• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > MH-17 : Les dessous d’une enquête tronquée

MH-17 : Les dessous d’une enquête tronquée

 

En juin dernier, l’ébauche des résultats de l’enquête sur les causes de l’écrasement du vol MH-17 malaisien a été remise, selon leurs auteurs, à l’OACI et aux pays concernés par cette enquête. Chacun est invité à en prendre connaissance et à formuler, le cas échéant, ses commentaires. L’objectif étant de rendre public ce Rapport en octobre prochain, après avoir pris connaissance des commentaires et d’en avoir intégré les éléments jugés les plus pertinents.

Il importe de noter que les pays qui intègrent le groupe chargé d'enquêter sur l’écrasement du Boeing sont la Malaisie, les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, l'Australie et les Pays-Bas. Ce dernier est celui qui dirige cette enquête. Il est curieux que ces pays qui intègrent, par leurs spécialistes et techniciens ce groupe d’enquêtes, n’aient pas encore en main toutes les données de cette enquête ayant servi à la rédaction de ce Rapport.

La Résolution 2166 du Conseil de sécurité des Nations Unies

Pour bien comprendre le déroulement de cette enquête, il faut replacer à sa base cette Résolution 2166 du Conseil de sécurité des Nations Unies, votée à l’unanimité le 21 juillet 2014. Elle constitue la référence principale qui détermine l’encadrement et les objectifs d’une enquête internationale qui soit exhaustive, minutieuse et indépendante, conformément aux directives de l’aviation civile internationale (OACI).

Au point 4 de cette résolution, les membres du Conseil de sécurité apprécient le fait que l’Ukraine travaille déjà en concertation avec l’OACI (…) et engage tous les États à fournir, sur demande, une assistance pour les enquêtes civiles et judiciaires relatives à cet incident.

Au point 13, les membres se réjouissent que le Secrétaire général ait offert la coopération pleine et entière de l’Organisation des Nations Unies dans le cadre de l’enquête susmentionnée, et les prie de déterminer les options possibles pour l’appui de l’Organisation à cette enquête et de lui faire rapport sur les faits nouveaux pertinents.

Voilà donc le mandat et le cadre dans lequel le Conseil de sécurité des Nations Unies souhaite que se réalise cette enquête importante sur les causes de l’écrasement et les responsables qui en sont à l’origine.

Le jour même de l’adoption de la Résolution 2166, Kiev se préparait déjà à confier le mandat de l’enquête, non pas à l’OACI, comme le suggère la Résolution 2166 et la Convention de Chicago, mais aux Pays-Bas.

Faut-il voir dans la déclaration du Président de l’OACI, en date du 23 juillet, un rappel à Kiev du rôle de coordination que son organisme se doit d’assumer dans cette enquête ?

À la lumière de la Résolution 2166 : les dérives que nous pouvons noter.

À peine votée cette résolution 2166 du C.S. , Kiev s’est délestée de l’OACI pour confier la coordination de l’enquête au gouvernement des Pays-Bas. Cette décision se comprend mal à partir de cette volonté des membres du C.S. pour que cette enquête se réalise sous la coordination et en concertation avec l’OACI.

POURQUOI cette mise à l’ombre de l’OACI, renvoyée à un rôle secondaire et sporadique ?

Début aoûtquatre pays du groupe d’enquêtes signent un pacte de confidentialité. Il s’agit de l’Ukraine, des Pays-Bas, de l’Australie et de la Belgique. Faudrait-il y voir une certaine présence de l'OTAN dont le siège est justement à Bruxelles ? On se souviendra de témoignages sur la présence d'avions militaires dans les parages du vol MH-17 pouvait répondre à certains ordres de l'OTAN

POURQUOI ce pacte de confidentialité dont l’élément essentiel est qu’aucune information ne saurait être transmise sans l’accord des quatre et que vient faire la Belgique qui ne fait même pas partie du groupe de pays qui intègrent le groupe chargé de l’enquête ?

Certains pays dont les États-Unis et l’Ukraine se refusent de transmettre au groupe de pays impliqués dans l’enquête tous les documents sollicités par l’un ou l’autre de ces pays. Par exemple, l’intégralité des boîtes noires tout comme celle des bandes contenant les échanges entre la Tour de Contrôle et les pilotes n’ont pas été remises à la Russie. Il en va de même pour les photos satellites dont disposent les États-Unis lesquelles ne sont pas remises aux enquêteurs et aux pays membres. Les Pays-Bas refusent de déclassifier des documents.

POURQUOI cette mise à l’écart de la Russie, membre de plein droit du groupe d’enquêtes et pourquoi ces restrictions à l’information alors que le C.S. souhaite une enquête exhaustive, minutieuse et indépendante ?

Certains chercheurs indépendants qui poursuivent leur enquête sur le terrain trouvent certains objets de nature à avoir une incidence sur l’enquête. C’est, entre autres, le cas d’un chercheur qui a trouvé une pièce très importante pouvant permettre de découvrir des informations déterminantes sur les causes de l’écrasement. Il raconte son histoire ici.

On relève également le fait que les responsables de l’enquête n’ont fait à ce jour aucune démarche auprès des fabricants des missiles et lances missiles dont on soupçonne être l’arme utilisée pour attaquer l’avion civil. Je vous invite à lire cet article d’un avocat canadien portant sur cette enquête.

POURQUOI ce refus de preuves potentielles et pourquoi cette omission de consultation auprès du principal fabricant de ces armes ?

Cette liste d’irrégularités pourrait sans doute s’allonger encore plus, de nombreux autres faits y sont relevés ici et là, mais déjà, ceux signalés plus haut suffisent pour nous convaincre que cette enquête est loin de ce qu’en dit la Résolution 2166 à l’effet d’être exhaustive, minutieuse et indépendante. Quant à la transparence, inutile d’en parler, elle n’y est tout simplement pas.

Dans le cas de cette enquête , on ne peut qu’être d’accord avec la position de la Russie qui veut une enquête exhaustive et transparente, ne laissant rien au hasard et agissant en toute indépendance d’influences politiques.

À ce sujet, nous avons tous intérêt à prendre connaissance des propos du ministre des relations extérieures de Russie, portant spécifiquement, dans sa première partie, sur cette enquête.

La saga de cette enquête n’a pas fini de nous surprendre et risque de se perdre dans la nuit des temps. Trop d’éléments demeurent en suspens et tout laisse croire que ceux qui en ont le contrôle s’assureront à ce la seule vérité qui en résulte soit celle qu’ils auront initialement programmée. 

 

Oscar Fortin

Le 15 août 2015

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • leypanou 16 août 2015 11:41

    "Il importe de noter que les pays qui intègrent le groupe chargé d’enquêter sur l’écrasement du Boeing sont la Malaisie, les États-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, l’Australie et les Pays-Bas. Ce dernier est celui qui dirige cette enquête. «  : il y a une erreur là à mon avis même si le fond de l’article est correct, à savoir que c’est encore une occasion de »charger« la Russie de la part de l’empire et de ses laquais.

    Déjà le fait que la Malaisie ne faisait pas de l’équipe de l’enquête au début est déjà bizarre, dans la mesure où la Malaisie est tout de même propriétaire de l’avion abattu (la Malaisie a été rajoutée après quelques mois ; la Malaisie, pour ceux qui ne le savent pas, fait partie des pays qui ne sont pas encore  »domptés" par l’empire, surtout du temps de l’ancien ministre Mahathir Muhammad, donc pas fiable). Mais surtout, la clause de confidentialité suffit à elle seule à discréditer l’impartialité des enquêteurs, dirigés par les Pays-Bas.

    Cet article donne une autre vision qui complète celle de l’auteur.


    • Dom66 Dom66 16 août 2015 16:59

      Merci Oscar Fortin pour cet article, qui conforte mon opinion.

      Effectivement que vient faire la Belgique, dans cette affaire ?

      Une des choses des plus importantes est ceci, noté dans votre article :

       

      " Certains pays dont les États-Unis et l’Ukraine se refusent de transmettre au groupe de pays impliqués dans l’enquête tous les documents sollicités par l’un ou l’autre de ces pays. Par exemple, l’intégralité des boîtes noires tout comme celle des bandes contenant les échanges entre la Tour de Contrôle et les pilotes n’ont pas été remises à la Russie. Il en va de même pour les photos satellites dont disposent les États-Unis lesquelles ne sont pas remises aux enquêteurs et aux pays membres. Les Pays-Bas refusent de déclassifier des documents."

       

      Partant de là, les questions se posent sérieusement


      • edouard 16 août 2015 17:43

        La barbouzerie d’Etat ou false flag est une action criminelle perpétrée par les services secrets pour atteindre grâce aux moyens médiatiques, politiques... des objectifs difficilement accessibles.

        Comme c’est secret et que les médias font passer tout détracteur pour un fou furieux....c’est du gâteau.

        On a eu le 11/9, l’ exécution de« Ben Laden », l’attaque au gaz de la Ghouta...

        Et on a le MH17 ! impossible de détricoter la thèse officielle : ce sont les « rebelles » qui ont abattu l’ avion avec un buk et avec l’aide de la Russie...point barre !
        les buts poursuivis : sanctions, diabolisation des Russes et surtout intimidation de Poutine car son Boeing a failli y passer, c’était le but de la manoeuvre relaté par le pilote qui a descendu le MH 17...il croyait que c’était l’avion du président russe.

        C’est très probablement le cas en Chine à Tianjin où un drone muni de nukes nucléaires a fait comprendre aux Chinois comme aux Japonais en 45 que l’Empire(l’Hypergang) était prêt à tout.


        • Croa Croa 16 août 2015 18:25

          Cet article, extrêmement modéré, pose les bonnes questions !
          Merci à l’auteur.
          *
          La thèse officielle très con (l’avion aurait été abattu par un missile sol-air tiré par des séparatistes ) est suffisamment médiatisée pour que l’on ne s’interdise pas de parler des autres hypothèses mais bon... 


          • oscar fortin oscar fortin 17 août 2015 00:14

            @Croa:Merci pour votre commentaire et l’appréciation que vous formulez au sujet de l’article.


          • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 17 août 2015 00:09

            C’était une bonne idée de la part de la compagnie de faire l’avion au dessus d’une zone en guerre !

            Même les jours où je suis le plus en forme, je sais même pas si j’aurais eu l’idée moi-même ! Pourtant j’en ai des idées pour f... la m.... Mais, ça ! Même moi j’aurais pas osé ! smiley


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 17 août 2015 14:07

              @Le Corbeau Magnifique
              Aucun des vols MH 317 précédents ne survolaient la région du Dombas ! Ce n’est pas une question d’oser ou de ne pas oser, mais simplement parce que ce n’était pas leur route ! La route passait très largement au sud. Alors pourquoi ce détour ?
              S’il a changé de route ce jour-là, ce ne peut être que sur instruction du contrôle aérien situé sur l’aéroport de Dniepropetrovsk dont il dépendait à ce moment du vol. C’est la seule procédure possible. Le contenu des enregistreurs des voix entre le cockpit et le contrôle pourrait apporter un démenti au suivi de cette procédure mais on attend toujours la communication du contenu des enregistreurs...


            • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 17 août 2015 14:13

              Lire MH17, bien sûr. Avec zescuses.


            • morice morice 17 août 2015 01:32

              Franchement, c’est se moquer du monde cet article : la Russie a donné jusqu’ici des versions ridicules de l’événement, en effectuant des montages photos dignes d’un étudiant attardé découvrant Photoshop, évoquant le tir d’un Su-25 en montrant un Su-27 et en modiifiant l’image au sol...




              c’est Moscou qui ne sait pas reconnaître des éclats de Buk face à des tirs et à répandu cet autre hoax, lisible ici :

              c’est Moscou qui a créé un autre hoax, celui d’une fausse confession de pilote ukrainien

              Franchement, l’auteur, quand retirerez-vous vos œillères routinières ? Jamais ?

              J’ai déjà dû lire des propagandistes, mais des comme vous, aussi borné et aussi dopé aux mensonges à répétition, jamais.

              C’est bien un missile Buk qui a descendu l’avion. Soyons clairs :les deux partis en présence en possèdent. le hic, c’est que ceux qui ont bloqué jusqiu’ici toute tentative pour évoquer simplement un Buk ce sont les russes. A votre humble avis, pourquoi donc avoir autant freiné et autant avoir MENTI ouvertement ?

              ils ont RECONNU en juin dernier que c’était bien un missile BUK qui avait été à l’origine du crash :

              En juin, le consortium Almaz-Anteï a même confirmé l’implication d’un système BUK M1 dans la catastrophe. Plus précisément, selon son responsable, Mikhaïl Malychevski, il s’agirait d’un BUK 9M38M1 doté d’une ogive 9H314M.

              Seulement, l’industriel a indiqué dans la foulée que ces missiles n’étaient plus fabriqués depuis 1999 et que les derniers exemplaires construits avaient été destinés à l’exportation. « Ni la société ni ses entreprises n’ont pu livrer ces missiles au XXIe siècle », a assuré Yan Novikov, le directeur général d’Almaz-Anteï, en précisant que les ogives en service au sein des forces russes sont de type 9M317M.

              Ce sera leur dernier défaussement : c’est bien un missile BUK, et plus enquêteurs hollandais n’ont plus qu’à localiser l’origine du tir, ce qu’à déjà fait Belling Cat...

              http://www.opex360.com/2015/08/11/vol-mh17-abattu-en-ukraine-les-experts-neerlandais-evoquent-des-elements-de-missile-buk-m1/




              Vous allez nous ressortir vos sources de chez Meyssan ou Soral, encore une fois ?

              Voici donc la théorie de Soral : 


              ne cherchez pas plus loin, vous connaissant ça devrait être la bonne pour vous : il a réussi à écrire que c’est un missile juif (il écrit israélien mais comme votre idole Dieudonné ça veut dire juif chez lui) ...

              trop fort, hein ???

              L’imbécillité dans toute sa splendeur soralienne....

              • oscar fortin oscar fortin 17 août 2015 03:16

                @morice alias Gostofmomo : bienvenue, vous nous avez manqué. Vous pouvez vous exprimer comme le coeur vous en dit. Tout ce qui m’intéresse c’est que vous traitiez de l’article dans ce qu’il dit et sur la base des faits qu’il évoque pour en justifier le contenu. Par exemple, parlez-nous de la résolution 2166 du Conseil de Sécurité des Nations Unies. J’aimerais avoir votre opinion sur cette résolution et la manière dont on l’a respecté. J’aimerais également vous entendre sur le role le OACI et la place qui lui a été accordée dans cette enquête. Il en va de même sur le pacte de confidentialité des quatre pays plus haut mentionnés dont la Belgique. Vos source d’information pourrait sans doute nous éclairer sur le pourquoi de cette présence de la Belgique alors que la Malaisie, à cette étape, n’y est pas incluse. Autant de question directement rattachée à l’article. Ceci dit, rien ne vous empêche d’écrire vote propre article que certains prendront plaisir à commenter.


                Bonne fin de soirée M. Morice alias Gostofmomo.

              • leypanou 17 août 2015 08:59

                @morice
                Les références de morice en information bellingcat, Le Monde, ukraine-truth,nouvel-obs : inutile d’aller plus loin.

                C’est sûr que ce sont des références en objectivité. Et pour conclure, quelques phrases sur Soral et Dieudonné. La dernière phrase s’applique parfaitement.

                Pour ceux qui ne connaissent pas bellingcat, une petite recherche sur internet et vous saurez tout, exactement dans la même lignée que Le Monde.


              • wesson wesson 17 août 2015 12:52

                @morice
                ukraine-truth, le nouvel obs, le monde, toute la Russophobie médiatique y est !


                sans oublier l’inévitable Bellingcat, votre petit favoris personnel qui est maintenant sérieusement carbonisé, tant sur le sujet Syrien que sur l’Ukrainien.

                Rappelons sa méthode : utiliser des photos douteuses d’origine souvent inconnue, dont les dates de prise de vue sont absolument invérifiables, utilisé pour des expertises dans des domaines ou il n’a aucune compétence, pour en tirer des conclusions fausses. Refuse également de prendre en compte tout élément ou photo qui irait à l’encontre de sa théorie.

                En dehors de la France, il n’y a pratiquement plus aucun média qui ose reprendre les allégations de Bellingcat, tellement qu’il est discrédité et connoté « atlantiste ». 



              • Dom66 Dom66 17 août 2015 17:34

                @morice

                Mon pauvre momo le troll, reste dans ta cocaïne et ne te mêle pas des conversations sérieuses.

                Cherche plutôt qui a descendu  le MH317


              • morice morice 17 août 2015 08:17

                je vous parle de FAITS qui démontrent les tentatives des russes de dissimuler quelque chose. Répondez-y donc autrement qu’en bêlant votre propagande pro-Poutine...


                Ceci dit, rien ne vous empêche d’écrire vote propre article que certains prendront plaisir à commenter.

                J’ai déjà écrit sur un autre crash et n’ai pas à me soumettre à vos désirs de rédaction. Votre pro-poutisme avéré, vos œillères visibles et vos sources dévoyées, ainsi que votre antisémitisme flagrant ne m’incitent pas à y répondre.

                • bourrico 7 17 août 2015 08:22

                  @morice

                  Tu sais que c’était bien quand t’étais pas la ?

                  Si c’est pour revenir et aboyer comme un sale clebard enragé, tu peux repartir d’ou tu viens, vieux shncok !

                • Layly Victor Layly Victor 17 août 2015 11:17

                  @morice


                  Vas y Momo c’est bon, vas y Momo c’est bon bon bon,
                  c’est la chanson que chante Nehtanyaou tous les matins en se rasant

                  La preuve par A+B. Si on n’est pas un ennemi acharné de la population russophone du Donbass et un soutien inconditionnel des nazis de Kiev, c’est qu’on fait preuve d’un « antisémitisme flagrant ».

                  Toujours la même vieille rengaine qui consiste à faire croire que celui qui n’est pas d’accord avec la politique criminelle de l’état sioniste est un « antisémite ». Même si un intellectuel juif qui s’oppose à cette politique est agressé chez lui à six heures du matin par les hommes du RAID sur ordre du sioniste Walls : ça ne gêne pas Momo, d’autant plus que ses amis journaleux, dont ceux du journal de propagande l’Immonde n’en ont pas soufflé mot.

                  L’alliance criminelle d’Israël avec l’Arabie Saoudite et la Turquie d’Erdogan, les implications d’Israël dans la guerre au proche Orient et les répercutions en Ukraine, nous l’avons dénoncé sur ce site il y a plus d’un an.
                  La création de Daesh et l’organisation des révolutions colorées, avec l’appui d’Israël et de ses supplétifs Hollande et Fabius, nous l’avons dénoncé, comme nous avons dénoncé la collaboration des journaleux.

                  Si je dis que Porochenko est un gros porc, et que faire ce qu’il fait subir à l’Ukraine de l’Est est ignoble, c’est que je suis antisémite ! Si je dis que le projet de Hollande et Fabius de bombarder les chrétiens d’Alep en Juillet 2014 (projet annihilé par Poutine) en utilisant, comble de trahison, les armes de la France, c’est que je suis antisémite ! 

                  Dans votre immense bêtise, par votre argumentation et vos références, vous apportez la preuve par A+B de ce que nous avançons.

                  De plus, vous n’avez pas que la casquette de sioniste. Vous avez aussi celle de religieux solférinien. A ce titre, il faut absolument justifier l’attitude de Hollande.

                  Ne vous inquiétez pas pour ce fourbe : il se fout complètement de ce que pense le peuple français et il s’apprête à tirer d’autres cartouches avec le « sauvetage de la planète » et le grand raout international de la cop21.

                • wesson wesson 17 août 2015 13:02

                  @morice
                  « Je vous parle de FAITS qui démontrent les tentatives des russes de dissimuler quelque chose.  »


                  Votre 1er lien montre bien évidemment la fameuse photo truquée qui s’est retrouvée dans un reportage sur Pervey (la 1ère chaine Russe), mais n’indique rien sur l’origine de ce faux. 

                  Et c’est là ou votre raisonnement manichéen est manipulatoire : l’origine de ce faux est inconnue. Il est apparu en premier sur un forum Russe. Mais de cela vous vous en foutez, et en attribuez l’origine au Kremlin, sans le moindre début de commencement d’élément qui pourrait accréditer cette thèse.

                  Mais vos conclusions ne s’encombrent pas de conditionnel : des documents faux circulent sur le MH17, mais pour morice aucun doute, c’est Poutine lui même qui en est l’auteur - de tous !

                  C’est tout à fait la méthode Bellingcat : « là y’a un truc de louche. Si c’est louche, alors c’est Poutine ».

                  ça vaut vraiment que dalle. Restez sur vos maquettes.

                • COVADONGA722 COVADONGA722 17 août 2015 13:35

                  @morice
                  je vous parle de FAITS bonjour monsieur le presque professeur 

                  des fait comme votre diplôme de professeur inexistant ?
                         comme votre dénonciation de parachutistes nazis au lendemain des meurtres commis par Merah
                  des fait comme la modification de votre article sur les sous m arins après publication ?
                  des fait comme votre connaissance en balistique vous faisant prende un obusier pour une piece de dca ?
                  DES FAITS comme .......

                  asinus : ne varietur

                • COVADONGA722 COVADONGA722 17 août 2015 13:57

                  @Gethen
                   bonjour MR Nicolas Millet s’agissant de conneries vous spoliez toujours indûment une allocation santé pour une maladie que vous déclarez sur un site avoir simulée ?


                • francesca2 francesca2 17 août 2015 18:22

                  bonjour covadonga 

                  Nicolas Millet ne spolie nullement les allocations santé puisque Nicolas Millet est un asocial, un sociopathe, Nicolas Millet est incapable, INCAPABLE, d’avoir des rapports normaux avec d’autres êtres humains, il est incapable d’empathie, incapable de comprendre, ne parlons même pas d’accepter, les idées d’un autre, BREF, il est incapable de vivre en société, c’est un fait et si ça ce n’est pas un handicap je ne sais pas ce que c’est.

                  Evidémment, ainsi isolé il est torturé par toute sorte de...besoins. 
                  Vous avez eu l’occasion de lire ses pensées sur le blog d’une amie commune ?


                • francesca2 francesca2 17 août 2015 18:25

                  Pourquoi le faire disparaitre alors qu’il est déjà en train de se réinscrire avec un autre pseudo ?


                • JP94 17 août 2015 08:40

                  Merci Oscar , c’est une excellente mise au point, très étayée et critique ; et d’autre part , la qualité de la rédaction de vos articles est un autre argument pour les apprécier .


                  Par ailleurs , au sujet de l’actualité en France pour la solidarité avec la population du Donbass , il faut mentionner qu’elle s’organise ici aussi depuis des mois ( colis , aides modestes et très difficiles à faire parvenir car Porochenko empêche l’aide de l’Ouest) , de façon discrète mais un grand pas a été franchi dernièrement par le jumelage de Vénissieux avec une ville du Donbass . 

                  Il faut savoir que les pro-Occidentaux ( puisqu’on parle de pro-Russes à l’Est : et en tout cas Porochenko est bien l’homme des milieux d’affaire occidentaux ) ont détruit les infrastructures de villes comme Lougansk et donc que la population n’a plus l’eau courante !!!
                  Les gens vont chercher l’eau dans la nature à des kilomètres ( en risquant toujours d’être tués ) 
                  Un drame humanitaire auquel nos médias consentent en silence : les gens en sont réduits à creuser des puits à la main , avec des procédés très sommaires . 
                  En ce moment des moyens parviennent pour mécaniser ces forages : on se croirait au Sahel mais nous sommes en Europe , sous le règne de l’OTAN ...

                  Des puits devraient être inaugurés dans des écoles . Imagine-t-on cela , priver d’eau des enfants et des populations , c’est les tuer . Mais , tant que le silence de nos médias le permet ... la bonne conscience règne ici .

                  • oscar fortin oscar fortin 17 août 2015 11:51

                    @JP94 : Merci pour votre commentaire et les informations complémentaires qui mettent en relief la situation inhumaine dans laquelle les populations du Donbass sont confinées.


                  • MAIBORODA MAIBORODA 17 août 2015 15:34

                    à oscar fortin

                    Ayant parcouru votre blog à partir de cet article, j’ai le plaisir de vous informer que j’en ai signalé l’existence dans mon blog personnel « u zinu » – article : "Voyage sur le web méditerranéen : une odyssée. Voyage à travers l’océan du web : une aventure".

                    http://www.wmaker.net/u-zinu/


                    • oscar fortin oscar fortin 17 août 2015 16:09

                      @MAIBORODA : Merci beaucoup pour la référence à votre site que je viens de visiter rapidement. Je me promets d’y revenir pour en couvrir les principaux centres d’intérêt. Je le mets au nombre de mes préférés.


                    • MAIBORODA MAIBORODA 17 août 2015 15:42

                      oscar fortin :

                      Je reproduis par ailleurs l’intégralité de cet article dans « u zinu » – article « Ukraine-Russie. Anthologie »

                      • lmcal140 18 août 2015 02:43

                        Monsieur Fortin, merci. J’apprécie votre style posé qui transpire aussi dans vos commentaires.

                        Je crois que les boys de la CIA craignent de poursuivre cette opération d’intox. Ils savent maintenant
                        que les Russes ont récupéré, sur le site du crash, certains des petits projectiles projetés par le missile de fabrication israélienne.

                        ’’La forme et la masse des sous-munitions utilisées pour détruire le Boeing ont également été établies. Il s’agit de "2.000 à 4.000 projectiles d’une masse moyenne d’environ 3 grammes chacun et ayant la forme d’un La forme et la masse des sous-munitions utilisées pour détruire le Boeing ont également été établies. Il s’agit de "2.000 à 4.000 projectiles d’une masse moyenne d’environ 3 grammes chacun et ayant la forme d’un parallélépipède de 8x8x6 mm’’



                        Cette forme parallélépipède n’est pas présente sur les missiles russes. 
                        Cette forme est présente sur le missile air-air israélien de courte portée Python. Embarrassant.

                        Le plus drôle, c’est cette menace des russes de révéler la supercherie des courses des 3 Rover
                        lunaires ! Je suis plié !

                        Quant a Monsieur Morice, j’apprécierais qu’il rétablisse les FAITS, en nous fournissant une photo des Rover lunaire prise avec le télescope des iles Canaries. Vous avez le choix, il y en a trois, sur leurs roues, sur la lune . On attend. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès