• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Médecine du travail, médecine de l’échec ?

Médecine du travail, médecine de l’échec ?

La médecine du travail est une organisation indépendante du système de protection sociale. Sa mission principale : permettre aux salariés du secteur privé de bénéficier d’une surveillance médicale au travail. L’objectif est de leur éviter toute altération de santé due à l’activité professionnelle. L’actualité récente mais aussi celle de ces dernières années, semble montrer ce que je nommerai un échec notoire : drame de l’amiante, cancers professionnels en augmentation, développement des troubles musculo-squelettiques… suicides.
 
Sa réforme était donc attendue. Initiée depuis janvier 2009, le projet d’accord conclu le 11 septembre avec le patronat et les partenaires sociaux est déjà mort-né. FO, CFDT, CFTC et CGC ont indiqué qu’ils ne signeraient pas et la CGT devrait les suivre. Les syndicats ont considérés le texte « largement insuffisant », et dénoncent la non-prise en compte des salariés précaires et l’espacement de la visite médicale obligatoire à trois ans au lieu de deux aujourd’hui « sans garanties significatives ». Il est évident qu’on pouvait en effet s’attendre à mieux. Il n’empêche que désormais, le gouvernement va légiférer comme prévu, mais sans reprendre les éléments négociés par les partenaires sociaux.
 
Cette médecine dont la seule vocation est la prévention va-t-elle devenir réellement celle qui saura mettre hors de danger certains salariés à bout de souffle ? Je doute. Peut-être peut-on en attendre davantage du RFFST, Réseau francophone de Formation en Santé du Travail... (voir papier du 29 septembre Darcos lance un réseau de formation)

Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Lisa SION 2 Lisa SION 2 1er octobre 2009 11:21


    Ô céhanne,

    Si la médecine du travail faisait son emploi, une quantité effarante de produits chimique n’aurait jamais pu franchir la barre du commerce courant.

    Si elle l’a laissé faire, c’est parce qu’elle est activée en sous main par des lobbys puissants et entièrement motivés par le profit bien avant la santé publique.

    Pour bien mener ce trompe la vie, il suffit de nommer des présidents et administratif incompétents en matière de médecine.

    C’est le cas pour un proche industriel, non médecin, président de la médecine du travail de Seine et Marne et qui a accepté un créneau d’une boite anglaise dans sa propre entreprise de polyuréthane dont l’employé à la machine est mort à trente cinq ans du cancer dans des conditions jamais évoquées de la part de son patron...

    La mise sur le marché d’une quantité effarante de produits chimiques dangereux est une manne gigantesque pour le lobby pharmaceutique et médical qui accumule en bénéfice l’équivalent de ce que lui coûteront les procès futurs, et s’est constitué un parc immobilier conséquent. En attendant ce jour, bien du monde aura vécu allègrement dans un train de vie au dessus du lot et tout ça, sur le dos de millions d’actuelles et futures victimes d’incompétences difficiles à imaginer...


    • ELCHETORIX 1er octobre 2009 13:23

      La médecine du travail est à la solde du capital !
      le corps médical a trahit leur serment , ils sont aussi à la solde des grands trusts pharmaceutiques , heureusement , pas tous , mais une grande majorité.


      • elec 42 elec 42 1er octobre 2009 18:48

        pendant des années j’ai été suivi par le meme medecin du travail ,il travaillait en pantoufles et j’avai toujours l’impression qu’il allait s’endormir sur moi.j’aurai mis un manequin a ma place,il ne sent serait meme pas rendu compte.


        • Yohan Yohan 1er octobre 2009 19:02

          Des médecins du travail j’en ai connu une pelleté. Des louches, des rapides, des furtifs, des qui causent de tout sauf de santé, ... La médecine du travail, une rente de situation pour des officines qui s’ennuient, une bonne idée au départ qui glisse sur une mauvaise pente. Au prix de la piètre prestation, beaucoup d’employeurs préfèreraient payer une consultation chez un médecin généraliste. Certains diront que c’est mieux que rien. Mais rappelons qu’une consultation ne coûte que 20€


          • ZEN ZEN 1er octobre 2009 19:12

            Cet article est bien trop bref et n’entre pas les détails

            On sait, par exemple que dans l’affaire FT , la médecine du travail avait fait son travail
            Mais tout est fait pour les décourager...

             »...Au début de chaque année, les médecins du travail de France Télécom (ils sont 80) remettent un rapport d’activité. Ces documents sont compilés par un médecin coordonnateur, puis largement diffusés dans l’entreprise, notamment aux élus du personnel. Mediapart s’est procuré le rapport du docteur Catherine Korba pour l’année 2008 (cliquer pour l’afficher). Ce médecin du travail, salariée de France Télécom, exerçait à Nice et Toulon. En 2008, elle a vu près de 1300 salariés.Catherine Korba a démissionné au début de l’été et, depuis, changé de région. Comme elle, huit médecins du travail ont démissionné de France Télécom depuis le début de l’année, signe d’un malaise grandissant. Avant de quitter Orange, elle avait présenté ce rapport au printemps au sein d’un comité d’entreprise où elle n’avait pas hésité à dire tout ce qu’elle avait sur le cœur, racontent plusieurs témoins..."(Mediapart)


            • coco 2 octobre 2009 16:46

              Si médecine du travail reste une spécialitée peu demandée à l’ECN (l’ancien internat en medecine)....ce n’est peut etre pas pour rien.

              Quelques reformes seraient necessaires...

              Un medecin du travail ne devrait jamais etre salarié de l’entreprise qui l’emploie, cela peut altérer a mon avis l’indépendance d’exercice de son art !

              Peu de patrons français investissent massivement dans la santé au travail....perte de temps...perte d’argent comme ils disent....il faut changer d’idée...
              defiscalisons tout l’argent investi dans les mesures de prévention ou de traitement des troubles PHYSIQUES et PSYCHIQUES provoqués parfois par le travail !

              Beaucoup de salariés se foutent de la santé au travail....il faut changer d’idée :

              - ceux pris en charge par leur medecin de famille ne devraient pas voir un medecin du travail (le generaliste fait deja le boulot)...par contre les generalistes devraient signaler les pathologie qu’ils relevent et qu’ils pensent dues a l’entreprise au medecin du travail.

              - ceux qui n’en ont pas ou ne sont pas suivi devrait par contre etre suivi par un medecin du travail lorsqu’une pathologie due au travail est diagnostiquée...

              Le medecin du travail ideal devrait etre un professionel independant, travaillant sur une zone determinée....la carte devrait bien sur etre adapté au maillage economique français...

              Son boulot consisterai a :

              - prendre en charge les patients non suivi pour une pathologie du au travail dans le systeme de santé classique...

              - obliger une entreprise (sous peine de sevère pénalitées financière...) à corriger les dysfonctionnement détecté par le medecin.... vous allez me dire ça donne une pouvoir de sanction important au medecin....je vous reponds qu’il faut beaucoup de pouvoir pour affronter un patron rapace au nom de la santé publique.....

              - synthétiser les remontées d’informations faites par les salariées et leur médecin traitant, pour corriger les eventuels problème en faisant pression financièrement sur le patron....

              - en collaboration avec le médecin scolaire, organiser dans les lycée professionnel ou dans les facs concernées un cours de 2 h sur la santé au travail....avec obligation de présence !

              Le medecin du travail ou non sait en général évaluer de façon impartiale une situation...au service de la santé des hommes....pas de celle du capital

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès