Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Marion Maréchal Le Pen, le plus précoce soutien français aux dictatures (...)

Marion Maréchal Le Pen, le plus précoce soutien français aux dictatures étrangères

Marion Maréchal Le Pen, sur les traces de Thierry Mariani -l'affairiste qui ne place semble-t-il, ses intérêts que sous la protection des dictatures-, propose une délégation pour aller soutenir Bachar El Assad.

Elle ose un lagardisme FMien sur l'héritier de la dictature qui aurait le "mérite" de "préserver relativement le droit des femmes en Syrie".

Le droit des femmes peut-être, mais les droits des hommes, du peuple ?

Quand on mène sa dictature à la guerre civile, on a sans doute quelques responsabilités.

De mauvaises langues disent que sa tante l'enverrait sur place dans l'espoir que Daech s'en prenne directement au Front sur le leur.

D'autres disent que ce serait un moyen pour le vieux de rapatrier ses lingots en les blanchissant contre rançon qu'il n'aurait pas payée.


La fille de Roger Auque n'aurait rien contre une prise d'otage qui lui permettrait peut-être de livrer des renseignements aux phalanges de Chrétiens d'Orient ?

Le fait est qu’Israël lui a déjà envoyé une invitation, le Mossad se souvient des services rendus.

Mais trêve de considérations de services pour ne considérer que la question de la paix.

C'est aux Syriens de s'occuper de la Syrie, ils commencent à parlementer entre eux après cinq ans de guerre civile, mieux vaudrait ne pas s'en mêler, sauf à considérer que ces peuples ont besoin d'êtres supérieurs pour régler leurs problèmes.

Les hommes, dont les mères, sont tous pareils d'un bout à l'autre de la Terre, ils n'aspirent qu'à la paix, sauf naturellement, les marges qui vivent de la guerre.

Les interférences extérieures n'ont jamais fait que plus de mal que de bien, maintenant des situations déséquilibrées de l'intérieur de façon artificielle, assurant le chaos sur le long terme.

Ces gus proposent leurs "aides" à un dictateur, alors même que leur sentiment sur le peuple syrien transpire la haine dès lors que ces populations s'avisent de fuir leur pays pour le nôtre, et notamment du simple fait qu'ils soient nés dans une religion, ou qu'ils ne correspondraient pas à la race blanche dont ils ont théorisé le grand remplacement.

A ce propos, un voyage auprès de la Ligue du Nord est également programmé, il faut dire que personne ne sait mieux lever les bras que cette ligue padane vibrant à l'évocation de la race blanche.

Ainsi que la Russie, quand on vous dit que toutes les grandes démocraties sont au programme de celle qui ne comprend pas l'intérêt que l'on porte à la république.

Et sans doute un autre au Maroc, où son ami Chauprade qui ne manque par d'air-cocaïne, a ses entrées.

Entretenir les guerres et en déplorer les conséquences, voilà le créneau ...

Pour ne rien dire de l'argent qui a transité entre le dictateur syrien et les proches de Marine Le Pen contre soutien.

Idem pour l'argent russe.

Quant à Marion Maréchal le Pen, elle nous préparerait elle-même une carrière de petit dictateur qu'elle ne s'y prendrait pas autrement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    


  • Trelawney Trelawney 11 février 11:56

    Marion Maréchal Le Pen, ....., propose une délégation pour aller soutenir Bachar El Assad.

    Si les extrémistes de tout poil lui font son affaire, je ne porterais pas de pancarte : « Je suis Marion ». Faut quand même pas déconner


    • La mouche du coche La mouche du coche 11 février 12:03

      Article politiquement charlie.


    • Gasty Gasty 11 février 12:23

      Article insipide , sans saveur...manque de sel.

      Bon ! à table c’est l’heure.


    • doctorix doctorix 11 février 15:27

      @Trelawney
      Article nul, un jargon indéfinissable où personne ne comprend rien.

      Sauf qu’un soutien de ce genre à Assad n’est pas un cadeau.
      Le FN ne set qu’à ça : diaboliser une cause en prétendant qu’elle est soutenue par le FN.
      Sortir de l’Europe, de l’Euro, de l’Otan, soutenir Assad ?
      C’est caca puisque c’est ce que veut le FN.
      Sauf que le FN ne veut rien de tout ça.
      Le FN, qui n’accédera jamais au pouvoir, est juste là pour empêcher m’émergence d’une candidature sérieuse.
      Un parti-leurre, un pare-feu pour l’UMPS.

    • Trelawney Trelawney 11 février 15:37

      @doctorix
      J’espère que tout le monde a compris que le FN ne sert qu’à enrichir ses présidents. Sinon c’est à desespérer


    • orianeborja orianeborja 11 février 17:26

      @Gasty

      Rabat-joie !
      Prenez ça comme amuse-gueule, je ferai mieux la prochaine fois.


    • lsga lsga 11 février 21:17

      Rappelons que 100% des députés Front National étaient absent pour le vote sur l’État d’urgence.
      Ils sont beaux les anti-systèmes....


    • Tokani Tokani 12 février 05:18

      Ce n’est pas un article c’est un prurit.... 

      L’auteur préfère manifestement que notre cher Ministre Fabius encense les groupes Djihadistes sunnites qui égorgent à tours de bras , avec le relatif silence des medias bobo....

    • Iren-Nao 12 février 09:09

      @orianeborja
      Ma pauvre cocotte la frustration, la rancune et la ménopause vous égarent.
      Vos papiers ont parfois ete intéressants, mais la, c’est de la bouillie.
      Iren-Nao


    • Française 12 février 14:46

      BACHAR AL ASSAD élu le 3 juin 2014 avec 88% des suffrages.


      Normal : il travaille pour son pays et son peuple contre l’agression occidentale = coalition des USraël + France de Fabius israélien aussi + Arabie des Saoud - accord du Quincy - + Qatar + Turquie + Angleterre.

      Pas de dictature en Syrie ou le peuple a exprimé son choix et a été respecté. Pas comme en France où le peuple se retrouve dans l’UE après avoir voté NON le 29 mai 2005.

      Démocratie en France ? c’est jamais le peuple qui gagne, mais toujours le Grand Orient, la Franc Maçonnerie de nos politiciens UMPS qui envoie la France au fond du gouffre mondialiste depuis de Gaulle.

      La Dictature en Syrie n’existe que dans nos merdias français au service de l’oligarchie mondiale.

      le Club du siècle ou se réunissent chaque mois politiciens UMPS et média pour leurs petits arrangements entre copains (= méthodes antirépublicaines).

      Article nul : du anti-FN et anti-Bachar primaires. Du mondialisme de très bas niveau ! On tire la chasse et on passe à autre chose...

    • orianeborja orianeborja 12 février 22:13

      @Iren-Nao

      Et vous n’avez encore rien vu, j’ai eu deux grands-mères redoutables, dans vingt ans, je n’aurai que 65 ans, je m’occupe de personnes en fin de vie, je peux vous affirmer que c’est encore très jeune.
      Mon père du reste à encore une quatre-vingtième en parfait état, je ne suis qu’au début de ma carrière de papier :) .


    • Phoébée Phoébée 11 février 12:07

      Article complètement largué... devrait se tenir informée avant de venir pisser sa copie.


      • orianeborja orianeborja 11 février 17:28

        @Phoébée

        Mais on attend vos informations sur le sujet, qui peut-être vous dépasse ?


      • Le421 Le421 11 février 19:48

        @Phoébée
        Peut-être...
        Mais en attendant, Oriane se risque à faire des articles alors que d’autres critiquent sans jamais en écrire un...

        Peur de ne pas y arriver ou peur de se faire « allumer » ??


      • Phoébée Phoébée 11 février 20:12

        @Le421
        Oriane se risque à s’appeler Oriane

        ...c’est très risqué !


      • Abou Antoun Abou Antoun 11 février 12:10

        Oui , c’est clair, l’auteure n’a jamais dû mettre les pieds en Syrie ou dans la région pour écrire de telles stupidités. Enfin c’est une des caractéristiques de ce forum, moins les gens connaissent un problème et plus ils en parlent avec autorité.


        • orianeborja orianeborja 11 février 13:14

          @Abou Antoun

          M’en parlez pas, les seuls souvenirs que l’on peut ramener sont des mugs et sous-tasses à effigie de Bachar, c’est Kate et William en encore plus mauvais goût, c’est dire.


        • Abou Antoun Abou Antoun 11 février 14:21

          @orianeborja
          M’en parlez pas, les seuls souvenirs que l’on peut ramener sont des mugs et sous-tasses à effigie de Bachar
          Dans ce cas contentez-vous de confier vos impressions sur les sites spécialisés dans le bobo-tourisme. L’artisanat syrien est très vivace
          Si vous n’êtes pas sortie de l’hôtel Sémiramis, je peux comprendre que vous ayez ramené vos tasses de m... made in china de la boutique dudit hôtel.


        • MagicBuster 11 février 12:10

          Les femmes sont aigres ...
          Ce serait (enfin) une belle avancée d’avoir une femme incompétence à la tête de l’Elysée smiley

          Marion est beaucoup trop jeune ...
          Honnêtement pour que l’égalité soit parfaite il faudrait une grabataire nymphomane.

          Elle n’est pas dispo la mamie LE PEN ???


          • vesjem vesjem 11 février 12:16

            ce serait un moyen pour le vieux de rapatrier ses lingots

            à l’auteur : un peu de dignité


            • orianeborja orianeborja 11 février 12:36

              Où l’on apprend aussi que les parlementaires frontistes ont fait don de leurs fonds de réserve à la Syrie, au Lycée français dont on imagine bien qu’il est vide et qu’il s’agit en réalité une aide au régime dictatorial de Damas.
              Et pendant ce temps, les écoles de Marseille tombent en ruine.

              Nos classes avant Damas !


              • orianeborja orianeborja 11 février 13:06

                La femme syrienne en tant que femme, mère, épouse, sœur, et fille reste inégale à l’homme, voire même subordonnée à lui. 


                Si nous consultons le droit de la famille , appelé « le droit du statut personnel » en Syrie, nous voyons qu’il reflète une particularité sociale et religieuse et constitue un héritage des traditions et de la coutume, qui consiste à nous rappeler qu’en Syrie il y a une attitude patriarcale persistante dans laquelle la femme reste le deuxième sexe, un sexe subordonné au premier sexe, le sexe dominant , à savoir l’homme. 

                Citons le code de la nationalité, selon lequel une syrienne mariée à un étranger ne peut pas transmettre sa nationalité à son enfant, ainsi que la polygamie , le mariage précoce et forcé, les inégalités en matière de mariage, de divorce, ou encore l’accès à la propriété et à l’héritage, en passant par les lois sur la violence ,les lois permettant, grâce aux circonstances atténuantes, à la parentèle masculine de tuer des femmes dans le cadre des crimes d’honneur.

                Quant au code pénal syrien, l’avortement est illégal, quelles que soient les circonstances et la méthode employée.

                Malgré cette interdiction, les opérations d’avortement sont assez fréquentes en Syrie. 

                Bien évidemment, ces opérations se passent pour la plupart d’entre elles dans des cliniques privées et des cabinets des gynécologues, c’est-à-dire secrètement, et parfois dans des conditions dangereuses pour la santé physique et psychologique des femmes avortées. 

                Comme le coût financier de ces opérations est élevé, trouver un moyen différent conduit un nombre très important de femmes syriennes à s’orienter vers, soit des vieilles méthodes (des infusions d’herbes et des produits toxiques), soit des méthodes médicamenteuses.
                Mais la femme restant un homme comme les autres, elle subie en Syrie, la même peine qu’eux en matière d’absence de démocratie.

                La Syrie n’a plus connu d’élection démocratique depuis l’arrivée au pouvoir du parti Baas en 1963.

                Depuis 1963, la République arabe syrienne est gouvernée par le Parti Baas arrivé au pouvoir par un coup d’État. Les responsables au pouvoir sont pour la plupart issus de la minorité alaouite. Le parti Baas détient la majorité des 2/3 dans le parlement syrien (appelé Conseil du peuple ouMajlis ach-chaab) qui compte 250 membres, le reste des sièges (83) est occupé par des députés indépendants.


                 L’état d’urgence est déclaré en Syrie depuis 1963. À la mort du président Hafez el-Assad en 2000, son fils Bachar el-Assad prend le titre de président.

                Le parti Baas et l’appareil sécuritaire exercent un contrôle quasi total sur la vie politique. Hafez el-Assad a été confirmé à son poste de président à cinq reprises par un référendum populaire, aucun candidat ne s’est jamais présenté contre lui (lors du référendum en 1998 seuls 219 Syriens ont voté contre Hafez el-Assad sur 9 millions d’électeurs).

                Candidat unique, Bachar el-Assad a été confirmé comme président par un référendum populaire en juillet 2000. Les décisions sont prises dans le cercle baassisto-alaouite du président et des services de sécurité, la population a un pouvoir électoral très restreint.


                • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 11 février 13:13

                  @orianeborja

                  Et alors ?? c’est à nous français, ou européens, à décider pour un autre peuple ? On voit ce que ça donne « l’occidentalisme ». Marre de cette pensée « droit de l’hommiste » pour l’ailleurs, alors que chez nous c’est un foutoir pas possible.


                • Trelawney Trelawney 11 février 13:34

                  @orianeborja
                  La femme syrienne en tant que femme, mère, épouse, sœur, et fille reste inégale à l’homme

                  Bachar a dit : « Tant que je ne pourrais pas leur arracher les couilles, elles ne seront jamais l’égale de l’homme ». Ca se passe comme cela en Syrie


                • Le Gaïagénaire 11 février 15:02

                  @orianeborja  11 février 13:06


                  CAUSE :
                  "La femme syrienne en tant que femme, mère, épouse, sœur, et fille reste inégale à l’homme, voire même subordonnée à lui. 



                • alinea alinea 11 février 21:07

                  @orianeborja
                  Alors qu’ils crèvent ! On les aide, c’est bien.


                • marceau 11 février 21:14

                  @orianeborja
                  Et ça c’est la faute d’Assad ou celle de l’islam.

                  Si Assad ne pouvait compter que sur les alaouites pour rester au pouvoir il y a longtemps qu’il aurait disparu du paysage politique.

                  Assad a le soutien des alaouites, évidemment, des chrétiens , des druzes, des ismaéliens, des arméniens, des tcherkess, d’une bonne partie des kurdes et des sunnites .

                  Assad est membre du parti baas, parti laïc fondé par un chrétien melkite ’Michel Aflak«  qui a eu la particularité d’introduire des catégories politiques occidentales dans la vie politique d’un pays arabo-musulman afin de dépasser le cadre religieux omniprésent , incontournable dans le monde musulman.

                  Le baas est un parti laïc, nationaliste, socialiste (non marxiste) et partisan de l’unité arabe qui a su faire sa place aux différentes minorités religieuses et èthniques qui composent le pays, minorités qui ont vécu en en paix, en sécurité, en liberté, sous l ère bassiste protégées par un pouvoir omnipotent.

                  Qui sont les adversaires du pouvoir syriens ? Les islamistes.Déjà dans les années 80, le père d’Assad, Hafez avait du faire face à un soulèvement armé des  »frères musulmans" qui provoqua plusieurs dizaines de milliers de victimes.

                  Cette fois ci c’est l’Arabie, la Qatar, secondés par les USA qui actionnaires les différentes mouvances islamistes (frères musulmans, al qaïda, salafistes, wahabistes....) qui s’unirent pour renverser Assad et son régime.

                  -Parce que la Syrie s’est toujours opposé aux USA déjà en 1955 ce pays refusa d’adhérer au Pacte de Bagdad (genre d’OTAN arabe devant servir de cordon sanitaire anti urss en reliant l’otan à l’otase).La Syrie est restée un alliées fidèle de la Russie .

                  -Parce que la Syrie est un allié de l’Iran ennemi des USA (jusqu’à il y a peu) de l’Arabie, du Qatar, d’Israél, pays qui redoutent la puissance montante de l’Iran et qui craignent l’axe chiite reliant l’Iran, le sud de l’Irak, la Syrie et le hezbollah du Liban.

                  -Parce que la Syrie a refusé la passage d’un pipe line devant permettre au Qatar d’exporter du gaz en Europe et ainsi de concurrencer les exportations de gaz de Russie .

                  -Parce qu’à terme la Syrie va devenir une puissance pétrolière de première importance depuis la découverte d’important gisement en méditerranée !


                • marceau 11 février 21:17

                  @Le Gaïagénaire

                  Pourquoi la femme sèoudienne, qatarie, irakienne, jordanienne turque, koweitienne, tunisienne, marocaine, algérienne, égyptienne .........est l’égal de l’homme peut-être ?. 


                • vesjem vesjem 11 février 22:10

                  @orianeborja
                   ma parole , tu dois avoir une dizaine de comptes A V pour être plussé à +7 !!!

                  "La femme syrienne en tant que femme, mère, épouse, sœur, et fille reste inégale à l’homme"

                  et ta soeur ?


                • orianeborja orianeborja 12 février 22:35

                  @vesjem

                  Je suis étonnée moi-même.

                  Mais autrement, désolée, je n’ai qu’un nom et qu’un compte, ici comme ailleurs, je suis une personne trop entière pour me dédoubler.


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 11 février 13:30

                  Il ne faut pas insulter l’avenir, c’est de bonne politique :
                  la France s’est grillée en étant au premier rang pour faire tomber « le régime d’Assad », ou en adoptant une position délibérément partiale sur l’Ukraine.

                  Je vois plutôt ça comme un rééquilibrage


                  • amiaplacidus amiaplacidus 11 février 16:31

                    @Olivier Perriet

                    Rééquilibrage ? En êtes-vous sûr ?

                    Parce qu’au niveau international, Le Pen, c’est très exactement rien !


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 février 09:04

                    @amiaplacidus

                    certes mais au niveau national c’est 30% des voix


                  • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 11 février 13:31

                    @ Orianeborja

                    Au moment où les Atlantistes font tout pour renverser Bachar El Assad,
                    Au moment où l’OTAN se rapproche une peu plus des frontières russes, et l’entoure de son matériel ad hoc militaire pour étouffer la Russie,
                    Au moment où TAFTA rentre en guerre contre le France et l’Europe, au moment où des voix se font entendre pour que les gouvernements européens se rapprochent plutôt de Poutine que de l’Oncle Sam, et puissent reprendre des relations sereines,

                    Au moment où Hillary Clinton, diffuse ses messages va-t-en-guerre, avant d’être « élue » ?

                    Au moment où menace une troisième guerre mondiale.

                    Au moment où les bombardements russes sont en train d’éradiquer DAESH,

                    Au moment où Bachar El Assad en Syrie est soutenu par une grande partie de sa population, et tente tant bien que mal de rétablir l’équilibre dans son pays détruit par les exactions des milices djihadistes financées par des officines plus que douteuses, financées par l’Arabie Saoudite, le Quatar, etc...

                    Au moment où l’Occident, justement, en grande perte de vitesse aurait tout intérêt à revenir à de plus sages projets internationaux

                    des trolls, viennent poser leurs petits propos confus sur AVOX,

                    Après l’article sur le Général, voilà une bien belle ineptie posée sur le Net. A quand une bel étron sur Poutine ?

                    La liste est longue et les trolls infatigables.


                    • aimable 11 février 13:40

                      @Nicole CHEVERNEY
                      c’est ce que j’appelle un commentaire plein de lucidité


                    • Trelawney Trelawney 11 février 13:50

                      @Nicole CHEVERNEY
                      Au moment où les bombardements russes sont en train d’éradiquer DAESH,

                      Celle là je la retient. On se revois dans 5 ans d’accord smiley


                    • Abou Antoun Abou Antoun 11 février 14:15

                      @Nicole CHEVERNEY
                      C’est bien ce que j’aurais dit si j’avais dû développer. Le contexte est spécial, la Syrie c’est le monde arabe, c’est le Moyen-Orient, la place des religions, le statut de la femme, la notion de ’démocratie’ sont à relativiser dans ce contexte. Toutefois, pour mémoire :
                      droit de vote pour les femmes en France 1944
                      doit de vote pour les femmes en Syrie 1953
                      Voyez il n’y a pas 10 ans d’écart.
                      La Syrie, et l’Irak étaient gouvernés par des régimes laïcs issus du parti Baath (nationaliste arabe initié par le chrétien orthodoxe Michel Aflak). les américains en ont fini avec le Baath en Irak (on a vu le résultat), mais en Syrie pas encore, ils n’ont pas encore réussi à installer leurs régimes islamistes. Le discours est exactement celui que l’auteure reprend ici. Elle pourrait chanter en chœur avec les vendeurs patentés de démocratie.


                    • orianeborja orianeborja 11 février 17:50

                      @Nicole CHEVERNEY

                      A votre différence, je ne me laisse mener, ni par la propagande états-unienne officielle, ni par la propagande libertarienne de Washington, dont Poutine est Assad sont des marionnettes.

                      Je ne soutiens ni l’impérialisme des uns ni celui des autres.

                      Si les libertariens ont remis l’eurasisme au goût du jour, il est pour le coup très américain de surfer sur les modes identitaires pour avancer ses pions.

                      Ceux des libertariens sont là pour déstabiliser l’Etat américain qu’ils veulent abattre comme tous les autres, la Russie du guignol Poutine leur servant de base arrière.

                      Il est d’ailleurs amusant, même si c’est navrant, de voir l’Opus Dei à nouveau dans le saint soutien d’un Poutine ou d’un El Assad, dans la lignée des Franco et des Pinochet.

                      Mes propos ne sont pas confus, ils s’adressent à tous, et ne les comprendront pleinement que ceux qui connaissent un peu ce dont il s’agit, mais même si vous ne comprenez pas tout, cela peut toujours vous interpeller.

                      J’écris des articles depuis des dizaines d’années, en mon nom propre et sur mon blog qui est mieux fréquenté qu’Agoravox qui n’est qu’une bulle, et je suis donc attaquable en justice pour mes propos si jamais je m’avisais à dire des contre-vérités, et veuillez bien croire que les personnes que j’attaque m’ont dans le collimateur.

                       Agoravox n’est pour moi qu’un amusement, il est surtout trollé-squatté de libertariens comme ce genre de sites en sont naturellement des nids.

                      Je viens les taquiner chez eux, c’est de bonne guerre.


                    • orianeborja orianeborja 11 février 17:57

                      @Abou Antoun

                      Le nationalisme arabe est l’oeuvre de l’Occident, qui change simplement ses plans en fonction de ses intérêts.

                      Je rappelle que l’on parle de lorsque l’on vote pour un El Assad, on vote pour un parti qui est venu au pouvoir par coup d’Etat et qui n’a ensuite toléré que sa candidature unique, c’est un pays où on zigouille les opposants, après torture de préférence, ce qui a le don potentiel de calmer les velléités.


                    • orianeborja orianeborja 11 février 18:15

                      J’ai un peu merdé dans ma seconde phrase :).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès