Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Omar Djellil, Candidat aux élections législatives

Lettre ouverte d’un imbécile à un patriote de Gauche

C’est avec stupéfaction mais avec un plaisir certain que j’ai pu prendre note de vos observations lors de votre conférence de presse où vous me désigniez comme un « imbécile » et « Porte-drapeau » de Marine Le Pen à Marseille.

http://centrefrance.kewego.fr/video/e022d83fe41s.html

N’abdiquant pas devant le débat contradictoire, je me fais toujours un point d’honneur à répondre à mes contradicteurs même lorsqu’ils sont prétendants à la course à l’Elysée.

Sur l’affaire qui nous concerne, je souhaite éclaircir deux points qui me paraissent urgent de soulever pour remettre les choses dans leurs contextes.

Concernant ma supposée participation à l’agression d’une de vos militantes, il serait important de préciser que lors de l’altercation verbale qui m’a opposée à Mademoiselle Marie BATOUX et ses cinq amis, je surprenais votre militante en flagrant délit de dégradation de mes affiches électorales.

En effet, depuis plusieurs semaines vos militants dégradent mes affiches par des autocollants ou des slogans m’assimilant au FN. Or, il s’avère que ces mensonges étaient utilisés pour arracher mes affiches et recouvrir mon visage d’autocollants.

L’affaire aurait pu en rester là mais vos militants ont tentés d’instrumentaliser cette affaire médiatiquement pour discréditer ma candidature et m’utiliser pour accuser Marine Le Pen d’être une « semeuse de haines ».

Je constate que, comme l’UMP et le PS, vous n’avez aucun projet crédible à nous offrir si ce n’est d’essayer de vous faire élire au nom du sacro saint front anti-FN.

Cependant, j’ai en ma possession plusieurs clichés de mes affiches dégradées et de mes portraits estampillés de vos autocollants. De plus, plusieurs témoins ont décidé de porter témoignage pour confirmer mes allégations concernant les dégradations de mes affiches électorales.

Un dépôt de plainte au commissariat ainsi qu’auprès de Monsieur le Procureur de la République de Marseille ont été déposés avec l’ensemble des éléments à charges dans le but de faire la lumière sur toute cette affaire.

Des pratiques de censures paradoxales alors que vous n’avez de cesse de proclamer que vous incarnez la moralisation de la vie publique ou en vous représentant comme un républicain laïc et démocrate.

Pourtant, votre parti empêche des petits candidats indépendants d’exprimer librement leurs opinions, d’être représentatifs des grands oubliés et des sans-voix de notre pays ou de pouvoir s’impliquer politiquement à l’amélioration du cadre de vie des citoyens français.

En me portant candidat à une élection, je viens défendre ma citoyenneté, ma liberté d’expression et mon droit de jouir de tous mes droits constitutionnels comme le droit de se présenter à une élection. 

Très respectueux de l’esprit d’une élection, je n’ai jamais recouvert une seule de vos affiches, ni porter atteinte à vos militants par une quelconque violence ni même proféré des insultes contre vos candidats.

Moi, je me bats sur le terrain des idées, je ne fais pas de la politique au ras des braguettes. Ce respect que je porte à votre engagement politique, je le porte à tous les candidats y compris ceux du Front National.

Faut-il vous rappeler que je suis l’un des symboles de cette génération trahie par la gauche. J’ai été militant de SOS Racisme, du Mouvement des Jeunes Socialistes et du Parti Socialiste pendant plusieurs années.

Je fus un militant du courant dit dela Gauche Socialiste.Un courant d’idées que vous incarniez avec Julien Dray. Comme vous j’ai quitté le PS par opposition aux dérives libérales de ce parti.

Si je suis profondément de gauche, je dénonce la façon dont la gauche et le Parti Socialiste en tête ont instrumentalisé l’immigration, trahis le prolétariat ouvrier et enfantés les communautarismes qui sapent les fondements de notre pays.

Il y a trois semaines, Monsieur Jean-Marc Coppola, leader du Front de Gauche à Marseille, s’est rendu en présence de plusieurs membres de votre parti dans mon ancienne mosquée. Après une visite minutieuse du lieu de culte, vos représentants ont fait déposer des dossiers de subventions au Conseil Régional avec la contrepartie d’appeler à voter Front de Gauche aux élections. 

Pourtant, c’est bien vous et vos camarades de gauche qui avez fait voter une loi au Sénat en janvier 2012 pour interdire le port du voile musulman dans leurs domiciles aux assistantes maternelles et aux mamans accompagnatrices de sorties parascolaires.

Une Laïcité à géométrie variable et un clientélisme communautariste qui ne vous honore pas, vous le pseudo laïc.

Tout comme vous n’avez de cesse de nous rabâcher que vous êtes l’égérie de la lutte prolétarienne et du petit peuple de France.

Parlons-en ! Lors des dernières élections régionales, Monsieur Jean-Marc Coppola n’avait pas pu être élu sur la liste menée par le socialiste Michel Vauzelle et ainsi accéder à un mandat électif.

Heureusement, les accords entre potes de gauche sont toujours là. Il fit démissionner une colistière élue, en lui offrant des compensations confortables, et se retrouvait propulsé Conseiller régional sans passer par la case « électeur ».

Plus fort que la France Forte de Nicolas Sarkozy, les socialistes offrirent une vice-présidence du Conseil Régional à Monsieur Jean-Marc Coppola alors qu’il ne pouvait prétendre à cette fonction. Une vice-présidence sur mesure offerte à votre parti en contravention totale avec les statuts du Conseil Régional PACA.

Aujourd’hui, le Front de Gauche roule en Peugeot 607 de luxe toutes options, pas le peuple français.

Monsieur Christian Pellicani, élu du Front de Gauche, s’offre des plateaux de Fruits de Mer à 250 euros et entretient un train de vie qui ferait jaser le bling-bling de Nicolas Sarkozy. Sans parler du cumul des mandats et des autres privilèges offerts par la 5èmeRépublique.

Nous sommes bien loin de l’image du maire communiste italien Peppone ou des véritables communistes qui menaient la lutte ouvrière et prolétaire avec l’authenticité et la simplicité qui les caractérisaient.

Monsieur Mélenchon, la chef de file de Lutte Ouvrière Nathalie Arthaud avait raison sur un point : vous n’êtes pas un Communiste mais un Socialiste. 

Concernant les accusations d’appartenance au Front National, je pense qu’il serait temps de clarifier les allégations des uns et des autres.

Il est vrai qu’en avril 2011, j’avais initié un dialogue avec le FN pour qu’il révise ses positions sur les français musulmans, les Banlieues, l’Islam et l’immigration.

Des rencontres entre plusieurs représentants associatifs de la ville et l’ancien conseiller régional FN Stéphane Durbec, aujourd’hui démissionnaire face aux propos islamophobes de Marine Le Pen, avaient été initiés pour que ce parti cesse de jeter l’opprobre sur une frange de la communauté nationale.

Vous en déplaise, nous défendons notre droit de dialoguer avec l’ensemble des représentations politiques de notre pays dès lors que l’unité nationale est compromise.

En ma qualité d’acteur associatif marseillais, j’ai initié des dialogues avec Monsieur Gaudin (UMP), Monsieur Guerini (PS), Monsieur Gueant (Ministre UMP), Madame Ségoléne Royal (PS), Monsieur Le Pen (FN), Monsieur Stephane Durbec (ex FN), Madame Nathalie Kosciusko-Morizet (Ministre UMP), Monsieur Patrick Mennucci (PS), Monsieur Frank Abed (Catholique Royaliste) et des représentants de Monsieur Nicolas Dupon-Aignan (DLR).

Des rencontres diffusées sur les réseaux sociaux et de nombreux sites internet. Faut-il avoir dialogué avec l’un d’entre-eux pour devenir un de ses partisans ?

Oui, je suis allé dialoguer avec le FN. Non, je n’ai pas adhéré aux idées identitaires de Marine Le Pen !

Oui, je continuerais à parler à tous les Français. Non je ne serais jamais un sectaire de la politique française !

De désillusions en désillusions, de déceptions en déceptions, je souhaite m’engager pour le rassemblement national de tous les Français sans distinctions.

Un engagement politique fort auquel je crois profondément, qui appelle à une grande maturité et nous impose de combattre les politiques de divisions de l’UMP et du PS et de leurs inféodés.

Il est vrai qu’il y a un an, j’ai été séduit, comme des millions d’électeurs, par le discours social et économique de Marine Le Pen allant même saluer sa modération sur les questions religieuses et sociétales. Mais ma démarche en sa direction nous a rappelée combien sa candidature n’était pas celle dontla France et les Français avaient besoins. 

Pour connaitre ma position officielle sur Madame Le Pen et son parti, je vous invite à vous reporter sur mes différentes interventions médiatiques où je précise mon positionnement face à Marine Le Pen.

http://podcast.rmc.fr/channel32/20120220_rmc_premiere_le_5_7_0.mp3 

Radio RMC (écouter à 18,20 mn)

Tout comme j’ai dénoncé la présidente Le Pen lors de la présentation de ma candidature sur la chaine LCM.

Vos accusations concernant mon appartenance au FN sont infondées et n’ont qu’un seul but : discréditer ma candidature à Marseille.

Si demain, une famille maghrébine ou africaine était bloquée dans les flammes, pensez-vous que je les laisserais bruler vifs ?

Si demain, une voiture d’un élu frontiste avait un accident avec sa famille, vous abstiendriez-vous de lui porter assistance au seul motif de son appartenance au FN ?

En tant qu’élu dela République, refuseriez-vous de vous asseoir avec des élus frontistes ou de l’UMP alors que des Français seraient victimes d’inondations ou d’un séisme dans une ville française ?

Si vous étiez élu président dela République, jetteriez-vous tous les élus et les électeurs du FN en prison ou dans des camps de rééducation ?

Contrairement à vous ou a d’autres, je n’ai pas fait de la lutte contre le FN, un programme électoral ni un projet de société. Je me bats contre toutes les discriminations, tous les racismes y compris anti-français, je lutte contre la pauvreté et la précarité, je me bats pour une citoyenneté reconnue…

Le coup du « Si c’est pas nous, c’est eux ! », c’est fini. J’appartiens à une jeunesse qui rejette les escroqueries électorales dela Gauche et dela Droite et qui est demandeuse de vrais programmes et de véritables projets politiques.

Faudrait-il aussi vous rappeler que c’est vous-même et votre ancien parti (PS) qui avait engendré le FN pour diviserla Droite ?

Pourquoi n’avez-vous pas le courage de refuser les voix des électeurs du FN comme l’a fait en son temps Bernard Tapie ? Pourquoi ne dénoncez-vous pas ces « salauds » d’électeurs du FN qui seraient tentés par un vote Mélenchon ?

Vos militants dénoncent ma supposée proximité avec le FN alors même que ce parti présente un candidat dans ma circonscription face à ma candidature. Tout comme j’ai manifesté ma volonté de n’appeler à voter pour personne au second tour des élections législatives.

Contrairement à de nombreux politiciens, je suis un candidat très cohérent avec lui-même et avec les autres. Je suis un enfant de ce pays qui continuera à croire aux vertus du dialogue et des rencontres dans un pays en proie aux divisions et aux haines.

Je pense que vos attaques s’inscrivent dans une stratégie de déstabilisation en faveur du socialiste Patrick Mennucci, votre ami intime et compagnon de route de la Gauche Socialiste, qui est face à moi dans la circonscription.

Candidat à une élection, père de deux enfants, marié, je n’ai pas le temps d’aller jouer du gant de boxe avec vos faux militants bobos. Toutefois, s’ils considèrent que faire de la politique, c’est de créer des rapports de forces par l’intimidation et la menace alors qu’ils s’attendent à du répondant. 

Vous vous revendiquez souvent comme "Patriote européen" ou "Patriote Français de Gauche", hé bien sachez que le patriotisme n’appartient ni au Front De Gauche ni au Front National mais à tous ceux qui porte ce pays dans leurs cœurs.

En conclusion, sans apothéose, lorsque vous prendrez la parole lors de votre meeting pour parler de l’imbécile, dites à vos militants qu’Omar DJELLIL n’est ni du Front de Gauche ni du Front National mais un citoyen qui veut le bien de tous les Français.

Salutations patriotiques !



Sur le même thème

Le FN au Sénat, une progression politique majeure pour ce parti
FN : changement de paradigme
Rentrée pourrie à l’Élysée (1) : des sondages désastreux
Des trolls de Marine Le Pen sur le Net
Pourquoi je ne vote pas Marine Le Pen ?


Les réactions les plus appréciées

  • Par Scual (---.---.---.134) 14 avril 2012 12:37

    Qu’est ce que c’est débile.

    Quelqu’un qui ne voit que la balance commerciale, la compétitivité internationale, l’import export et qui est persuadé d’une catastrophe.... alors qu’on ne parle que de 22% de notre PIB.

    La France à 78% c’est le marché national, celui la même dont la seule force est... le cout élevé du travail, c’est à dire nos hauts salaires et notre forte protection sociale. Bref il s’agit de déshabiller les Français pour acheter des chaussures à M Bettencourt.

    Ne vous laissé pas berner par la propagande du CAC40. EUX ont intéret à ce qu’on se prenne pour des allemands ou des Japonais... et c’est pour ça qu’ils paie les économistes pour occulter complètement la réalité de notre économie, les 78%. Ils ne parlent exclusivement que de ces 22% petits pourcents, alors que chaque centimètre gagné sur ce terrain est perdu sur notre principal débouché, c’est à dire la France.

    Désolé les gars mais vous vous êtes trompé de pays, ici c’est pas la Corée du sud. Chaque pays est différent et a des besoins différents. La France a besoin de protectionnisme, de relocalisations et d’investissements et de grand projets industriels et énergétiques. Un pays exportateurs a besoin du refrain que vous nous répétez, mais ça ne nous concerne pas.

    Et d’ailleurs même pour un pays exportateur... est-il vraiment intéressant pour un pays quel qu’il soit de se lancer dans la paupérisation de sa population ? C’est ça nos objectifs maintenant être le plus pauvre possible, C’est vraiment bien ça ? Et encore plus quand tout le monde fait pareil en même temps et que donc cela ne fait qu’entrainer une diminution de la taille des marchés et la disparition progressive des débouchés ? On se met à produire beaucoup pour des clients qui n’existent pas.

    Bref l’absurdité de ce raisonnement n’a pas de limite. D’ailleurs cela est en contradiction avec la science économique, on est dans le domaine du religieux avec des rapports de cause à effet jamais prouvé et même démontrés comme faux depuis un bon moment par les vrai économistes... on est dans la foi aveugle dans les dogmes de la religion neolibérale.

  • Par Jeremy971 (---.---.---.116) 14 avril 2012 11:17
    Jérémy Allemand

    « La préférence nationale ça dépend sous quel angle. »

    Tsssss...

    « Sur l’échiquier politique on me placerait entre l’UMP et le FN. »

    Huuuum....

    Dix ans au parti socialiste pour coller aux idées sécuritaires du FN ça laisse des traces on dirait. Il est difficile d’avoir une identité politique comme citoyenne pour vous. Un vrai déraciné dans tous les sens du terme...

  • Par Walid Haïdar (---.---.---.135) 14 avril 2012 13:03

    Entre la dictature des marchés et la dictature sous embargo où les soins sont gratuits et le minimum vital garanti en terme de bouffe, y a certaines franges de la population, de plus en plus importantes, qui gagneraient à changer de dictature.


    C’est’y pas malheureux ça ?
  • Par Valas (---.---.---.94) 14 avril 2012 18:34
    Valas

    Mr Mélenchon à tout à fait raison à propos des journalistes du Nouvel Obs

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires