• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron, Le Pen, Fillon, ennemis du peuple et du progrès

Macron, Le Pen, Fillon, ennemis du peuple et du progrès

Montres de luxe, costumes sur mesure payés par des richissimes amis, travail non identifiable de l'épouse et des enfants, mise en examen pour détournement de fonds publics, mensonges sur la valeur réelle du patrimoine, refus de se rendre devant les juges etc., voilà quelques unes des caractéristiques du trio préféré de la bourgeoisie française pour l'élection présidentielle. Et il ne s'agit là que de l'arbre qui cache la jungle des magouilles et des scandales financiers en tout genre d'une partie de la classe politique sans foi ni loi qui s'agrippe de toutes ses forces à ses privilèges. Macron, Le Pen et Fillon qui peuvent paraître différents dans leur style, leurs mots d'ordre et leurs discours, partagent en réalité le même fond commun, servir les puissants.

Les citoyens sont ainsi fortement incités à choisir un président de la République parmi ces personnages grotesques et corrompus. Plus les dates des élections s'approchent, plus ces « chiens de garde » du capital aboient à longueur de journée et de nuit dans les médias. La propagande et l’endoctrinement deviennent permanents, intenses, futiles et cyniques. Les moyens de communication de masse, notamment la télévision, sont ainsi utilisés massivement par la classe dominante pour tromper et anesthésier une population déjà traumatisée et démobilisée par le chômage et la précarité.

 

Marine Le Pen est assurée, selon les sondages fabriqués de toutes pièces, de participer au second tour alors que les citoyens n'ont pas encore voté. Peu importe, il faut qu'elle soit, vaille que vaille, au deuxième tour.

Son parti est présenté par les médias comme un parti normal, un parti somme toute comme tous les autres. Son nationalisme xénophobe et antisémite est édulcoré et banalisé : le musulman remplace le juif, « la race germanique » devient « français de souche », « La grande Allemagne », c'est « la grandeur de la France » et la République a pris la place du « Reich » (1). Les mots utilisés par le père comme « l'immigration massive et sauvage » ou « les chambres à gaz ne sont qu'un détail de l'histoire » sont adoucis. Marine, sa fille, parle plutôt de communautarisme, de laïcité, du terrorisme islamique etc. (2). Mais il ne s'agit là que des mots qui travestissent la réalité pour mieux masquer la vraie nature de ce parti dangereux. Si le Front national est partout dans les médias aujourd'hui, c'est que la classe dominante, en période de crise, a besoin d'instrumentaliser ce genre d'organisations pour, en dernière analyse, maintenir l’accumulation et la concentration de la richesse entre les mêmes mains. Elle a besoin d'inventer des boucs émissaires qui lui permettent d’occulter sa responsabilité dans la situation économique et sociale désastreuse que connaît la France aujourd’hui.

Pour reconquérir une « opinion publique » traumatisée par les différents plans d’austérité des gouvernements Sarkozy/Hollande et dégoûtée par le comportement d’une classe politique corrompue et totalement soumise aux intérêts d’une minorité de très riches, la bourgeoisie française invente des ennemis et montre du doigt l’Immigré, le Musulman, le Noir, le Réfugié, le Sans-papiers etc. comme responsables de tous les maux de la France. La fabrication des boucs émissaires permet également de décharger la colère populaire sur les victimes de la crise tout en épargnant ses véritables responsables.

L'hydre Front national remplit aussi une autre fonction pour la classe dominante, servir d'épouvantail pour mieux placer à la tête de l'Etat un autre président qui servira, dans des conditions plus apaisées, ses intérêts.

 

François Fillon est le candidat de cette vieille bourgeoisie française conservatrice et catholique peu attirée par l'extrême droite. Une partie des classes populaires trompée par le discours démagogique de Marine Le Pen ne se reconnaît pas dans la rhétorique du châtelain. Par contre, son combat pour des valeurs traditionnelles (contre le mariage homosexuel, contre l’interruption volontaire de grossesse et l’adoption, contre « la théorie du genre » etc.), ses convictions religieuses qu'il étale à la moindre occasion lui attirent la sympathie d'une droite réactionnaire qui aimerait faire tourner la roue de l'histoire en arrière. Manif pour tous, Sens commun et tous les réseaux de la droite catholique se mobilisent pour l'homme aux costumes à 50 000 euros.

Cependant ses valeurs conservatrices ne correspondent pas vraiment à son programme économique ultra-libéral (3) qui plaît au patronat et à une droite plus ouverte sur les évolutions de la société (4).

Fillon et la bourgeoisie qu'il représente vivent dans un autre monde. Leur vénération pour l'argent et le profit les rend imperméables aux injustices, aux inégalités et à l’irrationalité du capitalisme qui produit en même temps richesses pour une minorité et misère pour la majorité de la population. Ils exigent des autres des sacrifices qu'ils sont incapables d'appliquer pour eux-mêmes.

Le progrès social, la sécurité sociale, les services publics etc. ne sont pour eux que des mots vides de tous sens. Fillon le janséniste aime l'argent, le luxe mais méprise les classes populaires à qui il promet une austérité thatchérienne. Manoir, montres de luxe, costards de luxe, voitures de sport, etc. sont exhibés fièrement alors qu'une frange de la population, hélas, de plus en plus grande vit dans la misère et la détresse. Quel contraste entre les valeurs proclamées par la République et les pratiques réelles de ses dirigeants !

 

Macron se distingue nettement des deux autres candidats préférés par la bourgeoisie surtout que Marine Le Pen et François Fillon fleurtent avec Moscou. Emmanuel, atlantiste et européiste, est paré de toutes les vertus : il est jeune, beau, intelligent, compétent, pragmatique, charismatique, moderne et tutti quanti... Mais cette richesse dans le vocabulaire contraste avec la misère morale et politique de ce pur produit du patronat, ennemi du peuple et du progrès. Derrière cette image joviale de Macron, se cache en réalité le visage hideux de la finance.

Emmanuel Macron a tout pour lui, l'argent des chefs d'entreprises et des banquiers, les médias, les instituts de sondage, les économistes, les intellectuels, les hauts fonctionnaires, les fondations, les think tank, et bien sûr les hommes notamment ceux, nombreux, qui sont à la fois « socialistes » et « macronistes » à l'image du plus célèbre d'entre-eux, Manuel Valls (5). Victor Hugo parlait de Napoléon (le petit) en ces termes : « M. Louis Bonaparte a réussi. Il a pour lui désormais l’argent, l’agio, la banque, la bourse, le comptoir, le coffre-fort, et tous ces hommes qui passent si facilement d’un bord à l’autre quand il n’y a à enjamber que de la honte » (6).

Son programme économique ressemble, pour l'essentiel, étrangement à ce que les gouvernements successifs appliquent depuis belle lurette : baisse de l'impôt sur les sociétés (de 33,3 % à 25%), réduction des charges pour les entreprises, flexibilité accrue du marché du travail, assouplissement de la loi sur les 35 heures, réduction des dépenses publiques, suppression de 120 000 postes de fonctionnaires, suppression de l'Impôt de solidarité sur la fortune et, dans un autre domaine, davantage d'autonomie pour les établissements scolaires pour ne citer que ces quelques propositions (7).

On trouve également dans le programme de Macron cette idée intéressante, la collaboration de classe  :« Concilier les attentes des salariés, des dirigeants et des actionnaires » (8). l'Etat « macronien » veut donc « concilier » les contradictions de classes pour mieux détourner les travailleurs et les salariés en général de ce combat de classe contre classe. Or les classes dans le système capitaliste sont inconciliables. L’entente des classes est une chimère, une rêverie produite et entretenue par les classes exploiteuses. Elle est contredite chaque jour par les faits.

Triste France ! Les puissants s'apprêtent à mettre à la tête d'une République affaiblie un homme qui, si par malheur est élu, prolongera l’œuvre de destruction et de liquidation entamée par Sarkozy et Hollande de ce qui reste encore des avancées sociales arrachées de haute lutte aux patrons par des générations successives de travailleurs. Macron appliquera avec zèle et dévouement une politique de paupérisation systématique des classes populaires et l’enrichissement d’une minorité de puissants. Il se présente comme un prestidigitateur habile attirant et fixant par un tour extraordinaire l’attention des classes populaires sur les quelques aspects plutôt positifs de ses promesses électorales pour mieux cacher sa véritable mission, servir la classe dominante.

 

Macron, Le Pen, Fillon trois ennemis du peuple et du progrès. Leur mission essentielle est de servir encore et toujours les puissants. Pour les plus démunis, pour les travailleurs, ils n'ont absolument rien à offrir à part les mensonges, les promesses, les illusions et la répression en cas de résistance et de révolte. La démocratie bourgeoise, même si elle reste utile pour arracher quelques avancées économiques et sociales, ne peut jamais traduire la volonté réelle et les aspirations profondes de la majorité des travailleurs et des salariés en général.

Macron ne peut rien faire d'autre que d'exécuter les ordres de l'Union européenne, de la finance internationale, des multinationales, bref de ceux qui l'ont créé et propulsé sur le devant de la scène politique. Ce sont eux qui détiennent la réalité du pouvoir. Le Président, le Gouvernement et le parlement ne sont que des paravents derrière lesquels se cachent les véritables détenteurs du pouvoir. Ils ne sont que les gestionnaires des intérêts de la classe dominante. Et comme disait Marx et Engels il y a longtemps « Le gouvernement moderne n'est qu'un comité qui gère les affaires communes de la classe bourgeoise toute entière » (9).

 

Mohamed Belaali

 

---------------------

(1))http://lmsi.net/Du-programme-electoral-du-parti

(2)Voir sur ce sujet « Marine Le Pen prise aux mots. Décryptage du nouveau discours frontiste » de Cécile Alduy et Stéphane Wahnich

(3)https://www.fillon2017.fr/projet/

(4)http://www.francetvinfo.fr/replay-radio/l-interview-eco/pierre-gattaz-medef-le-programme-de-francois-fillon-va-vers-le-plein-emploi_2097219.html

(5)Voir entre autre :

https://www.mediapart.fr/journal/france/050317/emmanuel-macron-embarrasse-par-ses-millions ?page_article=1

https://www.legrandsoir.info/l-arnaque-emmanuel-macron-de-a-a-z.html

(6))Victor Hugo : « Napoléon le Petit ». Réédité chez Actes Sud (2007), par Jean-Marc Hovasse.

(7)https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme

(8)Voir objectif 3 https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/entreprises

(9)K Marx, F Engels : « Manifeste du parti communiste ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Alren Alren 10 avril 18:55

    Macron ne peut rien faire d’autre que d’exécuter les ordres de l’Union européenne, de la finance internationale, des multinationales, bref de ceux qui l’ont créé et propulsé sur le devant de la scène politique.

    Faute de frappe d’après moi :

    Macron ne veut rien faire d’autre que d’exécuter les ordres de l’Union européenne, de la finance internationale, des multinationales, bref de ceux qui l’ont créé et propulsé sur le devant de la scène politique.


    • Paul Leleu 11 avril 17:39

      @Alren


      de toutes façons, on ne peut pas être patriote et capitaliste.... c’est antinomique ! Par définition, on ne peut pas être patriote et prôner l’exploitation de ses concitoyens. Point barre. 

    • Antoine 10 avril 19:41

      Vous avez oublié de mentionner Hamon et Mélenchon dans votre galerie des ennemis du peuple.
      Hamon,, de « gauche » qui est marié à une lobbyiste de LVMH.
      Et Mélenchon, le « coco » bourgeois Franc-maçon.
      Les clowns sont cinq, ce sont ceux qui étaient au débat de TF1, les amis de l’oligarchie financière et ennemis du peuple.


      • leypanou 11 avril 00:36

        @Antoine
        Hamon,, de « gauche » qui est marié à une lobbyiste de LVMH.
        Et Mélenchon, le « coco » bourgeois Franc-maçon.
         : réflexions très pertinentes d’un UPRien.


      • Onecinikiou 11 avril 14:44

        @Antoine


        Vous n’avez pas compris : « Mohamed » en bon nervis qui use de la taqiya (ruse islamiste) bosse en loucedé, comme ses coreligionnaires, pour l’islamisation de la France.

        Ce faisant il est parfaitement cohérent : les candidats les plus hors sol et, consciemment ou inconsciemment, en faveur de cette islamisation, les idiots utiles, les alliés objectifs, les islamo-gauchistes, sont Hamon et Mélenchon. 

        Raison pour laquelle il les épargne et appelle au vote en leur faveur. Il n’y a pas besoin d’être un génie pour comprendre, seulement d’être lucide et courageux et de voir la réalité en face. 

      • Paul Leleu 11 avril 17:45

        @Onecinikiou


        ce sont pourtant vos candidats « enracinés » (enracinés dans quoi ?) qui ont promu l’islamisme dans tous les pays arabes du Maroc à l’Afghanistan et l’Indonésie et jusque dans nos banlieues... Ils ont d’ailleurs fait assassiner par millions les militants communistes athées de ces pays qui cherchaient à sortir leurs peuples de l’arriérations religieuse et de l’exploitation inhumaine. 

        Mais les capitalistes, la CIA, De Gaulle, les Mollah, les émirs, Rothschild et Jean-Marie Le Pen en ont décidé autremement... aujourd’hui on en paye le prix. 

      • Onecinikiou 11 avril 21:36

        @Paul Leleu


        Pauvre taré, les patriotes du Front National ont récusé, quasiment seuls contre tous, toutes les guerres d’ingérence de l’Empire américano-sioniste depuis la première guerre d’Irak de 92.

        Jean-Marie Le Pen avait crée dès les années 90 une structure associative (dont sa femme était la marraine) en faveur des enfants d’Irak qui subsistaient l’embargo de vos amis et qui a provoqué des centaines de milliers de morts parmi eux faute de médicaments. 

        La première guerre d’Irak donc, mais toute celle qui ont suivi : bombardement de l’OTAN en Serbie, seconde guerre d’Irak, guerre de Libye, guerre de Syrie. 

        Ici par exemple, concernant la guerre d’Irak de 2003 :


      • JL JL 10 avril 20:21

        Bonjour Mahamed Belaami,

         
         très bon article.
         
        « Le gouvernement moderne n’est qu’un comité qui gère les affaires communes de la classe bourgeoise toute entière  »
         
         Oui, c’est ce qu’ils appellent la gouvernance. 
         

        • Durand Durand 11 avril 00:51

           Voila par qui et dans quel but a été construite l’Union Européenne...

          https://soundcloud.com/sputnik_fr/b-riondel-jean-monnet-lhomme-de-lamerique-dans-la-france-de-lapres-guerre

          Mais le Système à un problème... Il est face à l’émergence d’une conscience collective, alors que le Monde qu’il veut créer nécessite l’inconscience collective... 

          La création de la Banque Fédérale (FED) est la base du Système : la création monétaire privée...
          Imprimer de la monnaie fiduciaire à volonté : l’autre façon de transformer le plomb en or pour s’ériger en Marchands du Temple Mondial !

          Si on les laisse faire, il n’y aura jamais plus de démocratie...
          La forme d’action la plus pertinente pour lutter contre le Système est l’entente entre des nations LIBRES !


          • eric 11 avril 07:15

            A vu de sondage, vous parlez de candidats qui rassembleraient entre 60 et 70 % des intentions de vote.

            La conclusion est que si il y avait une parcelle de vérité dans vos propos, les gens qui pensent comme vous sont incapables de convaincre leurs concitoyens.

            C’est d’autant plus un signe de grande nullité, que, contrairement au front national, ils disposent de larges relais dans les monde médiatique, administratif et éducatif, qui devraient assurer un minimum d’audience à leurs élucubrations.

            Donc, soit ces idées simplistes sont trop absurdes pour toucher les masses, soit elles sont portées par des incapables. L’hypothèse d’un « peuple » trop con pour vous comprendre est exclu désormais alors que depuis plus de 20 ans, on a 80% d’une génération au bac.

            Certains indices, par exemple le look des manifs de gauche de gauche, pourrait indiquer qu’elles recrutent justement dans les 20% restant. Dès lors,on comprendrai assez bien l’inanité de leurs idées aussi bien que leurs difficultés à dépasser en audience, leurs groupuscules de punk à chien et autre anti fa alter écolo bio bio. et les retraités qui les agitent en coulisse.

            C’est la force de la démocratie libérale de pouvoir accepter que même ces intellectuellement faible violent aient le droit de s ’exprimer. Cependant, il serait souhaitable que cela reste dans le cadre de la loi républicaine et on espère qu’une alternance permettra de mettre fin à leurs agissements, qu’un pouvoir socialiste trop affaiblit, honteux et quelque part un peu complice a trop longtemps toléré.

            Les utilisateurs d’abri bus et de poubelle ont aussi des droits et il y a trop de pauvre pour consacrer nos impôts à remédier aux autodafés de détritus organisé par ces excités.

            Il est du reste attristant de voir la dégradation intellectuelle des fachos avec le temps. Autrefois, les nationaux socialistes brûlaient des livres. Désormais, les punks à chiens genre nuit debout and co brûlent des poubelles et des abri bus.


            • Spartacus Spartacus 11 avril 08:37

              C’est curieux ces coco qui « oublient » leur idole Melenchon...

              Le type qui impose sa fille comme cadre en conseil général.
              Qui se loue à lui même avec son IRFM ses biens immobiliers.


              • izarn izarn 11 avril 18:13

                @Spartacus
                Tiens c’est une bonne idée, il faudra que j’y pense...


              • Sparker Sparker 11 avril 18:18

                @Spartacus
                Ha il restait des miettes dans la poubelle, t’as bien fait de passer, on se nourrit comme on peut...
                C’est ça avec les ultra, ça gueule que ça veut faire du pognon, ça s’arrange avec la politique et la morale tant que ça fait tomber des biftons, ça donne des leçons à tout le monde et quand il y en a un qui leur BOUHHOOUUHHOUUU, il vont racler dans les poubelles n’ayant rien en stock, vide de chez vide.


              • Pimpin 11 avril 10:01

                Article bourré d’insultes et de mensonges à l’encontre du FN, typique d’un personnage qui n’a pas lu une ligne de son programme et qui se contente de jouer l’idiot utile en recopiant stupidement toutes les âneries contre ce parti propagées par ceux dont la politique échoue lamentablement depuis plus de 30 ans.

                Ce genre de texte assez courant qui démontre l’absence d’arguments politiques sérieux contre le FN et l’hystérie de ses adversaires me conforte dans le soutien de ce parti.
                Cette outrance donne finalement une utilité à ce texte, elle aide sans doute nombre de lecteurs à ouvrir les yeux !

                • Et hop ! Et hop ! 11 avril 16:11

                  @Pimpin : Effectivement on ne voit pas ce que MLP fait avec Fillon et Macron qui sont deux ultra-libéraux atlantistes et mondialistes, l’un ayant été premier ministre 5 ans, l’autre conseiller puis ministre de l’économie 5 ans des deux dernier présidents.


                • izarn izarn 11 avril 18:21

                  @Pimpin
                  Le con est viscéralement contre Trump, mais quand Trump bombarde sur des fakes il applaudit.
                  Ce qui est normal pour un con.
                  Si Marine dit des choses justes, contre les bombardments, le crétin français est toujours contre...
                  La lobotomie est totale...
                  Le chien de Pavlov à l’état pur....
                  Ca dépasse le concept de con...
                  Pavlov con....Pov’con ?
                   smiley


                • Marignan Marignan 11 avril 12:23

                  La loi de Godwin surgit dès le quatrième paragraphe. Comme le disait Patrick Timsit, Hitler était un génie, puisqu’il conditionne encore aujourd’hui les discours anachroniques qui inversent toujours volontairement parti socialiste (ce qu’était le part national socialiste des travailleurs allemands) et extrême-droite (les partis libéraux d’un point de vue économique).

                  Par ailleurs, c’est bien ignorer l’histoire des rapports qui émaillent la relation entre notre pays et l’Allemagne pour oser de telles comparaisons.

                  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 11 avril 13:01

                    Si je comprends bien, le candidat légitime est celui qui n’a pas un rond, pas d’amis, le type complètement asocial. La réflexion atteint des sommets, ces jours-ci, sur agoravox.


                    • Et hop ! Et hop ! 11 avril 16:14

                      @Gilles Mérivac : Donc selon l’auteur ce candidat ne pourrait pas être M. Mélenchon qui a un patrimoine (déclaré) de 2 millions, donc le plus élevé.


                    • Sparker Sparker 11 avril 16:34

                      @Et hop !

                      D’après l’Express (que l’ont peut difficilement soupçonner de collusion avec Mélenchon), voici le patrimoine du co-président du Parti de Gauche :

                      « Le candidat du Front de Gauche est à la tête d’un patrimoine évalué à 760 000 euros. Il est propriétaire de sa résidence principale, un appartement de 76 mètres carrés près de la gare de l’Est, à Paris, d’une valeur estimée à 470 000 euros d’après Paris-Match. Il possède aussi une résidence secondaire de 150 mètres carrés dans le Loiret estimée à 250 000 euros. »


                    • LE CHAT LE CHAT 11 avril 13:25

                      rien qu’à citer Marx et Engels et j’ai déjà la gerbe ....

                      On ne sait que trop que si les cocos prenaient le pouvoir , on serait considérés comme des ennemis du peuple à éliminer..

                      cela n’arrivera pas , les français ne sont pas assez cons pour soviétiser leur pays et devenir un pays du tiers monde !


                      • LE CHAT LE CHAT 11 avril 13:29

                        rien que votre titre est nul , vous avez donc la prétention d’être le peuple à vous seul ????

                        vous parlez sans cesse du F Haine , mais la haine , c’est vous qui la portez contre au moins un quart des français qui ont le tort pour vous d’être patriotes !


                        • zak5 zak5 11 avril 18:17

                          Et comme disait Marx et Engels il y a longtemps « Le gouvernement moderne n’est qu’un comité qui gère les affaires communes de la classe bourgeoise toute entière »

                          oui mais ils n’ont pas prévu les goulags, gérer les goulags aussi c’est une sacrée affaire

                          votre papier ne rend pas service à Mélenchon, loin de là. mais qu’attendre d’un hurluberlu qui traite d’ennemis ceux qui ne votent pas comme lui ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès