• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron et le racisme social

Macron et le racisme social

 par fatizo

Souvenez-vous de la sortie du Ministre de l’économie en septembre 2014 lorsqu’il avait qualifié les ouvrières de l’abattoir de Gad, dans le Finistère, de simples « illettrées ».

Le nouveau chouchou des médias du monde politique français, depuis la défaite d’Alain Juppé à la primaire de droite, a encore démontré ce week-end qu’il affichait un profond mépris pour le peuple.

Présent dans le Nord, l’ancien banquier d’affaires a déclaré : « Ici une série de difficultés qui se sont accumulées, la difficulté économique, l’effondrement de la mine (…). Sur cet effondrement il y a eu des problèmes sanitaires et sociaux ». « Dans ce bassin minier, les soins se sont moins bien faits, il y a beaucoup de tabagisme et d’alcoolisme, l’espérance de vie s’est réduite, elle est de plusieurs années inférieure à la moyenne nationale ».

Plus tard, il s’en est pris aux chômeurs : « Je ne veux plus entendre ‘j’ai encore droit de rester un peu au chômage’ ou ‘on ne me propose rien’ ! ».

Macron montre son vrai visage, celui d’un grand bourgeois qui ne connait rien au peuple, à ces petites gens qui ont construit les fondations de notre pays depuis des siècles de leur dur labeur.
Si l’on vit moins longtemps dans le milieu ouvrier, c’est aussi et surtout à cause des maladies professionnelles, celles que l’on ne connait guère lorsqu’on est un planqué de la banque Rothschild.
Imaginons un instant qu’un homme politique utilise des clichés aussi vulgaires que ceux employés par Emmanuel Macron pour s’attaquer aux immigrés et aux femmes, il est évident que dans l’instant qui suit il aurait toutes les associations anti-racistes et féministes sur le dos. De plus les médias en feraient leurs choux gras pendant plusieurs jours, dénonçant un comportement totalement incompatible avec notre démocratie.
Mais dans le cas présent rien ou si peu. On trouve même des journaux comme l’immonde « Le Monde » qui ose venir étayer les propos de leur chouchou. 
Le racisme social a encore de belles heures devant lui dans ce pays avec de telles élites, mais il est vrai que les plus faibles doivent accepter de faire plus d’heures par semaine, d’avoir leur retraite à un âge de plus en plus avancé, d’avoir un système de sécurité sociale qui ne leur permet plus d’être aussi bien soigné.
Voilà ce qu’on doit accepté sans broncher, nous les salauds de pauvres.
Et à l’opposé ils osent brandir l’argument du racisme anti-riches, soutenus par nos plus grands éditorialistes, dès qu’on leur demande de mettre la main à la poche en période de crise.

Mais que dire de ces élites (qui se présentent en candidat anti-système, rires), qui insultent le peuple sans que les médias n’y trouvent rien à redire.
Lorsque je lis les déclarations insultantes contre « la France d’en bas » de la part de la nouvelle idole du milieu journalistique, j’ai le sentiment d’être revenu aux plus belles heures du sarkozysme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.86/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • L’anti-racisme est alibi du racisme social :
     
    « Toute idée de grandeur, d’intelligence, de dévouement au service de la Cité est remplacée par l’horizon du mélange général, de la diversité heureuse, du métissage universel. »
     
    « L’anti-racisme ainsi compris va être la pointe émergée d’un phénomène de mentalité beaucoup plus diffus, beaucoup plus large, où toute une série de valeurs libérales acquièrent une identité de gôôôche [...] Il fait être ouvert sur tous les plans [...] Le repoussoir par excellence, c’est la fermeture, aussi bien économique, que politique où migratoire. »
     
    « La greffe s’effectue sur fond d’internationalisme [p... NPA], lequel se recycle à merveille dans la cause européenne, puis dans le cosmopolitisme multiculturel [BHL-Bergé], en pleine affinité avec le climat de globalisation économique en train de s’installer. Le libertarisme [libéral-libertaire] fournit le moyen d’entrer dans le libéralisme en gardant sa bonne conscience [Kohn le tripoté de l’UE anti-raciste]. » 
     
    Marcel Gauchet, alors « Arrêtez l’immigration, produire français » Marchais


    • fatizo fatizo 18 janvier 2017 10:50

      @La Baudruche négrière patronale verdie
      Gaucher expliquait il y a peu dans Marianne que cette trahison datait de Mitterrand en 1983.

      Et que pour remplacer cette trahison sociale,il avait misé sur l’anti-racisme (touche pas à mon pote)et l’Europe.
      C’est pourquoi aujourd’hui dans de nombreux cerveaux de gauche il faut adoucir la laïcité pour nos amis musulmans. 
      Merci Mitterrand 

    •  
      Le racisme social n’est pas possible au sein du Ku Klux Klan ...
       
      Car le racisme social est un racisme de l’individu sans racine grégaire, et le racisme ordinaire un racisme du grégaire contre l’individu.
       
      C’est à dire que le holisme, l’organicité, assure la hiérarchie sociale mais interdit le mépris social, par justement cette appartenance (à noter qu’au moyen-âge le fou n’était pas méprisé, ni l’animal qui avait aussi le droit à un procès !).
       
       
      « Ni aujourd’hui ni jamais, la richesse ne suffit à classer un homme, mais aujourd’hui plus que jamais la pauvreté le déclasse. » Charles Maurras


    • Etbendidon 18 janvier 2017 10:44

      Et oui ILS l’ont choisi comme plan B
      En plan A ils ont choisi FILLON dit fifi
      En 2005 ils avaient choisi la folle du poitou et sarko
      En 2012 ils avaient Sarko et hollandouille
      L’un ou l’autre c’est kif kif
      Alors cette année ce sera FILLON ou MACRON
      Et on sera comme des CONS
       smiley
      Vous vous demandez qui sont ces ILS ?
      Faut tout vous expliquer !
      Allez je vous aide avec quelques mots clés : Banques, bankters, Bildeberg, young leaders ...
      Et pour les conspis : illuminatis, reptiliens et rotschildiens, ET ....
       smiley
      Ah vous voulez parler de MLP Mélenchon-LePen
      Attendez que la primaire des nullosses Profiteurs Socialous soit terminée et vous allez savourer comment Merluche et Marinette vont se faire désosser
       smiley


      • fatizo fatizo 18 janvier 2017 11:05

        @Etbendidon

        Leur plan À c’était plutôt Juppé. 
        Quant à pplan B,Macron, il sera en dessous des 10%

      • baldis30 18 janvier 2017 20:48

        @Etbendidon
        Bonne approche mais il en manque une de plus grosse taille :

        Il faut rassurer le MEDEF, mais aussi les banquiers , autrement dit la Suisse en général et Genève en particulier et surtout cette dernière !

        Il n’y a plus Rocard, Jospin est recasé ( alors qu’on ne devait plus entendre parler de lui) , alors on sort Macron ...

        mais quel est donc le trait commun très fort entre les trois personnages ? Outre l’ENA bien entendu .... et un lien plus fort !


      • Alice Alice 18 janvier 2017 23:36

        @fatizo
         
        Pour la primaire de Droite Juppé était le favori des médias plan A
         
        Maintenant les médias misent sur Macron : plan B
         
        Il serait leur favori quel que soit ses idées


      • ZenZoe ZenZoe 18 janvier 2017 11:43

        Ce qui est du racisme social est sa sortie sur le costume (si t’avais bossé, t’aurais pu te payer un costard). J’ai trouvé ça d’une absolue violence et d’une vulgarité incroyable. Macron n’est qu’un enfant gâté par la vie qui va je le pense un jour mordre la poussière.

        Par contre, dire que les employés des abattoirs sont peu instruits ou que des problèmes d’alcool existent dans les départements du nord n’est pas du racisme social, c’est la réalité. Le racisme social ici serait de dire qu’être peu instruit fait de quelqu’un un crétin, et qu’être chômeur et alcoolique vous place au bas de l’échelle sociale.
        Ce qui n’est pas ce que Macron a dit. Bien sûr, c’est aussi une grande bourde et un manque sidérant de tact de parler de leurs alcoolisme à des gens dont on veut obtenir les votes, mais ce qu’il dit est la réalité.
        Ce n’est pas en escamotant les problèmes qu’on va les résoudre. Regardez l’immigration et l’Islam, personne n’avait le droit d’en parler jusqu’au tremblement de terre en 2002, et le FN a pu progresser là-dessus.
        Alors oui, disons-le : les employés des abattoirs sont en général peu instruits et peu qualifiés, et la solution est de leur proposer de meilleures perspectives de travail et une formation continue, et les chômeurs dans les régions dévastées sombrent souvent dans l’alcoolisme, et la solution est de redynamiser ces régions et d’accompagner vraiment ceux qui en ont besoin.
        Pas de faire l’autruche.


        • Fergus Fergus 18 janvier 2017 13:07

          Bonjour, ZenZoe

          Très largement d’accord avec vous, l’apostrophe sur le « costume » était beaucoup plus violente que le propos sur l’alcoolisme et le tabagisme qui s’appuie sur des faits peu contestables, même si le Nord n’est pas la région la plus touchée.

          « Ce n’est pas en escamotant les problèmes qu’on va les résoudre. »

          En effet, ni en tirant à boulets rouges sur ceux qui formalisent ces problèmes.

          Macron - comme Fillon - est suffisamment porteur de dérives libérales potentiellement antisociales pour être combattu sur celles-ci.


        • fatizo fatizo 18 janvier 2017 13:27

          @ZenZoe

          Si on part de ce postulat on peut trouver des clichés pour de nombreuses régions de France. Ce n’est pas en insultant le peuple que l’on va le tirer vers le haut.
          Et puisqu’il aime tant dénoncer pourquoi ne dit-il rien sur la drogue parmi les elites,sur l’alcoolisme mondain.
          On aimerai aussi l’entendre sur les dérives des banques. 
          Mais Macron préfère s’ en prendre à ceux qui sont tout en bas.Quel courage.
          Sa façon de mépriser les catégories de français les unes après les autres ressemblent terriblement à du Sarkozy.

        • ZenZoe ZenZoe 18 janvier 2017 14:18

          @fatizo
          Je n’apprécie pas Macron plus que ça. Plus que méprisant pourtant, je dirais que c’est un enfant gâté qui ne sait pas de quoi il parle. Mais concernant les propos qu’il a tenus dans le Nord :

          « Si on part de ce postulat on peut trouver des clichés pour de nombreuses régions de France ».
          Certes, mais Macron se trouvait dans le Nord quand il a dit ça, il n’allait pas leur parler de l’alcoolisme en Languedoc-Roussillon smiley Et ce n’est pas un cliché, c’est la réalité, certaines régions sont plus touchées que d’autres, c’est comme ça.

          « Ce n’est pas en insultant le peuple que l’on va le tirer vers le haut. »
          J’ai dit qu’il avait manqué de tact, c’est le moins qu’on puisse dire. Mais je ne comprends pas pourquoi vous liez alcoolisme, insulte et condition sociale. L’alcoolisme est une maladie qui touche tout le monde et n’a rien de honteux ni de dégradant, et là encore, Macron ne s’adressait pas à un public mondain lors de sa tirade et n’allait pas leur parler des problèmes de coke et whisky des people.

          On aimerait aussi l’entendre sur les dérives des banques.
          Oui, je suis d’accord, mais votre sujet du jour est le racisme social, et je répondais à ce sujet.


        • ZenZoe ZenZoe 18 janvier 2017 14:19

          @Fergus
          Bonjour Fergus, excellent commentaire smiley


        • Fergus Fergus 18 janvier 2017 14:51

          @ ZenZoe

          Excellent commentaire également à 14 h 18 en réponse à Fatizo

          Je comprends parfaitement qu’il ait envie, à sa manière, de faire éclater la « bulle » Macron - si tant est que l’on puisse encore parler de « bulle » -, mais comme vous l’avez souligné avec justesse, le « manque de tact » de l’ancien ministre ne doit pas être amalgamé avec une insulte.


        • fatizo fatizo 18 janvier 2017 15:23

          @Fergus

          Macron manque toujours de « tact » avec les mêmes.
          Étonnant non ?
          A se demander si c’est toujours un manque de tact.

        • baldis30 18 janvier 2017 20:53

          @ZenZoe

          Ah un discours sur l’alcoolisme ... bigre un autre lien bien fort .... toujours en provenance des mêmes lieux .....

          j’attends la suite .... Et je choquerai certains en rappelant que peut-être Louis XIV n’avait pas tous les torts en révoquant l’Edit de Nantes... et que son descendant Louis XVI avait dû composer ....


        • velosolex velosolex 19 janvier 2017 01:00

          @fatizo
          Quand les bourgeois se penchent sur le peuple en tentant d’être en empathie, ça nous donne Giscard et son accordéon, Et Macron qui vient nous servir à boire sous la tonnelle .

          Très utile. On vérifie tout à coup l’espace sidérant derrière lesquels ils parlent. Sur la scène, et les hauts de Seine, ils peuvent faire illusion, car ils ont le discours préparé, lubrifié par les conseillers, le cheveu aplati à grand frais par un coiffeur patenté...
          Mais là, pauvres d’eux, tout de même, au milieu de l’arène, en plein milieu de corons éteints, que voulez vous qu’il sortent.
           La région et ses habitants sont tous aussi étrangers que les indiens d’Amazonie que Levi Strauss étudia dans les années 30. A une différence près le sociologue se faisait tout petit devant eux et admirait leur culture. 
          Une urgence : Que les élus viennent de la société civile, qu’ils fassent un vrai compagnonnage pour apprendre le métier comme le faisait les sculpteurs de cathédrale, qu’on réduise leurs bénfices, de toutes espèces, et qu’on réduise la vie politique à dix ans d’activité, ou à deux mandats

        • Jeff84 19 janvier 2017 05:51

          @Fergus
          La citation exacte est « la meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler ». Pouvez-vous me dire exactement ce qu’il y a de choquant là-dedans ? C’est parfaitement vrai. C’est même une évidence. Si on veut une chose, il faut la créer, donc fournir un effort pour l’obtenir.


        • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 19 janvier 2017 06:53

          @ZenZoe
          Et l’alcoolisme mondain ? Il n’y a pas d’alcoolisme que populaire.

          De même, je connais des ouvrières lettrées et des gens assez incultes à des postes plus élevés parce que les classes sociales (devrais-je dire les castes) se reproduisent entre elles. Et même lorsqu’on est un crétin ignare, quand on est issu d’un milieu favorisé, on ne devient jamais ouvrier. Ça aussi, c’est la réalité.
          Et ainsi, un ouvrier intelligent et cultivé peut passer sa vie à bosser sans jamais pouvoir s’offrir le costume à plusieurs milliers d’euros de l’enfant gâté Macron. Aujourd’hui comme avant la révolution française, mieux vaut se donner la peine de naître que d’étudier, l’ascenseur social est en panne depuis longtemps et les clichés sociaux sont plus violents que jamais.

        • Jeff84 19 janvier 2017 08:11

          @Griffon Jaune
          C’est apparemment avec un autre pseudo que vous l’avez posée, et j’ai répondu.


        • ZenZoe ZenZoe 19 janvier 2017 10:46

          @Sylvaine Reyre
          J’ai remarqué deux choses :
          1) les gens répondent souvent sans lire vraiment le commentaire auxquels ils répondent, et répondent à côté ou en le caricaturant,
          2) dans un article où les commentaires sont très nombreux, on s’éloigne peu à peu du sujet de l’article, et on répond à côté, ou à la mauvaise personne.

          Ainsi il en va de votre réponse à mes réflexions ci-dessus. Je vous invite donc à les relire attentivement et pointer exactement dans mes propos ce qui vous chagrine et qui vient en contradiction avec vos propres propos ou la réalité (car ce que vous dites est juste bien sûr).


        • ZenZoe ZenZoe 19 janvier 2017 10:58

          @Jeff84
          C’est moi qui ait soulevé le sujet. Vous avez raison, je n’ai pas retranscrit les propos exacts.

          Ceci dit, ce qui me choque est ceci : avec les salaires qui stagnent et ne sont plus en rapport avec le coût de la vie (surtout pour les salariés peu qualifiés), il est devenu assez dur de se payer un costume de bonne qualité ces jours-ci. Surtout de la qualité de celui que portait Macron ce jour-là. Macron montre là une méconnaisance crasse d’une large portion de la société, et surtout celle dans laquelle il n’évolue pas. C’est comme s’il avait dit : si on veut se payer une Porsche, y’a qu’à bosser. Trop facile ! Vous ne voyez pas que c’est choquant de dire ça ? Macron pour le coup était hors sol.


        • ZenZoe ZenZoe 19 janvier 2017 11:06

          @fatizo
          A force de vous relire, je finis par comprendre ce que vous vouliez dire au fond. En fait, ce n’est pas ce que Macron a dit qui vous dérange, c’est qu’il semble justement oublier le tact le plus élémentaire avec des gens de condition modeste, ce qu’il ne ferait pas avec des gens « huppés ». Vu sous cet angle, vous avez sans doute raison. Je parlerais plutôt de condescendance tout de même plutôt que mépris, même si les deux mots sont très proches.


        • Jeff84 19 janvier 2017 19:39

          @ZenZoe

          Je vois ce que voulez dire, pour une porsche, effectivement je serais d’accord. Mais un costume ?
          Je n’ai jamais porté de costume à plus de 150€, et en 14 ans de boulot, je n’en ai acheté que 3. 2,70€ par mois, c’est quand même relativement gérable. Il a pas dit un cerruti (ou je ne sais quelle marque chère), il a dit un costard. N’importe qui (ayant un boulot) peut se payer un costard avec quelques heures sup.

          J’aime pas du tout Macron, mais là quand même, c’est un poil exagéré...

        • Fergus Fergus 18 janvier 2017 11:55

          Bonjour, Fatizo

          Que Macron soit un pur produit du libéralisme, personne ou presque n’en doute. Qu’il soit positionné sur une ligne dure vis à vis des chômeurs, c’est également une évidence. Enfin, qu’il ait tenu des propos déplacés sur l’alcoolisme et le tabagisme dans les Hauts-de-France, nul ne peut sérieusement le nier, d’autres régions, et notamment dans le sud-est étant nettement plus affectés sur ces plans-là.

          Autre grief contre Macron : à Quimper, il vient de nier avoir donné l’autorisation d’exploitation des sables coquilliers en baie de Lannion. C’est totalement faux : c’est bien Macron qui a autorisé le préfet à valider, au bénéfice des intérêts industriels, cette exploitation dangereuse tout à la fois pour l’environnement et pour les ressources des pêcheurs.

          En revanche, force est de reconnaître que lui faire un procès sur les propos qu’il a tenu sur les ouvrières de GAD relève d’une manipulation qui a été assez largement orchestrée sur le net.

          Ayant habité Morlaix et connu des personnes qui travaillaient sur le site de Lampaul-Guimiliau, je confirme ce qu’a dit Macron : il y avait de nombreuses employées « illettrées » dans le personnel de la société GAD. Pas « analphabètes », mais bel et bien « illettrées », autrement dit des personnes ayant des difficultés à maîtriser la lecture et l’écriture. Un problème connu des autorités locales.

          Or, de quoi était-il question au moment de la visite de Macron ? De la reprise de GAD avec à la clé de nombreuses suppressions d’emploi - dont ceux de Lampaul-Guimiliau -, ce qui d’ailleurs été le cas quelques semaines plus tard avec la décision du tribunal de commerce de Rennes.

          En évoquant cet illettrisme, Macron voulait souligner les grandes difficultés qu’allaient rencontrer ces femmes pour retrouver un job, et notamment pour passer un permis de conduire rendu nécessaire par la recherche d’emplois nouveaux dans les villes et villages alentour. Objectif de Macron : réformer le processus du permis de conduire et en réduire les coûts pour les personnes comme les employées de GAD.

          Sur ce dossier-là, rien ne pouvait être à Macron, il faut avoir l’honnêteté de le souligner.


          • Fergus Fergus 18 janvier 2017 11:59

            Erratum (dernière phrase) : ... rien ne pouvait être reproché à Macron, il faut...


          • Fergus Fergus 18 janvier 2017 13:11

            Bonjour, Orange Skink 42

            Je ne sais toujours pas ce qui doit se passer le 15 mars.


          • Jeff84 19 janvier 2017 06:09

            @Fergus
            Ca va pas, non ? Le libéralisme n’est pas une poubelle, vous pouvez garder votre Macron, ou l’entreposer ailleurs ! Ce n’est pas parce ce gars fait 1% de mesures libérales (les bus régionaux) et 99% de mesures étatistes (TOUT le reste) qu’il est libéral.


            Le seul candidat libéral que nous ayons jamais eu est Madelin, qui avait d’ailleurs fait un score très honorable. A l’époque j’étais encore socialiste, j’ai voté Chevènement.

          • covadonga*722 covadonga*722 18 janvier 2017 12:09

            yep , bonjour Fatizo , désolé mais ce qu’il dit est vrai sur le paupérisme lié a l’acoolisme le tabagisme et la déficience de soins c’ est exactet vérifié dans cette région dévastée.

            A vous entendre un élu qui dirais que la paix sociale n’existe a Marseille que part l’économie du shit 
            et le foot mentirais , désolé ces maux existent ne pas vouloir les nommer revient a ne pas vouloir les voir.
            asinus

            • fatizo fatizo 18 janvier 2017 12:18

              @covadonga*722
              Et un élu qui parlerait de la drogue parmi les plus riches,de l’alcoolisme mondain...

              Ce que fait Macron est pitoyable.
              On ne fait pas de la politique en insultant les gens.Sarkozy l’a fait avant lui

            • covadonga*722 covadonga*722 18 janvier 2017 13:30

              @fatizo
              Et un élu qui parlerait de la drogue parmi les plus riches,de l’alcoolisme mondain.


              dirait la vérité aussi 

            • fatizo fatizo 18 janvier 2017 14:51

              @covadonga*722
              Oui mais il ne le fait pas.C’est bien l’a le problème 


            • lee oswald meslier 18 janvier 2017 12:24


              Le tube de l’année avec Macron .

              https://www.youtube.com/watch?v=xeDKyl04G74


              • capobianco 19 janvier 2017 09:05

                @meslier
                https://www.youtube.com/watch?v=RDTxeY7akNA

                Je préfère celui là...


              • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 18 janvier 2017 12:32

                Le « racisme social » est un symptôme irrépressible chez les mercenaires de la lutte des classes.


                On a beau essayer de les formater à HEC, à l’ENA, Science-Po, ou chez les Young-Leaders en leur apprenant à faire des sourires et surmonter la nausée qu’ils éprouvent quand ils sont contraint à tro de promiscuité, chassez le naturel, il revient au galop.

                On ne s’échappe pas comme ça d’une aussi longue éducation chez les jésuites. Ca marque.

                En psychanalyse, on appelle ça un « lapsus », comme celui de Sarkozy à La Baule en 2015 : à La Baule, dit : « La France, de toute éternité, a toujours été du côté des opprimés et toujours été du côté des dictateurs, toujours été du côté de celui qui était jeté en prison parce qu’il croyait dans ses idées. »

                • LE CHAT LE CHAT 18 janvier 2017 13:20

                  c’est sûr qu’avec des propos comme ça qu’il ne devrait pas cartonner à Henin Beaumont !

                  Macron vient du Touquet , Le St Trop des hauts de France , lieu très bourgeois complétement décalé par rapport au reste de la région


                  • Trelawney Trelawney 18 janvier 2017 14:20

                    Macron est un candidat de Droiche, ce qui fait toute la différence avec Valls qui lui est un candidat de Gaute


                    Leur devise à tous les deux est : « Il ne faut pas prendre les français pour des cons, mais ne jamais oublier qu’ils le sont »

                    • Tall Tall 18 janvier 2017 14:24

                      Le PS est mort s’il ne tente pas la bulle Macron, il n’a donc rien à perdre.


                      Ce qui est intéressant dans cette offensive désespérée, c’est de voir jusqu’où ils osent aller dans leur propagande ( pour l’instant c’est au bulldozer ) et jusqu’à point le peuple se laissera berner ... ou pas.
                       
                      Les peuples anglo-saxons ne se sont pas fait avoir par leur propagande-système locale ( Brexit et Trump ). Qu’en sera-t-il des gaulois ?

                      • Fergus Fergus 18 janvier 2017 15:03

                        Bonjour, Tall

                        « Les peuples anglo-saxons ne se sont pas fait avoir par leur propagande-système locale ( Brexit et Trump ). »

                         smiley Je ne sais pas ce qu’il en sera du Brexit - qui risque fort néanmoins de coûter très cher au peuple du Royaume-Uni* -, mais pour ce qui est de Trump, beaucoup d’Etasuniens des classes populaires ont nettement l’impression, au vu de la composition de son gouvernement, de s’être fait rouler dans la farine. D’où les pires sondages de popularité pour un nouveau président au moment de sa prise de fonction (rappelons qu’Obama était grosso modo à 80 % alors que Trump semble culminer à 40 %).

                        * Pourquoi ? Parce que l’Union Européenne semble décidée à adopter également une position dure sur les futurs échanges commerciaux. Moyennant quoi Theresa May a brandi la menace d’une transformation de la City en paradis fiscal. Ce qui amènerait l’UE à durcir encore plus sa position, et le gouvernement du RU, faute de rentrées fiscales suffisantes, à précariser toujours plus les classes populaires de sa population.


                      • Tall Tall 18 janvier 2017 15:54

                        @Fergus

                         
                        Pour le Brexit & Trump : tu n’as à cette date que des procès d’intention à vendre.
                        Du vent, donc ...
                        Et en attendant, le fait est déjà acquis que le peuple s’est assis 2 fois sur une propagande dominante assourdissante.
                         
                        Quant à la question du peuple gaulois, en 2005, la propagande était aussi plutôt pour le « oui » à l’UE mais ça n’a pas pas marché.
                         
                        Enfin, entre nous, j’ai revu tes articles sur la campagne 2012.
                        Tu n’as jamais été pour Mélenchon. Tu as toujours joué Hollande en fait, et depuis le début.
                        Mais en ce qui me concerne, ça ne marchera pas 2 fois.
                        Ca fait déjà un moment que je te vois rouler pour Macron, mais tu l’auras dans l’os cette fois. smiley

                      • Tall Tall 18 janvier 2017 16:36
                        @Fergus

                        En situant ton début de campagne depuis ici ( 22août 2008 )
                        j’ai suivi tes articles jusque là ( 25 avr 2012 )
                        Et je dénombre ( en gros ) :
                        - 17 articles contre Sarkozy
                        - 7 articles pour Hollande
                        - 0 pour Mélenchon
                        Au contraire, tu appelles 3 fois les électeurs de Mélenchon à voter Hollande :
                         
                        Par contre, tu as répété 1000 fois : je vote Mélenchon, je vote Mélenchon ...
                        Car c’est ça ton grand truc : dire je vote pour untel, tandis que le gros de tes arguments vont vers un autre.
                         
                        Et maintenant, tu recommences, mais avec Macron à la place de Hollande.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès