• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Libération (55) : Carlos Menem, l’effaceur

Libération (55) : Carlos Menem, l’effaceur

On continue à en apprendre tous les jours sur cette présence avérée de dignitaires nazis en Argentine et du rôle surtout qu'a tenu Juan Peron dans leur protection. Longtemps dissimulés, les liens étroits du dictateur populiste argentin font l'objet d'une nouvelle attention depuis le départ de Carlos Menem, ultime rempart contre ceux qui voulaient savoir. Après son départ, le dossier avance... mais lentement : tout se passe comme si l'on ne désirait jamais totalement juger ces fuyards qui disposaient de tant d'argent, volé en Europe pendant la guerre par les moyens que l'on sait. Tout se passe comme si les enfants du nazisme, pour survivre, avaient endossé des costumes moins voyants. Aucune allusion à une extermination, désormais, ou alors à moins de remettre en cause celle-ci, pour en minimiser les faits, ce qui signifie aussi ne pas en assumer la paternité. A Bariloche, s'est tout simplement dessiné une sorte de nazisme édulcoré, mais toujours aussi fondamentalement antisémite. Celui sur lequel surfent les générations nouvelles d'héritiers du mouvement, comme celles d'un Reynouard en France, négationniste patenté et grand admirateur d'Hitler, défendu par un Paul Eric Blanrue qui a été au temps de son passage chez les zététiciens, un des grands partisans de la thèse de la fuite d'Hitler, le genre qu'adorent les lecteurs d'Historia, où il publiait aussi... ce qu'il s'évertue aujourd'hui à ne pas trop rappeler. Développant sans s'en rendre compte un anti-américanisme évident, très proche du péronisme. Qui rejoint, par exemple, les élucubrations d'un Jacques Pauwels à propos du débarquement ! 

Quelle était la méthode utilisée pour se faire oublier, chez les nazis argentins ? La dissimulation de preuves par graissage de patte, grâce au tas d'or dont il disposaient. Résultat, Carlos Menem, qui fut accusé de blanchiment d'argent sale en Suisse, pouvait en 1996 tranquillement ouvrir les archives sans crainte : elles avaient été vidées au préalable de leur contenu compromettant, sous son ordre. Les agents des services publics d'administration avaient été scandaleusement "graissés". « Celles de la gendarmerie contiennent quelques perles ; celles des services secrets, composées de coupures de presse et de dépêches d'agence, sont bonnes pour la poubelle », déclare Widder. On y relève d'étranges lacunes - le nom d'Adolf Eichmann, l'organisateur de la Solution finale, n'y apparaît qu'après la date de son enlèvement, en Argentine, par les services israéliens - et les preuves d'un étonnant laxisme, dont les auteurs ont sans doute été bien rémunérés. Ainsi Josef Mengele, le médecin d'Auschwitz, qui pratiquait, dans les premières années de son exil, des avortements clandestins à Buenos Aires, fut détenu quelques heures, puis relâché, après la mort d'une de ses patientes.  Un autre criminel nazi, Walter Kutschmann, accusé du meurtre de 20 professeurs d'université polonais et de leurs familles, qui vivait en Argentine sous le nom de Pedro Ricardo Olmo, fut arrêté un jour à Mar del Plata et présenté devant un juge. Il nia toutes les charges qui pesaient contre lui, maintint qu'il s'appelait bien Pedro Olmo et fut, lui aussi, libéré. Bref, il s'agit d'un puzzle de milliers de vieux papiers pour reconstituer la confuse et incroyable histoire des nazis en Argentine," raconte l'Express, dans un superbe article en date de 1998, sidéré par les méthodes employées pour dissimuler la faune qui avait envahi Bariloche, notamment. La liste était longue en effet (*)  : on y trouvait Ludolf von Alvensleben (ici en photo à gauche), Klaus Barbie, Gerhard Bohne, Kurt Christmann, Armin Dadieu, Adolf Eichmann, Johann Feil, Hans Fischbock, Erwin Fleiss, Albert Ganzenmaller, Fridolin Guth, Hans Hefelmann, Bernhard Heilig, Josef Janko, Karl Otto Klingenfuss, Alois Luigi Kofler, Eckard R. Krahmer, Walter Kutschmann, Fritz Lantschner, Gerhard Lausegger, Josef Mengele, Erich Friedrich, Otto Karl Muller, Erich Priebke, Erich Rajakowitsch, Friedrich Joseph Rauch, Walter Rauff, Eduard Roschmann, Josef Schwammberger, Siegfried Uiberreither, Josepf Votterl, Horst Wagner, Guido Zimmer. A part ça, peu de nazis avaient réussi à s'échapper, nous a-t-on appris jusqu'ici...

Quant à Menem, l'ami des Rolling Stones (de "Sympathy for the Devil", pour sûr ! ), il n'était guère plus reluisant : mêlé à divers trafics, dont celui d'armes avec le trafiquant Jean-Bernard Lasnaud, nous rappelle sud-nord news ; il fut arrêté le 7 juin 2001. "Le 17 janvier et le 14 février 2002, la revue helvétique L'Hebdo a consacré deux longs articles à cette affaire. Ceux-ci font apparaître d'autres comptes appartenant à des membres du clan Menem, notamment celui de Nicolás Becerra, actuel Procureur Général d'Argentine. Ce compte a déjà été signalé en Suisse par le journal Le Temps, le 25 juillet 2001. Sous le nom de « Naranja », il a été ouvert au début des années 90 par l'intermédiaire d'un représentant spécial du Crédit Suisse pour l'Amérique Latine, Hans Peter Winkler, qui entre temps est passé à l'UBS, en Uruguay. Devant ces révélations, le siège du Crédit Suisse à Zurich n'est pas entré en matière. Il faut savoir qu'en 1998 Becerra a été nommé procureur par Menem et qu'en 1990 il a été l'organisateur de la naturalisation illégale en Argentine du narco-terroriste syrien Monzer Al Kassar, cousin lointain de Menem, lequel a été condamné à Genève pour trafic d'armes en 1999. En juin 2001 déjà, le juge fédéral de Buenos Aires, Juan José Galeano, avait refusé de demander aux autorités helvétiques la levée du secret bancaire de Becerra suite à la dénonciation de l'existence de ce compte et malgré la requête de deux procureurs fédéraux argentins, Carlos Rivolo etClaudio Navas". Des armes qui partaient aussi vers la Croatie, comme par hasard : "Dans la procédure pénale pour trafic d'armes vers la Croatie et l'Equateur instruite en Argentine, d'abord par le juge Urso et maintenant par le juge Speroni, il apparaît que le 4 février 1995 Jean-Bernard Lasnaud a fait une visite à la fabrique d'armes de Rosario en Argentine pour tester des armes avant d'organiser une exportation destinée à l'Equateur". Sous les mandats de Menem, deux attentats antisémites avaient eu lieu. 

Et Menem, lors de son mandat, avait tout simplement pillé le pays à son seul profit : "en 1989, son discours péroniste avait d'abord séduit les foules. Son règne la plus longue présidence dans l'histoire argentine fut marqué par un pic de prospérité économique, mais aussi par une longue série de scandales. (...) La justice argentine, qui semble avoir enfin récupéré son entière liberté, pourrait aussi se pencher sur la fortune de l'ancien chef d'Etat. Pendant ses dix années de pouvoir, Carlos Menem a privatisé, souvent dans des conditions douteuses, tout ce qui pouvait l'être. En tout, environ 40 milliards de dollars dont les experts se demandent où ils sont passés car en même temps, la dette publique avait presque doublé (120 milliards de dollars fin 1999). La main sur le coeur, l'ancien président a juré ne pas s'être enrichi pendant cette période et a déclaré un patrimoine de 1,9 million de dollars alors que la rumeur évoque le chiffre de 3 milliards de dollars" expliquait le Figaro le 9 juin 2001. Il avait guère fait mieux que Peron, au total.  "En 1991, par exemple, il avait été accusé d'avoir reçu une Ferrari d'hommes d'affaires italiens en retour d'un contrat pour la modernisation des aéroports du pays" accuse "Perspectives Monde". De là à effacer consciencieusement les archives compromettantes de ceux qui l'avaient soutenu comme ils avait soutenu Person, en lui payant sa campagne électorale... et il y en avait, à supprimer, en plus de ceux déjà cités avec et il y en avait à effacer , Reinhard Kopps, devenu citoyen de Bariloche sous le nom d'emprunt de Juan Maler, le N° 7524143 de carte du NSDAP, un ancien de l'Abwerh, Herbert Habel, né lui en 1914 en Argentine, à El Bolsón, dans la Province de Río Negro, ancien SS, arrivé sous le nom de Kurt Repa en 1950 à bord du bateau"Cabo de Buena Esperanza", un de ces "whited sepulchers" (avec l'Alsina), et venu habiter un chalet appelé EL Piltriquitrón du nom du sommet qui surplombait sa maison. Peron lui aurait demandé pourquoi Hitler avait-il perdu la guerre ? Ce à quoi il avait répondu  : "vous savez très bien ce qui s'est passé". Mais aussi Paul Schaefer Schneider, pédophile recherché pour abus et corruption de mineurs, le fondateur de l'infâmante colonie Dignidad (devenue ensuite Villa Bavaria), qui sera condamné en 2006 à la prison où il finira par mourir en 2010, à Santiago. Mais encore Ante Pavelic, Aribert Heim, le médecin autrichien SS des camps de concentration de Buchenwald et de Mauthausen, présumé décédé en Egypte (selon une information tardive de 2009). cela en faisait pas mal d'arrivés en Amérique du Sud...

Tout s'expliquait donc, que ce soit sous Peron ou sous Menem, selon l'Express toujours, les nazis fortunés, en Argentine, choisissaient de soutenir le candidat présidentiel qui leur serait le plus favorable  : "aimablement reçus par un régime péroniste influencé par les fascismes européens, aussi antiaméricain qu'il était anticommuniste, les fugitifs du IIIe Reich ont souvent recréé ici des villages à l'image de leurs Heimat natals.  Ils se sont installés dans le nord de l'Argentine, non loin des frontières avec le Paraguay et l'Uruguay, dans la région de Cordoba, où vivaient déjà de nombreux marins du Graf Spee, un navire de guerre allemand qui s'était sabordé en décembre 1939 dans l'embouchure du Rio de la Plata, ou bien vers Mendoza, au pied de la cordillère des Andes, près de la frontière avec le Chili." C'était bien le premier point de chute qu'avait visité notre chasseur de sous marins ! Le deuxième étant également connu depuis, X-Men aidant : "Beaucoup d'entre eux ont particulièrement apprécié San Carlos de Bariloche, sur les contreforts andins, au bord d'un lac, un lieu de villégiature qui rappelle, avec ses chalets, ses montagnes et ses eaux claires, un joli coin de Bavière (..., voir la photo ci-contre en effet). Comme le raconte Jorge Camarasa dans son livre "Odessa al Sur" (éd. Planeta), il put, dans les rues de Bariloche, croiser Josef Mengele ou Adolf Eichmann, qui y vint parfois en vacances. L'ancien pilote de la Luftwaffe Hans Ulrich Rudel participait aux tournois de ski du Club andino. Le financier Ludwig Freude, ami de Peron, y avait une maison. Friedrich Lantschner, ancien gouverneur nazi du Tyrol autrichien, y fonda une entreprise de construction. Vivaient également à Bariloche un ancien agent des services de l'armée allemande, Juan Maler, le banquier nazi Carlos Fuldner, d'anciens responsables de la Gestapo ou des SS comme Max Naumann, Ernst Hamann ou Winfried Schroppe. Tout ce beau monde buvait chaque soir de la bière au Deutsche Klub et fêtait, tous les 20 avril, l'anniversaire d'Adolf Hitler au dernier étage de l'hôtel Colonial."  On ne peut être plus clair : tout ce petit monde n'était pas venu là en soucoupe volante nazie : mais par la mer, a bord de sous-marins pour les premiers, à bord des cargos ou paquebots pour les autres, ceux gérés par l'une des fortunes argentines, ami des nazis. Aidés par Eva Peron et le Pape !


Reste à en établir le nombre exact  : "Combien furent-ils à venir dans ce pays après la guerre ? Personne ne le sait encore précisément. « Des nazis, des collaborateurs ? Des milliers. Des criminels de guerre ? Quelques dizaines », estime Sergio Widder. L'historien allemand Holger Meding, chercheur à l'université de Cologne, qui a travaillé sur les archives argentines, allemandes et autrichiennes et a publié, en 1993, un livre sur le sujet (Flucht vor Nürnberg ? Deutsche und Oesterreichische Einwanderung in Argentinien, 1945-1955, éd. Boehlau Verlag, Cologne), estime qu'environ 80 000 Allemands et Autrichiens sont entrés au cours des dix années de l'après-guerre en Argentine, et que 19 000 s'y sont établis définitivement. Entre 3 000 et 8 000 d'entre eux ont fui l'Europe en raison de leur association avec le nazisme et 50 seraient des criminels de guerre"... Aurait-on minimisé ce nombre ? Il semble bien.  Dans son ouvrage, "The "Nazi menace" in Argentina, 1931-1947", paru en 1992, Ronald C. Newton, en recense en effet la bagatelle de 250 000 au total, d'installés en Argentine. Mais il n'y a pas que cela, les plus dangereux n'étant pas nécessairement ceux qu'on pouvait attendre au départ : "Face aux immigrants d'origine germanique, l'historien Cristian Buchrucker, de l'université de Cuyo, dans la province de Mendoza, identifie un « groupe latin », composé de collaborateurs français, de rexistes belges et de fascistes italiens. Moins nombreux mais souvent plus intellectuels et plus urbains que les exilés allemands, moins handicapés aussi par la barrière de la langue, ils eurent sans doute une plus grande influence qu'eux sur la société argentine.  Ils pénétrèrent plus facilement le monde universitaire et publièrent articles et revues en castillan, diffusant ainsi leurs idées d'un « ordre nouveau » dont la version la plus atténuée était un « conservatisme autoritaire » fortement teinté d'intégrisme catholique. Leurs principaux représentants furent Carlo Scorza, secrétaire général du Parti fasciste italien en 1943, l'universitaire français Jacques de Mahieu, ancien combattant de la division Charlemagne, mort à Buenos Aires en 1990, le rexiste Pierre Daye, Henri Lebre, qui collabora à la revue vichyste Je suis partout, et Alberto Falcionelli, lui aussi journaliste et représentant de l'office d'information du régime de Vichy à Madrid." Un "fascisme sans frontières", en quelque sorte, et une dilution du message hitlérien dans la société contemporaine : en ce sens, l'Argentine fût un creuset, dont la dangerosité se mesure aujourd'hui à l'aune des publications fascistes européennes actuelles, ou le rexisme a, hélas, particulièrement le vent en poupe. Quant à l'Europe, elle a aussi hébergé des nazis : étonnamment, le 12 juin dernier, on retrouve... en Angleterre, à Fareham, un ancien gardien du sinistre camp polonais de Trawniki, Alexander Huryn, né en Ukraine, aujourd'hui âgé de 90 ans, qui était sous les ordres du SS Karl Streibel. Il continuait à recevoir en Angleterre sa pension versée par l'armée allemande !

 
Sous Nestor Kirchner, ce "péroniste de gauche" élu le 25 mai 2003, qui tenta de redorer le blason entaché par Menem, car il avait aussi amnistié les généraux de la Junte, après les sooubresauts du pays et les épisodes présidentiels qu'ont été Fernando de la Rúa Bruno (démissionnaire après de terribles émeutes), le péroniste Federico Ramón Puerta ; "Président provisoire de l'Honorable Sénat de la Nation", Adolfo Rodríguez Saá Páez Montero, autre péroniste, président intermédiaire lui aussi, Eduardo Óscar Camaño, président deux jours seulement, et Eduardo Alberto Duhalde Maldonado, qui s'étaient tous succédés en moins de 6 ans, une nouvelle vague de révélations avec d'autres archives intéressantes surgit : "l'ouverture des archives de la direction nationale de migrations, qui a été ordonnée à la mi-juillet par le président Nestor Kirchner, a révélé que 7 250 fascistes croates sont arrivés en Argentine à partir de 1946, dont quinze grands criminels de guerre. Parmi eux, Ivo Heinrich, conseiller financier d'Ante Pavelic, ancien chef de l'Etat oustachi (pro hitlérien) et qui avait également trouvé refuge en Argentine, et Friedrich Rauch, qui était en fait un colonel SS chargé par Hitler de retirer l'or de la Banque centrale de Berlin et de l'enterrer dans les montagnes de Bavière. Tous ces immigrants s'étaient vu délivrer des passeports de la Croix-Rouge par l'intermédiaire du Vatican".
 
Pour la première fois, en clair, on montre les liens étroits entre Peron et les nazis, et ce lien si particulier avec la Croatie : "Une puissante organisation secrète chargée de fournir l'asile était dirigée par Rodolfo Freude, collaborateur de Juan Peron," titre l'article du magazine Pagina 12, qui relate aussi un extrait du livre de Goni qui explique que cette organisation avait bel et bien été créée avant la seconde guerre, à la date de la création du fameux hôtel Llao Llao, notamment. "Dans une tribune d'opinion, M. Goñi révèle que "le secret d'Etat le mieux gardé" en Argentine est une circulaire secrète du ministère des affaires étrangères datant de 1938, avant même l'arrivée au pouvoir de Peron, qui interdisait l'entrée en Argentine de réfugiés juifs fuyant l'Allemagne nazi. Exception faite, précise M. Goñi, de ceux qui avaient les moyens financiers de payer des pots-de-vin à des diplomates argentins. Cette "circulaire 11" n'a jamais été rendue publique et n'a pas non plus été abolie, ajoute le journaliste". A partir de là, on peut difficilement imaginer que l'arrivée des U-Boot à la fin du conflit ait été une manœuvre de dernière minute sans préparations préalables. Les nazis s'étaient ouverts une porte de sortie en cas de besoin dès 1938 ! Avec comme comité d'accueil 1/4 millions de nazis ou de sympathisants en puissance ! A partir de là, l'hypothèse de la fuite organisée du principal responsable prend davantage encore de corps, à vrai dire, et inquiète encore davantage (d'autant plus que son garde du corps avait été bien peu prolixe sur les circonstances exactes de sa disparition**) ! 

Car on a bien protégé une deuxième fois ces nazis, après Peron, et c'est le gouvernement de Carlos Menem qui en avait pris la responsabilité : "A Buenos Aires, des parlementaires ont exigé une enquête pour vérifier si d'importantes archives du département des migrations avaient été détruites en 1996 sous le gouvernement de l'ex-président Carlos Menem. En 1992, après un voyage officiel à Washington et des entretiens avec la communauté juive, M. Menem avait ordonné l'ouverture en grande pompe des archives secrètes de la police et de services de renseignement sur le séjour en Argentine de criminels de guerre nazis. A l'exception de quelques coupures jaunies de journaux, ces archives avaient déçu les chercheurs venus du monde entier". Du grand art, l'ouverture d'archives consciencieusement vidées auparavant ! Du grand art, signé Menem !

L'auteur Jorge Camarasa, dans son livre "Odessa al Sur", allant plus loin dans le rôle joué par l'église catholique dans l'affaire, citant Vincent La Vista, attaché américain à Rome qui avait affirmé que le Vatican « était la principale organisation impliquée dans le déplacement illégal de personnes », en "citant 21 dignitaires du Saint-Siège impliqués dans un réseau fournissant asile, documents et argent aux fugitifs, pour peu qu'ils soient anticommunistes et favorables à l'Eglise catholique. En plus du couvert, l'habit, parfois, fut également fourni. On sait que certains nazis, comme Eichmann, Ante Pavelic ou Klaus Barbie, arrivèrent en Argentine vêtus d'une soutane. Pavelic, ancien chef de l'Etat indépendant de Croatie, où furent exterminés dans des camps de la mort 800 000 personnes, aurait été en contact, selon un télégramme du Central Intelligence Corps américain de 1947, avec le sous-secrétaire d'Etat du Vatican de l'époque, Giovanni Battista Montini, futur pape Paul VI". Klaus Barbie débarqué sous un soutane ?

"Les historiens responsables de l'étude de la « Vatican Connection » ont cependant découvert en Italie un document inédit qui confirme le rôle de l'Eglise dans la recherche d'une sortie de secours pour les soldats perdus du IIIe Reich et leurs collaborateurs : une lettre du cardinal français Eugène Tisserant, responsable des Missions du Vatican en Europe orientale, adressée en mai 1946 à l'ambassadeur d'Argentine à Rome. « Lorsque Son Eminence le cardinal Caggiano [à l'époque primat d'Argentine, NDLR] et Son Excellence Mgr Barrère [évêque de Tucuman, dans le nord de l'Argentine, NDLR] se trouvaient à Rome, ils m'ont laissé entendre que le gouvernement de la république Argentine serait disposé à recevoir des Français que leur attitude politique pendant la récente guerre exposerait, s'ils rentraient en France, à des mesures de rigueur ou à des vengeances privées », écrit le prélat français. Et il demande au diplomate de bien vouloir accorder des visas aux familles Plissard et Reuillard, ainsi qu'à Pierre Aubry. Nous sommes alors à un mois de l'arrivée au pouvoir de Peron, dans une situation politique pour le moins confuse qui incite sans doute l'ambassadeur à la prudence. Il répond à Tisserant qu'il a pour instructions de suspendre pour le moment tous les visas pour l'Argentine. Cet échange de correspondance confirme deux autres découvertes réalisées par Ignacio Klich sur le rôle du Saint-Siège. En juin 1946, le cardinal Montini approche l'ambassadeur argentin près le Vatican pour lui proposer que des experts des deux Etats travaillent ensemble afin de répondre aux inquiétudes du pape Pie XII concernant les catholiques ne pouvant rentrer chez eux. Peu de temps après, l'adjoint au secrétaire d'Etat américain pour les zones occupées, le général John Hilldring, fait savoir à l'Argentine que les décisions de chaque Etat sud-américain concernant les personnes déplacées et les réfugiés constituent pour eux « une affaire intérieure ». « C'était, déclare Klich, un feu vert américain. »  En 1949, enfin, le pape Pie XII, dans un entretien avec le Washington Post, déclare qu'il tient à féliciter Peron pour ses bonnes dispositions « en matière d'immigration ». De bonnes dispositions qui supposaient tout de même un péage d'entrée, et qui auraient rapporté au régime argentin, selon les services secrets américains, quelque 800 millions de dollars". De quoi échafauder deux programmes nucléaires et demi, au tarif de Richter ! Que d'or, que d'or !

Selon ce même historien, Peron aurait même fait envoyé à Vienne, par valise diplomatique, près de 2 000 passeports argentins agrémentés de 8 000 cartes d'identité vierges, destinées à être remplies par les fugitifs nazis. C'est ce qu'avait fait parvenir Eva Peron lors de son fameux voyage en Europe (voir l'épisode précédent). Chose confirmée par Pedro Bianchi, ancien diplomate devenu l'avocat du nazi Erich Priebke... Quant à l'église, elle s'occupera comme il se doit (pour elle) d'Alojzijc Stepinac, ce cardinal croate oustachi, soutien affiché d'Ante Pavelić ,qui fût archevêque de Zagreb et qui avait déclaré en 1942 qu'« Hitler est un envoyé de Dieu". Ben tiens ! Jugé et condamné aux travaux forcés par le tribunal de Tito, sa peine fut commuée en assignation à résidence... mais bien pire encore, le 3 octobre 1998 l'homme a été béatifié par l'Eglise catholique (par Jean-Paul II) ! Il n'avait jamais pourtant renié son soutien au fascisme croate !!! Un bienheureux admirateur d'Hitler, on trouve décidément de tout au paradis ! 

Car avec tout ce monde et tout cet argent, il y en avait à faire avec un dictateur qui désirait tant faire avancer son pays sans tomber nécessairement dans les bras des USA ou de l'URSS. Il y avait tout à créer, dans ce pays où s'étaient réfugiés tant de de nazis...

(*) Eux, mais aussi leurs collaborateurs, qui fabriquent là-bas une belle faune : Marc Augier, Jean-Henri Azema, la la voix du Gouvernement de Vichy sur Radio Paris, Marcel Emil Auguste Boucher, le maire de Contrexéville, Fernand de Menou (venu avec un visa de touriste), Philippe Darnand, devenu speaker à Radio-Vatican, Jacques de Mahieu, qui fera carrière d'écrivain là-bas, se spécialisant dans les théories fumeuses (les Vikings en Patagonie !), Michel Detroyat, superbe pilote de voltige, l'ancien moniteur d’acrobaties d’Hélène Boucher et conseiller du ministre de l’Air en 1938, Emile Julien Dewoitine, l'inustriel avionneur, Jean de Vaugelas, l'un des principaux chefs de la Milice, réfugié à Mendoza, qui sera tué par un commando déguisant sa mort en accident de voiture, Christian Du Jonchay de la "La Phalange africaine", René Fayard, Georges Guilbaud Degay,  , en photo à droite, qui dirigeait le quotidien « Tunis-Journal », organe du collaborationnisme en Tunisie. condamné à mort en France et qui devint conseiller de Peron, Henri Lèbre du "Cri du peuple", Jean-Pierre Ingrand à la tête des lamentables sections spéciales, parti d'abord en Suisse, l'un des rares à avoir fait des regrets plus tard, Henri Janieres, l'acteur Robert Le Vigan, l'acteur, interprète de « Quai des Brumes » qui officiait à la propagande de Radio-Paris, Charles Lesca de « Je suis partout » le directeur de l'hebdomadaire, condamné à mort par contumace en mai 1947, Olier Mordrel, l'ancien chef du Parti national breton (PNB) qui arrive en 1948 et achète un hôtel à Cordoba, Robert Pincemin, le chef départemental de la Milice de l'Ariège et de la Haute Garonne, qui sra condamné à mort par contumace. Il était parti défendre le bunker d'Hitler et sera en Argentine le premier animateur du mouvement de la "Cité Catholique" intégriste, fondée par Jean Ousset en 1946 (où atterriront surtout ceux de l'OAS). Henri Queyrat, engagé dans la Waffen SS en mai 1944, Maurice Francois Remy, Auguste Joseph Ricord, qui avait travaillé pour la Gestapo française sous le régime de Vichy et qui deviendra le"Mr Héroïne " de la French Connection (!), Simon Sabiani , le célèbre maire PPF de Marseille, Eric Marquis de Surville, Pierre de Villette. Georges Guilbaud Degay, condamné à mort en France, qui devint lui conseiller de Juan Peron. (Renseignements empruntés ici (les belges sont ici). La liste complète est là).

(**) lire ici son étonnant mutisme : la Nuit de Cristal, ça ne lui disait rien, paraît-il..."« Pas le meilleur des observateurs », de son propre aveu", raconte le Figaro, et pourtant l'un des seuls témoignages sur la mort d'Hitler. Or il n'a même pas entendu le coup de feu fatal." Il a fini quand même par s'approcher, vu à distance le corps « replié sur lui-même » et, à ses côtés, celui d'Eva Braun qu'il venait d'épouser, « recroquevillé sur le canapé ».Il a aperçu « les chaussures noires » du dictateur dépassant des couvertures au moment où le cadavre était remonté à l'air libre pour y être brûlé. Il n'a pas assisté à l'incinération, de nouveau pris par « le travail, en bas »." D'aucuns, ici-même, avaient évoqué un témoignage bien plus assuré...

le film à voir (durée 93') est celui de Pereyra, bien sûr, sur la question :

http://www.independent.co.uk/news/world/americas/nazi-gold-shipped-by-uboat-to-argentina-532304.html

http://www.megaupload.com/?d=533UW8QY
http://www.megaupload.com/?d=P4RRUZEB
http://www.megaupload.com/?d=I39PEQKQ
http://www.megaupload.com/?d=GCSLYSGC
http://www.megaupload.com/?d=B3MYKQKI
http://www.megaupload.com/?d=SX3KVHC3
http://www.megaupload.com/?d=GFXKN23A
http://www.megaupload.com/?d=NGNUKQKK
http://www.megaupload.com/?d=LYAFEHUT

lire aussi ceci en complément :

http://en.wikipedia.org/wiki/World_Jewish_Congress_lawsuit_against_Swiss_Banks

Pour la vente d'armes en lousdé de Menem grâce à Lasnaud lire ceci :

http://www.sudnordnews.org/menemfr.html

à noter que tout avait été transporté par Fine Air, société de...Miami, qui sera absorbée après banqueroute par Arrow Air... firme qui avait été mêlée en 1985 à une catastrophe aérienne sans précédent, avec armes découvertes à bord. Difficile en ce cas d'imaginer que la CIA n'ait pu être dans le coup ! Dans le cas de Gander, on trouvait également Adolph « Al » Schwimmer, décédé en juin dernier. Le fondateur d'El-Al, mais aussi de l'aviation israélienne.


Moyenne des avis sur cet article :  3.31/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Dzan 1er août 2011 11:53

    Et tout ça, sous les yeux bienveillants des américains et de leur CIA.



    • morice morice 1er août 2011 12:19

      , j’espère que vous nous parlerez aussi de manière aussi détaillée des réseaux d’exfiltrations nazis au moyen-orient, afin d’édifier les quelques gogos qui croient encore aux vertus de l’antisionisme, qu’ils espèrent pudiquement dissocier de l’antijudaïsme.


      euh peux pas tout faire là : je vais y revenir mais pas dans cette série. J’ai déjà traité une partie ici :
      or vous étiez déjà la à l’époque, sous un autre nom...


      auriez-vous donc la mémoire courte ????



      • Lucknow 1er août 2011 13:22

        Bah, le Morice est une espèce un peu à cran, on l’apprend vite après l’avoir pratiqué. smiley


      • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 14:55

        Vous voilà revenu de vacances bien méritées, j’espère que vous avez eu un temps magnifique à Roswell pour la détection de métaux oubliés sur le lieu du crash supposé ?
        Toutefois, d’autres vous y ont précédés comme par exemple Frank Kimbler...et y a trouvé, semble t-il des choses passionnantes ...bien loin des V2,ballons et mannequins des galeries Lafayette....
        Vous n’oublierez pas de faire analyser vos échantillons trouvés et de nous faire part des résultats à titre de comparaison....

        C’est quand même pas très gentleman de faire miroiter des mois à l’avance des analyses sur des thèmes qui me tiennent à cœur, de balancer son gravillon dans la mare aux canards et de se débiner dans la foulée, mais bon, puisque c’était pour la bonne cause votre voyage au Nouveau-Mexique..... smiley

        Avez-vous eu un peu de temps là-bas pour prendre connaissance de certains dossiers de la NSA déclassifiés ( oh pas tous, pas encore !, faut être patient ! )

        Peut-être même, êtes-vous passé à la maison blanche faire un petit coucou à Obama qui n’a certainement pas manqué de vous faire part de ses inquiétudes ?

        Et puis pour être objectif, vous avez sûrement fait un petit crochet par la Belgique pour tarter les imbéciles  ? mais aussi demander aux autorités si les échos radars, les chasses en F16 et les nombreuses autres observations , vidéos, photos et documents relatifs à cette vague étaient aussi en frigolite tout comme vos navions furtifs qui suivent les lumières des autoroutes.....
        Et ça c’est un scoop fumeux ! point de furtivité sans frigolite ??....

        Voilà, c’est hors sujet mais il fallait que ça soit dit, ce qui n’enlève rien à la qualité de la série en cours, seulement quelques tâches d’encre malencontreuses à déplorer qui mettent quelques bémols mal placés dans votre symphonie.....


        • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 15:14

          PS

          Avez-vous interrogé un des derniers témoins de l’affaire , pris par le remord de s’être tu si longtemps ? ( faut dire qu’on ne lui a pas laissé le choix.....)
          http://www.nctimes.com/lifestyles/article_bc79c51e-ba4d-539d-8b57-2e6773451591.html
          .oui, vous avez raison, encore un fou sûrement ??....


        • morice morice 1er août 2011 18:02

          Calmez-vous donc Pyralène..


          j’ai bien lu que ce que j’avais écrit ; comme quoi des soucoupes triangulaires j’en fabriquais facile avec un bout de carton et 4 ampoules : or c’est exactement ce qu’on vient enfin d’avouer...

          quant à votre Roswellien, il a dégotté le site sur Google Earth, ce qui est déjà assez drôle, et ensuite trouvé 4 boutons de vareuse et une piéce de monnaie, plus un bout de bidule qu’il a fait analyser par un un « labo » en cheville avec le musée de Roswell tgenu par des soucoupistes.

          Et vous pensez que je vais autant y croire que pour votre bout de carton belge ???


          comme preuve on a donc un bout de carton et un mannequin en caoutchouc dépecé montré ensuite comme autre fake mémorable : pour moi ; c’est FAIBLE, voyez-vous.... 

          à part ça, ou, j’estime l’ufologie, et souhaiterait la voir débarassée de ses marioles, genre JP Petit par exemple... le jour où vous quitterez ces racontars, on pourra sereinement causer soucoupes, ; je pense. Mais cessez donc svp de tomber dans ces panneaux idiots.



        • morice morice 1er août 2011 18:20

          il ne dit rien, Milton Sprouse, mais j’ai exactement la même maquette que lui.... ah ah ah !!!


          Testors, bel ouvrage.

        • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 18:25

          . Mais cessez donc svp de tomber dans ces panneaux idiots.....

          Je crois que c’est vous qui tombez dans ces panneaux idiots du négationnisme systématique, mon cher morice......moi j’étudie simplement toutes les ficelles du sujet en ayant l’esprit ouvert et en ne négligeant aucune piste, malgré le difficile chemin semé de nombreuses embûches et d’impasses.... 

          Je vais vous poser une simple question à laquelle vous répondrez par oui ou par non et sans ambages, si vous le voulez bien.... :
          Admettez-vous une bonne fois pour toute que nous sommes visité et surveillé par des gens exogènes venus dont on ne sait d’où  ? d’un autre système solaire, d’une autre dimension, du passé, du futur ou que sais-je ?


        • Gonzague Gonzague 1er août 2011 17:02
          Libération 55Alors que tout le monde sait parfaitement que la libération a commencé dans la Manche, à savoir le 50, et non le 55 qui est la Meuse et dont les côtes ne se prêtent que peu à un débarquement quelconque. C’est de la désinformation pure et simple.
          Et d’ailleurs, y a t-il jamais eu d’enquête internationale indépendante pour vérifier les allégations selon lesquelles la France avait effectivement été libérée ? Non ! Vous voyez bien, vous croyez sans broncher à la version officielle, vous êtes tous des moutons propagandistes, mensongers et désinformateurs !

          • morice morice 1er août 2011 17:16

            Libération 55Alors que tout le monde sait parfaitement que la libération a commencé dans la Manche, à savoir le 50,


            trouver plus ridicule ça va être difficile là...

            • morice morice 1er août 2011 18:04

              Souffrez-vous d’amnésie ?


              vous à coup sûr : vous êtes venu ici avec un bon nombre d’avatars ; déjà. Mais ça vous voudriez qu’on l’oublie : c’est raté...

              • morice morice 1er août 2011 18:05

                « Présent depuis bien moins d’un an »,


                faux, vous vous êtes réinscrit.

                • morice morice 1er août 2011 18:09

                  pour info :


                  Par django (xxx.xxx.xxx.78) 13 mars 22:15

                  tiens, mr @jacob s’appelait hier « @beu marine »avec le même code IP (xx xxx xxx 2)


                  étonnant qu’avec la croix de david qu’il affiche, il soit le plus fervent supporter de l’auteur du « détail » qui avait déclaré aussi que l’occupation « allemande n’avait pas été inhumaine. » gentillette l’occupation, juste quelques millions de morts, surtout juifs.

                  la fille marine a déclaré ne rien renier de son père.

                  « l’express »
                  « Le 8 février 2008, le tribunal correctionnel de Paris avait reconnu Jean-Marie Le Pen coupable de »complicité d’apologie de crimes de guerre« et de »contestation de crime contre l’Humanité« , après des propos publiés en janvier 2005 dans l’hebdomadaire d’extrême droite Rivarol. Il avait alors été condamné à 10 000 euros d’amende et trois mois de prison avec sursis, une peine extrêmement lourde en la matière
                  .................................
                  relaxé en appel pour le premier chef la cour d’appel a confirmé l’analyse du tribunal pour les faits de »complicité de contestation de crimes contre l’Humanité", poursuivis par l’association des Fils et filles de déportés juifs de France (FFDJF), qui a déposé la plainte initiale.

                  ils vont être fiers de Bleu marine, (alias jacob,) les fils et filles de déportés juifs.


                  • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 18:37

                    quant à votre Roswellien, il a dégotté le site sur Google Earth, ce qui est déjà assez drôle, et ensuite trouvé 4 boutons de vareuse et une piéce de monnaie, plus un bout de bidule qu’il a fait analyser par un un « labo » en cheville avec le musée de Roswell tgenu par des soucoupistes.

                    Mais oui, bien sûr.... vous croyez réellement que ce que vous avez écrit a un sou de crédibilité au sujet des ballons de Roswell..... c’est la même version que celle du pentagone il ya 60 ans !!!
                    Vous vous êtes VRAIMENT foutu du monde là sur ce coup , mon vieux ....
                    Vous n’avez rien cherché à savoir, vous n’avez fait que copier/coller des inepties mais surtout des mensonges plus gros que vous....ah ah ah ! 
                    Try again, please..... !!! parce que le soucoupiste, c’est vous là....


                    • morice morice 1er août 2011 18:44

                      c’est la même version que celle du pentagone il ya 60 ans !!!


                      décidément vous n’avez RIEN lu.

                      Ce texte associe les ballons aux mannequins de crash-tests : ça n’avait jamais été fait.

                      apprenez à décortiquer, comme de lire que votre « preuve » du jour est sortie d’un laboratoire payé par le musée de roswell en mal de visiteurs...

                    • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 19:02
                      Ce texte associe les ballons aux mannequins de crash-tests : ça n’avait jamais été fait.

                      Oh que si ça a été fait à maintes reprises, ne vous aventurez pas dans un hypothétique scoop , ce n’en est pas un, c’est ce qu’on appelle du réchauffé sans saveur.....
                      Allez-y , cherchez et vous verrez, c’est d’ailleurs ce que vous avez fait....
                      Trouvez autre chose, c’est pas avec ces allégations pitoyables que vous allez me convaincre mon pauvre morice, ah ah ah !!....


                    • morice morice 1er août 2011 18:42

                      Salut King Ali et merci de ton témoignage. J’ai presque le même âge que toi (33 ans dans quelques semaines). A 25 ans j’étais une grosse fumeuse de cannabis. Le désastre conjugal avec mon ancien mec m’obligeait à me retrancher dans ma bulle pour ne pas me foutre en l’air. 

                      à d’autres !

                      la preuve, vous-même  :
                      Par Aldebaran (xxx.xxx.xxx.247) 22 octobre 2010 12:33

                      <<Obedian. interessant. Savez-vous qui je peux contacter de l’équipe projet ?>>

                      Je l’ignore. Les fichiers images ont été retirés. De mémoire, c’était un cd/clef usb démarrant sur une debian stable avec Tor impémenté dans le navigateur. Ce qui peut être réalisé facilement à domicile, même sous une autre distribution.
                      Tor est un utilitaire très utilisé en Chine, il permet la consultation de sites que l’état interdit. Ne pas s’attendre à des miracles, les requêtes sont affreusement longues et parfois la demande n’aboutit pas. De plus Tor n’est pas une barrière contre l’illégalité : il suffit d’éplucher les couches de l’oignon pour remonter à l’origine du délit.
                      Désolée pour ce hors-sujet.

                      Cordialement.

                      Thor en Chine ou au bout de vos doigts de troll ??

                      la deuxième solution : trois inscriptions au moins ici pour UN SEUL MEC...

                      la preuve :
                      alors comme ça Aldebaran est votre femme ?

                      ah ouais ?
                      Par Aldebaran (xxx.xxx.xxx.135) 8 octobre 2010 18:42

                      Tu as le droit de me moinsser cher lecteur.
                      En attendant je me souviens, étant gamin, comment j’ai du signer une déclaration de foi libertaire sur l’honneur, ou comment on doit déclarer un acte de foi dans le fait de ne jamais croire et ainsi éluder tout questionnement. Hypothèse d’un surhomme émergeant de ses proclamations et jamais de ses doutes.

                      gamin, il a écrit, le TRICHEUR, pas « gamine ».`

                      faux-jeton complet et troll invétéré, donc.

                      dehors, le troll qui vient voter 3 fois au moins sous un seul nom... déguisé !

                      • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 19:18

                        apprenez à décortiquer, comme de lire que votre « preuve » du jour est sortie d’un laboratoire payé par le musée de roswell en mal de visiteurs...

                        C’est tout ce que vous avez trouvé pour démolir cette « preuve » ??
                        La preuve, oui, que votre mauvaise foi est vraiment trop visible, morice, c’est évident !.........
                         Examinez donc les dossiers dé-classifiés de la NSA, je vous laisse chercher des éléments en recoupage qui vous feront dresser les cheveux sur la tête ! ah ah ah !!
                        Si vous n’avez pas trouvé, je vous les donnerai la prochaine fois....... smiley


                        • morice morice 1er août 2011 19:43

                          C’est tout ce que vous avez trouvé pour démolir cette « preuve » ??


                          relisez QUI a « analysé » le bout de machin et surtout QUI A PAYE : même pas l’auteur, avec ses boutons de braguette et sa pièce de monnaie comme « preuves »...

                          • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 20:24

                            relisez QUI a « analysé » le bout de machin et surtout QUI A PAYE : même pas l’auteur, avec ses boutons de braguette et sa pièce de monnaie comme « preuves »...

                            Vous savez combien ça coûte une telle analyse ??
                            Et alors, c’est une preuve pour vous de duplicité donc nulle et non-avenue ??
                            D’autre part, les boutons de vareuse sont juste des indices pour prouver les dires des témoins comme quoi des militaires ont bel et bien ratissé le coin pour rassembler les débris dans les années 40/50.....
                            Pourquoi ne parlez-vous pas des échantillons de métaux aux isotopes supposés et sensés ne pas exister sur notre bonne vieille terre ?
                            Il m’étonne même que vous n’ayez pas pensé, pour démolir cette preuve, à des fragments de météorites....sauf que les échantillons ont été collectés à différent endroits du site et que un alliage ne se forme pas tout seul comme ça dans l’espace....
                            Vous êtes lourd, morice, vous savez !
                            Et que dire alors des échantillons de nano-thermite sur ground zéro et analysés par Niels Harrit
                            preuve/indice que vous avez repris en toute pertinence sur vos articles, il y aurait-il deux poids, deux mesures et deux lectures différentes dans vos propos et selon le sujet ??


                          • morice morice 2 août 2011 00:55

                            D’autre part, les boutons de vareuse sont juste des indices pour prouver les dires des témoins comme quoi des militaires ont bel et bien ratissé le coin pour rassembler les débris dans les années 40/50.....


                            ah ? et des militaires qui ramassaient tout le temps des bouts de fusées ça n’existait pas ??

                            tenez, photo, pour vous.

                            Elle fume encore, celle-là...


                          • morice morice 1er août 2011 19:53

                            rien sur les bouts de carton belges : étrange, non ?


                            on compare ça 

                            à ça :


                            voir la vidéo au milieu....

                            le mieux c’est ça :


                            le coup de la « lumière solide », j’adore !!!

                            des « faisceaux d’ondes de plasma ioniques »

                            ou de la mayonnaise belge sortant du tube ???

                            • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 20:32

                              Un connard qui veut se faire mousser pendant 20 ans ne remettra jamais en cause, les nombreuses vidéos, photos, documents traces radar, poursuite avec F16, déclarations sur la « vague Belge », vous jetez souvent le bébé avec l’eau du bain ?....
                               exemple du « journaliste » qui balance tout sa merde :
                              http://www.rtl.be/loisirs/detente/insolite/10844/l-ovni-de-petit-rechain-aussi-faux-que-celui-de-roswell
                              Alors vous savez, le mec payé grassement par RTL qui écrit ça, c’est tout bonnement la honte....
                              ce gugusse ne mérite en aucun cas le titre de journaliste mais de soucoupiste patenté...
                              On comprend dès lors qu’on est drôlement bien informé en tout avec ce genre de charlot stipendié...


                            • morice morice 1er août 2011 21:14

                              Un connard qui veut se faire mousser pendant 20 ans 


                              non c’est tout récent pour lui : ce qui a moussé, c’est vous, hélas.

                              déclarations sur la « vague Belge », vous jetez souvent le bébé avec l’eau du bain ?.

                              NON plus, mais c’est difficile de vous faire entendre raison, puisque que vous aviez sorti la photo comme étant une preuve, ce que je j’avais réfuté en disant que je pouvais faire la même chose avec un bout de carton. Ce qu’il vient d’avouer.

                              VOUS avez vous-même ici écrit que le pantin en plastique de Roswell était une opération de la CIA pour éviter de parler de ce qui était « vraiment » arrivé.

                              Or, ce qui est arrivé est un bête ballon. Rien d’autre. Sans Roswell, sans les charlatans comme Petit, Rael, Bob Lazar ou les élucubrations d’un Charroux on pourrait parler OVNI. Mais vous avez vous mêmes ici mis en ligne votre liste d’abrutis, qui fait que ce n’est pas possible de discuter. Avec vous, comme avec Navis, on retourne aux soucoupes nazies et à l’Antarctique et la théorie de la terre creuse : savez-vous au moins QUI la  défend tant ?

                              Non, alors renseignez-vous davantage. Et cessez d’écouter les charlatans !

                              • Pyrathome Pyrathome 1er août 2011 22:11

                                puisque que vous aviez sorti la photo comme étant une preuve,

                                Je n’ai jamais considéré une photo comme une preuve et surtout à notre époque...d’ailleurs même la nasa s’est fait avoir, mais inutile de tergiverser plus longtemps sur ça, cela ne remet absolument pas en cause l’affaire de la vague Belge, il y a d’autres photos et vidéos et prendre celle-là pour vouloir prouver que l’affaire est une supercherie est proprement minable...

                                Quant à vos ballons et vos Kent en frigolite, je dois avouer que j’ai bien rigolé, j’avais déjà vu ça dans un bouquin bien avant l’avènement du net, mais je ne me rappelle plus lequel....
                                C’est le bon débunking habituel....

                                soucoupes nazies et à l’Antarctique et la théorie de la terre creuse..

                                savez-vous au moins QUI la  défend tant ?

                                Hitler était un psychopathe illuminé, oui merci, ça on sait...

                                Je me moque complètement de ce que les Xdroitistes ou autres nazillons veulent défendre comme inepties et dans quel but, ça ne m’intéresse pas, et je vous prie de plus jamais me confondre avec ces tarés, c’est bien trop facile....D’ailleurs vous leur faites déjà bien trop de pub en en parlant constamment, ils n’en demandent pas autant....
                                Ne faites pas d’amalgames, SVP, c’est pas très correct....la terre creuse et les soucoupes nazis, j’en ai rien à battre de ces conneries....

                                Et arrêter SVP de toujours sortir vos mêmes têtes de Turcs pour argumenter, je vous ai posé une simple question et vous n’y avez pas répondu (un peu plus haut )
                                Donc je réitère, sur l’ensemble des informations dont on dispose aujourd’hui et pour un début de conclusion....
                                Admettez-vous une bonne fois pour toute que nous sommes visité et surveillé par des gens venus dont on ne sait d’où ? d’un autre système solaire, d’une autre dimension, du passé, du futur ou que sais-je ?...

                                Moi je répond oui à 1947 % et vous ?? ah ah ah...


                              • morice morice 2 août 2011 00:56

                                Hitler était un psychopathe illuminé, oui merci, ça on sait...


                                Bob Lazar aussi.

                              • morice morice 2 août 2011 00:58

                                Je me moque complètement de ce que les Xdroitistes ou autres nazillons veulent défendre comme inepties et dans quel but, ça ne m’intéresse pas, et je vous prie de plus jamais me confondre avec ces tarés, c’est bien trop facile..


                                jamais dit ça : seulement dit que les thèses sur les martiens de Roswell sont largement soutenues par des droitistes... 

                                le coup des soucoupes nazies, quoi. Il y en a de beaux, dans le genre !!

                                les mêmes qui croient à la « terre creuse ».... 

                                ah ah ah les fêlés !

                              • Pyrathome Pyrathome 2 août 2011 12:02

                                J’essaye de parler sérieusement et vous me ramenez à vos soucoupes nazis, votre terre creuse et vos histoires d’hummites, vous avez vraiment une sacré dose de mauvaise foi, morice.....
                                J’appelle ça de la bouffonnerie....
                                mais toujours est-il que vous avez écrit des CONNERIES et il serait bon que vous le reconnaissiez, mais ça, vous ne le ferez jamais, amour propre oblige....

                                C’est le pentagone qui sera content de vous et de votre désinformation,
                                à croire que vous travaillez pour eux.....


                              • morice morice 2 août 2011 13:52

                                C’est le pentagone qui sera content de vous et de votre désinformation, 
                                à croire que vous travaillez pour eux.....


                                la preuve :


                                y’a pas, je touche des dollars là...

                                vous êtes aveuglé par votre propre ignorance des FAITS, Pyralène.... aveuglé. Petit est un con de première, et ça se pige au bout de deux minutes à l’entendre. 

                              • Georges Yang 2 août 2011 00:34

                                J’ai bien aimé « L’ami des Rolling Stones » . Ca à quoi à voir avec les nazis ?


                                • morice morice 2 août 2011 00:48

                                  J’ai bien aimé « L’ami des Rolling Stones » . Ca à quoi à voir avec les nazis ?


                                  ça devient de plus en plus dur pour les incultes de trouver des noises, hein, Yang ?

                                  Bon allez, écoutez donc ça, ça vous formera musicalement, qui sait.


                                  allez, soirée karaoké pour les incultes...

                                • morice morice 2 août 2011 00:44

                                  Admettez-vous une bonne fois pour toute que nous sommes visité et surveillé par des gens venus dont on ne sait d’où ? d’un autre système solaire, d’une autre dimension, du passé, du futur ou que sais-je ?...


                                  des Hummites ???

                                  ah ah ah !!!

                                  • Lucknow 2 août 2011 00:57

                                    « Les Ummites » serait plus exact, les Hummites pourraient être interprété comme un groupe de partisans fanatiques du Hummer, résistant à toutes les injonctions culpabilisantes des écologistes. smiley smiley


                                  • morice morice 2 août 2011 01:06

                                    merci pour la rectification ummesque.


                                    ce doit être Petit, déjà qu’il m’énerve avec ses conneries. Je ne vois pas la différence entre Rael et Lui. Rael est en plus meilleur pilote de voitures !

                                    là j’ai du mal à distinguer quel est l’ummite : le moustachu ou le faux Pagnol ?


                                    ils ont laissé un contingent dans la région !!

                                    ah ah ah trop ridicule les deux martiens là !


                                    la voix de l’ummite ici :

                                    on retrouve facilement son auteur :



                                  • Pyrathome Pyrathome 2 août 2011 11:55

                                    Mais oui bien-sûr, on ne répond pas à la question, c’est tellement plus facile de faire le mariolle.....
                                    Continuez donc de vous pignoler avec JPP.....




                                      • Bamchri 9 août 2011 01:37

                                        Je ne comprends pas bien ; en tout cas moi je ne pige pas pourquoi Morice et Pyrathome et le reste d’une partie des gens instruits malgré nos connaissances des trahisons gouvernementales (preuves en cascade à l’appuie) continuent de crier au conspirationnisme primaire dès que l’on pose une question historique, politique, économique... qui n’est pas validée par les grandes agences de presse ou l’institution ; pourtant en tant qu’intellectuels ils devraient se réjouir que certains ouvrent des débats ; c’est comme les intellectuels qui se bouffent le nez ou en viennent aux mains alors qu’ils devraient remercier le ciel et embrasser leur interlocuteur de trouver et partager enfin leur passion avec quelqu’un à leur portée, mais bon le monde est monde... monde d’êtres, mon être avant, soyez mon monde etc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès