• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lettre ouverte au monde qui m’entoure

Lettre ouverte au monde qui m’entoure

Que d’histoires et de chemin parcouru depuis le jour où j’ai décidé de cliquer sur publier un soir de janvier 2014. J’ai avec les années découvert un monde que je ne connaissais pas. Un monde peuplé de malfrats en tous genres prêts à tout pour faire fructifier une fortune déjà vulgaire. Un monde où la misère était organisée et les guerres fomentées par des puissances qui, cachées derrière de bons sentiments démocratiques ne faisaient en fait que le jeu de mafieux de la finance prête à tout pour dominer le monde et conduire toujours plus notre humanité vers l’abîme. Notre monde s’enfonce dans les abysses du malheur à un rythme effréné. Entre pétrole, armement, drogue ; l’argent facile et destructeur attire les plus terrifiants hommes d’affaires qui soient, de ceux qui sèment la mort pour une poignée dollars. L’agriculture ne ressemble plus à rien, l’école ment, la santé devient un marché où certains médicaments tuent plus qu’ils ne soignent. Les valeurs et les traditions s’effondrent, l’histoire est falsifiée, la politique est entièrement corrompue et les médias sont vendus. Je pourrais faire des pages et des pages d’exemples comme ceux-ci. Notre nourriture fait peur aux animaux les plus affamés, la misère se déploie comme jamais et la banquise réapparaît en mer de Chine…

 

Il n’y a pas de tyran sans peuple soumis.

 

Pourquoi rien ne se passe ? Quelle mécanique peut endormir tout un peuple au point que personne ou presque ne réagisse ? Au point que ceux qui réagissent passe le plus clair de leur temps à se voler dans les plumes ? La propagande et la diabolisation sont des armes qui ont fait leurs preuves au cours des siècles et qui de par l’explosion de la télévision et de l’internet ont pris une ampleur encore plus désastreuse. Depuis l’école nous sommes conditionnés à croire ce que l’on nous raconte. Lorsqu’un enfant en a fini avec le père Noël, la République maçonnique prend le relais du mensonge et imprime dans les têtes l’idée d’une histoire trafiquée et de principes qui n’existe que dans les contes de fées. Entre mythologie mariannesque et propagande politique il devient difficile de développer un esprit libre de comprendre le monde. Le chemin vers la vérité nous oblige à mener une enquête digne des plus grands détectives tant les usurpateurs qui se sont succédé au pouvoir ont tour à tour effacé au mieux les traces de leurs méfaits.

 

Il serait temps pour chacun de se remettre en question, temps pour chacun de penser à ce que nous préparons comme avenir pour nos enfants. 

 

Entre articles et vidéos, j’ai jusqu’ici fait de mon mieux pour tenter d’apporter ma pierre à ce combat de résistance face à l’oppression mondialiste. J’ai étudié au mieux même s’il reste encore un grand chemin à parcourir, un chemin interminable de toute façon tant les méandres de l’histoire sont complexes et variés. Rien n’est facile car au-delà du travail militant il y a aussi et bien sûr un quotidien à gérer et ma situation personnelle, que je ne détaillerais pas, se trouve être et depuis maintenant quelques années, assez chaotique. À cela il faut ajouter des « troubles » que je ne cache pas et qui m’astreignent au quotidien à lutter surtout et avant tout contre moi-même. Dans ces conditions il m’est parfois difficile de garde la tête hors de l’eau, dans les moments les plus rudes où il m’est littéralement impossible d’aligner la moindre phrase sur papier je me concentre alors sur l’essentiel : la vie de famille et une fois passé la vague, je reprends alors ma route vers un demain plus prometteur. Il faut bien avouer que les réactions de certains, l’endormissement général et l’attitude de mes congénères a de quoi en désespérer plus d’un, d’ailleurs beaucoup n’y croient plus et se préparent simplement au pire.

 

Tout ce travail je l’ai fait de bon cœur et sans jamais rien demander à personne, de peur peut-être que l’on m’accuse de malhonnêteté et que l’on dénature la sincérité de mon travail, pourtant et quoi que l’on en dise, s’en est un de travail et un sacré même ! Entre investigations, recherche, rédaction, tournage, montage, publication et le suivi des commentaires et autres correspondances ce sont des centaines et des milliers d’heures passées pour essayer d’apporter un plus et d’aider à déclencher enfin un mouvement positif dans ce pays qui se meurt. Entre fatigue et emmerde, je donne de ma personne à défaut d’autre chose.

 

Maintenant quel en est le résultat et que dois-je faire ? Le résultat n’est pas nul et pour deux raisons excellentes : la première c’est que j’ai énormément appris grâce à tout cela, je saisis bien mieux les mécaniques du monde qui m’entoure, j’ai évolué, j’ai mûri, j’ai gagné en connaissance et en profondeur d’esprit. La connaissance est ce qu’il y a de plus précieux dans la vie. Je ne peux pas nier avoir souvent pris du plaisir à découvrir de nouvelle chose comme le montage vidéo, certains points d’histoire ou encore à échanger avec les autres. C’est d’ailleurs cet aspect qui m’a conduit à la deuxième raison de penser que je n’ai pas fait tout cela pour rien : j’ai compris le pourquoi de mes échecs successifs. Il y a deux erreurs à ne pas commettre dans la vie : croire que l’on peut avancer seul, croire que l’on peut avancer de concert avec tout le monde et ces deux erreurs conduisent tout droit à l’échec.

 

Seul on est bon à rien ! Nos puissances physiques et intellectuelles quelles qu’elles soient, sont limitées et le monde est devenu si complexe qu’il est impossible de s’en sortir sans l’appui des autres. Même le plus indépendant d’entre nous a été soigné enfant et ne peut produire seul tout ce qui est nécessaire à ses besoins sauf à vivre à l’état sauvage. Je dois bien reconnaître que d’aller vers les autres à considérablement et indéniablement fait progresser ma visibilité auprès des autres. Je le dois à beaucoup de monde mais je le dois aussi à cette prise de conscience difficile lorsque comme moi, on a une nature d’ours pour qui aller vers l’autre et s’adapter à un collectif est la chose la plus dure qui soit. Pourtant c’est bien là la clef de tout.

 

Personne ne pourra rien régler seul, maintenant reste à savoir avec qui, comment et surtout pour faire quoi ?

 

Je ne me suis pas contenté d’apprendre et de beugler, j’ai aussi cherché des solutions concrètes. Je me suis retourné le problème dans tous les sens, j’ai écouté tant et tant d’avis tous plus contradictoires les uns que les autres. J’ai étudié ce qui avait été fait jusqu’ici et quels en étaient les avantages et les inconvénients. Concrètement, l’oligarchie a l’avantage et nous pouvons clairement remercier certains pays car sans la résistance de certains il est clair que les plans de nos chers mondialistes seraient aujourd’hui bien plus avancés. La résistance Occidentale est dissipée, désorganisée, perdue dans des conflits sans intérêt et multipliant les actions rustines qui ne résolvent rien. Alors que faire ? J’en ai parlé il y a peu et je ne vais pas développer aujourd’hui mais il faut fédérer au-delà des idées de chacun et créer une structure capable de contrer le système. Je me suis heurté à un mur…

 

Les solutions commencent non seulement à pointer le bout de leur nez mais elles se concrétisent de plus en plus. Une goutte d’eau bien sûr si l’on compare cela aux activités multinationales mais les grands fleuves prennent source avant de raboter l’écorce terrestre pour se frayer un chemin jusqu’à la mer. Pour l’heure la priorité est de s’organiser, de mon côté j’essaye tant bien que mal de communiquer même si malheureusement le quotidien est une bride coriace dont il est difficile de se défaire. J’ai donné tant que j’ai pu mais pour être en mesure de s’investir à cent pourcents vers cet objectif d’éveil et de rassemblement il faut aussi s’en donner les moyens. Seul je ne peux guère aller plus loin, il me faudra donc compter sur la solidarité. Je veux avancer vers un monde meilleur. Agir par moi-même, agir avec les autres mais agir quoi qu’il advienne. J’aimerais aujourd’hui consacrer un maximum de temps à développer la chaîne et le blog ChroniquesHumaines pour continuer de combattre la propagande mensongère et la diabolisation, continuer de rétablir les vérités mais pas seulement, il faut aussi réveiller nos congénères montrer l’exemple, montrer que tout est possible si l’on marche ensemble et que l’on y croit. Je participe de mon mieux à la création et au développement de nouveaux pôles médias et fédérateurs pour que nous puissions échanger nos idées, nos savoirs, nos points de vue, nous entraider, nous faire grandir.

 

J’ai décidé d’ouvrir un compte Tipeee et de lancer un financement participatif, mon objectif est de me professionnaliser. Jusqu’ici j’ai travaillé bénévolement avec envie et conviction mais il est clair que pour aller plus loin, franchir un cap il faut aussi un plus grand investissement à tous les niveaux. J’espère y parvenir, je me suis engagé dans cette voie, vers un meilleur demain. Pour cela je vais avoir besoin de toute l’aide que je pourrais trouver et ce à tous les niveaux parce que communiquer ça demande du travail, du temps et des moyens. Je demande de l’aide au collectif pour m’investir plus pour le collectif.

 

Dans tous les cas nous devons et ce quoi qu’il en soit, faire tout ce qui est en notre pouvoir pour avancer et construire autre chose. Il n’y a plus de place pour le pessimisme ni pour les luttes intestines. Il y a une urgence qu’il faut prendre en compte. Le monde brûle et lorsqu’il y a un incendie qui nous menace, il n’est pas question d’attendre avant de lui faire face pour l’étouffer et nous sortir du péril ; l’incendie qui nous menace prend de l’ampleur. Plus le temps passe et plus nous nous rapprochons du point où nous ne pourrons plus rien. Nous sommes peut-être la dernière génération à pouvoir faire quelque chose pour éviter le pire.

 

J’ai besoin de soutien pour avancer, nous avons tous besoin de nous entraider pour changer les choses. Il faut agir.

 

C.H.

 


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Loatse Loatse 13 février 16:55

    commencer par aérer son texte, c’est un bon début...


    • Jeekes Jeekes 13 février 17:20

      ’’Quelle mécanique peut endormir tout un peuple au point que personne ou presque ne réagisse ?’’
       
      La télé ?
      Mais, oupss vous en avez parlé un peu plus bas.
       
      ’’Personne ne pourra rien régler seul’’
       
      Ben ouiche.
       
      ’’maintenant reste à savoir avec qui, comment et surtout pour faire quoi ?’’
       
      Aïe, Aïe, Aïe !
      Bonnes recherches, je vous souhaite bien du plaisir.
       
      Au fait, z’êtes au courant ? En ce moment c’est les JO, et le tournoi de six nations. Juste avant y’a eu le Dakar, bientôt le tennis, puis le tour de France.
      Je parle même pas des ’’anges’’ des ’’marseillais’’ ou des ’’voices’’, ni du procès des mômes hallyday VS la ’’tiatia’’ , non, non, j’en parle même pas...
       
      Après ce sera les vacances, la bronzette en rangs de sardines et la bouillabaisse frelatée-hors-de-prix dans des restos genre ’’le tord-boyaux’’...
       
      Z’ont bien d’autres choses en têtes, les gens !
      Z’ont autres choses à faire, touitter, poster leurs photos (dont tout le monde se fout) sur fesses-de-bouc...
      Vous voulez vraiment leur faire faire un ’’burn-out’’ ?
       

       


      • Yanleroc Yanleroc 14 février 13:12

        @Jeekes, « Z’ont bien d’autres choses en têtes, les gens ! »

        Déjà qu’ ils faut qu’ ils intègrent la Réalité du monde des Ovnis et du Complotisme en général smiley 
        Faut que ça mûrisse,
        et il faut aussi 
        arrêter de boire de l’ eau fluorée en attendant !

      • totrob 13 février 22:23

         Haut les cœurs , cher ami , je vous sens un peu déprimé , il faut pas, un bon valium et çà repart et je sais de quoi je parles. Et puis il y a Macron maintenant , le Zorro des temps moderne vous allez voir comme il va vous le remonter le pays , aux petits oignons qu’il va nous soigner . Bon je vous laisses parce que là y a les jeux olympiques , allez bon courage.


        • Anatine 14 février 10:36

          « Nous sommes peut-être la dernière génération à pouvoir faire quelque chose pour éviter le pire »

          Peut-etre faudrait-il écrire « la dernière génération à pouvoir éviter le pire pour faire quelque chose ».


          • lloreen 14 février 10:37


            La véritable cause de la situation mondiale délétère est due à la généralisation d’un mécanisme complètement occulté et connu de tous les chefs d’états (= budgets) par lequel la juridiction maritime (CCU ou droit commercial) s’est étendue sur la terre ferme à l’insu de ses habitants pour leur être appliquée de façon totalement illégitime.
            C’est ce mécanisme (code commercial uniforme) qui s’applique pour régir les relations entre les entreprises.

            Tous les états de cette terre - à l’exception de quelques-uns- sont des entreprises et en tant que telles, enregistrés au registre du commerce. C’est aussi le cas de l’entreprise « république française présidence » et c’est vérifiable dans ce lien.
            https://www.societe.com/societe/republique-francaise-presidence-100000017.html

            Voici l’entreprise à la tête de laquelle se trouve un premier ministre :
            https://www.societe.com/societe/gouvernement-premier-ministre-110001013.html

            Il est donc facilement compréhensible que ces dirigeants ne sont rien d’autre que des chefs d’entreprises « améliorées »...lesquels concluent des contrats entre eux et nous selon leurs intérêts particuliers et dans lesquels tous ceux qui utilisent leurs instruments légaux (carte d’identité, passeports, permis de conduire, contrats de travail, comptes financiers...) sont automatiquement embrigadés sans le savoir dans une relation contractuelle .

            Tous ces dirigeants à la tête de sociétés commerciales (ministères, départements, communautés de commune, régions) connaissent parfaitement les rouages de la loi commerciale uniforme en vigueur.
            La fraude réside essentiellement dans le fait de laisser « croire » aux individus par une programmation mentale incessante qu’ils sont soumis à ces lois commerciales et qu’il n’existe aucune échappatoire, ce qui est totalement faux.

            Afin de pouvoir faire fonctionner ce mécanisme au seul avantage de ceux qui en sont les bénéficiaires, le droit maritime en vigueur a introduit la notion de personne ou de nom légal afin de pouvoir faire de cette personne (nom légal) sa marchandise, soumise à leurs statuts.

            Il est donc essentiel de comprendre la nuance entre ce qui est légal et ce qui est légitime.
            La légalité découle des statuts des entreprises gouvernementales (droit maritime) qui sont nommés « lois », « règlements », « arrêtés »,« circulaires ») alors que ce qui est légitime découle du droit coutumier (droit terrestre) TOUJOURS EN VIGUEUR dans le monde entier même s’il est VOLONTAIREMENT ignoré dans la plupart des pays puisque les chefs respectifs des corporations gouvernementales travaillent uniquement dans leur intérêt personnel et celui des propriétaires du système financier.

            Ce qui est légal peut donc être criminel, immoral, injuste et mauvais.
            C’est ainsi qu’il est tout à fait légal de vacciner des nourrissons, de jeter des gens en prison suite à des décisions de justice, de voler le bien public (privatisations). D’ailleurs, sans doute avez-vous déjà remarqué que la légalité est le meilleur refuge des escrocs et des assassins.

            La solution à cette situation est donc de faire appliquer la loi coutumière et il est à noter que la France a un atout majeur pour sa défense : la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789 laquelle figure d’ailleurs en préambule de sa Constitution.

            Les républiques ne possèdent donc pas les territoires et les populations qui y résident ne sont pas des marchandises.
            Par conséquent AUCUN être humain n’a à se soumettre à des statuts commerciaux sauf s’il le veut bien.

            Pour l’instant, ce sont les propriétaires du système financier (fraude de la monnaie-dette) qui estiment être propriétaires de la terre, des ressources et de l’humanité dans la mesure où ce sont eux qui contrôlent et administrent tous les états grâce à cette fraude légale.

            Il y a énormément d’initiatives,notamment le conseil national de transition de France qui a été crée par un collectif le 18 juin 2015.

            La France a un atout majeur:c’est la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 qui figure en Préambule de la Constitution de 1791, l’acte fondateur de la France qui a encore toute sa légitimité dans la mesure où aucun referendum n’a jamais eu lieu pour en changer les dispositions.

            Les coups d’états perpétuels instaurés par les dirigeants des corporations gouvernementales successives depuis 1947 n’ont absolument eu aucune incidence sur cette Constitution car usurperaient des prérogatives qui ne leur reviennent pas.

            Le pouvoir en France est donc vacant depuis très longtemps dans la mesure où les Français n’ont pas encore choisi la forme d’administration à la tête du territoire et que la France n’a jamais été une démocratie.

            Toutes les informations sur le conseil national de transition de France qui organise un rassemblement le 5 mai à Paris sont visibles sur son site.

            https://www.conseilnational.fr/

            Ce CNT a crée une Cour Suprême.


            • UnLorrain 14 février 13:00

              Qui se soucie plus du bien-être d’autrui que de lui-même se meurt de soif à la fontaine. Lafontaine justement dans ch’ai pu quelle fable.

              Vivre pour soi c’est a dire entre sa boutique et sa digestion...Pensée flaubertienne. Il est vrai que dans ces même Pensées Gustave écrit que faire venir un être c’est faire venir un misérable..Je me demande ce qu’il aurait dit s’il avait vu que des quintuplé pouvaient « venir »...une tite crise cardiaque aurait coupé court ça se trouve.


              • lloreen 14 février 13:08

                Comprendre la fraude au nom légal.
                https://nomlegalarnaquefraude.wordpress.com/
                 


                • L'enfoiré L’enfoiré 14 février 14:10

                  Voulez-vous une histoire belge ?
                  Enfin, belge, pas si sûre que cela, elle pourrait même être internationale....

                  On assure même les flamants roses...

                  ... mais on oublie de les avertir quand ils vieillissent et qu’il y a péremption potentielle en la demeure.

                  C’est la semaine des carnavals et la semaine qui comporte le 14 février et ses affaires de cœur.

                  Pour l’occasion, je vais vous présenter le carnaval des animaux et le contrat que l’on contracte avec l’élue de son cœur quand on devient amoureux de sa petite santé.

                  Quand la mariée est trop belle et que cela devient presque sérieux, je me dois de vous parler d’une assurance hospitalisation, dénommée « assurance soins de santé ».

                  J’explique tant qu’on a de l’humour...

                  Suite


                  • totrob 14 février 18:26

                    @L’enfoiré
                    Salauds de vieux qui envoient la sécu en faillite , comme dit Attali euthanasie pour tout le monde, sauf pour lui bien sur. Par contre vous , vous avez un drôle de sens de l’humour.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 15 février 09:23

                    @totrob

                     Et oui, l’humour est une ADM : un Arme de Dérision Massive smiley


                  • nono le simplet nono le simplet 15 février 09:34

                    @L’enfoiré
                    salut l’enfoiré

                    jolie histoire belge smiley

                  • eddofr eddofr 16 février 17:02

                    Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt.

                    Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre.

                    Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu.

                    Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit :

                    « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

                    Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part.  »


                    • Xenozoid Xenozoid 16 février 17:28

                      @eddofr

                      i am doing my part too

                      le prof=Cette année, nous avons couvert
                      l’échec de la démocratie.
                      Le chaos mondial engendré
                      par les sociocrates.
                      Puis le règne des vétérans
                      et la stabilité qu’ils imposèrent
                      aux générations suivantes.
                      Les faits sont là. Mais qu’avez-vous
                      retenu de mon enseignement ?
                      - Pourquoi seuls les citoyens votent ?

                      élève =
                      - Récompense du service militaire.

                      prof=
                      Non. Une récompense
                      n’a pas de valeur.
                      Ils votent pour exercer
                      leur autorité politique. Leur force.
                      Et la force, c’est la violence
                      l’autorité suprême dont
                      découlent toutes les autres.

                      élève=
                      Ma mère dit que
                      la violence est stérile.

                      prof=
                      Que répondraient les
                      patriarches d’Hiroshima ? Vous !

                      élève=
                      Rien, probablement.
                      Hiroshima a été détruite.

                      prof=
                      La force a tranché plus de questions
                      que tout autre facteur de l’Histoire.
                      l’illusion de la « violence stérile »
                      est une dangereuse vue de l’esprit.
                      Ceux qui l’oublient
                      en paient le prix. Rico ?

                      Différence morale, s’il y en a une,
                      entre un civil et un citoyen ?

                      élève=
                      Un citoyen s’engage à défendre
                      le corps politique au péril de sa vie.
                      - Un civil, non.

                      prof=
                      - Le Code, mot pour mot.
                      - Mais vous comprenez ? Vous y croyez ?

                      élève= - Je ne sais pas.

                      prof=
                      Bien sûr que non ! Personne ici n’est
                      foutu de reconnaître le civisme !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



-->