• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Millevaches oui, ferme de 1000 vaches, non

Millevaches oui, ferme de 1000 vaches, non

La financiarisation et son pendant, l'industrialisation à grande échelle des activités agricoles, n'est plus réservée aux pays émergents. Le projet de création d'une ferme laitière géante dite "des 1.000 vaches" dans un village picard proche d'Abbeville (Somme) en constitue une des preuves les plus visibles.

"Argent, argent, tous s'achète et tout se vend". Spéculation, multiplication des intermédiaires, malbouffe… le capitalisme débridé a trouvé dans l'agriculture des gisements de profits faciles. L'agriculture à la grand-papa c'est désormais dépassé. Peu importe les hommes, les animaux et l'environnement. Vive l'agro-business.

C'est d'ailleurs un non-agriculteur qui est à l'origine de la "Société civile d'exploitation agricole Côte de la justice". Un fils de paysan devenu (très) riche entrepreneur du bâtiment. A la recherche peut être d'un signe ostentatoire de sa réussite, Michel Ramery s'est mis en tête de créer, pour un peu plus de 11 millions d'euros, une ferme géante abritant 1000 laitières et 750 génisses. La conduite de l'exploitation est confiée à un tiers, Michel Welter. La rentabilité doit être en partie assurée par une unité de méthanisation de 1,3 mégawatt qui transformera les fumiers et déchets de l'exploitation en électricité. Le projet dessiné par un bureau d'études d'outre-Rhin s'inspire des grandes fermes d'Allemagne du Nord.

Au-delà de la défense du bien-être animal, les opposants au projet regroupés dans l'association Novissen (Nos villages se soucient de leur environnement) craignent une dépréciation de leur patrimoine immobilier et de nombreuses nuisances. Ils ont remporté une première bataille en faisant limiter par arrêté préfectoral à 500 le nombre de laitières auxquelles viendront s'ajouter 300 génisses.

Il serait pourtant utopique de croire que le représentant de l'Etat a eu des états d'âme. Le diable se nichant dans le détail, il a été simplement sensible au fait que la surface d'épandage des boues résiduelles est pour l'heure insuffisante. Pour l'heure simplement car l'investisseur voit très loin comme le laisse supposer son méthanisateur, dimensionné pour pouvoir traiter une exploitation deux fois plus grande que l'actuelle.

La ferme des 1000 vaches a pris une tournure hautement symbolique. Dix cars venant de province ont fait dernièrement le déplacement au salon de l'agriculture à Paris pour manifester. Car le combat est devenu hexagonal avec ici des projets de poulailler ou là des maternités porcines … géants à chaque fois.

La question est bien de savoir quel modèle de développement agricole nous souhaitons. Taille humaine ou gigantisme ? L'Etat et l'Union Européenne ont déjà tranché au profit de l'approche comptable. Cette industrialisation synonyme de déshumanisation est inquiétante. Comme si l'espèce humaine pouvait vivre hors-sol, enfermée dans des rapports purement mercantiles avec son environnement et les animaux qui s'y trouvent. 

On préférera donc à la ferme aux 1000 vaches, le superbe plateau de Millevaches, entre Creuse et Corrèze. Et ce, même si la dénomination est trompeuse. Puisqu'il désigne en fait le pays des mille sources.

Crédit photo : http://laboitauzebre.blogspot.fr


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 6 mars 2013 13:54

    Des années et des annés de boulot pour rendre la Somme et sa baie plus propre ,et on fout tout ça en l’air pour un millionnaire et quelques emplois .....
    Lorsque la baie sera prise par les marées vertes ,quid des emplois touristiques au Marquenterre ,St Valéry ,Le Crotoy ,etc etc
    Quid des phoques ,poissons ,mirielles d’oiseaux ...
    Quid du mouton de pré salé ....
    Merde !!!!!!!!


    • ctadirke 6 mars 2013 15:22

      Vive le végétarisme.

      C’est pas triste

      La destruction de la forêt amazonienne, entre autres, a été présentée comme nécessaire pour nourrir les productrices à cornes d’ersatz de lait, de viande piquée et... de méthane

      Soyez végétarien pour votre santé, pour l’environnement et par solidarité avec ceux que notre carnivorisme affament par mobilisation de leurs terres vivrières pour produire notre soja


      • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2013 16:02

        on peut pas rebaptiser mille chevaux ?


        • fcpgismo fcpgismo 6 mars 2013 19:09

          Ce projet est une monstruosité et nous devons tout mettre en oeuvre pour l’ anéantir.


          • zomboid zomboid 6 mars 2013 22:27

            Une jolie vache dans un pot a fleur.


            • njama njama 7 mars 2013 12:51

              Excellent article !
              La question est bien de savoir quel modèle de développement agricole nous souhaitons.

              Bruxelles fait les questions et les réponses ... l’Europe étant (ultra)-libérale, sans surprise la réforme agraire ne risquait pas de ressembler à celle de Cuba, c’est une réforme agraire, redistribution des terres qui se fait à coups de prix ... Pas besoin de lois pour ce faire dans un monde où la marché est maître de la politique.

              Où est le sens de faire une immense exploitation laitière, quand le prix du lait est en dessous du prix de revient, que le prix du lait baisse, et que les coûts d’exploitation augmente ? Ce businessman aurait-il perdu la tête ? ...
              ou sa « Société civile d’exploitation agricole Côte de la justice » se lance-t-elle dans la course aux subventions bruxelloises ?

              Se dirige-t-on en Europe vers le retour des latinfundia ces très grandes exploitations de l’Antiquité romaine ou celles du continent américain ? 
              Éternelle lutte des classes ? les gros propriétaires terriens rentiers (aujourd’hui, banquiers, fonds de placement, et autres actionnaires) qui n’ont jamais touché un pis de vache d’un côté, et les peones, cette classe laborieuse d’ouvriers agricoles à bas prix de l’autre

              Même s’il y a quelques étoiles sur son drapeau, décidément l’Europe n’est pas la Voie lactée pour tout le monde

              Commémoration de 157000 fermes disparues en Europe depuis 2009

              commémoration a Bruxelles devant le commissaire européen de l’agriculture Dacian Ciolos ,des 157000 fermes disparues en trois années en Europe

              http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=UXtbBVbjN9w

              Qui a le droit : Bruel aux producteurs de lait
              http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=XklMIGTpETg# !


              • Pinkette234 Pinkette234 9 mars 2013 19:55
                • Je suis désabusée...on ne peut donc rien faire pour arrêter ce scandale.
                • Quand est ce que les consommateurs vont-ils prendre enfin conscience que les animaux souffrent tout autant que les humains. !!!

                • Emin Bernar Gueret’li Emin Bernar Paşa 10 mars 2013 13:25

                  ce projet est monstrueux, une menace pour la nature, l’humanité et pour la francité !

                  vous avez raison de rappeler le plateau de Millevaches, où nos apiculteurs creusois récoltent leur miel, une merveille !

                  que fait la gogoche ???


                  • alinea Alinea 10 mars 2013 15:21

                    L’important pour la France semble être de dépasser l’Allemagne en matière d’Agriculture ; vous pensez : quelle vexation, nous étions les meilleurs, les plus gros exportateurs d’Europe et voilà que l’Allemagne, avec sa main d’oeuvre sans coût, ses exploitations gigantesques nous dépasse ! C’est intolérable !
                    Un peu de nationalisme bon sang ! smiley
                    Quant à faire quelque chose : soit on descend tous dans la rue ; soit on s’arrête de boire du lait et de manger de la viande ; soit les deux !
                    Enfin, je croyais que nous étions déjà hors quota laitier... mais j’ai dû mal comprendre ou alors on vire dix ou quinze autres fermes, déjà gigantesques !
                    Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien, Bruxelles s’occupe de tout

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès