• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Macron président avec un scénario qui peut faire gagner la gauche en (...)

Macron président avec un scénario qui peut faire gagner la gauche en 2017

Pour l’instant le scénario sinistre semble se dessiner pour 2017 avec François Fillon et Marine le Pen s’affrontant au second tour. Manuel Valls s’égosille à clamer qu’il ne veut pas d’un remake de 2002 mais la politique ne joue pas dans une cour d’école. Il faut cesser de dire je veux, je ne veux pas ! Le jeu est lassé des je. Et des moi président. En regardant la réalité en face et en sachant compter, on comprend que dans le camp de gauche, trois candidats vont se partager quelque 40 à 42 points de part de marché électoral. Si ses électeurs restent fidèles, le FN devrait compter sur 20 à 25 points. Ce qui laisse une marge de manœuvre improbable pour l’un des trois prétendants à gauche qui arriverait en tête du trio avec 15 à 20 points. La fourchette haute de la gauche peut parvenir à la fourchette basse du FN. Le fou de Desproges sorti d’un château en Espagne rêve de ramasser Marine à la petite cuillère. Que vont faire les seconds couteaux ? Pour l’instant, le couvert est mis et nous saurons bientôt qui seront les convives prêts à se partager les fruits de cette cuisine politicienne.

La politique se prête à la fiction. Il suffit d’un peu d’imagination pour inventer un scénario impensable mais pas impossible. La gauche pourrait gagner en 2017 ! Avec une stratégie impensable mais pas inconcevable. Avec deux conditions indispensables. D’abord parvenir au second tour, ensuite battre François Fillon. Il ne suffit pas qu’un candidat de gauche parvienne au second tour. Il faut que ce soit le seul à gauche capable de vaincre Fillon. Au parti socialiste, aucun des prétendants à la primaire ne réunit les conditions pour battre la droite, pas plus Montebourg que Valls ou Hamon. Le seul à pouvoir l’emporter c’est Emmanuel Macron. Et faut-il préciser, une équipe solide qui le soutient.

Il faut donc inventer un scénario dans lequel Macron arrive au second tour. Tout dépendra des primaires socialistes qui s’avèrent incertaines et plus ouvertes qu’à droite car les langues peuvent se délier puisque le sortant des primaires n’a aucune chance d’être élu en 2017 et donc, beaucoup moins de comportements intéressés comme dans l’autre camp où il ne fait pas bon exprimer une fausse note si l’on veut récupérer un poste dans l’équipe gouvernentale issue de la présidentielle. Dans cette primaire, l’issue est incertaine et l’élu de ce joyeux bordel n’est pas certain d’être accompagné par des lieutenants aussi unis et déterminés que peuvent l’être les piliers dans le pack des All Black en finale de coupe du monde. On peut supposer que Montebourg sorte vainqueur. Ou alors Valls. Les sondeurs vont ensuite dégager les tendances pendant cette période très flottante de février à mars. Un système instable peut évoluer vers pas mal d’issues.

Après les primaires, le spectre de 2002 va hanter les socialistes ce qui va délier les consciences et libérer la parole. Et dans ce contexte, les alliances et les soutiens pourraient aller vers Macron sous réserve qu’il accroisse sa crédibilité. Des hypothèses peu probables sont envisageables. Hollande pourrait jouer les méchants et se venger de Valls en soutenant Macron. Si Montebourg est l’élu des primaires, il pourrait se rallier à Macron avec le soutien du PS qui a tout intérêt à jouer cette carte parce que Montebourg sera vite pressenti comme un looser. S’il ne reste que Macron et Mélenchon, alors c’est jouable pour Macron qui peut compter sur 28 points ou plus. Au vu des animosités entre Bayrou et Fillon, le Modem pourrait aussi soutenir Macron, cet appui étant alors décisif pour le second tour face à Fillon. Il ne fait aucun doute que Bayrou est bien plus proche de Macron que de cette droite « brutale » incarnée par Fillon qui maintiendra sa position, car il doit se qualifier au second tour et que rien n’est acquis.

Le PS a le choix entre se tirer une balle dans le pied ou bien se désister en faveur de Macron pour préserver la gauche quitte à faire des concessions. La politique dans l’âge mur suppose des concessions et une certaine retenue face aux blocages idéologiques et aux ressentiments personnels. C’est cela l’éthique de la responsabilité. Il faut en finir avec le je veux. Il faut aussi en finir avec cet infantilisme politique des citoyens capricieux et indociles à l’âge numérique. Fillon est une évidence mais la philosophie se refuse aux évidences et si le peuple français est philosophe, il pourrait élire Macron ce qui n’est pas un mauvais choix.

Je n’ai pas évoqué Mélenchon car il incarne une forme de nihilisme de gauche, prêt à flinguer le PS alors que bien de ses sympathisants sont de même tendance, souvent éduqués, avec des situations convenables, prêts à en découdre avec l’idéologie capitaliste en ignorant complètement les classes démunies et précaires. Mélenchon candidat des précaires ? Une farce ! Mélenchon candidat des ignorants de la politique et l’économie ? Une hypothèse à prendre au sérieux.

J’ai passé l’âge des utopies et des contestations stériles. Entre Fillon et Macron mon choix est fait. Il faut choisir le moins mauvais pour passer les cinq prochaines années. Macron sera président et c’est mon pronostic.


Moyenne des avis sur cet article :  1.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 12 janvier 10:25

    Aller voter pour le moins mauvais : ça na donne pas franchement envie, mais il est vrai que devant le vide politique beaucoup d’électeurs font ce choix.
    Où est l’erreur ?


    • JL JL 12 janvier 10:35

      @Michel DROUET

       
       Devant le vide politique ?
       
       La gauche existe. Mais c’est votre absolu de ne pas vouloir en entendre parler.

    • Michel DROUET Michel DROUET 12 janvier 12:28

      @JL
      Oui, elle existe, mais elle n’arrive pas à convaincre.


    • kader kader 12 janvier 19:01

      @Michel DROUET
      c’est la tout l’art de faire repasser les memes depuis 40 ans.... on va nous faire le coup de vote barrage pour empecher d’arriver au pouvoir. Alors le Fn a fait élire combien de fois l ’umps en 40 ans ?

      Macron est un employé de Rothchild qui est lancé dans l’arene polique uniquement pour préparer un second tour ou il y aura le FN mais pas le PS, Macon n’est rien qu’une bulle médiatique. Il n’est pas élu n’a pas de parti.

      Et apres les élections ?? le PS va changer de nom et s’appeler les Démocrates ???

      comme ca on aura une copie des Usa


    • Michel DROUET Michel DROUET 12 janvier 20:47

      @kader
      D’accord avec vous, kader et comme on fait les mêmes conneries qu’aux USA avec 10 ans de retard, on finira bien par avoir également notre Trump.


    • JL JL 12 janvier 10:32

       Qui croît encore que Macron est de gauche ? Il est autant de gauche que Giscard en son temps.

       


      • Harry Stotte Harry Stotte 12 janvier 10:47

        Macron, c’est davantage de hollandisme + davantage de sarkozysme.


        A cela s’ajoute un problème psychologique : comme je n’aurais jamais voté pour un homme qui s’était attiré tous les sobriquets dépréciatifs que Hollande traînait comme un collection de casseroles, jamais, je ne voterais pour un type qui a épousé sa « mére ».

        • Gemini Gemini 12 janvier 10:59

          Comment les propositions « Macron président » et « faire gagner la gauche » peuvent-elles être associées.

          Macron n’est PAS de gauche. Une éventuelle victoire de ce riche banquier au service de l’argent serait une victoire de la finance, oui, mais pas de la gauche.

          Le postulat de base de l’article étant déjà faux, ce texte ne présente hélas guère d’intérêt.


          • tatoucompri tatoucompri 12 janvier 11:17

            Il faut s’appeler Ducon pour croire Macron de gauche !


            • ENZOLIGARK 12 janvier 11:22

              @tatoucompri ... , Bonghjornu .... , ... Jacquouille aussi ... , non ! ? . Bona Ghjurnata eccu ... . ... AFF ISS pe a Corsica *... 


            • La Baudruche négrière de Soros, verdie par Hulot Kérozène, appelant à voter Rothschild
               
              ça serait un top gogocho lambertiste !
               
               
              « Le pfennig du vieux Rothschild est immortel ; il se multipliera à l’infini avec les multiethniqués d’une colonie juste Supermarché » Macron


              • Jeekes Jeekes 12 janvier 11:34

                « Il faut que ce soit le seul à gauche capable de vaincre Fillon... ... Le seul à pouvoir l’emporter c’est Emmanuel Macron. » 


                D’abord j’ai cru rêver, je me suis frotté les yeux, stupeur, incrédulité.
                Puis je me suis souvenu de la première phrase du paragraphe :

                « La politique se prête à la fiction. » 

                Bon Dieu, mais c’est bien sûr !
                J’en ris encore, micron de gauche ?
                MOUARFFFFF !!! 

                • Tall Tall 12 janvier 11:50

                  @Jeekes

                   
                  L’auteur étant un philosophe physicien, il s’agit d’une gauche quantique.
                  Donc, elle peut être à plusieurs endroits en même temps.
                  C’est seulement quand elle interagit qu’on connaît sa vraie position.

                • @Jeekes
                   
                  Macron est de gogoche puis qu’il est négrier. donc droitdelhommiste.
                   
                  Il est aussi pour la location d’utérus gpa, et l’achat des godes bébés par de riches pédérastes de la gogoche.
                   
                  Il est totalement de gogoche :
                   
                  « L’anti-racisme ainsi compris va être la pointe émergée d’un phénomène de mentalité beaucoup plus diffus, beaucoup plus large, où toute une série de valeurs libérales acquièrent une identité de gôôôche [...] Il fait être ouvert sur tous les plans [...] Le repoussoir par excellence, c’est la fermeture, aussi bien économique, que politique où migratoire. »
                   
                  « La greffe s’effectue sur fond d’internationalisme [p... NPA], lequel se recycle à merveille dans la cause européenne, puis dans le cosmopolitisme multiculturel [BHL-Bergé], en pleine affinité avec le climat de globalisation économique en train de s’installer. Le libertarisme [libéral-libertaire] fournit le moyen d’entrer dans le libéralisme en gardant sa bonne conscience [Kohn le tripoté]. » 

                   
                  Marcel Gauchet,
                   


                • izarn izarn 12 janvier 13:23

                  @Tall
                  Comme disait Einstein, plusieurs endroits en meme temps, parcequ’on n’est pas capable de le mesurer...
                  Tout de meme nous avons compris que Macron était à droite, et pas socialiste.


                • izarn izarn 12 janvier 13:27

                  @izarn
                  .... La droite de Macron n’est pas celle du FN.
                  C’est la droite collabo européiste, face à la droite souverainiste nationale.
                  Il est normal que les collabos européistes de gauche soit attiré par Macron....
                  Les vichystes se reconnaissent entre eux, comme en 1946...


                • Tall Tall 12 janvier 14:00

                  @izarn

                   
                  Le FN n’est pas à droite : il est souverainiste de centre-gauche
                  Sur le plan social, c’est le 1er parti juste à droite de Mélenchon ( lui aussi contestant l’UE )
                  Tous les autres étant européïstes, ils sont forcément à droite car ils n’ont pas le choix dans l’UE.

                • 59jeannot 12 janvier 12:00

                  j’ai l’esprit large, mais comment peut-on classer Macron à gauche ? il est à l’origine de la EL Khonerie et autres « reformes » pour plumer les travailleurs ; c’est le candidat des entreprises de sondages, des merdias, du Medef, en un mot de l’oligarchie !!!!!!!!!!!!!!!


                  • F-H-R F-H-R 12 janvier 12:33

                    @59jeannot
                    C’est aussi le candidat des énarques, qui sont, en réalité, les éminences grises des ministres.


                  • izarn izarn 12 janvier 14:17

                    @59jeannot
                    En fait Fillon sous Sarkosy, a moins attaqué les droits du travail !
                    Sapir a dit une chose interessante sur Fillon : Son programme est économiquement réfléchi et bien articulé, mais l’erreur c’est de vouloir rester dans l’euro.
                    Et que dans l’euro, son plan est inutile et voué à l’échec.
                    Sous entendu qu’à l’inverse « la loi macron » c’est le foutoir hollandiste.Sapir :
                    Car, François Fillon a produit un véritable programme, qui a sa cohérence. Il ne s’est pas réfugié dans le clair-obscur du clientélisme, ni dans l’agitation brouillonne et désordonnée...
                    ...dans le projet présenté par François Fillon, l’expression claire des thèmes d’une droite conservatrice, qui a été abusivement présentée comme « ultra-libérale ».
                    François Fillon veut revenir à une position plus conforme avec la tradition gaulliste, en reconnaissant le rôle essentiel tant de la Russie que de l’Iran pour le règlement de nombreux conflits
                    François Fillon veut en réalité adapter complètement la France au cadre de l’Euro et, de ce point de vue, ses propositions sont cohérentes, qu’elles concernent l’âge de la retraite, la durée du travail, l’alourdissement de la fiscalité, la diminution drastique du nombre des fonctionnaires, ou la réforme de la sécurité sociales. Mais, si ses propositions sont cohérentes, elles sont aussi catastrophiques en réalité non seulement pour la France mais au-delà pour les pays européen qu’elles enfonceront encore un peu plus dans la dépression.
                    François Fillon a pour point de vue que l’Euro est irréversible et qu’il nous permet de construire un cadre commun en Europe. Je pense, et je le dis depuis des années, que rien n’est irréversible, et que l’Euro conduit en réalité l’Europe à sa destruction, d’abord économique, mais aussi politique. L’Euro détruira, si on le laisse faire, ce qui existe de coopération économique mais aussi et surtout de coopération politique en Europe. Je précise que je ne suis pas le seul à le dire, qu’il s’agisse de collègues économistes, ou d’un prix Nobel comme Joseph Stiglitz.
                    http://russeurope.hypotheses.org/5472

                    Ensuite l’euro risque de ne pas passer l’année, si l’Italie s’effondre, à ce moment la il faudra bien réagir. Soit quitter l’euro, soit le refondre sur d’autre concept. Fillon s’illusionne, et la réalité va le rattraper.
                    Donc Fillon sera obligé, par la faillite des états, la révolte des peuples paupérisés, de revoir la question de l’euro, et de l’UE.
                    Pourquoi joue-t-il le soutient à l’euro, tel qu’il est ? Pour ne pas etre traité de fasciste, et qu’il « creuse le sillon du FN » ?
                    Remarquons que Fillon n’a pas l’air d’etre le chouchou des merdias système...
                    Et que finalement la « surprise » Fillon a été pour le Système déplaisante. Le Système est russophobe.
                    Ensuite n’oublions pas que Fillon a trahi le Système :
                    Durant l’été 1992, il soutient la campagne de Philippe Séguin contre la ratification du traité de Maastricht

                    A la meme époque, Mélenchon faisait de la propagande pro Maastricht.

                    Etrange chassé croisé...


                  • Habana Habana 12 janvier 12:08

                    Je ne vois en quoi le scénario Fillon / Marine au deuxième tour serait sinistre ?

                    Sauf si ça devait être Fion, le châtelain « prout prout », vassal d’une Europe de la destruction humaine qui devait l’emporter !
                    Sa devise : travaillez plus pour profiter moins (et crever au boulot à l’âge de 70 ans).
                    Tout ça pour le compte de ses petits copains les nobles.
                    Mais je crois les Français suffisamment cons pour faire cette grossière erreur !
                    C’est là que je suis inquiet !
                    Il serait temps que les Français comprennent où sont leur intérêt en regardant derrière le mur médiatique.
                    A bon entendeur !

                    • F-H-R F-H-R 12 janvier 13:07

                      @Habana

                      Je suis français…

                      Et je pense que l’erreur est de ne pas voir que depuis 40 ans l’Etat n’en finit pas de se gaver sur notre dos.

                      Quand j’entends quelqu’un (Fillon) s’engager à s’attaquer à la gabegie insupportable de l’administration, je dis d’accord ; car qui dit mieux ?

                      Je ne comprends pas que l’on puisse encore tolérer, sauf à être aveugle ou formaté, que près de 100 milliards d’euros soient gaspillés pour le seul confort de l’oligarchie et de l’énarchie.

                      Si ces 100 milliards sont récupérés (de plein droit) au profit de l’économie et du social, alors nombre de problèmes actuels disparaîtront et il n’y aura plus besoin de jongler avec les budgets.

                      Au passage, les gouvernements et les médias s’escriment à accuser l’évasion fiscale, qui n’est en réalité que la conséquence des politiques dévoyées. Quelle démagogie, quelle manière habile de détourner l’attention.


                    • pemile pemile 12 janvier 13:19

                      @F-H-R "l’évasion fiscale, qui n’est en réalité que la conséquence des politiques dévoyées. Quelle démagogie, quelle manière habile de détourner l’attention."

                      C’est malin comme idée ça !

                      Pour qu’il n’y est plus est d’évasion fiscale il suffit donc de supprimer les ponctions fiscales ! smiley


                    • F-H-R F-H-R 12 janvier 14:07

                      @pemile

                      « Pour qu’il n’y est plus est d’évasion fiscale il suffit donc de supprimer les ponctions fiscales »

                      Evidemment, si l’on supprime les ponctions fiscales, il n’y aura plus d’intérêt à mettre son argent à l’étranger…

                      Mais il ne s’agit pas de supprimer les ponctions fiscales car cela reviendrait à dire qu’il n’y a plus de redistribution de la richesse, ni de services publics, ni…

                       

                      Simplement, si l’Etat ne gaspille plus l’argent du contribuable, alors la pression fiscale diminue et l’évasion fiscale avec. L’intérêt étant que le manque à gagner actuel (évasion) retourne dans le budget de l’Etat.

                      Il ne faut pas oublier que ce sont les entreprises qui font vivre la France entière (public et privé). En confisquant la richesse pour son propre profit, l’Etat tue la croissance, engendre le chômage, crée la pauvreté et l’endettement.

                       

                      Sureffectifs dans l’administration, agences d’Etat inutiles, mille-feuille territorial, surpopulation d’élus, débudgétisation de projets abandonnés, etc., nous coûte près de 100 milliards d’euros chaque année et constituent un cercle vicieux d’endettement.

                      A l’inverse, réinjecter 100 milliards d’euros dans le circuit économique, permet la croissance, donc l’emploi et en conséquence, plus de revenu pour l’Etat, moins de dépense en allocations. Le tout permettant de financer du service public de meilleure qualité et faire du social.

                       

                      Il est clair qu’une telle politique ne peut pas plaire aux parasites et autres profiteurs de la république.


                    • pemile pemile 12 janvier 14:25

                      @F-H-R " la pression fiscale diminue et l’évasion fiscale avec« 

                      Non, il semble que pour certains, la seule pression fiscale »supportable« est nulle.

                       »près de 100 milliards d’euros« 

                      Vous sous entendez que l’intégralité de ces 100 milliards sont dépensé de façon inutile ? Sinon, quelle en serait la part »gaspillée" ?


                    • izarn izarn 12 janvier 14:35

                      @F-H-R
                      Oui mais pour réinjecter 100 milliards dans l’économie réelle, il faut que l’état fasse des commandes à l’économie réelle : Armement, spatial, énergie renouvelable.
                      Et ne refile pas ça en déductions d’impots, fiscales, alimentant la spéculation inutile.
                      Ne pas faire pas du tout confiance à l’actuel patronat. Si on lui refile du fric, il distribue ça en dividende ! Et ces mecs en plus se plaignent de payer trop d’impots !
                      N’importe quoi !
                      Si l’impot sur les entreprises doit etre abaissé, par contre l’impot sur les dividendes doit etre augmenté ! Les capitaux vont fuir ? Tant mieux, ça ferait baisser la monnaie grace à la planche à billet, et on sera plus compétitif ! A condition d’avoir le controle de la monnaie donc de sortir de l’euro. (Le Yen n’arrive pas à baisser, car les capitaux ne fuient pas, justement !)
                      Trump peut réussir, nous non, en restant dans l’UE. L’euro n’est pas le dollar.


                    • F-H-R F-H-R 12 janvier 15:10

                      @pemile

                      Admettons que pour certain, la seule pression fiscale supportable avoisine le zéro. Il n’y a pas beaucoup d’endroit, à ma connaissance, où c’est le cas.

                      Par ailleurs, les entreprises et les particuliers n’ont pas d’intérêt à s’attirer des contraintes en mettant en place un système d’évasion fiscale, si le pays dans lequel ils détiennent leurs avoirs ne les ponctionne pas outre mesure.

                       

                      Concernant les 100 milliards, il s’agit bien de gaspillage.

                      Les 1200 agences d’Etat nous coutent 50 milliards par ans. Or, plusieurs études ont démontré qu’elles sont inutiles pour la plus part (sauf à caser des énarques).

                      Le coût de la surpopulation dans la fonction administrative est estimé à 30 milliards.

                      L’ensemble des députés (bien trop nombreux) nous coutent annuellement 560 millions et les sénateurs (dont on se demande la réelle plus-value)  350 millions.

                      La réforme des collectivités locale permettrait de récupérer de 12 à 25 milliards par ans (étude gouvernementale).

                      Etc.

                       

                      Préférez-vous le maintien cette gabegie ou récupérer l’argent pour le redistribuer à l’économie ?


                    • F-H-R F-H-R 12 janvier 15:50

                      @izarn

                      La répartition des bénéfices se fait après l’Impôt sur les Sociétés, n’est-ce pas ? Donc l’impôt est de toute manière collecté.

                      Quant aux avantages fiscaux accordés, ils ne profitent  qu’aux grandes entreprises technocratiques et devraient être supprimés si le chômage baisse.


                      Par ailleurs, les dividendes grèvent l’investissement et obèrent la pérennité de l’entreprise. Ces dernières n’ont pas intérêt non plus à tout redistribuer et ne pas investir.

                       

                      « A condition d’avoir le controle de la monnaie »… oui, comme avant.


                    • pemile pemile 12 janvier 17:40

                      @F-H-R « Etc. »

                      Vous avez quelques sources à nous fournir pour justifier les 50 milliards gaspillés par les 1200 agences et les 30 milliards par la « surpopulation » dans la fonction administrative ?


                    • Totoro Totoro 13 janvier 02:26

                      @F-H-R
                      Une belle complète du falbala libéral qui sert à vous détrousser depuis si longtemps.
                      Trop d’État, trop d’impôt, trop de fonctionnaires, meuuuuuu... Et le premier à meugler quand on veut lui fermer la maternité du coin de sa rue, quand il faut attendre 5h aux urgences, quand son gamin se retrouve à 35 élèves par classe, quand sa baraque se fait cambrioler, quand il faut faire la queue à la préfecture, quand la Justice met des années à juger etc...
                      Et la meilleure : Même l’évasion fiscale, c’est de la faute de l’État !!
                      Pov’ riches, on leur prend tellement. Ils sont bien obligés de partir avec leurs 80 milliards annuels !! Leurs revenus n’augmentent que 10 fois plus vite que celui des salariés. Vite ! Tout le monde en Irlande à 15% d’impôt sur les sociétés. Non ! Les Iles caïman sont à qq %. Et on finira bien par trouver un paradis fiscal à zéro impôt. Faut pas déconner quand même !! Faudrait pas que les multinationales paient des impôts.

                      Quel merveilleux pays où les gens s’obstinent à voter pour ceux qui les dépouillent... en plus en se croyant intelligents en répétant ce que les « experts de la télé » leur rabâchent depuis 30 ans... Avez-vous vu l’excellent documentaire « les nouveaux chiens de garde » ?
                      J’ai été moi aussi de ceux-là. Mais la grande crise de 2008, ses causes et toutes ses conséquences m’ont ouvert les yeux définitivement. Ce n’était pas la première... Et certainement pas la dernière vu que rien n’a fondamentalement changé.

                      Jusqu’à quel point va t il falloir que vous vous fassiez mettre pour enfin comprendre ?


                    • F-H-R F-H-R 13 janvier 10:41

                      @Totoro

                      Justement, que sont devenu les services publics ?

                      Ils ne font que péricliter faute de moyens.

                      Etes-vous en train d’expliquer qu’il n’y a pas assez d’impôt pour financer les services et ce, à cause des riches (entreprises et particuliers) qui tirent leur épingle du jeu ?

                      L’argent est là mais il ne va pas à l’école, aux hôpitaux, à la justice,… : Dans l’éducation national il y a aujourd’hui presque autant d’administratifs que d’enseignants, alors qu’il a 50 ans il y avait 70% d’enseignants (formés notamment à la pédagogie) ; les hôpitaux regorgent de financier, comptables, statisticiens et autres administratif au détriment d’opérationnels de la santé ; la justice est en pleine décadence pour ne pas dire corrompue.

                      De même, les services comme l’énergie ou les télécoms ont été privatisés alors qu’ils devraient bénéficier à tout le monde sans condition de ressource. L’Etat s’est désengagé.

                      Par ailleurs, la démultiplication inutile des services administratifs identiques (Etat plus collectivités locales) est un gouffre financier.

                       

                      Oui, l’Etat n’est plus qu’un monstre administratif à la soviétique et il y a trop de fonctionnaires, trop de commissions, trop d’énarques entourés de sbires à brasser du vent. Non, il n’y a plus assez d’opérationnel dans les services publiques (ce que vous dénoncez à raison).

                      Oui, nous nous enorgueillissons de notre système social et de nos services publics mais ils se dégradent et rétrécissent comme une peau de chagrin.

                       

                      Cela fin longtemps que l’Etat a abandonné ses devoirs et s’est tourné vers ses propres intérêts. Les 100 milliards d’euros que j’évoque plus haut, nous sont bien confisqués par l’Etat alors qu’ils devraient justement servir préserver notre système social.

                       

                      Vous vous trompez de cible !

                      Il ne s’agit pas de se passer de l’Etat puisqu’il est le garant de nos acquis mais bien de mettre un terme à ses dérives égocentriques de et de rester vigilant.

                      Alors : « Jusqu’à quel point va t il falloir que vous vous fassiez mettre pour enfin comprendre ? »


                    • JC_Lavau JC_Lavau 12 janvier 12:41

                      Bonnet blanc ou blanc bonnet ? Chou vert ou vert chou ? Je m’interroge !


                      • izarn izarn 12 janvier 13:17

                        Macron n’a aucune chance contre Fillon
                        Macron n’a aucune chance contre Marine Le Pen.

                        Macron n’est rien, pas de parti, ce n’est pas un élu, nommé ministre par Hollande, l’homme des 8% de popularité, obligé de ne pas se representer, une première historique dans la Vieme République.
                        Macron est choisi par les merdias, comme roue de secours à la politique catastrophique de Hollande. De plus il est trés possible que ce soit un pantin de Hollande.

                        La gauche ne gagnera pas en 2017, ni en 2022, ni en 2027. Meme avec le trés ridicule Macron, guignol du Système comme c’est pas possible ! Cousu de gros fil blanc bien visible !
                        Le Système se dévoile : Macron !
                        Aprés Mitterrand, 17 ans de droite....Pareil après Hollande.


                        • Pyrathome Pyrathome 12 janvier 14:12

                          Macron sera président et c’est mon pronostic.
                          .
                          Bonjour Bernard,
                          C’est un pronostic ou un vœux pieu ??
                          En tout cas, c’est le choix de l’oligarchie qui vous vend outrageusement le produit et pas sûr que ça soit très profitable au gugusse :
                          Macron : Zéro électeur, zéro programme, zéro adhérent, mais tous les chiens de garde aux petits soins pour lui, toutes les unes, tous les billets des merdias et surtout tous les financements de la part de ses anciens « amis » banksters et autres gros « investisseurs » ....Bref, c’est une bulle que l’on gonfle en pompant et qui arrive malgré tout à produire des « adeptes » avec des cris d’hystérie..
                          Elle est pas assez grosse pour vous, la ficelle, là ??? êtes-vous aveugle voire aveuglé par la lumière du « porteur » ?
                          Personnellement, si tel devait être le cas in fine, je vous pronostique une très très grosse déception, vous n’aurez pas fini d’écrire des billets vengeurs dans les années qui suivent ( tout comme des FiIIon,Lepen,Valls ou Montebourg....).....Aïe aïe !
                          Mais dans la réalité conclusive du joli mois de mai 2017, vous n’allez pas être au bout de vos surprises, car rien n’est joué et plus que jamais....
                          Attendez plutôt le mois de mars pour commencer à y voir plus clair, car il y a encore bien trop d’inconnus à l’équation posée, j’en veux pour preuve que certains médias renoncent même à commander des sondages....« chat échaudé craint l’eau froide » ...



                          • Pyrathome Pyrathome 12 janvier 14:50

                            @Tall
                             smiley
                            Qu’est-ce qu’on va se bidonner, cette année !!
                            J’ai les tentacules qui bavent....


                          • Durand Durand 12 janvier 15:26

                            @Tall



                            En tout cas, s’il ne traîne pas encore de casseroles, le v’là équipé en vieux chaudrons !




                          • Tall Tall 12 janvier 15:42

                            Pour moi c’est certain, Il suffit de voir son pedigrée : il était encore ministre de l’économie de Hollande au printemps dernier et il est parti en campagne sans claquer la porte.

                             
                            Ne pas s’être inscrit à la primaire est un trompe-l’oeil pour faire soi-disant « indépendant » et se délester de l’héritage hollandiste
                             
                            C’est cousu de fil rose, tout ça

                          • Durand Durand 12 janvier 17:25

                            @Tall



                            Il a multiplié les déclarations dissonantes dès qu’il a été ministre et à soigneusement entretenu une certaine distance entre lui et le gouvernement. Il a même fini par dire qu’il n’était pas socialiste...

                            Pour moi, le fil n’est pas rose et ceux qui tiennent l’autre bout ont anticipé dès 2013/2014 la chute du PS... 
                            Ils l’ont sorti de son poste de conseiller à l’Elysée et lui ont demmandé de faire ses preuves... Ayant réussi son examen, il a droit aux bourses et à la pub. 

                            J’espère qu’il y aura aussi assez de cons pour voter Valls et Fillon et assurer un second tour au p’tis oignons au Front National des Insoumis...




                          • Tall Tall 12 janvier 17:54
                            Il était encore Ministre de l’Economie en août dernier, et personne ne l’a jeté dehors
                            Le PS vire à droite et Macron est son nouveau représentant
                            Le gagnant de la primaire est condamné et ils le savent

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès