• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte à Thierry Ardisson

Lettre ouverte à Thierry Ardisson

Lettre ouverte à Thierry Ardisson

Il m’arrive rarement de regarder l’émission « Salut Les Terriens ». Pourtant, elle ne me déplait pas : les invités sont souvent pertinents et intéressants, et vos questions sont adroitement posées. Par ailleurs, vous avez toujours été bien entouré : Stéphane Guillon, Gaspard Proust, Laurent Baffie. Quelle chance !

En revanche, vous vous êtes mépris. Le 7 janvier, 2017 vous invitiez un ancien recruteur de la filiale djihadiste des Buttes-Chaumont et ancien ami des frères Kouachi qui, je le rappelle, ont commis les atroces attentats de janvier 2015. Selon vous, il faut le laisser parler pour que les téléspectateurs se fassent leur idée. En dernière séquence, vous lui demandez s’il est Charlie et il vous répond avec un Pins noir « Je suis Charlie ».

Passionné par l’histoire de France, je ne comprends pas comment vous osez la bafouer à ce point. Fervent défenseur de la liberté d’expression, vous pensez agir pour le bien commun alors que vous faites exactement son contraire. Malgré la déradicalisation totale de ce jeune homme et sa bonne volonté, je ne pense pas qu’il soit moral de lui faire une tribune. L’argument classique est celui de la prévention. Lire ou écouter le témoignage d’anciens djihadistes serait un moyen de sensibiliser et permettrait à de futurs terroristes de s’abstenir. Mais ne serait-ce pas le contraire que vous encouragez ? Glorifier un repenti ne serait pas laisser croire qu’il y a une seconde chance ? Que le djihad ne pourrait être qu’une étape succincte de l’existence éradiquée par quelques années de prison ? La soif du buzz n’aurait-elle pas annihilé votre morale ? Mettre en lumière cet ancien radicalisé, c’est aussi attiser la haine et la souffrance. Inciser une cicatrice enfouie dans chacun de nous pour habilement subdiviser. Votre obscénité est même dangereuse pour l’invité. Son acte de repentance est exceptionnel et sage. Mais la mise en lumière de l’homme contrarie son parcours. Le héros clandestin qu’il aurait dû être est devenu une bête de foire.

Chaque Homme a une seconde chance. Et bien que l’on puisse critiquer notre pays, la France reste l’un des territoires les plus tolérants au monde. Malheureusement, c’est à cause de comportements comme les vôtres que les extrêmes s’élèvent à une vitesse exponentielle. En aucun cas il s’agirait de censurer vos propos, mais de faire preuve de décence. Et je pense que les français manifestent ce besoin de pudeur. Alors oui pour débattre, oui pour aborder les sujets qui fâchent, oui pour participer au débat citoyen, mais non pour calfeutrer l’éthique et offenser vos concitoyens. 

Bien à vous,

Nicolas.S


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Leonard Leonard 9 janvier 11:11

    Ardisson est une salope du Paf !


    • doctorix doctorix 10 janvier 12:02

      Il faut toujours remonter aux causes.

      Nos interventions en Libye et en Syrie, toutes illégales et criminelles, nous ont attiré une haine viscérale et ont fait le lit du jihadisme.
      Quand on mène un taureau à l’abattoir, il n’est pas illogique de recevoir un coup de corne.
      Je ne justifie pas, j’explique.
      Les attentats ne sont pas un problème, ils sont une réponse.
      Tant qu’on n’a pas compris ça, tant qu’on ne fera pas marche arrière et amende honorable sur nos comportements criminels, nos financements illégaux, nos fournitures d’armes à de riches malades mentaux, nos relations coupables avec des gouvernements sans morale, nos tentatives de déstabilisation de gouvernements démocratiquement élus, alors nous continuerons à être une cible.
       « Dieu se rit des créatures qui déplorent les effets dont elles chérissent les causes » 
      Bossuet.
      Toute vérité n’est pas bonne à dire ? Tant pis, j’assume.

    • doctorix doctorix 10 janvier 12:16

      Imaginons qu’on soit à Paris dans les studios de Radio-Paris en 1943, et qu’un résistant vienne se repentir sur les ondes à propos des actes de terrorisme qu’il a pu commettre.

      Ca ne vous ferait pas rigoler ?
      On parle de lavage de cerveau à propos des radicalisés.
      Ne peut-on parler de lavage de cerveau à propos des déradicalisés ?
      Pour que de telles situations n’aient plus lieu d’être, il nous faut une politique étrangère où la morale et le justice aient leur place.
      C’est-à-dire qu’il faut quitter l’OTAN et cesser de suivre la politique criminelle USraélienne comme des caniches.
      Ce qui implique la récupération de notre souveraineté.
      Et donc chercher parmi les rares candidats à la présidence qui veulent quitter l’OTAN (sérieusement) celui qui n’aura pas d’a-priori raciste (afin que cesse la haine).
      Je n’en vois qu’un.


    • Alex Alex 9 janvier 11:28

      Ardisson déclarait, dans un moment de lucidité : « BHL, ..., c’est lui que j’appelais en disant » je suis une merde ! « , et c’est lui qui me remontait le moral. »

      Cité par un BHL qui s’en délecte.

      • volpa volpa 9 janvier 14:03

        Perdre son temps de parler ce ce connard, n’as tu rien de mieux à foutre ?


        • arthes arthes 9 janvier 14:47

          Beurk...Il a encore de l audimat ce has been ?


          • mollard lionel mollard lionel 9 janvier 19:32

            Il est regrettable que la pub faite à cet ancien recruteur de la filiale djihadiste des Buttes-Chaumont, pour un livre expliquant un parcours honteux et sanglant dans la rédemption, passe avant toutes les victimes du terrorisme, va-t-on le médailler pour ceci ? Il n’aurait jamais du passer sur les ondes, il se dit repenti bien qu’il vive cela avec son intimité, quand à Mr Ardisson on peut dire que sur ce coup il s’est bien trompé.


            • OMAR 9 janvier 21:12

              Omar9

              @mollard lionel

              Il aurait dû inviter Finkielcrotte, à la place de ce repenti...
              Même si cela aurait fait « réchauffé » et puant l’anti-musulman à outrance.
              Ou encore Zemmour....
              Surtout que Gargamel parle et écrit bien, très bien même, surtout des ignominies..
              http://www.lci.fr/livre/eric-zemmour-ridiculise-a-beziers-la-ville-de-robert-menard-1561249.html


            • OMAR 9 janvier 21:01

              Omar9

              NocolaS.S :"Malgré la déradicalisation totale de ce jeune homme et sa bonne volonté, je ne pense pas qu’il soit moral de lui faire une tribune.".

              Oui, vous avez parfaitement raison.....
              Il faut au contraire laisser l’opinion française avec cette indélébile image d’une communauté banlieusarde djihadiste, inculte et barbare...

              Sinon, comment alors pérenniser la haine et l’exclusion des citoyens français musulmans ?


              • NicolasSch 9 janvier 21:19

                @OMAR Je pense au contraire qu’aborder trop frequemment le sujet rend les gens totalement paranoïaques. Les médias ont une véritable responsabilité dans la stigmatisation des musulmans et c’est ce genre d’interview qui pousse certains à devenir méfiant. La haine et l’exclusion des citoyens français musulmans sont cultivées par ceux qui abordent le sujet de la radicalisation quasi systématiquement et qui ne font pas la part des choses.


              • OMAR 10 janvier 09:56

                Omar9

                @NicolasSch

                Dans ce cas, alors pourquoi ne pas faire de procès de tous « ceux qui abordent le sujet de la radicalisation quasi systématiquement et qui ne font pas la part des choses » et se limiter à un seul média, même si l’animateur, j’en conviens, joue dans l’intox, le parti-pris et la manipulation ?

                Vous le savez très bien, dans le domaine de la radicalisation des banlieues, les véritables responsables de cette merde ne sont jamais cités ou impliqués, et les débats ont tous ces points communs : ils regroupent toujours que des anti-islam avérés et attitrés, et se déroulent sans aucun esprit de contradiction, de vérité et d’enrichissement.

                Encore une fois, c’est la détestation du citoyen français musulman qui est visée et non l’éradication du djihadisme de merde....


              • OMAR 10 janvier 10:04

                Omar9

                @Demiramis

                Trop tard !!!!
                Le poste est déjà occupé par ton adoré Laurent Fabius qui pense et déclare que des gus de l’acabit de Kouachi ou Merah, font du bon boulot....

                Mais là, ce n’est pas un manque d’affection de ta part, mais de couilles, pour pouvoir dénoncer et condamner cela...


              • Sergio Sergio57 11 janvier 09:42

                @OMAR


                Oui vous avez raison, il fallait le dire car cela donne bonne conscience, on déradicalise et tout le monde est content. Les personnes radicalisées, je ne leur donne pas d’excuses, je n’en ai pas les moyens, mais au même titre que Nous, ils sont manipulés par les Mêmes, comme toujours à qui profite le crime. Ce genre d’émissions à le mérite d’exister, mais elle ne nous envoie pas les bons signaux concourant à la vérité.

              • Gieller Gieller 10 janvier 10:19

                Vous dites :
                « En aucun cas il s’agirait de censurer vos propos, mais de faire preuve de décence. »

                C’est exactement ce que l’on peut reprocher à Charlie Hebdo...

                Donc si vous êtes pour la liberté d’expression, vous devez l’être pour tout et tous, y compris pour que le mentor des terroristes passe à la télé et s’exprime sur le sujet.

                Sinon cela veut dire qu’il faut appliquer une espèce d’éthique qui voudrait que dès lors que cela peut heurter quelqu’un quelque part cela ne doit pas être dit ou montré... Bonjour la société qui en découlera ! smiley


                • Sergio Sergio57 11 janvier 09:32

                  Travaillant dans le champs de la toxicomanie, j’ose faire une comparaison entre cet homme repenti et un ancien toxicomane. Il y a quelques années, la mode était à l’organisation d’actions d’information et de prévention, à l’aide de témoignage d’anciens toxicomanes. 

                  De nos jours ces pratiques perdurent, et les acteurs de prévention ne sont pas unanimes par rapport à cette démarche. Elle génère chez la personne qui délivre son parcours, qui se met à nue et souvent sans avoir pu chercher le pourquoi souvent dérisoire, une sensation de déjà vu insoutenable. Tout ne peut être dit et l’on oublie souvent l’essentiel et on se focalise alors sur le rapport exclusif à la substance. 
                  J’ai l’impression en ce qui concerne cette émission, qu’il faille absolument rassurer le public sur, la possible repentance et l’efficacité des mesures visant à la déradicalisation. 
                  Est-ce une forme de propagande nécessaire ? oui probablement, mais encore là on se focalise que sur l’objet, le fond n’étant pas traité.

                  bien à vous tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès