• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Nicolas Hulot ou le syndrôme de Jéhova

Nicolas Hulot ou le syndrôme de Jéhova

 Mes amis, je vous le dis et en toute sincérité, nous sommes perdus. La communauté du genre humain est damnée pour ses crimes, préparez-vous à payer vils que vous êtes pour le mal que vous avez fait. Vous avez entaché la vie des générations futures et par votre faute, l’apocalypse est proche. "Nous ne consommons pas, nous consumons"

Non, je n’ai point adhéré au mouvement des témoins de Jéhova, non frères et soeurs, mais cette dernière citation vient de l’éco-tartuffe Nicolas Hulot.

Après l’inconvenant Prix Nobel de la paix attribué à Al Gore en 2007, après le film Home de Yann Arthus Bertrand, voici le syndrome du Titanic. Au secours ! Notre civilisation nous enfonce dans les ténèbres, tremblez, la fin est proche. Vil capitalisme ! Fourbe consumérisme ! Matérialisme destructeur ! Voilà, vos pêchés, membres du genre humain, ennemis de la planète.

Nicolas Hulot sur un ton sentencieux nous explique que le capitalisme est un désastre et que notre société de consommation va nous perdre. La narration barbante de Nicolas Hulot accompagnée de phrases évidentes et de maximes désopilantes s’étend sur toute la durée du film.

Ah, je fais bien là un piètre témoin de Hulot ! Oh grand maître, pardonne-moi ce nécessaire blasphème, car dans cet article, je m’adonnerai à une apostasie totale sans concession.

C’est en fidèle hérétique, que je me dois de révéler ce que cache le grand patriarche autosatisfait qu’est Nicolas Hulot.

Et c’est pourquoi je vous le dis en toute sincérité, n’allez pas sacrifier de votre temps et de votre argent pour aller voir ce film catastrophiste.

Non, mes amis, la fin du monde n’est pas proche, le réchauffement climatique est quelque chose de naturel contre lequel nous n’y pouvons rien. Bien sûr, l’homme accélère le réchauffement climatique et sur beaucoup de points, il est déjà trop tard pour enrayer les effets négatifs de l’action humaine sur le climat. Cessez de vous fixer sur le CO2, dirigez plutôt votre attention vers les pollutions directes qui pourrissent notre environnement quotidien et comportent de véritables dangers pour notre santé et pour la biodiversité, comme la féminisation des poissons de la Seine et du Rhône à cause du rejet d’oestrogènes et d’anti-androgènes ou les encore activités industrielles de Lacq.

Pourquoi croyez-vous que les multinationales font pression pour que les Etats-Unis ratifient le protocole de Kyoto ?

Êtes-vous aveugles pour ne point voir que le marché des émissions de bons de CO2 est lucratif ?

Sur ce point, je voudrais rendre hommage à deux émissions de France inter, Le Masque et la plume, et Là-bas si j’y suis de Daniel Mermet. Il faut leur reconnaître un grand mérite, celui de démasquer Nicolas Hulot, de montrer sa vraie nature, celle d’un profiteur, d’un éco-tartuffe.

Saviez-vous que la fondation Hulot était financée par EDF, Bouygues, Saint Gobin, Autoroutes du Sud de la France et tétrapack ?

Mieux, Hulot reçoit un généreux salaire de 30 000 euros par mois pour réaliser trois émissions par an.*

Bizarre, voilà quelque chose de plutôt étrange. Nicolas Hulot se plaint des méchants Japonais et Américains qui daignent de financer son film mais ne dit rien sur la pollution en France.

Laissez-moi vous conter une anecdote croustillante d’une connaissance qui a pu croiser Nicolas Hulot.

Remontons vingt ans en arrière, une équipe de géologue de l’université de Brest en partenariat avec elf (quelle ironie du sort) qui mène une expédition en Ethiopie près du plateau de l’Omo, croise l’équipe de Nicolas Hulot de retour vers le bercail après un reportage somptueux comme sait très bien le faire notre grand aventurier.

Laissez-moi vous détailler le matériel de l’équipe et vous montrer à quel point, il était écologique.

On dénombrait deux camions, un hélicoptère et un avion.

Commençons par les camions, d’après le témoignage que j’ai recueilli, ils étaient tout simplement dantesques et pour cause, l’un était camion-couchette, l’autre camion-restaurant.

Le camion-couchette, euh, le camion-hôtel cinq étoiles, voulais-je dire, était d’un luxe inouï et d’un confort sans commune mesure avec les véhicules et les modestes tentes des géologues à la solde du grand méchant capitalisme pétrolier. Quand au camion restaurant, il était tout aussi impressionnant si ce n’est plus.

La cave à vins étaient remplis de millésimes exceptionnels de bourgogne et de bordeaux, le réfrigérateur et le congélateur n’étaient point en reste non plus. Les membres de l’équipe pouvaient s’ils le désiraient déguster à loisir fruits de mers, langoustes, entrecôtes, etc...

Malheureusement, Nicolas Hulot n’était point avec eux, au grand dam des géologues qui auraient bien aimé le rencontrer. Ce qui était fort regrettable, Nicolas Hulot ayant préféré prendre son hélicoptère pour rentrer à Addis-Abbeba, capitale de l’Ethiopie, et prendre son avion personnel pour retourner en France. Le clou du spectacle, où le plus scandaleux me direz-vous, était qu’Hulot pour économiser de l’argent, sentiment matérialiste bien humain du consommateur sur lequel nous ne lui en voudrons point, préféra s’adresser à une compagnie russe reconnue à l’époque dans ce secteur pour faire du hard discount. Avec des véhicules aériens dans un état pitoyable qui pétaradaient de la fumée noire, il est aisé de comprendre pourquoi cette compagnie arrivait aussi facilement à casser les prix.

Voilà l’écologie selon Nicolas Hulot, tel Rousseau, l’auteur de Emile ou de l’éducation, qui abandonna tous ses enfants, à qu’il emprunte sa vision du progrès.

Témoins d’Hulot, ne faîtes pas ce qu’il fait, mais ce qu’il dit.

Hélas, notre aventurier qui parcourt les quatre coins du globe n’est point le seul éco-tartuffe.

Il existe un imposteur, tout aussi arrogant et donneur de leçons, Yann Arthus Bertrand, réalisateur du film Home, magnifique, absolument grandiose d’un point de vue esthétique, ce que nous ne nierons point. Pourtant, Yann Arthus Bertrand, n’a rien à envier au grand pollueur qu’est Nicolas Hulot, ses hélicoptères qui réalisent un tour du monde, ne polluent pas moins. De plus, Yann Arthus Bertrand est financé par le groupe pinault, groupe industriel très respectueux de l’environnement comme vous le savez tous .°

Ô lecteurs ! Je suis navré de briser tes illusions mais si tu es un sympathisant du mouvement écologiste, il faut que tu connaisses son histoire noire comme le pétrole.

Après plus de vingt ans de croissance économique et de bétonnages ininterrompus, éclate la révolte de 1968, évènement majeur de l’histoire du XXe siècle avec lequel il serait absurde de vouloir en finir, et commence à poindre les enjeux post-matérialistes avec une considération accrue pour la qualité de vie et l’environnement. L’écologisme politique connait alors ses débuts mais surtout il connaîtra un essor important dans les années 70 sous les bannières du mouvement anti-nucléaire.

Ne vous est-ce jamais arrivé de demander par qui les anti-nucléaires étaient financés ?

Par les lobbys pétroliers, pardi, qui voyaient d’un mauvais oeil la concurrence de cette énergie propre ou presque. Les amis de la terre ont pu compter sur les dons généreux des compagnies pétrolières et Brice Lalonde a travaillé pour le cabinet Couderc frères, cabinet juridique allié à la famille Rockefeller.

Excepté en France, les anti-nucléaires ont obtenu des succès écrasants en entretenant la psychose du nucléaire. L’Allemagne et les Etats-Unis se sont rétractés et se retrouvent aujourd’hui à produire leur électricité au moyen de cette énergie que tout le monde bien sur sait faiblement polluante et respectueux du développement durable qu’est le charbon.¤

Nous ne cesserons jamais de remercier assez De Gaulle d’avoir mené une politique volontariste en faveur de l’indépendance énergétique de la France et ses successeurs de ne jamais avoir cédé face au lobby écolo-pétrolier.

Mieux, d’après le site activistcash.com, le Rockefeller Brothers Fund a donné 1 080 000 de dollars à Greenpeace (entre 1997 et 2005) et 1,4 millions aux Amis de la Terre (entre 1994 et 2001), deux associations fidèles alliées à José Bové. Même les plus incorruptibles n’échappent pas à la tentation financière. http://activistcash.com/foundation.cfm/did/166 —>

Cette histoire tortueuse, digne des théories conspirationnistes, semble farfelue et pourtant, les faits sont là. La fixation sur le CO2 crée une diversion autour du débat sur la responsabilité de l’Homme dans le réchauffement climatique horriblement complexe d’un point de vue scientifique qui n’a jamais pu être déterminé exactement. Ainsi, les conférences internationales s’enlisent sur ce problème, certes majeur, mais qui n’est qu’un problème écologique parmi d’autres.

Comme il a été dit plus haut, on ne parle pas des pollutions directes sauf quand elles sont loin de chez nous, en particulier chez les méchants ricains qui ne sont que d’affreux capitaliste pollueurs à la solde du complot maçonnique global et ultralibéral de surcroît.

Cette véritable diversion donna l’occasion aux éco-tartuffes de noyauter l’écologisme politique et d’occuper tout l’espace médiatique. En attendant, les industriels qui tirent les ficelles peuvent polluer en toute tranquillité en rachetant les droits à polluer sur le marché et sans qu’on les embête sur les substances toxiques. Un exemple qui semble pour le moins convaincant est le peu de médiatisation de la directive reach. Ce texte juridique qui règlemente l’usage des substances toxiques, jugé trop compliqué pour l’audimat par les journaux télévisés, est très peu médiatisée, ce qui donne aux industriels une occasion inespérée de faire pression pour modifier le texte en coulisse.

On ne pourra que saluer ceux qui parmi les eurodéputés ne baissent pas leur garde dont les élus écologistes.

Voilà pourquoi, je ne doute point qu’il existe des écologistes sincères, convaincus par l’idée de décroissance par exemple, mais là non plus n’est pas la solution. Un véritable écologisme politique doit être pragmatique, reprendre l’idée d’un développement durable authentique non dévoyé par les industriels ou les éco-tartuffes et être parfaitement intégré à un projet de société.

Il ne s’agit pas de rédiger un programme politique pour être respectueux de l’environnement, mais faire de l’écologie la condition nécessaire de la rédaction d’un véritable projet de société juste et durable. L’écologie ne doit pas être le but mais le pilier, de même que la liberté sans des conditions de vie décentes ne vaut rien, le respect de l’environnement n’a pas plus de valeur si l’on doit tout sacrifier dans cette seule optique. Cela peut vous sembler fort abstrait, ce que je comprends.

Pourtant, ceci est terriblement concret. Lorsque l’ours Cannel est mort en novembre 2004, sous l’effet de l’émotion de quelques écologistes bobos urbains, des bureaucrates parisiens éloignés de la réalité du terrain ont décidé de relâcher trois ours slovènes, connus pour être plus agressifs, au mépris de la population locale alors que la cohabitation était déjà fort difficile.

Sans doute les bergers pyrénéens ne sont ni assez pollueurs ni assez riches et puissants pour faire pression à Paris ou à Bruxelles.

Je ne peux m’empêcher et veuillez m’en pardonner d’enchaîner sur un autre cas de parisianisme écologiste méprisant vis-à-vis des provinciaux. Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-député de l’Essonne et secrétaire à l’environnement à l’époque avait avancé d’introduire l’interdiction de nouvelles autoroutes dans le projet de loi dit grenelle 1 qui a été adopté par le parlement en octobre 2008 après moult manoeuvres et tribulations. Cette Idée semble a priori louable mais n’est en réalité que pure hypocrisie. L’Île-de-France est irriguée par un important réseau de voies rapides permettant notamment aux habitants des départements périphériques de pouvoir aller travailler en voiture et faisant de Paris un véritable hub qui concentre les activités économiques. Ainsi, les bobos et les bureaucrates coincés dans leurs bureaux parisiens allaient interdire la construction de nouvelles autoroutes alors que leur mode de vie pseudo-écolo de grande ville tient justement parce que Paris est un noeud de communication.

En conséquence, l’autoroute Langon-Pau a failli être interdite alors que les habitants attendaient cette infrastructure depuis une trentaine d’année pour que la région soit enfin désenclavée.

Certes, une autoroute pollue, mais est-ce qu’une nationale bondée et onéreuse en termes de vies humaines à cause des accidents de la route et une autoroute voisine bouchée par un mur de camions représentent une situation plus reluisante ? Bien sûr que non.

Dans ces problèmes concrets se situe le problème majeur de l’écologisme politique qu’il soit de tendance tartuffe ou utopique, il n’y a rien de concret. On peut même aller plus loin, il ne sert à rien de créer un sentiment d’angoisse en annonçant la fin du monde, de répéter à tout bout de champs qu’il faut absolument changer de système si l’on n’a rien à proposer.

L’humanité n’est sûrement pas atteinte par le syndrôme du titanic, mais ce qui est certain, c’est que les éco-tartuffes tels Nicolas Hulot et Yann Arthus Bertrand sont atteints du syndrome de Jéhova.

Est-ce aussi grave que la grippe A ? Quels sont les symptômes ?

Dieu soit loué, cette étrange maladie n’est pas aussi contagieuse que la terreur virale du moment mais elle s’accompagne d’un délire catastrophiste accompagné d’un culte de la personnalité démesurée.

 

notes :

* là-bas si j’y suis, Daniel Mermet, émission du mercredi 21/10/09

° Gazette n°79 d’arrêt sur images, 26/06/09

¤ Pétrole une guerre d’un siècle, l’ordre mondial anglo-américain , William Engdahl, pp 168-172


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • fhefhe fhefhe 26 octobre 2009 10:38

    Nicolas Hulot est un Escrologique.

    A quand un tête à tête dans les Merdias entre Nicolas Hulot et Claude Allègre ???

    Combien de français ont le Pouvoir d’Achat (cher à nôtre Président ) pour remplir leur caddie dans un magasin Bio ???
    Prix relevés , par mes soins , dans un magasin Bio ce samedi.
    — 2,70€ le kilo de carottes !!!
    — 4,60€ le kilo de tomates « Boeuf » et 2,80€ les , simples , tomates. !!!
    — 3,50€ la salade « frisée » et 1,80€ la laitue !!!

    Je défie , les amateurs de Bons Vins (Ceux de « Garde » ) d’en trouver des « Bio » ...au bout de quelques mois c’est du Vinaigre... !!!


    • eratosthène 26 octobre 2009 11:07

      Je ne savais pas que les magasins bios étaient chers à ce point.
      Il faut dire qu’avec mon petit budget d’étudiant, je vais plutôt dans des magasins hard-discount.


    • foufouille foufouille 26 octobre 2009 11:47

      pour le vin, y en a du bon aussi
      j’en ait acheter en destockage (2€) qui avait 5a
      tres bon


    • fhefhe fhefhe 26 octobre 2009 12:38

      Le vin Bio n’existe pas , mais par contre le vin issu d’agriculture Biologique est la bonne définition....
      C’est , donc , le raisin qui est bio pas le vin !!!!
      Un vin de « Garde » reste un vin de « Garde »....


    • 1984 26 octobre 2009 19:27

      Tu rectifie qui l’ami ? C’est toi qui à parlé de vin « bio ». Et tu précises que l’on en trouve aucun de bon...Les as tu tous gouté ??? Serait-ce les pesticides qui font la valeur du vin ?


    • fhefhe fhefhe 26 octobre 2009 22:05

      Ce n’est pas moi qui « étiquette » vin bio... !!!
      J’ai écris Bio entre guillemets....
      Seuls les vins issus de raisins certifiés de l’agriculture biologique-Réglement CE 2092/91 et élaborés dans le respect des régles de cette charte pourront être identifiés par le logo « Charte FNIVAB »
      En lisant cette charte....vous serez surpris ....pour conserver le vin !!!!!!!!


    • bluelight 26 octobre 2009 10:40

      Pas plus que Hulot et autres ’écolos’ médiatiques l’article ne s’intéresse à la question écologique essentielle qui est quelle démographie pour quelle consommation pour quelle efficience écologique .

      Il y a l’illusion technologique qu’il serait possible que le niveau de vie augmente avec explosion démographique et moindre prédation environnementale, c’est faux, question entropique .

      Hulot et les autres ’écolos’ médiatiques sont de pseudo écologistes car niant la question de l’explosion démographique et de la prédation environnementale qui en résulte, le consumérisme est lié à l’explosion démographique car sans explosion démographique il n’y aurait pas assez de travailleurs pauvres à exploiter pour produire biens et services de consommation de masse .

      Oligarques et courtisans ’écolos’ médiatiques sont d’autant plus riches qu’il y a de croissance quantitative, c’est pourquoi la question démographique n’est abordée par aucun des représentants du cirque médiatico-politique :

      - Gore affirmant que le changement climatique produira des migrations massives alors que c’est la démographie uniquement qui est liée au processus ’massif’

      - Lepage, au MoDem, refuse d’aborder la question démographique

      - les Verts, à quelques exceptions près dont Yves Cochet, et l’extrême-gauche, refusent de responsabiliser la population par régulation démographique, il est plus simple d’incriminer un ’système’

      - et tous les partis de droite, soutenant les allocations majoroées au delà du deuxième enfant


      • eratosthène 26 octobre 2009 11:09

        La question écologique est extrêmement vaste qu’il est difficile d’aborder tous les thèmes.
        Cependant, en ce qui concerne l’enjeu démographique, n’avait-elle pas été abordée par le club de Rome ?


      • ELCHETORIX 26 octobre 2009 14:43

        blue light , c’est une très bonne analyse que je partage !
        cela éclairera les naïfs et les sceptiques !
        cordialement !
        et le véritable produit-bio n’est réservé qu’à des gens qui ont une « surface financière » assez importante " ( salaires ou gains de + de 3000€ par tête de pipe d’un ménage) .
        Autant dire que nous , les gens de la plèvre , nous consommons épisodiquement ces produits bons pour la santé !


      • Odal GOLD Odal GOLD 26 octobre 2009 22:21

        On peut constater que jamais les verts, (les Arthus Machin et les Hulot) n’attaquent vraiment les pétroliers, Monsanto, l’Industrie pharmaceutique ou l’industrie alimentaire. Beaucoup trop dangereux et ça ne rapporte rien.

        Ils ont tous préféré –  dès le début et avec quel élan ! – manifester pour la taxe carbone (pour culpabiliser et faire payer le pauvre). C’est beaucoup plus intéressant rapport imagination, courage – prix (honneurs, argent en liquide et charges politiques).

        Les Verts dans leur ensemble, je les définirais donc aussi ainsi : « Leur amour de la Nature cache mal leur haine de l’homme ! »

        Tout à fait OK, donc, avec l’auteur de cet article.


      • Didier Barthès 28 février 2011 12:39

        Oui c’est vrai, vous avez raison, c’est dommage que Nicolas Hulot, et de façon générale les écologistes ne mettent pas la question démographique au coeur du problème écologique.
        En France, le sujet est tabou, même si une association s’est montée pour en parler et pour tenter de faire prendre conscience du problème à nos concitoyens.
        Il est certain que si nous n’abaissons pas la natalité, tous les efforts réalisés par ailleurs en matière d’écologie ne serviront à rien. Ils seront « mangés » par le nombre.
        Jetez un coup d’oeil au site
        http://www.demographie-responsable.org


      • Didier Barthès 8 mars 2011 14:06

        Il y a heureusement une association en France qui s’occupe du sujet, c’est Démographie Responsable. Elle a de plus récemment mis en ligne une réponse à nicolas hulot sur cette question,
        voyez : http://www.demographie-responsable.org


      • fhefhe fhefhe 26 octobre 2009 10:40

        J’aurai pu , également , écrire Escrologiste


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 26 octobre 2009 10:50

          Nicolas Hulot,... l’écolohélico, le gus qui trouve que l’essence et le gas-oil ne sont pas assez chers !!!

          Ben oui, lui n’est pas un modeste citoyen qui est obligé de faire moult kilomètres avec sa voiture perso ( loin de tout transport public ) pour aller bosser !


          @+P@py


          • beuhrète 2 26 octobre 2009 11:15

            Alors qu’il n’y a qu’une très faible corrélation entre réchauffement global et croissance démographique, il y a par contre une forte corrélation entre réchauffement global et richesse. J’ai récemment jeté un coup d’œil sur quelques super-yachts, du style de ceux auxquels sont habitués les ministres travaillistes. J’ai d’abord parcouru les spécifications du Royal Falcon Fleet’s RFF 135, mais lorsque j’ai découvert qu’il ne consommait que 750 l. de fioul par heure, j’ai réalisé que ça n’allait pas impressionner Lord Mandelson. L’Overmarine Mangusta 105, qui pompe ses 850 l. à l’heure ne surprendrait guère à Brighton. Mais le rafiot qui a vraiment retenu mon attention est construit par Wally Yachts à Monaco. Le WallyPower 118 (qui confère aux imbéciles finis un sentiment de puissance [ En argot anglais, wally signifie imbécile - ndt ] ) consomme 3 400 l. à l’heure lorsqu’il file à 60 nœuds. Ce n’est pas loin d’un litre par seconde. Ou mesuré autrement, 31 litres au kilomètre.http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-riches-38172930.html


            • Parrison Parrison 26 octobre 2009 11:50

              Comme ça fait plaisir ce genre d’article, un vrai régal, écrit avec légèreté et humour... vivifiant... ! 
              Merci l’auteur... vous m’ôtez les mots de la bouche... !

              YAB et NH sont juste des bons réalisateurs, qu’ils continuent à nous éblouir d’images plus somptueuses les unes que les autres, mais de grâce,...revenez sur terre les amis à trop vous ballader au ciel vous vous sentez touchés par la grâce divine chargés que vous êtes à nous faire passer les « dix commandements »....un peu d’humilité dans vos discours et attitudes aussi ça ne ferait pas de mal parce que là vous commencez à m’échauffer sérieusement .... 

              On ne s’improvise pas prédicateur surtout avec si peu de « bagage scientifique ».... Pour reprendre en substance les mots de Monsieur Claude Allègre... j’ai honte que de tels personnes soient les porte-paroles du mouvement écologique....

              Qu’apprend-on de plus sur ce que « home » ne nous a dit... ? à vrai dire, rien.... de la redite, du plagiat....Ce sont deux films de trop et ça commence à bien faire, on a tellement l’impression que nos deux amis ne voulaient surtout pasêtre de reste, qu’en nous sortant le grand jeu des super images ils avaient encore la possibilité de grapiller quelques miettes.... 

              Personne ne s’y trompe et c’est perçu comme de la fumisterie... pire, YAB et NH sont en train de tuer le mouvement écologiste à force de vouloir trop en faire et surtout trop l’exploiter.... Qui trop embrasse mal étreint... et rien n’est plus flagrant en lisant l’article de notre auteur... !

              Nos deux acolytes sont invités sur les plateaux de TV non pas en raison de la pertinence de leurs discours mais en qualité d« éco-branchés », figures de proue auto-proclamées du mouvement, ils font monter l’audimat... rien d’autre... 

              Je me réjouis du retours en grâce de Monsieur Allègre dont les propos sont pertinents et surtout, surtout.... surtout penché sur l’humain... et c’est bien ce qu’on reproche aux écolos du dimanche, leur mise à l’écart de l’humain, des animaux qui font partie de l’équilibre de la planète... 

              Pour moi, ces gens là sont à l’origine de l’instauration d’une lourde taxation ad vitam eternam qui va grever le budget des ménages.... S’ils peuvent s’enorgueillir de quelque victoire, c’est bien celle-là.... ! 

              Bullshit.... y en a marre de tous ces opportunistes... !!!

               

               


              • Gollum Gollum 26 octobre 2009 12:40

                Je me réjouis du retours en grâce de Monsieur Allègre dont les propos sont pertinents et surtout, surtout.... surtout penché sur l’humain... et c’est bien ce qu’on reproche aux écolos du dimanche, leur mise à l’écart de l’humain, des animaux qui font partie de l’équilibre de la planète... 


                Foutaise ! Tout ce que veut Allègre c’est que l’on ne remette pas en cause le sacro-saint dogme scientiste du Progrès perpétuel. Les preuves sont connues : amiante considérée comme non dangereuse, OGM idem, etc..

                Quant aux coups bas en-dessous de la ceinture concernant Hulot et d’autres, ils reflètent bien la psyché de bas étage de ceux qui les profèrent. Et qui ne songent qu’à profiter des quelques miettes de confort que cette civilisation industrielle nous a donné..

                Profitez-bien en effet, des belles images que rapporte Hulot car au train où vont les choses vous pleurerez devant tant de beautés massacrées par la connerie humaine.

                Quant à l’Apocalypse, pas de souci... On y va tout droit.

              • sisyphe sisyphe 26 octobre 2009 16:01

                Je me réjouis du retours en grâce de Monsieur Allègre dont les propos sont pertinents et surtout, surtout.... surtout penché sur l’humain... et c’est bien ce qu’on reproche aux écolos du dimanche, leur mise à l’écart de l’humain, des animaux qui font partie de l’équilibre de la planète...

                Trop fort !
                Ce guignol d’Allègre qui a toujours été, systématiquement, à côté de toutes les plaques, qui est la risée de toute la communauté scientifique, et qui vient nous parler de « stalinisme » : mais qui serait « penché sur l’humain » : lol !!!
                Je ne sais pas s’il est penché sur autre chose que sur lui-même, mais, en tout cas, vivement qu’il tombe...


              • amipb amipb 26 octobre 2009 22:08

                Mr Allègre est, depuis longtemps, complètement déconsidéré par la communauté scientifique. Être géologue ne donne pas forcément des cartes pour comprendre le reste des sciences...


              • eratosthène 26 octobre 2009 12:01

                Merci de vos compliments, j’ai essayé de m’appliquer sur le style pour rendre l’article le rendre le plus agréable à libre possible.

                Pour ma part, je n’aime pas trop Allègre, bien que le message qu’il délivre soit pertinent, il est beaucoup trop agressif et rien n’est plus énervant que le dénigrement systématique.
                D’autant plus que cela le dessert, ce qui est vraiment dommage.


                • sisyphe sisyphe 26 octobre 2009 12:25

                  Encore un article d’un tartuffe du négationnisme écologique, qui préfère cracher sur le doigt plutôt que de regarder ce qu’il montre.

                  Même pas recyclable.


                  • eratosthène 26 octobre 2009 12:39

                    Sisyphe, l’accusation de négationnisme écologique est déplacée pour la simple et bonne raison que je ne nie pas les externalités négatives de l’activité humaine.
                    Je ne rejette pas l’écologie dans son ensemble mais des comportements de certaines fractions de l’écologie qui s’accaparent la couverture médiatique.


                    • sisyphe sisyphe 26 octobre 2009 13:10

                      On en a déjà discuté mille fois.

                      L’urgence de mesures écologiques est un fait, indiscutable.

                      Au lieu de faire un article pour en critiquer un des vecteurs (aussi critiquable soit-il : on s’en tape) et de dévaloriser, ainsi, la cause écologique, vous auriez mieux fait de faire un travail un peu sérieux sur les mesures à proposer et à prendre.

                      Vous ne vous intéressez qu’à l’écume des choses, quand le tsunami approche...

                      Hulot est populaire, et il fait un travail de sensibilisation du grand public à l’impératif écologique ; il est donc UTILE, quels que soient les reproches que, par ailleurs, on puisse lui faire.

                      Votre article, donc, est non seulement inutile, mais, stratégiquement, il est nuisible à la cause écologique, en stigmatisant un de ceux qui la popularisent.

                      Que tout le monde y soit sensibilisé ; il sera temps, APRÈS, de faire un travail plus sérieux de propositions et d’actions réellement efficaces.

                      En fait, en attirant l’attention sur Hulot (et non sur ce qu’il dénonce et dit), vous contribuez à la banalisation, la peoplisation du discours écologique ; ne venez pas dire, après ça, que vous « ne niez pas les externalités négatives de l’activité humaine » : vous les faites passer au second plan, derrière le théâtre de marionnettes que vous contribuez à agiter.


                    • Gollum Gollum 26 octobre 2009 13:43

                      @Sisyphe : Je ne saurai mieux dire.


                    • eratosthène 26 octobre 2009 13:58

                      Sisype, Hulot ne sert à rien, il est inutile.
                      Il ne s’intéresse qu’aux méchants Américains et Japonais mais ne dit rien sur l’activité de nos entreprises du CAC 40. Il ne sert que l’intérêt des multinationales qui tirent des profits colossaux du marché des bons d’émission de CO2.

                      Les gens sont déjà sensibilisés à la cause écologique, tout le monde est conscient du problème. On en paie déjà un lourd tribut et on va encore nous mettre une taxe carbone qui est inutile.
                      Sensibiliser sur le réchauffement climatique et la pollution des pays industriels étrangers ne sert à rien, si c’est pour éviter les sujets qui fâchent les intérêts économiques nationaux.

                      Je ne critique pas la personnalité de Hulot mais son discours hypocrite.
                      De plus, vous me dépeignez comme un anti-écologiste, ce qui est faux et vous le savez très bien puisque vous avez lu mon article.
                      J’appelle au contraire à un débat politique constructif sur ce sujet horriblement complexe.
                      Je n’agite pas non plus les « marionettes de la peopolisation » comme vous dîtes, je veux justement démonter ce discours catastrophiste qui ne débouche sur rien, si ce n’est effrayé les gens avec des considérations erronées.


                    • Parrison Parrison 26 octobre 2009 14:31

                      Sisyphe.... on est bien d’accord ... il faudrait proposer des solutions qui tiennent la route, car force est de constater qu’à part les taxes et surtaxes, rien de réellement écolo ne se fait.... j’ai surtout l’impression que JE FAIS MA PART DANS BIEN DES DOMAINES, tout comme pas mal de gens qui ont compris le message, avant même l’intervention de nos deux Scoots des airs, mais ça s’arrête là pour ce qui concerne les individus dans leur vie de chque jour... 

                      Pourquoi alors ne pas argumenter dans ce sens... Vous dites à l’auteur qu’il ne fait que critiquer sans avoir fait un travail sérieux sur des propositions... Avez-vous quelque chose à proposer... ? personne ne sait comment régler le problèmes des émissions de CO2...mais l’opportunité est trop belle pour la laisser passer.... d’où films à la chaîne, taxes, naissance de nouveaux produits « verts » ou dits verts mais c’est du marketing.... à part ça, je ne vois pas l’horizon vert.... on continue à produire, à polluer, en payant des taxes certes, mais elles seront récupérées sur le prix de vente donc ça n’a aucun impact sur la diminution de la production ou une pollution moindre...

                      Et je persiste avec l’auteur que ces YAB et NH sont des petits malins qui se sont engouffrés, en piqué du ciel, dans la faille « terrestre »... !


                    • le-Joker le-joker 26 octobre 2009 14:32

                      Sisyphe je suis bien d’accord avec toi, je le dis car c’est pas toujours le cas mais ça mérite d’être souligné. Au même titre que le débat sur la vaccination d’ailleurs !


                      Que la personnalité d’Hulot plaise ou non n’est pas le sujet quand il est un vecteur de la prise de conscience que l’homme est en train de scier la branche sur laquelle il est assis.



                    • Parrison Parrison 26 octobre 2009 16:38

                      Mais pourquoi votre choix se porte sur Hulot... ? parce qu’il est l’auteur d’une magnifique série TV....

                      Et pourquoi n’entend-t-on pas les autres, ceux qui savent de quoi il en retourne, ceux qui ont étudié, les climatologues, les scientifiques, les gens crédibles tout simplement... ! pourquoi Hulot... ? parce qu’il est célèbre et qu’il a les moyens pour squatter les ondes.... ou parce qu’il rapporte gros... !
                      En qualité de présentateur de son émission, a-t-il plus de légitimité à s’exprimer sur l’écologie que ma concierge qui s’occupe des poubelles de l’immeuble... elle en connait un morceau du gaspillage et de la surconsommation... non... ? et encore.... et encore... ! ma concierge qui est une femme de bon sens, de l’intelligence, est tout à fait consciente de ce qui se trame derrière tous ces petits hommes contemplatifs au départ et devenus verts comme par enchantement, surtout depuis qu’on parle de taxes et augmentation des prix de produits « verts ».

                      Certes ils font circuler un message d’importance, mais point trop n’en faut non plus surtout lorsque l’on connait les coulisses de leur engagement... on joue sur la popularité, on les met en avant pour faire passer, en catimini, des mesures bien moins populaires. Ce sont des facilitateurs à la création d’un pays où la vie est plus chère sous couvert de mesures écologiques, mais l’idéologie n’a plus grand chose à voir... !
                      Et arrêtons d’être naïfs SVP, à force, le traitement qu’on se prépare à nous infliger nous ne l’aurons pas volé, les YAB NH et consors, la destruction de la planète ce n’est pas vraiment leur problème, ce serait plutôt l’inverse, ils en vivent... !


                    • Hieronymus Hieronymus 26 octobre 2009 17:39

                      moi idem Sisyphe que j’ai plusse (pas frequent) idem Gollum, le joker et d’autres
                      la question essentielle est : que souhaitons nous au global ?
                      Hulot comme tout un chacun est certes criticable a de nombreux niveaux, n’empeche qu’il oeuvre positivement pour l’avenir de la planete a l’inverse d’un Allegre ..


                    • eratosthène 26 octobre 2009 19:29

                      Allège malgré ses défauts est aussi concerné par les enjeux écologiques même s’il tempère les affirmations faites sur le réchauffement climatique et que sa tendance au dénigrement systématique est très désagréable.
                      Hulot ne sert pas la planète mais les multinationales qui le financent.


                    • appoline appoline 26 octobre 2009 20:12

                      @ Sisyphe,

                      Enttièrement d’accord avec votre commentaire. Nicolas Hulot a au moins le mérite d’avertir le commun des mortels de ne pas trop tirer sur la ficelle. L’auteur ne voit sans doute les tas de merde qui s’accumulent un peu partout. Bientôt l’être humain n’y sera pour rien, encore une histoire du saint esprit toutes ces saloperies qui se répandent aux 4 coins du monde. Quand ses gosses auront vraiment les pieds dans la merde peut-être qu’il se posera les bonnes questions.

                      Triste article, même si Hulot n’est pas parfait, au moins il se bouge le cul, lui.


                    • amipb amipb 26 octobre 2009 22:14

                      Mr Hulot est nécessaire car il a des moyens, et même une ligne directrice, que peu d’autres ont.

                      Que l’on considère que son œuvre ait de la valeur ou non n’est pas important. Ce qui l’est, c’est que sa démarche va globalement dans le bon sens : celui d’une prise de conscience qui dépasse le petit égoïsme de chacun.


                    • Croa Croa 26 octobre 2009 22:48

                      à Parrisson :
                      « Mais pourquoi votre choix se porte sur Hulot... ? »  Ce n’est pas un choix. Les médias sont quasiment hermétique à toute influence non ’’autorisée". Hulot fait partie du club très restreint de ceux qui sont autorisés à l’ouvrir, c’est tout !


                    • Croa Croa 26 octobre 2009 22:58

                      à Appoline : « Triste article »

                      Tout à fait ! Le film, lui, ne l’est pas ! Dramatiquement beau par contre, j’en parle ici .


                    • Nometon Nometon 26 octobre 2009 12:42

                      Parfaitement d’accord avec l’auteur.

                      L’écologie politique est à un virage très dangereux de son évolution.
                      Et ce qu’elle montre aujourd’hui est très inquiétant. Elle privilégie systématiquement l’émotion médiatique et la culpabilisation, tout en s’affirmant avant-gardiste et inspirée.

                      Il s’agit en fait d’un discours de type religieux : l’écologie devient une « vérité supérieure et totale » (qui s’applique à tous les pans de la société). Cette vérité supérieure permet à ses promoteurs de refonder le système de valeur de tous les comportements humains, des plus intimes (le choix des couche-culottes) aux plus généraux (le choix pour trente ans de l’énergie collective). Et la culpabilisation, sans cesse utilisée, est l’arme morale de ce qui est devenu un véritable prêche.

                      Du coup, il est très révélateur d’aller regarder l’origine des fonds que reçoivent les associations mondiales de type Greenpeace. Je vais encore plus loin que l’auteur. On a dépassé l’ère des Tartuffe ! Nous assistons à la naissance d’un véritable pouvoir à tendance totalisante, qui ne craint pas d’invoquer une forme moderne d’apocalypse pour sidérer toute contradiction. Conséquence : toute pensée non « écologique » devient condamnable par avance. Le pire, c’est que cette dérive fait courir un danger aux meilleures idées de l’écologie.

                      A mes yeux, le mieux que l’on puisse souhaiter à la pensée écologique, c’est qu’elle cesse d’être labélisée, « marquée » politiquement, brevetée en somme. Qu’elle se libère de cette petite caste opportunistes qui en fait aujourd’hui son gagne-pain.


                      • eratosthène 26 octobre 2009 13:09

                        Vous soulignez à juste titre la dérive totalisante qui émane du mouvement écologiste et qui jette l’opprobre sur tous ceux qui émettent un avis divergent.
                        Les scientifiques sceptiques vis à vis des hypothèses du GIEC et de la NASA sont victimes d’un réel ostracisme alors que la concurrence des programmes de recherche comme l’avait montré Imre Lakatos dans son temps est salutaire pour que le débat scientifique ait lieu.
                        En parlant d’épistémologie, je pense au livre structure des révolutions scientifiques de Thomas S.Kuhn qui expliquait que les paradigmes reposaient sur des bases non scientifiques, plus précisément idéologiques et métaphysiques. Le débat autour du réchauffement climatique en est une belle preuve dommage que les philosophes ne s’intéressent pas plus à l’épistémologie du réchauffement climatique.
                        Cependant, il faut éviter de jeter le discrédit sur l’ensemble de l’écologisme politique.
                        Ce sont quand même eux qui ont mis l’accent sur ces enjeux qui sont d’une importance cruciale.


                      • Gollum Gollum 26 octobre 2009 13:41

                        Ce qui m’amuse moi c’est que l’on nous parle de fascisme écologique, alors que la pensée unique capitaliste, scientiste, au dogme du progrès perpétuel, à exploitation à courte vue de la planète pendant des années ne semble pas vous émouvoir plus que cela. Hors ce paradigme et cette façon de voir est autrement plus dangereuse. Et vous niez tout cela parce que vous ne voulez pas vous sentir culpabilisé, on croît rêver...


                        Vous vous trompez d’ennemi !


                        • roblin 26 octobre 2009 13:02

                          Malheureusement, c’est toujours comme ça dans les médias, regardez cet article sur la télé réalité, et même les émissions comme delarue sont tout simplement bidonnée. Les médias délivrent le message contraire de ce qu’ils font réellement :

                          http://www.come4news.com/les-manipulations-et-les-mensonges-de-la-tele-realite-547462

                          Voir ces deux liens sur les « ecotartuffe » qui ne voient l’écologie que comme une façon d’être populaire et médiatique, mais ils ne sont pas sincères :

                          http://www.dailymotion.com/video/k7l2NTzPhn4DmiLCJc
                          http://www.dailymotion.com/video/x9ltga_les-ecotartuffe-daniel-cohnbendit_news

                          Et ces deux là contre Hulot et son hypocrisie :
                          http://www.pacte-contre-hulot.org/
                          http://pacte-contre-hulot.info/?chemin=textes/hulot


                          • marcel 26 octobre 2009 13:43

                            Il m’est malaisé d’attaquer des personnes (Hulot / Yab) qui ont le mérite non négligeable d’attirer l’attention sur des catastrophes réelles présentes ou à venir (surexploitation des terres agricoles,
                            pollutions effroyables de toutes natures,.déforestation,....) et cela que leur nature profonde soit purement mercantile.
                            La fin (sauvegarde de la biosphère planétaire) justifie les moyens .

                            Par contre, l’accusation de Tartufferie tient la route en ce qui concerne NH qui , invité chez Drucker, ose prétendre que la décroissance consommatoire est préférable à la décroissance démographique .


                            • eratosthène 26 octobre 2009 13:49

                              Il y a plusieurs moyens d’attirer l’attention sur l’état de l’environnement.
                              On peut essayer de faire peur aux gens pour faire monter l’audimat au moyen de messages simplistes ou au contraire mener une démarche constructive qui va déboucher sur de véritables solutions.
                              NH et YAB attirent l’attention sur de vrais problèmes mais ils nous distraient des pollutions directes qui concernent notre territoire et des activités des entreprises du CAC40 qui les financent.
                              Nous ne pouvons que critiquer cette attitude.


                            • Croa Croa 26 octobre 2009 23:10

                              On ne saurait juger sur un élément isolé ! Même Einstein s’est parfois trompé ! De plus « prétendre que la décroissance consommatoire est préférable à la décroissance démographique » n’est qu’une exagération et dans l’absolu, ce n’est même pas faux !


                            • marcel 26 octobre 2009 13:49

                              "Alors qu’il n’y a qu’une très faible corrélation entre réchauffement global et croissance démographique, il y a par contre une forte corrélation entre"

                              Il est évident que les 3 milliards de pauvres ne se déplacent pas , ne brûlent pas de bois pour se chaufferou préparer des repas,ne défrichent pas les forêts,ne brûlent pas de charbon  : braves pauvres chargés de toutes les vertus, au contraire de ces riches peu nombreux mais qui polluent atrocement au volant de leurs bolides , Learjet et yachts de luxe .


                              • Corbeau 26 octobre 2009 14:02

                                Où voulez vous en venir ?

                                A cette conclusion que parce que le donneur de leçons n’est pas digne de professer vous refusez de prêter attention a son discours ?

                                C’est stupide ! Hulot est populaire et se sert de cette popularité pour défendre une cause juste.

                                N’oubliez pas les travaux du GIEC : c’est bien plus important et bien plus solide que tous les discours des Hulots, Bertrand ou Allègre, mais malheureusement beaucoup plus hermétique pour la mère Michu...


                                • eratosthène 26 octobre 2009 14:11

                                  Hulot défend la cause des entreprises du CAC4O qui le financent.
                                  Est-ce cela une cause juste ? Je crois qu’on ne doit pas avoir la même notion de la justice.

                                  Les travaux du GIEC sont certes importants mais ne doivent pas faire acte de parole d’évangile ni servirent de motif pour ostraciser les scientifiques qui émettent des avis divergents.


                                • eratosthène 26 octobre 2009 14:08

                                  Gollum, l’idée de modernité reposant sur un progrès technique linéaire en continu qui déboucherait sur le triomphe de la raison humaine a été abandonné après les deux guerres mondiales.
                                  Auguste Comte, le père du positivisme, est bien un penseur du XIXe siècle.
                                  Depuis 1968, nous sommes définitivement entrés dans l’ère de la postmodernité, nous essayons de concilier ce qui existe déjà et la modernité.
                                  D’où l’émergence d’enjeux postmatérialistes qui ont mis à l’ordre du jour la démocratie sociale avec une participation plus accrue du peuple et une plus grande considération pour la qualité de vie, ce qui induit de facto un plus grand respect de l’environnement.
                                  Tout le monde est sensible à ses enjeux, seulement le débat est nécessaire pour amener à l’élaboration de solutions constructives. Nous ne pourrons pas abattre le capitalisme car ses deux principes : propriété privée et et le profit qu’on en retire (est inclut le salaire de sa propre force de travail) ne peuvent qu’être difficilement remis en cause.
                                  L’alternative communiste a échoué. Le débat ne doit pas porter sur une société idéale mais sur une solution concrète.
                                  La première étape serait de voir comment l’on peut endiguer le chômage sans hyper-consommation ou une activité exportatrice intense.


                                  • Gollum Gollum 26 octobre 2009 17:14

                                    A eratosthène : Sur l’idée du progrès non continu : Sauf que beaucoup de scientifiques dont Allègre et d’autres en sont encore au XIXème siècle... Encore une fois la meilleure preuve est son discours sur l’amiante.. Ces gens sentent que le vent tourne. Que devant l’énormité des dégâts colossaux engendrés par la Science, les gens commencent à sérieusement se poser des questions.. D’où la tentative d’Allègre d’essayer d’occuper le terrain. Quant au capitalisme que l’on ne peut remettre en cause, je vous rassure tout de suite. Il va s’auto-détruire sous peu. 


                                    La crise financière systémique que nous sommes en train de vivre va précipiter le monde anglo-saxon dans la déroute et nous avec...

                                    Je fais partie de ceux qui pensent que de toute façon il est bien trop tard et que l’on n’arrête pas un TGV lancé à pleine vitesse... ce qui ne m’empêche pas de penser que la sensibilisation de Hulot est une bonne chose..

                                    Je suis ulcéré par ces accusations de bas étage sur les voyages en hélicoptère de Hulot et YAB, que Allègre d’ailleurs en bonhomme dont la classe n’est pas évidente utilise ce qui ne m’étonne pas de lui.. comme ses assertions faisant de Hulot un imbécile..

                                    Vraiment un minable ce Claude Allègre..

                                    Quant à la taxe carbone, j’avoue qu’elle m’énerve aussi, car on essaye de mettre sur le dos de la base ce qui devrait être supporté par les entreprises... 

                                    Ce sont en effet ces abrutis d’industriels, en amont, qui devraient être aux premières loges pour à la fois payer et trouver les solutions (s’il y en a), car ce sont EUX qui nous ont mis dans la merde.. À eux de nous en sortir... Je souscris donc au fait qu’il y a en effet un certain discours de culpabilisation... de façon à ne pas montrer du doigt les véritables responsables..

                                    (Je pense notamment à une campagne de pub sur les déchets : M. Machin produit tant de tonnes de déchets et on voit un espèce de bonhomme immense derrière lui composé de déchets... sauf que ce n’est pas M Machin qui produit les déchets. Ce sont les industriels en amont, qui les produisent... Bravo pour la culpabilisation latente subliminale de ce clip publicitaire !)

                                  • eratosthène 26 octobre 2009 19:35

                                    gollum, j’étudie l’économie donc le capitalisme je connais un petit peu.
                                    Ce système économique repose sur des cycles et sait renaître de ses cendres.
                                    La dépression des années 30 et surtout la grande dépression (1873-1896) étaient beaucoup plus dévastatrice. La mise en place du capitalisme au XIXe et la première moitié du XXe a été très hasardeuse et parsemée de crises.
                                    Le système de Bretton Woods et la chute de l’URSS ont parachevé la victoire du capitalisme.
                                    Et encore, le communisme a vite dégénéré en capitalisme d’Etat.

                                    Va faire un tour dans les milieux d’affaires, sur les bourses européennes ou dans une faculté d’économie, tu croirais même qu’il n’y aurait pas de crise.
                                    C’est ce que je reproche en tant qu’étudiant en économie à ma formation.
                                    Trop de mathématiques et de micro mais une place ridicule accordée à l’éthique.


                                  • Gollum Gollum 26 octobre 2009 20:30

                                    Va faire un tour dans les milieux d’affaires, sur les bourses européennes ou dans une faculté d’économie, tu croirais même qu’il n’y aurait pas de crise.


                                    Oui, la croissance de la bourse, je sais très bien à quoi elle est due. Elle est totalement manipulée par Goldman Sachs. Le but est d’essayer de créer un climat de confiance et à faire croire à l’illusion de reprise. Or il n’ y a pas de reprise. Voir LEAP/E2020 ainsi que Moneyweek ou Agoravox. Philippe Béchade dit clairement que cette hausse boursière est complètement artificielle. Dire que le capitalisme passe par des cycles et renaît perpétuellement de ses cendres relève un peu de la pensée magique. Cette fois-ci le gros problème est la perte de confiance dans les monnaies fiducières qui va mettre le système à genoux. De toute façon on ne va pas attendre très longtemps avant d’être fixé.. Les USA sont au bord de la dislocation.

                                    Je ne comprends même pas que vous vous laissiez manipuler par cette propagande de bas étage... 

                                  • Gollum Gollum 27 octobre 2009 08:49

                                    Ce n’est pas Agoravox que je voulais dire mais la chronique Agora... bien qu’il y ait aussi les textes de Santi ou d’autres sur Av...


                                  • eratosthène 28 octobre 2009 00:29

                                    Le capitalisme repose sur le principe de destruction créatrice montré par Schumpeter qui s’est appuyé sur les cycles de Kondratiev. Le capitalisme est tel le phénix qui renait de ses cendres.
                                    La crise de 1929 était bien pire, le PIB américain a diminué de plus de moitié en moins de 5 ans et un quart de la population active était au chômage. Les hoovervilles concentraient une misère absolument inimaginable. Je suppose que tu connais les raisins de la colère de Steinbeck ?
                                    L’Europe a connu aussi une grande dépression entre 1873 et 1896 suite à un krach bancaire.
                                    Sans oublier le krach pétrolier où les Etats-Unis étaient au bord du gouffre, ainsi que les crises de 1987 et de 1993 (-1% du PIB en France).

                                    Mon prochain article s’intitule « pourquoi le capitalisme tel que nous le connaissons survivra ».
                                    Je précise qu’il ne s’agit pas de faire l’apologie du capitalisme, j’essaie de me concentrer uniquement sur les faits positifs, de décrire ce qui est ainsi que d’évacuer au mieux toute analyse normative.


                                  • eratosthène 28 octobre 2009 00:40
                                    La destruction créatrice du capitalise a été montré par Schumpeter qui s’est appuyé sur les cycles de Kondratiev. Les activités les moins rentables disparaissent lors de crise pour céder la place à des entreprises innovantes. On entre alors dans un cycle de prospérité jusqu’à la prochaine crise.
                                    Les Etats-Unis ont traversé des mauvaises passes bien pires qu’aujourd’hui.
                                    De 1929 à 1933, le PIB américain a diminué de plus de moitié et le taux de chômage s’élevait à un quart de la population active.
                                    L’Europe a aussi connu la grande dépression de 1873 à 1896. Le capitalisme s’est bel et bien maintenu après 23 ans de marasme économique.
                                    Ensuite, les Etats-Unis ont été sévèrement touchés par le krach pétrolier qui venait porter le coup de grace aux Etats-Unis très affectés par le scandale du watergate et la défaite vietnamienne. L’URSS était alors en pleine expansion en 1979. Dix ans plus tard, l’URSS s’effondre, les Etats-Unis deviennent l’hyper-puissance qui domine le monde.

                                    On ne peut pas parler non plus de perte de confiance dans la monnaie fiducière, les gens continuent de payer en euro ou en dollar. On n’a pas vu de réapparition du troc comme en Russie ou en Argentine.

                                    La reprise semble être en peau de lapin mais elle arrivera un jour.
                                    Cela tombe bien puisque mon prochain article s’appelle « pourquoi le capitalisme tel que nous le connaissons survivra ». Je précise que cette fois-ci, il s’agira d’une analyse positive, basée sur des faits. J’ai essayé d’évacuer tout jugement normatif.
                                    Vous verrez quand il sera publié.


                                  • Gollum Gollum 28 octobre 2009 09:00

                                    On ne peut pas parler non plus de perte de confiance dans la monnaie fiducière, les gens continuent de payer en euro ou en dollar.


                                    Bien sûr que si ! C’est pas pour rien que les Chinois en ce moment achètent tout ce qu’ils peuvent avec leurs avoirs en dollars.. Si le dollar ne s’est pas encore effondré, c’est parce que tous ceux qui en disposent le soutiennent plus ou moins. Et essayent de s’en débarrasser plus ou moins discrètement.. N’oublions pas non plus la volonté plusieurs fois exprimée de la Russie et de la Chine et d’autres de faire en sorte que le $ ne soit plus la monnaie internationale.. On parle de panier de devises avec un certain % d’or..

                                    Quant aux US, vous savez très bien qu’on est passé à deux doigts de la catastrophe totale en septembre 2008, catastrophe reportée à plus tard grâce aux liquidités injectées par la FED. D’autre part de nombreux économistes vous diront que les outils statistiques utilisés maintenant ne sont plus fiables, manipulés par les US notamment qui essayent de cacher leur banqueroute. Les US ont abusé du crédit (la grosse bêtise a été l’abandon de l’or en 1971), il faut en payer le prix maintenant...

                                    Et la note sera très salée.. Vous dites qu’il y a eu pire avant. Bien évidemment ! La crise n’a pas encore commencée, retardée par les liquidités de la FED ! Pour l’instant c’est le hors-d’œuvre.. Vous verrez quand on attaquera le plat principal..

                                  • eratosthène 28 octobre 2009 16:25

                                    Les Chinois ne liquident pas leurs avoirs en dollar sinon l’économie américaine connaîtrait une crise monétaire, très importante. Le dollar est certes faibles mais nous sommes loin du scénario catastrophe que tu énonces.

                                    Le dollar reste une monnaie appréciée, la FED a beau faire tourner la planche à billets, les gens continuent d’acheter des dollars. C’est ce qui fait la force des Etats-Unis.

                                    Néanmoins, tu as souligné un problème important, le risque d’un surplus de liquidité qui risque de créer de l’inflation sans relancer pour autant l’activité économique. On connaîtrait à nouveau une situation de stagflation comme dans les années 70-80. C’est l’hypothèse d’un scénario en L.
                                    Dans le pire des cas, on ferait face à un W, une deuxième crise se déclencherait après en raison de l’interventionnisme des Etats.

                                  • Login Login 26 octobre 2009 14:52

                                      Vous pensez que NH a tord quand il prophétise la fin d’un monde ?

                                     

                                    • eratosthène 26 octobre 2009 15:01

                                      Absolument car la fin du monde n’est ni pour demain ou après demain.
                                      Le scénario catastrophe du jour d’après n’arrivera pas.
                                      De plus, les pays riches ne changent pas leur mode de vie et les pays en développement nous rattrapent.


                                    • bo bo 26 octobre 2009 15:04


                                      La forêt landaise ( une des plus grande d’Europe) est en très grande partie détruite.... où sont ces bonnes âmes « écologiques » pour la déclarer « cause nationale ou européenne ». Ils s’en moquent, car aider les 15.000 propriétaires sylviculteurs sinistrés pour la reconstituer, c’est pas porteur pour faire du fric et c’est là pourtant dans la forêt que se trouve la vraie écologie avec le recyclage permanent du CO2...


                                      • Croa Croa 26 octobre 2009 23:28

                                        « Ils s’en moquent » FAUX !

                                        Cela a été dénoncé dans les conséquences de nos excès ! De plus il faudrait voir à ne pas se tromper d’adresse : Pour le fric voir les banques ! D’autant que réparer la forêt ne leur coûterait pas cher vu ce qu’elles peuvent donner en primes à leurs opérateurs de marché !


                                      • Login Login 26 octobre 2009 15:09

                                          Laissez à NH le droit d’avoir un avis différent du votre. 

                                          

                                        • eratosthène 26 octobre 2009 19:35

                                          On le laisse avoir un avis différent seulement nous sommes en droit de critiquer ce qu’il dit.


                                        • Login Login 26 octobre 2009 19:58

                                            Pour contribuer à changer les choses commencez par apprendre le respect ou alors ne 
                                            vous étonnez pas que l’on vous classe parmi les psychopathes.

                                        • marie 26 octobre 2009 15:20

                                          LAMENTABLE, cet article est lamentable : niveau café de commerce ! moi qui suis écolo, je peux vous dire que MOI NON PLUs YA 20 ans je ne me préoccupais pas comme aujourd’hui de la nature, puisqu’il faut appeler un chat un chat. Vous oui ? eh bien Hulot non plus et alors ? argent de l’EDF : mais il faut bien financer non ? vous croyez que les riches seigneurs du moyen -age italien étaient tous de fervents catholiques lorsqu’ils financaient les sublimes peintures souvent religieuses ? je dirais même plus sortir ce zébulonesque Allègre, monsieur EGO EGO ! comme argument imparable, laissez-moi rire ce monsieur n’a RIEN compris aux OGM ; il se la pète c tout ! et de plus il se la pète en me méprisant , moi (et les autres comme moi : en d’autres termes les CITOYENS ) qui ne suis pas scientifique, mais informée auprès de scientifiques citoyens et j’exige que mon avis sur la culture des champs ait le même importance que celui de EGO EGO ! de la semence industrialisée et clonée et brevetée pour enrichir les semenciers JE N’EN VEUX PAS même si EGO EGO pontifie l’inverse là-dessus ! les experts çà va comme çà : le monde empire de jour en jour, malgré leur grande expertise à tous ces idiots paraboliques. je ne parle bien entendu pas de la médecine.Edf et les autres ont joué le rôle de mécènes et non de sponsors ; si vous trouvez cela pas bien, : sortez votre argent, non ? ah oui là on aurait probablement eu droit à d’autres types de sarcasmes..enfin on peut toujours se faire mousser sur le dos de hulot en le cassant, c facile, tout le monde le fait. on aurait préféré avoir une critque plus intelligente et sur le fond du problème ; plutôt que ces propos dégueulasses. pauvre Hulot. sales méchantes langues !


                                          • marie 26 octobre 2009 15:34

                                            « y a plusieurs moyens d’attirer l’attention sur l’état de l’environnement.
                                            On peut essayer de faire peur aux gens pour faire monter l’audimat au moyen de messages simplistes ou au contraire mener une démarche constructive qui va déboucher sur de »..blablabla cela fait 30 ans que des gens comme rené dumont ont tiré la sonnette d’alarme sans faire peur. cela a-t-il changé quoique ce soit ? non. en la matière c’est « cause toujours.. » aujourd’hui que les choses ont empiré le discours est plus fort, c tout. mais attention les pauvres ne leur dites pas k c pas bien de prendre des terres aux pauvres pour faire pousser les agrocarburants ; ne leur dites pas qu’il ya un EFFONDREMENT de la biodiversité, çà leur ferait peur, quoiqu’ils s’en fichent un peu de la disparition des abeilles et des oiseaux communs ; ne leur dites pas que leur nourriture est emplie de produits : non faites leur guignols : guili guili. !!!!!.ce type de réaction me fait penser au film de GUEDIJIAN « la ville est tranquille » tous les critiques l’avaient descendu cassé..pourquoi ? trop réaliste comme tableau de la société française ! d’un côté les notables (ici élus locaux prenant l’apéro sur une terrasse de Marseille.et pontifiant et dindonnant.)et de l’autre, dans une cité, loin d’eux, mais électrice d’eux ! une pauvre et digne femme courageuse et seule se battant contre la toxicomanie de son enfant.. les gens on detesté ce film tant il donnait une image juste de notre société..loin de bisounours et pourtant si juste.


                                            • eratosthène 26 octobre 2009 19:37

                                              Les gens aiment avoir peur contrairement à ce que tu crois, il n’y a rien de mieux que jouer sur les peurs pour s’assurer le succès. Regarde l’expansion des témoins de Jéhovah et des sectes évangéliques. Le jour d’après a eu énorme succès en salles.
                                              On ne peut pas vraiment comparer Hulot et Guedijian.


                                            • Frabri 26 octobre 2009 15:35

                                              Que l’auteur d’inspiration libérale se rassure. Ce ne sont pas les bobo-écolo-hélicologistes-télécologistes-éco-tartuffes des couches dirigeantes de droite et de gauche (dont il fera peut être partie après ces étude d’économie) qui vont remettre en question le libéralisme le capitalisme, l’économisme, puisqu’ils en vivent très bien et qu’ils sont pour le capitalisme vert.

                                              L’auteur devrait s’inquiéter davantage des militant-te-s de la décroissance, mais ce sera peut être pour un prochain article.

                                              http://www.utopimages.org/index.php

                                              http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=23034

                                              http://www.decroissance.org/


                                              • sisyphe sisyphe 26 octobre 2009 15:51

                                                @ l’auteur

                                                je vous prie de m’excuser ; je n’avais pas lu l’intégralité de l’article, parce que son début, ressemblant à tant d’autres, m’avait un peu énervé ; j’ai donc répondu impulsivement.

                                                Après lecture complète, je dois vous reconnaître quelques éléments d’analyse intéressants.

                                                Notamment ceci :

                                                "Il ne s’agit pas de rédiger un programme politique pour être respectueux de l’environnement, mais faire de l’écologie la condition nécessaire de la rédaction d’un véritable projet de société juste et durable. L’écologie ne doit pas être le but mais le pilier, de même que la liberté sans des conditions de vie décentes ne vaut rien, le respect de l’environnement n’a pas plus de valeur si l’on doit tout sacrifier dans cette seule optique. « 

                                                Encore que ... »tout sacrifier ....«  ce ne soit pas très clair, mais bon...

                                                Également l’évocation des autres problèmes de pollution que le seul CO2, avec laquelle je suis d’accord, de même que pour les scandaleux »droits à polluer".

                                                En revanche, pour ce qui est de l’énergie nucléaire, vous repasserez, comme énergie propre ; on est en train de s’en rendre compte avec les problèmes de Cadarache, et celui des déchets en Ukraine ; problème des déchets toujours pas résolu.
                                                Si le puissant lobby nucléaire n’avait pas eu, depuis des dizaines d’années, la mainmise sur l’énergie, on aurait pu mettre les moyens nécessaires au développement des énergies naturelles, renouvelables et non polluantes, et on disposerait aujourd’hui, de capteurs solaires (par exemple), fiables, non polluants, peu chers ; c’est, évidemment dans ce sens là qu’il faut porter tous les efforts.

                                                Il reste qu’il ne sert à rien, comme je l’ai dit, de discréditer le combat écologique, en stigmatisant certains de ses porte-paroles ; mieux vaut se livrer à des analyses, et proposer de réelles solutions alternatives.

                                                Voila pour nuancer mes propos ; j’espère que nous aurons des points d’accord.


                                                • eratosthène 26 octobre 2009 19:20

                                                  Je ne dis pas que l’énergie nucléaire est propre mais qu’elle est « presque propre ».
                                                  C’est de l’ironie, je ne reconnais qu’assez peu de mérites à l’énergie nucléaire puisqu’elle produit de la chaleur et que ses déchets sont pour le moins embarrassants.
                                                  L’énergie nucléaire apporte néanmoins un avantage décisif en assurant notre sécurité énergétique, ce qui nous évite de tomber dans le même écueil que les Américains.


                                                • PascalR 26 octobre 2009 16:25

                                                  Je suis bien d’accord avec cet article sur l’éco-tartuffe Hulot à qui l’on doit cette « putain » de taxe carbone complètement débile et injuste.
                                                  Faire supporter au citoyen une taxe de plus alors que l’état démissionne totalement dans son rôle vis à vis de l’aménagement du territoire et de l’environnement, est une imbécilité de plus dans le panier du gouvernement et des écolos.
                                                  Je fais tous les efforts possibles pour limiter mes impacts, j’habite loin de mon travail car les prix de l’immobilier autour de mon entreprise (Sur Aix en Pce) sont exhorbitants, et résultats je vais encore casquer.
                                                  Je ne dis pas qu’il ne faut rien faire, mais j’en ai marre d’entendre toujours le même tissu de bêtises sur l’environnement alors que seul l’état a le devoir de tout mettre en oeuvre pour permettre au citoyen d’adopter une démarche écologique : aménagement adapté, moyens de transports dignes de ce nom, ... Sans ça, comment Hulot veut-il que je fasse ? Aller bosser en vélo (38 kms).
                                                  C’est toujours facile pour un millionnaire de se promouvoir vert alors que ça lui rapporte des fortunes et de dire « il faut faire ci, il faut faire ça ».
                                                  Foutaises !


                                                  • Sébastien Bosvieux Sébastien Bosvieux 26 octobre 2009 17:05

                                                    Vous êtes forts. Les décroissants ont tord, Hulot a tord, YAB aussi, les négationistes un peu moins mais aussi qd même . Bref, y’a qu’à faut qu’on !!! Tous pourris, le complot et compagnie.

                                                    Soyons constructif un peu...

                                                    Par rapport au bio, malheureusement la bouffe issue de l’agriculture intensive ne contient pas les coûts cachés, payés par nos impôts : santé du à la malbouffe et autres adjuvantss chimiques, usines d’eau potable au charbon actif dans les villages ruraux, subventions agricoles (1/4 budget de la CE)...


                                                    • eratosthène 26 octobre 2009 19:40

                                                      Quand vous soutenez une thèse, vous avez forcément raison sur un point et tort sur un autre.
                                                      Hegel expliquait que l’histoire fonctionnait sur le principe thèse-antithèse-synthèse.
                                                      Une position initiale émerge puis est contredit par une autre qui va en révéler le paradoxe jusqu’à ce qu’une synthèse surpasse les oppositions et aboutisse à une nouvelle thèse.
                                                      Je souhaite sincèrement qu’une synthèse écologiste émerge.


                                                    • François51 François51 26 octobre 2009 17:11

                                                      avec Hulot ou Bertrand, c’est toujours le quidam qui est culpabilisé. du genre on est 6 Milliards sur terre etc..etc..
                                                      je n’ai jamais entendu sortir de leurs bouche le nom des pollueurs les vrais, ceux qui font leur business en massacrant les forêts en Amazonie, virant par la même occasion les rares indiens qui y vivent encore. ceux qui transportent leur pétrole dans des bateaux pourris qui parfois ce cassent en deux, déversant leur merde dans l’océan tout ça, pour faire des économies et encore plus de profits.
                                                      ceux qui recrachent des déchets radioactifs directement dans la mer a La.Hague.
                                                      ceux qui ruinent les paysans du « sud » en imposant des maïs trangéniques.
                                                      il y en a tellement encore a dénoncer. les usines pétro-chimique les centrales nucléaires de l’ex bloc de l’est qui font encore tourner des réacteurs hyper instable du type RBMK genre Tchernobyl. etc..etc..
                                                      ces sociétés qui ravagent vraiment l’environement pour faire un max de fric. il faut bien faire tourner l’économie c’est sur.
                                                      en tout cas, ces multinationales portent des noms. NH, et YHB n’ont qu’à les mettre a l’index et arreter de culpabiliser le citoyen lambda qui est obligé de prendre sa bagnoles pour aller gagner son SMIC parfois dans ces entreprises pollueuses. une absurdité ! ..


                                                      • ELCHETORIX 26 octobre 2009 17:27

                                                        @ l’auteur , en ayant lu votre article , en « diagonale » je vous remercie par ce texte pour mon éclairage personnel :
                                                        je dirai seulement quelques MOTS sur ces « écolos » , à mon avis ce sont des « bos-bos » qui se gavent de ce système ( économique ) qui leur convient très bien !
                                                        cordialement !


                                                        • TARTOQUETSCHES TARTOQUESCHES 26 octobre 2009 17:36

                                                          Pas d’accord avec l’auteur.

                                                          Hulot, avec tous ses défauts, a le mérite de mettre sa popularité au service d’un discours écologique radical (au moins le constat) qui change de la mode de l’écolobobologie qui pue le marketing industriel et politique à plein nez. Ce qu’a fait Hulot en son tps, par qui il est sponsorisé aujourd’hui m’importe peu, pourvu que le message passe et commence à initier un début de prémisse de prise de conscience sur le bordel qui s’annonce. Je crois l’homme honnête ; sa vision catastrophique et ses prises de position anticonsumériste en total contrepied du discours biaiseux de ses sponsors, qui préférerait certainement un discours plus « positif », en témoignent. Hulot se sert du libéralisme glouton pour faire passer son message alarmiste au plus grand nombre, le libéralisme se sert de Hulot pour vendre ses merdes avec sa capacité habituelle à tout ingérer, tout marketiser, tout détourner, (même l’anticapitalisme !), pour en tirer un profit. Tel Ché Gevarra en son tps, dont l’image sert aujourd’hui a vendre tout un tas de merde (teeshirts, posters, briquets, godemichets...), Hulot exprime fortement ses convictions quitte à se faire récupérer par le système. Je crois, j’espère, que les citoyens ne sont pas que des consommateurs lobotomisés, et qu’ils finiront par percevoir le message. La société de consommation actuelle (bien plus que la croissance démographique) nous mène au mur et qu’on ne peu bâtir une société sur une croissance infinie alors que les ressources sont elles, bel est bien finie. Merci donc à Mr Hulot de nous le rappeler même si c’est entre 2 écrans de pub.
                                                          ps : et merde à ce gros NUL d’Allègre


                                                          • franc 26 octobre 2009 17:38

                                                            La surpopulation est le problème N° 1 et tant qu’on n’aura pas résolu ce problème aucun autre problème ne pourra être résolu ,il faut le savoir une fois pour toute .

                                                            Et beaucoup de gens veulent ne rien savoir pour une raison ou pour une autre ,les uns pour avoir peur de perdre quelque pouvoir ou quelque intérêt,les autres peur de bouleversements moraux et sociaux que cela implique ,tous par un réflexe de conservatisme et même d’intégrisme .

                                                            Et pourtant on ne peut continuer comme cela ad viternam,c’est mathématiquement impossible .-------------------------------la surface cultivable et habitable sur la terre est limitée et finie ,les ressources naturelles aussi .Si l’on désigne par S le l’aire de la surface habitable et par H le nombre d’habitants sur la planète terre ,le quotient S/H tend vers 0 si H augmente indéfiniment et S restant fixe ,de sorte qu’au bout d’un certain temps T un habitant de de la terre ne disposera que d’un mètre carré de surface habitable . On imagine même que les habitants puissent être entassés comme des lapins dans leur cages ou des poulets dans les batteries industrielles , ou enserrés comme dans une rame de métro à l’heure d’affluence partout chez eux comme en dehors ,dans la rue comme les champs , est ce-vivable ?-------------------------------------Tôt ou tard donc ,il arrivera un moment où la question de la décroissance démographique sera impérative et même obligatoire .

                                                            Ce moment est arrivé et même dépassé si l’on en croit le professeur généticien et démographe Albert Jacquard , écologiste et grand humaniste disant que la terre ne peut contenir et recevoir qu’un milliard d’habitants du moins pour tous les faire vivre correctement et harmonieusement .

                                                            On en est déjà à 7 milliards ,peut on envisager de laisser faire et laisser courrir la démographie indéfiniment d’abord à 10 milliards ,puis ,15 ,20.........100 voire 1000 milliards d’habitants sur terre --------------------------------------------- sauf si un miracle aura lieu ,mais je n’y crois pas trop ,par contre l’ apocalypse est plus vraisemblable ,du genre grosse explosion nucléaire ou gigantesque guerre civile ou religieuse ou encore génocide à l’échelle planétaire tuant des milliards de personnes , pour arrêter cet emballement démographique infernal .

                                                            Or il n’ y a qu’un moyen pour effacer ce scénario catastrophe de l’humanité ,et ce moyen est de plus en plus contesté voire discrédité et honni par les écolo-postmodernes eux-mêmes ,à savoir la science .La science est incontournable pour le service au progrès humain ,qu’on le veuille ou non .Pour échapper à la surpopulation catastrophique sur la terre ou l’arrêt de la croissance démographique ,il faudra trouver une autre planète habitable ,aussi bien confortable et luxuriante que la terre sinon naturellement du moins grâce à la puissance technique de la science humaine .

                                                            mais en attendant que le progès scientifique atteigne ce niveau de performance qui puisse transporter l’humanité vers une autre planète aussi belle que la terre ,et il sera difficile d’en concevoir l’instant futur de cet exploit d’autant plus qu’en cette période obscurantiste postmoderne la science et l’idée de progrès même sont combattues et vouées aux gémonies intégristes ,pour qu’enfin l’humanité reprenne sa croissance harmonieuse et heureuse ,en attendant donc ce moment historique révolutionnaire de l’évolution,il faut bien par la force des choses ,bon gré mal gré ,s’employer à limiter drastiquement cette croissance démographique et même à la faire décroitre si l’on veut résoudre tous les problèmes découlant de la surpopulation ,à savoir la destruction du système écologique environnemental,social et culturel par le capitalisme ultralibéral et amoral débouchant inévitablement vers une société de violences ,de guerres et de génocides .

                                                            La décroissance démographique est incontournable --------------------------mais beaucoup se disent après moi le déluge ---------------------est-ce supportable .


                                                            • TARTOQUETSCHES TARTOQUESCHES 26 octobre 2009 18:01

                                                              a franc

                                                              la démographie est bien sur un facteur, mais c’est surtout la suconsommation exponentielle des ressources dpuis 60 ans qui menace l’équilibre écologique. La population mondiale atteindra certainement sa transition démographique autour de 9 à 12 milliards d’êtres humains, et la terre est parfaitement capable de supporter cette population... pour peu que nous arretions de surconsommer commme des cons pour soigner nos névroses de riches et que nous repartissions mieux les ressources. Je sais, c’est un voeux pieux, on a pas réussi à le faire durant la mondialisation heuseuse, alors en tps de pénurie je pense pas qu’on devienne plus altruiste....

                                                              Quand la population mondiale croit de x2 la consomation des ressources croit de x10 ou x100 (énérgie fossile, eau, minéraux, ressources alimentaires...) Il est là le vrai problème : se desintoxiquer au pétrôle et du consumérisme fou. Mission impossible ? bien sur que non il suffit d’attendre, voulu ou pas, préparé ou pas çà nous pends au nez et nos politiques s’en batent les noix.


                                                            • Blanqui de Paris 26 octobre 2009 17:46

                                                              @l’auteur

                                                              Très bon article, si vous avez vraiment 18 ans...

                                                              Car ça fais plaisir de voir que tout les jeunes ne bêlent pas naïvement derrière les bons sentiments dégoulinant de condescendance de nos brave consciences Ecolo labellisées TF1.

                                                              Le réchauffement climatique est un phénomène pour le moins complexe à comprendre, et vous avez très bien signalé a quel point tout cela sent par moment l’arnaque.

                                                              De toute façon il y a des situations qui se reproduisent quelque soit le problème rencontré :
                                                              Il conviens d’être extrêmement prudent quand :

                                                              1°) La science deviens un dogme qui n’est plus discutable.
                                                              2°) Quand l’ensemble des puissances financières soutiennent des thèses qui semble aller à l’encontre de leurs propres intérêts.
                                                              3°) Quand les politiques soutiennent ouvertement une idée sans jamais la discuter sur le fond.
                                                              4°) Quand média , politiques et industriels semblent tous aller dans le même sens.

                                                              Or tout ce qui nous est vendu sur le réchauffement climatique rentre dans ces critéres.

                                                              Mieux vaut laisser la paroles à ceux qui sont le plus à même de rester « critique », comme ICI...


                                                              • eratosthène 26 octobre 2009 19:44

                                                                J’ai bien 18 ans et c’est justement en réaction contre le sentiment écologique naïf de mes camarades qui ont voté europe-écologie parce qu’ils ont regardé home la veille et fan d’Hulot, que j’ai eu l’idée de rédiger cet article.


                                                              • stephane 26 octobre 2009 18:25

                                                                @ l’auteur,

                                                                je vous ai « plussé » car l’article est intérressant, agréable à lire et se permet de remettre en cause le diktat de la pensée sur le réchauffement climatique.

                                                                D’accord avec vous aussi pour dire que le système de taxe carbone est une vaste plaisanterie ; et surtout une belle pompe à fric.

                                                                Cependant il me semble que vous oubliez un élément important quand vous abordez le thème des émissions de carbone : le pic pétrolier et la déplétion qui l’accompagne, aux effets catastrophiques pour les économies des sociétés occidentales.



                                                                • eratosthène 26 octobre 2009 19:47

                                                                  Merci Stéphane pour vos compliments, je vous en remercie.
                                                                  L’écologie est un sujet vaste et si j’aurais voulu tout aborder, il aurait fallu que j’écrive un livre.


                                                                • Antoine Diederick 26 octobre 2009 23:05

                                                                  écrivrez un livre ! A Dieu va !


                                                                • kitamissa kitamissa 26 octobre 2009 18:37

                                                                  à la téloche la semaine dernière il y avait Arthus Bertrand avec un frapadingue,le genre écolo intégriste barbichu semblant tout droit sorti de son Larzac et de son troupeau de biques ...

                                                                  ce mec voulait qu’on arrête tout le progrès,et qu’on revienne à la distribution pour tous d’un lopin de terre permettant d’élever ses animaux pour le lait et le fromage,et pour cultiver ses céréales et ses légumes,....

                                                                  plus de bagnoles,d’électricité etc .....des délires de barjot !

                                                                  alors bien entendu la baraque en bois,éclairage à la lampe à huile,et chiottes au fond du jardin,et la toilette les jours de pluie ...

                                                                  comme dans la petite Maison dans la Prairie....( sans la mère Olson !...)

                                                                  et le pire,c’est que le mec y croyait dur comme fer,et le pignouf d’Arthus Bertrand qui en remettait une couche ...

                                                                  ça doit valoir le jus d’imaginer un mec comme Arthus Bertrand habiter dans un goubi en bois,et aller traire ses chèvres de bon matin !

                                                                  faudrait peut être arrêter de nous prendre pour des billes !  smiley


                                                                  • Antoine Diederick 26 octobre 2009 21:07

                                                                    ...l’écologie pose problème comme mouvement politique, c’est vrai et cela ’escagasse’ plus d’un....

                                                                    La question est que faire de l’écologie qui jusqu’à présent semble être un plus aller d’un socialisme sans but ?

                                                                    Finalement, l’écologie n’a comme mérite avant-gardiste , que celui de poser question, mais pas de proposer de solution efficace, sinon à renoncer à quelque chose d’indéfini ?

                                                                    Je ne crois pas au mouvement de la décroissance, car les conditions économiques sont plus preignantes que nous ne le croyons. Sans faire une apologie du liberalisme économique, les réalités s’imposent plus souvent que les idéologies... smiley


                                                                  • chips 26 octobre 2009 18:42

                                                                    Les écolos bobos nous proposent aussi de vivre dans des mégalopoles, certainement très écologique mais quel vie pour les humains.

                                                                    Ces gens sont effectivement dangereux,l’objectif est de faire en sorte que la majorité des citoyens mènent une vie bien pourrie dans des apparts de 20m carré dans des tours dans d’immenses villes . Ils appellent cela la concentration urbaine. Cela va limiter les rejets de CO2 c’est certain, les taxes seront telles que plus personnes n’aura d’autres choix que de travailler de plus en plus en consommant moins.

                                                                    La taxe CO2 n’est-ce pas un l’impot sur le droit de vivre ?
                                                                    Pourquoi pas une taxe CO2 sur la respiration  ???
                                                                    tout cela pour un pseudo réchauffement climatique à venir qui serait peut être lié aux activités humaines !!!


                                                                    • L'enfoiré L’enfoiré 26 octobre 2009 19:20

                                                                      @L’auteur,

                                                                      "Nous ne consommons pas, nous consumons"

                                                                      Il l’a dit en effet. Ce n’est de toutes manières pas aux consommateurs que cela peut s’adresser.

                                                                      Le consommateur utilise ce que l’industrie lui fournit. Il doit avoir une confiance forcée. Comme évidemment, il se sent mieux à le faire, il oublie tout.

                                                                      « Témoin de Jéhova, Hulot ? »

                                                                      Je n’écouterais jamais un témoins de Jéhova, mais j’écouterai la version Hulot jusqu’au bout.

                                                                      Sentira ou non, où est la différence.

                                                                      De toutes manières, si l’écologie donne de l’emploi, je ne suis pas contre.

                                                                      Il faut dire que l’industrie lourde avait du plomb dans l’aile, non ?

                                                                      « n’allez pas sacrifier de votre temps et de votre argent pour aller voir ce film catastrophiste. »

                                                                      Je ne comprends vraiment pas pourquoi il n’a pas été proposé gratuitement comme l’a été Home.

                                                                      Pas assez de subsides ? Tout se fait avec des sponsors. Pas de doutes à avoir.

                                                                      « Non, mes amis, la fin du monde n’est pas proche, le réchauffement climatique est quelque chose de naturel contre lequel nous n’y pouvons rien. »

                                                                      La fin du monde ? Oh, que non. Avec ou sans les hommes. Ne sommes-nous pas d’ailleurs en train de muer vers quelque chose de plus « homme » encore ? L’évolution est en marche et elle change de politique à chaque débordement.

                                                                      Un petite éruption du Vesuve et on verra où proviendra le CO2 et le refroidissement de la nature pour un bon moment.

                                                                      La pollution en France est connue comme celle du Japon et des USA.

                                                                      Il y a des chiffres pour tous les pays du monde. L’emprunte écologique de chaque citoyen, on appelle ca.

                                                                      Hulot a participé au Dakar. C’est connu. Il ne le nie pas. Connerie de jeunesse.

                                                                      « Témoins d’Hulot, ne faîtes pas ce qu’il fait, mais ce qu’il dit. » Absolument.

                                                                      Les émission Okavongo ont subit des sommets du côté des dépenses. TF1 a financé par votre pub et vos envies consuméristes, chers Français.

                                                                      Encore une fois, dans une émission qui se déroule n’importe où, on ne s’embarque pas sans biscuits. Connaissez-vous les budgets de TF1 ?

                                                                      Les biscuits transformés en bouteilles de pinard ? J’aurais refusé. J’aime l’eau.

                                                                      « briser tes illusions »

                                                                      Quelles illusions ? Aucune religion, aucune idéologie n’a changé le monde ni l’esprit des hommes. Il restera toujours pris par les c... Ca c’est la conclusion.


                                                                      • Antoine Diederick 26 octobre 2009 22:44

                                                                        nous nous « consumons de l’attente », alors que nous devrions nous« consumer de l’agir ».....

                                                                        bon, ’jo penso que el mondo es un castatrophe’ euh...non j’y crois pas....cela dépend de nous


                                                                      • trevize trevize 26 octobre 2009 20:13

                                                                        Bravo à l’auteur, qui a bien compris que le réchauffement climatique est utilisé par les élites pour créer un amalgame « réchauffement égal pollution » ; de sorte qu’à présent, il suffit de lutter contre l’effet de serre pour faire croire au petit peuple que le problème de la pollution est définitivement réglé ou en passe de l’être, en occultant complètement toutes les autres formes de pollution (particules, rejets de produits chimiques, déchêts radioactifs, etc)

                                                                        Hélas, vous êtes tombés sur les intégristes de l’écologie qui ne supportent pas qu’on touche à leur porte-étendard, les auto-proclamés écolos-mais-pas-trop-faudrait-quand-même-pas-toucher-à-mon-petit-confort. Heureusement il y a quelques commentateurs plus avisés qui ne se contentent pas de ressortir la bouillie qu’on leur sert. Un bon point à tous tout de même : les désaccords portent sur des incompréhensions (tout le monde est d’accord pour dire qu’on pollue trop et qu’il faut remédier à ça), et ça ne s’insulte pas de tous côtés, comme on peut le voir sur certains autres sujets.

                                                                        Pour kitamissa : vous êtes un exemple des écolos béats dont je parle ci dessus. Renseignez vous sur l’effet de nos déjections quand elles sont placées dans l’eau : en plus de détruire irrémédiablement une énorme quantité d’engrais naturel, c’est cela qui empoisonne nos rivières et nos nappes phréatiques ; et accessoirement, c’est ce qui fait que nos eaux usées coûtent si cher à « épurer ». Seulement voilà, on a beau être écolo, c’est quand même bien plaisant de faire disparaître son gros étron en appuyant sur le bouton.

                                                                        En Suède, on ne peut pas avoir de permis de construire si on n’a pas prévu de toilettes sèches. A l’heure où on nous annonce la guerre de l’eau pour bientôt, et sachant les dégâts qu’occasionnent ce comportement irresponsable d’enfant gatés (pouah ça pue, vite, je tire la chasse, et voilà problème réglé ! ha vive la vie moderne) comment se fait-il qu’on continue dans la même voie ? On nous parle « d’habitations écologiques », laissez moi rire, on place 3 panneaux solaires sur une barraque en bois et c’est bon ? tout ça ne restera qu’une vaste blague tant qu’on fera nos besoins dans l’eau.

                                                                        Et pour information, on peut très bien installer des toilettes sèches à l’intérieur d’une construction, vous croyez qu’en Suède ils vont se cailler dehors par moins 30 degrés en hiver ?


                                                                        • GéraldCursoux AnnO’Nyme 26 octobre 2009 20:15

                                                                          « Le climat se venge ! », dit Hulot, le nouveau chevalier de l’apocalypse. « Vous serez sauvez si vous versez votre obole à ma fondation » : donnez, donnez... c’est pas la peine de prier, je le fais pour vous chaque semaine à l’Elysée en embrassant les babouches de Nicolas !« 
                                                                           »Saint Nicolas, réchauffez encore un peu la Terre... s’il vous plait... ça me rapporte tellement !"


                                                                          • ddacoudre ddacoudre 26 octobre 2009 20:17

                                                                            érastosthéne

                                                                            bon article compte tenu de ta jeunesse. nous sommes je pense tous passé par la découvertedu dessous des cartes. j’ai encore le souvenir de certain amis politique de droite découvrant avec la loi sur le financement des campagne électoral que certains de leurs amis chef d’entreprise arrosaient à gauche, où comme toutes les pucelle effarouchés découvrant les curieurieuses opération de financements du Medef. ton article relève encore de cette naïveté, ce n’est pas un reproche surtout quand l’on aimerait que tout soit clean et relève de la ligne droite, chose qui n’existe pas sauf par trompe l’oeil.

                                                                            les pauvres n’ont jamais été en mesure de financer quoi que ce soit, puisqu’ils ne détiennent rien, il faut donc bien que l’on ailles prendre l’argent là où il se trouve.
                                                                            le problème de fond et celui que tu soulèves un peu malhadroitement. ce financement doit t’il être une source de compromis, de compromission pour celui qui le reçois ou simplement un investissement pour celui qui finance. sans nier la véracité de ce que tu écris, c’est le genre d’analyse qui a court actuellement sans discernement. s’il fallait être un sains pour ouvrir sa gueule ou développer des idéaux nous péririons tous dans un silence mortel. le terrain que tu développes fabrique des pourfandeurs idolatres, des chasseurs de sorcières et des croissades en sainteté. un terrain dangeureux qui ouvre vers diverses formes fascisantes, danger !!! préserve tant ce dont l’on meurt c’est manquer de ce que tu offres la critique.

                                                                            sur le fond je suis d’accord avec toi la polution ne se limite pas au réchauffement climatique dont il existe une courbe des températures qui montre que depuis l’avénement de l’industrie elle a fortement même trés fortement progressser, mais bien sur ça ne se mesure pas en dizaine de degré, mais en fraction de degrés.

                                                                            un jour je posais la questions à des scientifiques de savoir comment ils faisaient pour suivre la circulation des courant marin ? je fut plutôt surpris de m’entendre répondre grace à la polution radioactive.

                                                                            cordialement.


                                                                            • ddacoudre ddacoudre 26 octobre 2009 20:20

                                                                              excuse pour les fautes j’ai une fois de plus mal pulssé.


                                                                            • Antoine Diederick 26 octobre 2009 20:40

                                                                              waouhhhhhh !!

                                                                              Volià un article, prise de position qui y va fort......

                                                                              bon, faut que je réfléchisse....cela va prendre du temps smiley


                                                                              • Cathy59 26 octobre 2009 20:54

                                                                                Réchauffement de la planète ou pas, les gaz d’échappements ça put !
                                                                                Et le nucléaire ? Indépendance énergétique ? Mon œil ! L’uranium, on ne l’extrait pas de nos mines !
                                                                                Il n’y a pas besoin de leader en écologie ! Vous pouvez même continuer à manger des fraises en hiver si vous voulez, mais ne vous justifiez pas en attaquant l’écologie.
                                                                                Quant aux produits bios, certes ils sont plus chers (plus de mains d’œuvre !) d’un autre côté lorsque l’on se préoccupe de son alimentation, on économise sur les « aliments » industriels qui n’apportent rien d’intéressant d’un point vue nutritionnel au contraire (même si il y a plein de « bonnes cochonneries ») au final, on s’y retrouve ! A bien sûr, il faut acheter les produits de bases et se faire la popotte, ça prends plus de temps, mais c’est financièrement jouable !
                                                                                Maintenant, probable que le genre humain est en danger, mais certainement plus parcequ’il est incapable de se supporter lui même ! La Nature en a vu d’autre, elle s’adaptera sans problèmes, nous n’avons juste pas cette facultée.


                                                                                • Antoine Diederick 26 octobre 2009 20:59

                                                                                  A l’auteur,

                                                                                  né en 1991, à Pau !

                                                                                  C’est la date de votre millésime corporel ou de votre prise de conscience ?  smiley smiley smiley

                                                                                  z’êtes pas obligé de répondre....


                                                                                  • karquen karquen 26 octobre 2009 21:54

                                                                                    Au lieu de culpabiliser un peu plus le pauvre quidam ;

                                                                                     Moi je propose de taxer à 100 % les yatchs, les circuits de formule 1, les Roll Royes, les Ferrarri des joueurs de foots, d’instaurer mondialement la taxe Tobbin, et biensur de taxer le cartel des concessionnaires qui auraient dû depuis 10 ans proposer la voiture à Hydrogène...
                                                                                    Pour les logements : subventionner à 90 % les matériaux d’isolations et 100 % (financé par une taxe sur la vente du prêt à porté et des diamants) la pose de cellules photovoltaïques.
                                                                                    La bouffe ?
                                                                                    Fermer les Mc d’o, revenir aux sandwichs et légumes des petits producteurs locaux, aretter la pêche intensive, manger des algues...

                                                                                    Ha oui j’oubliais : Hulot est financé par L’oréal & Co, c’est un choix ; mais il me semble que ces entreprises sont très polluantes.


                                                                                    • marie 26 octobre 2009 22:11

                                                                                      « sentiment écologique naïf » je préfère encore europe écolo aux socialos et à lump ; mais soyons clars, malheureusement on y arrivrea pas...On entend ici : « comment faire pour faire 38 kms à vélo ? effectivement c’est pas simple et c là que l’écologie doit devenir une politique : en aménageant, prévoyant un mode de transports respectueux de l’environnement et qui permette à ce monsieur de ne pas se servir de sa voiture. enfin à lire l’ensemble des commentaires je me dis qu’effectivement ces braves gens s’en tapent comme de leurs premier slips de la disparition des abeilles, des papillons, des oiseaux communs ; des écureuils, hérissons écrabouillés sur ces routes d’inconscients, sur toutes ces beaux insecetes et plantes sauvages disparus de nos champs ; nous sommes murs pour le meilleur des mondes je crois ; mais pourvu que vous ne leur collez pas 4 centimes de taxe (récupérable) c l’essentiel ! pour conclure je précise qd même que la merde actuelle n’est pas du tout causé par la philosophie »écolo", vraiment pas non ! c bien simple qd vous entendrez quelqu’un vous parler de tout çà montez le son de votre I POD, prenez les mnettes de vos jeux informatiques et avvalez un bon coup de ce que vos voudrez, pourvu qu’il soit plein de produits . et surtout, srtout pas bio ! laissez çà aux arrièrés ! vous vous étes pour bousiller la nature à donf ! allez-y salopez, salopez, bientôt yen aura plus.


                                                                                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 octobre 2009 22:37

                                                                                        Mince alors, je pensais que Nicolas Hulot allait sonner aux portes comme les témoins de Jéhova : j’aurais été content de parler avec lui ...

                                                                                        GROSSE DECEPTION !!!!!!!


                                                                                        • Antoine Diederick 26 octobre 2009 23:11

                                                                                          moi aussi, grosse déception, Hulot juste un têtard à hublot, pour faire la rime ?


                                                                                        • kitamissa kitamissa 26 octobre 2009 22:38

                                                                                          non,nuance ,c’est le hérisson qui est inconscient du danger de la route,l’automobiliste ne voit pas forcément la bestiole,surtout la nuit !...

                                                                                          quand aux transports en commun qui permettent de ne pas prendre la bagnole .....en pleine cambrousse où il n’y a que quelques villages,je ne vois pas pour l’instant d’autres alternatives que posséder une voiture,idem en pleine montagne ! 

                                                                                          ou le vélo,...même la mémé de 80 ans qui habite dans les Alpes ou dans n’importe quelle chaine de montagnes à 3000 mètres ,allez hop en vélo !...... allez Mémé Virenque !.....

                                                                                          à moins que la SNCF fasse des gares desservant tous les bleds de France et de Navarre,avec arrêts devant chaque maison ? smiley 


                                                                                          • sisyphe sisyphe 27 octobre 2009 05:29

                                                                                            Arguments dérisoires, vu que :

                                                                                            -1) la population française est urbanisée à près de 80%

                                                                                            2) pour les zones rurales, la plupart sont desservies par des autobus ou cars

                                                                                            3) La sncf, effectivement, si on ne la démolit pas, en fermant les petites lignes locales, juges non rentables, assure un maillage très efficace de l’ensemble du territoire

                                                                                            4) ; enfin, il existe des solutions de co-voiturage, qui permettent de réduire l’utilisation abusive de véhicules à usage strictement individuel : encore faudrait-il, pour cela, ne pas continuer à détruire irrémédiablement le tissu social, et renforcer la solidarité entre les individus.

                                                                                            Oui, je sais ; solidarité ; un mot qui file des boutons à tous les partisans du chacun-sa-gueule.

                                                                                            Et puis, s’il faut marcher un peu, ça n’a jamais fait de mal à personne ; au contraire l’exercice physique entretient la forme, plus que d’être vissé le cul dans son fauteuil devant TF1 ou autres...

                                                                                            Donc, développement maximum des transports en commun non polluants ; tant en ville (bus non polluants, tramways), qu’en campagne (bus, autocars, train, co-voiturage)


                                                                                          • kitamissa kitamissa 27 octobre 2009 08:15

                                                                                            j’habite au Sud Seine et Marne ...hormis les villes moyennes,il n’y a ni bus, ni SNCF,ni tramways ,rien !

                                                                                            que des champs ,des bois,sur des kms ,on est à la limite de la, Beauce,de la Brie,et du Gâtinais .....que des grandes distances entre les villages et les hameaux !

                                                                                            il n’y a que la voiture ou la moto,ou le scooter pour le jeune qui se rend au lycée .....

                                                                                            c’est une région rurale et forestière,les gens ont leurs occupations,souvent agricole,et du jeune en âge de conduire en passant par le population en activité,jusqu’aux vieux ,tous le monde a sa bagnole ,ne serait ce que pour aller faire les courses ,la grande surface étant à 15 ou 20 bornes !.....

                                                                                            quand au co- voiturage alors là ..........c’est pas au programme,chacun a sa vie et ne se mêle pas de celle des autres !

                                                                                            la mentalité n’est pas celle du Midi,dans nos régions,on ne s’occupe que de ses propres affaires ! surtout dans les petits villages où le fusil de chasse et les chiens sont toujours prêt pour virer les emmerdeurs !


                                                                                          • sisyphe sisyphe 27 octobre 2009 09:06

                                                                                            Bon.
                                                                                            Ça existe aussi, ok...

                                                                                            Mais c’est quand même un exemple concernant une petite minorité de français.

                                                                                            Et puis..... qu’est-ce qu’on doit s’y emmerder, quand même... C’est vraiment la France très, très profonde, là...


                                                                                          • sheeldon 27 octobre 2009 10:42

                                                                                            bonjour

                                                                                            bon article , je trouve hulot quelque part assez pathétique , je crois qu’il est juste neuneu et qu’il croit dans les conneries qu’il débite , travailler pour des multinationales pour les combattre est une drôle d’idée , mais quand on dépolitise tout voila le résultat .

                                                                                            heu sysiphe j’habite ailleurs et c’est les mêmes problèmes , souvent les gens des villes ne se rendent pas compte , a rodez il y a eu plusieurs mois de grève des usagers , dans le lot on a retiré des trains pour mettre des bus ( si peu ) , la sncf doit être rentable , c’est bien pour des paris marseille ! mais dans les petits villages c’est une catastrophe , si vous couplez ça aux fermetures de postes , de tribunaux , de casernes militaires ( drôle dans un sujet écologiste ) etc .....

                                                                                            le grenelle n’est qu’une farce , mais par contre une chose est sûre fermé des lignes sncf dans les communes rurales a des incidences , et ce n’est pas sporadique !

                                                                                            les politiques libérales de nos amis de l’ump mais aussi du ps ( qui ne sont que des mises en place de directives européenne ) ont des résultantes sur les populations , souvent a la campagne et dans les « cités » ou c’est pareil il n’y a plus de services publics !

                                                                                            je dois dire aussi que les prix ont fortement augmentés ( simpas la privatisation ) alors que les grosses lignes sont peu chères , je trouve anormal de payé plus cher un toulouse narbonne , qu’un paris marseille par exemple !

                                                                                            le prix devrait être défini au kilométrage , en plus c’est écolo comme mesure ;o)

                                                                                            même pour les tribunaux on peu parler de « catastrophe écologique » par exemple fermé le tribunal de saint godens c’est obligé les justiciables a faire beaucoup de voiture pour aller a toulouse ( 300 km aller retour parfois ) au tribunal par exemple , je ne suis pas sur que ça aille dans le bon sens .

                                                                                            l’aménagement des territoires devrait être autre chose que de la rentabilité a court terme au profit de quelques multinationales !  stiglitz développe ce genre d’idées depuis fort longtemps , perso j’irais plus vers latouche , mais bon la décroissance est encore un peu violente comme idéologie pour des citoyens abreuvés de consommation .

                                                                                            cordialement



                                                                                          • chips 27 octobre 2009 19:18

                                                                                            C’est bien gentil, les transports en commun, le covoiturage, vous faites comment lorsque vous avez des horaires fluctuants que vous vivez à la campagne. Vous allez vivre comme un rat en ville ? parce que vu des campagnes ils s’agit d’une vie de rats.

                                                                                            Même pour les urbains d’ailleurs qui viennent nous envahirent dès qu’ils sont en congés. Parlons aussi des HLM sur plage qui se développent ...

                                                                                            Vous connaissez la différence entre un rat des villes et un rat des champs ? C’est simple, les maladies, le malsain, l’insalubrité, un rat des champ est beau un rat des villes est repoussant ... Peut être de quoi méditer, dans un monde ou les écolos ne proposent que la surpopulation urbaine


                                                                                          • chips 27 octobre 2009 19:38

                                                                                            Je confirme qu’il y croit, lui même à une magnifique maison écologique loin de tout, dans un environnement préservé à 1h 30 d’avion de Paris. forcement lui aussi commence à être emmerdé par les pauvres qui peuvent eux aussi se déplacer librement et le polluer par leur présence pour ne pas dire par leur existence.

                                                                                            Il ne voit que la paille dans l’œil du voisin sans regarder la poutre qu’il a dans l’œil. Nous parlons d’un ancien paparazzi qui a réussi a rentrer dans le show business.

                                                                                            Ce qui lui donne bonne conscience c’est le sentiment qu’il a de faire le bien de l’humanité.

                                                                                            Personnellement je pense comme tout ceux qui ont du pognon, qu’il faut limiter les déplacements et que le développement durable n’est possible qu’en ville.

                                                                                            Les plages vides l’été , un rêve !!! à porté de main,avec les taxations.

                                                                                            En voiture les cheveux aux vents l’été en bord de mer, aucun embouteillage, fini les blaireaux, comme avant ...

                                                                                            la paix quoi !! chacun chez soi, fini les embouteillages parisiens, les pauvres en fond de cale dans le métro, bien à leur place dans leur tour en béton, dans des apparts avec 15 mètres carrés par personne... Un beau projet pour les riches que l’écologie ???


                                                                                          • Antoine Diederick 26 octobre 2009 23:08

                                                                                            Wouarfff Mémé Virenque....

                                                                                            sur les collines tu pédaleras à la sueur de ton front !


                                                                                            • Croa Croa 27 octobre 2009 00:11

                                                                                              Erastosthène, tu es chasseur ou tu ne lis que Sud-Ouest ? (Les symptômes sont les mêmes.)

                                                                                              Rappelle-toi : En 2004 l’ours était une ourse. Elle s’appelait Canelle... J’en déduis que tu ne vote pas CPNT car eux savent ça par coeur. Pas complètement abruti donc... De plus ta jeunesse te laisse une chance pour remercier Hulot plus tard lorsque enfin tu comprendras.

                                                                                              N’oublie pas que c’est de TON avenir qu’il s’agit ! (Nous ça va car avec un peu de chance le pire restera à venir.)

                                                                                              Petit doute : As-tu vraiment vu le film  ?

                                                                                              (Moi je l’ai vu.)


                                                                                              • Manfred Manfred 27 octobre 2009 00:24

                                                                                                Certains commentaires sont hallucinants. Pour ne citer que celui qui a le plus de vote.

                                                                                                L’urgence de mesures écologiques est indiscutables.

                                                                                                C’est bien vous qui le dites. Et de plus en plus de scientifiques ne se laissent plus berner par ce qu’ils savent comme étant une évolution naturelle du climat. Vous avez un discours tout autant formaté que ceux dont je suis sûr vous critiquez cet état de fait. Réfléchissez un peu par vous-mêmes, vous éviteriez de prétendre des choses que vous ne pouvez pas démontrer.

                                                                                                J’ai aussi entendu parler de négationnisme écologique.
                                                                                                J’ai failli éclater de rire. C’est donc devenu une constante dès lors que quelqu’un remette en cause la pensée unique, que d’avoir recours à des mots dont la connotation péjorative est reniée uniquement par ceux qui l’emploient ?
                                                                                                Encore une fois, réfléchissez par vous-mêmes. Que quelqu’un me traite de négationniste, ne fait en rien une démonstration que j’ai tort, et a même l’effet inverse de me renforcer dans ma conviction devant la pauvreté argumentaire adverse.
                                                                                                Si on vous dit que des dizaines d’études montrent que l’impact de l’émission de CO2 par l’Homme est négligeable, à vous de vous faire votre propre idée.

                                                                                                Le maitre mot est en réalité : REFLECHISSEZ, et arrêtez d’avoir un discours formaté.


                                                                                                • sisyphe sisyphe 27 octobre 2009 06:05

                                                                                                  gnagnagna le coup de la « pensée unique » ressorti à toutes les occasions, par ceux qui sont partisans de la non-pensée unique.

                                                                                                  « de plus en plus de scientifiques ne se laissent plus berner par ce qu’ils savent comme une évolution naturelle du climat » : lol de lol !
                                                                                                  Vous avez entendu parler du rapport du GIEC, (plus de 2.500 spécialistes du monde entier ) vous avez regardé les statistiques sur le réchauffement ?
                                                                                                  Plutôt que de « réfléchir », sans avoir de données sérieuses, dans ces cas là, l’important c’est de SE DOCUMENTER un minimum ; et pas auprès des pseudo-scientifiques qui font dans le négationnisme ; ben oui, que ça vous plaise ou non, il s’agit bien de négationnisme d’une réalité que les 9/10èmes de scientifiques du monde entier reconnaissent.
                                                                                                  Que ça vous renforce dans vos convictions, ma foi, ça ne regarde que vous ; c’est le signe, justement, de ceux qui ont, comme vous dites un « discours formaté », et qui raisonnent en circuit fermé.

                                                                                                  De plus, il ne s’agit pas seulement du réchauffement planétaire, largement confirmé par toutes les études, mais, en sus, de l’épuisement des ressources naturelles, de la pollution de l’air, de l’eau (nappes phréatiques), de la terre, par l’utilisation intensive de défoliants et autres produits chimiques,des déchets de toutes sortes, de déforestation, de l’éradication de la biodiversité, des conséquences de l’effet de serre ; bref, il faut être sacrément dans le déni de réalité pour nier l’urgence de mesures écologiques.

                                                                                                  Vous préférez l’attitude des 3 singes ; ne rien voir, ne rien entendre, ne rien dire ; ça vous regarde, mon vieux, mais ne venez surtout pas vous poser en donneur de leçons, et en « incitateur à la réflexion », quand il est tellement évident que la votre souffre cruellement de cécité et de bases d’information.

                                                                                                  Les négationnistes écologiques, on les connait ; ce sont ceux qui ne veulent surtout rien changer à leur petit confort, et qui prônent la philosophie d’après moi le déluge.

                                                                                                  Quelques liens, pour aider à votre « réflexion » :

                                                                                                  -

                                                                                                  Le rapport du GIEC synthétisé pour les non-spécialistes
                                                                                                  -
                                                                                                  Principales conclusions du rapport du GIEC : il faut agir d’urgence
                                                                                                  4ème rapport du Giec
                                                                                                  - comment va la terre ?

                                                                                                  -

                                                                                                  Pollution : les dégâts sur la santé sont sous-évalués en France
                                                                                                  -
                                                                                                  Scientifiques et ONG dénoncent la « pandémie silencieuse » créée par la pollution chimique
                                                                                                  etc, etc...

                                                                                                  Sinon, bien le bonjour au clown Allègre !


                                                                                                • sisyphe sisyphe 27 octobre 2009 09:56

                                                                                                  Tiens.... pour aider aussi votre « réflexion » ;

                                                                                                  le rapport REACH


                                                                                                • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 10:38

                                                                                                  Sisyphe,

                                                                                                   Bien résumé.
                                                                                                   On en parlait ce matin à la radio. L’émission du jour ne sera reprise que demain.
                                                                                                   Mais tout y était dit très objectivement.
                                                                                                   Allègre, tout un programme.
                                                                                                   Il dit et écrit tellement de choses le bonhomme, qu’il faut le pardonner quand il fait des erreurs.
                                                                                                   Même si parfois, elles sont grosses comme.... non, je n’ose pas le dire.


                                                                                                • TARTOQUETSCHES TARTOQUESCHES 27 octobre 2009 12:46

                                                                                                  A manfred
                                                                                                  ca peut s’appliquer à ton discours....

                                                                                                  et n’oublies pas que le rechauffement n’est qu’un aspect du problème, la cerise sur le gateau en qcq chose...

                                                                                                  Le + gros pb est l’épuisement des ressources naturelles.

                                                                                                  Quoi qu’on dise notre société basée sur la consommation à outrance à l’infini ne pourra pas passer le cap de la fin des énergies fossiles sans une énorme casse sociale. Et on est pas prêt du tout à trouver l’energie miracle de substitution.


                                                                                                • trevize trevize 27 octobre 2009 14:59

                                                                                                  Tout à fait d’accord. Le commentaire que vous citez a même de gros relents de totalitarisme. On sent que son auteur est prêt à avaler n’importe quelle bêtise au nom de la sacro-saite cause écologique. Réfléchissez, documentez-vous, fixez-vous vos objectifs écologiques au lieu de poursuivre bêtement ceux du grand capital.

                                                                                                  Ce dernier est pour l’écologie du moment que ça lui rapporte : voir mon commentaire plus haut sur la gestion de l’eau (ou mieux, renseignez-vous vous même) nous avons largement les moyens de préserver nos ressources, économiser de l’eau potable (30 à 40% de l’eau consommé par les ménages), et créer une énorme masse d’engrais naturel qui régénèrera nos sols détruits par 50 ans de cultures chimiques. Pourquoi croyez vous qu’on n’entende pas parler de ce problème ? 1) parce que Ve***a et autres perdraient des milliards en eaux qu’ils n’auraient plus à épurer. 2) parce qu’il vaut mieux laisser la situation s’aggraver, tout en mettant au point une solution qui rapportera de l’argent en rendant les usagers captifs. Quand ça sera au point et que la situation sera catastrophique, on aura droit au matraquage en bonne et dûe forme (comme pour le CO2) et le bon peuple-troupeau sera très content de vider son porte monnaie pour réparer les dégâts. Business, business, business Toutes les solutions écologiques qu’on nous propose font gagner de l’argent aux multinationales. Si un problème écologique ne possède pas de solution marchandable, alors on n’entend pas parler de ce problème. Si une solution est marchandable et une autre non, la première sera choisie. Le capitalisme écologique n’est pas de l’écologie capitaliste. Le capital passe bien avant l’écologie, malgré ce qu’on veut nous faire croire.

                                                                                                  la planète mars se réchauffe est-ce à cause des activités humaines ?

                                                                                                  PS : je n’ai pas de voiture, je n’ai pas de permis, et moi au moins je fais pas mes besoins dans l’eau. Juste une précision pour les écolos gogos qui vont encore tout lire de travers et me ranger dans la case des vilains-qui-s’en-foutent-de-la-planète.


                                                                                                • L'enfoiré L’enfoiré 27 octobre 2009 18:57

                                                                                                  En substance ce qui était dit à la radio : Il y a plusieurs « optimum thermiques » dans l’histoire de la Terre.
                                                                                                  Il y a 50 millions d’années des palmiers en Arctique, des sédiments marins avec des fossiles d’animaux de milieux subtropicaux, des crocodiles dans le Wyoming ;
                                                                                                  Deux causes : augmentation du CO2 par l’activité volcanique et la libération de méthane qui donne l’effet de serre. 25°C en Arctique. Les changements se faisaient à l’échelle de milliers d’années. Plusieurs fluctuations du climat.
                                                                                                  La différence aujourd’hui se voit de saison en saison. Donc pas de parallélisme.
                                                                                                  Normalement 6°C de fluctuation existerait si on compare. Hors nous en sommes unqiuement à 1 degré avec quelques dégâts.


                                                                                                • Manfred Manfred 27 octobre 2009 21:59

                                                                                                  Ne vous inquiétez pas pour moi, je sais réfléchir.

                                                                                                  Vous avez l’air de m’accuser, comme d’ailleurs d’autre commentateurs, de ne pas avoir de respect pour l’environnement. Ne vous inquiétez pas, je ne jette pas mes sachets plastiques dans la forêt. J’ai été élevé dans le milieu agricole, alors ne me faîtes pas passer pour un agresseur de la nature.

                                                                                                  Par contre, dire que le réchauffement climatique est dû à l’activité humaine et à son émission de CO2, ça revient à adopter une idéologie qui a déjà montré qu’elle n’était pas correcte. C’est comme dire que certaines espèces sont en voie de disparition, alors il faut les sauver. C’est justement aller contre nature que de ne pas la laisser suivre son cours. Si bien sûr on enlève les braconnages, et qu’on sait que l’homme n’y est pour rien, ce n’est pas parce que l’animal est mignon qu’il faut sauver l’espèce, c’est contre nature.

                                                                                                  Pour en revenir au sujet. La question environnementale est prise dans un lobby orchestré par l’appât du gain. Mais comme l’animal est joli, on peut jouer sur les émotions, et vous vous laisser prendre au piège.

                                                                                                  On me demande de citer mes sources ? Il en existe des dizaines, je n’ai jamais pris le soin de noter à vidéos dès lors qu’on me dit que la planète suit sa propre évolution, et que le réchauffement climatique annonce en fait une nouvelle mini-ère glaciaire. Pour ceux qui sont convaincus du contraire, et qui ne sont pas prêts à entendre autre chose que ce qu’ils ont envie d’entendre, passez votre chemin, pour les autres, je suis sûr que vous vous ferez votre propre enquête et opinion grâce à la toile...


                                                                                                • Le péripate Le péripate 27 octobre 2009 09:25

                                                                                                  Témoins de Jéhovah. Et encore ceux ci se contentent d’essayer de vous convaincre. Alors que l’écologie politique se verrai bien manier le bâton. Et si encore elle se contentait d’une approche réaliste des questions réellement préoccupantes, mais elle transporte en cachette un autre projet : l’égalisation forcenée de l’humanité, dans la pauvreté, poétiquement nommée décroissance. Le programme des socialismes, et avant eux des Anabaptistes de Muntzer, des Flagellants...

                                                                                                  Les formes des doctrines millénaristes sont nombreuses, mais elles traduisent toutes le même malaise face à la société ouverte et à l’abandon subséquent de la tribu comme mode de vie. Elles en tirent comme conséquence que le pire est certain, que l’Apocalypse est pour minuit. Selon cette vision, le Témoin est un Veilleur, et nous sommes des Dormeurs qu’il s’agit de réveiller, en fait de rendre à la Tribu.


                                                                                                  • sisyphe sisyphe 27 octobre 2009 10:01

                                                                                                    Témoins de Jéhovah. Et encore ceux ci se contentent d’essayer de vous convaincre. Alors que l’écologie politique se verrai bien manier le bâton. Et si encore elle se contentait d’une approche réaliste des questions réellement préoccupantes, mais elle transporte en cachette un autre projet : l’égalisation forcenée de l’humanité, dans la pauvreté

                                                                                                    Projet déjà parfaitement réalisé par le neolibéralisme capitaliste ; mission accomplie, chef !!
                                                                                                     (au bénéfice des banksters et mafias financières, of course)


                                                                                                  • jécoute 27 octobre 2009 10:22

                                                                                                    Vous devez vouloir être un esprit pur, qui revendique une société composée de personnes honnêtes, propres, volontaires, intègres, généreuses, en somme saines pour résumé. Je vous aime et vous respecte si c’est cela votre message.

                                                                                                    Mais votre article, sur l’impact qu’il peut avoir, ne servira qu’à conforter au fond les personnes que l’écologie dérange. Des personnes qui ne partage pas votre idéal et qui sont souvent des rustres assoiffés de pouvoir et de fric. Les pseudos héros Hulot , YAB, AG, José et Cie cités dans votre article ne sont peut être que des icônes utilisées par les médias pour faire mousser l’information qui sert le système économiste en place, mais ce qui est important et qui doit compter, c’est que le message qu’elles font circuler soit juste, et construit sur des faits véridiques, dans l’intérêt de chacun. 
                                                                                                    Attaquez -vous aux idées d’abord et aux projets qu’elles sous-entendent, avant de polémiquer sur les personnes (même si elles ont failli en devenant vénales). Vous deviendrez plus crédible et on vous écoutera plus attentivement.

                                                                                                    • eratosthène 27 octobre 2009 23:51

                                                                                                      Mais je m’attaque aux arguments de NH et de YAB, je critique leur catastrophisme qui n’est pas justifié.
                                                                                                      Relisez l’article que j’ai écrit.


                                                                                                    • Parrison Parrison 27 octobre 2009 13:54

                                                                                                      Un commentaire incontournable sur le film et le personnage.... 


                                                                                                      http://savatier.blog.lemonde.fr/2009/10/27/le-syndrome-du-titanic-est-il-un-naufrage/


                                                                                                      • eratosthène 28 octobre 2009 00:06

                                                                                                        Très bon article en effet, qui est concret et monte le vrai visage d’Hulot.
                                                                                                        La démarche de Thierry Savatier dans la mesure où elle est détaillée est intéressante car elle a un but véritablement démonstratif.
                                                                                                        Alors que mon pamphlet n’avait pour but que de montrer les contradictions des éco-tartuffes par la satire.
                                                                                                        Mais, je crois parrisonn, que tu es un des rares à avoir compris l’intérêt humoristique de mon article.


                                                                                                      • Parrison Parrison 28 octobre 2009 09:41

                                                                                                        Bonjour Eratosthène,

                                                                                                        Merci..., ça n’a que peu d’importance mais je suis une femme.... !

                                                                                                        L’article de Savatier je l’ai posté car il synthétise ce que beaucoup d’entre les « lucides » pensent du bonhomme.

                                                                                                        Je regrette cependant que certains aient mal compris ton message et que tu aies dû t’expliquer, pour ne pas dire te défendre, face à des attaques, même sur ta propre personne....
                                                                                                        Franchement, j’ai bondi en lisant certains commentaires.... Il était évident que l’intervenant avait lu en diagonale et s’est senti attaqué, d’où ce flots de posts truffés de liens.... mais que c’est pénible de perdre ainsi du temps à dire et redire sous toutes les formes ce qui est pourtant clair au départ.... !!! On se demande si tout ce remue-ménage n’était pas au final intentionnel... pour une fois qu’on avait le micro... !!!! 

                                                                                                        Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et tes réponses étaient limpides... bravo... !

                                                                                                        Sans vouloir m’attarder sur la teneur d’un message carrément insultant sur toi et ta famille, je voulais quand même le souligner et dire ceci :

                                                                                                        L’insulte est le seul argument auquel on a recours quand on en est à court... solution de facilité qui permet de rétablir une estime de soi déstabilisée par le discours de l’autre...

                                                                                                        Même si c’est très désagréable à entendre, l’insulte est une preuve de la pertinence de ton discours..... au même titre qu’on met en disgrâce ceux dont les idées divergent, conscient que l’on est tout à coup de la fragilité de l’édifice qu’on a patiemment construit et qui , sous les arguments opposés se fissure peu à peu... !

                                                                                                        Encore un mot sur toi... Tes raisonnements, la limpidité de tes discours, la qualité de tes raisonnements m’ont bluffée vu ton âge. Je souhaite que vous les jeunes, soyez tous de la même trempe car on sent que la relève est assurée... 

                                                                                                         


                                                                                                        • eratosthène 28 octobre 2009 16:43
                                                                                                          Ah, je note que vous êtes une femme ^^
                                                                                                          Jerzy Popieluszko, prêtre polonais anti-communiste torturé et abattu par les forces du général polonais Jaruzelski, disait de la violence qu’elle n’était que faiblesse.
                                                                                                          J’ai acquis un peu d’expérience au fur et à mesure de mes discussions usenet, je sais à quel point il est tentant d’insulter quelqu’un derrière son écran.
                                                                                                          Merci pour vos compliments.

                                                                                                        • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 31 octobre 2009 23:39

                                                                                                          Excellent article, bravo !


                                                                                                          • eratosthène 1er novembre 2009 23:45

                                                                                                            Merci pour le compliment, j’en prends note ^^


                                                                                                          • Barnabooth 4 septembre 2018 00:51

                                                                                                            Dommage,

                                                                                                            je partage votre avis sur Nicolas Hulot, qui, à mes yeux est un imposteur et un profiteur.
                                                                                                            En revanche le fait que vous rapportiez un témoignage anonyme ( je cite :« une connaissance qui à pu croiser Nicolas Hulot » ...génial la source) ainsi que vos commentaires suintant bon le rejet hystérique de l’écologie (je cite : « les centrales à charbon sont faiblement pollueuse et respectueuse du développement durable ») remettent en question l’objectivité de votre article ( il s’agit là d’un doux euphémisme).Si sur le fond vous avez raison sur le personnage, je vous soupçonne néanmoins d’être avant tout à l’affut de la moindre occasion de dénigrer toute personne ou groupe de personnes qui ne correspond pas à votre vision du monde. Comme monsieur Hulot à l’image d’un « socialo communiste » (pour reprendre la sémantique des nazillons en tous genres) ce qu’il n’a jamais été compte tenu de son manque de colonne vertébrale et de son opportunisme dévorant, ce qui l’à poussé à frayer avec toutes les mouvances politiques, c’est une cible facile pour les médiocres qui ne souhaitent que dénigrer sans prendre de risques...
                                                                                                            Je vous félicite pour le monument de mauvaise foi que vous nous avez servi. Car en recyclant un sujet légitime avec autant de malhonnêteté, vous avez réussi à placer votre plaidoyer nauséabond sans avoir à l’assumer.
                                                                                                            Je me trompe peut être mais j’ai l’intuition que vous aimez le bleu marine, et que plutôt que de l’assumer ( ce qui aurait le mérite de la transparence) vous préférez noyer votre discours dans un argumentaire qui, tout en s’appuyant sur des faits vérifiables, colporte des rumeurs mais surtout ne s’assume pas. peut être est-ce la démonstration que vous mêmes avez conscience que vos propos sont honteux..... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès