• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Malheur à qui « touche » un enfant !

Malheur à qui « touche » un enfant !

L'affaire DSK l'affaire qui délie les langues !

Sans préjuger comment elle se terminera, la récente et très sombre affaire DSK, aura néanmoins le « mérite » de dévoiler certains malsains secrets que détenaient quelques individus bien informés faisant partie de la classe politico-médiatique .

Nous noterons au passage que parmi ce milieu, nombreux ont été ceux ou celles qui ont apporté leur soutien au cinéaste pédophile Roman Polanski, vous verrez que du beau monde toujours prompt à jouer les moralisateurs et les directeurs de conscience : .

Le fléau du tourisme sexuel !

Avec notre époque moderne les moyens de communication entre pays et continents se sont rapidement développés ; en effet maintenant avec l'avion il est très facile de se rendre à l'étranger... mais hélas cette facilité de déplacement touristique a favorisé un tourisme sordide qu'est le tourisme sexuel : et ici.

Malheur à qui « touche » un enfant !

Cette phrase et proche des paroles d'une chanson d'Enrico Maccias, néanmoins ce dernier n'est pas un individu qui met en phase ses paroles et ses actes : Voir mon article :Massacres à Gaza... ou quand Enrico Macias chantait « Malheur à qui blesse un enfant » ! ... c'était juste un petit aparté pour souligner que de part le monde les enfants sont souvent des victimes innocentes, alors que les adultes censés normalement les protéger ,... sont souvent hélas aux abonnés absents.

Quand les langues se délient !

Sur ce délicat sujet, il y a quelques jours sur Canal +, l'ancien Ministre de l'Education Nationale Luc Ferry a jeté un pavé dans la marre, en déclarant en direct : « un ancien ministre qui s'est fait “poisser” dans une partouze avec des petits garçon. » source.

Actes pédophiles,... quand l'omerta est la règle qui a court... ou courage fuyons !

Dans tous les milieux, surtout si ces derniers appartiennent au show-biz, au politique, au religieux ou de l' éducatif, les agressions sexuelles envers les enfants ont fait longtemps l'objet d'une omerta complice. Alors que les adultes sont là pour protéger les enfants, nous constatons hélas que nous sommes trop peu pour s'élever contre ces crimes, le courage fuyons est souvent la règle ! D'autres trouvent toute une panoplie d'excuses, pour cela, il suffit de se rapporter à l'affaire Polanski et examiner les soutiens qu'a reçu ce cinéaste pédophile : source : déjà citée.

Concernant l'omerta qui a règné (et qui sait maintenant !!) dans le milieu du pouvoir politique il faut lire ce paragraphe tiré d'une page du site de l'association AIVI.org : « Montons d’un cran : le capitaine Paul Barril, subordonné du Commandant Prouteau, créateur de la cellule anti-terroriste de l’Elysée, déclare en audience publique le 29 avril 1997 : « Je me rappelle qu’on nous avait alerté pour stopper l’enquête sur le réseau pédophile « Coral » à cause des personnalités mises en cause. » . l'association : AIVI.org

Qui ne dit mot consent !

D'après Luc Ferry, il ne serait pas le seul à connaître car d'après lui d'autres politiques ainsi que des journalistes avaient connaissance de ce fait. Néanmoins face à cet acte révoltant, pour tous ceux et celles qui étaient au courant la pleutrerie a été plutôt la dominante que le courage, car de ce coté là, ce fut un grand et alourdissant silence radio.

Par cette inaction une une fois de plus le discrédit se sera rajouté à leur encontre. Néanmoins, comme dit un vieux proverbe : « Qui ne dit not consent » !,...reste à voir si notre justice est capable d'avoir assez de courage et surtout d'indépendance pour examiner si dernière cette ancienne fumée, il n'y a pas un feu sordide, car sous le couvert du respect de la vie privée, je pense que les conduites infamantes où des enfants où des adolescents sont d'innocentes victimes, que l'omerta sous un faux prétexte pudibond n'a pas lieu d'être. Concernant cette affaire, le 1er juin, nous avons appris que le parquet de Paris va ouvrir une enquête préliminaire (définition). Les sources de cette nouvelle sont :.

La non dénonciation de crimes !

En matière criminelle, la non dénonciation d'un crime est punissable : ,et ici , dans l'affaire qui nous concerne, plusieurs politiques ( dont Alain Juppé et Rachida Dati) déclarent que Luc Ferry aurait dû s'en inspirer, et le pressent de s'expliquer : .de plus ça bouge de l'autre coté de la méditerranée , ainsi au Maroc, Najat Anwar, la présidente de l'association marocaine Touche pas à mon enfant, a déclaré qu'elle avait l'intention de saisir la justice : source. voir également sur Agoravox l'article de notre ami Boulic :Pédophilie signalée par Luc Ferry : l’association marocaine « Touche pas à mon enfant » porte plainte et ne « lâchera pas prise ».

Si les propos de Luc Ferry sont exacts (selon lui, un ancien Premier Ministre connaissait ces faits), cela nous amène à penser que dans les plus hautes sphères de l'Etat, d'autres personnes connaissaient ces actes infamants commis par l'un de leur entourage, alors si par crainte d'un scandale d'état, ces derniers ont gardé le silence si longtemps, ils risquent maintenant l' opprobre et la vindicte populaire, ...et aussi il en va de soi, rendre compte à la justice. Mais ça, c'est une autre histoire, attendons la suite des événements, et certainement leurs rebondissement spectaculaires !

Conclusion !

Qu'ils soient puissants ou misérables, il faut punir sévèrement ces vils prédateurs qui abusent de la faiblesse d'innocents êtres sans défense. Pour les empêcher de nuire et en exemple, les foudres de la loi doivent s'appliquer, de plus instaurons en peine complémentaire la castration comme celle qui était pratiquée pour les eunuques !

Conclusion : L'omerta pédophilie basta.

 

Lien en annexe :

L'association : Mettre fin à l'exploitation sexuelle des enfants : ECPAT.

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.23/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 12:45

    De Jack Lang présenti pour le poste de défendeur des droits, finalement Nicolas Sarkozy, nommera Dominique Baudis :.


    @+ P@py


    • Taverne Taverne 4 juin 2011 12:53

      Forcément ! Jack a eu un zéro pointé et Dominique un beau dix !


    • Plus robert que Redford 4 juin 2011 14:25

      On ne peut que partager votre indignation, P@py !
      Mais, à quelque chose malheur est toujours bon !
      La sortie spontanée (et probablement incontrôlée) de L. Ferry a au moins eu l’avantage de nous révéler combien l’odeur est putride à l’approche des sommets !
      Peu importe le nom du Gilles de Rais en question, ce qui nous est montré, à l’instar de la vague de sympathie à l’égard du Dyonisiaque Satrape Kabbaliste, c’est le raz-de-marée de réprobation envers celui qui a cassé le morceau ! Il est des choses qui ne se disent point en dehors de ces milieux verrouillés !
      Et en plus, ils nous font la morale
      A Gerber, vous dis-je !

      PS : on n’en a pas fini avec les répliques du tsunami du Sofitel Niouillorquais !


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 15:44

        Salut Robert,


        J’espère que dans quelques temps, ça sera au tour de celui-ci de passer à la trappe !


        http://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/tourisme-sexuel-quand-frederic-30495


        @+ P@py


      • Plus robert que Redford 5 juin 2011 17:16

        Salut P@py !

        D’accord avec toi !
        J’ai lu le fameux « La Mauvaise Vie » où sont clairement explicités les penchants de l’auteur pour les garçons, petits & grands, d’ailleurs..
        On laisse le bouquin, bien écrit ma foi, avec un drôle de gôut nauséeux à l’âme...
        C’est pas tant pour le côté littérature homo que pour le ton semi-victimaire et assez geignard de l’auteur de ce qui se veut tout de même une autobiographie (quelles que soient les excuses ampoulées qui ont servi de réponses aux critiques des turpitudes décrites) que j’ai vraiment pas aimé l’ouvrage.
         Le genre : je suis un petit être sensible et perturbé, on m’a pas fait de cadeaux quand j’étais petit, j’ai honte de ma sexualité déviante, mais c’est plus fort que moi, faut que j’assouvisse !!!
        C’est sûr, quand à assouvir, c’est plus pratique d’aller triquer à l’étranger, chez les sous-dev’ de préférence : au moins on peut se tirer vite fait à la première alerte !
        Alors que chez nous, y’aura toujours un con ou une assoc’ pour porter plainte, et dieu sait si, en tôle, on mène la vie dure aux « pointeurs »...

        Bref, j’en reviens à cette propension à faire de la morale au bon peuple dans tous ces milieux !

        Elle est vachement à géométrie variable, leur morale :

        Ah, André GIDE : Voilà qu’il est un grand auteur de littérature (Gide+Maroc+petits garçons= chef d’oeuvre)
        Mais Louis-Ferdinand CELINE : Quel salaud (Céline+juifs+bas peuple= caca !)

        Y’m dégôutent, TOUS !


      • Mor Aucon Moraucon 4 juin 2011 14:53

        Vous concluez : « [...] de plus instaurons en peine complémentaire la castration comme celle qui était pratiquée pour les eunuques !  ». 
        Alors, je sursaute et m’en vais lire votre profil où vous me rassurez : « Aime de temps en temps faire de l’info sur sa protection sans être un « ayatollah » ».

        Ouf ! Je croyais que vous étiez un gardien de la retraite de la paix.

        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 15:35

          Salut Moraucon,


          « sans être un « ayatolla


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 16:11

          J’évoque la protection la nature !


          Pour ce qui est des prédateurs d’enfants,..je ne vois que cette solution :.


          @+ P@py


        • Mor Aucon Moraucon 4 juin 2011 17:59

          Donc vous ne seriez un ayatollah que pour les roubignolles ? C’est bon, alors ! Les chirurgiens d’aujourd’hui savent réparer les erreurs péniciaires.


        • benedicte_gab 5 juin 2011 19:54

          Hélas la castration d’un mammifère adulte, donc après la puberté, n’empêche nullement les relations sexuelles, je l’ai appris d’un petit éleveur, et j’ai pu le constater avec mon chien qui est castré. Il est important de faire tomber cette croyance fausse de la castration comme solution, parce que sinon on va considérer comme inoffensif un pédophile castré alors même qu’il aura toujours la possibilité d’être actif sexuellement.
          Ensuite la perversité, même quand elle utilise le sexe comme arme de domination, destruction et avilissement de l’autre, n’a rien à voir avec la sexualité, la perversité est dans la tête (l’esprit) pas le corps, il n’y a rien de plus cérébral qu’un pervers, de froidement calculateur. La perversité n’est pas une pathologie et le pervers est parfaitement conscient de ses actes, donc il n’y a ni soin ni guérison possible, à part l’enfermement à vie, un pervers est un nuisible qui passera à l’acte chaque fois qu’il pensera pouvoir le faire en toute impunité, sans être attrapé ... personnellement je suis donc beaucoup plus radicale, étant contre l’enfermement à vie, qu’on leur coupe la tête ! 


        • velosolex velosolex 6 juin 2011 08:35

          La première partie de votre réaction est très bonne. Au delà de la sexualité, effectivement, la perversion d’un individu continuera à orienter ces pratiques et le sens de sa vie, ainsi que sa relation avec les autres.
          Il faut savoir qu’il existe des individus profondément pervers, privés de possibilité d’empathie,
          cette grâce qui nous permet d’aller vers l’amour, l’oubli de soi, et de croire en l’autre.
          Contrairement à une légende, ces qualités sont inhérentes dés le départ à la plupart des individus, et même aux animaux, qui n’ont de différence avec nous, que le mépris qu’on leur accorde. Les neurosciences valident maintenant cette conception.
          Que faire de ces monstres, puisqu’il faut les appeler ainsi, même s’ils restent des hommes.
          Pas répliquer à une barbarie par une autre. J’espère que vous plaisantez quand vous parlez de couper des têtes.
          Sans doute que les réductions de peine s’apparentent aux commencement de martyrs pour d’autres. Donc, oui, prolonger l’enfermement, et même le maintenir, en n’étant pas trop dupe des possibitlités de réinsertion, surtout en cas de récidive.


        • antonio 4 juin 2011 17:29

          @ Papy
          Bravo pour votre cri de colère !


          • Louise Louise 4 juin 2011 18:15

            « Malheur à celui qui scandalise un enfant. Il vaudrait mieux qu’on lui mette au cou une de ces meules que tournent les ânes et qu’on le jette à la mer ».

             ( Evangiles, selon St Matthieu, St Marc, St Luc...)


            • le journal de personne le journal de personne 4 juin 2011 18:17

              Queue sais-je ?
              Depuis votre dernière apparition sur le petit écran
              ce n’est pas un pavé que vous avez jeté dans la marre
              mais un ras le bol général que vous avez provoqué.
              Non, monsieur, vous avez refait à votre manière le procès de votre maître à penser, Socrate pour ne pas le nommer...
              Où voulez-vous en venir ?
              En glissant sur votre propre peau de banane ?
              Nous prévenir que toutes les morales sont tombées en panne ?
              Pour que toutes les mauvaises consciences renoncent à leurs ministères ?
              ou dénoncent leurs propres confrères, sous prétexte que chacun, a quelque chose à se reprocher ?
              Socrate s’est donné la mort... n’est-ce pas ?
              Pour que ne confonde jamais justice et malice...
              On peut vous poursuivre pour calomnie... pour infamie... pour avoir dit ce que nous sommes censés savoir, et ne pas avoir dit ce que nous sommes censés ignorer !
              La rumeur ? Je ne sais pas ce que c’est...
              La mauvaise humeur par contre... je l’ai... depuis que je reçois
              mille et une plaintes du même genre d’individus... de quoi s’ouvrir les veines... Comme Sénèque après les soupçons de Néron...
              Dans mon service, savez-vous comment on appelle ce type de témoignage :
              du NASISME... avec s pas avec un z ! rien à voir avec le Nazisme.
              Il s’agit du mode opératoire des NASES, de tous ceux qui se souviennent de leur devoir après avoir été jetés du pouvoir...
              des nases moralisateurs qui chantent en différé et jamais en direct...
              C’est du play-back qui peut vous valoir la matraque... cher monsieur !
              Dans notre jargon, on appelle ça un self-service...
              Et si les faits sont avérés... vous serez considéré de près ou de loin comme un complice...
              Alors : vous allez enfin nous dire qui c’est ? Oui ou merde ?
               Comment, vous avez la preuve de ce que vous avancez ?
              Où ça ? Là dans votre attaché-case ?
              Un enregistrement... sur votre i-phone !Tout fin, tout petit,vous l’avez acheté à Neuilly ?
              pourquoi vous ne l’avez pas dit plus tôt ?
               
              http://www.lejournaldepersonne.com/2011/06/queue-sais-je/


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 19:22

                Salut le journal de personne,

                Dans certains cas, j’aime bien cette formule. Peut importe les moyens, c’est le résultat qui compte »,... et pour cette affaire c’est le cas !


                @+ P@py


              •  C BARRATIER C BARRATIER 4 juin 2011 18:32

                J’approuve ce rapprochement entre la pédophilie et les violences sexuelles des gens de pouvoir qui se croient tout permis. Les seigneurs dont nous nous sommes débarrassés usaient en salauds qu’ils étaient de leur droit de cuissage, qui était le viol légal. Comment la République peut elle tolérer ce qu’elle tolère en cette matière ?
                J’ai essayé de présenter le sujet sous le titre « Pulsions sexuelles et pouvoir » ici

                http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/pulsions-sexuelles-et-pouvoir-94491

                car les deux vont quelque part ensemble au moins chez les hommes !

                Il faut oublier DSK pour se concentrer sur ce sujet qui posait problème avant lui et qui continue à poser le même terrible problème qui est celui d’un prétendu droit de cuissage.
                Nos ancêtres auraient ils fait la révolution pour remplacer des seigneurs par d’autres au même comportement ?


                • perlseb 4 juin 2011 18:49

                  Je trouve que l’auteur et les commentaires passent à côté des vrais responsables : les parents. Car pour celui qui pratique la pédophilie en rémunérant les parents, il considère avoir fait une transaction, point. C’est une transaction scandaleuse, certes. Mais elle serait impossible sans l’accord des parents.

                  Alors oui, il y a des enfants qui se font violer sans que les parents le sachent, et aussi de femmes qui se font violer. Mais je crois que dans notre monde du fric roi, cela commence à devenir minoritaire. Nous avons de plus en plus de transactions par précarité organisée. Des prostituées occasionnelles qui arrondissent rapidement leurs fins de mois (dû à leur métier et leur salaire misérables), comme les parents qui n’hésitent pas à faire des enfants et avoir un retour sur investissement rapide (prostitution en bas âge).

                  Réveillez-vous ! Cela ne sert à rien de jouer au gnangnan et de s’imaginer qu’un autre monde est possible. Si l’argent est votre dieu, alors ce monde hideux est aussi le votre.


                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 juin 2011 19:32

                    Salut Periseb,


                    ....Ben voyons, pour excuser tous ces tarrés et leurs dérives puantes on rejette la responsabilité des pédophiles,.... sur les parents des enfants abusés !!!


                    @+ P@py


                  • perlseb 4 juin 2011 19:49

                    Vous n’avez pas compris le sens de mon commentaire. Je n’excuse nullement les pédophiles : il faudrait les envoyer en prison, bien entendu, et pour le restant de leurs jours.

                    Mais un enfant qui est fait pour l’argent est un enfant condamné par ses parents.

                    En France nous avons les allocations familiales qui entretiennent une misère inutile (je suis pour que les enfants aient tous les mêmes droits mais pas pour donner l’argent aux parents : que les cours de musique, la cantine, l’internat, les cours de sport, l’accès à la culture soient entièrement gratuits pour les jeunes et que les études soient rémunérées). Avec les allocs, certains parents s’achètent une télé plasma pendant que leurs gosses mangent des sandwichs. Et certains parents jouent aussi le rôle de proxénètes, même en France.

                    Dans les pays de l’Est, c’est courant que les proxénètes payent le père pour « acheter » leur fille qui va venir « travailler » chez nous. Et en Thaïlande ou au Maroc, êtes-vous assez naïf pour croire que les parents ne touchent rien lorsque des pédophiles s’en prennent à leurs enfants ?

                    Arrêtons d’être naïfs. Les parents sont de plus en plus irresponsables, et le pouvoir de l’argent et son adoration sans limite sont en train de déstructurer la famille, la société... C’est comme ceux qui accusent les travailleurs non malades d’obtenir des certificats de complaisance : parlons aussi des médecins dans l’affaire et de cette médecine à la Knock (commerce). L’argent, l’argent. Voilà ce que tout le monde à en tête. Arrêtons de nous indigner des conséquences de l’adoration de l’argent. Cherchons plutôt à savoir si cette adoration ne finit pas par nous soumettre de plus en plus, à en perdre tout honneur...


                  • douce france 4 juin 2011 22:11

                    a écouter...ames sensible s’abstenir..

                    http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/06/03/les-propos-du-capitaine-paul-barril-en-1997-sur-la-pedophilie/


                    ..a quand la grande purge... !!!!!!!!!!!!!!!!


                    • douce france 4 juin 2011 22:49

                      petit rectificatif..:les propos tenu dans la video sont de roger holeindre.


                    • loco 4 juin 2011 23:18

                       Bonsoir,
                       C’est l’époque, qui est pédophile. L’exemple le plus frappant est l’utilisation des mannequins de mode dont le corps est enfantin. Voire de certaines vieilles dames qui se veulent enfant comme Dombasle (dont le mari se prétend philosophe ! ) . Et cette adulation, feinte, car on connaît leur difficulté à accéder au métier, des « jeunes ».
                       Mais surtout cette volonté , moitié Pygmalion « allons, mon enfant, tu ne connais rien au monde, laisse moi t’expliquer », moitié féodale « comment ces gueux peuvent-ils envisager l’avenir , » de maintenir tout un chacun dans un état infantile d’admiration et surtout d’obéissance, démagogie et « communication » aidant.
                       Notre monde est celui du pouvoir, mais un pouvoir exercé par des minables qui savent bien, eux, qu’ils ne peuvent l’exercer que sur des enfants... ou infantilisés..............


                      • jluc 5 juin 2011 12:40

                        Merci P@py

                        Pour moi protéger les enfants est La priorité

                        « toutes les formes de mauvais traitements physiques et/ou affectifs, de sévices sexuels, de négligences ou traitement négligent, ou d’exploitation commerciale ou autre, entraînant un préjudice réel ou potentiel pour la santé de l’enfant, sa survie, son développement ou sa dignité dans le contexte d’une relation de responsabilité, de confiance ou de pouvoir ».
                        (définition de la maltraitance de l’enfant par l’OMS)

                        Un site à lire et promouvoir, celui de l’ ASSOCIATION MEMOIRE TRAUMATIQUE ET VICTIMOLOGIE
                         Cette association a pour but d’améliorer l’identification, la protection et la prise en charge des victimes de violences par une meilleure information...


                        • LE CHAT LE CHAT 5 juin 2011 16:13

                          cette mode qui consiste à vouloir traquer le moindre poil quitte à avoir après l’impression d’avoir affaire à une gamine pré pubère est déjà un pas vers la pédophilie ! smiley

                          on devrait condamner les fabricants de crèmes dépilatoires pour incitation à la pédophilie ! smiley


                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 23 juin 2011 17:11

                             

                            Je fais un essai pour contrôler la police d’écriture


                            @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires