• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nice : danger, identitaires !

Nice : danger, identitaires !

Je n’ai pas envie de rire aujourd’hui. Un article de Métro sur les identitaires niçois me donne le cafard.

J’ai écrit sur la notion d’identité nationale et ai fait référence au livre d’Amin Maalouf "Les Identités meurtrières". Quand je me penche sur les idées des identitaires les mots de Maalouf résonnent, hélas, tellement juste. Ses mots apaisent un peu ma colère en m’aidant à comprendre comment peuvent émerger de telles idées, mais ma tristesse est profonde devant le manque de recul de ces gens, devant leur rejet des autres. Pour ne pas laisser la colère me gagner, je vais parler un peu de ces identitaires et essayer d’expliquer pourquoi une telle vision de la société et du monde peut exister, avec l’espoir que ces identitaires-là disparaissent dans les oubliettes de l’Histoire.

Nissa Rebela, le mouvement identitaire niçois, présente des candidats aux prochaines législatives à Nice, souhaite l’enseignement du niçois à l’école, l’autonomie par rapport à Marseille et l’expulsion des délinquants d’origine étrangère... Affiches noir et rouge, couleur de la ville, les candidats visent les 2% et ont déjà le regard tourné vers les municipales avec un objectif de 4% et une envie de peser sur les décisions locales. À leur actif :
- Des affiches "Oui à la socca, non au kebab"... !! J’en reste sans voix (la socca estun plat local niçois).
- Annulation du Nice Rap Contest. Pressions sur la mairie contre un ‘concert de rap haineux’ (dixit), diffusion de tracts ainsi que des numéros de téléphone et adresse mail des organisateurs qui ont été harcelés
- Participation à une soupe populaire à base de porc... Ils sont pour un communautarisme blanc et souhaitent aider "les leurs", ceux qui leur ressemblent et sont en Europe depuis quelques générations.
- "milice" à la sortie des lycées (ils ne revendiquent pas le mot et parlent d’opérations de sécurisation et d’îlotage) pour "assurer la sécurité des élèves" avec publicité pour inciter à rejoindre leur mouvement (cf.vidéo).Le phénomène n’est pas uniquement niçois, on retrouve ces idées identitaires partout en France. Leur argumentaire est à la fois un rejet de la société marchande, du matérialisme et un attachement aux racines européennes et blanches, rejetant tout métissage ethnique, tout impérialisme qu’il soit nord-américain ou musulman.

Extrémisme donc. Et rejet.

Rejet de tout ce qui est différent, de tout ce que l’on ne comprend pas ou qui paraît trop complexe.

Ces actions des rebelles niçois et ces idées affichées par les identitaires traduisent un repli sur soi, l’idée qu’il y a "les nôtres" opposés aux "autres". C’est une conception tribale de l’identité qui favorise le rejet des autres : on retrouve ce rejet dans les actes et valeurs énoncées ci-dessus. Les autres sont différents et représentent donc un danger pour les nôtres, pour notre culture, nos traditions, notre identité.

Cette attitude est décrite par Amin Maalouf comme partiale, sectaire, intolérante, dominatrice. Les autres représentent une menace pour notre identité. Comme il y a danger pour les nôtres, il apparaît légitime d’agir pour écarter cette menace. Cela confère le sentiment d’agir pour la survie des siens... Et en état de légitime défense puisque les autres nous menacent. Sur la vidéo des milices à la sortie des lycées, on entend ce paroles : « parce que notre révolte est légitime, parce que nous ne voulons plus subir... nous avons fait le choix de la résistance ». Sentiment de légitimité donc...

C’est quelque part l’illusion d’un monde figé, sans mouvement ni brassage. C’est l’illusion que l’autre est différent de moi. La mondialisation, le choc des cultures créé par l’immigration, la circulation de l’information sont alors vécus comme des menaces. Il y a risque d’uniformisation. Notre identité est donc en danger et il semble alors qu’il faille choisir entre la négation de soi ou la négation de l’autre. Cela entraîne au mieux le refuge dans l’illusion d’un repli sur soi, au pire le rejet actif de l’autre.

Ce choix est bien sûr faux et inexistant si l’on considère l’identité comme étant faite d’appartenances multiples et non uniques, d’un brassage tel que je peux retrouver chez l’autre des points communs avec moi, peut-être plus parfois que chez les "les miens".

Le monde n’est pas figé, la différence est une richesse et l’identité de chacun est complexe et ne devrait pas être source d’opposition aux autres. L’identité de chacun ne doit pas disparaître et se fondre, mais doit exister dans sa complexité et ses contradictions.

Je suis triste donc.

J’aime la socca. J’aime regarder le nom des rues écrit en nissart dans le vieux Nice, je comprends cette peur d’une uniformisation face à la mondialisation.

Je suis triste que ces identitaires s’accaparent ces richesses locales pour les opposer aux autres comme si elles étaient les seules richesses de ce monde et que le rejet des autres cultures était le seul moyen de les défendre.

Je suis triste que quelques meneurs attisent ces sentiments tribaux en s’appuyant sur les peurs et les menaces, faisant croire qu’affirmer son identité contre les autres est un acte libérateur, courageux.

Je suis triste que certains les écoutent et les suivent... Peut-être par habitude ou manque d’imagination... Je préfère ne pas dire autre chose.


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Bouli Bouli 1er juin 2007 11:50

    Je suis niçoise depuis quelques mois et c’est une des premières choses qui m’a choquée en arrivant dans cette ville : ces affichettes avec « oui à la socca non au kebab » qui se passent de commentaire ou celle qui commencent par le mot « drogue » et qui se concluent par le mot « immigration » (tout ça pour annoncer une réunion sur la drogue dans son quartier). Et ça fleurit dans toutes les rues de Nice ! Y en a partout ! Ces gens ont pignon sur rue dans cette ville... Ils sont là, ils font partie du paysage et ça ne semble gêner personne. Belle ville, vraiment...

    @ l’auteur, merci pour cet article


    • nephilim 1er juin 2007 12:08

      nice ville pionniere d’un renouveau national socialiste. ville à fort taux de retraités aisé,tres impliqués a droite droite ayant peur de l’étranger, qui risque de leur piquer leur voitures, casser leur maison, violer les mamies^^. Haaa ils ont de bonnes raisons d’avoir peur ces nazis en puissances, les médias les confortent tellement ;lepen aussi et n’oublions pas notre president qui leur a assuré qu’il allait les debarrasser de toutes ces racailles. Et comme il n’y arrive pas notre president et bien on va l’aider, il ne dira rien, bien au contraire et puis c’est pour proteger nos libertés de bon francais. Et voila comment notre pays petit a petit va se transformer en un regime dure extreme. par ailleur, n’a t’on pas annoncé hier qu’il y aurait 25000 expulsés par an. alors encore une fois c’est qu’il faut agir !! Et oui c’est dramatique nice va devenir la ville test. Oui il y a de quoi avoir honte ce retour en arriere ideologique me fait peur et encore je suis un blanc avec un nom bien de chez nous :( la France coule grace à notre bon président : travail, famille, identité (patrie) Marechal SARKOZY nous voila sic................


      • armand armand 1er juin 2007 12:16

        nephilim :

        vous pratiquez le type même d’analogie absurde et de jérémiades tout-azimuts qui ne font que conforter les ’identaires’ dans leurs attitudes. Je vous mets au défi de soutenir que des noyaux durs de délinquence immigrée dans de nombreuses villes du midi relève de l’intox ou du mythe.


      • Gazi BORAT 1er juin 2007 13:39

        « noyaux de délinquances immigrées.. »

        Dans le cas de Nice, le noyau de délinquance le mieux ancré ne semble pas être un produit d’importation.

        Je me souviens de Jacques Médecin, de son règne et de ses obsèques à l’église de la place Rossetti.. que son successeur Jacques Peyrat fit payer par la municipalité..

        Je me souviens de la guerre des casinos, de la disparition de la fille de la propriétaire du Palais de la Méditerranée.

        Je me souviens des mille et une affaires de corruption, dont les plus grosses apparaissaient même dans « Nice Matin ».

        Je me souviens d’une ville que j’ai quitté sans aucun regret..

        gAZi bORAt


      • riton 2 juin 2007 18:33

        Comme il est navrant de voir des opinions politiques essayer de dévaloriser une des plus belles ville de France et ou malgré tout il fait si bon vivre. Et si le medecinisme n’avait pas été, notre Nice ne serais pas mondialement connue.

        Bravo Monsieur d’avoir eu le courage de partir et de laisser votre place à quelqu’un d’autre qui saura apprecier la douceur de vivre que vous n’aurez certainement pas dans votre nouveau refuge que vous quitterez aussi, un jour, quand ses dirigeants n’auront plus les mêmes orientations politiques que les votres


      • Jimd Jimd 2 juin 2007 18:40

        merci ! Nice est une belle ville et la region est superbe. Comme je l’ai deja ecrit dans un commentaire il ne faudrait pas ecrire que c’est merite, que c’est normal que cela se passe a nice. On retrouve ces tensions ailleurs. ces identites tribales existent partout. Nice est un endroit formidable et on a tout a fait le droit d’etre fier d’etre nicois.

        ce que je denonce est le rejet des autres.


      • idyllique 3 juin 2007 19:35

        Hélas, almalgames... le niçois à l’école comme retour aux sources ! L’identité nationale n’est pas le retour aux dialectes des cavernes et ressortir les coutumes dépassées des aieux ! Il a fallu tant de siècles pour que les habitants de ce pays parlent tous la même langue : le français ! Quant à la délinquance... hélas, force est de constater que la plupart des petits délits de tous les jours proviennent d’une immigration non maîtrisée.. et des nomades du voyage vivant de trafics... il suffit de faire un tour dans n’importe quelle prison de France pour se rendre compte de la situation ! Si la majeure partie des étrangers et ceux issus de l’immigration coulent des jours tranquilles et n’ont à se reprocher, d’autres posent pb et leur nombre décuple avec le passage des décennies... POurquoi continuer la politique de l’autruche ?! L’immigration pose pb depuis 1980, parce que nous avons un chômage endémique, un marché de l’emploi exigent en terme de diplômes et formation, mais l’on continue d’accueillir entre 100 000 et 300 000 étrangers sans pouvoir les intégrer légalement économiquement... il ne faut donc pas s’étonner de la délinquance ensuite... et des impôts et coûts sociaux exhorbitant que cela génère : ce n’est pas à coups d’allocs, d’apl, de CMU, de centre éducatifs et de prisons que nous réglerons le pb !


      • armand armand 1er juin 2007 12:12

        Ce type de dérive extrémiste n’est malheureusement que le résultat d’un sentiment d’expropriation voire d’invasion ressnti par beaucoup d’habitants de souche. Il existe déjà une forte identité dans le Midi, et dans le cas particulier de Nice, il n’est pas surprenant d’assister à des réactions ’à l’italienne’. Et râler contre les ’petits blancs’ comme le fait le sinistre Mélenchon, par exemple, ne fait que jeter de l’huile sur le feu.


        • Patrick_Boissy 1er juin 2007 14:33

          Les réactions « à l’italienne » sous entendent mafieuse ? je pense que l’Italie ne peux se résumer a cela... D’autre part le sentiment d’invasion de la Côte d’Azur devrait porter sur toutes les invasions :
          - Les anglais qui, sacrilège, ont donné leur nom à la promenade,
          - Les Russes ayant implanté leur église et nommé boulevard et Lycée,
          - Les français à la recherche de soleil,
          - Les européens en villégiature,
          - Les nouvelles fortunes russes

          L’invasion qui a le plus déphasé cette région avec ses origines est l’invasion financière qui a transformé le paysage, les mentalité, les modes de vie et d’habitat. Mais bien sur on a le droit d’avoir le sentiment de rejet selectif...


        • Jimd Jimd 1er juin 2007 17:55

          je ne ’’rale pas contre le petits blancs’’ ! je rale contre l’exclusion, contre la haine et le rejet des autres parce qu’ils sont differents, par ce qu’il semble representer une menace pour mon identite. cette hatitude n’est pas une hatitude de comprehension. elle nie la complexite de chacun.

          ces identitaires sont d’ailleur en lutte contre ce qu’ils appelle le racisme anti blanc ! peut etre vais je donc etre taxe de racisme a l’envers... ce serait ne pas comprendre mon propos.


        • LE CHAT LE CHAT 1er juin 2007 12:21

          dernière nouvelle , ayant entendu Sarko , Brice est sur les galets et attend de pied ferme la fameuse vague bleue  smiley


          • nephilim 1er juin 2007 12:28

            Armand vous etes vous sentis concerné ?


            • nephilim 1er juin 2007 12:30

              Ha oui je vois que vous avez voté non à l’article. bouhhh vilain...........


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 1er juin 2007 12:32

              Il faudra un jour arrété cet amalgame, don de nourriture à base de porc = facho.

              Le porc est le viande la moins cher qu’il y est, vous voulez qu’on leur donne quoi de l’oie ? du chevreuil ? ou bien pas de viande.

              Deplus, en parlant de cela, on vise en premier les musulmans, alors qu’il est écrit dans le Coran, qu’un musulman qui crève de faim à le droit de manger du porc.

              Le raciste, ce n’est pas celui qui donne à manger à quelqu’un qui a faim, c’est celui qui lui refuse ce droit à cause de raison bidon.


              • LE CHAT LE CHAT 1er juin 2007 12:47

                @cris

                bien d’accord avec toi , j’assume le fait de manger avec plaisir du rôti de porc à la diable , le chat est l’ami des démons , tu le sait bien ! smiley je vais pas manger de l’agneau à la diable et exiger du jambon de bayonne halal , faut pas foutre du racisme partout , on va pas exiger à marrakech qu’il fassent la tajine au porc ! smiley les recettes , c’est les recettes !


              • Gazi BORAT 1er juin 2007 13:46

                @ Chris Wilkinson

                Et pourquoi ne pas proposer des plats à base de viande de rat aux nécessiteux... je suis sûr que c’est encore moins cher que le porc..

                Je suis sûr que certains refuseraient.. Les pauvres, c’est bien connu, ne sont jamais contents !

                gAZi bORAt


              • Patrick_Boissy 1er juin 2007 14:24

                Juste par soucis de précision, la viande de dinde est moins chère... Etait il nécessaire de souligner la mauvaise foie de cet argument...


              • lambertine 1er juin 2007 14:39

                Non. La viande de dinde n’est pas moins chère.

                Et arrêtez de prendre les pauvres pour des cons, s’il vous plît.


              • Adama Adama 1er juin 2007 15:15

                Mauvaise foi ou foie mauvais ?

                 smiley


              • Gazi BORAT 1er juin 2007 15:23

                « Economies.. »

                Devant tout cet intérêt pour la recherche d’une solution économique aux problèmes de nutrition des nécessiteux, je suggèrerais volontiers des préparations à base d’insectes, sources de protéïnes injustement méconnues...

                Le grand diététicien Chris Wilkinson vous expliquera qu’à moins d’être raciste, nul ne saurait refuser manne si généreuse..

                gAZi bORAt


              • Niamastrachno Niamastrachno 1er juin 2007 15:30

                La viande de dinde est à peu près au même prix que celle du porc (je le sais, j’ocile systématiquement entre les deux !) De plus ils ne sont pas obligés de mettre de la viande (encore moins dans la soupe)...

                Dire qu’il n’ont « qu’à » bouffer du porc est tout aussi bien valider le fait que la soupe populaire c’est pour les pauvres « français de souche blancs bouffeurs de porc et buveurs de pif » et valider de fait que tout autre individu est nécessairement un pauvre en situation irrégulière qui n’a que se casser.

                Bref, discours de narnards s’il en est, au mieux lepeniste, au pire ignard et absurde (ou l’inverse à vous de voir de toute façon ce sont des réflexions pourries smiley).

                En tout cas il n’y a rien de drôle là-dedans, le coup de la soupe, ça se fait en bas de la tour eiffel, sauf qu’on a finalement réussi à les jeter de ce coin là pour nourrir ceux du 16ème (de pauvres) et faire rappliquer la soupe populaire (qui elle n’a pas ce genre de discours odieux).

                Pour ce qui est de Nice, je me souviens que la dernière fois que j’y ai mis les pieds, le plus gros problème est bien plus issu de la mafia albano-russe que de la pauvreté ou de toute autre problématique que n’enmerde que les gens qui se font chier (nombreux sur la côte).

                Des milices il y en avait aussi à Toulon (journaux censurés etc...) à l’époque du FN.

                Bref voilà, je suis déçu de vos réactions.


              • Jimd Jimd 1er juin 2007 15:51

                @ chris.

                les identitaires nicois revendiquent le fait de mettre du porc pour que se soit une soupe reserve au non musulmans, ou parfois ils disent reserves aux blancs.

                je trouve ce comportement outrageant et raciste.

                l’argument qui dit que quand on a faim on bouffe n’importe quoi est competement inaproprie voire faux ou tout autre chose. en effet les organisateurs font cela avec l’intention d’exclure. si quelqu’un a tellement faim qu’il est contraint a en manger contre ses croyance, alors cela rajoute l’humiliation a la misere et les identitaires gagneront doublement.


              • masuyer masuyer 1er juin 2007 20:28

                « Le raciste, ce n’est pas celui qui donne à manger à quelqu’un qui a faim, c’est celui qui lui refuse ce droit à cause de raison bidon. » typique retournement d’accusation très cher à l’extrême-droite. L’argument de « mettre du porc » parceque c’est moins cher et non pas pour écarter une certaine population est vraiment à gerber. Pour tout prendre, j’aime encore mieux le mec qui affirme franchement sa croyance en l’inégalité des races, il est moins hypocrite que ces fachos qui jouent les vierges effarouchées (le pire c’est qu’ils font souvent ça avec un petit sourire ironique du style « mais je n’en pense pas moins »). smiley



              • claude claude 1er juin 2007 21:30

                personnellement, je ne connais pas beaucoup de soupes dans lesquelles on met du porc...

                et pourtant le plat emblématique de nice est synonyme de mélange et de variétés de couleurs : la salade niçoise ... smiley

                à croire que ces extrémistes n’ont justement pas bien compris ce qui faisait l’identité de nice... smiley


              • riton 2 juin 2007 18:43

                Je te conseille vivement de ne plus mettre les pieds dans une ville ou tu dis si magnifiquement te faire « ch.... »

                Bon vent et amuse toi bien ailleur....

                Pour le reste tes commentaires ne présentent aucun interet.


              • Sylvio Sylvio 1er juin 2007 14:12

                honte à Nissa Rebela et à tout ceux qui prêchent la haine !


                • TSS 1er juin 2007 14:19

                  sans oublier eric de Montgolfier à qui le maire met systematiquement des batons dans les roues parce qu’il veut nettoyer le cloaque municipal !!


                  • Philippe D Philippe D 1er juin 2007 15:01

                    Epiphénomène à la sauce niçoise.

                    Je ne connais pas très bien les coutumes locales mais le fait qu’ils puissent viser entre 2 & 4% me rassure plutôt. Il y en a partout de ces « résistants » d’un combat fini et dépassé : C’est dans nos campagnes peu touchées par une forte implantation de l’immigration que le FN faisait ses meilleurs scores.

                    Perdus entre le désir de conserver des traditions, la frousse d’un monde qui avance trop vite pour eux, l’incompréhension ou la bêtise. Manipulés sans forcément s’en rendre compte. Dépassés et craintifs. Il y en aura encore, toujours, de ce bord extrême ou de son pendant de l’autre côté. Mais franchement si c’est entre 2 et 4 % il y a de sérieuses raisons d’espérer et de croire en la suite.

                    Don’t worry, be happy !

                    Soyons vigilants. Mais essayons aussi de mettre plus souvent en avant les aspects positifs. Times they’re changing !


                    • Jimd Jimd 1er juin 2007 18:01

                      merci philippe D. je vous rejoins et reste un peu optimiste... c’est pourquoi je n’attaque pas de front les suiveurs de ces mouvements, il est facile d’appuyer sur les identites dans ce monde qui change tres vite, il est facile de manipuler les gens. La vigililance est importante, meme a 4%. c’est le but de mon article.


                    • claude claude 1er juin 2007 18:44

                      bonjour jimd,

                      ne soyez pas triste devant l’attitude quelques « trépanés du cerveau » comme dirait titeuf... ce n’est pas une singularité niceoise : en alsace, on a les mêmes à la maison :
                      http://www.alsacedabord.org/rubrique.php3?id_rubrique=37 : «  »"(..)DÉFENDONS NOTRE IDENTITÉ

                      5 - Défendre notre identité et notre culture

                      Alsaciens d’origine ou Alsaciens d’adoption, nous voulons préserver notre identité. Nous devons défendre l’exception culturelle rhénane et promouvoir une culture vivante qui ne soit pas confinée dans les musées ou les manifestations folkloriques. Par exemple, le développement de médias régionaux (radio, télévision) sera un puissant vecteur de notre culture. Nous souhaitons sortir de la dictature du « tout contemporain » en matière d’art et prônons un rééquilibrage en faveur d’une culture enracinée, populaire et souhaitons que la protection de notre patrimoine devienne une compétence régionale.

                      6 - Mettre fin à l’immigration non-européenne

                      L’Alsace doit rester alsacienne, française et européenne. Elle n’a pas vocation à accueillir des populations majoritairement inassimilables qui posent de graves problèmes de cohabitation, de sécurité et de coût social pour notre communauté. L’intégration n’est vraiment possible que pour des personnes particulièrement motivées qui le méritent par leur travail et le respect de nos lois et de nos valeurs. Nous souhaitons l’expulsion de tous les clandestins (abusivement appelés « sans-papiers ») et la déchéance de la nationalité française pour ceux qui commettent des délits et des crimes après leur accès à la nationalité. Nous sommes fermement opposés à l’extension du droit de vote aux résidents non-européens. (...)

                      liens

                      1. Sites politiques

                      - L’Idée Bretonne : www.lideebretonne.org - Vlaams Belang (Mouvement Flamand) : www.vlaamsbelang.org - Ligue du Nord (Mouvement régionaliste italien) : www.leganord.org (...)

                      «  »"

                      et il y a leur blog : http://blog-identitaire.com/b2evolution/index.php?title=de_retour_du_congres_d_alsace_d_abord&more=1&c=1&tb=1&pb=1, dont les posts laissent souvent pantois :
                      - échanges entre un breton bretonnant et un alsacien alsacisant : «  »"(...) Tu es Alsacien, Rhein ? Jusqu’ à preuve du contraire plusieurs membres d’ ADA fréquentent le forum d’ Adsav ! Ils y sont les bienvenus... Ce que je trouve triste, c’ est que des Alsaciens se définissent comme français comme tu viens de le faire plus haut. Maintenant, c’ est vous qui voyez ! Je sais que les situations bretonne et alsacienne ne sont pas les mêmes...(...) /// (...)ceux qui est drôle c’est que nous parlons de la même chose, mais apparemment Ur Breizhad tu fais un blocage sur le mot régionaliste...je peux le comprendre depuis ta Bretagne mais comprend ce n’est qu’un mot et je suis obligé de constater que nous poursuivons le même but...en Alsace par exemple nous sommes résolument contre ce système républicain et notre régionalisme n’a pas grand chose à voir avec le régionalisme de l’UDF ou des autres républicains. il serait bon de reconnaitre cette nuance fondamentale. Ou alors on continue à chipotter sur des détails de merde que me font chier (désolé du language mais c’est pour exprimer un ras le bol). merci de ta compréhension. ELSASS FREI !!!(...)«  »"

                       smiley smiley smiley smiley

                      je crois que dans toutes les régions, ces particularismes idéologiques apparaissent, et donnent froid dans le dos. il y a une internationnale d’imbéciles plus ou moins heureux qui ont du mal à evoluer intellectuellement et humainement.

                      espérons que ce n’est qu’un combat d’arrière-garde perdu d’avance...

                      merci pour votre article smiley


                    • Yvance77 1er juin 2007 15:34

                      Et bien pour ce qui me concerne je connais bien puisque je suis du serail. Que je viens de quitter pour un autre pays car je n en pouvais plus.

                      Le probleme n etant pas les meteques qui peuplent cette contree apres tout bon nombre d entre eux sont nes dans cette ville et font partis du decor et sont tout autant francais que nous. J en vois certain qui diront le contraire qu inporte.

                      Le souci est ailleurs ai-je dis. C est plutot ces retraites et autres fortunes qui ont fait flambes les prix sur l immobilier en premier et pour les mec comme moi avec toutes mes traditions locales tous mes sentiments si ancres je n ai pas pu suivre, il m a fallu partir. J y ai ete chasser meme en ayant un boulot.

                      Depuis la dysnastie Medecin de toute facon ceux qui etaient bronzes etaient forcement suspect, delit de sale gueule au quotidien, refus d entree dans les boites, suppressions de mjc ou de fond qui vont avec la seule solution rester parques a l Arianne ou aux Moulin vint ensuite Carros le neuf. La discrimination dans toute sa splendeur.

                      Et avec Peyrat on change pas une methode plaisant au connetables notables et autres aises du lard-feuille. Ouste de l air les bicots tel est son credo a cette ordure. L article le demontre tres bien et c est salutaire.

                      Maintenant que je suis loin bien sur que cette cite me manque c est mon histoire et que mes camarades fussent Kamel Pedro je n etait qu un blanc egal a eux avec une belle histoire commune. Mais a trop les montrer du doigt certains se sont rebeller par toujouirs comme il faut mais qui dois je blamer.

                      En premier et dernier lieu ce qui tournerent le tete et encouragerent cela et en second le pouvoir central qui a laisser perdurer cela comme dans d autres contrees Nouvelle Caldeonie par exemple que j ai bien connue.

                      Mais je me sens bien aujourd hui je nai plus a cotoyer ces raclures mais des souvenirs et mon histoire s eteint peu a peu il me prive de cela. Je leur en veut terriblement de leur egoisme.

                      Desole sous clavier british pas des accent et autres

                      A peluchce


                      • Bill Bill 1er juin 2007 16:19

                        @ Jimd

                        Il y a toujours quelque chose qui me dérange dans ce genre d’article, sans vouloir vous offenser, car je considère que cette manifestation politique est nécessaire, et même souhaitable, tant qu’elle ne dérive pas vers un « extrémisme » trop violent. D’autant que le problème semble être en grande partie culturel.

                        Vous êtes, si je l’ai bien lu, originaire des Antilles, et vous ne pouvez ignorer qu’il existe des mouvements semblables là-bas, et qui pourrait être comparés, au sein des mouvements qui se veulent indépendantistes, je le sais pour recevoir dans ma boite mail des courriels de ce genre, m’étant abonné à un site sympathisant.

                        Ce n’est pas le seul exemple, en Polynésie, on parle de l’immigration avec ses problèmes, notamment du fait que les immigrés n’ont pas les mêmes références culturelles, et que les traditions se perdent à cause de ça. En Guyane le problème est le même, des villages sont à 80% brésilien, et autant vous dire qu’il y a des frictions entre les populations.

                        Toutes ces choses ne vous dérangent peut-être pas ? Si c’est le cas, alors pourquoi êtes vous indisposé que cela existe à Nice, comme ailleurs ?

                        Bien cordialement

                        Bill


                        • Jimd Jimd 1er juin 2007 16:32

                          Bonjour Bill

                          Vous ne m’offensez pas, au contraire votre commentaire est constructif.

                          Je ne suis pas originaire des antilles. Par contre j’ai conscience des mouvements independantistes qui revendiquent aussi leurs racines locales, leur identite.. je suis d’accord quand vous dites que de tel mouvement sont plutot necessaire. Il faut preserver des coutumes locales, des cuisines, des musiques....Mais la limite qui fait basculer vers le rejet des autres vers le racisme est tres floue.

                          Ce que je denonce ce n’est pas l’existence d’identites locales. Je suis conscient des risques d’uniformisation que fait peser la globalisation. Par contre le danger est une conception tribale de l’identite qui fait se regrouper les gens autour de quelques valeurs communes, souvent des valeurs ressenties comme etant en danger, pour ensuite s’opposer aux autres de facon binaire. Sans chercher a comprendre l’autre. C’est une conception simpliste.

                          La frontiere est floue entre les deux. Je trouve que ce mouvement nicois a clairement depasse les bornes en rejettant les autres, ceux qui ne sont pas comme eux.

                          J’espere repondre a vos questions.


                        • Bill Bill 1er juin 2007 16:47

                          Oh ! Pardonnez-moi ! J’ai lu Antilles, pour Antibes !!!!!

                          Oui, je suis bien d’accord, seulement au quotidien les choses ne sont pas toujours si simple me semble-t-il. Lors des dernières élections, on s’est aperçu que des « immigrés » (en réalité des Français originaire d’ailleurs) votent Le Pen. C’est que les racines ntionales existent et qu’elles existent aussi pour les nouveaux venus. Parfois ils les rejettent, ce qui est néfaste pour la suite, et parfois ils y adhèrent, ce qui est une grande chance pour tous.

                          Bien cordialement

                          Bill


                        • Gazi BORAT 1er juin 2007 18:19

                          « des immigrés » votent Le Pen... "

                          Eh oui !

                          Je vous renverrai à ce dialogue de Michel Audiard (in : Le président, avec Jean Gabin)

                          - Il y a des patrons de gauche, Monsieur !..

                          - Il existe aussi des poissons volants volants, mais ils ne constituent pas la majorité du genre.."

                          Fin de citation.

                          Il existe même des bénéficiaires de minima sociaux qui ont voté Sarkozy, c’est dire !

                          gAZi bORAt


                        • armand armand 1er juin 2007 17:38

                          A l’adresse de ’nephilim’ - avance plutôt des arguments et évite les propos ’ad hominem’, tu auras l’air moins c... et je serais moins tenté de relever mes manches.

                          Il est évident que les véritables menaces sont la corruption, la flambée immobilière, la criminalité mafieuse. Mais les gens ordinaires réagissent collectivement devant ce qui leur paraît le plus voyant - des grappes de jeunes maghrébins qui trainent dans les centre-villes et qui ont l’incivilité facile contribuent bien plus à un sentiment d’insécurité et de déposession identitaire que les magouilles de Médecin. Et je parierais bien qu’à la longue une trop forte implantation de riches expatriés provoquera inéluctablement un sentiment de rejet violent.

                          Par dérive ’à l’italienne’ je parlais des écarts racistes de la Ligue du Nord, par exemple.


                          • nephilim 1er juin 2007 20:54

                            Armandeee,si le fait de voir des milices ne vous dérange pas et bien moi oui. je sais pour avoir etudié l’histoire ce que cela peut apporter. oui je suis un con et alors ? je suis un con qui ne preche pas la haine de l’autre ni son rejet. Vous avez l’air intelligent (hitler aussi, staline aussi) Alors oui je suis con et fiere de l’etre. Peut etre que vous n’oseriez pas me le dire en face car les gens comme vous ne se sentent forts qu’en groupe sic... Vous etes alors intelligent et lache comme je vous plains. Pour revenir au sujet j’ai habité a coté de toulon et rien que d’entendre les natif dire Gris ou melon pour parler des arabes m’a toujour ecoeuré comme votre discour m’ecoeure Armand.................. Armand ou l’art de detourner un sujet qui parle de groupe extremiste par l’action de la mafia (avez vous lu le sujet ?) ps : pour les manches je suis tres impressionné quel costaud vous faites^^


                            • caramico 1er juin 2007 23:03

                              Il y a le visible, et l’invisible : 15 années passées dans une entreprise à Nice, où sur 900 salariés, il n’y avait pas un seul arabe, a l’époque. Il y en a quelques uns alibis maintenant, juste un peu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès