinant, qui bâfre
                                    l’ailé qui croque le flottant.

                                    Et toi, flottant, que manges-tu ?
                                    — J’engloutis le vulveux qui suce
                                    le ventru qui mâche le sautillant.

                                    Et toi, sautillant, que manges-tu ?
                                    — Je happe le gazouillant qui gobe
                                    le bigarré qui égorge le galopant.

                                    Est-il bon, chers mangeurs, est-il
                                    bon, le goût du sang ?
                                    — Doux, doux ! tu ne sauras jamais
                                    comme il est doux, herbivore !

                                    Géo Norge, extrait de Famines


                                    YEP , par gout et non par dogme je mange peu de viande « du cheval surtout » mais le premier khmer vert qui viendras m’expliquer quoi mettre dans mon assiette à des chance de finir dans celle de mes deux potes canins !


                                    ASINUS



                                    • Zaza Zaza 3 décembre 2013 21:13

                                      euh...le titre c’est « Les végétariens de la République revendiquent leurs droits » qui visiblement eux aussi aimeraient bien qu’on ne vienne pas, non pas leur expliquer, mais leur imposer ce qu’ils doivent avoir dans leur assiette.


                                    • kéké02360 3 décembre 2013 21:24

                                      pas facile de défendre la santé des gens contre leur gré !!!

                                      La preuve ! vous pouvez signer la pétition, merci pour elle !!!

                                      c’est ici :

                                      http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/sofia-gatica-danger-704.html


                                      • kéké02360 3 décembre 2013 21:25

                                        les carnivores !!!!! çà vaut pas un radis  smiley


                                        • kéké02360 3 décembre 2013 21:28

                                          C’est pas gagné pour les cantines végé quand on sait que les Pulvérisateurs veulent même plus donner d’herbe à leurs vaches smiley


                                          • kéké02360 3 décembre 2013 21:36

                                            Pour les végé, cette citation de Jean Racine :

                                             

                                            << Je chéris ta personne et je hais ton erreur . >>


                                            • 65beve 65beve 3 décembre 2013 21:41

                                              L’auteur,
                                              vous dites :
                                              "Il est absolument illégal d’imposer dans les cantines scolaires un menu omnivore à des enfants de familles végétariennes alors que d’autres bénéficient, par exemple, d’un régime sans porc."

                                               Peut-être faudrait-il commencer par le réclamer au maire ; il y a des élections bientôt et le maire viendra certainement faire sa tournée par chez vous.
                                              cdlt


                                              • kéké02360 3 décembre 2013 21:45

                                                agissez , merci , c’est ici :

                                                http://petition.bloomassociation.org/ 


                                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 3 décembre 2013 22:43

                                                  Bonjour Michel Tarrier,

                                                  Le vendredi c’est le jour du poisson et pourquoi ne pas prendre le lundi comme le jour végétarien ?

                                                  IL Y AURA AVEC CETTE MESURE SIMPLE UN IMPACT IMMÉDIAT POSITIF POUR L’ENVIRONNEMENT ET POUR LA SANTÉ DES GENS.


                                                  • viva 3 décembre 2013 22:45

                                                     C’est le fait d’être omnivore qui a permis aux cerveaux des humanoïdes de se développer, le reste c’est du pipeau. Il faudrait tout de même vérifier si le végégalisme permet a un cerveau d’enfant de se développer normalement, comme chacun devrait le savoir les protéïnes d’origine animal sont essentiel au développement du cerveau ça c’est de la science pas une croyance.

                                                    On donne des aliments riches en protéïne aux enfants souffrant de malnutrition, encore un caprice de riche.
                                                    La cause animale c’est autre chose, il est fallacieux d’utiliser cet argument sur ce sujet. Les sectes utilisent justement la malnutrition pour rendre leurs victimes incapables de réagir.

                                                    • Zaza Zaza 4 décembre 2013 10:14

                                                      Savez-vous que l’on trouve au moins autant de protéines dans les végétaux ? non, vous ne le savez pas sinon vous n’écririez pas ça...De plus si la viande permet tant le développement du cerveau, pourquoi alors les animaux carnivores (lion, tigre, etc etc) ne sont pas les maîtres du monde ? avec leur régime omnivore, les humains devraient logiquement à leur merci. Et pour finir, le mot magique « secte », vous n’avez rien d’autre en stock ? (autre que khmer vert, ayatollah ou autre) faut changer de disque, des vrais arguments pour un dialogue intelligent c’est mieux...peut-être manquez-vous de protéines ?


                                                    • Matthias24 Matthias24 4 décembre 2013 10:18

                                                      Einstein était un retardé et tout les enfants végétariens sont trisomiques. Des plus, la grande secte V.E.G.A.N qui, comme chacun le sait, domine pratiquement le monde force des innocents à la malnutrition pour en faire des zombies décérébrés qui viendront grossire les rangs de leurs funestes légions ! Ouuu, méchant méchant les végétariens.


                                                    • Zaza Zaza 4 décembre 2013 10:24

                                                      lol, encore un comique smiley


                                                    • Matthias24 Matthias24 4 décembre 2013 10:31

                                                      Désolé pour mon post précédant mais je n’ai pas pus résister. C’est que vos arguments sont infondés et dépassés. Ils tiennent de la légende urbaine rien de plus. Je ne veux pas être méchant mais renseignez vous sérieusement ou encore mieux tester le régime végétarien (il y a toutes les infos nécessaires sur le net). Parce que là, vous ne savez pas de quoi vous parlez je pense.


                                                    • Zaza Zaza 4 décembre 2013 10:50

                                                      Comme on dit : vous avez des sources ? Je « teste le régime végétarien » et depuis longtemps...et m’en porte très bien. C’est vous qui avez des préjugés et qui devriez vous renseigner. Encore une fois là n’est pas le sujet de l’article. Des végés réclament leurs droits...et ils en ont le droit. Ça vous plaît pas ? ben cassez-vous, personne vous retient ! smiley


                                                    • Matthias24 Matthias24 4 décembre 2013 15:50

                                                      Je répondais à Par viva bien sur smiley


                                                    • Michel Tarrier Michel Tarrier 3 décembre 2013 23:15

                                                      Minorité carniste dans des écoles new-yorkaises :

                                                      http://videos.lanouvellerepublique.fr/video/c2202913ba1s.html


                                                      • smilodon smilodon 3 décembre 2013 23:22

                                                        Pour ne prendre que mon exemple, mais il ne vaut que pour moi, et se déroulait dans une « autre France », celle des années 60, je mangeais à la cantine car j’habitais à 3 kilomètres de l’école. En ce temps-là, mes parents n’ayant pas de voiture, j’allais et je revenais de l’école par le « car » !..Donc à midi je mangeais à la cantine. Cantine que mes parents payaient au prix « normal », à l’époque, mon père ouvrier et ma mère femme au foyer, n’ayant droit à aucune aide !... Et à cette même époque, le nez devant l’assiette je me souviens qu’on mangeait ou qu’on ne mangeait pas !... Y’avait pas de « plan B » à la cantine !... C’est d’ailleurs devant cette assiette que j’ai appris à aimer les choux de bruxelles, les épinards, la brandade de morue, la purée au steak haché et tout le reste !.... Un jour par semaine on avait du steak-frites !... C’était le seul jour où il y avait la guerre à toutes les tables !.. Je m’en souviens bien !... On mangeait ce qu’on nous mettait sur la table !.. Avec plaisir, sans plaisir où on ne mangeait pas !... C’était assez simple !.... Mais c’est vrai, c’était un autre « temps » !... Un autre « pays » aussi !.. D’autres « enfants » !.....D’autres « parents »...D’autres « gens » !.... C’était la « France » des années « 60 » !.... Rien à voir avec maintenant !... Vraiment RIEN !....Adishatz.


                                                        • Werner Laferier Werner Laferier 4 décembre 2013 00:45

                                                          Végétariens ? comment ? comme Hitler ?
                                                          Si ces gens ne supportent pas de viande, qu’ils en goûtent avant de juger, la viande est nécessaire et apporte du fer nécessaire au bon fonctionnement du corps humain. Il y’a des hamburgers, un bon Steak avec des frites et de la bière , ect..., je le répète encore une fois, tout ce qui est mangeable doit être mangeable, je trouve que les végétariens ont une méconnaissance de la viande.


                                                          • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 décembre 2013 01:04

                                                            « je le répète encore une fois, tout ce qui est mangeable doit être mangeable »


                                                            Mais toutes les imbécillités répétables doivent-elles être répétées ?  smiley

                                                            Hitler n’était pas végétarien, c’est une légende stupide tenace. Et d’ailleurs on s’en fout. S’il l’avait été, en quoi cela aurait-il été un argument contre le végétarisme ? Hitler portait aussi des chaussures et avait un oreiller dans son lit... comme vous, espèce de sale nazi tout moisi, vous voilà démasqué ! 
                                                             smiley




                                                          • lucidus lucidus 4 décembre 2013 02:03

                                                            Vraiment stupide Werner. Les humains sont comestibles. Peut-on aussi les manger ?


                                                          • Zaza Zaza 4 décembre 2013 10:06

                                                            @Werner : Polpot, Staline, Mussolini, Pinochet, etc etc....étaient onmivores (d’ailleurs Hitler que vous citez aussi)....est-ce pour autant qu’on emmerde les omnivores avec ça ?

                                                            « Si ces gens ne supportent pas de viande, qu’ils en goûtent avant de juger » justement ils en ont mangé, on les y a forcé dès que leur âge a été suffisant pour ça. De plus la morale passe avant le goût égoïste. Moi je trouve que les omnivores ont une méconnaissance des végétariens et de leur régime alimentaire, et qu’ils feraient mieux se bien s’informer avant de la ramener...ou de la fermer.


                                                          • COVADONGA722 COVADONGA722 4 décembre 2013 07:05

                                                            yep coincé entre Mr Tarier et Werner pfffff , il est des arguments des pro végetal qui sont ou seraient

                                                            audible reste que les termes du gourou « minorité carniste » 
                                                            ça sent bon le camps ou l’autodafé ce 
                                                            sont des expressions de savonarole en puissance§
                                                             la fin « des meurtres »m’ont toujours foutu la trouille les nouveaux messies 



                                                            Asinus
                                                             

                                                            • cathy30 cathy30 4 décembre 2013 07:18

                                                              Ce midi à la cantine, paté de grillons en croûte et steak de sauterelles grillées, devront-ils être sacrifiés vers la mecque, la question reste entière ?


                                                              • Constant danslayreur 4 décembre 2013 07:25

                                                                Monsieur Brieli,
                                                                Avec le recul, je regrette profondément mon com sur les femmes, j’en ai dit des conneries péremptoires et basées sur que dalle depuis que je suis sur AV, mais là j’ai fait très effort...

                                                                Je regrette d’autant plus que mon respect pour vous reste immense et que j’imagine sans peine avoir perdu le vôtre à jamais.
                                                                Sans illusions, je vais quand même le déclarer comme abus et j’espère qu’AV le retirera.
                                                                Portez-vous bien Monsieur.
                                                                 


                                                                • Constant danslayreur 4 décembre 2013 07:26

                                                                  très fort pardon


                                                                • cathy30 cathy30 4 décembre 2013 07:36

                                                                  Au fait M. Tarrier pour l’éthique indienne, évitez de nous faire la morale, ils mangent moins de viande car ils n’en ont pas les moyens, mais par contre :

                                                                  Sur les trois dernières générations, 50 millions de femmes environ ont été systématiquement annihilées de la population indienne, simplement parce qu’elles étaient de sexe féminin. C’est l’un des pires génocides de l’histoire humaine. Ce génocide est silencieux et il continue encore aujourd’hui

                                                                  http://genderbytes.wordpress.com/petition/la-campagne-de-50-millions-missingluttons-contre-le-genocide-des-femmes-en-inde/


                                                                  • Zaza Zaza 4 décembre 2013 09:58

                                                                    « Sur les trois dernières générations, 50 millions de femmes environ ont été systématiquement annihilées de la population indienne, simplement parce qu’elles étaient de sexe féminin »

                                                                    Est-ce le sujet de l’article ?

                                                                    Pourquoi Cathy30 vous ne nous faites pas un article là-dessus ? si c’est un sujet sur lequel vous avez des infos, ne serait-il pas intéressant de nous en faire profiter ?


                                                                  • Michel Tarrier Michel Tarrier 4 décembre 2013 10:33

                                                                    Compte tenu de la connerie crasse et GRASSE (quelle odeur !) dont Font preuve les commentateurs zoophages, je les convie à lire au moins un livre sur le sujet. Ceci dit, le sujet a tout de même bénéficié d’un vote positif, nonobstant les plus de 60 millions de Français volontairement abonnés aux maladies cardio-vasculaires, à l’obésité, aux cancers et à la haine des animaux et de la biosphère. Creusez bien votre trou et celui de la sécu, une fois périclités trop jeunes, vous serez enfin végé en bouffant les pissenlits par la racine.


                                                                    • COVADONGA722 COVADONGA722 4 décembre 2013 14:22

                                                                      « connerie crasse et grasse »

                                                                      yep chassez le naturel et en galopant le psychorigide croyant revient !quand au plussage et moinssage c’est satifaire votre égo à peu de frais quand on sait à quelles manipulations le systeme de vote ici donne lieu. je pense que certains argument contre la surconsomation et surtout le cote néfaste de la surproduction de viande animale est audible et discutable ;Reste que votre obtuse et sectaire certitude
                                                                      vous disqualifie , ça n’est pas votre these qui est irrecevable c’est son porteur qui est du
                                                                      bois dont on fait les facistes kmers verts !
                                                                      aucune formule de politesse ne me venant à l’esprit..
                                                                      Asinus : ne varietur


                                                                    • cevennevive cevennevive 4 décembre 2013 14:55

                                                                      « ça n’est pas votre these qui est irrecevable c’est son porteur qui est du
                                                                      bois dont on fait les facistes kmers verts ! »


                                                                      Oui, en effet Covadonga !

                                                                      Comme le monde selon Tarrier serait bel et bon si nous nous ressemblions tous, si nous mangions tous la même verdure !

                                                                      Les vertes contrées de nos villages sans vache, sans mouton, sans poule. Nos clapiers sans lapin !

                                                                      Et par dessus tout cela, les sangliers qui ravageraient les cultures de cette verdure si chère aux végétariens ! Que resterait-il de nos salades, de nos patates, de nos châtaignes et de nos pommes tombées sous les arbres ?

                                                                      Tous ces sangliers, ces cochons sauvages, finiraient par entrer chez nous pour ravager notre cellier.

                                                                      Que le monde serait bel et bon !

                                                                    • Matthias24 Matthias24 4 décembre 2013 15:54

                                                                      L’invasion des sangliers...
                                                                      Assez original je trouve. Ca nous change du cri de la carotte lol smiley


                                                                    • Michel Tarrier Michel Tarrier 4 décembre 2013 10:35

                                                                      Nonobstant la niaque des viandards impénitents, vous avez été une très belle majorité à comprendre l’urgence et l’intérêt d’une transition alimentaire. Ralliez-vous et donnez-vous raison ici : http://www.all-apologies.org/

                                                                      Et ici : https://www.facebook.com/a.all.apologies


                                                                      • Stege Heide 4 décembre 2013 11:24

                                                                        Visiblement, l’auteur de cet article n’est pas correctement informé. Je travail actuellement et ce depuis 3 ans dans les cantines scolaires d’écoles primaires à Besançon, et je peux vous assurer qu’aucun repas spécialement préparé pour les musulmans ou les juifs n’est servi. Aussi, j’ai le cas dans mon école, d’une jeune fille dont les parents sont végétariens ; évidemment, son repas lui est servi sans viande et les légumes (ou autres) qui accompagnent toujours le repas sont préparés et cusiné dans des plats à part, ceux ci n’étant jamais en contact avec la viande.

                                                                        Bref, tout cela pour dire que l’on assiste encore a des revendications fondées sur des on-dit. Et puis, je me permettrais d’ajouter une chose toute personelle, pensez vous qu’une alimentation strictement végétarienne soit en adéquation avec les besoins d’un enfant en pleine croissance ? J’aimerais que l’on m’en apporte la preuve.


                                                                        • Zaza Zaza 4 décembre 2013 11:54

                                                                          Pour infos, oui il y a bien des cantines dans lesquelles sont proposés des menus sans porc pour les enfants musulmans, comme c’est le cas à la cantine bio d’Audincourt, dans le Doubs aussi. Sur le formulaire d’inscription il y a bien 2 cases distinctes 1) repas « normal » 2) repas sans porc.

                                                                          Le végétarisme est rendu illégal dans toutes les écoles françaises, publiques ou privées...

                                                                          Un décret va été publié au mois d’août 2012 qui rend obligatoire la consommation des produits issus de l’exploitation animale dans la restauration collective.

                                                                          Il était déjà très difficile d’obtenir des repas végétariens, aujourd’hui le problème est réglé !

                                                                          Alors que les Français consomment de moins en moins de viande pour des raisons éthiques, ou tout simplement pour leur santé, l’industrie agro-alimentaire, elle, « défend son bifteck ».

                                                                          Dès janvier 2010 le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire avait annoncé la mise en place d’un programme national pour l’alimentation, avec pour objectif prioritaire de défendre le secteur de l’élevage – la santé publique n’était pas son problème puisqu’il était à l’agriculture.

                                                                          Le décret et l’arrêté publiés le 2 octobre 2011 réglementaient déjà la restauration scolaire. Les enfants végétariens qui mangent à la cantine sont désormais contraints de consommer des animaux, ou bien réduits à avoir des repas déséquilibrés et carencés.

                                                                          Des décrets et arrêtés analogues sont en préparation pour la quasi-totalité de la restauration collective en France, depuis la maternelle jusqu’aux établissements pour personnes âgées, en passant par les restaurants universitaires, les hôpitaux et les prisons.

                                                                          Mais à tout réfléchir, on se demande s’il y a lieu de se faire autant de souci pour la nourriture des Français alors qu’on n’y récense que 1% de végétariens, pendant que nos amis allemands, anglais, suédois et autres atteignent une moyenne de 12%, ce qui représente autour de 25 millions de végétariens.

                                                                          En fait, 25 millions d’européens qui n’ont aucune moralité puisqu’ils font prévaloir leur santé personnelle au dessus des intérêts financiers du marché de la viande !

                                                                          Si l’on enfonce un peu le clou, considérons que les végétariens sont de mauvais citoyens et même des parasites économiques. D’autant plus que ces gens étant généralement en bien meilleure santé, torpillent en plus le chiffre d’affaire de la grande industrie pharmaceutique. Il convient donc absolument d’endiguer cette tendance par tous les moyens, y compris de les harceler en tant que sectes, avant qu’elle prenne trop d’importance...

                                                                          D’ailleurs, il y a déjà un bon moment que certains restoroutes appliquent des directives d’origine opaque interdisant de vendre du vin à ceux qui ne prennent ni viande ni poisson. Il parait clair que la théorie fumeuse qui prétend que les végétariens tiennent moins à l’alcool que les carnivores est en fait une forme de guerre froide contre le végétarisme.

                                                                          Heureusement, il reste une zone franche où la cuisine collective offre encore un espace de liberté aux végétariens : les avions. Hélas, on ne peut pas vivre constamment dans des avions ! http://cantinemarseille.canalblog.com/archives/2012/10/04/25253415.html 





                                                                        • Alexandre Oberlin 4 décembre 2013 16:38

                                                                          Stege Heide a écrit :

                                                                          « Bref, tout cela pour dire que l’on assiste encore a des revendications fondées sur des on-dit »

                                                                          Affirmer des généralités sur la base d’un cas particulier n’est pas forcément plus judicieux.


                                                                        • Le printemps arrive Le printemps arrive 5 décembre 2013 09:30

                                                                          @stege heide

                                                                          Pour les preuves c’est ici,

                                                                          Si vous cherchez des éléments convaincants impliquant l’alimentation dans les troubles de la santé (physique et psychique), il y a de nombreux médecins qui ont compris le lien. Rapprochez vous des écrits, conférences, vidéos sur internet de : professeurs Henri Joyeux, Bruno Donatini, Dominique Belpomme, docteur Seignalet, Olivier Soulier, Bernard Vial etc...

                                                                          Les paramètres physiologiques (ph sanguin, salivaire, urinaire, intestinal ainsi que la dentition, la longueur de l’intestin) du corps humain démontre qu’il est constitué pour manger des fruits et des légumes et pas de la viande.

                                                                          Mais je vais pousser le bouchon encore plus loin : la viande seule n’explique pas tout, il y a aussi le gluten et les lectines des céréales, le lactose, les ondes électromagnétiques de basses fréquences, le stress a toujours chercher à avoir toujours plus, la compétition inculquées dans les cerveaux comme seul horizon de vie.

                                                                          Bien le bonjour d’un voisin jurassien qui a trouvé, dans la compréhension de ce qu’est la vraie nutrition, un bien-être qu’il n’avait pas connu pendant 39 années de souffrances physiques avec une alimentation « normale ».


                                                                        • Furax Furax 4 décembre 2013 11:49

                                                                          Toute personne qui affiche sa «  foi en la vie » mérite le respect.
                                                                          Petite question subsidiaire :
                                                                          -Quelle est votre opinion sur l’avortement ?


                                                                          • Zaza Zaza 4 décembre 2013 11:57

                                                                            Hors sujet


                                                                          • Furax Furax 4 décembre 2013 12:00

                                                                            Zaza, votre réponse est un vrai régal !
                                                                             smiley)


                                                                          • foufouille foufouille 4 décembre 2013 20:40

                                                                            narticle presque lisible
                                                                            dommage qu’il y ait des commentaires végéttaryens




                                                                                • Mmarvinbear Mmarvinbear 5 décembre 2013 11:37

                                                                                  Le végé n’est pas un mode de vie, c’est un caprice de riche blasé qui veut se trouver une différenciation, une sensation de supériorité à ne pas vouloir faire comme les autres.


                                                                                  Pour s’en convaincre, il nous suffit de regarder ce que font les tribus humaines qui sont restées loin de la civilisation telle que nous la connaissons.

                                                                                  AUCUNE d’entre elle ne se contente de brouter quand la chasse a donné. Et quand ces tribus pratiquent l’élevage, ils mettent porc, poules ou autre bestioles bizarres dans leur menu.

                                                                                  D’une certaine façon, les végés essayent de nier leur nature humaine en refusant leurs propres besoins carnés. Il rejettent aussi d’une certaine façon la nature en niant la chaîne alimentaire dont nous faisons partie.

                                                                                  Ils ont, à les entendre, une vision totalement fausse des choses, s’imaginant la nature sauvage comme une sorte de grand jardin du Luxembourg sans les bancs et les allées de gravier. Les plus atteints parlant des plantes comme étant de « grandes amies ».

                                                                                  Bordel, réveillez-vous ! Une plante n’est PAS une amie ! C’est un être vivant aussi qui a développé des stratégies de survie en rendant certaines parties de son être toxiques pour apprendre aux animaux à ne pas les bouffer ! 

                                                                                  C’est amical de suinter du cardio-toxique sur les feuilles ou de bourrer ses graines de poisons neurologiques ?

                                                                                  Inutile non plus d’aller au bout du monde pour se faire empoisonner ! Essayez voir de bouffer les feuilles de la pomme de terre, ou bien ses rhizomes. Votre système digestif va vous en remercier grandement !

                                                                                  Rappelez vous toujours que les croyances ne sont rien face à la réalité des choses. C’est valable pour la religion comme pour le mode de vie comportemental.

                                                                                  • titi 9 décembre 2013 00:40

                                                                                    Les cantines de la Ville de Lyon ne prennent pas la peine de faire des menus spéciaux pour les enfants présentant des allergies à certains aliments comme l’arachide.

                                                                                    Avant que la collectivité désargentée n’assume le luxe de menus en adéquation avec les lubies des uns et des autres, qu’elle commence déjà par faire des menus adaptés à ceux qui en ont vraiment besoin.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès