Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Message à ceux qui pensent que l’on ne peut rien changer parce que le (...)

Message à ceux qui pensent que l’on ne peut rien changer parce que le monde est tel qu’il est

Ce message s'adresse à tous ceux qui critiquent et dénigrent ceux qui essaient de soulever des problèmes dans le but d'y apporter des améliorations. A tout ceux qui regardent les autres de haut pour leur dire que le monde est comme il est et que rien ne peut changer, qu'en haut il n'y a que des pourris donc que rien ne peut être fait. Qui critiquent et dénigrent mais sans essayer de chercher à comprendre, par intérêt ou par peur du changement.

Donc sachez que s'il n'y avait eu personne pour soulever des problèmes dans le but d'améliorer les choses ont vivrait encore dans des grottes avec la peur de se faire dévorer par des fauves. Vos femmes et vos filles seraient sous le joug du droit de cuissage. Vous ne pourriez pas vous exprimer librement sans craindre de brûler sur un bûcher ou vous faire embastiller. Vous n'auriez pas de congés payés ni de droit de grève. Vos enfants de 10 ans seraient obligés d'aller travailler au lieu d'être à l'école. Les femmes n'auraient pas le droit de vote, elles ne pourraient pas travailler sans le consentement de leurs maris et ne pourraient pas disposer de leur propre salaire. Et j'en passe, voyer ici rien que pour le siècle dernier sans parler des 200 000 ans d'histoire humaine.

Au fond vous profitez actuellement de progrès de la part de personnes que vous vous plaisez à dénigrer parce qu'ils n'auraient pas le sens des réalités. Pourquoi pas si vous aimez. Mais dans ce cas soyez cohérent et arrêtez de profiter de ce qu'ils ont pu vous apporter. C'est sûr aussi que ceux que vous avez réussis à ralentir ou stopper n'ont rien pu nous apportez, bien joué.

Donc comme vous nous le faites comprendre il semble que cela ne sert à rien d'oser soulever des problèmes. Alors dans ce cas rendez vos maisons et vos appartements pour retourner vivre dans des grottes. Donnez vos femmes et vos filles pour que l'on profite de notre droit de cuissage. Rendez vos congés payés pour que l'on puisse partir en vacance. Donner vos enfants pour qu'on les fasse travailler. Et bien sûr que les femmes n'aillent plus voter, qu'elles redemandent la permission pour pouvoir aller travailler et qu'elles redonnent leurs salaires à leurs maris.

Après c'est vous qui voyez si vous préférez ralentir le progrès et la construction de votre société parce que selon vous il n'y a rien à faire et que soulever des problèmes emmerde tout le monde. Mais comme vous pouvez le voir vous en profitez bien de ce progrès qui vous a été apporté par tous ceux qui n'avaient pas pris conscience de l'impossibilité de la chose, là ça n'emmerde plus personne.

 

Parce que dans un sens c'est vous qui crachez dans la soupe. Ceux qui soulèvent des problèmes essaient juste d'améliorer le goût de cette soupe justement.

Parce que sans soulever de problème, il est difficile de réfléchir à améliorer notre condition.

 

Bon appétit à ceux qui se reconnaîtront et bisous aux autres.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 18 février 12:02

    Ceux qui persistent à vouloir élargir la réalité
    aux dimensions de leurs rêves
    échouent.

    C’est pourquoi tout progrès humain est dû,
    en définitive,
    aux gens qui échouent.

    George‑Bernard SHAW


    • JBL1960 JBL1960 18 février 13:37

      @Jean-Pierre Llabrés C’est drôlement bien résumé ! J’avoue être partagée, pour le moins à la lecture de cet article. C’est Coluche qui disait ; « C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison » Alors, pour ma part, modestement, j’appelle à un « éveil » des consciences en avançant des solutions comme dans ce tout premier article de blog, ici ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/13/le-changement-de-paradigme-cest-maintenant/ en passant par celui-ci ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/31/entre-deux-mondes/ Et pour arriver à celui-là :
      https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/10/tous-pour-la-commune/ Et si je peux me permettre de signaler à l’auteur que non, comme on veut nous le faire croire depuis des lustres, l’homme n’est pas un loup pour l’homme, et c’est pas moi qui l’affirme, mais une Prof Chercheuse Patou-Mathis c’est dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/09/lhomme-nest-pas-un-loup-pour-lhomme/ Bon, nous avons un objectif commun malgré tout, celui de sortir de ce Système mortifère, matérialiste et obscène, non ? Ou me trompes-je ? smiley JBL


    • Joseph Joseph 18 février 15:52

      @JBL1960
       
      « Et si je peux me permettre de signaler à l’auteur que non, comme on veut nous le faire croire depuis des lustres, l’homme n’est pas un loup pour l’homme »
       
      Pourquoi est-ce que vous dites ça, et qu’est-ce qui vous le fait penser au travers de ce que j’ai écrit ? Je ne pense pas que l’homme est un loup pour l’homme. Au fond je pense qu’il peut être capable du meilleur comme du pire en fonction du contexte, mais je pense aborder ce point dans l’article.


    • César Castique César Castique 18 février 17:07

      @Joseph


      « Je ne pense pas que l’homme est un loup pour l’homme. »


      Chacun pense encore ce qu’il veut... Reste que la lutte pour la possession des femelles a permis pendant des millénaires de sélectionner les mâles les mieux adaptés à la procréation de sujets sains et forts.


      « Au fond, je pense qu’il peut être capable du meilleur comme du pire en fonction du contexte, mais je pense aborder ce point dans l’article. »


      Comme c’est un animal clanique, il est capable du meilleur pour ceux qu’ils considèrent comme siens, et du pire contre les autres. La guerre illustre bien cette propension. Il est prêt à donner sa vie, mais tant qu’il la conserve, il massacre ses ennemis.

    • sarcastelle 18 février 12:15

      N’y a-t-il pas une longueur minimum pour qu’un écrit soit considéré comme une article ? 


      • Abou Antoun Abou Antoun 18 février 16:37

        @sarcastelle
        Il est des phrases qui disent plus de choses que des pages entières. Un article ne s’estime pas au poids.


      • doctorix doctorix 18 février 19:28

        @sarcastelle

        Boileau :
        Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement
        Et les mots pour le dire arrivent aisément.

        Paul Eluard : Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel.
        Pythagore :Ne dis pas peu de choses en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.
        À la trop grande abondance de mots se reconnaît la disette de la pensée.
        Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Fables, pensées et poésies (1865)

        Les longs mots sont comme les longues robes, ils cachent souvent quelque défaut d’intelligence.
        Citation de Alphonse Esquiros ; L’esprit des anglais (1856)

        Les mots inutiles sont des moments perdus.
        Citation de Pierre Baillargeon ; Les médisances de Claude Perrin (1945)

        En politique, s’expliquer c’est mentir, mais en beaucoup plus de mots.
        Citation de Albert Brie ; Le mot du silencieux (1978)

        Enfin celle-ci, que je m’applique volontiers à moi-même :

        Citation : Action de répéter de façon erronée les mots d’un autre.
        Citation de Ambrose Bierce ; Dictionnaire du diable (1911)




      • Robert GIL Robert GIL 18 février 14:25

        Nous sommes dans cette perpétuelle course poursuite où le salarié est toujours le dindon de la farce. Comme nous convenons en tant que libéral que chacun est libre de commercer, alors il conviendrait peut être d’admettre que celui qui n’a comme propriété privée de moyen de production que ces bras, n’a pas à les louer contre un salaire, comme on loue une brouette, mais à les considérer pour ce qu’ils sont, un capital productif et non une charge.

        Vous pouvez être communiste, astrologue, libéral, fasciste, dictateur, tout ce que vous voudrez, tant que nous comptabiliserons notre activité économique en suivant un plan comptable dont l’objectif est de réaliser du capital, nous aurons toujours au bout, des riches qui le possèderont, et si jamais par la force vous les obligiez à partager, grâce au plan comptable ils vous reprendraient le double de ce qui leur aura été imposé de redistribuer... lire l’article complet


        • Abou Antoun Abou Antoun 18 février 16:41

          @Robert GIL
          où le salarié est toujours le dindon de la farce.
          Artisans, petits commerçants, agriculteurs paient un lourd tribu à la crise. C’est chez les agriculteurs qu’on se suicide le plus. Les petits entrepreneurs sont les ’vaches à lait’ du système. Le système de taxation français pousse à la faillite.


        • Croa Croa 18 février 18:01

          À Abou Antoun
          « paient un lourd tribu à la crise. »
          Une crise... Où ça ??


        • Abou Antoun Abou Antoun 18 février 18:12

          @Croa
          En fait c’est tribut et pas tribu ...
          Pour la crise, c’est comme on veut.


        • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 18 février 14:34

          Bonjour,

          "Alors dans ce cas rendez vos maisons et vos appartements pour retourner vivre dans des grottes. Donnez vos femmes et vos filles pour que l’on profite de notre droit de cuissage. Rendez vos congés payés pour que l’on puisse partir en vacance. Donner vos enfants pour qu’on les fasse travailler. Et bien sûr que les femmes n’aillent plus voter, qu’elles redemandent la permission pour pouvoir aller travailler et qu’elles redonnent leurs salaires à leurs maris.« 
           ??????????????????????????????????????
          Je ne vois qu’une chose dans cette article  »laissez nous gérer le monde à notre guise ! sinon...."

          Surtout que tu bâcles le travail avec ton tableau qui se veux faire l’éloge du progrès ,avec des références plus ou moins critiquables ??? Il faudrait peut-être faire les comptes et remettre certaines choses à plat réellement ?
          Et là il y avait de quoi discuter des heures, et sérieusement .


          • Joseph Joseph 18 février 15:56

            @hervepasgrave !
             
            « Je ne vois qu’une chose dans cette article  »laissez nous gérer le monde à notre guise ! sinon.... »"
             
            Bien au contraire. Pour moi ceux qui veulent laisser gérer le monde à leur guise sont ceux qui ne veulent pas que les choses soient remises en question. Et l’article parle de ceux qui empêche cette remise en question. J’aurais peut-être dû plus développer si le message est mal passé.
             


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 février 19:44

            @Joseph
            Mais de quelle remise en question parlez-vous ?
            Ceux qui profitent depuis leur naissance du modèle social français issu du CNR, sont nombreux, effectivement à cracher dans la soupe...

            Soit ils veulent, comme Spartagugus, le retour au 19 siècle, sauf pour eux, évidemment.

            Soit ils nient que le modèle français redistribue 50% de la richesse nationale et appellent à la révolution et à la fin du capitalisme.., mais surtout pas à la sortie e l’ UE qui organise la fin de ce modèle.

            Mais pour écrire ce billet, vous avez sans doute en tête, d’autres catégories ?


          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 18 février 20:15

            @Joseph
            Bonsoir effectivement pour ma part,je l’ai compris au pied de la lettre.
            Cela ressemblait plutôt a une menace de m


          • Joseph Joseph 18 février 20:16

            @Fifi Brind_acier
             
            « Mais de quelle remise en question parlez-vous ? »
            De toutes sortes de remises en question. Je part du principe que si l’on est dans un contexte qui freine les remises en question en empêchant de soulever les problèmes il devient très difficile d’évoluer, de s’adapter et de déterminer les meilleurs solutions. Il en va de même au niveau individuel, entre soi et soi-même.
             
            « Mais pour écrire ce billet, vous avez sans doute en tête, d’autres catégories ? »
            Oui, celles que j’aborde dans mes articles à titre personnel. Mais dans un sens plus général les vôtres et toutes les autres sortes de catégorie. Je ne vois pas pourquoi on ne serait pas en droit de remettre les choses en question et d’en discuter tant qu’il y a des arguments qui le justifient. Dans le cas contraire c’est le principe même de la (auto)censure et de l’obscurantisme, on fait du sur place.


          • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 18 février 20:38

            @hervepasgrave !
            Le mieux serait peut-être de visionner cette petite vidéo ,qui est sortie sur le net ,il n’y a pas longtemps.Même si dans les faits elle date. Car je sais que vous aimez les uns et es autres les références,les personnages..
            Et là en dehors de tous contextes, il y a un message minimum a comprendre « le progrès et son utilité »

            https://www.youtube.com/watch?v=qemBlzQ5SBc


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 07:52

            @Joseph
            Ma foi, je trouve qu’Internet permet de soulever plein de questions, et de trouver des réponses.
            J’aurais aimé que vous donniez des exemples de sujets tabous que personne ne veut aborder...


          • Ar zen Ar zen 18 février 15:28

            Un « article » qui ne parle de rien qui parle de « soulever les problèmes » ? Extrait :

            « Parce que dans un sens c’est vous qui crachez dans la soupe. Ceux qui soulèvent des problèmes essaient juste d’améliorer le goût de cette soupe justement ».

            Des mots, placés les uns derrière les autres, qui ne forment pas sens. Elle consiste en quoi la finalité de ce billet ? Dire qu’il est nécessaire de « soulever » des « problèmes ». Voilà un petit exercice, rien que pour vous, faîtes vous plaisir, soulever des « problèmes », ceux que vous voudrez !

            EXERCICES PRATIQUES

            Mesdames, Messieurs,

            la conjoncture actuelle doit s’intégrer à la finalisation globale d’un processus allant vers plus d’égalité. Je reste fondamentalement persuadé que la situation que certains d’entre vous connaissent oblige à une prise en compte encore plus effective d’un avenir s’orientant vers plus de progrès et plus de justice. Dès lors sachez que je me battrai pour faire admettre que l’acuité des problèmes de la vie quotidienne interpelle le citoyen que je suis et nous oblige à aller de l’avant dans la voie d’une restructuration où chacun pourra enfin retrouver sa dignité. C’est en connaissance de cause que j’affirme aujourd’hui que la volonté farouche de sortir notre pays de la crise a pour conséquence obligatoire l’urgente nécessité d’une valorisation sans concession de nos caractères spécifiques. Je tiens à dire ici ma détermination sans faille pour clamer haut et fort que l’effort prioritaire en faveur du statut précaire des exclus conforte mon désir incontestable d’aller dans le sens d’un plan correspondant véritablement aux exigences légitimes de chacun. J’ai moi même depuis longtemps défendu l’idée que le particularisme du à notre histoire unique doit nous amener au choix réellement impératif de solutions rapides correspondant aux grands axes sociaux prioritaires. Et c’est en toute conscience que je déclare avec conviction que l’aspiration plus que légitime de chacun au progrès social doit prendre en compte les préoccupations de la population dans l’ébauche d’un programme plus fraternel, plus humain et plus juste. Et ce n’est pas vous qui me contredirez si je dis que la nécessité de répondre à votre inquiétude journalière entraîne une mission des plus exaltantes pour moi : l’élaboration d’un projet porteur de véritables espoirs notamment pour les plus démunis.


            • Joseph Joseph 18 février 16:46

              @Ar zen
               
              « Un « article » qui ne parle de rien qui parle de « soulever les problèmes » ? »
               
              L’article parle de la difficulté de soulever des problèmes dans le but d’y apporter des solution parce que tout le monde va répondre « le monde est comme il est ». Mais sans soulever de problèmes on ne peut pas en discuter et tenter d’y apporter des solutions, et donc d’évoluer. Dans un sens c’est un frein à l’évolution d’une société.
               
              Par exemple, si personne n’avait soulevé le problème du travail des enfants comment auraient-on pu pousser à faire des lois contre ce type de travail. Si tout le monde avait répondu à celui qui soulevait ce problème « ho ne nous emmerde pas, les enfants travaillent parce que le monde est comme il est » rien n’aurait pu évoluer et l’on serait toujours dans une société où les enfants travailleraient.
               
              Mais au vu des réactions j’aurais peut-être dû développer un peu plus l’article.


            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 18 février 20:34

              @Ar zen
              Bonsoir, j’aurai pu dans mon commentaire rajouter aussi ceci :« Ceux qui soulèvent des problèmes essaient juste d’améliorer le goût de cette soupe justement ».
              Le problème a un moment il est un impossible d’améliorer le gout amère de M... de la soupe.Il faut changer de recette,simplement .
              Concernant le »progrès« lois, constitutions si l’on regarde tous les correctifs.Ils vont vers une perte ,vers le bas !. Quand au progrès matériel ,cela n’est qu’un habillage habile et une servitude cachée. Tout compte fait c’était peut-être mieux dans les cavernes ?
              Quant aux personnages de la liste de l’auteur »wouah ! c’est édifiant s’ils sont reconnu faisant parti du progrès. J’invite a retrouver la cérémonie de la mort de Mandela par exemple,d’avoir les yeux ouvert sur la foule(!) Alors que toutes les surfaces/terrains et les rues de se pays auraient du être envahies de me monde,bizarre je n’ai rien vue ?! Et maintenant il reste a regarder les progrès de ce pays ,les avancées ? Là c’est un article à faire certainement (mais ,évidemment il y a un risque qu’une idole tombe."
              Moralité de la chose.C’est qu’il y a un flot immense de critiques (j’en fais d’ailleurs trop de mon gout) ,mais c’est général.Cela dénote la confiance (défiances )des peuples.
              Les personnes qui font beaucoup d’article devraient être bien plus sage et posé.Car s’ils réfléchissaient cinq minutes ,ils comprendrais que les messages ne passent plus qu’ils sont périmés. Et quoiqu’ils en pensent encore heureux qu’ils aient des lecteurs.Car si cela continue ,il pourront faire cela en cercle fermé. Alors qu’ils revoient pour une énorme majorité leurs copies.


            • Le chien qui danse 19 février 11:08

              @Ar zen
              Excelent... smiley


            • Reality 18 février 16:24

              C’est mignon et si humain.
              Petit cours de mathématique (niveau 6é disons). Dans un monde donné, la population mondiale croit à un rythme exponentiel (mathématiquement parlant, il suffit d’interroger n’importe quel moteur de recherche). Dans ce même monde, toutes les autres données sont « finies » : les ressources, l’énergie, l’environnement, le climat, la croissance donc.
              Vous aurez beau vous tortiller dans tous les sens, ce ne sont pas les données « finies » qui tendront vers l’infini mais la première courbe qui tendra vers le bas, en entrainant un tas de petits désagréments.
              Alors ?
              L’espoir réside dans ceux qui seront capables d’entendre le réel, qui sauront traverser l’immense tempête qui se lève, qui utiliseront leur capacités cognitives pour s’adapter, qui garderont au fonds d’eux une putain envie de vivre ! Passer un CAP de maçon, plutôt qu’une chaire de sociologie.
              Le reste est du blabla.
              En mon âme et conscience.


              • Joseph Joseph 18 février 17:12

                @Reality
                 
                « la population mondiale croit à un rythme exponentiel »
                « toutes les autres données sont « finies » : les ressources, l’énergie, l’environnement, le climat, la croissance donc »
                 
                Tout à fait. Mais comme expliqué dans un autre article le problème de la démographie n’est qu’un problème qui est venue se greffer à d’autres problèmes non résolus depuis le début de l’humanité et qui sont liés à la nature humaine et le contexte qu’elle favorise. Dans un sens nous sommes capables du meilleur comme du pire en fonction du contexte comme les sciences humaines l’ont déjà montré :
                http://www.electron-libre.org/2016/01/10/pourquoi-les-guerres/
                 
                Pareil pour les problèmes de ressource.
                 
                En d’autres termes il devient de plus en plus urgent d’apprendre à vivre ensemble au delà de nos différence sans se faire la guerre où nous allons droit vers une auto destruction. En raison des deux problèmes que vous soulevez notamment qui favorisent l’accélération de ce processus. Pour vous en convaincre il suffit de voir que l’homme se faisait déjà la guerre avant que ces problèmes apparaissent, la problématique n’est pas nouvelle.
                 
                En ce sens la sociologie et les sciences humaines en générale permettent de soulever les causes réelles des problèmes et de mettre en place un contexte qui facilite un mode de coopération pour que l’on puisse vivre ensemble et faire faces aux problématiques à venir au lieu de paniquer, perdre nos nerfs et nous faire la guerre parce que l’on pense qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. Les maçons sont bien sûr les bienvenue, comme d’autres d’ailleurs.


              • Joseph Joseph 18 février 17:25

                @Reality

                Pour les problèmes de ressources je rajouterai que les sciences peuvent résoudre le problème pour peu qu’elle ne se heurtent pas à de trop grand conflits d’intérêt.


              • Reality 18 février 17:33

                @Joseph
                C’est tout à votre honneur d’y croire. Pour ma part, je me refuse à tenter de résoudre l’équation du genre humain et de ses contradictions.
                Sauf, peut-être, à évoquer un monde où l’appât du gain et l’égo était absent. Chez les indiens d’Amérique ? Appelons Claude Levis Strauss à la rescousse ^^.
                L’homme a cette faculté qu’il engendre sa propre destruction.
                Quant à gommer les différences en faisant appel à la raison ... Mouarf ! c’est Christique mon ami ^^
                Ecouter un homme qui a vaincu des bonheurs et des déboires. Ainsi va la vie, en dehors de toute volonté humaine. La vie n’a pas de « plan » pour vous la pourrir ou vous monter aux pinacles. Préparez-vous, il est déjà trop tard.
                "et du fonds de votre désespoir et de votre solitude, restant seul face à la question existentielle, vous vous souviendrez alors des Paroles du vieil homme !


              • Reality 18 février 17:41

                @Joseph
                Concernant l’énergie, vous n’êtes pas sérieux ou profondément naïf. Je vous invite à visionner les conférences de l’école des Mines de Paris.
                Il n’y a à ce jour aucune énergie de substitution capable, ne serait-ce que d’atteindre le rendement des hydrocarbures. La fusion ? au minimum 2050. L"énergie verte ? oui, pour un individu. D’ici là ... 


              • Joseph Joseph 18 février 18:17

                @Reality
                 
                « Concernant l’énergie, vous n’êtes pas sérieux ou profondément naïf. »
                 
                Vous voulez dire que c’est vous qui n’êtes pas sérieux ou profondément naïf ^^. Croire que l’on peut gérer les choses par la coercition (force ou propagande) et le statu quo dans le but de calmer le mécontentement ne fait que nous entrainer dans un cercle vicieux qui tend à exploser et renverser ceux qui le maintiennent sur le long terme. L’histoire l’a mainte fois démontré lorsque l’on voit les choses sur une échelle de temps qui dépasse l’espérance de vie humaine. Juste une logique lié au fait qu’en utilisant la coercition on se fait de plus en plus d’ennemis jusqu’à ce que les rapports de force s’inversent, juste une question de temps avant que le cycle recommence ; à moins de prendre la bonne direction pour ne pas le répéter.
                 
                Pour les énergies et le reste le but n’est pas la plus haute performance mais que cela suffise et ça c’est possible scientifiquement. On peut aussi changer notre manière de voir les choses dans le but de s’adapter. Sans compter qu’avec le temps on arrivera au but. Donc rien ne s’est fait en un jour et je serais certainement mort et enterré avant de voir les choses réellement changer, ne serait-ce qu’à cause des conflits d’intérêts en cours qui ralentissent les choses, à cause du temps qu’il faudra pour leur trouver des solutions de remplacement. Ce qui n’empêche pas la volonté de prendre la bonne direction dans le but de préserver notre descendance, si l’on réfléchi sur le long terme bien entendu.


              • Reality 18 février 19:06

                @Joseph
                Bon Jo, je vous laisse à vos idéaux.
                En attendant, je vous informe que je suis autonome en énergie (220 v pour 6KW), en alimentation (des poules, 5 moutons et un grand potager), en eau potable (mon puit potable), en eau chaude (mon petit château d’eau) et un bon feu de bois, sans oublier mon édredon en plumes d’oies véritable.
                Faîtes déjà 20% de tout ça, hein ! 
                On en reparle dans 2/3 ans ... ou pas ^^


              • rocla+ rocla+ 18 février 19:13

                @Reality


                Bravo à vous , 

                Quel est le moyen de production électrique et que pouvez-vous alimenter ?

              • Reality 18 février 19:49

                @rocla+
                Turbine hydroélectrique basse vitesse (faut du couple dans l’énergie cinétique)
                On alimente frigo, congé, chauffe eau, et lave linge + un peu d’éclairage ... Regardez votre compteur, pour un F2 c’est généralement du 3 ou 6 KW. Pour le linge faut pas laver à 90° hein ^^.
                Toilette sèche ... on s’y fait ^^, les eaux « grises » (vaisselle et bains) c’est très peu polluant et un épandage bien fait suffit.


              • Joseph Joseph 18 février 19:50

                @Reality
                 
                Oui, un mode de vie alternatif en accord avec ces idées ou même une vie en marge peuvent être une solution. Je l’ai déjà fait, tout comme j’ai déjà fait mon tour sur moi même qui consiste à se changer avant de penser à l’extérieur. Je suis en accord avec moi même. Mais des fois mes lubies me reprennent ... Bonne continuation à vous.


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 février 19:53

                @Reality
                Dans votre système autonome, le modèle social français, vous en profitez aussi :
                routes, pompiers, hôpitaux, écoles gratuites, Sécurité sociale, retraites par répartition, aides sociales, salles de sport, associations etc etc


                Tout cela correspond à 50% de la richesse produite en France, soit un montant bien supérieur à votre autonomie. Mais vous y êtes tellement habitué que vous pensez peut-être que cela va durer éternellement ?

                Ce n’est pas l’avis du FMI et de la Commission européenne, alors sortez donc un peu de votre couette en plume d’oie, ce qui se passe vous concerne aussi.

              • rocla+ rocla+ 18 février 20:03

                @Reality


                Super , merci pour l’ explication .

                Bonne suite à vous .

              • Reality 18 février 20:06

                @Fifi Brind_acier
                Vous n’avez juste pas fait le deuil de votre confort et qui vous dit que je ne suis pas concerné ... Je suis prudent et je peux même accueillir une petite famille quand les choses tourneront mal. Pouvez-vous en dire autant ? 


              • Reality 18 février 20:14

                @Fifi Brind_acier
                @ Quant à l’avis du FMI et la ... commission (grosse ?) européenne .... ça part aux toilettes sèches. Ne me dites pas que vous croyez ces gens là, mouarf ... 
                Si ça peut durer longtemps ? On verra qui durera quand ça va chauffer ....


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 février 07:58

                @Reality
                Le FMI et la Commission européenne, ce sont eux qui donnent les ordres, et si vous observez ce que Hollande est en train de faire, c’est exactement cela.


                Quant à mon « petit confort », si vous appelez la Sécurité sociale ou les services publics « un confort », je vous répond oui, c’est la solidarité nationale. Car ce qui nous faire vivre est plus important que ce qui nous fait produire, comme disait Vershave.

                Vous faites partie des privilégiés qui ont les moyens de se payer une maison, un équipement solaire, et un jardin, et vous venez me faire des remarques sur « mon petit confort » ? Combien de Français peuvent se payer le luxe dont vous disposez ?

              • Jade4230 Jade4230 19 février 08:03

                @Fifi ou whoever else

                Question « down under » for #42 brouzoufs : is Quiche Squaw already came to made allégeance to the real Joker of the down under King of the Agora ?


              • Jade4230 Jade4230 19 février 08:05

                @Oups

                to make

                (who cheats me right now ?)


              • julius 1ER 18 février 16:25

                une maison n’est jamais construite une fois pour toutes !!!!


                il y a toujours des choses à faire et refaire, entre les malfaçons, les défauts dus à de mauvais choix et l’usure prématurée de certains matériaux, c’est toujours une course contre le temps ...

                et une société c’est pareil, rien n’est fini ni gravé dans le marbre !!!

                à l’aube de ce nouveau millénaire il faudra se battre pour de nouveaux droits, pour une nouvelle justice sociale car celle actuelle n’a rien de réjouissant ... en bref tout reste à faire !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès