• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mariage pour tous

Mariage pour tous

Une imposture sémantique qui brouille le débat. Vrai faux débat.

Mariage pour tous", ces mots n'ont aucun sens ! Cela veut-il dire qu'on peut se marier avec sa soeur, son frère, sa cousine ou sa mère ?... . Ou le grand père avec son arrière petite fille ou son petit fils : c'est du "pour tous" ça ! Et ça ne dit pas si le jeu se fait à deux, ou à plusieurs. A plusieurs ce serait plus tendance. Plusieurs combinaisons à la fois ?.. façon DSK. Une seule vérité : ce mariage pour tous concerne à la fois les homosexuels et les hétérosexuels, question d'égalité, situation à laquelle le Pacs est censé répondre. Or il y a plusieurs objectifs sous cette demande qu'il faut lister et traiter séparément, après avoir rappelé qu'il existe le Pacs (c'est un acte administratif comme le mariage tel que défini dans le Code civil) qui permet une « union légale » de deux personnes de même sexe ou de sexe différent.

Le problème fiscal. Pourquoi ne pas appliquer au Pacs les mêmes dispositions fiscales que celles prévalant pour le mariage ? Rien ne s'y oppose, et ce ne serait que justice d'aligner les règles fiscales sans aucune autre considération, de nationalité par exemple. Et ceci dans le respect de la filiation telle que définie dans le Code civil (pas de polygamie par exemple, ou de liens incestueux).

Il y a ensuite le problème de la « création » : que des femmes pacsées veulent avoir des enfants par insémination naturelle ou artificielle, quoi de plus normal ! Une femme seule peut se faire faire un enfant par le premier venu si l'envie lui en prend : pourquoi ce droit ne serait-il pas accordé aux femmes pacsées ?, à l'une ou aux deux ? Faut-il légiférer pour cela ? Non.

Les hommes, pour l'instant (c'est une inégalité de nature) ne peuvent faire des enfant en s'accouplant entre eux.. Mais, même pacsés, ils ont la possibilité de procréer avec une femme, et de reconnaître ou non l'enfant. Qu'ils soient hétéro ou homosexuels, mariés ou non, pacsés ou non, cela ne change rien. Ces dispositions sont inscrites dans le Code civil et il n'y a donc rien à y retrancher ou à y ajouter.

Il y a enfin le problème de l'adoption. Pourquoi limiter l'adoption aux couples hétérosexuels ? On a le sentiment que les femmes (pacsées ou non) y aient droit, au même titre qu'elles ont le droit de faire des enfants, en vivant seules ou avec un compagnon, un mari (et autre).

Pour les couples homosexuels hommes l'affaire est plus complexe du fait qu'ils ne peuvent procréer entre eux. Renonce à l'adoption semble s'imposer a priori. Mais comme ils peuvent faire des enfants avec une femme – qu'ils soient seuls ou en couple homosexuel – l'interdire semble contraire à cette situation légalement reconnue. Il convient sans doute de s'en tenir aux cas d'espèces, une règle général étant difficile à graver dans le marbre du Code civil,

On voit donc que cette affaire du « mariage pour tous » est un faux débat. Il suffit de faire évoluer le Pacs et de s'en tenir à ce qui est inscrit dans le Code civil, en donnant au Juge la possibilité de traiter les (rares) cas d'espèces.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 7 décembre 2012 12:44

    Un petit clin d’œil. smiley

    Si vous voulez aller par là, Liberté de penser peut avoir aucun sens aussi.

    il y en a qui ne pense pas.

    A part ça , rien à redire.


    • bel95 7 décembre 2012 13:44

      Le seul soucis de votre analyse de bon sens, elle que cela risque d’abattre l’arbre qui cache la misère intellectuelle de ce gouvernement, son manque de vision politique, son inconsistance à tracer une route, et inaptitude à engager le peuple vers le haut. Ils préfèrent un nivellement vers le bas, le très bas, le cul-de fosse !!


      • Mammon 7 décembre 2012 13:45

        Il ne s’agit pas tant de permettre aux couples homosexuels d’avoir les mêmes droits que les couples hétérosexuels, que de les instrumentaliser pour s’attaquer à l’institution du mariage, de la famille et autres repères de la société actuelle.
        Mais ce sont tous les homosexuels, y compris ceux qui ne désirent pas spécialement se marier ou avoir des enfants (au même titre et en même proportion que les hétéros) , qui vont payer les pots cassés car tout ce micmac, loin des les faire accepter par tous, ne fera qu’attiser l’homophobie. Ils paieront ainsi pour un projet de société dont seule une minorité d’entre eux et d’autres bien planqués derrière eux (féministes, néo-marxistes, Verts etc.) auront été les initiateurs.
        Il eut fallu travailler en toute discrétion -améliorer le pacs, modifier certaines lois pour étendre l’autorité parentale au conjoint homo ou rendre l’adoption possible sous certaines conditions, au nom du strict intérêt de l’enfant etc. plutôt que de chercher à heurter de front une grande partie de l’opinion. Mais les haines et les rancoeurs de certains activistes homos sont plus fortes que l’intérêt de leurs semblables...


        • bel95 7 décembre 2012 14:47

          Je rejoints totalement votre lecture des évenements, mais nous n’en sommes malheureusement plus là.
          Ils ne comprennent que l’affrontement, lorsque vous engagez un début de dialogue en retour insultes et mépris.
          Nous sommes entré dans la phase de combat, et nous n’avons pas besoin de nous exiler à Londres c’est sur le terrain qu’il faut résister, se battre, les affronter avec les mêmes armes, stop à l’angélisme, à la stratégie de la main tendue ils nous la retourne en pleine figure.


        • Louise Louise 7 décembre 2012 15:48

          Ce projet n’a aucun sens... :/)


          • eric 7 décembre 2012 15:52

            Et puis de toute façon, ce texte ne concerne guère les homosexuels. Il n’y aura pas ou peu de mariage de gens du même sexe, il n’y aura pas d’adoption pure par des homos, visible statistiquement. La vérité de cette proposition est que c’est un texte sur une « polyparentalite » inventée de toute pièce, au mépris du droit a la filiation pour les enfants, pour faire valoir les droits d’adultes contre d’autres adultes, le cas échéant au détriment des enfants. Les conséquences de l’aspect adoption toucheront plus les hétéros que les homos. En ce qui concerne les homo on aura surtout des cas de bisexualité, donc de polyparentalite, parce que la bisexualité ne peut pas se vivre a deux....Il faut cesser de parler de la question marginale des homos sur ce texte qui les concernera en pratique sans doute moins que le pacs lui meme


            • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque (Courouve) 7 décembre 2012 17:11

              L’égalitarisme radicalisé exige que les revendications de cette plateforme soient toutes satistaites.

              Plateforme pour l’égalité des droits (
              25 mars 2004, élaborée sous la direction de Daniel Borrillo et Didier 
              Éribon )


              L’homophobie, la lesbophobie et la transphobie tuent : égalité des droits

              1 La modification de l’article premier de la Constitution, assurant l’égalité des citoyen(ne)s sans distinction d’origine, de race ou de religion, pour y ajouter la notion d’égalité sans distinction de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité de genre.

              2 La condamnation des discriminations basées sur le sexe, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre [version moderne du « troisième sexe »] de la victime au même titre que le sont celles liées au racisme ou à l’antisémitisme.

              3 La pénalisation des propos discriminatoires (injures, diffamation, incitation à la haine) sexistes, homophobes, lesbophobes et transphobes, au même titre que le sont les propos racistes ou antisémites. [Obtenu par la loi Halde du 30 décembre 2004]

              4 La mise en place d’une politique efficace de prévention de l’homophobie, de la lesbophobie, de la transphobie et du sexisme, notamment en milieu scolaire et dans les organismes accueillant du public (OFPRA, institution pénitentiaire, CNAM, Police Nationale...).

              5 Le droit au mariage civil pour les couples de même sexe ; l’extension aux couples homosexuels de l’ensemble des avantages (sociaux, fiscaux, séjour...) dont bénéficient les couples hétérosexuels ; l’égalité des droits entre les différents statuts civils et fiscaux : PACS, mariage, concubinage et célibat.

              6 L’accès à la procréation médicalement assistée et à l’adoption quelles que soient l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou le statut marital du/de la ou des demandeur(e)s.

              7 Que les trans ne soient plus classé(e)s comme malades mentaux par le système de soins français. [obtenu]

              8 La simplification de la procédure de changement d’état civil pour les trans (transsexuel(le)s et transgenres) qu’elles ou ils soient opéré(e)s ou non, et l’accès à une prise en charge médicale choisie, rapide et efficace.

              9 La suppression de toute mention relative au sexe sur les papiers d’identité et documents administratifs.


              Ces exigences sont un pré-requis pour lutter contre les discriminations, dans la loi, dans les faits, dans les têtes. Nous invitons les structures associatives et politiques et les individu(e)s dont la lutte contre les discriminations fait partie du combat politique, à rejoindre le Collectif pour l’égalité des droits et à soutenir cette plate-forme de revendications.


              Organisations signataires :
              Académie Gay & Lesbienne, Act Up-Paris, Act Up-Lyon, Alternative libertaire, CADAC (Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception), CCP (Collectif Contre le Publisexisme), CLF (Coordination Lesbienne en France), CNDF (Collectif National pour les Droits de Femmes), Conservatoire des Archives et des Mémoires Homosexuelles, DEGEL (Debout Étudiant-es Gais Et Lesbiennes), Etudions Gayment, Femmes Publiques, Fierté LGBT Lille, FTCR (Fédération des Tunisiens Citoyens des deux Rives), GLB (Gais et Lesbiennes Branchés), GAT (Groupe Activiste Trans), Gay Kitsch Camp [Lille], Homonormalité, JCR (Jeunesses Communistes Révolutionnaires), La Dixième Muse, La voix de l’âme, LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire), Les Mauves, Les Panthères roses, Les Verts, LGBT-Formation, Mix-cité, PASTT (Prévention Action Santé Travail pour les Trangenres), ProChoix, Ras l’front, Scalp-Reflex, SNEG (Syndicat National des Entreprises Gaies), SOS-Homophobie, SUD Étudiant, SUD PTT, Tasse de Thé (association et portail pour les lesbiennes), Tiresias, Trans Action, Vamos !

              Personalités politiques signataires :
              Clémentine Autain (adjointe au maire de Paris), Olivier Besancenot (porte parole de la LCR), Patrick Bessac (conseiller régional PCF d’Ile-de-France), Jean Brafman (conseiller régional d’île de France, Groupe communiste, alternative citoyenne, républicain), Sergio Coronado (Adjoint au maire du 14e ardt de Paris, [depuis député écologiste, Français établis hors de France, 2e circonscription]), Jean-Luc Estournel (adjoint au maire de Villeurbanne), Hélène Flautre (députée Européenne, les Verts), Christophe Girard (Adjoint au maire de Paris), Noël Mamère (Député de Gironde, les Verts [réélu en 2012, 3e circonscription), Pierre Quay-Thevenon (adjoint au maire (PC) de Saint-Denis), Roseline Vachetta (député Européenne, LCR).

              • Mammon 7 décembre 2012 17:56

                puisque selon ces bonnes âmes, la notion homme/femme n’est qu’une construction sociale et que nous sommes tous du même sexe, il convient de supprimer de toute urgence la séparation hommes/femmes dans les toilettes et surtout les vestiaires des piscines...
                Et faire de telle sortes que les équipes de foot et autres sports collectifs soient toutes mixtes, ainsi que les douches d’après-entraînements et matches smiley


              • njama njama 7 décembre 2012 18:39

                Le point 6 m’intrigue beaucoup !

                6 L’accès à la procréation médicalement assistée ...  quelles que soient l’orientation sexuelle, l’identité de genre ou le statut marital du/de la ou des demandeur(e)s.

                D’abord la PMA n’est pas un droit, c’est un soin (« médicalement assistée ») pour des cas de couples stériles. Sauf erreur, (ou fraude) il n’y a pas de PMA de confort ... La PMA n’est que pour les cas de défaillances biologiques d’un ou des deux conjoints.

                Le « quelles que soient l’orientation sexuelle, l’identité de genre »  a quelque chose de comique

                Pour les homosexuels je ne vois pas ce que l’on peut faire, PMA ou non ... c’est foutu, deux hommes ne feront pas même un embryon.

                Pour les homosexuelles, en fait ce qu’elles réclament c’est une insémination artificielle telle que pratiquée par les vétérinaires.
                Ce n’est pas une PMA ! Le problème de stérilité des homosexuel(le)s n’a rien de pathologique !

                Cette revendication de PMA qui en fait ne concerneraient que les homosexuelles tendrait à dévoyer la médecine de son éthique, et je comprendrais tout à fait que les médecins refuseraient de pratiquer un acte qui serait contraire à leur déontologie médicale.

                Le point 9 me fait rire aussi smiley c’est le côté non-sexe de cette histoire !

                9 La suppression de toute mention relative au sexe sur les papiers d’identité et documents administratifs.

                Comme si ce seul point administratif suffisait pour masquer le genre ? A moins de s’appeler Dominique, Camille ou Alix et autres rares prénoms mixtes pour n’éveiller aucun soupçon sur mon genre ...


              • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2012 00:07

                Si j’étais aliéniste à Sainte-Anne, je n’aurais aucun mal à justifier, pour chacun des signataires de ce texte, un internement d’office et en urgence.

                Il est vrai que lorsqu’on voit ensuite la tripotée de crétins notoires des deux sexes (j’ose l’emploi de cette expression bien que je la sache désormais hautement criminelle) qui ont accepté de signer ça, on ne s’étonne plus guère de ce qu’on a lu en haut de page. Cela ne fait que renforcer un premier diagnostic déjà bien sombre.


              • jaja jaja 8 décembre 2012 00:14

                Si vous étiez aliéniste on pourrait espérer vous voir en meilleure santé psychique smiley

                C’est la seule réponse idiote que votre commentaire imbécile mérite !


              • Mammon 8 décembre 2012 08:55

                Les signataires ne sont pas fous, ils savent très bien ce qu’ils font : utiliser les homosexuels pour cracher leur haine de la société actuelle et s’attaquer à ses fondements.
                Ils font de même avec les Roms, les sans-papiers ou les Palestiniens, toujours pour les mêmes raisons. Ce ne sont que des accessoires, bons à jeter aux rebuts dès qu’ils ne servent plus à leurs combats personnels contre cette société et leurs compatriotes qu’ils haïssent tant.


              • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2012 11:21

                @Mammon,

                Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse. Cela dit, quand on dispose d’un certain pouvoir et qu’on l’utilise de cette façon débile, quand on est sur un bateau qui prend l’eau et qu’au lieu de s’employer à calfater on préfère passer son temps à écoper avec une petite cuillère, c’est sans doute que le bateau ressemble de plus en plus à la stultifera navis. 


              • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2012 11:36

                Méfiez-vous plutôt du jaja : consommé à l’excès, il peut produire ce que vous venez d’écrire.

                « Consommer avec modération ».

                 C’est écrit sur tous les flacons


              • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2012 11:38

                Le précédent message s’adressait au dénommé Jaja, bien évidemment. J’avais oublié de rappeler le destinataire


              • ddacoudre ddacoudre 7 décembre 2012 17:34

                bonjour gérald
                une solide culture judéo chrétienne, il est bien plus simple d’enlever le et à la loi et le remplacer par un ou.

                L’homme et la femme ne peuvent contracter mariage avant dix-huit ans révolus. art 144


                cordialement.

                • Romain Desbois 7 décembre 2012 17:44

                  En fait derrière l’opposition au mariage homo , il y a de bons gros frustrés de ne pouvoir se taper un harem ou deux nanas en même temps (premier fantasme des hétéros parait-il).
                  Des jaloux qui aimeraient bien que l’on donne le droit officiel de tromper leur nana. de baiser à couilles rabattues (tin linlin tin linlin tin lin lin alerte gros mots !!!!). Vous savez ceux qui enrichissent le porte monnaie des travelos du bois de Boulogne, avant ou après les ma-te-che de fou-te, les fans du PSG (Prostituées Sans Genre).

                  Petit , pardon, auteur, je vous ai démasqué !!!!

                  Mouaaaaah smiley


                  • Christian Labrune Christian Labrune 8 décembre 2012 11:31

                    « Mouaaaaah  »

                    Ca y est, cette fois on en arrive enfin au cri primal. Cela peut-il avoir une fonction thérapeutique ? Je n’en crois rien : les théories d’Arthur Janov m’ont toujours fait beaucoup rigoler. Le cas, hélas, semble tout à fait désespéré.


                  • Agafia Agafia 7 décembre 2012 21:05

                     smiley Pouaaaah !!!!!!..... Un moment que j’étais pas venue, et hop, sur quoi je tombe d’entrée de jeu ? Un article sur quooooooi ??? encore et toujours !!!!! LE MARIAGE GAY !!!! Aaarrrgghhhh !!!
                    Et sur qui je tombe en dernier com ? Roquain Dubois (de Boulogne ??? )
                    RE-AAAAAAAARRGHHHH !!!

                    Deux bonne raisons pour repartir smiley

                    Je salue quand même l’auteur smiley


                    • foufouille foufouille 7 décembre 2012 22:00

                      « Roquain Dubois (de Boulogne ??? ) »
                      il pas copain avec le miteux ?
                       smiley smiley
                       smiley


                    • musebox3 8 décembre 2012 00:29

                      C’est vrai que dans son cas, on devrait faire quelque chose. Se servir d’agoravox à 12 ans, c’est limite.


                      • aviso aviso 8 décembre 2012 11:48

                        On peut déjà se « pacser » avec sa soeur, son frère, sa cousine ou sa mère ?...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès