• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mutation H1N1 : légèreté des autorités

Mutation H1N1 : légèreté des autorités

Nouvel effet de manche de l’OMS. Dans son communiqué du 27 novembre, l’organisation indique, avec le souci bien visible de noyer tous les détails, que la mutation D222G (qui est la D225G dans la numérotation H3) « a été détectée sporadiquement dans des virus de plusieurs autres pays depuis avril ». Une première reconnaissance officielle qui ne figurait pas dans leurs précédents rapports, l’OMS admet implicitement les lacunes de ses informations, ou, plutôt, sa désinformation.

Chez nous, les autorités médicales suivent la même escroquerie ; la même « mutation 222 » identique à celles reportées en Norvège a été détectée en France sur un prélèvement d’un patient décédé en septembre, selon le Dr Françoise Weber. Un retard expliqué par un travail d’identification « beaucoup plus long ». Il aura fallu que la population française attende 2 mois, à l’annonce de l’INVS le 27 novembre (même jour que le communiqué de l’OMS, quel synchronisme) pour savoir que le « 222 » (222 : noter l’approximation de l’information, là où Recombinomics emploie le très précis D225G), c’est-à-dire le D225G, était présent sur le territoire.
 
Un phénomène minimisé par la directrice de l’InVS : « La découverte de ces mutations entraîne chez nous une très grande vigilance, mais on ne peut pas encore parler d’inquiétude particulière ». Mais mieux vaut être prudent. Ces 2 annonces tombant tout pile au moment du lancement de la campagne de vaccination auprès des écoles, collèges, lycées, et auprès de la population standard. Quelle chance, « Les trois spécialistes s’accordent à dire que les vaccins restent efficaces contre le virus muté » et « C’est une raison supplémentaire pour se faire vacciner rapidement avant que ce virus supplémentaire ne trouve le moyen de s’échapper et de devenir plus invasif », selon le Pr Hannoun.
 
Y a-t-il vraiment lieu de ne pas avoir « d’inquiétude particulière » ? Ce qui n’apparaît nulle part dans les médias français, c’est que, en France, le virus muté H1N1 D225G est le même que celui se propage en Ukraine pour aboutir à « la destruction totale des poumons ». Mais les ennuis ne s’arrêtent pas là. Outre que, selon le Dr Niman (voir son document de référence, publié par l’american society of microbiology), le vaccin actuel serait inutile contre cette mutation, le centre londonien de l’OMS, Mill Hill, vient de cataloguer la mutation ukrainienne comme un « réacteur faible ». Selon Niman, « cela devrait tomber dans la catégorie des nouvelles extrêmement mauvaises. Cela signifie que non seulement le D225G dirige le H1N1 vers les poumons, mais il permet au virus d’échapper à la fois à la réponse immunitaire naturelle et au vaccin ».
 
Un scandale, selon le scientifique dissident : « La traduction ci-dessus provient d’une nouvelle en France à propos de la découverte de D225G chez deux cas mortels de France, dont l’un d’entre eux était également résistant au Tamiflu. Étant donné l’incapacité de l’OMS de divulguer le statut de "réacteur faible" du H1N1 en Ukraine comportant D225G, des reportages de presse diffusent la mauvaise information, indiquant que l’activité du vaccin n’est pas affectée par D225G ». On appréciera par ailleurs dans son article que la propagation du D225G est probablement sous-estimée, vu que les échantillons d’analyse sont prélevés dans la trachée et non dans les poumons.
 
Mais dans quelle mesure le mutant échappe-t-il à la machine immunitaire ? Dans l’analyse d’une interview radiophonique de Niman, un intervenant demande :
 
« - Partant du principe que le vaccin ne touche pas le virus avec le D225G, le vaccin fournirait-il paradoxalement un avantage évolutif pour la variante D225G ?
 
- Niman : Le D225G échappe à la réponse immunitaire (naturelle et vaccinale), donc oui, vous avez absolument raison de dire que le vaccin (et l’immunité par ceux déjà infectés) sera l’objet d’une sélection pour le D225G, donc des millions qui ont été déjà infectés seront à un niveau de risque accru pour le D225G »
 
En clair : le vaccin favorise la propagation du D225G
 
Certains experts, sentant peut-être le vent tourner, commencent à jouer la prudence et prennent leur distance avec l’OMS. Dans un article du New York Times, le Dr Fukuda estime que « les scientifiques de l’OMS n’étaient pas sûrs du niveau de menace posé par une mutation séparée qui aide le H1N1 à atteindre les poumons. Les experts ont encore besoin de voir si la mutation devient plus commune ». Traduction, très décevante venant de l’immaculée science médiacale : « Faut voir ». Par ailleurs, « un cas isolé en Ukraine avec une mutation a changé de telle manière que la vaccination contre la grippe A ne l’aurait pas bien protégé », avance timidement le laboratoire médical national anglais. Les rats se préparent-ils une passerelle pour quitter l’idyllique barque OMSienne ?

 
LIENS : 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • Mohammed MADJOUR Mohammed 30 novembre 2009 10:16

    Je vous le dis avec tout le sérieux du monde :

     C’est l’Humanité qui est en train de faire sa mutation et certainement pas pour le meilleur à voir comment hérissent les difficultés et de quelle manière se fructifient les amalgames de tous genres !

    On veut à tout prix faire muter ce misérable virus parce que sa carapace originelle n’a pas eu « l’effroyable effet » sur les populations mondiales : Où est la science, je vous dis ?

    Et d’abord est-ce que ce virus scarabée qui occupe subitement toutes les paperasses et toutes les consciences du Monde est-il plus virulent et plus nuisible que ses cousins qui développent depuis des décennies et même depuis des siècles les plus grands fléaux ?

    Pour qui travaille la science, je vous le demande ?

    Mohammed.


    • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 10:50

      Les choses commencent à se clarifier. Ce matin, la grosse bache indique que la vaccination restera efficace même si le vaccin mute. Tous les moyens sont bons, même le mensonge caractérisé, qui ne fait plus peur, pour booster la campagne. Le D225G est résistant au vaccin, et la campagne de vaccination ne fera que favoriser son émergence.

      Toute cette mascarade pour la grippette n’avait pour but que de créer une résistance virale bien plus létale. Cette campagne de folie permet déjà la mise en place de toute l’infrastructure. Plutôt que de confier une partie de la tâche aux médecins libéraux, Sarkozy réquisitionne le corps médical militaire. L’armée a déjà placé un pied dans la porte, quand la mutation va se répandre, elle mettra l’autre pied.

      Peut-être y a-t-il déjà de nombreux cas de mutations en France, et comme le premier cas a mis 2 mois pour être annoncé, on ne l’apprendra qu’en janvier ou février, en raison des sacro-saintes « difficultés d’analyse ». Prenez déjà des dispositions car, le jour venu, quand on vous annoncera qu’en fait le vaccin est inopérant sur le virus, que celui-ci est très létal, et qu’il se propage, tout basculera en quelques jours, puisque la quasi-intégralité du dispositif sera déjà en place. Tout le dispositif mondial ahurissant pour cette initiale grippette prend finalement son sens.


    • JL JL 30 novembre 2009 11:08

      @ John Lloyds, je crois qu’il ne faut donner ni dans un excès ni dans son contraire. Il faut espérer que les virus se comportent rationnellement : un parasite qui tue son hôte ne fait pas long feu.


    • JL JL 30 novembre 2009 11:09

      Sauf peut-être, si l’hôte se comporte irrationnellement ? Dans ce cas, il est urgent de virer Bachelot et ses copains.


    • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 11:57

      «  je crois qu’il ne faut donner ni dans un excès ni dans son contraire. Il faut espérer que les virus se comportent rationnellement : un parasite qui tue son hôte ne fait pas long feu »

      La grippe espagnole ne s’est pas encombrée de ce type de détail. Pas de place pour la rationnalité au pays des réplications automatiques programmées à l’infini. Avec une arme redoutable, les erreurs de réplications qui finissent, statistiquement par tomber sur le bon mutant qui déjouera les moyens vaccinaux qu’on lui oppose. C’est ainsi que le virus de la grippe saisonnière propère depuis plus de 50 ans malgré les mises à jours annuelles des vaccins, et que l’industrie phramaceutique prospère avec lui.

      Et ça marche tellement bien, les blaireaux font la queue par millions pour leur piquouse, pourquoi se gêneraient-ils pour monter la barre très haut ? En démarrant par une simple grippette pour arriver vers des mutations toujours plus létales à qui ils opposeraient des piquouses de plus en plus douteuses promues par une propagande stalinienne ? La dictature médicale est en place, et l’intérêt de l’actualité est de nous montrer qui en est complice.


    • JL JL 30 novembre 2009 13:18

      « La grippe espagnole ne s’est pas encombrée de ce type de détail »

      N’oublions pas que la grippe espagnole a sévi dans un contexte bien particulier de misère. Aujourd’hui je crois que la population résisterait mieux. Et si le ministère de la santé faisait correctement son boulot en se préparant à lutter contre la pandémie par des moyens autres que la vaccination tous azimuts, on pourrait probablement envisager les choses plus sereinement.


    • perlseb 30 novembre 2009 18:41

      @ JL

      Vous avez l’air de penser qu’un virus est un parasite qui réfléchit. En fait, les spécialistes ont encore des débats pour savoir si un virus est un être vivant ou non.

      Donc de là à ce qu’un virus soit un être intelligent, il y a un monde.


    • Augustule pipo 30 novembre 2009 11:13

      Dans cette vidéo (les erreurs du GIEC), vous trouverez un bel exemple de la manipulation des données scientifiques à des fins politiques !


    • JL JL 30 novembre 2009 10:37

      Bonour, merci de ces informations. Mohammed a demandé ci-dessus : « Pour qui travaille la science ? »

      Que ce soit une bonne question, ça parait évident. En quoi c’en est une mauvaise, j’explique : il n’y a pas de science dans ce domaine, seulement de la recherche.

      Les centres de recherche sont organisés en gros, de la manière suivante : les bugets sont affectés via des cellules commerciales aux équipes de recherche qui leur présentent les projets les plus potentiellement lucratifs. Le tout fait l’objet de « business plans » internes" présentés aux décideurs, pour accord financier. C’est aussi simple que ça.

      Le partage des responsabilités est rationnellement organisé au sein de ces vastes machines basées sur une extrapolation de l’expérience de Milgram que sont les grandes entreprises modernes.


      • Martin D 30 novembre 2009 10:59

        les objectifs des illuminatis restent obscurs pour nous, simples citoyens du bas de la pyramide...mais ils vont finir par avoir notre peau d’une manière ou d’une autre : si ce n’est pas par les virus, ce sera par les guerres, si c’est pas par les guerres, ce sera par l’effondrement de l’économie, si c’est pas par cette dernière, ce sera par la pollution de notre environnement déclenchant des catastrophes alimentaires et sanitaires sans précédent....bref, ils ont largement le choix


        • Charles Martel Charles Martel 30 novembre 2009 11:29

          d’un autre côté on a passé 90% de l’humanité à s’entretuer, chassez le naturel il revient au galop.


        • bugsy 30 novembre 2009 11:29

          lire : Le virus du pouvoir

          Enquête sur une campagne de vaccination prise en grippe

          ce virus tue beaucoup moins que celui de la grippe saisonnière
          les hôpitaux manquent de matériels et de personnels : vous risquez d’en mourir
          les vaccins arrivent ... après le virus, mais avant d’avoir été évalués dans les règles de l’art
          plus de la moitié des 2 milliards de masques achetés par la France ne filtrent pas les virus
          les gels et solutions hydro-alcooliques ne remplacent pas l’eau et le savon
          il reste de gros stocks d’antiviraux depuis la grippe « aviaire » de 2005
          mais les labos s’en sont déjà mis plein les fouilles ... et ils ne seront pas responsables en cas d’accidents !

          Vous trouverez le .PDF ici : http://www.revoltes.net/?article1700


          • docmib 30 novembre 2009 11:30

            Bon sang, qui dirige l’OMS ?!? Est-ce qu’ils ont la moindre idée des décisions qu’ils prennent ? Ou est-ce qu’ils sont tous contrôlés par des entreprises pharmaceutiques... ?

            Sérieux je peine de plus en plus à croire les infos qui sortent de chez eux, et quand on sait qu’ils peuvent déclarer la loi martiale et la vaccination obligatoire ca fait peur si on ignore qui dirige derrière...

            Avis aux amateurs ?!?


            • Augustule pipo 30 novembre 2009 11:42

              PS : peut on éviter ce genre de photos pour illustrer un article, cela fait vraiment racoleur et risque de donner du discrédit à AgoraVox ?


              • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 novembre 2009 12:01

                On se calme, on se calme...
                Peut être un peu nerveux quand même, non ?
                T’emmerde les virus mutant, mais t’as l’air de t’emmerder aussi pas mal non ?


              • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 12:19

                Le père Léon qui en peut plus de s’être fait cobayer smiley Disons plutôt que pour l’instant tu sors indemne d’une loterie qui a fait 200 morts au Canada, pour ne citer que cet exemple, et que le bilan définitif ne tombera (encore que vraisemblablement falsifié) que dans quelques années. 120.000 vétérans au tapis dans les années qui suivirent le Golfe, une personne normalement constitué n’a besoin que d’assister à un seul coup de pied au cul pour comprendre, y en d’autres, il leur en faut 50. Léon, le rat de laboratoire qui travaille pour la postérité.


              • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 novembre 2009 13:01

                Peut-être un peu hors sujet, mais pas tout à fait quand même/

                Merck est aujourd’hui un des principaux fournisseurs du vaccin aux USA, contre la grippe H1N1 ;

                A propos de Merck donc, lire cette news passée inaperçu cette semaine...
                Une simple dépêche AFP
                http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5g6yEEJk9Akq6ouqCRc4qMJQm w3YQ
                "Mis sur le marché en 1999, ce médicament produit par le laboratoire américain Merck a été responsable en cinq ans de 88.000 à 139.000 crises cardiaques, dont 30 à 40% probablement mortelles, selon la FDA (Food and Drug Administration), l’agence de réglementation des médicaments."

                Un autre point de vue
                http://www.lesmotsontunsens.com/scandale-vioxx-merck-morts-6281

                Vous en connaissez beaucoup vous, des organisation responsable de plus de 30 000 morts, et qui continue leur business comme avant, avec le même personnel ???

                En espérant que Léon ne soit pas cardiaque...


              • clostra 30 novembre 2009 13:25

                Léon, avez-vous déjà gobé un flan ?


              • clostra 30 novembre 2009 13:27

                C’était juste pour savoir smiley


              • goc goc 30 novembre 2009 13:52

                @ leon

                En attendant j’informe qu’à J+ 7 après vaccination je suis toujours en pleine forme

                en tout cas, a te lire sur AV, le seul virus pour lequel tu n’a pas été vacciné, c’est celui de la connerie

                et là les ravages sont irréparables. c’est pas le poumon que ca atteint, c’est les neurones


              • 5A3N5D 30 novembre 2009 13:56

                « c’est pas le poumon que ca atteint, c’est les neurones »

                Dans ce cas, réjouissez-vous : vous ne serez jamais atteint par le virus.


              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 30 novembre 2009 18:32

                idem moi et mon épouse après 17 jours


              • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 30 novembre 2009 21:13

                On se calme, on se calme, Léon...

                D’après ce que je lis, et comme j’étais curieux sur ces 200 morts, j’ai cherché et trouvé une erreur sur Euronews, dont un article tel que reproduit sur un blog ICI, indiquait bien à l’orignine 200 morts.
                La page ou se trouve cet article à été réctifiée sur le site d’Euronews ICI..
                Les 200 déces n’y figurent plus, la mention suivante ayant été ajouté :
                (Replaces earlier version that contained factual errors)

                Mais qu’y a t-il au fond de ce regard si peu expressif, ne laissant filtrer qu’un soupçon de tristesse, voir de vide ?
                Un article Léon ! Ta vérité mérite surement mieux que ces post agressifs.
                Tes playlist sont pas mal, mais dans le genre reloud tu te poses un peu quand même...


              • chips 30 novembre 2009 21:18

                @ léon Au sujet de la crise financière tu nas peut être raison, par contre en ce qui concerne la crise économique tu te plantes.

                La crise est à venir, sauf que ce n’est pas une crise en tant que tel, c’est une catastrophe économique systémique prévisible.

                Et c’est logique dans une économie mondialisé il y a forcément des équilibres qui vont se mettre en place. 5 Milliard de pauvre et 700 Millions de sois disant riches si nous partageons les revenus, les gagnants et les perdant ne seront pas les même. Même pas sur que cela soit très sensible pour les pauvres


              • Mr SKOOL 30 novembre 2009 22:10

                BLABLA ça manque cruellement d argumentation mr le prof, continue de compter et fou nous la paix..... encore que tu me fais marrer de plus en plus , qu elle remarque hautement réfléchi, formatée je veux dire va tu nous servir Léon, eh bien depuis le vaccin ça manque de référent..... tiens coup le Bon Léon
                la Vérité XXcra


              • John Lloyds John Lloyds 1er décembre 2009 00:38

                Tiens mon brave Léon, comme tu me fais pitié avec tes gesticulations :

                Canada : 200 décès liés au vaccin Pandemrix contre la grippe ...

                Source


              • John Lloyds John Lloyds 1er décembre 2009 12:27

                Erreur factuelle smiley Sacré bouffon, évidemment qu’ils ont viré cette info des presses nationales, ça ferait désordre en pleine campagne. Cherche un peu dans les caches Google ou dans les presses régionales, elle y est encore, l’info. Je vais pas te torcher en permanence.


              • Maldoror Maldoror 30 novembre 2009 11:57

                Le vaccin rend le virus plus résistant... et ça avait été annoncé.


                • robin 30 novembre 2009 12:24

                  L’auteur peut il nous expliquer comment les autorités comptent-elles se protéger elle même d’un tueur qui n’aurait aucune réponse d’un vaccin ou du systéme immunitaire ?

                  Faudra t’il guetter le moment où nos gentils dirigieants iront se planquer dans leur bunkers secrets ?


                  • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 13:05

                    Bourrer le mou, oui, exactement ce que fait le « journalisme » professionnel. Au pire le journalisme citoyen se situe donc au même niveau, au mieux il apporte de l’information complémentaire. Mais personne ne vous oblige à traîner sur des sites d’information citoyenne.


                  • zmed 30 novembre 2009 12:32

                    Lloyds > Tes articles sont souvent intéressant, malheureusement tu les ponctues par des phrases délirantes qui discrédites totalement ton discours . Dommage.

                    Et arrêtes de comparer l’incomparable. La grippe de 1918 , n’a rien avoir, mais absolument rien avec celle d’aujourd’hui. Les pays sortait exsangues d’une guerre, les populations affamées était très fragilisées par les conditions de vie et d’hygiènes lamentables. La tuberculoses faisait des ravages ainsi que bien d’autre maladies. Dans ces conditions, il est normal que n’importe quel virus même bénin mais très contagieux puisse faire des ravages dans ces populations. c’est pas le grippe qui tuait, mais cette l’infection de trop pour des organismes déjà extrêmement affaiblis par de nombreuses autres affections.
                    Ajoutons que la pharmacie de l’époque était très rudimentaire et que les antibiotiques n’existait pas, et la boucle est bouclé.

                    Il faut un fois pour toute que cesse ces comparaison imbéciles qui n’ont aucuns sens. !!


                    • John Lloyds John Lloyds 30 novembre 2009 12:59

                      @Zmed

                      C’est certain qu’aujourd’hui c’est beaucoup mieux, des (sur)vies de merde qui mènent à des stress extrêmes (une des causes de l’immunodépression autre que les causes iatrogènes), de la bouffe si pauvre et de si mauvaise qualité qu’il faudrait parler de poisons lents, une industrie pharmaceutique rendant les patients de plus en plus dépendants, une augmentation alarmante de la stérilité, une explosion de l’obésité ...

                      Alors les comparaisons imbéciles et les organismes affaiblis ...


                    • JL JL 30 novembre 2009 13:23

                      @ John Lloys, personne effectivement n’oblige les vopos de la pensée unique, sinon leurs maîtres, lesquels sont assurément bien heureux de trouver plus de bénévoles qu’il ne leur en faut.  smiley 


                    • Salsabil 30 novembre 2009 18:53

                      Bonsoir John ?

                      J’avoue être assez satisfaite de cette remarque que tu fais sur l’immuno-dépression. En effet, on lit dans un certain nombre de commentaires relatif à la grippe espagnole de 1918 que la population était à l’époque dans une telle misère que les corps étaient affaiblis, etc...

                      C’est certainement vrai, mais tu as tout à fait raison de souligner que nous vivons nous aussi un période où si nous n’en sommes pas encore au même point, on s’y dirige allègrement.

                      Comme tu le dis, malbouffe, stress, précarité et pauvreté grandissantes, et le fameux codex alimentarius qui entre en oeuvre. Et ouais, faudrait peut-être pas l’oublier celui-là, hein, parce que les suppressions de vitamines et autres éléments importants pour notre bonne santé, ça va y aller bon train ! Et je ne parle que des pays développés, ailleurs, on en parle même plus la sous-nutrition c’est le quotidien.

                      P****n ! C’est glauque...

                      Sinon, question : ai-je bien compris ? Le virus muté peut encore mieux affecter ceux qui ont déjà été infectés ??? Mais c’est hallucinant !


                    • John Lloyds John Lloyds 1er décembre 2009 12:31

                      « Sinon, question : ai-je bien compris ? Le virus muté peut encore mieux affecter ceux qui ont déjà été infectés ??? Mais c’est hallucinant ! »


                      Ceux qui ont été vaccinés. C’est l’avis de Niman (je te conseille de suivre ses posts sur le forum en lien, c’est passionnant). Oui, hallucinant, mais ça expliquerait cette folie de campagne.


                    • herve33 30 novembre 2009 12:55

                      @l’auteur

                      Que le virus mute , cela ne constitue un scoop mais c’est tout à fait normal dans le cas d’un virus grippal .
                      Quant à ce que cette mutation soit dangereuse pour la majorité de la population , cela reste à prouver et à relativiser par rapport aux problèmes sanitaires .( http://terresacree.org/grippeexcel.html )

                      Toutes ces annonces vont en fait dans le même sens , créer un sentiment de peur et de psychose dans la population , et on ne peut absolument pas la décorréler avec la situation économique et sociale actuelle et probablement à venir . 

                      Au moment où le chomage atteint des sommets , on s’aperçoit que la sortie de crise est non seulement pas demain mais de nouveaux nuages très sombres s’amoncellent , celui de la faillite d’états .

                      Au moment où les gouvernements ont épuisé toutes les cartouches pour tenter de relancer la machine économique . Nous sommes au bord de l’implosion du système , il faut bien trouver un prétexte pour mettre en place des mesures d’exception pour prévenir toute explosion sociale .


                      • zmed 30 novembre 2009 13:05

                        John Lloyds :

                        Franchement je te plains d’avoir autant de mauvaise foi et d’une très courte vue, lamentable !!!


                        • clostra 30 novembre 2009 13:37

                          Le virus mute mais le virus muté n’est pas contagieux.
                          Dire qu’il faut se faire vacciner vite fait parce qu’il y a des formes extrêmement graves est un abus de confiance.

                          Après mûre réflexion, j’opte pour le manque-à-gagner économique, destiné à rentrer dans le calcul de ce qu’ont vraiment coûté les vaccins, si on le compare au coût économique d’une hypothétique vague d’arrêts maladie.


                          • fonzibrain fonzibrain 30 novembre 2009 13:49

                            hello john, hello tout le monde



                            on continue à s’enfoncer dans l’atroce, ce matin dans on a parle sur lci, il n’ ya que dees pro vaccins


                            sinon
                             sur bloomberg un scientifique dit que ce virus a surement été cré dans un labo, ceux de roche et gileat !!!!




                            AU SECOURS, mis ou vivons nous ?

                            • fonzibrain fonzibrain 30 novembre 2009 13:52

                              http://fonzibrain.wordpress.com/2009/11/29/science-fiction-absolue-the-sun-en-1989-parle-dun-plan-secret-visant-a-implanter-une-puce-grace-a-un-vaccin-contre-la-grippe-porcine/



                              Le journal britannique The Sun avait rédigé un rapport prophétique intitulé « Big Brother’s Coming » le 1er août 1989. Cet article exposait brièvement les plans secrets du gouvernement qui consistaient à implanter, sous prétexte d’une pandémie de grippe porcine, des micro-puces à chaque individu afin d’avoir un contrôle absolu sur les populations.

Le rapport aurait pu être rédigé aujourd’hui où les gouvernements s’apprêtent à mettre en œuvre un programme de vaccination massive contre « la grippe porcine » avec des vaccins non testés et toxiques. De nombreuses sources avancent que les gouvernements fourniront des nano-puces qui seront introduites dans les seringues.

                              Les MICRO-PUCES CODÉES implantées dans chaque individu nous relieront tous à un ordinateur pilote qui pourra retrouver n’importe qui à tout moment. Que vous le voulez ou non, les plans pour un tel système sont déjà en cours.
                               
                              Le projet secret est présenté comme un service de protection de la population par les hauts représentants du gouvernement. Néanmoins, certains initiés qui s’opposent à ce plan affirment qu’il s’agit simplement d’un autre moyen pour que les dictateurs contrôlent leurs sujets.




                              Vous pensez que c’est vrai ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires