• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nabe l’anti-Charlie

Nabe l’anti-Charlie

Marc-Edouard Nabe a publié le deuxième numéro de sa revue Patience. Après Daech, c'est de l'attentat de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 dont il est question. Et s'il y avait quelqu'un qui avait quelque chose à dire sur ce sujet, c'est bien Nabe, qui, le jour de l'évènement, bouclait l'exposition qu'il avait tenue sur ses dessins publiés chez Hara-Kiri en 74. En l'absence de toute sollicitation de la part des médias, et parce que l'évènement le touchait de trop près, il prend 150 pages pour exprimer son point de vue sur l'affaire.

Le texte, titré La vengeance de Choron, commence par une narration de l'exposition de Nabe de décembre dernier. Celle-ci avait été l'occasion de rendre un hommage à l'esprit « bête et méchant » de Hara-Kiri et de sortir son premier numéro de Patience, dont j'ai déjà parlé. Pendant tout un mois, les lecteurs désireux de rencontrer Nabe n'avaient qu'à pousser la porte du 2 rue Pierre-Le-Grand, Paris 8ème, pour discuter avec l'écrivain au milieu de ses dessins d'adolescence, dans une ambiance proche de celle qu’il décrit à propos du décrochage de son exposition :

"Plein de gens se mélangent : fascistes, gauchistes, musulmans pointilleux, moins pointilleux, avocats, cybernéticiens, chauffeurs de bus, princes, peintres en bâtiment, Noirs, pédés, Juifs, antisémites, anti-antisémites, comédiens, journalistes, blogueurs, musiciens, flics, bibliophiles, pharmaciens, Russes, clochards, espions, vieux, jeunes, enfants, Chinois, ostéopathes…Et tout cela dans la plus grande harmonie ! L’égalité et la réconciliation, moi, je les pratique vraiment ! "

J'ai moi-même le souvenir d'une soirée agréable à la galerie, à discuter de sujets variés avec des lecteurs divers et un Nabe qui, loin de se poser en gourou, laissait parler, écoutait, blaguait… La question qui me brûlait les lèvres concernait son prochain livre, l'immense somme contre les conspis qu'il a annoncée il y a maintenant deux ans. Ma crainte était que l'ouvrage en préparation s'alourdisse sans cesse au gré des évènements qui se succédaient, au point que leur accumulation repousse indéfiniment la sortie du livre. Je voyais le projet de Nabe comme une course contre le temps jamais achevée, à la Tristram Shandy, le temps creusant toujours son écart par rapport à celui qui le poursuit. Je fis part à Nabe de cette inquiétude, mais il sourit en faisant "non" de la tête, comme amusé par la naïveté de ma question. Si j'avais été meilleur lecteur, j'aurais bien su que Nabe ne court pas après le temps, mais qu'il le maîtrise. La mutation de son œuvre en témoigne : depuis le journal intime qu'il tenait au jour le jour jusqu'à Patience, son souci constant est de faire coller son écriture au présent, c'est-à-dire aussi bien à sa vie personnelle qu'à l'actualité, dont les points de rencontre sont d'ailleurs fréquents. L'écriture est chez Nabe un moyen de retenir l'écoulement du temps pour le fixer dans l'éternité. L'art de Nabe lui confère donc un rapport apaisé au temps, autrement dit cette vertu cardinale qu'on appelle patience.

De la patience, il lui en a en effet fallu pour composer son numéro ! 150 pages, avec une police plus petite que Patience n°1, contenant une somme énorme d'informations inédites et incroyablement précises sur le déroulement des attentats, sur les moindres faits et gestes des Kouachi et de Coulibaly. Contrairement au Patience n°1, qui ne montrait que des photos réelles et non truquées, certaines illustrations du n°2 sont des photomontages hilarants En outre, pas moins de 41 pages sont consacrées à la revue intégrale de l'évolution de Charlie Hebdo depuis sa reprise par Philippe Val. 41 pages vides d'illustrations, Nabe décrivant les dessins qu'il commente sans les faire montrer. On note le procédé artistique que Nabe affectionne, consistant à faire passer dans l’écriture une œuvre initialement présente sur un autre support, pictural ici. Qu'on se rende compte que Nabe a pour ce faire pris la peine de lire un à un chaque numéro de Charlie Hebdo depuis 1992 sur microfilm (plus d'un millier) ! Un travail colossal et pénible que n'ont sûrement pas fait les journalistes ayant affirmé faussement que Charlie Hebdo ne s'en prenait pas plus à l'islam qu'aux autres religions. Un journaliste pressé par les rythmes de publication ne peut que s'appuyer sur les unes pour faire son analyse, tandis que Nabe est allé lire l'intégralité de chaque numéro en prenant en compte le contexte. On mesure l'avantage de travailler seul et sans rythme de publication préétabli en constatant la qualité du rendu final, dont le contenu a de quoi faire rougir de honte toute personne qui se disait "Charlie" après le 7 janvier. Car ce que Nabe retrace minutieusement, c’est la progressive plongée d'un journal au titre mythique, créé par ce géant de Choron, dans la fange la plus abjecte, dans l'idéologie laïcarde et droitière, dans le racisme anti-arabe sous couvert d'humour et de liberté d'expression. Le comportement des différents membres du journal est également rapporté, ce qui donne une fresque de la lâcheté d'un Cavanna, de la bêtise d'un Cabu, de la médiocrité d'un Charb, de l'autoritarisme d'un Val. Autant de raisons pour Choron de se retourner dans sa tombe.

patience2_1024

Nabe, comme à son habitude, est dans ce texte d'une violence et d'une cruauté inouïes. Les victimes des frères Kouachi ne lui inspirent pas la moindre pitié, y compris Wolinski, dont pourtant il vante à plusieurs reprises le talent, mais déplore son manque de discernement. De la même manière qu’il considérait que la cause des attentats du 11 septembre était à chercher dans le comportement des Etats-Unis et non dans le fanatisme religieux, Nabe affirme ici que Charlie Hebdo a tout fait depuis des années (et bien avant l’affaire des caricatures de 2006), pour s’attirer la haine des musulmans. Il ne s’agissait pas « d’humour », mais bien de militantisme politique inconséquent et mesquin, comparable au journal antisémite Der Stürmer des années 30. C’est le même militantisme que Nabe voit dans la manifestation des « Charlie », et qu’il brocarde à travers la couverture représentant Hitler avec entre les mains un écriteau « Je suis Charlie ». Provocation ? Lucidité, surtout. Le mouvement des Charlie était un phénomène de masse provoqué par une mystique collective de la médiocrité, par un voile d’ignorance partagée qui empêchait les participants de comprendre l’épilogue tragique du 7 janvier. Tout comme la plupart des Allemands suivant leur Fuhrer sans avoir conscience de ce qui se jouait, les Français ont donné le spectacle d’un manque grave de discernement, sous prétexte de valeurs que le canard qu’ils se sont alors arraché par millions était loin d’incarner. Nabe écrivait déjà, en 2006, dans le tract Et Littell niqua Angot, ce jugement qui s’appliquerait très bien aux « Charlie » :

« Quand on voit les connards de trente ans de notre époque, on n’a aucune peine à imaginer qu’à la fin des années vingt en Allemagne d’autres trentenaires aient pu trouver dans le nazisme une nouvelle façon de penser et d’agir... »

Personne n’avait donné jusque là les vraies raisons de ne pas se sentir « Charlie » le 11 janvier. Il fallait que ce soit un vrai connaisseur du dossier qui s’en charge, un artiste pour qui la liberté d’expression se conquiert de haute lutte et ne se quémande pas. A l’heure qu’il est, alors que les « Charlie » ont renfloué pour des siècles les caisses d’un journal indigent, Nabe ne compte que sur ses propres forces pour continuer à écrire à destination de quelques happy few, dans le silence glacé de toute une époque. Il vient d’ouvrir une nouvelle exposition, au 4 rue Frédéric Sauton, Paris 5ème, qui présente ses manuscrits et ses travaux à l’encre. Je crois que je ne vais pas tarder à y faire un tour, pour respirer encore un peu de l’air frais dont ce numéro de Patience m’a fourni quelques bouffées.


Moyenne des avis sur cet article :  3.62/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 24 septembre 2015 13:26

    Ça s’achète où ?


    • Rounga Rounga 24 septembre 2015 13:31

      @krapom.deviantart.com
      A l’exposition dont j’indique l’adresse en fin d’article, ou bien sur marcedouardnabe.com.


    • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 24 septembre 2015 15:22

      @Rounga
      Dommage, je n’ai pas accès à cette expo et je refuse énergiquement de posséder une carte de « crédit » - partant d’acheter quoi que ce soit sur le Net.


    • Rounga Rounga 24 septembre 2015 15:28

      @krapom.deviantart.com
      Je crois que le paiement par chèque ou par Paypal est possible.


    • krapom.deviantart.com krapom.deviantart.com 24 septembre 2015 16:05

      J’aurais dû être plus concis en disant tout simplement que je n’utilise que du liquide et strictement rien d’autre, et ce depuis le milieu des 80s (j’étais déjà contre la collecte de données personnelles !)


      • Rounga Rounga 24 septembre 2015 16:20

        @krapom.deviantart.com
        Essayez de contacter la plate-forme (« nous contacter » en bas du site de Nabe) pour leur exposer votre problème. Ils accepteront sans doute une transaction en liquide.


      • Elliot Elliot 24 septembre 2015 16:40

        Je trouve assez juste l’analyse qui est faite de l’évolution de Charlie Hebdo.
        Je n’ai aucune raison de contester le recensement fait par Nabe de l’activisme ( trouble et un peu daté troisième république anticléricale ) de l’équipe de Charlie Hebdo : de manière empirique et rien que par ses unes, j’avais remarqué quelle était la cible favorite de ses moqueries.

        Mais se moquer est un droit, la satire même à sens unique et même cyniquement de mauvaise foi ( c’est le cas de le dire ) en est un autre qui devrait être imprescriptible et pas laissé à l’arbitraire du Prince comme on le voit avec certains bannissements médiatiques. 

        Pour certains tartufes il y a des vérités qu’ils ne sauraient voir ni entendre et qui sont produites par des cerveaux malades. 

        Bien que peu intéressé par le militantisme laïcard - à vrai dire passablement ridicule quand il vient s’occuper du contenu des assiettes des enfants - où aucune provocation n’est épargnée sous le couvert de la défense de la république ( la république attaquée par un menu de substitution, on se pince ! ) à nos compatriotes de confession musulmane, je me sens solidaire de ceux qui s’expriment pour mener ce combat idiot dès lors qu’ils sont victimes d’une forme de censure.

        Et l’assassinat en est la forme la plus violente.

        Maintenant c’est sûr qu’une réaction est toujours consécutive à une action et qu’elle a une charge symbolique qu’il est vain de nier.

        La question qu’il convient de se poser : en quoi fait-elle avancer la cause ( sauf si le but ultime est le chaos ).

        Chacun, quelque contestables puissent être ses positions, devrait avoir le droit à la liberté de les faire connaître..

        Et la censure ne peut s’exprimer violemment ni par les balles qui se retournent symboliquement contre leurs envoyeurs ni par la censure d’état qui interdit au prétexte d’une vague notion d’ordre public des spectacles qui correspondent à l’attente de personnes qui ont payé leur place mais déplaisent à une autre partie de la population qui s’arroge le droit de régenter la vie publique et de définir ce que l’on peut et doit penser, quelle communauté on doit respecter et quelle autre peut être vilipendée.et qui utilise l’appareil d’état à son profit.


        • MAIBORODA MAIBORODA 25 septembre 2015 08:31

          @Elliot


          Commentaire pertinent à propos d’un article qui ne l’est pas moins.
          Et toujours cette maîtrise de la langue française peu rencontrée dans les « contributions » ordinaires.
          « U zinu » complète son article sur « Charlie » d’une part avec le billet de l’auteur et d’autre part avec le commentaire d’Elliot.

        • Elliot Elliot 25 septembre 2015 12:55

          @MAIBORODA

          C’est toujours un plaisir de vous lire d’autant que vos commentaires sont souvent accompagnés de fleurs qui flattent ma vanité.

           Ce qui suit est un message personnel 

          Je ne sais si vous l’avez remarqué mais j’ai suivi votre conseil et, sous le coup de l’irritation avec le débat avorté qui s’est transformé en pugilat à ONPC entre la paire Moix/ Salamé et Michel Onfray, je me suis risqué à commettre un article ( c’est le cas de le dire ) qui a été fraîchement accueilli.

           Il est vrai que je me suis attaqué à quelqu’un devenu, à l’insu de son plein gré, une icone frontiste, Michel Onfray, dont j’espérais qu’il allait prendre de la hauteur et s’expliquer autrement que par les sempiternelles références à son glorieux passé qui semble l’exonérer à jamais de toute arrière-pensée nauséeuse..

          Le fait est que Onfray commence à être bien en cour à droite et même au-delà.depuis qu’il a tendance à concentrer le tir sur certains, à se zemmouriser diraient d’autres.

          C’était l’occasion pour lui de préciser sa pensée plutôt que de se laisser entraîner dans une guérilla qu’il ne semblait pas fâché de mener. 

          Inutile de dire qu’après son passage, je ne suis pas plus rassuré que cela sur son évolution et de le déplorer ne m’a pas valu que de la sympathie de ceux qui ont eu la charité de me lire.

          Enfin, l’important n’est-il pas que j’aie franchi le pas et si, un jour, un sujet polémique ou pas m’inspire, je remettrai ça.

          A vous lire 


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 19:09

          @Elliot
          Si le fait qu’ Onfray dise qu’il faut s’occuper des Français dans le besoin, et sortir de l’ UE, en fait une icône de Droite ou d’extrême-droite, c’est qu’ils n’ont pas compris qu’il tient le discours que devraient tenir les syndicats et la Gauche. Il tient le discours de l’ UPR, qui demande la protection du modèle social français et la sortie de l’ UE.


          Vous connaissez à Droite ou à l’ extrême- droite un Parti qui ait le programme du CNR ? Vous pouvez chercher : AUCUN.

        • Elliot Elliot 26 septembre 2015 00:33

          @Fifi Brind_acier


          C’est pourtant bien le cas, la Droite et l’’Extrême-droite se réclame de certaines déclarations de Onfray, je ne prétends pas qu’elle ait une quelconque légitimité à le faire, c’est pur opportunisme et d’ailleurs elle fait le tri entre ce que son électorat veut entendre et d’autres prises de position qu’il ne peut de toute manière pas comprendre...
           
          Tout le monde d’un extrême à l’autre de l’échiquier politique dit depuis la nuit des temps parlementaires qu’il faut s’occuper des Français dans le besoin, vous ne trouverez pas un élu qui vous dira le contraire
           
          Vous pensez qu’il y a 50 ans ( donc sans ces immigrés très précisément devenus boucs émissaires de tous nos malheurs ) , il n ’y avait pas de Français dans le besoin ? 
          J’ai suffisamment de bouteille pour vous assurer du contraire car c’est un problème structurel qui fait pièce avec notre système économique : les pauvres sont la variable d’ajustement qui pèse sur le niveau des salaires. 
          Point n’est besoin d’opposer pauvres immigrés et pauvres Français dits de souche , le système fabrique ceux dont il a besoin quelle que soit leur apparence ethnique et il se félicite quand les gueux se trompent de cible et s’étripent entre eux.
           
          Pensez-vous sérieusement que si, par un coup de baguette magique, il n’y avait plus en France que des Français enracinés depuis 5 ou 10 générations, il n’y aurait plus de pauvres et de laissés pour compte ?
           
          C’est une spéculation toute théorique mais je vous fiche mon billet qu’il y en aurait encore plus. 

          Tout ça pour vous dire que je ne comprends pas la complaisance prêtée à Onfray pour ceux qui écoutent et suivent de mauvais bergers et que je suis resté sur ma faim à ce sujet samedi soir à ONPC. 
           



          • liberty1st liberty1st 25 septembre 2015 03:17

            Bien écrit cet article ! Je ne vais pas manquer de lire ces magazines.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 07:41

              Les Charlie- Charlots n’ont rien à voir avec la liberté d’expression.
              Et tout à voir avec les néos cons de Washington et leur théorie bidon « du choc des civilisations ». Point de rencontre sûrement fortuite de l’extrême-droite, de Netanyahu et sa guerre contre l’ Islam, et de la soumission de l’ UE à l’ OTAN, sous forme « de guerre contre le terrorisme » , après l’avoir soigneusement fabriqué.


              A aucun moment les civilisations et religions du reste du monde n’ont menacé l’Occident. Ce sont les USA qui sont une menace contre le monde entier.

              Tableau des néo cons, où l’on retrouve nos influents néos cons français qui ont œuvré à Charlie Hebdo : Val, Fourest et BHL. Ainsi que les Américains va-t-en guerre, et des mouvements d’extrême droite.

              Les Charlie -Charlots sont à la liberté d’expression ce que l’ Inquisition est la spiritualité :
              « Dites ce qu’on vous dit de dire, ou fermez la ! »


              PS : « Les Musulmans de Russie rassemblés derrière Poutine » , qui sait faire, lui, la différence entre des mercenaires de l’ OTAN drogués au Captagon, et la grande masse de Musulmans.

              • Julien30 Julien30 25 septembre 2015 09:04

                @Fifi Brind_acier
                « A aucun moment les civilisations et religions du reste du monde n’ont menacé l’Occident. »


                A aucun moment de l’histoire l’islam n’est arrivé l’épée à la main à nos portes et même au-delà, vraiment ?

              • MAIBORODA MAIBORODA 25 septembre 2015 10:03

                @Julien30


                « A aucun moment de l’histoire l’islam n’est arrivé l’épée à la main à nos portes et même au-delà, vraiment » ?  dites vous.

                Et à aucun moment de l’Histoire la chrétienté n’est arrivée l’épée à la main aux portes de l’Islam et même au delà ?
                Pour mémoire : croisades, conquêtes coloniales.
                A chacun ses certitudes, ses aversions et ses fantasmes.



              • Julien30 Julien30 25 septembre 2015 11:33

                @MAIBORODA

                « Et à aucun moment de l’Histoire la chrétienté n’est arrivée l’épée à la main aux portes de l’Islam et même au delà ? »
                Est-ce que j’ai écrit le contraire ? Et oui les musulmans ayant conquis les terres sur lesquelles se trouvaient les lieux saints et empêchant les chrétiens de s’y rendre, il a fallu répondre à l’agression et par la même limiter l’expansion guerrière musulmane.

                « conquêtes coloniales » 
                Les conquêtes coloniales ont été faites au nom du christianisme, vous êtes sûr ?

              • legrind legrind 25 septembre 2015 18:39

                @Fifi Brind_acier
                Les Charlie- Charlots n’ont rien à voir avec la liberté d’expression.
                Et tout à voir avec les néos cons de Washington et leur théorie bidon « du choc des civilisations ». P

                Toujours la même condescendance pénibles, les mêmes pseudo analyses en mode automatique qui sont des raccourcis vers l’obsession du maitre Asselineau : Washington. Les «  Charlie- Charlots » se sont faits massacrer à la kalach ce qui vaut au minimum le respect, surtout quand on fait de l’activisme numérique pour une formation politique où il est interdit d’exprimer publiquement une opinion sur l’immigration, l’insécurité, l’islam..


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 19:16

                @Julien30
                Liste des pays à envahir : Somalie, Soudan, Iran, Irak, Syrie, Liban, Libye.
                Sans oublier l’ Afghanistan. Quels sont les pays musulmans qui nous ont déclaré la guerre ? Aucun.
                Qui a détruit tous ces pays ? Les USA, Israël et les pays de l’ OTAN.


                Comparaison des guerres Iran/ USA.
                Iran 0 guerre, mais il a été envahi 4 fois par les USA.

              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 20:13

                @legrind

                L’UPR dénonce tout à fait officiellement « le choc des civilisations ».

                L’UPR dénonce tout aussi officiellement « la stigmatisation des musulmans en France »

                L’UPR dénonce les persécutions des Chrétiens d’orient et leur abandon par la France.

                L’UPR a une position très claire sur l’ immigration.

                L’UPR dénonce le double jeu de ceux qui prétendent lutter contre le terrorisme.

                L’UPR demande à Hollande la démission de Fabius.
                Ça vous va ?


              • legrind legrind 26 septembre 2015 16:53

                @Fifi Brind_acier
                L’UPR dénonce tout aussi officiellement « la stigmatisation des musulmans en France »
                Quelle « stigmatisation des musulmans de France ? » Et qui importe le choc des civilisations sinon les communautés qui veulent imposer le voile islamique, le halal , et autres coutumes qui n’ont rien à voir avec notre civilisation ? Mais c’est vrai qu’Asselineau a été racolé sur Oumma, aucune voix patriote pour l’upr.


              • Pierre Régnier Pierre Régnier 25 septembre 2015 11:59

                 

                Voilà un article qui devrait réjouir les vrais rouges bruns. Un article sur un auteur qui relève de véritables défauts des équipes de Charlie - pas seulement de celle de Val - pour nous faire aimer nettement pire encore. Même Fifi s’y laisse prendre avec délectation !

                 

                "Personne n’avait donné jusque là les vraies raisons de ne pas se sentir « Charlie » le 11 janvier". L’article dit cela.

                 

                J’avais modestement donné mes vraies raisons dans un poème que j’avais titré JE SUIS RAÏF BADAWI. Sans en changer un mot je lui donnerais aujourd’hui cet autre titre :

                 

                Je suis ALI AL-NIMR

                 

                Je suis ASIA BIBI

                je suis RAÏF BADAWI

                je suis HAMZA KASHGARI

                je suis les millions d’autres

                fouettés pendus lapidés égorgés

                depuis 14 siècles au nom du Dieu Allah

                je suis celui qui dans chacune de ses plaies

                reçoit le coup plus douloureux que tous les autres

                le coup qu’apportent ici les ondes le coup qui vient de l’Élysée

                le coup de la propre et correcte barbarie qui va m’achever

                sous les applaudissements là-bas des foules fanatisées

                par ces versets mensongers de leurs gouvernants :

                ça n’a absolument rien à voir avec l’islam

                qui n’est que paix amour et tolérance.

                 

                Pierre Régnier

                 


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 19:28

                  @Pierre Régnier
                  La religion a souvent été le cache sexe des dictatures, l’Inquisition par exemple a bien servi les rois de France et d’ Espagne. Le sort réservé aux esclaves lors des colonisations diverses a été couvert par l’évangélisation catholique, mais là rien à dire ?


                  Vous confondez l’ Islam avec les Monarchies du Golfe..., il est vrai que nos grands amis du Golfe sont de bons clients, et entretiennent assidûment l’Islam archaïque. Résultat : 80% des victimes des djihadistes sont musulmanes.

                  Poutine doit être maso alors ? si on suit vos idées :
                  « Les musulmans de Russie rassemblés derrière Poutine. »
                  La Russie est un pays multiconfessionnel et multi culturel.
                  Tous les musulmans ne se ressemblent donc pas.

                • Pierre Régnier Pierre Régnier 26 septembre 2015 12:08

                  @Fifi Brind_acier

                   

                  mais là rien à dire ?

                  extrait de mon texte :

                  http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

                   

                   »Ce sont bien ces institutions religieuses qui ont indirectement préparé le criminel à son crime en lui enseignant la prétendue double et incohérente volonté du Dieu de la Bible et du Coran  : tu aimeras ton prochain comme toi-même et tu le haïras quand ce sera nécessaire ; tu ne tueras pas et tu tueras abondamment quand Je te demanderai de le faire « pour la bonne cause ». Dans ce cas-là Je « frapperai d’anathème » l’individu, le groupe ou le peuple que tu pourras ou devras faire disparaître. Il sera mis ainsi hors du commun des mortels protégés par la règle d’amour et de respect mutuel, et la contradiction flagrante cessera d’en être une.

                   

                  Il serait sans doute utile de s’interroger ici sur le rôle qu’a pu jouer cette notion biblique dans les grands crimes de l’humanité profane depuis 2000 ans. L’anathème n’était-il pas un acquis mental collectif lorsque des européens massacraient les indiens d’Amérique pour prendre leur terre ? Ou lorsque d’autres, un peu plus tard, réduisaient les africains à l’esclavage pour les besoins des nouveaux propriétaires ? Indiens et africains n’étant pas ressentis comme étant vraiment des hommes, on pouvait rester bon chrétien en les exterminant ou les asservissant."

                   


                • morice morice 25 septembre 2015 12:33

                  Agoravox sombre corps et âme là en faisant l’éloge d’un antisémite avéré, un extrémiste de droite fils de Marcel Zanini..


                  Agoravox, honte sur vous !!!

                  La photo d’Hitler avec le slogan est A VOMIR : Agoravox, vous aurez tout détruit !! la HONTE, la HONTE...

                  • Pomme de Reinette 25 septembre 2015 13:18

                    @morice

                    C’est rien de le dire !
                    La foire au n’importe quoi ... on dirait même que c’est un concours pour la plus grosse saloperie !!


                  • kalachnikov lermontov 25 septembre 2015 14:01

                    @ Morice et Pomme de Reinette, les précieuses ridicules

                    "Patience 2, donc. La couverture déjà… Impossible de parler de ce « magazine » sans en montrer la couverture, très violente et politiquement incorrecte (euphémisme, n’est-ce pas ?). La voici reproduite.

                    [...]
                    Ma première réaction a été : « Ah ! un peu facile : les “Charlie”, dans leur multitude bienpensante, sont des “fascistes” à vouloir nous entraîner dans leur “bonne” pensée … » J’avais faux. Ce n’est pas du tout ça que Nabe a voulu dire. Encore faut-il se renseigner, et l’écouter, dans une vidéo qu’on peut trouver sur son site, présenter son « livre » rue des Trois-Portes, lieu historique de la fondation d’Hara-Kiri, ancêtre de Charlie Hebdo.Verbatim : « Même “lui” est “Charlie”. On en est arrivé à un tel stade de compromission, de traîtrise, de dégueulasserie, de guimauverie, que même Hitler aujourd’hui serait “Charlie”. » Tout à fait différent, n’est-ce pas ? On sait que les masses ne sont pas toujours (pas souvent ?) éclairées, malheureusement ; dans un livre essentiel de Georges Bernanos, La France contre les robots, récemment réédité par les éditions du Castor Astral, on apprend que ce sont les masses, après tout, qui ont porté Mussolini et Hitler au Pouvoir absolu. C’est très gênant, n’est-ce pas ? Ça ne se dit pas… Dès 1945, Bernanos écrivait : «  Il est possible que ces vérités déplaisent.  » Car, la voilà cette vérité déplaisante du temps d’alors : « Ce qui fait l’unité de la civilisation capitaliste, c’est l’esprit qui l’anime, c’est l’homme qu’elle a formé. Il est ridicule de parler des dictatures comme de monstruosités tombées de la lune […] dans le paisible univers démocratique. Si le climat du monde moderne n’était pas favorable à ces monstres, on n’aurait pas vu en Italie, en Allemagne, en Russie, en Espagne, des millions et des millions d’hommes s’offrir corps et âmes aux demi-dieux, et partout ailleurs dans le monde […] d’autres millions d’hommes partager publiquement ou en secret leur nouvelle idolâtrie.  » Plus grave : « Car les Démocraties, vous le savez, […] comptaient beaucoup d’amis des fascismes – des millions et des millions d’hommes acclamaient une doctrine qui, non seulement reconnaît à la Collectivité tout pouvoir sur les corps et les âmes, mais encore fait de cette sujétion totale de l’individu – pour ne pas dire son absorption – la fin la plus noble de l’espèce.  » L’incroyable s’était produit : les hommes s’étaient mis à mépriser ce qui fait l’essence humaine même, la liberté. Dans cette grande opération de manipulation des masses qu’a été l’affaire « Je suis Charlie », même Hitler, l’incarnation même de la grande catastrophe métaphysique de l’Occident pour les Temps modernes, ce symbole du Mal absolu qu’a été le nazisme populaire, aurait probablement été « Charlie »… Oui, ça se tient. Maître en esthétisation de la politique (alors qu’il faut politiser l’Art, comme le disait Hans Jürgen Syberberg dans un ouvrage capital, La Société sans joie[3]nous y sommes !), il aurait très probablement défilé le 11 janvier aux côtés de François Hollande…"

                    http://www.alainzannini.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3329:premier-blog-sur-patience-2-basquin-sort-de-mediapart-par-le-haut&catid=47:blogs-internet&Itemid=66


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 25 septembre 2015 19:58

                    @lermontov
                    Le fascisme ne naît pas par hasard. Le fait que les masses aient soutenu Hitler et Mussolini n’est que le résultat d’une propagande savamment distillée. Le fascisme est le moyen ultime qu’ont trouvé les capitalistes pour casser les mouvements ouvriers, avec la propagande adéquate. 
                    « Patronat et financiers français sous l’occupation. » Annie Lacroix Riz. Rendre les peuples responsables des manipulations et de la propagande des puissants et des médias, est le fond de la crétinerie et de la mauvaise foi.


                    D’ailleurs Hitler et Mussolini voulaient « Une Europe Nouvelle », comme les Charlie - Charlots qui s’accrochent à l’ Europe comme des moules à un rocher. L’UE est la suite de l’idée d’Hitler, rassembler les peuples européens dans un Empire. Sauf que ce sont les USA qui ont pris la relève d’Hitler.

                    L’UE n’est donc qu’une gigantesque escroquerie, elle aussi propagée elle aussi à coup de mensonges, de manipulations et de propagande. Les mêmes causes produisent en général les mêmes effets...
                    Sauf que les Empires finissent toujours par s’effondrer. Mais c’est une autre histoire.

                    PS : Archives de l’ INA.« L’Europe des collabos »
                    On y apprend que la construction européenne vs USA, s’est décidée à Strasbourg, lors d’une réunion le 10 août 1944 entre les dirigeants nazis et les hauts responsables américains. Les USA en ont recyclé un certain nombre, dont Walter Hallstein, le juriste d’Hitler, qui est devenu le premier responsable de la Commission européenne.

                  • yvesduc 26 septembre 2015 16:21
                    Nabe se fourvoie totalement sur le 11-Septembre mais garde toute ma sympathie – tout le monde peut se tromper, même les plus grands. Cette sympathie sort renforcée de votre article, qui réussit avec style à faire partager l’engagement courageux et flamboyant de Marc-Édouard Nabe, malgré donc quelques points de désaccord (profonds).

                    Consacrer ne serait-ce qu’une page à taper sur Soral et Dieudonné est pour le moins inélégant.

                    Je souhaite tout de même le meilleur succès à Nabe… tout en le défiant d’expliquer l’effondrement de la tour n° 7 du World Trade Center sans démolition contrôlée, ou encore, pour formuler autrement la question, d’expliquer comment des dommages localisés peuvent provoquer un effondrement complet et symétrique. Bon courage…

                    • rahsaan 27 septembre 2015 11:25

                      Bravo pour cet article ! Il était temps que le dernier des choroniens, Nabe, remette les pendules à l’heure sur les trahisons successives de CH.

                      C’est bien d’avoir noté comment Nabe insère les dessins dans son magasine en les décrivant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès