Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Libye : quelle guerre menons-nous exactement ?

Libye : quelle guerre menons-nous exactement ?

L'histoire officielle est a priori limpide. Il y a d'un coté un méchant (c'est lui !) et de l'autre les gentils (c'est nous !). Donc logiquement il faut aller botter les fesses du méchant. Là où ca se complique, c'est que, d'une part, on aurait bien voulu faire ami-ami avec le méchant. Rappelez vous du séjour de Khadafi en 2007, qui réhabilitait le responsable de Lockerbie ou du DC10 UTA.

Pourtant, le Président de la République se dit fan de la culture populaire Etats-Unienne. Pas assez fan apparemment. S'il regardait suffisamment la TV, il saurait qu'il ne faut pas négocier avec les terroristes, ni croire qu'on pourra trouver un terrain d'entente. Qu'il passe un coup de fil à Jack Bauer pour se faire briefer sur le sujet s'il le faut. 
 
Non seulement les rues parisiennes ont été bloquées pendant une semaine, mais surtout la France a renié sa promesse de diplomatie des droits de l'homme.

 
On aurait pu se rattraper deux ans plus tard, en 2009. Nos amis et voisins Suisses, un pays Européen, démocratique, aveint deux otages retenus en Libye. Mais au lieu d'aider les Suisses, nous avons preféré, par le biais de Bruxelles, donner la préférence à la Libye et à son pétrole, plutôt qu'à la Suisse qui avait intelligemment déployé l'arme de l'espace Shenghen pour faire pression sur la Libye.
 
Aujourd'hui, sous couvert d'intervention multinationale, nous pouvons enfin aller faire le ménage en Lybie. Les contribuables, associés ou non, ont beau soulever le cout des opérations, les bombardements suivent leur cours, y compris sur des objectifs non militaires (cf la video de Michel Collon, sur le blog de Vlad). Or, ca fait des semaines que Mediapart nous dit que en fait, la guerre de Lybie couvre plusieurs objectifs, dont celui de régler un conflit inter personnel entre un marchand d'arme qui serait proche de l'UMP et une partie de l'administration Libyenne (voir Mediapart : Les documents Takieddine. Les négociations secrètes de l'Elysée pour blanchir le bras droit de Kadhafi). Oublions les photos de Hortefeu ou Copé en short dans la piscine de ce Mr Takieddine, puisque c'est Mediapart qui les révèlent (feuille de ragots trotskystes, dixit Morano), appuyons nous sur une source d'information plus institutionnelle, le Parisien. Il dit que en pleine guerre de Lybie, et alors que les migrants ont un peu du mal à faire le trajet inverse, 4 parlementaires français vont en Libye discuter avec une partie de la famille Khadafi. L'info est reprise par Contrepoints, qui se demande légitimement s'il existe une diplomatie parrallèle à l'oeuvre en Libye.
 
Il est vrai que le maire de Bordeaux ministre de la défense ministre des affaires étrangères est un peu aux abonnés absents ces jours ci. Est-il reparti à Montreal ?

Bref, on n'y comprend rien. S'agit-il de faire tomber Khadafi ? D'armer les rebelles ? D'autre chose ? Les choses sont compliquées, pas si limpides que ca. Simplifions les : ramenons les forces armées à la maison, n'achetons plus de pétrole libyen, laissons les migrants circuler (mais aux conditions libérales, c'est à dire sans visas mais sans droits à une quelconque aide sociale une fois qu'ils sont chez nous) et surtout, ne bloquons pas la justice même quand il s'agit de juger des trafics d''arme ou des actes terroristes sur aéronefs civils.


Sur le même thème

Ukraine : vers la négociation ?
La tragédie des migrants : Les Algériens indifférents
Encore lui, véritable mouche du coche
Anatomie du pouvoir politique - partie 1
James Foley - La découverte « soudaine » de l'atrocité !


Les réactions les plus appréciées

  • Par James (---.---.---.165) 11 août 2011 11:40
    James
    Libye : quelle guerre menons-nous exactement ?Une guerre d’agression, pour des motivations crapuleuses.
  • Par desmotscratie (---.---.---.145) 11 août 2011 19:28

    Cette intervention en Libye, on ne le dira jamais assez, est une infamie qui couvre d’opprobre l’ensemble de la communauté française. Je me sens sali, comme violé par cette mascarade où pouvoir politique et média jouent un très très mauvais film dont le scénario a été bâclé, le tout en notre nom. Abject, au point que Khadaffi apparaît comme le seul personnage digne dans cette histoire. Il ne reste qu’à espérer qu’il sorte vainqueur politiquement de cette absurde histoire afin que l’honneur soit sauf et que la perfidie et l’insigne médiocrité ne soient pas récompensées : il ne manquerait plus que ça. L’action menée par les coalisés, des insurgés à l’OTAN en passant par tSarkomzy et sa fine équipe, se déroule sous le seau de la bassesse et de l’incompétence ! 

  • Par sonearlia (---.---.---.171) 11 août 2011 13:56
    sonearlia

    Assez d’accord sur certaines choses dans l’article, ramenons les forces armées à la maison, et surtout ne les laissons pas repartir dans d’autre pays, autrement l’histoire se répètera encore...

  • Par Daniel D. (---.---.---.140) 11 août 2011 16:10
    Daniel D.

    C’est depuis le début notre choix, et des le début on as été porte parole et commercial du CNT pour qu’il soit reconnu malgres les 18 inconnus sur 31 menbres.

    On as commencé la guerre le lendemain de l’autorisation accordé pour interdire l’espace aérien pour eviter les bombardement de population... aujourd’hui c’est nous qui bombardons ....

    Ne parlons pas des accords commerciaux déjà signé avec le CNT ou des déclarations officielle demandant la tête de Mr Kadafi...

    On peut quand même deviner un peu la couleur de l’ensemble, et ça sent pas bon du tout !

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires