• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon engrange, Macron piégé par la Hollandie

Mélenchon engrange, Macron piégé par la Hollandie

Pendant que Mélenchon engrange les sentiments favorables (1), Macron ne peut repousser le baiser qui tue de Valls, tandis que Fillon n’en démord pas, malgré la mise en examen de sa femme Penelope. Le grand chambardement peut commencer. Lesquels, de Mélenchon, Fillon, Macron et Le Pen, resteront en lice le 23 avril ? Tout est possible !

Les gens commencent à y voir plus clair. Le temps de la décantation est venu. Ce temps, disons les trois dernières semaines avant le scrutin, où les intentions de vote changent d’état, pour se cristalliser sur l’un ou l’autre des candidats. Mélenchon, qui n’a pas oublié la campagne de 2012, a planté ses banderilles au bon moment. La sauce a commencé à prendre, après le rassemblement de la place de la République, pour une 6ème République.

Adoptant une attitude gaullienne, il a évité intelligemment les ornières, mêlant ses convictions de gauche à un attachement patriotique qui a rassuré. En politicien averti, il a intégré les scénarii possibles, après avoir réussi le passage délicat de l’entrée dans cette dernière ligne droite, au bout de laquelle beaucoup de prétendants à l’Elysée ont été carbonisés : Balladur, en 1995, Chirac, en 1981, et plus récemment Sarkozy, trop sûr de lui, en 2012.

Une humiliation que Hollande a eu le nez d’éviter, en n’y allant pas. Parmi les scenarii, prévisibles, la fronde des « faux » socialistes contre le frondeur Hamon donne raison à sa stratégie de non compromission avec le vainqueur de la primaire socialiste, trop minoritaire dans son camp, pour être en mesure de lancer une dynamique de campagne, susceptible de rassembler et de gagner.

Macron le candidat de la Hollandie… malgré lui

La bulle Macron, telle la grenouille qui voulait se faire plus grosse qu’un bœuf, s’est chargée d’avaler les déçus (pour ne pas dire les aigris) du 29 janvier. En clair, les troupes vallsistes. Impossible pour eux de résister aux chants des sirènes macroniennes, tant ils sont proches du « rothschildien ». Ne manquait plus à l’appel que leur orgueilleux « matador », cuisamment défait par Hamon, Manuel Valls en personne. Petite vengeance, au passage, contre la gauche du PS ?

C’est chose faite depuis ce mercredi 29 mars. L’ancien Premier ministre de Hollande « ne se rallie pas » (comme c’est astucieusement dit), mais il apporte sa voix, les voix de ses fans, à Macron. En espère-t-il un retour ? Non. C'est le baiser qui tue. Manuel n'oublie pas que ce cher Emmanuel ose marcher sur ses brisées. C'est aussi une façon de reprendre la main, en se positionnant, dans la perspective des législatives de juin, pour s’assurer la mainmise sur ce qui restera d’un parti socialiste éparpillé.

Son soutien, dès le premier tour, sonne aussi comme une mise en garde à Macron, dont l’ambition de lancer des candidats sous la bannière « majorité présidentielle » obligerait les encartés à délaisser le PS. Ce faisant, Valls signifie clairement à Macron qu'il devra compter avec les réalités locales, avec des élus locaux socialistes bien implantés, qui n’entendront pas lâcher comme çà leur circonscription, sous prétexte de laisser la place à des visages neufs encartés « En Marche ». Qu’il le veuille ou non, Macron, qui est majoritairement porté par la Hollandie -apparemment, "en dépit de son plein gré"-, devra passer par ces marchandages de boutiquiers, s’il veut parvenir à constituer une majorité pour gouverner.

Trois mises en examen n’y font rien : Fillon imperturbable

Le piège semble donc se refermer sur l’un des deux candidats des riches, dont l’euphorie des dernières semaines pourrait, comme ce fut le cas pour Balladur en 1995, se briser sur l’implacable réalpolitique, à laquelle ses « faux amis » du moment, Valls en tête, sont rompus.

Quant au second candidat des riches, François Fillon, le politicien qui lave plus blanc que blanc, il croit toujours en sa bonne étoile, s’appuyant sur les analyses Filteris qui le placent devant Macron avec 22,18 %, contre 21,47% pour le candidat de la Hollandie. Malgré la mise en examen de son épouse Penelope Fillon, -ce qui porte à trois mises en examen, dans cette affaire d’emplois fictifs présumés, avec la sienne et celle de son ex-suppléant Marc Joulaud-, il ne détèle pas. 

Vieux briscard de la politique, buriné par le sarkozysme, dont il a été dix années durant un des penseurs et fers de lance, c’est tout dire, il s’accroche, tel un damné ! Se raccrochant probablement à la ferveur manifestée par les petits possédants apeurés de voir arriver « l’ogre stalinien » Mélenchon. Les mêmes qui, si par une pirouette du destin Fillon se retirait, se jetteraient, sans l’ombre d’une hésitation, dans les bras de Marine Le Pen.

« Même s’ils le mettent en prison, je voterai pour Fillon » ! La morale des catholiques n’est décidément plus ce qu’on pensait qu’elle devait être.

Mélenchon, pour entrer dans une ère respirable

Le grand chambardement a commencé. Le Pen, Fillon, Macron, Mélenchon… En recoupant toutes sortes de sondages et analyses, à trois semaines de l’élection, il apparait que ces quatre acteurs occupent les rôles principaux. Le rideau tombera une première fois le 23 avril, à la fin de ce premier acte. Lesquels resteront en scène pour le second et dernier acte ?

Les Français ont le choix entre pérenniser le piétinement de la morale, en votant Fillon, ou avaliser le début de l’ère de la restriction des libertés avec Le Pen, ou encore consacrer la toute-puissance des riches sur la vie publique avec Macron.

Le quatrième choix, et certainement le plus sain, c’est Mélenchon, avec derrière lui la France Insoumise, dont la volonté est d’en finir avec une cinquième république dévoyée, vérolée par la corruption, et d’entrer dans une ère plus respirable, à tous points de vue !

(1) « … le candidat de la France insoumise soutenu par le PCF a vu sa cote de confiance monter à 40 % , ce qui le place pour la première fois à la deuxième place du classement, derrière Emmanuel Macron. 38 % des sondés s’estiment surpris « en bien » par Mélenchon . » Source : Mélenchon gagne en popularité

 

Photo AFP

 

Verdi

Mercredi 29 mars 2017

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

128 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:46

    Salut...

    voila une heure que l’article est paru et toujours pas de commentaire..sauf le mien mais ce n’est pas un commentaire juste l’établissement d’un fait..


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:52

      @howahkan

      parce que le troll officiel, je ne parle pas des pauvres bougres comme moi qui traînons notre misérable vie ici au lieu d’être au bistrot , sont occupé dans la démolition d’ Asselineau qui lui fait le buzz en fait...


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 17:53

      @howahkan

      je fais le test pour voir : ASSELINEAU ....


    • Le Panda Le Panda 29 mars 17:57

      @howahkan
      Bonjour,

      il ne répond pratiquement jamais il ne faut pas s’inquiéter je fais le test d’une abstention record !!


    • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 18:13

      @Le Panda

       smiley

      je te salue..


    • capobianco 29 mars 18:18

      @howahkan
      Juste vous montrer qui sont les trolls, allez donc voir la première intervention sur l’article concernant clémentine Autain : il s’appelle « FrexitUPR ».... C’est dommage, bien essayé quand même.

      ps Vous noterez que deux pages ayant JLM et la FI comme sujet les deux premiers commentaires sont de vous. Bon le votre peut apparaitre plus original.


    • Le Panda Le Panda 29 mars 18:20

      @howahkan
      Mi aussi, je ne partage pas du tout l’article de mon « confrère » et je le dis sur le mien présent aussi ! Je te salue aussi grand chef  :-


    • Ariane Walter Ariane Walter 29 mars 17:57

      Coucou Verdi !


      Je remets ici ce que j’ai mis ds mon article. 
      Mélenchon a le défaut de ne pas comprendre qu’il s’adresse à un public mêlé pour qui Poutine n’est pas une bête noire et l’immigration un bienfait.
      Sa grande envolée sur Poutine était inutile et dangereuse. 
      Un futur chef d’Etat ne peut pas parler ainsi.

      Mais bon...
      Ça fait quand même mal au coeur de voir qu’il trébuche sur des réalités qui le feront perdre.


      • alinea alinea 29 mars 18:06

        @Ariane Walter
        ce qui fait chaud au cœur, c’est qu’il soit complétement lui-même ; avec une grande capacité d’évolution.
        Je ne l’ai rien entendu dire de terrible sur Poutine, tu as un lien ? Il ne prend pas partie, affirme que la Russie et la France sont partenaires, c’est tout ce qu’on lui demande.


      • alinea alinea 29 mars 18:08

        @alinea
        Ah oui, aussi, j’espère que tu as lu le programme !! dans le chapitre « La Paix en question », il est sans ambiguïté !! page 89



      • Verdi Verdi 29 mars 18:21

        @Ariane Walter

        Salut Ariane,

        J’ai aimé la tonalité de ton papier de ce matin. 

        Comment te dire ? Oui, Mélenchon a parfois du mal à sortir de positions, disons, trop « radicales » sur certains sujets, au risque de heurter des gens terre à terre, pourtant globalement bien disposés à son égard. Il me semble en être conscient, peut-être pas suffisamment, il est certainement insuffisamment mis en garde par son entourage proche, à propos de ses accès de fièvre. 

        C’est Mélenchon ! Il a aussi le droit de ne pas apprécié, d’être excédé, comme lorsqu’il dit son fait à un plumitif en commando contre lui. Le problème, c’est juste, est qu’il est candidat et que dans cette période (impitoyable), il doit se contraindre à une discipline. 

        Bon, ceci étant, je préfère braquer les projecteurs sur la qualité de sa candidature, laquelle, contrairement aux autres, n’est pas une démarche isolée, mais bien une intention collective, dont il est le meilleur porte-parole : celle d’en finir avec ce système. Tu le sais aussi bien, sinon mieux que moi. 

      • capobianco 29 mars 18:23

        @howahkan
        11 commentaires et déjà 5 de vous quelle santé !!!



      • Hecetuye howahkan howahkan 29 mars 19:05

        @howahkan

         ah non pardon 7

        JLM chez ses fréres


      • alinea alinea 29 mars 20:05

        @howahkan
        Cela est fort juste ! vous pouvez faire confiance à Mélenchon en politique ! mais il ne dit rien contre Poutine, il dit juste qu’en temps électoral on ne va pas à l’étranger : c’est un aveu de faiblesse.


      • Doume65 30 mars 00:01

        @alinea
        « il dit juste qu’en temps électoral on ne va pas à l’étranger.  »

        Non, ça c’est la première erreur dénoncée. Or il ajoute ça :

        « La deuxième erreur c’est qu’elle soit allée discuter avec cet antisémite homophobe, qui a déposé les lois contre les homosexuels. Non, ce n’est pas cela la France. Nous ne sommes pas cette femme, nous restons la patrie de l’humanisme ! »

        Le plus rigolo dans ton petit mensonge, c’est que c’est toi qui nous a fourni le lien pour l’invalider.


      • alinea alinea 30 mars 00:06

        @Doume65
        Non, je n’ai fourni aucun lien !
        je me suis rendu compte que j’avais oublié le deuxième rendez-vous, je donne raison à Mélenchon aussi là-dessus, mais n’ai pas corrigé par un ajout parce qu’on parlait de Poutine !
        je ne sache pas que la Russie soit homophobe, aussi, pourquoi cette visite ?
        Mélenchon dit : la France n’est pas cette femme ; les Russes pourraient répondre : la Russie n’est pas cet homme !


      • Alain Dussort Alain Dussort 30 mars 07:21

        @Ariane Walter
        ah les anciennes amoureuses ....


      • Hecetuye howahkan howahkan 30 mars 08:27

        @alinea

        salut tu dis : vous pouvez faire confiance à Mélenchon en politique

        Absolument pas, c’est un sous marin de l’empire..lui aussi..il a le même rôle qui échappe un peu au FN, malgré le FN d’ailleurs..lui aussi est aux ordres..

        sur le fond tout est pourrit pour moi, il s’agit juste de sortir du bâtiment en feu...première étape...vitale..DE SUITE

        on est dans le plan final qui commence à foirer , celui ci commencé avant la révolution française, révolution de couleur elle aussi , plan final concocté par Adam weishaupt et mayer amschel Rothschild entre autre..et les illuminés de Bavière...

        https://royalistes.net/franc-maconnerie-er-revolution/la-franc-maconnerie-les-illumines-la-revolution-francaise-adam-weishaupt-par-mgr-delassus/

        .......

        http://www.nouvelordremondial.cc/lordre-des-illuminatis/

        .............

        http://first-thoughts.org/on/Mayer+Amschel+Rothschild/Adam+Weishaupt/

        ....

        voir aussi le rôle des jacobins de la gauche extrême entre 1789 et 1794..années de la terreur

        etc..


      • Doume65 30 mars 09:35

        @alinea
        Effectivement, le lien n’est pas de toi mais le post te répond. Voilà pourquoi j’y ai vu ton nom.


      • mikawasa mikawasa 30 mars 15:56

        @Doume65
        Je pense qu’il parlé du député russe avec lequel elle a pris une photo sans le vouloir....
        Thawak ça va ?


      • Raymundo007 Raymundo007 31 mars 08:18

        On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Dans la tromperie, c’est sans doute le meilleur de tous les candidats.C’est le mec qui vous vend la tour Eiffel et, gratos, le musée de la marine avec, en cadeau. Son projet pour sortir de l’Europe, c’est hilarant. En plus, il est député européen. Franchement ! Je me refuse de croire que Mélenchon soit si idiot. je me résigne à croire qu’il est comme son pote Tsípras. Bonjour tristesse.
         smiley



      • alinea alinea 29 mars 18:04

        Pénélope va demander le divorce et François va rentrer au couvent.
        Un de moins. Ses électeurs se mettront en prière, et s’abstiendront. Ils sont « tout ou rien » !!
        Macron va profiter du vote utile anti Le Pen, aïe !
        Il reste trois bonnes semaines pour que les gens se rendent compte que voter Hamon est con, ils voteront Mélenchon.
        Les abstentionnistes, un peu à gauche quand même, et surtout, ceux qui sont inscrits, feront de même.
        Bon ; ça va être dur de tenir le coup encore trois semaines sur ce site, avec les illuminés de l’exit.
        Mais il fait un temps superbe, et il y a tout à faire dehors ! smiley


        • Alren Alren 29 mars 18:26

          @alinea

          C’est con aussi de voter Asselineau si l’on veut le frexit et que l’on accepte davantage de justice sociale (si on ne paie pas l’ISF). Ce sera une voix perdue.

          Le seul des quatre qui peut satisfaire ce souhait légitime, c’est Mélenchon.

          C’est cartésien !!!


        • Croa Croa 29 mars 19:55

          À alinea,
          Les abstentionnistes n’ont même pas besoin d’être « un peu à gauche » pour voter Mélenchon !
          *
          Tous ceux qui ont comprit à quel point nos institutions sont pourries ont mieux à faire que s’abstenir encore puisque JL Mélenchon leur promet une 6e République et que celle-ci sera à l’image de ce que tous les Français désirent.
          *


        • alinea alinea 29 mars 20:08

          @Alren
          je ne parle pas de Asselineau parce que ses adeptes, et lui-même, sont vent debout contre Mélenchon !
          je me suis déjà engueulé avec jaja, pour le NPA, mais il m’a prouvé par a+b que Mélenchon était un mec de droite, alors !!! j’ai lâché l’affaire ! smiley


        • alinea alinea 29 mars 20:10

          @Croa
          Je crois qu’il y a plein d’abstentionnistes qui sont très influençables ! sans compter ceux qui ont inventé l’eau tiède et ont raison envers et contre tous !


        • Raymundo007 Raymundo007 31 mars 08:34

          @alinea
          ha ha ha ha ! ha y a des mecs qui sont en plein délire.
           Mais c clair. Mélenchon ne sera pas élu. Faut être aveugle pour pas voir ça. Il va donc comme à chaque fois nous refaire le coup de la gauche castor au 2e round et s’envoler en récompense de sa prestation pour une nouvelle sinécure dans l’hôtel première classe de Bruxelles ou on se les roule tous frais payés et Alinéa, lui, retournera au turbin, comme avant. Point à la ligne. Mais comme on entendait autrefois « vive les 100e anniversaire du PCF », Dans cette tradition, Alinea espérera toujours des lendemains qui chantent comme on nous a fait si longtemps le coup avec l’inénarrable Laguiller. CQFD

          Hélas ! il y en a qui ne comprennent jamais rien. et c’est de ça qu’on souffre.
          Errare humanum est, perseverare diabolicum
           smiley


        • Eric F Eric F 29 mars 18:19

          @Verdi. Pour l’instant Mélenchon n’engrange pas vraiment, il se renforce dans les sondages au détriment d’Hamon, mais il n’y a pas de nouveaux renforts de responsables ou de mouvements politiques
          Les multiples ralliement de « gouvernementaux » à Macron scellent l’éclatement du PS, car ils ne soutiennent pas, malgré leurs engagements, le candidat désigné selon les statuts du parti. De ce fait, une recomposition est inévitable. Si l’aile socio-libérale rejoint la coalitioon macronienne, que peut faire l’aile socialiste « canal historique » sinon s’unir avec le FdG pour les différentes élections. La question se pose de mettre en oeuvre cette union dès la présidentielle autour du candidat le mieux placé dans les intentions de vote (Mélenchon est à 15% dans le sondage quotidien des 2chos, Hamon à 10%), avec une perspective non nulle d’accéder au second tour s’il se crée une dynamique (car pour le camp Hamon, la situation est actuellement au dépit et la résignation).
          Ceci dit, Macron monte aussi dans les sondages, et Fillon s’accroche autour de 20%, malgré sa popularité globale très négative.


          • Le Panda Le Panda 29 mars 18:22

            @Eric F
            Tout a fait en accord et j’en parle sur la même page, c’est du texte journalistique


          • Alren Alren 29 mars 18:31

            @Eric F

            Publier un sondage « redressé » sans en plus donner la marge d’erreur et le pourcentage de personnes ayant refusé de répondre, c’est se moquer du monde.
            Sans compter les gens qui vont voter Le Pen ou JLM mais mentent car ils ont peur de représailles patronales.


          • wesson wesson 29 mars 18:51

            @Eric F
            Ne confondez pas ralliement des cadres du PS avec le vote populaire.


            Et c’est pour avoir fait cette erreur là que Valls s’est pris une magistrale baffe à la primaire, à laquelle il ne s’attendait pas du tout. 

            Quand à son ralliement à Macron, annoncé maintenant et pas entre les 2 tours, je ne voit pas comment le qualifier autrement que « stupide ». Ce ralliement n’arrange absolument personne dans son camp : ni le PS dont l’implosion est rendu inévitable, ni lui même car il passe maintenant pour le traître qu’il est, ni même Macron dont la campagne patine en réalité et qui n’as surtout pas besoin d’apparaître maintenant comme la voiture balai d’un PS en déshérence.


            Bref, « les cons ça oses tout, c’est même à ça qu’on les reconnait ».


          • Fergus Fergus 29 mars 18:52

            Bonsoir, Eric F et Verdi

            Le problème posé au duo Mélenchon-Hamon est qu’il ne décolle pas d’un total qui varie depuis des semaines entre 24 et 26 %.

            Désormais - et c’est une excellente chose - le décrochage de Hamon profite dans les dernières enquêtes à Mélenchon. Mais sans que le total change. Or, pour se qualifier au 2e tour de la présidentielle, il faudra sans doute réussir un score d’au moins 22 à 23 %, compte tenu de l’offre en présence.

            Cela implique évidemment une alliance. Mais il faut être conscient du fait que 1+1 ne faisant ipso facto pas 2 en arithmétique électorale, il y aurait une déperdition de voix qui limiterait sans doute la somme à 18 ou 19 %. Mais cette alliance aurait le mérite de créer une dynamique permettant d’aller au-delà des réserves de voix de progrès en mordant sur l’électorat de Macron et en convaincant des abstentionnistes.

            Bref, on a beau tordre les hypothèses dans tous les sens, on en revient au point de départ : soit il y a alliance et possibilité de qualification, soit Mélenchon et Hamon seront tous les deux battus, et la gauche de progrès absente du 2e tour. Avec à la clé, un probable vote utile pro-Macron pour enrayer le risque d’un 2e tour Fillon-Le Pen.


          • Gorg Gorg 29 mars 19:09

            @Fergus

            Absolument de votre avis Fergus, pour que Mélenchon soit au deuxième tour il faudrait un ralliement franc et massif de Hamon... Mais, si il garde cette spirale ascendante, tout est possible... Beaucoup d’électeurs ne se sont pas encore décidés... Par contre, il ne doit pas faire de faux pas.

            @Wesson

            Merci pour le lien, c’est édifiant... CQFD, Macron c’est la Hollandie...


          • TotoRhino TotoRhino 29 mars 20:17

            @Gorg
            Ah oui, Mélenchon doit se rallier à Hamon ?
            Je peux vous dire que si c’est le cas, il n’aura pas mon vote !
            Et je ne pense pas être le seul à avoir cette position.
            Les votes utiles et autres conneries, ça suffit.


          • Sparker Sparker 29 mars 20:33

            @TotoRhino
            Un raliement DE Hamon, non pas à Hamon.


          • SavageAndCrazyHorse SavageAndCrazyHorse 29 mars 21:07

            @Eric F
             « Pour l’instant Mélenchon n’engrange pas vraiment, il se renforce dans les sondages au détriment d’Hamon, mais il n’y a pas de nouveaux renforts de responsables ou de mouvements politiques ».
            C’est pas ceux qui sont partis chez « En Marche » qui lui aurait rendu service en partant du principe que FI aurait accepté ces chevaux de troie. Dans la VIème République décrite par Mélenchon, le but est de remettre les citoyens au cœur du système et non les « pros de la politique ».

            Après les élections présidentielles, il y aura les législatives, et c’est là que le combat se terminera.
            Si la pression des électeurs et militants continuent, ils devront bien s’y soumettre au risque de tout perdre.


          • wesson wesson 29 mars 22:03

            @Fergus

            Je continue à penser que les chiffres ne collent pas concernant Macron.

            sur le terrain, dans les marchés, ceux que je voit ce sont les centristes en déshérence qui font la campagne de Macron. Je me suis même amusé auprès de l’une d’entre elle à me faire passer pour un socialiste bon teint ayant toujours voté PS et tenté par le vote Macron. Elle était étonné que je veuille voter Macron tout en me disant de gauche. Ce type est de droite, cela ne trompe absolument personne.

            Et c’est là ou mon raisonnement s’échafaude. 
            Le Pen : 26%, Macron 25%, Fillon 18%, les autres à droite 5%, ça nous fait un total de 74% pour la droite.

            Et c’est là où je n’y croit plus. L’électorat Français n’est pas mobile à ce point, au pire, on peut avoir du 55-45, mais là il s’agirait de 75-25 ? Non.

            Pour moi je pense que Le FN est surévalué d’au moins 3 à 4 %. Macron est totalement surévalué, si il fait plus de 15% ce sera déjà une extraordinaire performance. Et Fillon est sous-évalué, je ne le pense pas à moins de 20%

            Quoiqu’il en soit, je pense que rien n’est joué, et que le tiercé que l’on nous donne ne sera absolument pas celui des sondeurs, à moins de considérer que la Gauche qui a voté pour le PS et est désolé de le voir mener une politique de droite ne se console ... en votant encore plus clairement à droite cette fois-çi.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès